Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Moi-même TDA/H et femme de bipolaire... Couple explosif !

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Aide aux proches.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nanabee
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mai 2012
Messages: 13

MessagePosté le: Lun 17 Fév 2014 - 20:34    Sujet du message: Moi-même TDA/H et femme de bipolaire... Couple explosif ! Répondre en citant

Alors, je vais essayer de faire au plus court afin de vous aider à m'aider.

Cela fait 20 ans que nous vivons ensemble (j'en avais 17 et lui 21). Deux enfant, 5 et 7 ans.

Le changement est intervenu progressivement à partir de 2009, de son côté.

Son image et la façon dont tout le monde le perçoit : un homme droit, juste, carré, courageux, incapable de mentir ni de faire du mal à une mouche.

La réalité telle que je viens de l'apprendre assez brutalement : c'est un menteur, à la limite du pathologique, extraordinairement auto-centré et prêt à faire passer le confort de ses gosses et surtout, très facilement, le mien, après le sien.

J'ai appris tout ça après qu'il m'ait quittée, début novembre, pour une femme plus jeune et qui répondait à tous les critères très "midlife crisis" qu'il manifestait depuis quelques années (besoin de séduire, grande importance accordée à l'apparat, à la voiture, aux costumes, à la forme physique... Terrifié à l'idée de ne pas plaire...).

Les dernières révélations concernant son double jeu impliquent qu'en gros, il me mentait à moi, ainsi qu'à sa nouvelle compagne, nous disant à toutes les deux exactement ce que nous avions envie ou besoin d'entendre, en sorte qu'il puisse préserver son confort maximal.

Je l'ai confronté à ses mensonges, il n'a pas nié mais il est presque immédiatement retombé dans ses registres habituels : menace, chantage émotionnel, mensonges.

Je ne veux plus vivre avec lui c'est une certitude.

Mais il reste, à jamais, le père de mes enfants.

Comment gérez-vous ce genre de situation ? Si je me tiens tout à fait à l'écart et refuse de lui apporter le moindre soutien j'ai peur qu'il se vautre et devienne, au pire, toxique pour les gosses. Mais je me refuse aussi à être son aide-soignante. Je comptais le confronter à ses responsabilités et lui demander ce qui LUI comptait faire, concrètement, au lieu d'attendre que moi ou sa nouvelle compagne (qui a l'air d'une fille cool et responsable) prenions les choses en main et lui donnions tout confort pour se poser. Il faut qu'il soit un père responsable, c'est le minimum.

Que dois-je faire ? Comment gérer ?
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 17 Fév 2014 - 20:34    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
globigloba
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2014
Messages: 21

MessagePosté le: Lun 17 Fév 2014 - 23:25    Sujet du message: Moi-même TDA/H et femme de bipolaire... Couple explosif ! Répondre en citant

Pour les questions ce topic aurait peut-être plus sa place sur le forum entraide et tu peux y lire aussi des sujets sur le même sujet.

Les séparations sont des moments très délicats de la vie quelque soit les circonstances.
J'ai vécu le divorce d'un ami et si ça peut t'aider, je peux te raconter comment ça s'est passé.

Il était en dépression depuis le décès de son père.
Sa femme n'en pouvait plus et l'a quitté pour un autre.
Elle s'est donc retrouvé comme toi avec un ex-mari fragile et des enfants au milieu de tout ça. Je sais pas comment elle l'a vécu, mais je sais que lui en tout cas était très inquiet pour ses enfants.
Mais au final ça c'est beaucoup mieux passé qu'il le pensait. Car évidement ils étaient mal et leurs enfants le ressentaient mais comme lui a dit sa fille "c'est la vie".
Rien de tout ça n'aura finalement été "toxique". Et il s'est magnifiquement reconstruit.
Mais il n'a pas été seul. J'ai été plus présent à cet époque pour lui, sa famille aussi et il a fait des rencontres où il a aussi obtenu du soutient (il avait le rôle de "gentil" dans l'histoire). L'ironie est qu'il a eu ensuite eu le rôle du "méchant" dans une autre histoire d'amour et il a eu besoin de soutient quand même ... Tout ça n'est qu'une question de point de vue.
Tu l'as dis "il reste, à jamais, le père de mes enfants". Et paradoxalement pour que sa fonctionne, tu dois donc un peu garder ta confiance en lui, même si tu as changé de point de vue sur lui.

Alors tu cherches la bonne distance à tenir avec lui en refusant les deux extrêmes : la coupure de la communication et "l'aide soignante" et ça me semble raisonnable. Globalement tu sembles dans la démarche de le laisser se débrouiller et ça me parait logique. Mais si ça ne doit pas être facile de "passer le relais" après tant d'année, le coté positif c'est que c'est aussi libérateur.
Revenir en haut
Nanabee
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mai 2012
Messages: 13

MessagePosté le: Mar 18 Fév 2014 - 06:19    Sujet du message: Moi-même TDA/H et femme de bipolaire... Couple explosif ! Répondre en citant

Merci beaucoup pour ta réponse.

Est-il "normal", courant, qu'on assiste à une bascule pareille chez un bipolaire ? Il a fait un burnout en 2008 suite à quoi son psy a commencé à se pencher sur cette question et ça s'est peu à peu confirmé. Heureusement les phases up ne sont pas très brutales (il n'a jamais fugué, acheté une voiture sur un coup de tête, il n'a jamais dû être hospitalisé en urgence...). Je connais par coeur les attaques paniques, la nécessité de maintenir à tout prix un rythme de vie très équilibré, d'ajuster soigneusement le traitement, j'ai appris à faire avec ses colères, avec son manque régulier d'empathie...

Mais ça, les mensonges, et même pas "juste" des gros mensonges pour ne pas se faire gauler hein, j'ai découvert dans la foulée un tas de petits mensonges complètement inutiles et inexplicables, parfaitement gratuits...

Est-ce que ça peut aussi être un signe qui va avec le reste et qui s'est déclenché ou révélé suite à son burnout et son gros stress en 2009, ou est-ce que ça n'a rien à voir, c'est autre chose, je ne sais pas, la "midlife crisis" qui se manifeste dans toute sa splendeur... Est-ce qu'il va vivre désormais piloté par un besoin quasi pathologique de raconter n'importe quoi à n'importe qui ? Comment lui faire confiance dans ces conditions ??
Revenir en haut
Bongrainivraie
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2011
Messages: 340

MessagePosté le: Mar 18 Fév 2014 - 09:51    Sujet du message: Moi-même TDA/H et femme de bipolaire... Couple explosif ! Répondre en citant

Toute mon empathie NanaBee,

Quand tant de désillusions se présentent en masse à la conscience, quand sa famille nucléaire avec enfants en bas ages (5 et 7) devient sécable, quand la relation réciproque de qualité, qu'on appelle le couple, cède la place à une relation à deux inconnues.... Nanabee, comme tu viens d'entamer cette période essentielle, totalement inédite, ouverte, à grande charge émotionnelle, alors de quoi as-TU besoin en ce moment afin de pouvoir la traverser et prendre les décisions justes pour TOI et les enfants ?

"La réalité telle que je viens de l'apprendre assez brutalement : c'est un menteur, à la limite du pathologique, extraordinairement auto-centré et prêt à faire passer le confort de ses gosses et surtout, très facilement, le mien, après le sien." De quoi as-tu besoin en toi et comme personnes ressources autour de toi, comme aides d'accompagnement pour te remettre de ce choc, l'accepter malgré ta surprise et souffrance, de le mettre à distance, de le dépasser, de te savoir quoi faire avec pour un avenir à court terme déjà ?

Qui s'occupe de toi quand l'autre est centré sur lui ?

Beaucoup de questions que TU évoques ici, on a voir avec LUI, par exemple : "Est-ce qu'il va vivre désormais piloté par un besoin quasi pathologique de raconter n'importe quoi à n'importe qui ?" ou "Si je me tiens tout à fait à l'écart et refuse de lui apporter le moindre soutien j'ai peur qu'il se vautre et devienne, au pire, toxique pour les gosses." TES peurs de sur l'avenir de cet homme sont-elles légitimes ?

Que peux-TU faire pour toi aujourd'hui, face à tes angoisses présentent sur ce qui n'est pas encore là et sur lequel tu as pas de prises ?

Les comportements de "middle life crisis", la mythomanie, le problème de reconnaissance .... de cet homme ne sont PAS SOUS TON contrôle, même si tu prends de plein fouet leurs conséquences. Donc c'est sur le COMMENT TU prends tout ce qu'il te présente dans cette période où TU vas pouvoir agir. Etre actrice d'une partie de la situation.

Pour quoi savoir faire ? Pour te protèger, garder la bonne distance quelques soient ses comportements, pour être dans un état de ressources afin de t'aider à conserver ton équilibre, une bonne santé, une énergie, un niveau de compréhension suffisant des processus observables de cet homme pour ne pas tomber dans le marasme des contenus (mensonges, menaces, fausses promesses, discours non productifs, attitudes nocives), pour trouver les mots pour les enfants et aussi la bonne distance pour qu'ils sachent que cela n'a rien avoir avec eux, pour être à la bonne hauteur dans ce conflit, cette déchirure, ce cirque qu'il provoque, pour te sentir moins victime.

Une hauteur adulte-adulte pour être ni sauveur ("aide soignante") dans le triangle dramatique de Karpman,
ni celle qui subit et attend. Une hauteur où quelques soit ce qu'il propose, tu peux percevoir qu'il a de moins en moins le pouvoir de te faire te sentir mal et de te bloquer dans l'évolution que tu souhaites pour boucler cette phase entre deux à forte dose d'incertitudes. Ainsi des rencontres avec conseillers conjugaux, des régulations à trois avec sa partenaire du moment, des clarifications successives entre vous deux devant un tier ressource (genre ami neutre, médiateur né dans la famille....) dans un premier temps puis thérapie familiale plus tard, si tu trouves que son attitude et la bipolarité dont il est atteint sont ingérables.

Une hauteur pour être fière d'être toi et de ton courage pendant toute la traversée alors que ce type de situation laisse parfois dans la méestime de soi. Je suis désolée que tu es à vivre tout cela NanaBee. Je ressens face à tes écris une capacité à tenir le choc et à faire face, hors norme. Alors compte sur toi et ose te surprendre par la justesse et la qualité de qui tu es.

Toute ma tendresse pour te rassurer.
Revenir en haut
globigloba
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2014
Messages: 21

MessagePosté le: Jeu 20 Fév 2014 - 00:59    Sujet du message: Moi-même TDA/H et femme de bipolaire... Couple explosif ! Répondre en citant

Désolé, Nanabee je ne sais pas si il est possible de répondre à tes questions sur lui, même si il est bien normal de s'en poser.
Le post de Bongrainivraie souligne très bien le plus important : Toi.

Bon courage et mes meilleures pensées pour toi !
Revenir en haut
Nanabee
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mai 2012
Messages: 13

MessagePosté le: Jeu 20 Fév 2014 - 12:42    Sujet du message: Moi-même TDA/H et femme de bipolaire... Couple explosif ! Répondre en citant

Bongrainivraie, ton message m'a très émue. Je n'y réponds pas en détails parce que je suis encore en état de choc et que j'attends d'être redescendue un peu (sans quoi je vais raconter un tas de conneries qui ne feront de bien à personne et surtout pas à moi-même :p) mais je te suis très reconnaissante d'avoir pris ce temps, tu m'as beaucoup aidée, merci infiniment.

Merci aussi à toi Globigloba, et merci à ce forum - le moins qu'on puisse dire est qu'il m'aide à relativiser ET à déculpabiliser. J'en avais bien besoin.

Il faut que j'accepte de lâcher prise et de m'occuper (enfin !!!) de moi. Au pire si mes enfants se retrouvaient en difficulté je pense que je le verrai assez vite et il sera toujours temps de me prendre la tête à ce moment-là.
Revenir en haut
Nanabee
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mai 2012
Messages: 13

MessagePosté le: Mar 25 Fév 2014 - 12:16    Sujet du message: Moi-même TDA/H et femme de bipolaire... Couple explosif ! Répondre en citant

Bonjour,

Je souhaiterais pouvoir effacer tous mes messages ici et encourager mon ex-mari à s'inscrire lui-même. Il est en plein doute, blindé d'angoisses, et il a davantage besoin que moi de ce forum (moi j'ai mon forum tdah ^^).

Mais il faudrait que je lui fasse place nette et au moins pouvoir effacer tous mes messages (il sait que j'utilise "Nanabee" comme pseudo internet, il ne s'agit pas de lui cacher que j'ai utilisé ce forum mais certaines de mes formulations pourraient être très blessantes pour lui...).

Est-ce que ce serait possible ?

Merci par avance pour votre aide :)
Revenir en haut
Nanabee
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mai 2012
Messages: 13

MessagePosté le: Lun 17 Mar 2014 - 09:52    Sujet du message: Moi-même TDA/H et femme de bipolaire... Couple explosif ! Répondre en citant

Bon... Ben c'est bien le bordel ici. Je reviens solliciter votre aide, vu que mes messages n'ont pas été effacés (de toute façon je doute qu'il vienne sur ce forum).

De mon côté j'ai pu travailler sur moi, mon deuil, la découverte de mon tda/h, etc. Je pense avoir pas mal avancé, j'ai un tas d'outils pour m'aider, je suis désormais sous ritaline ce qui m'aide énormément, je médite BEAUCOUP (c'est incroyable comme la ritaline me facilite les choses à ce niveau), j'accueille les émotions (tristesse, colère) mais je me bats contre celles qui sont vraiment dangereuses (auto-dépréciation, rancune...) grâce à différents outils, je sors, j'essaie d'organiser ma vie...

De son côté c'est le bordel. Il est séparé de sa nouvelle compagne (qu'il aime toujours, c'est plutôt elle qui "rompt" même si c'est pas super clair leur histoire, pis j'ai pas tous les détails non plus), il bosse trop, il s'est inscrit sur des sites de rencontres, envisage de séduire une étudiante de 20 ans de moins que lui... Il dit qu'il a besoin de "légèreté", il ne voit pas assez son psy à mon goût et je ne pense pas qu'il lui dise vraiment tout ce qu'il y a à dire...

Il ne prend que du lamictal, il est terrifié à l'idée du lithium parce que ça pourrait le faire grossir, chose insupportable pour lui qui a tant besoin de plaire et de séduire. Il pense que son traitement suffit, je n'en suis pas si sûre ; il pense que ses actions et comportements des mois passés ne sont pas sous le signe de l'hypomanie, je n'en suis pas si sûre...

Il est revenu habiter ici (chez moi, anciennement chez nous) le temps de se trouver un appart. J'ai organisé le truc en sorte que chacun ait son espace, que les enfants s'y retrouvent (leur papa est notre "invité" le temps de trouver un appart, parfois c'est moi qui m'occupe d'eux, parfois lui... mais il n'y arrive pas trop, ça fait trop, c'est normal...), je me suis mordu un milliard de fois la langue pour rester silencieuse, parfois j'ai craqué et j'en ai trop dit mais globalement on s'en sortait pas si mal...

Ce matin, gros craquage : il est recroquevillé, il pleure, il dit que c'est la "fuite en avant pour ne surtout pas penser sinon c'est trop douloureux".

J'ai immédiatement volé à son secours tout en ayant conscience que ça n'était sans doute pas la bonne solution, mais je n'ai pas réussi à en trouver d'autre, je l'ai installé au chaud et au confort pour qu'il se repose, je l'ai écouté, je lui ai suggéré des trucs (par exemple d'utiliser certains de mes outils, donner une figure concrète au "juge" qu'il a en lui afin de mieux repérer ses attaques et le virer pour laisser la place au simple "témoin", accueillir les émotions, etc.).

J'ai toujours été sa soignante, je sais que ça n'est pas une bonne chose, mais comment faire autrement ? J'ai besoin qu'il aille bien, nous avons deux enfants ensemble...

Je suis désemparée, je ne sais pas quoi faire. Il a besoin d'aide, sans doute pas la mienne, mais ça fait partie de son déni de refuser ce genre d'idées, de penser qu'il a son psy et son traitement et que ça suffit, de se braquer quand il se sent mal, de se noyer dans le boulot, le sport et la télé pour ne surtout jamais se retrouver seul avec lui-même...

Je ne sais pas ce que je dois faire.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:19    Sujet du message: Moi-même TDA/H et femme de bipolaire... Couple explosif !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Aide aux proches.
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com