Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

LIENS TRAUMATISME CRÂNIEN ET BIPOLARITÉ

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Diagnostic.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
knownow
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2014
Messages: 16

MessagePosté le: Ven 31 Jan 2014 - 15:20    Sujet du message: LIENS TRAUMATISME CRÂNIEN ET BIPOLARITÉ Répondre en citant

Bonjour à tous,
je me suis présentée sommairement l'autre jour. Je suis donc arrêtée, pour dépression, et j'en profite pour me documenter entre autres sur ce site 'mine'.
Pour ma part, j'ai toujours ressenti ma différence et la sensation aiguë d'une solitude précoce. j'ai ressenti très tôt l'impression d'être maudite, celle par laquelle la catastrophe arrive. J'ai été stigmatisée dans la famille, on m'appelait 'calamity X’. Ma mère a mis 40h pour me mettre au monde, à une époque où les péridurales n'existaient pas et ça ne l'avait pas mis dans des dispositions favorables à mon endroit ;-). J'avais 10 mois quand mon landau a été écrasé par un chauffard, réduit à l'état de galette(le landau ;-D), j'ai été éjectée violemment contre l'arrête d'un mur et j'ai eu un premier traumatisme crânien, crâne ayant doublé de volume, avec simple perte de connaissance de 48 h, ma nourrice qui me raccompagnait dans la nuit est restée handicapée. Il n'y a eu aucune prise en charge à l'hôpital, le chauffard était le châtelain du village, le pharmacien et le toubib étaient ses potes, ont voulu étouffer l'affaire, je suis restée en observation à la pharmacie.. Mes parents, jeunes parents, nouveaux arrivants dans ce bled n'avaient pas voulu faire d'esclandre...(!) ... à la suite de ça, j'ai fait toutes les maladies infantiles en série, coqueluche, _j’ai failli y passer encore_je ne sais plus lesquelles d'ailleurs, ma mère me disait que je n'avais pas cessé de pleurer la nuit pendant plus d'un an après ça. (Elle ne m'a pas vraiment eue à la bonne jusqu'à mon divorce en 2001, où elle s'est sentie enfin proche d'une de mes galères)J'ai été une enfant précoce, je lisais couramment à 4 ans, âge où j'ai voulu faire une fugue, je voulais trouver "un foyer pour enfants battus" Nouvel accident de voiture, un autre chauffard nous emboutit à un feu, je suis de nouveau éjectée de mon landau, mais dans la voiture cette fois, léger traumatisme crânien. Je devais adorer ça (secoue moi encore papa!) ... passons....je lisais des nuits entières. Insomniaque depuis mon plus jeune âge, donc. Je passe encore sur une vie très conflictuelle avec mes parents, de violences verbales et physiques. De leur point de vue j'étais rebelle. Bac avec mention à 16 ans, puis effondrement en lettres supérieures. Grosse 1ère dépression identifiée comme telle. Je rentre par défaut dans l'éducation nationale pour fuir mes parents et aussi parce que je suis terrifiée par cette entrée au monde, me connaissant, ultra bordélique, dépensière,_ pas toxico ni alcoolique, coup de bol_ etc..(je précise que mes relations avec mes parents n'ont plus rien à voir aujourd'hui, ils sont adorables) Puis, dans un contexte également très bordélique au niveau affectif, je fais une chute en escalade à 21 ans, en basculant la tête en bas, la tête a porté sur la roche à 6 mètres en contrebas. re-traumatisme crânien. perte de connaissance, fracture du malaire inférieur, perte de substance, 26 points de suture autour de l'oeil, sans compter les autres fractures, fémur et poignet. Depuis, aucun autre trauma crânien. En fait, je suis solide. Mais bipolaire.
J'ai essayé, il y a 20 ans maintenant, de demander à un neurochirurgien de m'ausculter les neurones à la louche pour voir quelles lésions justifieraient des états dépressifs récurrents. Il m'a envoyée balader, disant qu'il ne pouvait plus rien pour moi après toutes ces années... Mais aujourd'hui, j'aimerais bien réitérer la demande à moins con que lui. Juste à titre informatif: savoir que ces dysfonctionnements cérébraux viennent de là, c'est comme savoir qui a commis un crime pour trouver une forme d'apaisement, et cesser de culpabiliser...
Mais de toute façon, dans ma famille proche, il y a aussi des suicides dans les branches paternelle et maternelle. il y a manifestement un terreau, les trauma crâniens ont peut-être été déclencheurs. Mais quand même...N'empêche que je veux savoir ce que le crocodile mange pour dîner, dixit l'insatiable enfant d'éléphant de Kipling..
Vous avez une adresse sur des praticiens qui seraient ouverts pour rouvrir le dossier? Des conseils?
Donc, y en a-t-il parmi vous qui ont aussi eu des traumatismes crâniens, et ont vu leur vie impactée par ces impacts? Moi, le problème c’est que j’ai du mal à me souvenir l’avant mes 10 mois, l’après j’en ai suffisamment entendu parler, et le depuis et le maintenant je connais. Mais pour ceux qui auraient été en mesure de verbaliser un avant et un après, je suis toute ouïe, enfin, toute lisante.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 31 Jan 2014 - 15:20    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Bongrainivraie
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2011
Messages: 340

MessagePosté le: Ven 31 Jan 2014 - 17:05    Sujet du message: LIENS TRAUMATISME CRÂNIEN ET BIPOLARITÉ Répondre en citant

Dear Knownow gémologue (rép. présentation),

Il semble que sur ton tapis, tu aies déjà bien commencé à explorer la 'mine' forum des Bipotes.... cool!

Pour répondre INFOS: une très bonne adresse.

- U.E.R.O.S.: centre diagnostic expert POST TRAUMACRANIENS. le 1er a été ouvert fin du siècle passé à
l'hôpital FOCH de Suresnes par le Prof TRUELLE et sur internet je vois qu'il y en a dans ton coin :

http://www.kerpape.mutualite56.fr/page_fr/services/ueros/ueros.htm

Ce service à caractère médico-social, créé en avril 2001, s'appuie sur la double compétence du Centre de Kerpape en matière de rééducation spécialisée des personnes cérébro-lésées (service de Neurologie Centrale) et de réadaptation sociale et/ou professionnelle (service de Réinsertion Sociale et Professionnelle)
Cette réalisation a été conçue en étroite collaboration avec l'A.F.T.C. 56 (Association Française des Traumatisés Crâniens) et s'appuie sur un partenariat étroit avec le C.P.O. (Centre de Pré-Orientation) de BETTON et les deux U.E.R.O.S. créées à Rennes et à Brest par l'ADAPT dans le cadre d'un maillage coordonné sur l'ensemble de la Bretagne.


Des personnes ayant été touchées par un ou des traumas crâniens depuis de longues années, avant que tout les outils de recherches cérébraux aient été disponibles (SCANNER, IRM, truc à positron, éléctro new génération....) ainsi que les évaluations orthophoniques et de performances sur processus cognitifs et cogniaffectifs, sont vus sur deux jours en résidentiel, par une batterie de professionnels de la question : neuro, psycho, ortho. Puis ils prennent le temps de faire un bilan et proposent dans leur conclusion les pistes à suivre. Une partie de la remédiation pouvant être faite sur place.

Entre 1997 et 2005 alors que j'avais monté des services d'accompagnement social innovants avec des adultes souffrants de déficiences qui voulaient entreprendre le défi de s'autonomiser beaucoup plus et de améliorer les performances, j'ai découvert avec trois d'entre eux, le professionnalisme et efficience de ce service hospitalier multientrées. Les 3 ont faits un parcours gagnants.

- A titre de partage perso maintenant.

A la lecture de cette monographie du traumas crânien dans tout les états (et de ton humour), je me suis rappelée d'une partie de la mienne. On m'a appelée jeune "échappée de bidet". Comme beaucoup de jeunes hommes non préparés à faire face aux horreurs, mon père traumatisé par la guerre d'Algérie ne voulait pas d'autres enfants et à demandé à ma mère d'avorter ou de me "faire descendre". Catho elle a bien essayé de monter à cheval plus longtemps mais n'a rien tentée d'autre. Alors mon père a pris une maîtresse; ma mère enceinte à fait la déprime de sa vie sachant qu'elle n'aurais plus d'enfant avec lui. La belle famille catho s'est explosée sur les barricades de la révolution sexuelle de mai 68; ils ont divorcé juste après.

Outre les fièvres d'une maladie infantile mystère où j'ai frisée la mort (dixit l'histoire familiale), j'ai traversé devant une voiture jeune (8 ans) donc chute violente, puis suis encore tombée sur la tête dans mon école quelques années après. Je n'avais jamais avant de te lire fait le lien entre ces passages à l'acte non conscients. Ce qui est certain, c'est que 30 ans après ma naissance j'étais diagnostiquée "une bipolairité". Quels impacts les traumas crâniens et psycho diverses et variés ont eu sur l'équilibre de mes neurotransmetteurs, des circuits neuronaux chargés de leur équilibre biochimique face aux gènes? Personne dans ma famille n'avait été diagnostiquée sur deux générations au dessus. Par contre pour le QI, les réussites bac+université mon cerveau à un parcours similaire au tien.

Voilà pour le partage. Bons glanages de pierres sur les plages.... BON W.E.
Revenir en haut
knownow
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2014
Messages: 16

MessagePosté le: Ven 31 Jan 2014 - 17:45    Sujet du message: LIENS TRAUMATISME CRÂNIEN ET BIPOLARITÉ Répondre en citant

Super! merci beaucoup pour ta promptitude et les infos que tu me transmets! ce qui est clair, outre le parcours , c'est que nous avons été bien secouées toutes les 2, et qu'il nous en reste l'art d'en rire.. entre 2 averses. j'ai même eu un doute quand j'ai lu gémologue , je pensais gemellitude d'écriture. Et ce n'est pas pour rien que nous entrons en empathie avec les enfants souffrants comme dans un moulin! ton histoire et tes interrogations en tous cas font bien écho à la mienne, il y a résonance (ou raisonnance.)...
Bon.... en même temps, ça ne m'a pas invalidée au point où je vois mes pairs, ceux pour lesquels l'impact a grippé de façon massive les étranges rouages de leurs cerveaux, de leurs corps... mais oui, comme aujourd'hui il y des moyens de voir ça, je voudrais bien savoir si ça joue. Je prends donc mes renseignements. Je me suis aussi occupée d'handicapés adultes pendant mes vacances jusqu'à ce que je me rende compte que ce sont mes homologues , avec des curseurs placés différemment, comme un équalizeur qui me permettait de mieux comprendre et accepter mes fréquences...
Bon WE à toi aussi, et merci, bonne pioche pour ma collection de gemmes!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:02    Sujet du message: LIENS TRAUMATISME CRÂNIEN ET BIPOLARITÉ

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Diagnostic.
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com