Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Lien entre les phases maniaques/dépressives et se sentir

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Seb1.0
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2014
Messages: 16

MessagePosté le: Lun 27 Jan 2014 - 06:41    Sujet du message: Lien entre les phases maniaques/dépressives et se sentir Répondre en citant

Lien entre les phases maniaques/dépressives et se sentir important ? vers la guérison...

Bonjour, depuis une quinzaine de jours je m'attarde sérieusement sur les origines de mes problèmes dont le trouble bipolaire et comment je peux en guérir. Je vous livre mes réflexions sur le sujet.
N'hésitez pas à commenter et à dire ce que vous en pensez.


Réflexions sur le fonctionnement des phases maniaques / dépressives



Lors de phases maniaques ou dépressives, notre humeur augmente et augmente... (ou l'inverse), j'ai l'intuition que notre humeur s'amplifierait en grande partie de par elle-même (elle dépendrait beaucoup d'elle-même).

Si mon humeur dépend d'elle même, si mon humeur augmente alors elle augmentera encore plus (un effet qui s'amplifie de par lui-même).

Donc un simple sentiment de joie s'amplifierait de par lui-même en passant par l'euphorie jusqu'à l'extase...

De même pour un sentiment de tristesse...

Pour les croyances (qui peuvent amener au délire), le schéma est peut-être similaire (la croyance s'amplifierait de par elle-même).


Pourquoi l'humeur dépendrait en grande partie d'elle même ?

Car j'accorde beaucoup d'importance à moi même. Pourquoi ?
Surement car j'ai été infériorisé (t'es bon à rien faire...), ce qui a du développé en moi le sentiment inverse. Pourquoi ?
Surement car je n'ai pas réagi quand j'étais infériorisé, enfin presque car ma réaction a été de me sentir supérieur (toute action a sa réaction). Pourquoi ne pas avoir réagi ?
Car j'étais dans une position d'infériorité, je ne voulais pas être attaqué (verbalement ou physiquement).


Quelle est la voie de la guérison ?

L'affirmation de soi

Si je suis de nouveau infériorisé, il faut que je réagisse (de préférence verbalement).
Ainsi je pense que le fait de réagir, ne va pas laisser se développer en moi le sentiment d'être supérieur. (la réaction à l'action a eu lieu, donc même s'il se développe en moi un sentiment de supériorité, il devrait être moindre).

Mais comment pourrais-je m'affirmer si j'ai peur d'être dominé ?
Je n'ai pas de réponse spécifique pour ce problème, il y a divers moyens qui peuvent nous aider à nous affirmer. Moi j'utilise depuis peu la fleur de Bach "Centaury" qui aide à s'affirmer, je pense vraiment que ça marche car un jour j'en avais pris beaucoup pour voir les effets et j'ai vu la différence...

Le pouvoir du moment présent
Sinon il y a un moyen fiable pour nous libérer de nos souffrances, nous épanouir, expliqué dans ce livre "Le pouvoir du moment présent" d'Eckhart Tolle, c'est un guide d'éveil spirituel, très connu dans ce milieu et je pense vraiment qu'il peut nous aider pour guérir (j'ai commencé à le lire, je le trouve très intéressant, il m'inspire beaucoup).


Voilà, que pensez-vous de tous ça ?
Pensez-vous vous aussi que les phases maniaques / dépressives viennent du fait que j'accorde beaucoup d'importance à moi-même ?
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 27 Jan 2014 - 06:41    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
TheValuk
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2009
Messages: 1 361

MessagePosté le: Lun 27 Jan 2014 - 10:26    Sujet du message: Lien entre les phases maniaques/dépressives et se sentir Répondre en citant

Bonjour Seb1.0,

Il y a deux éléments qui m'interpellent dans ton message.

1) Tu évoques le cheminement vers la guérison. Mais je ne vois pas le rapport entre ton analyse du fonctionnement de l'humeur et le fait de guérir des travers de cette humeur qui va trop haut ou trop bas. On ne guérit pas des troubles bipolaires, on peut seulement être soigné, "stabilisé".

2) Si, comme tu en as l'intuition, tout s'alimente de soi-même en matière d'humeur, comment se fait-il que nous atteignions tous le point de non retour : la manie/hypomanie prend fin pour nous plonger en dépression qui elle même prend fin, etc. Bref, on est bipolaire.

Je ne voudrais pas me montrer désagréable ou "trouble fête", mais la lecture de tes propos, aussi intéressante soit-elle, devrait être un petit signal d'alarme à prendre tel qu'il est : sans exagération ni minimisation. Assure-toi que tu ne pars pas trop en "vrille".

Amicalement.
Revenir en haut
Seb1.0
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2014
Messages: 16

MessagePosté le: Lun 27 Jan 2014 - 16:14    Sujet du message: Lien entre les phases maniaques/dépressives et se sentir Répondre en citant

Bonjour TheValuk, merci de ton attention concernant ma santé. En effet, je devrais faire attention car en ce moment je passe pas mal de temps à réfléchir. Mais qu'est ce qui t'as fait pensé que je pourrais être en phase manie ? le fait que je pense savoir comment me guérir ? des propos incohérents ? comment je formule les choses ?

Citation:

 1) Tu évoques le cheminement vers la guérison. Mais je ne vois pas le rapport entre ton analyse du fonctionnement de l'humeur et le fait de guérir des travers de cette humeur qui va trop haut ou trop bas. On ne guérit pas des troubles bipolaires, on peut seulement être soigné, "stabilisé".


J'avoue que pour quelqu'un qui lie ça, ça ne doit pas être facile à comprendre à la première lecture, d'ailleurs il manque des élèments.
Peut-être tu n'as pas compris quand j'ai répondu à la question "Pourquoi l'humeur dépendrait en grande partie de lui-même ?"
Ma réponse a été un peu rapide. En voici l'explication:

Postulat: plus une personne compte pour moi, plus mon humeur dépend de son humeur
De même: plus j'ai de l'importance pour moi-même, plus mon humeur dépend de mon humeur.
(ça colle pas exactement à la question/réponse mais tu devrais comprendre)

Concernant la guérison, je pense qu'elle est possible mais je pense que le plus important ce n'est pas tellement de savoir si on peut guérir totalement, c'est de savoir qu'est-ce qu'on peut faire pour aller vers un mieux-être, s'épanouir. Pour moi, j'ai la quasi certitude que mon trouble bipolaire vient du fait que je ne m'affirme pas assez (très peu). Alors si j'arrive à m'affirmer, si ce que je pense est vrai, mes troubles bipolaires s'amoindriront. Je prendrai peut-être toujours des médicaments mais moins.

J'ai récrit un texte (pas encore tout fini) qui explique mieux le fonctionnement de la phase manie, je prendrai mon temps avant de le poster.

Concernant ta 2eme question, je n'ai pas de réponses.

Si tu as d'autres questions ou points que tu aimerais éclaircir, n'hésites pas.
Revenir en haut
nad
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2010
Messages: 3 734

MessagePosté le: Lun 27 Jan 2014 - 16:53    Sujet du message: Lien entre les phases maniaques/dépressives et se sentir Répondre en citant

Bonjour Seb,

Se poser des questions, cela est très bien , mais encore faut il trouver les réponses.

Tu nous parle des phases, mais bon, ici, nous les connaissons, tu trouveras dans le forum tout ce qu'il faut pour répondre à ça.

Je suis d'accord avec toi quant à l'affirmation de soi, et cela tu peux le travailler en TCC.

Se connaitre est très important pour la stabilisation et le mieux être, mais attention de ne pas tomber dans le nombrilisme, ce qui ne t'aidera pas ,et t'isolera.

Je rejoins the valvuk, ton premier post est un peu...dispersé et difficile à comprendre. Je crois que tu te prends un peu trop la tête.

courage
Revenir en haut
TheValuk
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2009
Messages: 1 361

MessagePosté le: Lun 27 Jan 2014 - 16:58    Sujet du message: Lien entre les phases maniaques/dépressives et se sentir Répondre en citant

Rebonjour !

J'ai pu mal formuler mes propos, excuse-moi si je ne me suis pas fait comprendre.

Attention, je ne me permettrais pas de dire que tu entres en phase haute.
Seulement, j'ai eu le sentiment, en te lisant, que certaines de tes pensées paraissent "farfelues". Ça ne veut pas dire qu'elles ne sont pas légitimes mais qu'elles portent à interrogation/confusion.

Notamment sur l'origine des troubles qui seraient selon toi dus à une insuffisance dans l'affirmation de soi (en gros). Je crois que tu grossis un peu les traits car c'est sûrement un peu plus complexe que ça (en général on parle d'origines biologiques, psychologiques, environnementales,...).
Voilà pourquoi je pense que la seule idée de s'affirmer ne me semble pas pertinente, disons suffisante, même si elle reste une idée louable à la base.
Après, c'est sûr, l'humeur peut bien se dérégler "toute seule", ou plutôt comme une courbe exponentielle qui s'emballe. Mais je ne suis pas certain qu'il faille se dire que ce qu'on doit faire est de réagir en terme de dominant/dominé (en rapport avec des blessures de la petite enfance et au-delà).
Dans ce genre de cas, je serais plutôt partisan pour se calmer et prendre sa petite pilule. :)
Revenir en haut
Seb1.0
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2014
Messages: 16

MessagePosté le: Mar 28 Jan 2014 - 15:32    Sujet du message: Lien entre les phases maniaques/dépressives et se sentir Répondre en citant

Bonjour nad, merci de ton soutien.

J'ai essayé de faire de mon mieux quant à l'organisation et être synthétique d'où surement une plus grande difficulté à comprendre certains passages (la simplification n'aide pas à comprendre dans certains cas).

Mais j'essayerai d'apporter des éléments de compréhension et de nouvelles explications.


Je tiens à préciser que j'adhère plus ou moins aux éléments de réponse (ça dépends lesquels) que j'apporte.



 TheValuk:
Citation:
 Notamment sur l'origine des troubles qui seraient selon toi dus à une insuffisance dans l'affirmation de soi (en gros). Je crois que tu grossis un peu les traits car c'est sûrement un peu plus complexe que ça (en général on parle d'origines biologiques, psychologiques, environnementales,...).
Voilà pourquoi je pense que la seule idée de s'affirmer ne me semble pas pertinente, disons suffisante, même si elle reste une idée louable à la base.


D'accord avec toi mais je pense que l'affirmation de soi a un grand rôle à jouer.



Citation:

 Mais je ne suis pas certain qu'il faille se dire que ce qu'on doit faire est de réagir en terme de dominant/dominé (en rapport avec des blessures de la petite enfance et au-delà).


Pour certains comme moi, la domination des autres est un problème. Si on n'y réagit pas, la plupart vont quand même y réagir dans leur mental, par de la colère par exemple. Je pense que pour certains comme moi cela va développer un sentiment d'importance envers soi-même (dans l'inconscient ?).
Ce que je dis là, j'en ai pas conscience quand ça m'arrive, c'est issu de mon analyse et je me trompe peut-être.

Par contre ce que je peut vérifier, c'est que j'ai bien ce sentiment d'importance en moi puisqu'il m'arrive de penser que j'ai un rôle important à jouer dans la vie... et qui explose lors des délires.


L'affirmation de soi prendra des chemins différents selon chacun, pour certains ça passera en partie par "ne pas se laisser dominer" (je ne dis pas que dans toutes les situations qu'il faille "ne pas se laisser dominer" car cela pourrait être problématique).

Après cela ne veut pas dire qu'il faut dominer les autres pour s'affirmer (dans certaines situations cela peut etre utile).
Lorsque que quelqu'un nous domine, on peut très bien ne pas se laisser dominer, et ne pas dominer l'autre pour autant.



Citation:

 Dans ce genre de cas, je serais plutôt partisan pour se calmer et prendre sa petite pilule. :)


C'est triste à entendre même si je comprends que dans certaines situations, on puisse se soulager en prenant une pilule (mais je pense que ça doit vraiment être en cas de dernier ressort).

As-tu conscience que le fait de ne pas réagir, de ne pas s'exprimer cause des dégâts tant au niveau moral, que sur le corps et sur le comportement. Plus l'action est forte (la domination), plus forte sera la réaction...

Il y a surement des personnes qui peuvent se permettre de ne pas réagir car cela ne développera pas en eux d'effets néfastes car ils ont une certaine maturité, je n'en suis pas là.

Pour moi, me laisser dominer n'est pas un comportement digne si je suis en mesure de réagir et que je ne risque pas gros.


Voilà.
Je posterai un article (pas sur ce topic) au sujet de ma peur de mettre des limites entre moi et les autres.

Sinon est ce que vous avez une autre idée au sujet d'où peut venir ce sentiment d'importance ?
Revenir en haut
TheValuk
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2009
Messages: 1 361

MessagePosté le: Mar 28 Jan 2014 - 17:33    Sujet du message: Lien entre les phases maniaques/dépressives et se sentir Répondre en citant

Bonjour Seb1.0,

Dans un sens, je crois comprendre un peu tes propos très orientés "domination", "affirmation de soi".
Ça concerne un peu tout le monde d'ailleurs, même si les bipolaires peuvent y être plus sensibles.
On le remarque aisément dans les médias avec l'importance des sujets tels que "attention, les pervers narcissiques sont parmi nous, comment les détecter ?", ou encore "que faire face à un manipulateur ?" : ce genre de choses.
Il est tout à fait légitime de vouloir être armé pour contrer ces personnalités toxiques, voire même de les éviter, ce qui n'est pas un acte de lâcheté je pense.
Et il y a aussi tous les rapports "dominants/dominés" de la vie en général.

Ce que je pense c'est qu'il faut essayer de ne pas trop s'en faire avec ça et d'essayer de poser clairement les "limites" dont tu parles bien. Etre en harmonie avec son ressenti et le faire connaître aux autres pour ne pas se faire "bouffer". Alors oui, ce n'est pas facile de marquer son "territoire". Et c'est pourtant vital car c'est vrai que ça a des répercussions sur le moral et tout ce qui s'ensuit.

Quand je parlais des "petites pilules", c'était juste de dire qu'il faut prendre son traitement sans pour autant systématiquement chercher midi à quatorze heures. Parfois, un abruti peut nous dire une chose sans importance mais on peut faire l'économie de s'affirmer coûte que coûte et laisser couler, en fait.

Ton sentiment d'avoir l'impression d'avoir un rôle important à jouer dans la vie, je pourrais le trouver positif avec certaines limites : cela prouve ton désir de vivre, de te bouger, c'est super. Mais tu risques de te retrouver déçu assez régulièrement car ce type d'ambition peut devenir invivable. Pose-toi des objectifs réalisables et ne pense pas être "élu pour quoi que ce soit" si tu me permets l'expression.
Comme tu l'as souligné, ça peut aboutir à des délires (dont j'ai déjà moi-même fait les frais, crois-moi).
Donc à trop haute dose, ce sentiment d'importance, je pourrais appeler ça de la paranoïa.

Bonne soirée.
Revenir en haut
TheValuk
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2009
Messages: 1 361

MessagePosté le: Mar 28 Jan 2014 - 17:36    Sujet du message: Lien entre les phases maniaques/dépressives et se sentir Répondre en citant

Ou de la mégalomanie. Mais dans les excès
Revenir en haut
Seb1.0
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2014
Messages: 16

MessagePosté le: Mer 29 Jan 2014 - 02:54    Sujet du message: Lien entre les phases maniaques/dépressives et se sentir Répondre en citant

Bonsoir TheValuk

TheValuk a écrit:
Bonjour Seb1.0,

Dans un sens, je crois comprendre un peu tes propos très orientés "domination", "affirmation de soi".
Ça concerne un peu tout le monde d'ailleurs, même si les bipolaires peuvent y être plus sensibles.
On le remarque aisément dans les médias avec l'importance des sujets tels que "attention, les pervers narcissiques sont parmi nous, comment les détecter ?", ou encore "que faire face à un manipulateur ?" : ce genre de choses.
Il est tout à fait légitime de vouloir être armé pour contrer ces personnalités toxiques, voire même de les éviter, ce qui n'est pas un acte de lâcheté je pense.
Et il y a aussi tous les rapports "dominants/dominés" de la vie en général.

Ce que je pense c'est qu'il faut essayer de ne pas trop s'en faire avec ça et d'essayer de poser clairement les "limites" dont tu parles bien. Etre en harmonie avec son ressenti et le faire connaître aux autres pour ne pas se faire "bouffer". Alors oui, ce n'est pas facile de marquer son "territoire". Et c'est pourtant vital car c'est vrai que ça a des répercussions sur le moral et tout ce qui s'ensuit.

[ Quand je parlais des "petites pilules", c'était juste de dire qu'il faut prendre son traitement sans pour autant systématiquement chercher midi à quatorze heures. ] Parfois, un abruti peut nous dire une chose sans importance mais on peut faire l'économie de s'affirmer coûte que coûte et laisser couler, en fait.



Entièrement d'accord, sauf pour le passage que j'ai mis entre crochet concernant le traitement, ce n'est pas que je suis en désaccord mais je ne voulais pas l'inclure dans mon approbation. Je donnerai mon avis la-dessus une autre fois car je ne voudrais pas qu'on s'éloigne de trop du sujet.



 
Citation:
Ton sentiment d'avoir l'impression d'avoir un rôle important à jouer dans la vie, je pourrais le trouver positif avec certaines limites : cela prouve ton désir de vivre, de te bouger, c'est super. Mais tu risques de te retrouver déçu assez régulièrement car ce type d'ambition peut devenir invivable. Pose-toi des objectifs réalisables et ne pense pas être "élu pour quoi que ce soit" si tu me permets l'expression.
Comme tu l'as souligné, ça peut aboutir à des délires (dont j'ai déjà moi-même fait les frais, crois-moi).
Donc à trop haute dose, ce sentiment d'importance, je pourrais appeler ça de la paranoïa.

Bonne soirée.

C'est vrai que ça m'arrive de placer la barre trop haute mais j'ai de la chance car j'ai de petits rêves qui mènent à mes grands rêves.


Bonne nuit
Revenir en haut
Seb1.0
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2014
Messages: 16

MessagePosté le: Mer 29 Jan 2014 - 14:35    Sujet du message: Peur de s'affirmer, peur d'abandon Répondre en citant



Bonjour, je vous fais partager mes réflexions sur ma peur de mettre des limites entre moi et les autres, n'hésitez pas à commenter.



J'ai peur de mettre des limites entre moi et les autres (peur de m'affirmer).



Il arrive qu'une personne me posent des questions auxquelles je réponds mais dont je m'aperçois plus tard que je n'aurais pas dû y répondre car trop intrusives ou personnelles.


Quand une personne se rapproche de moi, qu'elle gagne du terrain et que je prends conscience que cette relation est trop proche de moi alors je veux mettre une limite mais ce n'est pas facile d'en mettre une et de la repousser à l'endroit où je voudrais qu'elle soit. Le mieux aurait été de mettre une limite dès le début et de la déplacer si nécessaire au fur et à mesure de la relation.




Mon explication sur sa cause


Je me suis posé la 1ère question et j'ai trouvé ces réponses:


1. J'ai peur de mettre des limites. Pourquoi ?
2. Car j'ai peur de déplaire aux autres. Pourquoi ?
3. Car j'ai peur d'être abandonné.


Je connais la 1ere peur car j'ai analysé mon comportement. La 2eme vient de l'analyse de la 1ere et ainsi de suite.


Je sais que la peur d'être abandonné est en moi pour ces raisons:


Dans ma petite enfance, je sais qu'il arrivait que ma mère me laissait à garder à ma tante et à ce que j'en sais, ce n'était pas facile de m'y laisser (pleurs...)


Plus grand, je faisais souvent le même rêve dont je comprends maintenant la signification.
Ma mère était au volant de la voiture sur la route, je m'endort et au réveil, elle avait disparu, me laissant tout seul dans ce véhicule en route, j'étais effrayé...
Rêve très significatif...


Lors d'une méditation, le sentiment d'abandon a refait surface.




J'ai trouvé un extrait du livre "Guérir la blessure d'abandon" de Daniel Dufour, très interessant
http://www.eveildelaconscience.ca/blessuredabandon.htm




Je dois être en grande partie coupé de mes émotions (à cause du mental, des médicaments...), ce qui rend encore plus difficile de poser des limites car je n'en ressens pas le besoin tout de suite.




Je pense que j'ai peur de nouer des amitiés car j'ai peur d'être rejeté/abandonné,
j'ai toujours eu au fond de moi l'envie d'avoir des amis, maintenant je connais surement la principale cause de ma solitude.
Le fait que je n'ai pas de liens avec les autres ne doit pas me favoriser concernant mon trouble bipolaire.....




Affirmation de soi


Si je m'affirme, je pourrai tisser un lien social avec les autres et donc me considérer à ma juste valeur (hypothèses: ce sentiment d'importance que j'ai diminuera alors, d'où un amoindrissement des symptomes lors des phases maniaques). Voir mon topic http://bipotes.leforum.eu/t15715-Lien-entre-les-phases-maniaques-d-pressive… où je parle du sentiment d'importance... Ce sentiment se manifeste par exemple quand je pense que j'ai un rôle important à jouer dans la vie et explose lors de délires.




Voilà.
Que pensez-vous entre-autre des réponses 2 et 3 que j'apporte à ma peur, pourrait-il y en avoir d'autres ?
Et du lien entre l'affirmation de soi et ce sentiment d'importance qui pourrait diminuer ?

Revenir en haut
nad
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2010
Messages: 3 734

MessagePosté le: Mer 29 Jan 2014 - 14:59    Sujet du message: Lien entre les phases maniaques/dépressives et se sentir Répondre en citant

Bonjour,

Ce qui me gêne, c'est ton explication par rapport à tes rêves.

J'ai fait le même rêve pendant des années, la peur d'être abandonnée par ma mère, tous les enfants doivent faire ce rêve, et le fait de pleurer quand ta mère te laissait chez ta tante.....tous les enfants pleurent quand les parents les laissent en garde......

Je t'ai déjà dis que tu te prenais vraiment la tête......le tout n'est pas de savoir POURQUOI mais plutôt COMMENT...d'où la nécessité des TCC.

En te torturant l'esprit comme tu le fais, tu t'empêches concrètement de t'occuper de la maladie et des solutions qui vont avec.

Tu as une approche analytique, inutile et surtout néfaste pour avancer....c'est devant qu'il faut regarder..pas derrière.

Bon courage
Revenir en haut
laelie
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2013
Messages: 1 909

MessagePosté le: Mer 29 Jan 2014 - 20:19    Sujet du message: Lien entre les phases maniaques/dépressives et se sentir Répondre en citant

Bonsoir,

Je suis d'accord avec nad, je souffre moi aussi d'une énorme angoisse d'abandon, et je pense qu'il est nécessaire de trouver des solutions pour y remédier plutôt que de s'appesantir sur la cause. Comme me disait ma psychologie TCC, on peu toujours chercher le "pourquoi" mais on ne sera jamais sûr de l'avoir trouvé !
Mieux vaut essayer de trouver des solutions concrètes pour vivre au mieux...

Après si tu ressens le besoin d'approfondir ces thématiques pour te sentir mieux, fais le !

Prends soin de toi
Revenir en haut
Seb1.0
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2014
Messages: 16

MessagePosté le: Mer 29 Jan 2014 - 23:14    Sujet du message: Lien entre les phases maniaques/dépressives et se sentir Répondre en citant

Bonsoir,

Je ne suis pas d'accord avec vous, c'est justement pour trouver des solutions que j'analyse mes comportements, cela va beaucoup m'aider, l'analyse m'a permis de trouver des causes, mais je peux me tromper pour certaines, c'est l'une des raisons de pourquoi j'en parle.

Il y a encore quelques jours, je ne savais pas que j'avais cette peur d'être abandonné, cette connaissance m'a déjà permis de trouver un texte dont l'objet est la guérison de cette peur (ce qui me paraît utile quand même...).

Savoir que l'affirmation de soi est en lien avec tous mes symptômes va changer beaucoup de choses, je suis maintenant encore plus déterminé qu'avant pour m'affirmer.



nad, je trouve ton avis très fermé, je ne sais pas ce que tu as contre l'approche analytique mais tu lui en veux, peux-tu me dire en quoi mon approche est inutile et néfaste ?


Bonne soirée
Revenir en haut
Seb1.0
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2014
Messages: 16

MessagePosté le: Jeu 30 Jan 2014 - 13:13    Sujet du message: Lien entre les phases maniaques/dépressives et se sentir Répondre en citant

Je vois que mon topic que j'avais créé sur "ma peur de mettre des limites entre moi et les autres" a été déplacé ici, bon tanpis.
Mais seulement le 1er post apparait, les autres ont peut-être été oublié d'être déplacés ?
Revenir en haut
Bipote
Admin_Bipote

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2007
Messages: 10 982

MessagePosté le: Jeu 30 Jan 2014 - 13:25    Sujet du message: Lien entre les phases maniaques/dépressives et se sentir Répondre en citant

Bonjour Seb1.0,

J'ai fusionné tes deux sujets car cela concerne ta recherche personnelle de causes à tes difficultés psychologiques.

Les autres  Aller à la page<  12 apparaissent en première page.

Je te demande gentiment de respecter l'organisation du forum.

Bonne compréhension!
Revenir en haut
Seb1.0
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2014
Messages: 16

MessagePosté le: Jeu 30 Jan 2014 - 13:39    Sujet du message: Lien entre les phases maniaques/dépressives et se sentir Répondre en citant

Bonjour Bipote,

Pourrais-tu renommer l'intitulé de ce topic en "réflexion sur symptômes, leurs origines, voie de la guérison" s'il te plaît ?

Merci d'avance
Revenir en haut
nad
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2010
Messages: 3 734

MessagePosté le: Jeu 30 Jan 2014 - 15:46    Sujet du message: Lien entre les phases maniaques/dépressives et se sentir Répondre en citant

Bonjour Seb,

Que tu aies réalisé que tu as peur de l'abandon, c'est bien, tu peux travailler là dessus, mais ce que je trouve inutile c'est le POURQUOI, te temps que cela va te prendre pour trouver la réponse t'empêchera de chercher le COMMENT.

J'ai perdu des années , en passant à côté du diagnostic, à cause d'un psy qui était psychanalyste .

Quel intérêt d'aller interprèter des rêves, de savoir qu'on pleurait quand maman nous laissait en garde, enfin tout cela pour moi n'est que fumisterie.

Tu trouveras dans le forum, des posts relatifs à ce que nous pensons de cette pratique, qui reste à mon sens une grande escroquerie.

Après, libre à toi de te torturer l'esprit avec tout ça.

Revenir en haut
Seb1.0
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2014
Messages: 16

MessagePosté le: Jeu 30 Jan 2014 - 19:02    Sujet du message: Lien entre les phases maniaques/dépressives et se sentir Répondre en citant

Bonsoir nad,

Je suis d'accord que maintenant que j'ai trouvé ma peur d'abandon, je ne vais pas passer mon temps à savoir d'où elle vient exactement, et j'ai déjà des éléments de réponse. L'un des buts étant de changer de comportement, je me consacrerai donc sur le "comment" concernant cette peur.


A part ça, dans mon 1er post, j'écrivais:
Citation:

 Si mon humeur dépend d'elle même, si mon humeur augmente alors elle augmentera encore plus (un effet qui s'amplifie de par lui-même).
Je me suis trompé, on ne peut pas en conclure que l'humeur augmentera encore plus.


Bonne soirée
Revenir en haut
Bipolette
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2014
Messages: 4

MessagePosté le: Sam 1 Fév 2014 - 18:57    Sujet du message: Lien entre les phases maniaques/dépressives et se sentir Répondre en citant

Bonjour Seb 1.0,

J'ai lu tes réflexions sans pour autant toutes les comprendre, et je me retrouve un peu dans ce que tu décris. Une kyrielle de pensées, de réflexions, pour solutionner un malaise intérieur, des peurs.
Moi aussi je n'ai cessé de me psychanalyser durant toute mon adolescence et jusqu'à ma première crise, en 2010. Je n'avais de cesses que de chercher en moi ce qui clochait, ce qui dans mon passé avait fait de moi ce que j'étais. C'est à dire une jeune femme bien sous tous rapports, intégrée socialement, mais qui intérieurement se questionnait sans cesse et cherchait des solutions à certains de ses comportements.

Puis un jour, les pensées se sont accélérées, je n'ai plus pu dormir, j'interprétais tout ce qui m'entourait de manière anarchique. Toutes les choses qui m'entouraient prenaient un sens, que moi seule comprenais.
C'était mon premier épisode.
Après celui ci, j'ai compris que la vie, ça ne sert qu'à en profiter, du mieux que l'on peut et avec ce que l'on a. Quand j'ai vu jusqu'où pouvaient me mener toutes ces questions... j'ai essayé de m'en poser le moins possible.
Car tu cherches une cause à tous tes maux, mais qu'adviendra-t-il quand tu auras selon toi trouvé la clef, l'élément traumatisant de ton passé qui créé en toi tous ces tourments ? Je ne pense pas que ça puisse changer la personne que tu es, et faire disparaitre tes ruminations mentales...

Alors on peut disserter longtemps sur ce genre de choses, mais on a chacun nos propres expériences et notre vécu qui font de nous ce que nous sommes. On est toujours seuls, au final. C'est un triste constat que j'ai pu faire à travers mes diverses expériences, et je ne veux pas te miner le moral !
Mais mon conseil est : essaye de te poser le moins de questions possible et d'aller de l'avant, même si c'est dur. Car c'est selon moi, la seule solution !

Bien à toi.
Revenir en haut
Seb1.0
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2014
Messages: 16

MessagePosté le: Lun 3 Fév 2014 - 02:26    Sujet du message: Lien entre les phases maniaques/dépressives et se sentir Répondre en citant

Bonsoir Bipolette,

Je crois qu'il y a un petit malentendu, concernant mes ruminations mentales, elles n'ont pas pour objet l'auto-psychanalyse, mais je ne souhaite pas parler de leur contenu pour l'instant.

Je cherchais des causes à mes maux pour trouver des solutions (et aussi car je suis curieux) mais pas forcément pour trouver la cause des causes (l'élément traumatisant).

Quant à savoir si le fait de trouver le ou les éléments traumatisants va changer ma vie, je ne pense pas, bien que j'ai l'intuition que cela pourrait contribuer à me libérer de blessures. En tout cas, ce n'est pas la direction que je souhaite prendre maintenant.

Aujourd'hui je travaille sur l'affirmation de soi et je pense que vivre davantage au moment présent (voir Eckhart Tolle) peut m'apporter un mieux-être...


Bonne soirée
Revenir en haut
Bipolette
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2014
Messages: 4

MessagePosté le: Mar 4 Fév 2014 - 13:43    Sujet du message: Lien entre les phases maniaques/dépressives et se sentir Répondre en citant

A ce moment là, j'approuve ton initiative. Comme tu le soulignes, seul importe le moment présent. Je pense que si tu n'arrives pas suffisamment à t'affirmer, cela peut être dû au fait que tu ne te sentes pas à l'aise ? Il y doit bien y avoir des situations où tu sens libéré avec certaines personnes... Même si je conçois qu'il n'est pas simple de se mettre à nu. Penser à l'autre plus qu'à soi peut être dommageable, il faudrait qu'on apprenne à s'écouter. Et je parle également pour moi. Ca reflète, par extension un manque de confiance en soi à mon avis, et c'est là dessus qu'il faudrait travailler.
Bonne journée
Revenir en haut
codek64
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2014
Messages: 209

MessagePosté le: Mar 4 Fév 2014 - 14:00    Sujet du message: Lien entre les phases maniaques/dépressives et se sentir Répondre en citant

Bonjour,
Tout ce que tu expliques vient d'une très fine analyse que tu as faite.
Il s'agit pou moi de savoir si tu l'as faite tout seul car je pense que quand on veut comprendre correctement (et c'est tout à fait légitime dans notre cas), il faut se faire aider.
Un point qui m'a marqué : le fait que tu parles de guérison. Nous savons tous que nous pouvons être soignés plus ou moins bien mais en aucun cas nous ne serons guéris.
Je relirai tes posts ce soir et j'essaierai de te donner mon point de vue.
Bon courage.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:04    Sujet du message: Lien entre les phases maniaques/dépressives et se sentir

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com