Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Je craque

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Aide aux proches.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
zabou13
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 17 Déc 2013
Messages: 155

MessagePosté le: Dim 12 Jan 2014 - 16:58    Sujet du message: Je craque Répondre en citant

J'ai déjà fais ma présentation sur La page appropriée donc juste quelques mots pour me situer: mon époux marc,54 ans, a été officiellement été diagnostiqué bipolaire depuis octobre 2013 lors d'une hospitalisation de 1 mois en milieu psychiatrique.je dis officiellement , car nous nous doutions tous 2 du diagnostic , maries depuis 23 ans, une vie familiale ( nous avons des jumeaux de 22 ans)avec des très hauts et très bats qui ont éclatés petits a petit la famille, éloignes l'entourage, et les " amis"( seuls les compréhensifs et a l'écoute sont restés et donc ce sont les vrais amis)
Marc a mis du temps a accepter de se faire soigner car nous sommes tous 2 dans le milieu médical, et il avait donc honte et surtout peur des retombées dans son travail( et c'est toujours le cas). Malgré ces bats et ces bats , je suis toujours restee aux cotes de marc , amoureuse, pour tenter de l'aider a s'en sortir

L'hospitalisation lui a été gré bénéfique, il a pu retrouver tout a la vie, retrouver la forme physique ,un nouveau départ quoi!il est ressorti avec un traitement par depakote et lioresal( l'alcool était devenu le seul moyen pour soulager ses tourments)
Pendant cette période de " bulle " pour lui, la vie a l'extérieure pour moi continuait, travail a l'extérieur bien chargé avec beaucoup de stress et responsabilité , s'occuper du quotidien de la maison, et le WE a la clinique avec marc , donc pas de pause pour moi ; mais j'étais heureuse de voir revivre mon mari!
J'ai tout de même été en arrêt de travail pour surmenage , la veille de sa sortie
J'avais essaye de demander des explications pour notre avenir a l'équipe de soin, mais j'ai simplement eu droit a la visite éclair du psychiatre, un dimanche après midi, qui m'a dit :"vous n'avez pas confiance en nous? Allez voir sur internet et lisez des livres", ce qui m'a laisse sans voix sur le coup
Mais du coup je suis effectivement devenue championne en matière de renseignements sur la bipolarité ( je connaissais déjà forcément étant donne mon métier, mais pas dans tout ses détails!), donc connaissances, mais bien théoriques!!!
Au retour dans le vie "réelle ", marc a repris le travail avec beaucoup d'apprehension( arrêt de travail beaucoup trop court a mon goût, 1mois 1/2 en tout , dont 1 semaine après l'hospitalisation), il est en plus a son compte, décès de son papa 1 semaine après sa sortie d'hospitalisation, peu de contact avec ses 2 fils qui se protègent par "instinct", fêtes de fin d'années un peu douloureuses , perte des bonnes activités physiques... J'ai malheureusement vu marc retomber progressivement dans la phase de dépression, avec petits acces " bizarres", et aucun contrôle possible dessus ni de sa part ni de la mienne; j'en étais arrive a compter 2 fois par jour le nombre de comprimés de depakote restant dans la boite( apparement quelques jours d'absence de prises de traitement, que marc niait complètement)
Son discours était redevenu agressif, négatif, mais bien sur avec mes belles lectures j'avais appris a temporiser , et j'ai toujours garder mes activités extérieures(danse, copines) , bonne soupapes a ce st grèses a nouveau assez intense; marc avait revu le psychiatre entre temps et apparement tout allait bien!!
Jusqu'au jeudi 2 janvier, ou je suis rentrée de la danse a 9 heures du soir, et la une scène surrealiste: hurlement dans la maison, marc pratiquement nu disant qu'il avait envie de vomir, se tenant la tête entre les 2 mains, un état de souffrance atroce, un discours incohérent, le salon dans un état indescriptible, j'ai tente de le calmer mais j'avais réellement l'impression qu'il ne me reconnaissait pas, il hurlait des qu'il me voyait, j'aparentais ça a une bouffée délirante . Terrorisée , ne pouvant pas approcher marc, j'ai appele le samu pour une demande d'hospitalisation; l'arrivée des pompiers a fait défendre cette effroyable pression, un vague retour a la réalité , ou mo mari a refusé l'hospitalisation , jurant que ça allait vraiment mieux, qu'il reconsulterait son psychiatre lle lendemain; bref très déconcertant pour tout le monde; après le départ des pompiers , retour de marc ( évidemment, avec le recul!) a un état demi confus, trouvant encore la nécessité de parler ou plutôt de monologuer pendant plus d'une heure, de toute façon je n'étais qu'en état d'acquiescer craignant le retour d'u e nouvelle crise , et vidée par les événements
J'ai appele le psychiatre le lendemain, il m'a dit qu'en Fait c'était un " état confusinnel" , effet secondaire du baclofene qui a en plus fait récompenser !!!! Donc demande de rv en urgence, mais stupeur marc a refusé le nouveau rv, marc a refusé!!!!!( peur d'une nouvelle hospitalisation?),
Depuis marc , après m'avoir reproché d'avoir appeler le samu, fonctionne sur un discours en boucle, parfois on cohérent , a beaucoup de mal a travailler ce que je comprend tout a fait!
Impossible d'avoir une discussion sensée , il confond son discours avec le mien, j'en prend plein la figure, Je sais qu'il n'y peut rien, qu'il ne maîtrise pas , mais la depuis quelques jours , je craque!!!!! Je répond que j'en ai marre, que je lui en veux de ne pas écouter mes conseils pour l'aider, menace de le laissera se débrouiller tout seul, la maison est dans un état désolant , je suis en colère , épuisée et malheureuse de le voir malheureux.il aurait repris rendez vous avec le psychiatre mais ne se soouvient plus de la date( ni d'avoir repris rv d'ailleurs).j'ai quand même réussi a lui faire prendre rv avec une psychologue cet après midi, ou je l'ai amené , car je sais que les médicaments ne font pas tout
J' ai entamée moi même un suivi psychologique depuis quelques semaines
Bref je n'arrive plus a tout assumer: épouse, médecin, psychologue
Le problème c'est que je n'arrive pas a trouver de structure d'acompagnement plus complète près de notre domicile ( saint rémy de provence), je me suis inscrite a un groupe de parole(unafam) mais pas avant fin février
Bref je n'en peut plus, et pourtant je n'ai pas envie de baisser les bras même si j'avoue que parfois l'idée de m'exhiler sur une île déserte me traverse la tête)
Quelqu'un pourrait il m'envoyer une idée pratique, une bonne adresse de structure( il y en a dans la recion de Montpellier , Marseille, mais je ne sais pas ce qu'elles valent et 2 heures de routes
Ou des petits trucs pour garder les pieds sur terre, je me sens a mon tour détruite par ce parcours du combattant

Ah oui et aussi, je n'arrive pas a trouver les mots pour expliquer a mes fils la maladie de leur papa, ils ont pourtant 22 ans, mais je les sais et sens fragiles; brefs les mots n'arrivent pas a sortir de ma bouche
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 12 Jan 2014 - 16:58    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 840

MessagePosté le: Dim 12 Jan 2014 - 17:37    Sujet du message: Je craque Répondre en citant

Salut Zabou,

Ton texte marque ton désarroi face à l'état de ton époux. Le point positif, c'est que son diagnostic est très récent. Il faut que tu gardes à l'esprit qu'avec un traitement approprié, et une thérapie, il devrait évoluer progressivement! A présent, il faut mettre tout cela en oeuvre pour qu'il puisse avancer.

En ce qui concerne les structures, il existe des centres experts spécialisés dans les troubles bipolaires. Tu trouveras des infos à ce propos sur le site. N'y ayant jamais consulté personnellement, je ne peux pas t'en dire plus.

Il faut absolument que ton époux consente à aller voir un psychiatre. En effet, le psychologue ne peut l'aider qu'en parallèle à une consultation psychiatrique. Ce que tu décris me fait penser à une bouffée délirante. Cela se soigne, encore faut-il accepter de se faire soigner! N'oublie pas que tu as la possibilité de demander une hdt (hospitalisation à la demande d'un tiers) s'il devient impossible de gérer son état.

Bon courage à vous deux!
Mépine
Revenir en haut
clac
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2013
Messages: 48

MessagePosté le: Dim 12 Jan 2014 - 19:37    Sujet du message: Je craque Répondre en citant

(re)bonsoir Zabou.
Tes fils ayant finalement vécu toute leur vie avec la maladie de leur père, ils peuvent se sentir rassurés de connaître le diagnostique, ne crois-tu pas? Ils ont du endurer beaucoup de choses durant toute leur enfance, ils ont du en souffrir. Savoir qu'il s'agit d'une vraie maladie, qu'il existe des traitements, pouvoir à leur tour se documenter comme tu l'as fait, et comprendre les réactions de Marc, même passées, pourrait être bénéfique pour eux. Il n'y a rien de pire que l'ignorance et l'inconnu. A mon avis il faut leur en parler franchement.

Quant à la crise qu'a vécue Marc, en effet, ça ressemble beaucoup à une bouffée délirante. Je t'ai parlé dans un autre post, de mon oncle bipolaire. Nous l'avons retrouvé enfermé dans le sous sol de sa maison avec une carabine, une semaine qu'il ne dormait pas, il pensait qu'on voulait l'assassiner, il avait même appelé le ministère de la défense!!! de la même manière que ton époux, il n'a été rassuré qu'en voyant les pompiers arriver, et a accepté l'hospitalisation.

Bon courage
Revenir en haut
zabou13
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 17 Déc 2013
Messages: 155

MessagePosté le: Dim 12 Jan 2014 - 21:38    Sujet du message: Je craque Répondre en citant

A mepine,

Merci de tes conseils, je pensais effectivement aux centres experts pour une prise en charge plus globale de la maladie , ou au moins une aide bonne une bonne direction a prendre
Demain je m'occupe du nouveau rv avec le psychiatre parce que marc est incapable de le gérer, trop de "pertes de mémoire", ce qui me désespère un peu c'est que théoriquement et logiquement la participation du proche est importante dans les consultations médicales, et dans la pratique t'es complètement exclus! Enfin je vais aussi travailler le psychiatre au corps dans ce sens, je suis du genre assez persévérante
Il faut aussi que marc accepte la maladie, il a très peur que l'entourage le prenne pour quelqu'un de diminué, de jamais bien dans sa tête, rêve d'une vie " normale". Mais c'est quoi une vie normale dans l'absolu; si on arrive un traitement adéquat, je pense que ce sera déjà plus facile pour lui, si aussi pas trop d'effet secondaires ....
Mais dur dur de se mettre dans l'esprit d'un bipolaire pour comprendre parfois l'incompréhensible, ou ne papas trop chercher a comprendre, et s'initier aussi soit même aux techniques de relaxation!
En fait le plus dur c'est de voir cette souffrance, je vois bien sur tous les posts qu'une stabilisation peut être possible sur les états extrêmes, mais cette souffrance morale?
Merci en tout cas de ces quelques conseils et bonne chance a toi aussi

Zabou
Revenir en haut
zabou13
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 17 Déc 2013
Messages: 155

MessagePosté le: Dim 12 Jan 2014 - 22:10    Sujet du message: Je craque Répondre en citant

Et merci aussi a tous les témoignages du forum, j'en ai imprimés quelques uns, ainsi que certains bon conseil, pour que marc puisse les lire, s'accepter, se rendre compte qu'il y a de l'espoir ; il a lu toute la journée , par petit bout car très fatigué, mais ça commence a le faire réagir ... En positif
Je vous embrasse donc pour cela

Zabou
Revenir en haut
zabou13
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 17 Déc 2013
Messages: 155

MessagePosté le: Dim 12 Jan 2014 - 22:33    Sujet du message: Je craque Répondre en citant

A clac,
Effectivement mes fils ont vécus et grandis avec des choses terribles, même si j'ai essayé de les protéger du mieux possibles( vacances souvent gâchées, papa absent dans l'éducation, et quand j'étais absente pour cause de travail ils ont été les confidents de ses " délires"...)

Cet après midi j'ai eu mon fils Victor au téléphone, il fait ses études a lyon, parcours atypique , hypersensible et mature.
Effectivement je sous estimais ses capacités. Réaction de maman encore trop protectrice?. Je lui ai annoncé la bipolarité de son papa ; réponse étonnante! " ah c'est ça? Mais je connais, ma copine Eliane est bipolaire", donc bien au courant de la maladie mais n'avait pas fait le rapprochement avec celle de son père. Et comme moi il déplore la stigmatisation et les tabous qui existent a ce sujet... Petit moment de douceur...

Quant a son frère , Jules, qui habite près de chez nous, il avait été traumatisé par l'hospitalisation de marc en milieu psychiatrique, la mère de son meilleur ami, et de qui il était très proche, s'étant. Pendu a sa sortie d'hospitalisation e psychiatrie. Je lui avait alors expliqué que cette maman ne vivait pas dans les mêmes conditions, et n'avait pas été hospitalisée pour les mêmes raisons. Je n'avais pas encore pu lui expliquer la maladie bipolaire, trop fatiguée dans ma tête a l'époque. Mais je dois manger avec lui bientôt et je suis a présent capable d'expliquer. Ce qui m'inquiète un peu c'est qu'il présente quelques signes de... Bipolarité , il a déjà eu un suivi psychologique, mais a refusé de poursuivre par la suite
Comme son frère il est hypersensible et bien mur, je trouve

Mais de toute façon les non dits sont toujours plus effrayant que la vérité
Revenir en haut
Perséphone
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2013
Messages: 224

MessagePosté le: Dim 12 Jan 2014 - 23:08    Sujet du message: Je craque Répondre en citant

Bonsoir Zabou,

En effet, il est très difficile de faire comprendre la maladie à la famille. Ma famille a mis beaucoup de temps avant de comprendre la maladie de mon ami. Je me dis que tes fils ayant vécu avec vous ces épreuves, ils seront peut être "soulagés" d'avoir un diagnostic de posé. Cela peut leur permettre de se renseigner, d'apprendre réellement ce qu'implique cette maladie.

Tu vois, quand tu en as parlé à ton premier fils, celui-ci semble n'avoir pas trop mal pris la chose. Je pense qu'en prenant bien le temps d'en discuter avec eux, cela devrait bien se passer.

Concernant ton mari, si déjà il accepte de lire quelques infos que tu as glanées ici et là, c'est qu'il prend un peu conscience de ce qui lui arrive, de son "délire".

Bon courage à vous.
Revenir en haut
bipolarité
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2011
Messages: 486

MessagePosté le: Lun 13 Jan 2014 - 12:59    Sujet du message: Je craque Répondre en citant

Zabou
ne cherche pas à te mettre dans sa tête...
Déjà il est difficile pour nous d'être dans la notre,alors ne tente pas ce genre de chose.
Chercher à trop comprendre ne servira à rien...
Essaies-tu de te projeter dans la tête d'un non bipolaire ?

A ce que je lis des histoires avec vos hommes (toi, clac et perséphone), j'ai l'impression que la maladie fait plus de ravage dans le cerveau masculin que féminin..

Si tu prends les rdv pour lui, il ne se sent pas impliqué dans le parcours de soin... Et ce n'est pas bon...

Je ne saurai trop te conseiller dans ce cas là, c'est d'être près de lui, de noter le rdv de ton côté et de lui rappeler de la façon la plus diplomatique que possible, la date quelques jours avant...

On peut se soigner que si l'on le veut vraiment et les proches des bipolaires ne peuvent pas le faire à leur place.

Bon courage.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:59    Sujet du message: Je craque

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Aide aux proches.
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com