Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

REVUE SANTÉ MENTALE N° 184 JANVIER 2014 - LA PSYCHOÉDUCATION EN QUESTION

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Informations
-> Trouble bipolaire, on en parle...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Bipote
Admin_Bipote

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2007
Messages: 10 982

MessagePosté le: Dim 26 Jan 2014 - 13:12    Sujet du message: REVUE SANTÉ MENTALE N° 184 JANVIER 2014 - LA PSYCHOÉDUCATION EN QUESTION Répondre en citant

REVUE SANTÉ MENTALE
N° 184 JANVIER 2014




 
 
18,00 € 
 

DOSSIER EN UNE
LA PSYCHOÉDUCATION EN QUESTION
Déclinaison psychiatrique de l’éducation thérapeutique, la psychoéducation suscite la controverse. Est-ce un réel besoin pour les patients ? Est-ce pour les proches une opportunité de rencontre avec les cliniciens ? Comment les soignants s’engagent-ils dans cette démarche inscrite dans le cadre législatif ? Avec quels types de pédagogie et quelles théories de référence ? Regards croisés et critiques.
Sommaire du dossier thématique du N°184
Sommaire du dossier thématique
NOMBRE DE PAGES : 1


Psychoéducation et parcours de rétablissement
La psychoéducation doit s’adapter aux compétences du patient et à l’évolution de la maladie. Des outils psychoéducatifs peuvent être proposés à chaque étape du...
NOMBRE DE PAGES : 6


Psychoéducation, c'est pour quand?
La psychoéducation est une pratique encore confuse, qu’on ne peut résumer à une boîte à outils de « programmes ». Elle reste avant tout un engagement et une posture...
NOMBRE DE PAGES : 2


Une psychoéducation impressionniste
Plutôt que de partir d’un savoir médical déjà constitué, la psychoéducation suppose de s’appuyer sur des suppléances développées par les patients. Dès...
NOMBRE DE PAGES : 6


Patient expert en ETP
Une patiente experte formée à l’éducation thérapeutique a mis en place un programme axé sur la prévention des rechutes dans les troubles bipolaires.
NOMBRE DE PAGES : 3


Psychoéducation :"C'est pour ton bien!"
Les patients en psychiatrie ont-ils besoin d’être « psychoéduqués » ? Le Groupe information asiles (GIA), association de « psychiatrisés », dénonce la toute-puissance...
NOMBRE DE PAGES : 4


Evidence based medicine et psychoéducation
Influencée par le courant scientiste anglo-saxon, appuyée sur des logiques gestionnaires, la psychiatrie se rigidifie. Dans ce contexte, la psychoéducation n’est autre que...
NOMBRE DE PAGES : 6


Psychoéducation : une clinique du non-sens?
La psychoéducation, qui vise à enseigner au patient les soubassements biologiques et cognitifs à l'origine de ses troubles, réduit son délire à une erreur de jugement et...
NOMBRE DE PAGES : 4


Psychoéducation pour les proches aidants
Pour être efficaces, les interventions psychoéducatives auprès des proches aidants doivent intervenir dès l’apparition de la maladie, pour éviter que s’installe un...
NOMBRE DE PAGES : 4


Informer les familles : une démarche active
En théorie, les soignants reconnaissent l’importance de communiquer avec les familles de patients souffrant de schizophrénie. Une enquête met pourtant en évidence un...
NOMBRE DE PAGES : 4


Le groupe Plaisir : psychoéducation et dépression
Grâce à une intervention brève de psychoéducation active, Maria, qui souffre de dépression majeure, réapprend progressivement à mieux saisir l’importance des...
NOMBRE DE PAGES : 4


Retour à l'emploi et psychoéducation
Le module psychoéducatif « Perception du travail » est né d’un constat : pour faciliter le retour à l’emploi des personnes handicapées psychiques, il est important de...
NOMBRE DE PAGES : 5


Coordonner un programme d'ETP
Construire et mettre en place un programme d’Éducation thérapeutique du patient (ETP)à l’échelle d’un établissement requiert différentes étapes. La formation est au...
NOMBRE DE PAGES : 4


L'ETP, rôle des agences régionales de santé
Les programmes d’éducation thérapeutique du patient (ETP) doivent être validés par les Agences régionales de santé (ARS), suivant un cahier des charges précis et des...
NOMBRE DE PAGES : 2


Pour en savoir plus du N°184
Chaque mois, le réseau documentaire en santé mentale, Ascodocpsy, propose des éléments de bibliographie en lien avec la thématique du dossier : « La psychoéducation en...
NOMBRE DE PAGES : 2



ET AU SOMMAIRE
KIOSQUE
» Cruautés

» Les liens corps esprit

» Le soin en santé mentale

» Le triangle primaire

» Les thymorégulateurs


HOMMAGE
» Gaetano Benedetti ou l'expérience de la psychose


A DÉCOUVRIR
» "La folie, un savoir sur l'humanité"


LES PETITS BONHEURS DU SOIN
» Dessous de filles


ART DE SOIGNER
» Quels soins somatiques en psychiatrie?
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 26 Jan 2014 - 13:12    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Bongrainivraie
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2011
Messages: 340

MessagePosté le: Mar 28 Jan 2014 - 11:10    Sujet du message: REVUE SANTÉ MENTALE N° 184 JANVIER 2014 - LA PSYCHOÉDUCATION EN QUESTION Répondre en citant

Bonjour Bipote, et merci pour tout comme d'hab...,

Cette revue semble un beau travail de synthèse et d'actualisations; tout en laissant une belle part aux travaux de pratiques qui recadrent les process théoriques. Vive la rebellité dynamique en lecture...

Par ailleurs pourraient être formatives ces journées :

LA SANTÉ MENTALE : AMBIGUÏTÉ DU CONCEPT, PERSPECTIVES D'AVENIR

LES 23 ET 23 SEPTEMBRE 2014 À LYON

Le terme de santé mentale s’est progressivement imposé ces dernières années, trop souvent pour éviter de parler de psychiatrie comme si le mot faisait moins peur. Il reste fréquemment utilisé pour rendre compte du parcours de vie des personnes confrontées à des troubles psychiques qui ont recours aujourd’hui un ensemble de services dépassant largement les seules structures de soins.
Mais il revêt un caractère vague et totalisateur lorsqu’il est utilisé pour désigner des problématiques aussi tranchées que le développement personnel et les différentes formes de psychoses. Enfin, l’OMS ou la Commission européenne y font référence en matière de santé publique, parlant d’une santé mentale positive qui serait « un état de bien-être dans lequel la personne peut se réaliser », sans que les conditions économiques et sociales qui peuvent y faire obstacle ne soient prises en compte.

Le risque est de considérer la santé mentale dans la seule perspective d’une adaptation à la vie sociale, en écho au culte de la performance de notre société néo-libérale. Dans cette perspective s’imposent désormais des classifications nosographiques “athéoriques” fondées sur une observation considérée comme objective et fondée sur “l’évidence scientifique“ des comportements humains (DSM V, CIM 10,…). Elles multiplient, en fait, l’éventail des conduites pathologiques tout en réduisant les approches thérapeutiques à des protocoles standardisés qui négligent leur dimension relationnelle et la singularité individuelle de la vie psychique.

Dans le même temps, les logiques médico-économiques et gestionnaires s’imposent à l’ensemble des structures et des professionnels. Elles constituent une contrainte à prendre en compte dans l’accompagnement des personnes en situation de handicap psychique en risquant d’éloigner les professionnels et les bénévoles en raison d’une inflation bureaucratique et de maintenir des cloisonnements pourtant appelés à disparaître.

Aujourd’hui, opposer psychiatrie et santé mentale n’a plus de raison d’être.

Ces journées nationales de formation, les premières organisées en collaboration avec AGAPSY et Galaxie ont pour ambition d’explorer les différents modèles qui structurent les théories et les pratiques actuelles mais aussi d’ouvrir cette réflexion bien au-delà des seuls “spécialistes” de nos champs respectifs et spécifiques en faisant une large place aux pratiques concrètes et aux usagers, impliqués qu’ils sont désormais pour définir ce que “santé mentale” signifie et en améliorer la compréhension.

Avec l’espoir que tous, à leur manière, témoignent du possible et même difficile maintien de ces exigences d’ouverture, de complémentarité et de continuité.

http://www.santementale.fr/formation/organismes/federation-aide-sante-menta…
Revenir en haut
Luciole
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2011
Messages: 4 006

MessagePosté le: Mar 28 Jan 2014 - 22:10    Sujet du message: REVUE SANTÉ MENTALE N° 184 JANVIER 2014 - LA PSYCHOÉDUCATION EN QUESTION Répondre en citant

Bonsoir,

Merci pour ces informations

Luciole
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:16    Sujet du message: REVUE SANTÉ MENTALE N° 184 JANVIER 2014 - LA PSYCHOÉDUCATION EN QUESTION

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Informations
-> Trouble bipolaire, on en parle...
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com