Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Rôle de la caféine

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
stratoriam
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2012
Messages: 57

MessagePosté le: Dim 29 Juin 2014 - 08:32    Sujet du message: Rôle de la caféine Répondre en citant

Salut,

Je ne suis pas clairement diagnostiquée bipolaire, mon psy en parle mais toujours de façon floue. Cela dit la dernière fois il m'a proposé de commencer le lithium. Pour l'instant je suis sous Abilify.

Ma question : est-ce qu'il y a des effets prouvés de la caféine sur l'hypomanie ? À vrai dire je ne sais même pas si c'est de l'hypomanie mais ça y ressemble beaucoup : excitation, ambition démesurée, projets, accélération des idées... Mais seulement pendant quelques heures, et systématiquement après un café. Je n'arrive pas à me passer du café, en plus. Et quand je n'ai pas pris de café je me sens lente, inactive et déprimée, du coup ça ne donne pas envie d'arrêter !

Mon problème avec le café c'est que dès qu'il ne fait plus effet je me sens épuisée et parfois très déprimée.

Je pense qu'il faudrait que j'arrête cet excitant, auquel je suis hypersensible, mais j'ai peur de rester une sorte de larve.

Vous pensez que ces courtes périodes d'excitation sous caféine peuvent être des hypomanies ? J'ai très peur de commencer le lithium parce que c'est un traitement qu'il faut prendre très régulièrement, faire plein de prises de sang, et en plus il paraît que ça fait trembler et moi je tremble déjà assez comme ça ! Mais j'ai un petit espoir de me sentir mieux avec... Moins déprimée, moins endormie, etc

Merci de votre lecture et de votre aide.

S.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 29 Juin 2014 - 08:32    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
stratoriam
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2012
Messages: 57

MessagePosté le: Dim 29 Juin 2014 - 08:35    Sujet du message: Rôle de la caféine Répondre en citant

Et aussi : cette excitation se transforme très vite en tension et agitation assez désagréables. Et comme le café m'empêche de dormir j'en prends pas l'après-midi, du coup le soir je suis complètement épuisée.
Revenir en haut
feuilledarbre
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2008
Messages: 2 024

MessagePosté le: Dim 29 Juin 2014 - 09:20    Sujet du message: Rôle de la caféine Répondre en citant

Salut Stratoriam



Le café est un excitant, des études montrent que certes le café est bénéfique pour les dépressifs, mais qu'à trop fortes doses les addictions au café existent. Il y avait eu 2 posts sur ce sujet, qui pourront t'intéresser :
http://bipotes.leforum.eu/t4562-Hallucinations-et-gros-buveurs-de-cafe.htm?q=caf%C3%A9ine#p97325
http://bipotes.leforum.eu/t11058-Le-cafe-reduirait-de-20-le-risque-de-depression.htm?q=caf%C3%A9ine#p93753

As-tu déjà essayé de remplacer certains cafés par de l'eau additionnée d'un jus de citron ? Ça donne un effet coup de fouet immédiat tout à fait similaire, et en plus c'est bourré de vitamine C. Il existe des bouteilles de jus de citron pur en supermarché, pour se faire des citronnades facilement.

Bonne journée
feuilledarbre
Revenir en haut
Seth
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2012
Messages: 292

MessagePosté le: Dim 29 Juin 2014 - 16:53    Sujet du message: Rôle de la caféine Répondre en citant

Bonjour,

Etant un grand (énorme) consommateur de café, je ne pense pas que ce la peut aller jusqu'à déclencher une phase hypomaniaque. Néanmoins il reste une substance psychoactive car il améliore temporairement les capacité cognitives et la résistance à la fatigue. La caféine aurait aussi des effets bénéfiques sur la mémoire.
Mais comme il l'est dit plus haut, il a quand même un potentiel addictif: n'as-tu jamais entendu un consommateur dire qu'il était de mauvaise humeur et qu'il ne fallait pas lui parler avant son café le matin. Personnellement je ressens cet effet. On finit par en avoir besoin, besoin de ce p'tit coup de boost d'autant plus que ses effets ne durent pas longtemps.

Attention à l'excès cependant: j'en ai abusé quand j'ai commencé à travailler de nuit et j'ai fini par perdre les pédales. J'étais excité, j'avais des palpitations, voire parfois des sensations ébrieuses.
Je dirais don que c'est comme beaucoup de choses: à consommer avec une certaine modération. Il a des effets bénéfiques jusqu'à un certain point mais ne bois pas une cafetère par jour non plus.
Quoi qu'il en soit, mais ce n'est que d'après ce que j'ai vu, je ne pense pas que tu risque une rechute à cause du café. J'en ai parlé à mon psy, il m'a seulement mis en garde contre les effets cardios et sur le sommeil. Car au final c'est surement la privation de sommeil qui pourrait avoir des effets néfastes sur ton humeur.

Cordialement.
Revenir en haut
stratoriam
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2012
Messages: 57

MessagePosté le: Mer 2 Juil 2014 - 18:24    Sujet du message: Rôle de la caféine Répondre en citant

Merci pour vos réponses.
Le café a un effet certain sur mon humeur, même à petite dose (2 tasses suffisent), mais je ne sais pas si on peut qualifier ça d'hypomanie.
Ça me fait aussi des crises d'angoisse si je manque de sommeil et que le contexte est stressant (comme hier).
Je continue à en prendre pour pouvoir me concentrer et travailler normalement. Pas beaucoup (comme je disais, 2 à 3 tasses par jour). Et je dors environ 9h par nuit. Mais sinon je suis juste "immobile", prendre la moindre initiative me prend des heures...
Je ne sais vraiment pas si je suis bipolaire. Je m'inquiète. C'est peut-être neurologique. J'ai fait 2 crises d'épilepsie cette année (c'est la première fois) mais j'ai vu 3 neurologues et ils ne veulent pas prescrire d'imagerie. Ils sont persuadés que je suis juste tombée dans les pommes parce que je suis anxieuse. Et le psychiatre refusait de faire un diagnostic jusqu'à ce mois-ci où il a évoqué le lithium pour la première fois.
Désolée je suis complètement hors-sujet mais je suis tellement inquiète et je ne sais plus vers qui me tourner.
Revenir en haut
updown
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2014
Messages: 692

MessagePosté le: Mer 2 Juil 2014 - 18:54    Sujet du message: Rôle de la caféine Répondre en citant

Bonsoir stratoriam,

Et si tu allais voir un autre psy pour avoir un autre avis? Ou mieux encore, dans un centre expert des troubles bipolaires, peut être y en a t il un sur Lyon? Je ne peux pas te dire si tu es bipolaire mais si cela t'inquiète il vaut mieux consulter, deux avis valent mieux qu'un.
Il m'a fallu 3 psy avant de trouver la bonne, la seule qui m'ait diagnostiqué sans hésiter.

Bon courage, tiens nous au courant et n'hésites  pas à nous écrire, il y aura toujours quelqu'un pour te répondre

Amicalement, bonne soirée
Revenir en haut
stratoriam
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2012
Messages: 57

MessagePosté le: Jeu 3 Juil 2014 - 18:37    Sujet du message: Rôle de la caféine Répondre en citant

Bonsoir

Merci updown.

Je reviens ici ce soir, c'est difficile. Je suis en déplacement (pro) à l'étranger pour une semaine, c'est très fatigant, je dois partager ma chambre avec une personne que je ne connais pas, je bois trop de café, je suis loin de mon ami...
J'ai ressenti un genre de crise de spasmophilie cet aprèm. Je pense que c'est le résultat du cocktail fatigue+anxiété+café+solitude affective.
J'ai l'impression (vraie, fausse ???) que ma situation n'est pas compatible avec mon état. Je supporte très mal le stress, la solitude, la fatigue. Mais nos boulots, à moi et mon ami, impliquent normalement qu'on ne soit pas sûrs de vivre ensemble les prochaines années (on nous demande une très grande mobilité). Et du stress aussi, mais quel travail ne stresse pas ? Et j'ai 30 ans, on voudrait des enfants, mais on ne veut pas les briser psychologiquement par une séparation (même juste géographique). J'ai déjà changé de métier, après une longue réorientation.

Je me sens dans une impasse. Je me demande si je ne finirai pas invalide (je m'excuse d'avance pour tous ceux sur ce forum qui sont invalides, mais je le vivrais très mal). Pour moi ça signifie : pauvreté, ennui, solitude, rejet par la société. Et une réorientation pour rien.

Mon psy est très bien mais son seul conseil concernant mon métier est "installez-vous à la campagne et élevez des poules" ! C'était sûrement une métaphore, mais franchement, même à la campagne, aucun métier n'est dépourvu de stress, quel qu'il soit.

Je suis absolument perdue. Je n'ai plus confiance ni en mon psy ni en mon médecin traitant, encore moins en les autres psys.

Le lithium ? Solution miracle ? Vraiment ?
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:34    Sujet du message: Rôle de la caféine

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com