Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Long chemin vers la stabilité ...

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Luciole
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2011
Messages: 4 006

MessagePosté le: Mer 25 Juin 2014 - 20:21    Sujet du message: Long chemin vers la stabilité ... Répondre en citant

Bonsoir à tous,

Ce post pour me "plaindre" en quelque sorte mais aussi pour recueillir vos réactions.

Ma bipolarité s'est révélée il y a quasiment 5 ans, en septembre 2009.
Après une phase maniaque carabinée, suivie par la suite d'une dépression de bien 2 ans, ponctuée d'un an d'arrêt et d'hospitalisation, je suis suivie semaine après semaine, j'ai un traitement et je travaille de nouveau à 100% depuis mai 2012, sans compter la reprise depuis 2 ans de la garde altérnée de mes 3 enfants.

L'année dernière, je me sentais à peu près stabilisée, mais avec de grosses douleurs physiques qui, après batteries d'examen, ont amené neurologue, médecin généraliste et psychiatre à m'expliquer que mes angoisses que je masquais se transformaient en douleurs physiques.
A ce moment là, après discussion avec mon psychiatre, j'ai accepté une nouvelle molécule dans mon traitement : le Xéroquel.

J'ai donc été arrêtée 2 mois et demi en fin d'année 2013 pour la mise en place progressive de cette molécule, jusqu'à la dose de 250 mg.
Cela m'a bien aidée.

Mais depuis quelques mois,, les douleurs reviennent, ma fragilité aussi, humeur triste, hyper fatiguée, au bout du rouleau.....

En bref, l'essai en lequel j'avais beaucoup d'espoirs est remis en cause.
Je suis de nouveau en mer agitée....

Du coup, toujours pas stabilisée.... que c'est long ... et est-ce que la stabilisation existe vraiment ?
Certains se sentent ils complètement ou quasiment complètement libérés d'angoisses, de tensions etc ????

J'ai fait le point avec mon psy; on converge dans l'analyse : le Xéroquel a plutôt accentué mes oscillations...
Du coup, un switch est prévu fin août dès que les périodes de congés seront passées, pour qu'il puisse suivre les choses. Il est question d'abilify

Je vous livre mon traitement actuel qui n'est donc pas - plus - adapté : Téralithe 400 LP (1,5 cp); Xéroquel 250 mg; Séroplex 15 mg et Imovane 7,5 mg.

Merci de vos témoignages sur la (non) stabilisation : comment, au bout de combien de temps ? existe t elle vraiment ? etc...
Merci d'avance,

Luciole
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 25 Juin 2014 - 20:21    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
feuilledarbre
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2008
Messages: 2 024

MessagePosté le: Mer 25 Juin 2014 - 22:49    Sujet du message: Long chemin vers la stabilité ... Répondre en citant

Bonjour Luciole

Oui je suis sûre que la stabilisation existe vraiment, mais je pense que ça signifie juste qu'on a appris à composer avec les downs et les up qui existeront toujours, même fortement atténués. Je pense que la stabilisation ça veut dire : repérer l'arrivée des crises et amortir le choc pour que celles-ci ne nous empêchent plus de vivre.
Et, dans les périodes calmes, réfléchir aux moyens de gagner en zénitude ( gestion du stress, etc..) pour diminuer le risque de survenue d'autres épisodes, ou encore mieux amortir le choc la prochaine fois.


Moi j'ai été diagnostiquée en 2008, et après 4 ans de gros chahut dans ma vie (2007-2011), avec 1 an d'arrêt maladie cumulé et 1 divorce, maintenant je suis considérée comme stabilisée. Je ne vois la psy que 2 fois par an et c'est le généraliste qui ajuste le Depakote (+ deroxat en cas de down trop sévère). En tous cas je n'ai pas été arrêtée depuis 2011, je traverse les downs sans trop de fracas (c'est à dire que je ne culpabilise plus d'être moins productive au boulot, mais pendant ces downs je suis, tout comme toi dévorée d'angoisses et de tensions ) et je fais beaucoup moins de bêtises pendant les ups : j'essaie de canaliser le surplus d'énergie dans le chant, ou encore l'étude d'un domaine précis (la dernière fois j'ai dévoré 3 bouquins sur les sociétés secrètes : kabbale, francs-maçons, rose-croix .. ne me demande pas pourquoi .!?!)

La méditation de pleine conscience a été une révélation pour moi l'année dernière grâce au forum : ça m'aide dans les 2 phases à m'extérioriser de mes pensées et à me relaxer.

Si je me souviens bien tu as un boulot fatiguant , et élever seule 3 enfants n'est pas une sinécure (j'élève les 2 miens seule, en garde partagée comme toi) ..tu dois avoir beaucoup de stress, as-tu déjà fait une TCC de gestion du stress ?

Bonne soirée Luciole et à bientôt

feuilledarbre
Revenir en haut
Sealsheep
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2014
Messages: 173

MessagePosté le: Jeu 26 Juin 2014 - 00:00    Sujet du message: Long chemin vers la stabilité ... Répondre en citant

Coucou

Je ne connais que le Xeroquel comme molécule, donc je peux pas avoir de vision précise de ton traitement, mais mon psychiatre m'avait dit que la zone où ça marche c'est à partir de 300 moi meme à 250 au bout de deux semaines mon humeur à recommencer à faire des siennes.
Vois avec ton psychiatre.

Courage :)
Revenir en haut
Luciole
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2011
Messages: 4 006

MessagePosté le: Jeu 26 Juin 2014 - 18:23    Sujet du message: Long chemin vers la stabilité ... Répondre en citant

Bonsoir !

Merci pour vos réponses.

Feuilledarbre : oui, j'ai un travail à responsabilité, qui me plait, mais qui est, surtout en fin d'année scolaire,, bien stressant + comme tu l'as dit les enfants.
J'ai de plus eu des soucis d'ordre divers donc bon... J'ai entamé un TCC comme tu me le suggères, depuis décembre; pour l'instant, vu l'accumulation de soucis, tous mes "outils" habituels ont été dépassés; les congés vont m'aider.

Sealsheep : en fait, le Xéroquel est adapté en tant qu'antipsychotique à compter d'une dose comme tu le dis, mais, pour l'anxiété, l'angoisse, ce sont des dosages plus faibles qui agissent.

Ah la stabilisation... en fait, feuilledarbre tu la décris comme je la pensais depuis quelques temps, mais, au détour de discussion avec d'autres bipotes en "vrai", j'ai constaté que certains étaient stabilisés dans le sens où ils étaient en mer calme et donc, du coup, avec un besoin quasi nul d'auto-surveillance.

Je ne me pense plus stabilisée en ce moment, mais en même temps, je tiens bon, que ce soit au boulot ou à la maison.

Merci en tout cas et merci aux éventuels autres témoignages sur la stabilité !

Bonne soirée,
Revenir en haut
caralain
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2010
Messages: 114

MessagePosté le: Dim 29 Juin 2014 - 11:13    Sujet du message: Long chemin vers la stabilité ... Répondre en citant

Bonjour Luciole,
J'ai été diagnostisquée en novembre 2008, ma stabilisation ne date que d'une année, au printemps 2013.
Durant ces 4,5 années, j'ai fait de très sévères crises dépressives saisonnières entrecoupées de périodes d'hyperactivité.
J'analyse ma stabilisation comme le résultat cumulé de deux processus:
1/ ma psy a eu le temps d'analyser mes cycles dans des conditions de vie ordinaires (boulot, famille etc..), et a pu trouver une combinaison chimique adaptée (théralithe 400 lp, anafranil 75 lp, déroxat, et lexomil).
J'ai moi même appris à évaluer avec de plus en plus de précision les effets des changements et ajustements opérés.
2/ mon acceptation de la maladie, y compris de l'existence d'une part résiduelle ( fatigue intense, petites oscillations, hyperémotivité épuisante), m'a permis, grâce à la TCC, d'apprendre à relativiser, à distinguer l'essentiel de l'épisodique, et à vivre un état où l'angoisse est désormais de passage, alors qu'auparavant elle constituait l'essentiel de ma vie.
En résumé il faut du temps, pour amorcer et atteindre ce changement de paysage mental et de physiologie.
Je pense important de se donner ce temps, mais aussi de pouvoir évoquer son impatience avec son médecin.
Courage!
Revenir en haut
Corinnef
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2014
Messages: 52

MessagePosté le: Dim 29 Juin 2014 - 14:50    Sujet du message: Long chemin vers la stabilité ... Répondre en citant

Je ne saurai répondre à ta question, Luciole, mais les avis de tous m'interpellent. Diagnostiquée bipolaire de type II il y a un peu plus d'un an, je m'informe. Avec le Xeroquel, je suis montée à 20 de tension, et je ne dormais plus ni la nuit, ni le jour. Avec le Depakote, je me suis avachie comme un flan, et je suis retombée dans la dépression. J'ai demandé pour le lithium, mais il paraît que c'est trop long à mettre en place. En tout cas, courage à toi et bisous. Mémé Coco ♡ ★ ♡ ★ ♡
Revenir en haut
Solune
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 18 Déc 2009
Messages: 561

MessagePosté le: Dim 29 Juin 2014 - 18:48    Sujet du message: Long chemin vers la stabilité ... Répondre en citant

Salut Luciole,

Ben en vrac, la stabilité n’est pas un mirage, au grand jamais on peut l’atteindre, petit à petit parfois mais elle est à portée de tout bipolaire.
Ok bien sûr qu’est-ce que la stabilité ?
Au fait c’est peut-être selon les besoins de chacun, aptitudes, aspirations…

Mais la stabilité garde un caractère d’impermanence, souvent nous bipotes on est trop inquiets à force d’observer les mouvements d’humeur, aux broutilles qui nous plombent, aux broutilles qui nous émoustillent.
On reste des gens comme les autres, malléables, sensibles.
La stabilité, n’est pas pour les statues de marbre qui se cassent à la moindre bousculade, non la stabilité est à la fragilité du roseau qui se ploie et se redresse, qui survit, qui vit.

Chez moi la maladie a un grand retentissement sur ma résistance, j’ai une grande fatigabilité.
Qu’a cela ne tienne, j’ai mon histoire, ma créativité, mes souffrances, mon intelligence, et mon goût de la vie.
Alors je fais avec en essayant de me maintenir et si besoin de progresser.

Step by step comme disait Bipote !

Ps: Côté séroquel: c’est une valeur sûre, sauf que tu ne réponds peut-être pas à la molécule.
Perso : en petit ou gros dosage, les effets escomptés ont été là.

A bientôt,
Poursuis ta route, t’es en bon chemin !
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:25    Sujet du message: Long chemin vers la stabilité ...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com