Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Nouvelles perspectives en psychiatrie, psychologie, et psychothérapie

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Informations
-> Trouble bipolaire, on en parle...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Bongrainivraie
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2011
Messages: 340

MessagePosté le: Sam 8 Mar 2014 - 08:07    Sujet du message: Nouvelles perspectives en psychiatrie, psychologie, et psychothérapie Répondre en citant

http://le-cercle-psy.scienceshumaines.com/nouvelles-perspectives-en-psychia…

Nouvelles perspectives en psychiatrie, psychologie, et psychothérapie

Stanislas Grof. Alphée, 2010, 284 p., 28 E
Article publié le 29/09/2010

Stanislav Grof, psychiatre tchèque né en 1931, s’est vu décerner récemment la « prestigieuse distinction annuelle de la Fondation Damaar et Vaclav Havel, « Vision 97 ». » Cette fondation, fondée par l’ex-président de la République tchèque, est destinée à soutenir les « projets révolutionnaires ou visionnaires » dont les «  conséquences peuvent influencer l’avenir de façon décisive ».

S. Grof est un pionnier des études, ô combien délicates, sur les EMC (états modifiés de conscience) : recherches « psychédéliques », « transpersonnelles » et « psychospirituelles ». En lui remettant son prix, Vaclav Havel a pointé du doigt les deux ennemis auxquels ce genre de recherche vont se heurter. D’un côté les « scientifiques traditionnalistes bornés », de l’autre « un large éventail de cinglés », comprenant des sectaires, marginaux et autres illuminés.

N’espérant faire partie d’aucune de ces deux catégories, j’ai ouvert le livre de S. Grof avec le scepticisme bienveillant qui sied à tout esprit ouvert et vigilant (comme le sont tous les lecteurs du Cercle Psy). Après tout, on sait aujourd’hui que les recherches « psychiques » sur les tables tournantes, la télépathie ou le paranormal en général faisaient partie de la psychologie officielle jusqu’au début du 20e siècle avant d’être écartées de son champ.

Dès les années 1960-1970, S. Grof a expérimenté sur des patients les effets psychothérapeutiques du LSD, d’abord à Prague puis en Californie, où il a dirigé un centre psychiatrique. S. Grof rappelle dans son livre que l’usage psychothérapeutique des hallucinogènes est une vieille pratique qui remonte aux chamanes. De même, la « respiration holotropique » dont il est l’inventeur pourrait trouver des sources dans le yoga et les techniques mystiques orientales.

La « respiration holotropique » est un type de respiration rapide, associé à de la musique et des pratiques corporelles ; elle est censée lever les blocages « bioénergétiques » et permettre de revivre les états émotionnels de la prime enfance, voire de la naissance.

Sur le plan théorique, la psychologie transpersonnelle propose une « nouvelle cartographie du psychisme huamin » ouvrant à des strates inexplorées de la conscience. Ainsi, en remontant vers son lointain passé, l’individu pourrait accéder à un « niveau périnatal », qui correspondrait au vécu de la naissance enfouies sous les couches de sa conscience ordinaire. Plus profondément encore, il pourrait atteindre le niveau « transpersonnel », qui correspond à une sorte d’état de conscience élargie. Dans cet état, l’identité personnelle se dissout dans une «  identification expérientielle à d’autres personnes ou à des animaux, la vision d’êtres et royaumes archétypiques et mythologiques, les expériences ancestrales, raciales et karmiques, et enfin l’identification à l’esprit universel et à la vie supracosmique ».

Que penser de tout cela ? Le problème est qu’on ne sait pas bien si les expériences subjectives d’Etats modifiés de conscience, dont nous parle S. Grof, induites par des substances ou techniques corporelles, sont bien des réminiscences réelles de l’enfance ou de simples impressions subjectives liées à une distorsion de sa conscience ordinaire : des hallucinations cognitives et émotionnelles en somme. De même, sur le plan pratique, la psychothérapie transpersonnelle promu par le Grof transpersonal training et son fondateur peut apparaître comme une technique de relaxation parmi tant d’autres. A ce titre, elle doit sans doute apporter de réels bénéfices en terme de bien -être.

Mais quel crédit apporter à ces résultats spectaculaires annoncés : contre la dépression, les phobies, ou toutes sortes de douleurs psychosomatiques ? Arrivé à ce stade, l’esprit ouvert et sceptique s’interroge. Au total, la théorie de S. Grof, est comme la plupart des thérapies « holistiques », ni confirmable, ni réfutable.
On aurait donc aimé trouver dans ce livre des éléments neufs. Mais au fil des pages, on découvre que cette « psychologie du futur » est en fait un retour vers le passé : celui des années 1960-1980 où s’est développé en Californie un courant psycho-sprituel « new age », où la prise de LSD rimait avec Carlos Castadena et le chamanisme, et où l’inconscient collectif de Jung faisait bon ménage avec les spiritualités hindoues et dont Abraham Maslow, Aldous Huxley, Stanislav Grof et d’autres furent les héros. Quoi qu’on pense de ce courant, on aurait aimé découvrir des choses neuves sous un titre aussi claironnant.

Article d’Achille Weinberg



Commentaires de Bongrainivraie à l'article d'Achille Weinberg

Futur et rétablissement de l'équilibre psychique
le 08/03/2014

La psychologie transpersonnelle à plus de 50 ans désormais.

Mature, elle montre le chemin du futur, sans nulle doute.

Il ne suffit pas de demander des preuves et encore des preuves aux psychiatres et médecins et thérapeutes, à ses fondateurs de protocoles innovants et respecteux de l'intégrité humaine, il suffit d'interroger l'ensemble des malades ou curieux sans peur et sans reproche qui se sont engagés dans une voie de la santé mentale avec eux et y ont été accompagnés pendant des années.

Ce qui fait la force de ces thérapeutiques c'est qu'il y a du recul aujourd'hui. Que leur résultats sont insolants. Que les effets secondaires de leurs démarches sont inexistants. C'est bien pour cela que les labos font ce qui est en leurs pouvoirs pour organiser un septicisme et une diabolisation de ces pratiques et leur anonymat.

Les patients et curieux sont à disposition des Saint Thomas mais étrangement aucune étude nationale de grande ampleur ne propose aujourd'hui un état des lieu fiable, personne ne vient toucher leur main et mettre les doigts dedans.

Comme Stanislas Grof, Pierre Weil un autre psychiatre d'origine européenne qui vit au Brésil lui et fait partie de la bande des Transpersonnelles, le sait bien, alors qu'il est l'auteur d'une formation UNESCO "l'art de vivre en PAIX" et qu'il vient en France depuis 50 ans, peu parlent de lui dans notre pays englué dans le freudisme et la "laborentite" aigüe (voir les scandales récents de l'AFSSAPS).

Alors pionniers et acteurs de votre santé mentale bon chemin de les états modifiés de conscience de la médecine française qui trouille devant le futur simple de la psychologie transpersonnelle.


Pour plus d’information :
http://www.inrees.com/soutien/GROF-Stanislav/

Dr. Stanislav Grof
Psychiatre, et membre d'honneur de l'INREES

Lors des cinquante années durant lesquelles j’ai exploré différents types d’états non ordinaires de conscience, je suis tombé sur un grand nombre de phénomènes que l’actuel cadre conceptuel de la psychiatrie ou de la psychologie ne permet pas d'expliquer. Dans mes livres, et plus particulièrement dans Quand l’impossible arrive, je donne de nombreux exemples d’observations. Je suis fasciné par ces « anomalies » et suis convaincu que leur étude nous conduira à une profonde révision des suppositions métaphysiques fondamentales sur lesquelles la science occidentale est aujourd'hui basée, révision comparable au cataclysme qu’eurent à subir les physiciens dans les trois premières décennies du 20e siècle.
Biographie de Dr. Stanislav Grof

Le psychiatre tchèque Stanislav Grof est l’un des pionniers dans la recherche des états modifiés de conscience. Il commence ses recherches sur les drogues psychédéliques, surtout le LSD, en 1956 à l’Institut de Recherches Psychiatriques de Prague où il les poursuit jusqu’en 1967. Il part ensuite à Baltimore, aux Etats-Unis, pour devenir chercheur et professeur de psychiatrie à l’Université John Hopkins. De 1967 à 1973, il sera chef de projet au centre de Recherches Psychiatriques du Maryland, où il poursuivra ses recherches sur le potentiel psychothérapeutique des états de conscience produits par l’utilisation du LSD dans un contexte approprié. De 1973 à 1987, il est professeur-résident à l’Institut Esalen en Californie, où il développera, avec son épouse Christina, une méthode innovante de psychothérapie expérimentale : la respiration holotropique.
Stanislav Grof est, avec Abraham Maslow, l’un des fondateurs de la Psychologie transpersonnelle. Il a mis sur pied et dirigé pendant de nombreuses années le Grof Transpersonal Training, enseigne au California Institute of intégral Studies et parcourt le monde pour donner des conférences et animer des séminaires de respiration holotropique.
Il fut Président de l’International Transpersonal Association en 1971 et responsable de congrès internationaux dans le domaine du transpersonnel.

Aujourd’hui, Stanislav Grof fait partie du comité de soutien de l’INREES et a participé à l’élaboration du Manuel clinique des expériences extraordinaires paru chez Dunod en 2009.

Bibliographie :
Pour une psychologie du futur (2002)
Psychologie transpersonnelle (2009)
Le jeu cosmique (1998)
Quand l'impossible arrive (2007)
L'ultime voyage (2009)
Nouvelles perspectives en psychiatrie, psychologie, psychothérapie (2010)
Psychologie transpersonnelle (2009)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 8 Mar 2014 - 08:07    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Bongrainivraie
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2011
Messages: 340

MessagePosté le: Sam 8 Mar 2014 - 08:13    Sujet du message: Nouvelles perspectives en psychiatrie, psychologie, et psychothérapie Répondre en citant


 

La recherche en psychiatrie
03.01.2012 - 14:00



Pourquoi consacrer une émission à la recherche en psychiatrie ?
Il faut d’abord avoir en tête que les maladies psychiatriques concernent un nombre considérable de patients. On estime en effet qu’en Europe il y a environ 3.500000 patients qui souffrent de psychose, 3.500000 personnes qui souffrent d’une maladie maniacodépressive, et plus de 60.000000 de personnes qui souffrent d’une dépression ou d’un état anxieux sévère.
En France, 700.000 personnes souffrent d’un handicap lié à une maladie psychiatrique grave. Dès lors, on conçoit bien l’importance des avancées dans la connaissance des ces maladies.
Ensuite, et nous allons le voir, parce que la recherche en psychiatrie se heurte à des difficultés qui sont propres aux pathologies en cause et à l’organisation de la prise en charge médicale.
Enfin, ce n’est pas la moindre raison de ce choix, parce que de notables avancées ont été faites au cours de ces dernières années dans le domaine de la recherche en psychiatrie.
Pour traiter de ce sujet, notre invité est le Docteur Luc Mallet. Psychiatre, Luc Mallet est Directeur de Recherche à l’INSERM au sein de l’Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière (ICM).


La recherche en psychiatrie - Sciences - France Culture




Thème(s) : Sciences| Psychiatrie
Document(s)
  • Alphée-Jean-Paul Bertrand, 2010 
  • PUF, 2011 
Revenir en haut
nad
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2010
Messages: 3 734

MessagePosté le: Sam 8 Mar 2014 - 12:57    Sujet du message: Nouvelles perspectives en psychiatrie, psychologie, et psychothérapie Répondre en citant

Bonjour,

J'appelle à la plus grande prudence pour ce qui est de la "respiration holotropique".

En effet, cette méthode consiste à hyperventiler le patient, or, nous, bipolaires passons notre temps à éviter ce phénomène qui nous provoque des bouffées d'angoisse et crise de panique.:

Donc, j' y vois une méthode très dangereuse utilisée notamment par certaine secte, :Amis de la croix glorieuse de Dozule;
Arche de Marie, par exemple.

Encore prudence...............
Revenir en haut
nad
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2010
Messages: 3 734

MessagePosté le: Sam 8 Mar 2014 - 14:55    Sujet du message: Nouvelles perspectives en psychiatrie, psychologie, et psychothérapie Répondre en citant

RE,

En faisant des recherches, il est bien précisé (dommage que cela ne soit pas noté dans l'article posté) que cette méthode est déconseillée aux personnes présentant des troubles psychiatriques, nous qui souffrons de troubles bipolaires (pathologie mentale), avons intérêt à fuir ce genre de pratique.

Cet article n'a rien à faire dans un forum de bipolaires.

Faire l'apologie de méthodes aussi contreversées est à mon sens dangereux.
Revenir en haut
Bongrainivraie
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2011
Messages: 340

MessagePosté le: Sam 8 Mar 2014 - 17:34    Sujet du message: Nouvelles perspectives en psychiatrie, psychologie, et psychothérapie Répondre en citant

Chère Nad, 


Le post est un article traitant d'un livre qui est mentionné aussi sur le site de France Culture dans l'émission de janvier 2012 postée en dessous :
 
Nouvelles perspectives en psychiatrie, psychologie, et psychothérapie



Comme Achille Weinberg l'indique dans sa critique du livre : "quel crédit apporter... ?" L'article si on le lit sans hostilité avec un esprit ouvert est très équilibré. Il appelle lui même à la prudence.



Mon commentaire est le mien et je sais très bien de quoi je parle ayant et travailler avec Pierre Weil et Stanislas Grof. L'article ne porte pas sur la respiration holotropique mais bien sur le livre de Stanislas Grof. L'as-tu lu ?


En ce qui me concerne, d'une part je présente dans ce post le livre par l'entrée de cet article mesuré et l'émission passionnante de France-Culture qui forment un tout. Le livre étant en référence de l'émission sur le site de la station de radio.


D'autre part, j'écris sur ce que je connais et que j'ai expérimenté, sur les travaux de recherche que j'ai fait à l'université et pour des formation aux USA, au Canada et en France. Dans toutes aventures de travail sur soi, il est important de savoir ce que l'on fait pour soi. Voir les sujets sur la psychiatrie en France dans un post de Bipote, il y a quelques temps et les expériences de souffrances de bipotes en HP et en clinique privé et il en existe aussi sur toutes les thérapies en générales. Ce site n'est pas ouverts qu'aux bipotes, il me semble, mais aussi aux proches, aux personnes qui souffrent et cherchent, et aux professionnels de santé mentale ou autres.


Les jugements que tu viens d'énoncer sont autorisés sur la Charte du forum comme la liberté d'expression et de choix de ses mots et je vois que tu t'en sers à merveille. 


Pour ma part, je suis plutôt intuitive et j'expérimente sur moi-même les propositions thérapeutiques de Docteur en psychiatrie tel que Stanislas Grof ou Docteur en psychologie comme Pierre Weil et d'autres Docteurs qui cherchent des parcours justes, sensés, vérifiables et éthiques et ce depuis 1988; donc je pense avoir un recul suffisant pour m'exprimer sur ce forum de la manière que je trouve adéquate et pertinente. Si cela te pose un problème, je t'encourage à ouvrir un post sur le sujet. 


Bonnes lectures et écoutes à ceux souhaitent avoir accès à des points de vus américains et français sur les nouvelles perspectives sur la psychiatrie, thérapie et la recherche en France et ailleurs.


PS. Pour avoir accès à la pratique de la respiration holotropique, il faut avoir des entretiens préalables avec le thérapeute qui accompagne avec ce protocole; c'est encore plus vrai lorsqu'on travaille avec Stanislas Grof. Il existe une charte éthique pour les thérapeutes psychiatres ou pas en France comme partout dans le monde.


 





Revenir en haut
nad
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2010
Messages: 3 734

MessagePosté le: Sam 8 Mar 2014 - 18:31    Sujet du message: Nouvelles perspectives en psychiatrie, psychologie, et psychothérapie Répondre en citant

Déjà, inutile d'écrire en grosses lettres, j'ai une très bonne vue.

Ensuite , tout le monde peut dire ce qu'il veut sur le net , à savoir formation, métier, expérience.......

Perso, je peux moi aussi être amie avec le pape, non?

"Pour ma part, je suis plutôt intuitive " .....tu n'es pas la seule...... , mais l'intuition n'est pas une science.

Pour ce qui est de France-culture, ils reçoivent aussi de grands psychanalystes ou autres" intellectuels" s'ils ont la bonne idée d'écrire un livre.

La respiration holotropique, une technique voisine du rebirth, d'après mes recherches, et fut un temps où cette méthode a été décriée sur le forum

http://bipotes.leforum.eu/t8809-y-a-t-il-un-espoir.htm#p72843

Bien sur que le forum n'est pas ouvert qu'aux Bipolaires, mais nous savons très bien que ce sont avant tout les malades en priorité qui cherchent des réponses à leur souffrance, alors inutile de noyer le poisson, ne pas oublier que le thème principal reste la bipolarité d'où ma réaction quant il a été question de respiration holotropique.

Quant à la charte éthique pour les psychiatres, elle n'est pas une référence pour moi, nous sommes bien placés, les bipos , pour savoir qu'elle n'est pas toujours respectée.

Suis heureuse de te savoir entourée de grands professionnels cela va t'être utile pour ton MOOC.

Bonne continuation.
Revenir en haut
Bipote
Admin_Bipote

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2007
Messages: 10 982

MessagePosté le: Dim 9 Mar 2014 - 08:37    Sujet du message: Nouvelles perspectives en psychiatrie, psychologie, et psychothérapie Répondre en citant

Bonjour à tous et merci à Bongrainivraie pour ses apports et commentaires éclairés.

Merci également à Nad pour sa mise en garde et pour se faire, je l'invite comme prévoit nos règles de bien vouloir indiquer les sources de ses informations (secte, etc..).

Je vous demande également gentiment de veiller à rester courtois entre vous et de respecter le sujet.

Pour les drogues, j'ajoute qu'il existe également des études sur la kétamine un anesthésiant destiné aux animaux.

nouvelle piste contre les troubles bipolaires

Ce cher Professeur J-M- Aubry de l'Université de Genève en fait l'écho lors de cette conférence de 2012 "Réparer le cerveau confus"



https://mediaserver.unige.ch/play/74157

J'ai beaucoup apprécié l'émission du Docteur Luc Mallet et je suis d'accord pour penser que la recherche en psychiatrie est une affaire de chance et de hasard qui font bien autre chose ;). Les propriétés thymorégulatrice du lithium ont été découvert grâce à sa prescription pour la goutte (Aubry, 2002). L'évaluation scientifique permet bien sur de prouver une efficacité supérieure au placebo et pour ce qui concerne la psychoéducation, cela a été bien sur était étudié depuis déjà un moment.

Santé mentale de la recherche à la pratique: Les Troubles bipolaires

Pour les outils de classification, voir DSM-5, cinquième édition - les changements

L'Interaction entre gène et environnement, l'épigénéique c'est la nouvelle science


Dr Bruce H.Lipton. L'impact de notre environnement et de notre état d'esprit sur notre santé



Auteur de "La biologie des croyances", Bruce Lipton est mondialement reconnu comme un leader dans le rapprochement entre la science et l'esprit. Ses recherches, menées à l'Ecole de médecine de l'Université de Stanford, ont joué un rôle précurseur dans le développement de l'épigénétique, la discipline scientifique qui explore l'influence de l'environnement sur l'ADN. Contrairement au dogme central de la science et de la médecine conventionnelles qui voudrait nous faire croire que nous ne sommes ni plus ni moins que des automates génétiques ou des machines chimiques, Bruce Lipton, généticien de renommée internationale, pense que l'être humain n'est pas prisonnier de ses gènes ou de ses cellules étant donné que ceux-ci sont eux-mêmes le produit de l'environnement dans lequel ils évoluent. L'être humain aurait donc, d'après cette nouvelle compréhension de la biologie cellulaire, beaucoup plus de pouvoir qu'il ne le pense sur sa propre biologie et, par conséquent, sur ses fonctions corporelles.


épigénétique kesako? ;)

[...]La clarification des facteurs étiologiques interagissant dans la genèse du trouble bipolaire (facteurs environnementaux, épigénétiques et génétiques) ainsi que la meilleure compréhension de leurs interactions permettront de mieux comprendre, et peut-être à terme de mieux traiter, les sujets souffrant de troubles de l’humeur.[...]

[...]A contre-pied du déterminisme implacable du « tout génétique », de nombreux chercheurs constatent aujourd’hui que nos expériences, nos émotions, nos actions façonnent l’expression de nos gènes en permanence. Si l’on sait depuis longtemps que le stress et les traumatismes psychiques influent à la fois sur les comportements et sur la santé, les récents travaux montrent qu’ils attaquent directement l’ADN. A l’inverse les émotions positives peuvent modifier l‘expression des gènes selon un profil totalement opposé à celui induit par le stress. Ainsi, contrairement à ce qu’affirmaient les scientifiques dans les années 90, nous ne sommes pas que le produit de nos gènes. Nos expériences, nos émotions, nos actions façonnent l’expression de nos gènes en permanence. En fait il n’y a aucune fatalité génétique, rien n’est irréversible, rien n’est irrémédiable. Par contre il y a beaucoup à faire sur nous-mêmes ![...]

- "Neurosciences : des biais de présentation" Rev Prescrire 2012 ; 32 (347) : 693. (pdf, accès libre)
- La psychiatrie biologique : une bulle spéculative ? GONON François

Interaction entre gène et environnement dans le trouble bipolaire

et pour la stimulation magnétique transcranienne dont il s'agit principalement  Stimulation Magnetique Transcranienne Profonde

dernièrement, une petite étude Pleine conscience et stimulation magnétique transcrânienne contre la dépression

Bien à vous!
Revenir en haut
Librededire
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 21

MessagePosté le: Mer 26 Mar 2014 - 12:00    Sujet du message: Nouvelles perspectives en psychiatrie, psychologie, et psychothérapie Répondre en citant

Les quelques psychiatres chercheurs sur le chemin de la connaissance de la bipolarité disent qu'à chaque bipolaire correspond une bipolarité. Il me paraît donc erroné de généraliser quelque représentation que ce soit, sur quelque sujet que ce soit, qu'il concerne les bipolaires et tout être humain. Partager des informations dans la liberté, le respect, la bienveillance et la communication non violente me paraît plus constructif. Merci pour ces intéressantes informations qui me permettront de me faire ma propre idée sur ces divers sujets...
Revenir en haut
elfeespiegle
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2014
Messages: 8

MessagePosté le: Mer 26 Mar 2014 - 18:17    Sujet du message: Nouvelles perspectives en psychiatrie, psychologie, et psychothérapie Répondre en citant

bonjour,
j'ai une question : comment généralisé cette maladie? faire des livres, des émissions radio sur la recherche des maladies psychique c'est super ça fait connaître ces maladies et sa permet de moins les stigmatiser mais généralisé sur les traitements ou les thérapie je trouve ca étrange. tous les bipo ne prenne pas le même traitement car ceux qui fonctionnent sur un ne fonctionnent pas sur l'autre tous dépend du corps de chacun. puis certains bipo naissent avec puis d'autre sont déclenchés par une évènement de la vie traumatisant soit les 2. l'esprit est si complexe savant ou pas c'est la partie du corps la plus complexe de l'être humain et a moins que je me trompe un docteur est un être humain avant tous. je ne dénigre pas leur travail bien au contraire j'avoue ne pas avoir lu le livre ni avoir écouté l'émission mais je m'interroge
Revenir en haut
Bipote
Admin_Bipote

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2007
Messages: 10 982

MessagePosté le: Mer 26 Mar 2014 - 18:46    Sujet du message: Nouvelles perspectives en psychiatrie, psychologie, et psychothérapie Répondre en citant

Bonjour,

Je n'ai peut-être pas tout compris, je ne comprends pas pourquoi vous parlez de généralisation alors qu'à l'heure des recherches actuelles, c'est du cas par cas. toutes les recherches démontrent l'intérêt de la psycho-éducation et les programmes peuvent être différent suivant les endroits. A Garches, c'est la convivialité qui est au premier plan et à Saint-Anne dans le service du Pr Rouillon, c'est du millimétré, des comptes-rendus individuels sont rédigés à chaque séance et sont dispensés des modules sur la résolution de problèmes et sur la gestion des émotions (mindfulness, relaxation) c'est très sérieux et élaboré. D"autre part, en l"absence de consensus possible (exemple qu''est-ce qu'un régulateur d'humeur? quels sont les véritables régulateur d'humeur à part le lithium?, les approches sont maintenant centrées sur du cas par cas, ce qui paraît logique face à un trouble qui peut avoir différentes formes et que les situations personnelles et environnementales différentes pour chacun de nous. Le problème, c'est que le seul projet médical ne suffit pas car il ne peut répondre à la désinsertion sociale et professionnelle que nous subissons malheureusement et qui a un impact sur nos humeurs. Disons que vivre seul sans amis avec 500 euros par mois, ce n 'est pas des conditions idéales pour se rétablir. Il reste donc à favoriser des mesures psychosociales et que les pouvoirs publics agissent également pour interdir toutes formes de stigmatisation et discriminations dont nous faisons l'objet. Ce n'est pas une maladie honteuse qui faut montrer du doigt.

Citation:
Il est reconnu que les solutions sont très minoritaires face aux difficultés engendrées par le trouble bipolaire, mais il n'est pas inutile de rappeler celles qui existent dans tous les cas de figures. Cette maladie doit être prise en charge à l’aide de différents traitements et demande une bonne connaissance, « un savoir ».




Enquête psychosociale des bipotes

Comme le dit aussi Christophe André, "LA solution unique à nos souffrances n’existe pas. Le plus souvent, nous arrivons à nous en sortir par de multiples petits efforts ajoutés les uns aux autres : comme les brins d’une corde qui nous sort du gouffre, chaque brin est trop fragile pour nous tirer, mais associés les uns aux autres, ça marche."

Une métaphore qui illustre bien mes propos, comment sortir d'un trou quand on ne possède qu'une pelle?
Métaphore de la personne dans le trou
Revenir en haut
nad
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2010
Messages: 3 734

MessagePosté le: Mer 26 Mar 2014 - 18:59    Sujet du message: Nouvelles perspectives en psychiatrie, psychologie, et psychothérapie Répondre en citant

Bonjour,


Je suis d'accord avec Bipote, chacun doit trouver sa voix, son traitement, petit à petit.


J'ai pour ma part toujours eu l'impression d'être traitée comme un être humain par tous les médecins rencontrés, ils se sont intéressés à moi, et n'ont absolument pas généralisé.


Après, les troubles bipolaires sont une pathologie mentale et les médecins font avec cette indication.


Nous avons des informations, à nous de nous en servir comme bon nous semble.


Revenir en haut
elfeespiegle
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2014
Messages: 8

MessagePosté le: Mer 26 Mar 2014 - 19:14    Sujet du message: Nouvelles perspectives en psychiatrie, psychologie, et psychothérapie Répondre en citant

re bonjour,
pour ma part et quelque personne bipo que j'ai pu rencontrer dans le milieu médical nous avons été rejeté stigmatisé c'est la raison pour laquelle je m'interroge nous sommes nombreux a refuser un traitement médicamenteux ou des hospitalisation cela fait il de nous des non bipo? car c'est toujours la réponse que l'on a lorsque on essaye de trouvé un équilibre sans traitement.
Revenir en haut
Librededire
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 21

MessagePosté le: Mer 26 Mar 2014 - 20:42    Sujet du message: Nouvelles perspectives en psychiatrie, psychologie, et psychothérapie Répondre en citant

Généralisation…

"La vérité est faite de toutes les vérités…"

Bongrainivraie présente des références d’’articles, de livres sur la respiration holotropique et des émissions sur des recherches en psychologie à titre d’information,
Puis un avis tranché sur ces sujets en en généralisant les éventuels bienfaits. C’est sa représentation et elle est respectable.

Nad présente son avis de prudence sur la respiration holotropique,
Puis un avis tranché sur ses éventuels dangers en en généralisant les effets négatifs. C’est sa représentation et elle est respectable.

Mais vos avis différents se heurtent créant une incompréhension réciproque et chacune de vous semble ne se sentir ni entendue ni reconnue dans ses propos,
Alors que vos intentions respectives sont positives…

Etres humains, bipolaires et non bipolaires, sommes tous uniques différents et pouvons exprimer des avis dans le respect, la bienveillance et la non-violence. A nous d’y veiller et d’être vigilants…

Merci à vous deux pour ces avis qui vont me permettre de me forger le mien sur ces sujets...
Douceur...
Revenir en haut
atrani
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 01 Aoû 2011
Messages: 33

MessagePosté le: Ven 28 Mar 2014 - 10:19    Sujet du message: Nouvelles perspectives en psychiatrie, psychologie, et psychothérapie Répondre en citant

Je suis réconfortée par les propos de Libredire....
j'ai du mal à exprimer avec mes mots ce que je ressens, aussi, certains propos des uns et des autres ont une authenticité et me font du bien.
A propos de Garches, la prise en charge des soins reconnue par la SS ou non ? et les consultations, quel tarif ?
en tant que proche, je voulais avoir un soutien et après enquête, refus en milieu hospitalier et en privé tarif de 80 à 100 euros aussi j'a adopté d'autres solutions, personnelles, et gym Feldenkais par exemple, natation, choix de groupe pour le bénévolat et un travail sur moi pour ne pas me mettre dans des situations stressantes; j'ai appris à ne pas communiquer à autrui la situation de mes enfants adultes afin de ne pas être stigmatiser; les groupes d'entraide pas trouvé celui adapté à ma personnalité car indépendante et le ressassement nocif....
je trouve dans la nature, la photo, la contemplation, marcher dans Paris, la lecture, le ressourcement nécessaire.
depuis deux mois, troubles de sommeil important depuis quelques années et traitée pour apnée du sommeil , j'ai demandé une prescription de mélatonine et je revis avec des nuits paisibles ..
bien à vous
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:24    Sujet du message: Nouvelles perspectives en psychiatrie, psychologie, et psychothérapie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Informations
-> Trouble bipolaire, on en parle...
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com