Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

stabilité et vie

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
olivierj
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2012
Messages: 9

MessagePosté le: Ven 21 Fév 2014 - 21:21    Sujet du message: stabilité et vie Répondre en citant

A tous ceux qui sont dans l'angoisse ce petit témoignage;
Je suis bipolaire de type 1 diagnostiqué depuis 20 ans.Il y a deux ans j'ai fait ma dernière manie.On m'a proposé un nouveau médicament en complément du dépakote:le xéroquel.
Depuis je suis sobre,stable et j'ai retrouvé un emploi.Je suis heureux et j'ai réappris à rire et à sourire,mon horizon social avec les autres s'est éclairci et j'ai de nouveaux amis,je sors voir des concerts,ma vie a rebooté à 45 ans.

Tenez bon et réapprenez doucement,plus précisément dissociez vous de la maladie par sa connaissance, nous devons y croire toujours et envers et contre tout,ne perdez pas espoir
Je vous embrasse
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 21 Fév 2014 - 21:21    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Bongrainivraie
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2011
Messages: 340

MessagePosté le: Dim 23 Fév 2014 - 11:06    Sujet du message: stabilité et vie Répondre en citant

Oliverj, le reboosté bonjour,

Quel merveilleux témoignage que le rétablissement atteind parfois le fil des années, la patience extrême de dix sept années de "diagnostication et mastication", la marche obstinée sur un chemin sinistre et complexe pour arriver à 45 ans à être heureux.

Je te souhaite vraiment à long terme Tout le Bonheur du Monde avec la musique de la chanson.

Bravo pour ce parcours, bravo de prendre le temps de le partager et merci.

Quelques questions : Tu utilises le mot "sobre" en quoi le Xéroquel t'a aidé à le devenir, de quelle sobriété s'agit-il ?
Comment la stabilisation s'est installée dans ta vie quotidienne ? Comment le diagnostique de type 1 avait été prononcé si tu n'avais jamais fait de manie avant il y a deux ans ? As-tu été mis sous anti-dépresseurs avant ta manie?
Olivierj, étais tu vierge de cette sensation de confort stable dans ta vie ?
Et enfin comment as-tu fait pour accumulé de la connaissance sur ta maladie, et comment tu as fait pour ne confondre cette maladie avec ton identité propre ? Merci de tes réponses qui vont dans le sens de plus de compréhension sur le vivant dans ce forum de praticiens quotidiens des troubles. Embrassades en boomrang
Revenir en haut
blondall
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2013
Messages: 47

MessagePosté le: Dim 23 Fév 2014 - 11:36    Sujet du message: stabilité et vie Répondre en citant

Bonjour Oliverj,
magnifique ce témoignage, vraiment!!!!!! qu'il puisse nous servir à tous....
Merci.....
Blondall
Revenir en haut
olivierj
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2012
Messages: 9

MessagePosté le: Dim 23 Fév 2014 - 21:49    Sujet du message: A bongrain ivraie (séparé à dessein) Répondre en citant

Je te remercie pour ton mot qui me va droit au coeur je vais tenter de répondre le plus précisément possible à tes questions.

J'utilise le mot sobre car comme bon nombre d'entre nous j'avais un comportement alcoolique excessif sans pour autant que l'alcoolisme soit chez moi le mal premier.Depuis un an et demi je n'ai plus bu une goutte d'alcool et ce presque sans effort.Je reste vigilant mais je persévère sans problème.Le xéroquel m'a libéré de la "camisole chimique " ou me maintenait le lithium(théralite 400) et qui rabotait l'ensemble de mes émotions en y substituant une frustration tout aussi dangereuse car celle ci me poussait à l'excès.Depuis le xéroquel j'ai retrouvé le chemin du rire et ai eu une sensation de liberté que je n'avais jamais connu jusqu'à lors.En effet ça a été très rapidement comme une révélation du possible.Un mot dont j'avais complètement perdu le sens.Les choses se sont faites naturellement dès lors que la notion d'envie et la pulsion de vie se sont manifestées comme des évidences renforçant dans le même temps la sensation de délivrance au quotidien dans de petits détails.
J'ai fait plusieurs manies et ai été diagnostiqué il y a 20 ans,je suis allé jusqu'au délire et ai connu les joies de l'HP et de la clinique à de nombreuses reprises sans succès sur la durée jusqu'à il y a 2ans.Je connaissait donc bien le labyrinthe de l'intérieur.Bout à bout ces séjours m'ont pris trois ans ou presque et j'ai perdu presque tout mes proches.(croyais je)

J'ai connu les joies des neuroleptiques mais jamais les anti dépresseurs mes manies m'en ont fermé l'accès,mon dossier est relativement complet là dessus(prêche dans la cathédrale de strasbourg par exemple)donc pas question de faire virer l'humeur.

J'étais Vierge c'est le mot,vierge de moi même et en tant que vierge j'ai malgré tout fini par accoucher ce qui explique le temps long(Toute ressemblance avec une personne.....etc)
La connaissance s'est faite au jour le jour,dans une espèce de refus inconscient de l'ensemble des exclusions que j'ai pu subir jusque dans mon identité.J'ai fini par comprendre que celle ci,celle que je me donnais à vivre n'était qu'une suite de capitulations:devant la maladie,la société,le milieu,le moule et j'ai TOUJOURS voulu aller mieux sans même savoir ce que ça représentait.J'ai respecté mes traitements et mon suivi psy .
Le xéroquel a été le détonateur final de ma césure d'avec la maladie.Je l'ai exclue.Elle est là, mais je la regarde,je lui souris et je la méprise avec luxe, calme, volupté et vigilance.Aujourd'hui je suis prof d'histoire,peut être pourrait on même y mettre un s. Et je SUIS.Enfin.
Alors courage et si tu te laisse embarquer garde le gout de ta dérive,quand tu repassera par une mauvaise passe,ce gout te servira de boussole
J'espère t'avoir répondu,si ce n'est pas le cas ou si tu veux creuser notre échange n'hésite pas.
embrassades chaleureuses à mon tour
Revenir en haut
Bongrainivraie
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2011
Messages: 340

MessagePosté le: Lun 24 Fév 2014 - 10:47    Sujet du message: stabilité et vie Répondre en citant

Top Olivierj accouché,

Magnifique réponse, vraiment top magnifique ! J'en termine la lecture avec les yeux enlarmés...

La beauté du marcheur qui crée son chemin (poème de Machado : caminendo no hay camino, el camino se hace al andar )
La beauté de l'obstiné qui creuse sa liberté.
La beauté de l'étiqueté qui se décolle et reprend le fil du chemin.

Merci pour l'exemple comme dit Blondall, merci pour le temps de la réponse. Keep cool sur le planché des vaches!
Bon chemin...
Revenir en haut
codek64
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2014
Messages: 209

MessagePosté le: Lun 24 Fév 2014 - 11:57    Sujet du message: stabilité et vie Répondre en citant

Bonjour à Tous,
Quel merveilleux témoignage que celui d'Olivierj.
La réflexion, le travail, le recul... sur cette maladie ne sont pas des choses qui arrivent par hasard.
C'est le fruit d'un travail énorme sur toi-même qui t'a aidé à sortir de là.
Je note la façon dont tu "traites" ta maladie : tu la regardes, tu lui souris, tu la méprises... Formidable.
Je fais un complexe sur la culture que je n'ai pas pour parler clairement de toutes ces choses. Désolée.
Merci encore pour ton témoignage.
Revenir en haut
codek64
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2014
Messages: 209

MessagePosté le: Lun 24 Fév 2014 - 12:05    Sujet du message: stabilité et vie Répondre en citant

Aujourd'hui, il fait beau, alors humeur +1. LOL
J'ai toujours ma petite famille autour de moi, jusqu'à jeudi. Le compte à rebours a commencé, c'est la vie.

Mais du fait de mon attitude différente, en ce moment, mes relations avec mes enfants et mon mari sont meilleures.
Cependant, je me sens fatiguée, entre deux eaux, j'ai peur même si j'ai l'impression de maîtriser. Sur le fil du rasoir : vais-je tomber du bon ou du mauvais côté.
Ce que je sais, c'est que je l'écris, comme pour faire un constat, mais j'ai quand même une relative confiance en moi. Il suffit que je dorme.

Tout m'angoisse : faire à manger, faire une maison propre, être là tout simplement(mais dans quel état). Ca fait du bien de l'écrire, c'est tout.
Mais j'ai peur, très peur. Si je retombe maintenant, j'ai peur de ne plus réussir à me relever et mes idées suicidaires vont revenir, et qui sait ?

Comme vous pouvez le lire, tout est en désordre dans ma tête. A moi de jouer !!!
Revenir en haut
Bongrainivraie
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2011
Messages: 340

MessagePosté le: Lun 24 Fév 2014 - 12:54    Sujet du message: stabilité et vie Répondre en citant

Olivierj et Codek et toute la bande qui tente de stabiliser sa vie au mieux,

Les apprentissages peuvent être lents ou rapides, ils le sont à vie.

Si je sais que les pulsions de mort ne sont que des idées fabriquées alors que nos neuro-transmetteurs sont gavés d'inhibiteurs en surdose, on sait pour toujours que ce ne sont QUE des idées nocives et sans consistance, qu'il est nécessaire de les prendre au sérieux car elles donnent l'info que cela n'est pas équilibré entre les oreilles et qu'il faut traiter le problème. Chacun apprenant les solutions qui lui sont les plus adéquates (médoc nouveau, phytho médoc, ajustement du traitement, dosage fin, exercices de pleine conscience, oraison, relaxation etc....). Une fois l'info traitée, il suffit des les raccompagner bien gentillement à la porte de notre cerveau, en les remerciant de leur venue informative; comme on le ferait avec des amis bienveillants.

Pour les peurs de nos phases, c'est la même chose. Notre hypersensibilité sensorielle nous oblige à faire plus attention que beaucoup d'autres terriens à la qualité des relations que nous partageons, de la qualité des médocs absorbés, de la qualité de notre hygiène de vie, de la qualité de notre état d'être. Les peurs sont utiles jusqu'au jour où les apprentissages consciemment intègrés et utilsés avec compétence dans l'instant de la phase. Alors nous pouvons les remercier de nous avoir alarmés pendant tout ce temps mais les raccompagner poliment hors de notre champ de pensées conscient.

Bonne semaine aux saveurs fleuries printanières.
Revenir en haut
codek64
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2014
Messages: 209

MessagePosté le: Lun 24 Fév 2014 - 14:25    Sujet du message: stabilité et vie Répondre en citant

Excellente idee si bien expliquée. Merci merci merci.
L'idée de raccompagner les pensées nocives à la porte, ça, je retiens.
Revenir en haut
olivierj
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2012
Messages: 9

MessagePosté le: Lun 24 Fév 2014 - 22:59    Sujet du message: stabilité et vie Répondre en citant

Bravo bongrainivraie pour tes références Machado ,Lao tseu, Ces poèmes ces réflexions peuvent etre les balises de notre réflexion.
Revenir en haut
codek64
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2014
Messages: 209

MessagePosté le: Mar 25 Fév 2014 - 00:17    Sujet du message: stabilité et vie Répondre en citant

Bonsoir,

Je suis allée trois fois voir une dame qui faisait de l'hypnose. Elle n'employait pas les mêmes mots lorsqu'il s'agissait d'évacuer certains maux. Elle disait de fermer les yeux, de tuer le mal (en pensée), de le mépriser, de l'ôter de soi, de déposer "le package" et d'autres mots forts dont je ne me souviens pas.

Alors quand je te lis Bongrainivraie "de les raccompagner poliment.....à la porte de notre cerveau...", je pense que c'est une façon plus douce de traiter nos pensées nocives et je vais essayer de "travailler" dans ce sens.

Bonne nuit.
Revenir en haut
nad
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2010
Messages: 3 734

MessagePosté le: Mar 25 Fév 2014 - 00:32    Sujet du message: stabilité et vie Répondre en citant

"Bonne humeur, paix intérieure, confiance, sérénité... Et aussi cafard, inquiétude, nostalgie, agacement, désespoir... Mélange subtil d'émotions et de pensées, nos états d'âme sont le coeur battant de notre lien au monde. Toujours présents, toujours influents, ils accompagnent chaque moment de notre vie. Ce livre va vous aider à les comprendre et à les moduler. Savoir descendre en soi, accueillir ses états d'âme et les faire évoluer peut tout changer dans votre vie. Et vous guider alors vers un petit peu plus de bonheur, de sagesse et de sérénité."

ce sont les mots que l'on trouvent dans le livre "les états d'âme" de Christophe André. Un bel ouvrage.

Revenir en haut
codek64
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2014
Messages: 209

MessagePosté le: Mar 25 Fév 2014 - 14:13    Sujet du message: stabilité et vie Répondre en citant

Bonjour,

Et bien, moi qui ne lis pas, faute de concentration et d'envie aussi, je vais acheter ce livre. Le bonheur n'a pas de prix. MERCI
A bientôt.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:22    Sujet du message: stabilité et vie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com