Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Diagnostic en 1 nuit, est ce possible ?

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Diagnostic.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gribouille
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2014
Messages: 34

MessagePosté le: Lun 31 Mar 2014 - 17:55    Sujet du message: Diagnostic en 1 nuit, est ce possible ? Répondre en citant

Bonjour
Je vais bientôt avoir 56 ans, suis mariée sans enfant. Je travaille depuis l'âge de 18 ans et ai fait une belle carrière en bossant des concours. Mon mari était commerçant, donc boulot en plus en rentrant.

En 2008, aux abords de mes 50 ans, je me suis sentie fatiguée mais mon médecin traitant de l'époque n'a pas juger bon de me faire une analyse de sang. Malgré un arrêt de travail, j'étais toujours très fatiguée, et j'avais l'impression que mon cerveau ne se reposait pas.

Je dois ajouter que je n'avais jamais eu de problèmes psychologiques, addictions ou autres. Seulement un peu de "déprime" au décès de ma maman en 2002 et mon père en 2005.

FIn avril 2008 mon mari m'a conduite à l'hôpital car il m'a retrouvé encore en pyjama le soir et j'avais vidé et étalé le contenu de mon portefeuille par terre. Je m'en souviens très. L'urgentiste m'a transféré en psy où j'étais un peu paumée et à l'ouest, ai eu une perfusion. Je me suis réveillée dans mon état normal. Le psychiatre m'a annoncé que j'étais bipolaire et mise sous Dépakote.

Sans m'interroger sur mon passé médical, sans discuter avec mon mari.

Je vous passe les années suivantes où j'ai eu d'autres soucis (opération hernie discale° En 2010, j'ai reçu une grosse claque au boulot (au retour de cette intervention) la direction m'a changé de poste sans explication.
J'ai fait une dépression et ai choisi d'aller en clinique/ Je me suis très bien portée pendant 2 ans avec 1 Abilify et 1 AD.
Le psy de la clinique m'avait dit d'arr^ter l'Abilify au bout d'un an. Ce que j'ai fait 1 an 1/2 après.

Mais fin 2012, mon mari a trouvé que j'étais trop volubile. Je suis donc allée voir mon toubib et la psy libérale. Qui m'a dit de prendre l'AD un jour sur 2. Mais un neveu s'est mêlé de ce qui ne le regardait pas, et mon mari a eu peur et retour en psy.

Il ne m'a pas écouté car je ne le voyais plus depuis longtemps ,ça ne l'a pas empêché de me rmettre Depakote.
Résultat : arrêt près d'un an pour dépression..... reprise en janvier dernier et re changement de poste.

Ce psy est parti à la retraite 15 jours après (c'est bien ma veine) et sa remplaçante m'a proposé Lithium mais j'ai toujours 3 Effexor et 1 Valdoxan.

J'en ai ras le pompon car je manque énormément d'énergie, je ne me reconnais plus. J'ai le moral, ça il n'y a pas de soucis mais je me sens droguée pour rien.

Qu'en pensez-vous ?
J'ai de plus en plus envie d'aller vers un centre expert, mais il n'y en a pas en région centre.

Quand je suis arrivée en psy en 2008, j'étais en hyponatrémie et hypocaliémie !!! mais personne n'en a tenu compte

Merci pour votre attention et très bonne soirée
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 31 Mar 2014 - 17:55    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gaucher07
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2014
Messages: 59

MessagePosté le: Mer 4 Juin 2014 - 17:39    Sujet du message: Diagnostic en 1 nuit, est ce possible ? Répondre en citant

Bonjour,

Tu est de quel ville exactement? , J'ai peut être un nom et une adresse à te communiquer mais c'est sur Lyon. J'ai personnellement eu un aperçu d'un centre expert bipolaire , et à mon sens

c'est de la foutaise. C'est une belle façade avec pas grand chose de concret derrière à part répondre à des questionnaires sans fin et te proposer des tests comme un rat de labo non merci ! Enfin ce n'est que mon avis. Je pense qu'il vaut mieux avoir une "pointure" en psychiatrie pour t'aider.

Amicalement , Gaucher 07
Revenir en haut
Sealsheep
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2014
Messages: 173

MessagePosté le: Jeu 5 Juin 2014 - 13:43    Sujet du message: Diagnostic en 1 nuit, est ce possible ? Répondre en citant

Bonjour,

Je pense que tu devrais aller en centre expert. D'abord parce que ça t'apportera un diagnostic, et ensuite pour que tu connaisses exactement ta pathologie (que ce soit la bipolarité ou autre).
Sinon, moi j'avais écris au chu de Grenoble en psychiatre, pour leurs expliquer que j'allais pas mieux malgré les AD, et je voulais essayer d'avoir des consultations psy la bas !
Et bien c'est là qu'on m'a diagnostiqué bipolaire !

Le psychiatre que j'ai vu au debut m'a juste dit "normalement on prend pas de consultation comme ça.. " mais au vu de votre dossier psy/santé, je me pose des questions sur votre dépression. Alors il m'a fait raconté mon histoire et m'a donné des tests à faire à la maison, quand ça allait quand ça allait pas, etc.. je les ai ramener. Il les a étudié et à penché vers la bipolarité, il m'en a parlé, m'a donné des livres, à lire, etc.. Et c'est seulement le mois suivant qu'il m'a donné mon premier Xeroquel, en s'assurant bien que j'avais bien tout compris. Que je rejoingnais assez son avis pour mon diagnostique. Ensuite on s'est vu deux fois le mois suivant et il m'a dirigée vers une psychiatre de ville.

Tout ça pour dire, il faut que tu puisses abordée ta maladie sans brusquerie, sans avoir l'impression que les psy t'obligent, sans avoir l'impression qu'on t'aura mis une etiquette que tu trouves louche et que tu comprends pas bien.

Bien que les proches comptent, ce n'est pas ton mari qui semble etre malade, si ton psy ne t'écoute pas, changes en . Moi on m'a mis sous AD, et c'était pas la bonne chose, quand j'ai voulu arreté, j'ai fais un épisode hypomanique + scarifications + etc de 3 mois . Ensuite j'ai repris, mais je sentais bien que y'avait un truc qui allait pas.

Peut être, fais toi confiance, et va en centre expert, ou tu peux comme moi ecrit aux consultations de jours en psychiatrie, je sais pas si ça marche pour tout le monde, mais moi j'ai eu la chance de trouver des réponse.
Revenir en haut
mabulle
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juin 2009
Messages: 279

MessagePosté le: Ven 6 Juin 2014 - 00:27    Sujet du message: Diagnostic en 1 nuit, est ce possible ? Répondre en citant

Bonsoir,

Non on ne diagnostique pas une bipolarité en une nuit.

J'ai une amie qui a fait un épisode maniaque vers 40 ans. Sur le coup elle a été diagnostiquée bipolaire.
Et donc thymorégulateur et antidépresseurs, et une psychanalyse tant qu'on y est. Au bout de quelques années elle a changé de psy, et le nouveau lui a fait tout arrêter. Ça fait des années et elle va très bien.

Je ne dis pas que c'est ton cas. Mais diagnostiquer une bipolarité à 50 ans, alors qu'il n'y aurait jamais eu aucun symptôme auparavant, ça mérite que tu voies un autre psy pour envisager d'autres options.

Bon courage!
Revenir en haut
TheValuk
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2009
Messages: 1 361

MessagePosté le: Ven 6 Juin 2014 - 20:47    Sujet du message: Diagnostic en 1 nuit, est ce possible ? Répondre en citant

Les troubles bipolaires de type I sont plus faciles à diagnostiquer que les autres puisque l'état maniaque est spectaculaire.
A ce titre, si une personne décompense, a une bouffée délirante ou que sais-je, des questions sérieuses peuvent obligatoirement se poser.
Mais les psy ne sont pas tous aussi catégoriques les uns que les autres.

Dans mon cas, ça a été étrange. J'ai vécu un épisode maniaque intense (sans grosse hallucination cependant mais quand même...). Un des psy (stagiaire) me disait qu'ils ne savaient pas ce que j'avais mais j'avais un traitement de "protection" en HP de jour. Ma psy "officielle" m'a dit plus tard qu'ils étaient partis sur la piste de la schizophrénie pour finalement l'écarter et conclure à un trouble bipolaire.

Alors la possibilité d'un diagnostic en une nuit... Je ne suis pas expert mais je penserais : oui et non.

Dans ton cas, il semble que tu n'as pas vécu que des dépressions mais aussi des épisodes où tu étais "volubile" (selon ton mari) ou que tu as eu des comportements qui sortent de l'ordinaire.

On peut se poser la question.

En tout cas ton parcours semble malheureusement chaotique et tes interrogations sont très légitimes.

Si tu as le moral mais que tu te sens droguée pour rien, peut-être serait-il utile de discuter des dosages ?
Revenir en haut
Gribouille
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2014
Messages: 34

MessagePosté le: Sam 7 Juin 2014 - 18:48    Sujet du message: Diagnostic en 1 nuit, est ce possible ? Répondre en citant

Bonsoir et merci pour vos messages,

Je suis toujours dans l'interrogation. La psy a enfin accepté de faire un essai de baisse du Lithium 400 (j'en pends 2 un soir et 1 1/2 le lendemain) Je suis tjrs dans les normes et moins fatiguée.

Néanmoins, je ne me reconnais plus, et en plus, la direction de mon hôpital m'a complétement désavouée, changer de poste sans motif !!! Bien vu pour des directeurs d'établissement de santé. J'ai tellement hâte d'arriver à la retraite et de leur dire leurs 4 vérités !!!! Je suis pourtant cadre de catégorie A mais actuellement, je fais des tâches basiques... Remarquez je ne fatigue pas, mais ça m'use psychologiquement car je n'ai pas à me creuser la t^te, c'est très dévalorisant.

Pendant 1 an 1/2, j'avais de l'Abilify, j'allais très bien mais le psy de l'époque avait dit que je devais l'arrêter. Belle connerie !

Je n'ai pas encore osé demander à ma psy de m'orienter vers un centre expert. Pourtant je le veux mais j'ai perdu confiance en moi et voilà.... je ne franchis pas le pas.

BOnne soirée
Revenir en haut
feuilledarbre
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2008
Messages: 2 024

MessagePosté le: Sam 7 Juin 2014 - 20:35    Sujet du message: Diagnostic en 1 nuit, est ce possible ? Répondre en citant

Bonjour Gribouille


Il parait étonnant en effet de lire "diagnostic en une nuit". Certes, la "bipolarité est à la mode" et sur-diagnostiquée, mais il faut pour un psy du recul sur plusieurs années de vie d'un patient pour être certain. Le psy qui t'a diagnostiquée s'est basé sur ce que tu lui as conté, non ?


Mais en tous cas, à mon avis ce n'est pas parce que le diagnostic tombe alors que tu as 50 ans qu'il est faux.


Moi , j'ai été diagnostiquée à 39 ans et je pourrai très bien dire aussi (sans être complètement réaliste)  que je n'avais jamais eu de problèmes psychologiques avant, juste des petites dépressions attribuables aux aléas de la vie : divorce de mes parents, baby blues .. 
Ni d'addictions, à part le tabac.


Ce n'est qu'à la la suite de circonstances stressantes ( professionnelles + tensions conjugales) que tout a flambé - 2 dépressions sévères entrecoupées de 2 ups carabinés.


Ce que m' a expliqué ma psy, c'est que le trouble bipolaire peut très bien être "latent" , "dormant", à peine visible, pendant des années.
Un autre psy avait parlé à l'époque pour moi de "failles dépressives" . 
Effectivement,  le reste du temps j'étais une personne joyeuse, énergique,fantaisiste, ultra-émotive, avec des pics de créativité, etc ... ( cf les caractéristiques que l'ont retrouve souvent dans les "ups" ). 
Globalement tout allait très bien,  mes coups de blues n'étaient ni invalidants ni alarmants. 
En plus quand on cherche bien, il y a toujours une explication extérieure aux "coups de blues": le boulot, la saison .. jamais je n'aurais pu imaginer que c'était chimique ! 
Et , pendant mes périodes d'excitation/exaltation, tout me monde mettait ça sur mon "petit côté artiste", et mon mari me traitait d'hystérique, point barre.


Tout ça pour te dire que ma psy actuelle m'a fait faire un exercice intéressant de relecture de ma vie au travers du filtre du diagnostic pour m'aider à mieux l'accepter.


Il est important que tu sois sûre du diagnostic, donc moi aussi je t'encourage à aller vers un CMP (Tours n'est pas très loin de Paris ..)


Bon courage à toi 
Revenir en haut
Sabine69
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2011
Messages: 1 260

MessagePosté le: Dim 8 Juin 2014 - 11:44    Sujet du message: Diagnostic en 1 nuit, est ce possible ? Répondre en citant

Bonjour Gribouille,

A l'entrée en clinique psy suite à 3 ans de dépressions entrecoupées de petites périodes normales, j'ai été diagnostiquée en 5 minutes après avoir rempli des questionnaires et avoir discuté de mon parcours de vie avec le psy. En fait, pendant les périodes que je considérais normales, j'avais des comportements tout à fait inadaptés qui relevaient de l'hypomanie.

Après un an et demi de traitements pas franchement efficace, j'ai été voir un spécialiste du trouble à Lyon qui a confirmé le diagnostic.

La maladie peut se déclarer à n'importe quel âge, j'ai déjà lu des témoignages, certes rares , de personnes chez qui la maladie se déclarait passé 60 ans.

Je comprends que tu manques de confiance en toi pour demander à ta psy de t'envoyer vers un centre expert, mais c'est important pour toi, tu auras ainsi un deuxième avis!

Alors prends ton courage à 2 mains, et fonce!

Bien à toi!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:24    Sujet du message: Diagnostic en 1 nuit, est ce possible ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Diagnostic.
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com