Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Retrait d'enfants

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sabine69
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2011
Messages: 1 260

MessagePosté le: Jeu 27 Fév 2014 - 16:39    Sujet du message: Retrait d'enfants Répondre en citant

Bonjour à tous,

Suite à un signalement pour situation inquiétante concernant mon fils de 8 ans, nous avons vu l'assistante sociale et l'infirmière puéricultrice avec mes enfants. Elles sont quand même assez vicieuses car elles ont réussi à nous faire dire des choses que nous voulions cacher. A priori cela c'est quand même passé.

En revanche, lundi dernier, le papa des enfants a été convoqué et m'a démonté (cela fait 2 ans qu'il essaie de récupérer les loulous pour les alloc). Iles les a rappelé le mardi suivant, et visiblement je représente un danger pour mon fils, et ma fille est malheureuse.... Elles ont dit à mon ex que, soit il récupérait les enfants, soit ils les plaçaient. Mon ex s'est empressé de raconter cela à mes enfants qui sont effondrés.

Les services sociaux devaient statuer sur notre cas vendredi dernier, et je les ai donc appeler mardi. Nous avons rendez-vous avec le papa le 12 Mars, mais d'ici là, j'espère que cet imbécile ne va pas profiter de mon hospitalisation pour m'enfoncer encore plus.

Est-ce que quelqu'un a été dans le même cas de figure que moi? Je crois que le juge doit être saisi, quels seraient les recours pour que je puisse garder la garde de mes loulous? Quelle est la durée de la procédure?

Enfin, mes enfants préfereraient être placés plutôt que d'aller chez leur père, tout simplement pour rester dans la ville où ils ont grandi et où ils ont tous leurs amis. Est-ce possible?

Merci d'avance de m'avoir lue et des réponses que vous pourriez m'apporter.

Bonne fin de journée!
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 27 Fév 2014 - 16:39    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
nad
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2010
Messages: 3 734

MessagePosté le: Jeu 27 Fév 2014 - 22:14    Sujet du message: Retrait d'enfants Répondre en citant

Bonsoir Sabine,

Il est difficile de se mettre à la place du juge, mais s'il entend les enfants, il est probable que leur parole sera entendue.

Je n'y connais rien à ces procédures, mais je sais que rien n'est définitif de toutes façons.Je voulais te dire que je suis de tout coeur avec toi, prends soin de toi.

Revenir en haut
nini74
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juin 2013
Messages: 151

MessagePosté le: Ven 28 Fév 2014 - 12:08    Sujet du message: Retrait d'enfants Répondre en citant

Bonjour sabine69,

J'ai vécu comme toi le signalement et cela nous enfonce plutot qu'autre chose. Je comprends ton désarroi mon fils s'est retrouvé à la DDASS maintenant ASE et ça laisse en lui de profonde cicatrice. Je comprends que tes enfants ne veulent pas quitter leur ville mais sincèrement je pense que pour eux c'est mieux d'être avec leur père que placés. Je ne suis pas passée devant le juge donc je ne connais pas ces procédures.

Il a été placé à chaque fois que j'ai été hospitalisée la première fois il avait 4 ans son père n'a pas voulue le prendre. Et à l'age de 7 ans il est resté 1 ans car quand je suis sortie de la clinique ils m'ont conseillé de le laisser encore pour me reprendre. Une fois qu'ils sont dans le système même si c'est toi qui a demandé le placement ils peuvent à tout moment d'interdire de le reprendre suivant ton état de santé.

Je ne pense que cela soit possible qu'ils puissent décidés mais cela dépend de leurs ages aussi mais sache qu'ils verront une enquête social auprès du père pour savoir si il est apte à les acceuillir.

Pour le moment ils ne vont pas saisir le juge ils vont attendre de voir l'issue de la réunion. Mais si tu as de bonnes raisons pour que tu veuilles pas qu'ils aillent chez leurs pères tu devras leur exposer. Et après je connais pas les procèdures.

Enfin tu est dans une situation pas facile et je compatis et dans ce cas de figure il faut voir l'intérêt de tes enfants mais ce n'est pas facile quand on met en cause notre rôle de mère.

a ses 14 ans pour mon fils j'ai du le placer en foyer car ma maladie était trop présente et je voyais mon fils souffrir à cause de moi et c'était insupportable. Cela a été une décision très dure à prendre mais je ne contenais plus mon fils qui souffrait et qui devenait violent alors il m'a semblait que c'était la meilleure décision.

Et je pense que prendre une décision comme celle là c'est avant tout penser au bien être de l'enfant et c'est une preuve d'amour. C'est sure qu'aujourd'hui mon fils est encore en colère il s'est senti rejeté mais je lui avais bien expliquer pourquoi je faisais cela mais il n'était pas capable et n'avait pas envie de l'entendre.

S'il avait eu un père assez présent il aurait été mieux pour lui qu'il aille chez son père j'en suis convaincue même si c'était la guerre avec son père.

Personne ne peut décider pour toi mais par expérience je peux te dire qu'un placement n'est pas facile même si c'est tes enfants qui le demandent. Mais bon tu en es pas là de toute façon si tu vas devant le juge tu pourras prendre un avocat.

Je te souhaite bon courage en attendant
Revenir en haut
Bongrainivraie
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2011
Messages: 340

MessagePosté le: Ven 28 Fév 2014 - 15:31    Sujet du message: Retrait d'enfants Répondre en citant

Bonjour Sabine,

Dans les mairies il y a le samedi des consultations gratuites avec des avocats ou dans les tribunaux il y a aussi des consultations gratuites. Regarde si tu en as envie, si il n'y a pas de sites où des avocats spécialisés dans le droit de la famille ou des sites ou des mères de famille dans ton cas partagent leurs expériences ou des sites d'assistantes sociales à la retraite aident des mères de famille à faire face à cette situation si complexe et tellement cruxiale pour toi et tes enfants. Puisqu'il existe des associations pour protèger la parole des enfants, leur désirs, et leur mère affaiblie par la maladie, il est peut-être possible qu'elles te donnent des conseils au téléphone ou que tu les rencontres.

Fais-toi confiance que tu puisses trouver les bonnes personnes pour t'aider et vivre le prochain rendez-vous avec une meilleure préparation pour faire face à ces personnes qui elles sont formées à la communication et à toute ces règlements sociaux que tu ignores.

Pleins de force pour les jours qui viennent.
Revenir en haut
cassandre66
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2013
Messages: 19

MessagePosté le: Ven 28 Fév 2014 - 19:55    Sujet du message: Retrait d'enfants Répondre en citant

Bonsoir Sabine,
Je compatis à ta détresse d'autant plus que j'ai moi-même été confrontée à une situation similaire.
En 2004 à la suite d'un harcèlement sexuel puis moral par mon supérieur hiérarchique direct, ma bipolarité s'est déclarée.
Divorcée depuis 2000, j'avais en garde ma fille âgée de 07 ans au moment des faits.
Hospitalisée en urgence à plusieurs reprises, elle a fait l'objet de placement en famille d'accueil qu'elle a plutôt mal vécu.
La machine de l'Aide Sociale à l'Enfance s'est mise en route et au jour d'aujourd'hui ma fille qui a assister à la dégradation de mon état de santé surtout psychique fait l'objet d'une mesure de placement en voie de judiciarisation. Je ne l'ai que les week-ends et pendant les vacances scolaires.
Entre chaque hospitalisation, je la reprenais avec moi mais je pense maintenant même si c'est douloureux à admettre que je n'étais plus en capacité de faire face à mes obligations de mère.
Le père de ma fille résidait à mille kilomètres de mon lieu d'habitation. Ma fille a présenté des troubles du comportement vers l'âge de 10 ans et fait l'objet depuis d'un suivi éducatif renforcé. Son père qui l'a prise en charge une année n'est pas parvenu à la cadrer et à la gérer. Elle est retournée en famille d'accueil d'ou elle a fugué quinze jours.
De ce fait le procureur de la république a saisi le juge des enfants qui a ordonné une mesure d'investigation judiciaire de six mois.
En fait, un éducateur et une psychologue avaient pour mission d'examiner à la loupe la dynamique familiale sous forme d'entretien chaque semaine pendant six mois et de rendre un rapport au magistrat.
Je ne connais pas le père de tes enfants mais de mon humble avis un placement dans la famille est toujours préférable car moins perturbant qu'un placement en famille d'accueil ( des dires de ma fille, elle ne se sentait pas chez elle, et percevait la famille d'accueil comme des étrangers) ou en foyer.
Au niveau procédural tu peux te faire assister d'un avocat spécialisé dans le droit à la famille quand le juge est saisi mais dans ton cas comme dans le mien , il y a une mère affaiblie par la maladie et la priorité des priorités me semble-t'il c'est de penser à la fois à l'intérêt de tes enfants mais aussi à toi.
Je me suis longtemps battue pour être une mère normale mais un échange récent avec ma fille a révélé combien elle avait souffert de me voir lutter pour elle, de me voir vulnérable et il ne faut pas avoir peur de le dire : insécurisante. Un enfant a besoin avant tout d'un cadre et de parent solides .
Je suis moi-même en invalidité depuis 2009 et chaque jour est un combat.
Ma fille qui va avoir 17 ans m'a confié combien elle avait été marquée par ma maladie et les placements et elle m'a dit aussi qu'elle avait de la pitié pour moi.
Ce ne sont pas les mots que j'aurai aimé entendre.
Alors, il faut que tu réfléchisses bien au futur de tes enfants et que tu fasses le point sur ton aptitude à t'occuper de tes enfants.
Concernant les services sociaux, j'ai eu et j'ai affaire à des gens humains qui ne sont pas là pour m'enfoncer mais pour m'épauler et prendre le relais quand c'est trop difficile pour moi.
Il faut que tu sois convaincue que l'on ne retire pas les enfants de la garde de leurs parents systématiquement et aisément.
Aujourd'hui les services de l'enfance essaient de maintenir les enfants dans leur milieu mais parfois , même si c'est une décision extrêmement douloureuse en tant que mère, il faut savoir passer la main.
Te soigner est une priorité. Une maman qui ne va pas bien génère mal-être chez ces enfants et ils finissent par aller mal.
Je ne me permettrai pas de te juger, je voulais juste te faire part de mon expérience pour je l'espère t'aider lors du rendez-vous du 12 mars prochain.
Pour ma part , je suis en attente de la décision du Juge pour enfant suite à l(enquête. Quant à ma fille, les relations ont été très difficiles quand j'étais en phase hypomaniaque et ça a laissé des traces.
Aujourd'hui, je sais qu'elle m'aime mais que l'on ne peux cohabiter ensemble en permanence. J'ai du faire le deuil de la mère que je voulais être.
Si tu le souhaites je peux répondre aux questions que tu pourrais te poser.
Prends soin de toi et de tes enfants.
Bon courage.
Revenir en haut
nad
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2010
Messages: 3 734

MessagePosté le: Ven 28 Fév 2014 - 21:19    Sujet du message: Retrait d'enfants Répondre en citant

Bonsoir Cassandre,

Tu as raison, rien ne sert de culpabiliser, c'est stérile et inutile

Tu dis ne pas avoir aimé les mots de ta fille, elle dit avoir pitié, c'est déjà bien cela prouve qu'elle a de l'empathie, beaucoup d'enfant ont un rejet total

En attendant, j'admire votre courage, car c'est un combat de plus pour nous qui souffrons déjà

J'ai eu la chance de ne pas connaitre tout ça mais suis de tout coeur avec vous,Sabine et Cassandre

Revenir en haut
cassandre66
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2013
Messages: 19

MessagePosté le: Ven 28 Fév 2014 - 22:44    Sujet du message: Retrait d'enfants Répondre en citant

Merci infiniment Nad,

Bien à toi.
Revenir en haut
Lili-md
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 146

MessagePosté le: Sam 1 Mar 2014 - 06:33    Sujet du message: Retrait d'enfants Répondre en citant

Bonsoir, je viens de lire ce fil qui m'a arraché des larmes car il me renvoie à ma propre expérience.
Voilà mon histoire.
Il y a quelques années, en dépression sévère, j'ai décidé de me faire hospitaliser et j'ai demandé au père de mes enfants de les prendre quelques mois, jusqu'à la fin de l'année scolaire, pour que me laisser le temps d'aller mieux. Il n'a jamais voulu les avoir. Il a accepté verbalement de mauvaise grâce dans un premier temps.
Je suis rentrée en clinique pendant les vacances de décembre. Les enfants sont partis chez leur père, ils n'avaient pas envie d'y aller mais je leur ai expliqué que c'était temporaire, pour me laisser le temps de me soigner.
A la fin des vacances scolaires, le dimanche soir, ma voisine m'appelle à la clinique et me dit avoir croisé mon ex-mari qui venait de déposer les enfants chez moi, ils avaient 11 et 12 ans et ma fille aînée 17 ans qui n'avait nulle intention de faire la baby-sitter.
Je téléphone à la maison et les enfants me confirment leur présence, me disent que leur grande sœur est sortie, puis je les envoie chez la voisine, en accord avec elle.
Puis j'appelle mon ex, qui me dit sèchement "c'est toi qui en a la garde, je n'ai aucune obligation de les prendre en dehors des vacances, si tu veux que ça change, repasse par le tribunal".
Désemparée, j'ai voulu sortir de la clinique dés le lendemain mais le psychiatre est venu me parler et a décidé d'appeler l'ASE, m'assurant qu'il connaissait cette procédure et que je récupérerais mes enfants en sortant de clinique.
J'étais faible et malade, je lui ai fait confiance.
L’après midi, 2 assistantes sociales sont passées chez moi et m'ont appelées car les enfants refusaient de leur ouvrir. Elles m'ont indiqué avoir appelé mon ex pour qu'il reprenne les enfants chez lui et il a refusé. (c'était d'ailleurs noté dans leur rapport)
Mes 2 plus jeunes sont partis en famille d'accueil le soir même et l'aînée a été laissée seule chez moi .
Je suis restée en contact quotidiennement avec les enfants par téléphone durant toute mon hospitalisation. Très vite, ils m'ont dit ne pas vouloir retourner chez leur père et attendre en famille d'accueil ma sortie de clinique, pour rentrer avec moi chez nous.
Au bout d'une semaine, j'ai reçu une assignation en référé à la clinique : Mon ex demandait la garde permanente des enfants.
Je suis sortie une journée de la clinique pour aller à l'audience, sans avocat. Je n'avais pas eu le temps d'en prendre un et j'ai pensé que je n'en aurais pas besoin.
Cette audience a été une véritable horreur pour moi et pour mes deux plus jeunes enfants.
La juge les a entendus.
Elle m'a demandé ce que je voulais, j'ai dit que j'étais d'accord avec la solution proposée par mes enfants car, après que leur père les ai laissés comme ça chez moi, même après que les AS lui aient dit qu'ils iraient en famille d'accueil, je n'avais plus confiance et je voyais bien que les enfants avaient été traumatisés.
Et là, l'avocate de mon ex et de son épouse a déclaré, devant mes enfants : "Cette dame est bipolaire, elle est instable, qui sait quand elle sortira de clinique ! "
Et la juge m'a regardée et m'a demandé sèchement : "Madame, avez-vous une date de sortie à me communiquer aujourd'hui ?"
J'étais mortifiée. J'ai dit que j'allais faire le nécessaire pour sortir définitivement dés le lendemain matin.
Mais ma réponse n'a eu aucune importance, elle a décidé que les enfants repartaient avec leur père définitivement.
Suite à cela, je n'envisageais plus de sortir si vite de la clinique, j'étais à ramasser à la petite cuillère.
J'ai continué à appeler mes enfants chaque jour, ils m'ont dit qu'ils allaient s'habituer à vivre chez leur père, que je ne devais pas m'inquiéter.
Lorsqu'ils venaient en vacances, j'avais l'impression qu'ils faisaient semblant que tout allait bien, j'au leur tirer les vers du nez. Au bout d'un an, ils m'ont dit sans rentrer dans le détail, qu'ils souffraient psychologiquement du comportement de leur père envers eux.
Ils m'ont demandé si j'accepterais qu'ils reviennent, j'ai dit oui, bien-sûr et ils m'ont dit qu'ils finissaient leur année scolaire avant d'en parler eux-mêmes à leur père.
Quelques mois mois plus tard, ils ont écrit, de leur propre initiative, au juge pour demander à revenir chez moi.
Le tribunal m'a renvoyé une copie de leur lettre avec une convocation.
A partir de ce moment, leur père s'est déchaîné contre eux, insultes contre eux et moi, menaces de pension, privation de sortie, jusqu'à ce que ma fille lui tienne tête et lui dise que s'il ne se calmait pas, elle parlerait au juge.
Cette fois, j'ai pris une avocate, elle a demandé que mes enfants lui écrivent sincèrement pourquoi ils voulait quitter le domicile de leur père. Ils ont écrit et demandé à être entendus. Ils ont demandés à ne pas être contraints de rendre visite à leur père.
Le jour de l'audience, mon ex avait repris du poil de la bête et était décidé à en découdre. Mon avocate l'a pris à part et l'a informé qu'il avait le choix entre un accord à l'amiable ou s'exposer aux déclarations de mes enfants et elle lui a montré les lettres que mes enfants lui avait écrit.
Il a plié tout de suite. Je n'ai jamais vu ces lettres, j'ai demandé à mes enfants de les envoyer directement à l'avocate.
Par la suite, j'ai demandé aux enfants ce qu'elles contenaient, c'étaient des "scènes" vécues chez leur père, ses accès de colère, ses insultes quotidiennes, etc...
Si c'était à refaire, j'aurais pris un avocat à la 1e audience, j'aurais collecté des témoignages,de voisins, de professeurs, du médecin traitant, du psy pour essayer de faire comprendre au juge que la bipolarité n'empêche pas systématiquement d'être une bonne mère. Ça nous aurait peut-être aidés.
Bats-toi, prends un avocat, entoure toi de toutes les personnes qui te voient dans ton rôle de maman au quotidien.
Je suis désolée de ne pas pouvoir être plus rassurante, mais j'espère que mon témoignage t'aura été utile quand même.
Revenir en haut
Sabine69
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2011
Messages: 1 260

MessagePosté le: Sam 1 Mar 2014 - 10:29    Sujet du message: Retrait d'enfants Répondre en citant

Bonjour Nad, Nini74, Bongrainivraie, Cassandre 66 et Lili-md.

Vos témoignages sont tous très émouvants, et cela m’arrache le cœur.

J’attends de vois l’entretien avec l’AS en présence de mon ex, je vais enfin savoir ce qu’il me reproche. OK, ça fait plus de 2 ans que mon traitement n’est pas efficace, mais il n’y a pas que le traitement qui compte, je bosse sans problème, fais le ménage, nourrit les loulous, les gère les loulous plus ou moins bien (le petit présente un gros problème de comportement l’école), et je leur apporte beaucoup d’amour. J’ai arrêté les alcools forts, et en mixte, je sens monter la plupart des crises et arrivent à les calmer avec le coup de calme et la relaxation.

De plus, d’après les AS, ce n’est pas gagné qu’ils confient les enfants au papa qui souffre de narcolepsie, cataplexie et apnée du sommeil. Une fois mon fils qui avait 6 ans à l’époque est parti de chez son père qui dormait et a traversé la route pour rejoindre ses copains. Et une autre fois il jouait avec des allumettes. Depuis je ne suis pas rassurée.

Je suis hospitalisée depuis mercredi, et j’ai RV avec l’assistante de la clinique pour connaître la suite des événements.

Bongrainivraie, quand tu parles de consultation gratuite en mairie ou en tribunal, y a-t-il des plafonds de ressources ?

Merci Nad d’être toujours présente pour remonter le moral.

Nini74, Cassandre et Lili-md, je suis navrée d’avoir ravivé ces souvenirs douloureux !

Bongrainivraie, mille mercis, j’ai le plaisir de te lire sur ce site et tu es pleine d’empathie et toujours les mots pour réconforter les gens !

Excellente journée à toutes !
Revenir en haut
nini74
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juin 2013
Messages: 151

MessagePosté le: Sam 1 Mar 2014 - 12:17    Sujet du message: Retrait d'enfants Répondre en citant

Bonjour sabine,

Ne t’inquiète pas je t'ai répondu car je le pouvais si cela avait été trop difficile je ne l'aurais pas fait. Je comprends bien ce que tu ressens et c'est tellement injuste pour toi et tes enfants. Ils n'ont pas un père qui tient la route et j'ai connu cela aussi mon fils s'est tellement senti rejeté par son père. On est malade on souffre et doit encore subir ce genre d'épreuve difficile car quand ca touche à nos enfants c'est très douloureux.

D'après ce que tu dis tu arrives à assumer tes enfants je ne comprends que tu est eu un signalement sur le dos souvent cela vient de l'école !!!!! Je comprends très maintenant pourquoi tu ne veux pas qu'ils aillent chez leur père.

Pour les consultations gratuites il faut fournir ta dernière déclaration d'impôt en tous les cas c'est ce qu'ils m'ont demandé mais peut être qu'il ne fonctionne pas tous pareil. Appelle les et tu verras.

Je suis de tout coeur avec toi et tes enfants et te souhaite beaucoup de courage pour traverser cette épreuve.

Bonne journée
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:12    Sujet du message: Retrait d'enfants

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com