Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Maison de repos, un endroit adapté ?

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Brouillon
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 539

MessagePosté le: Dim 3 Aoû 2014 - 20:30    Sujet du message: Maison de repos, un endroit adapté ? Répondre en citant

Qui a des expériences avec une maison de repos ? Ma psychiatre me propose de faire un séjour en maison de repos, je suis assez tentée, peut être un moyen de me remettre en selle ? Comment se sont passés vos séjour ?
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 3 Aoû 2014 - 20:30    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jacquote
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2013
Messages: 142

MessagePosté le: Jeu 7 Aoû 2014 - 09:08    Sujet du message: Maison de repos, un endroit adapté ? Répondre en citant

Désolée Brouillon, mais pas d'expérience. Je te réponds parce que je n'aime pas voir 0 dans la colonne des réponses à un message, ça me
fait mal pour la personne qui a envoyé le message. Je pense que nous avons tous plutôt connu l'HP ou la clinique. Une maison de repos,
ça doit être comme l'HP je pense, mais en plus luxueux, avec davantage de médecins et de psychologues et d'infirmières, de la nourriture
meilleure, des soins (hydrothérapie, massages).... et le prix qui va avec, non remboursé, ou peu, pas la sécurité sociale et la mutuelle !
Si tu demandais plus de précisions à ta psy ?
Si tu en as les moyens, n'hésite pas.
Bisous, courage
Jacquote
Revenir en haut
Brouillon
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 539

MessagePosté le: Jeu 7 Aoû 2014 - 10:56    Sujet du message: Maison de repos, un endroit adapté ? Répondre en citant

Merci de ta réponse Jacquote, je trouve cela bien prévenant de ta part de répondre pour ne pas laisser mon post sans réponse, je trouve cela très gentil, merci.
Pour la maison de repos, elle est prise en charge par la sécu au même titre qu'une hospitalisation, du moins dans les maisons de repos conventionnées.
Après m'avoir parlée de maison de repos, ma psy me parle maintenant de clinique, je ne sais plus quoi penser, la maison de repos m'avait l'air bien, moins rigide, enfin on verra la tournure que cela va prendre, pour l'instant tout repose sur mon dossier de CMUC. Elle veut d'abord attendre que ce point soit clarifié avant d'entreprendre quoique ce soit, cela me laisse dans un vide inquiétant et désorientant ...
Revenir en haut
zabou13
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 17 Déc 2013
Messages: 155

MessagePosté le: Jeu 7 Aoû 2014 - 14:28    Sujet du message: Maison de repos, un endroit adapté ? Répondre en citant

Bonjour Brouillon,
d'après ma propre expérience , ou plutôt celle de mon époux, ce que ta psy appelle clinique, c'est effectivement un établissement privé avec une surveillance médicale( psychiatre), des infirmières, psychologues et activités ( par ex piscine, marche, théâtre, activités manuelles... Ce n'est qu'un exemple et ça doit dépendre des cliniques).
La sécurité sociale généralement pris en charge une partie, la complémentaire aussi ( et ça dépend effectivement de ta complémentaire : chambre particulière,TV...)
Pour mon mari, la clinique avait telephoné à la mutuelle avant l'hospitalisation, ce qui fait qu'on a su tout de suite ce qui était pris en charge ou non.
Peut être peux tu demander à ta psy le nom de la clinique où elle pense t'adresser, et te renseigner avant?

Ça peut effectivement être un bon moyen pour te ressourcer, te laisser prendre en charge, qavec de petites activités sympas pas forcément obligatoires.
Par contre je ne pourrait rien te dire sur les maisons de repos

Donc ne te met pas la pression sur ce sujet, et effectivement renseigné toi a nouveau auprès de ta psy

Voilà, c'est peu mais j'espère que ça pourra un peu t
´eclairer

Zabou
Revenir en haut
Deca
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2010
Messages: 151

MessagePosté le: Ven 8 Aoû 2014 - 08:13    Sujet du message: Maison de repos, un endroit adapté ? Répondre en citant

Bonjour Brouillon

Dans les pires moments de ma maladie, de 1997 à 1999, j'ai fait plusieurs séjours en clinique et hopital.

D'abord 3 semaines, jolie clinique dans un parc arboré, peu de suivi médical mais un isolement social et professionnel, s'en est suivi une mise en CLM. Incapables de déceler un état maniaque.

L'année suivante, j'ai passé 6 mois dans une autre clinique, suivi médical plus sérieux mais difficile d'être bipolaire au milieu d'autres pathologies -schizophrènes, anorexiques, "séniles", addicts... Des activités intéressantes (de mémoire, aquagym, ergothérapie, conférences sur les maladies mentales, insertion en milieu professionnel) mais aussi trop de libertés. Non formés aux troubles bipolaires.

Puis en 1999, 2 semaines dans une clinique (proche de la "résidence hôtelière" au cœur de la ville : inutile (une visite quotidienne des médecins au pas de course, repas dans la chambre).

Enfin, une hospitalisation dans un gros hôpital psy suite à une orientation des urgences (j'avais été retrouvé ivre mort dans la rue), le choc avec ce nouvel environnement est violent (fermeture à clé des portes, population extrême), j'ai tenu quelques longues heures et j'ai appelé mes parents contre l'avis des médecins. Je suis ressorti le soir même de mon admission. Retour chez mes parents pour "rééducation rurale" de 6 mois. J'avais alors 30 ans et j'ai juré que ce serait la dernière hospitalisation. J'ai eu très peur (enfermement, chambres de 3, perfusion à la TV commerciale).

Depuis 2000, l'hygiène de vie s'améliore (installation avec ma compagne actuelle) et en 2002, arrivée du Depakote (que nous attendions depuis 2 ans avec mon médecin) et la stabilité réapparaît.

2008, l'environnement social et professionnel et après 8 belles années de santé, mon humeur devient dysthymique (jusque aujourd'hui). Je décide de changer de travail l'an passé (croyant que je retrouverait la stabilité), pas très bonne idée, ça a été pire et je suis en arrêt depuis Mai.

Tout ça pour dire que je suis hospitalisé depuis avril (hôpital de jour) et c'est sans doute pour mon plus grand bien (Psychoéducation, remédiation cognitive, sophrologie, atelier socioprofessionnel, groupes de paroles, suivi régulier et formalisé). Moi qui me disait plus jamais d'hospitalisation, j'ai un tout autre regard sur l’hôpital même en séjour classique. Des évolutions sont en cours (différenciation des pathologies par exemple) et je ne refuserai pas si besoin une hospitalisation secteur publique (les pratiques peuvent être plus pointues, à Rennes, on pratique par exemple la méditation pleine conscience, une thérapie qui a fait ses preuves au moins pour mon cas)

Brouillon, dans ton cas, un simple repos suffit peut être (+ éviction de ton environnement), les soins thérapeutiques viennent ensuite.

J'espère ne pas avoir été trop long et avoir participé à la réflexion sans soulever trop de doutes
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Ven 8 Aoû 2014 - 08:36    Sujet du message: mon experience Répondre en citant

je suis allée de très nombreuses fois en clinique ,je dois y retournée ce moi-ci.
la première fois, j'avais 25 ans. j'avais fait une ts à 23 ans absolument pas suivi en psy, je me gavais d'anxiolytique, j'ai fait un jour une surconsommation qui m'a mis ko.
réveil dans une clinique privée. je ne suis restée que 15 j, c'était chère et ma famille de pouvait ou de voulait pas payer,qu'importe !cela à fait un petit break, je vivais la maison comme l'enfer.
depuis 10 ans je fais régulièrement des hospitalisations , 3 ou 4 semaines.
je suis alcooliques, je me mets au vert régulièrement
je préfère parler de dépendance, je ne descends pas les bouteilles, surtout que je suis sous bacloféne, mais c'est encore trop.
comme beaucoup de bipolaire je suis d'une grande vulnérabilité émotive (l'alcool augmente cette vulnérabilité aussi)
en gros je me mets volontairement dans un bocal coupé du monde extérieur pour sevrer. c'est la seule méthode que je me connaisse. (mais il y a des gros progrès aussi, depuis deux ans j'ai repris un petit travail à mi-temps)

je crois que la raison et les modalités d'une hospitalisation en maison de santé doivent bien être analysée par le malade.
il doit se renseigner sur les services offerts par la clinique, les activités, c'est important d'avoir des lieux d'activités qui sont aussi des lieux de réflexions personnelles.
comme je te l'ais dis, moi c'est de me mettre à l'abris du monde, retrouver un peu de calme et de sérénité.(sur France inter, il existe cette semaine une rubrique sur les gens qui font des retraites dans des monastères pour trouver la paix et le silence, ce pourrait être une alternative, mais arriverais je toute seule à trouver une discipline et une abstinence? )
dans les cliniques tu as un entretien de pre-hospitalisation, c'est important de demander au médecin ce qu'il peut offrir par ses soins (d'en parler aussi avec ses psy habituels)

j'espère t' avoir peu éclairer, pour toute autres questions je suis disponibles, bon courage, anne.
Revenir en haut
Brouillon
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 539

MessagePosté le: Dim 10 Aoû 2014 - 17:40    Sujet du message: Maison de repos, un endroit adapté ? Répondre en citant

Zabou, Déca, Fontaine, merci pour vos réponses. Pour l'hôpital, j'y ai passé une semaine il y a dix jours. Cela m'a fait du bien même si ce fut difficile du fait que toutes les pathologies était mélangées et que de plus j'étais, par manque de place, dans un service pour les cas lourds ... fermeture des serrures ... Il n'y avait pratiquement pas d'activités (un après-midi peinture en une semaine) et le temps a été long juste rythmé par les pauses clopes (qu'est-ce que j'ai fumé !) et les repas. J'attends autre chose d'un séjour en maison de repos ou en clinique, plus d'activités, des patients stabilisés avec lesquels un vrai dialogue peut s'installer, de quoi faire un vrai break et me ressourcer pour pouvoir à nouveau faire face à mon quotidien qui me déborde pour l'instant. Il me semble qu'en maison de repos je trouverais plus d'activités et que n'y sont accueillis que des personnes qui ne sont pas en phase aigue, ça devrait être plu soft qu'en clinique. Enfin je vais revoir ma psychiatre et vais décider avec elle de l'endroit qui convient à mon état actuel, à savoir dépression chronique.
Revenir en haut
zabou13
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 17 Déc 2013
Messages: 155

MessagePosté le: Dim 10 Aoû 2014 - 23:27    Sujet du message: Maison de repos, un endroit adapté ? Répondre en citant

Brouillon,
Les " maisons de repos " sont simplement un terme pour désigner des cliniques de " convalescence" pour des personnes stabilisées ; je travaille dans ce milieu ( mais pas en psychiatrie, mais le principe est le même ) donc je te parle en connaissance de cause.
Comme le dit Fontaine, il faut surtout te renseigner sur un établissement qui te convient, que ce soir concernant le type d'activité sur sur le coût
J'espère sur tu trouveras donc un lieu bienveillant

Zabou
Revenir en haut
Brouillon
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 539

MessagePosté le: Mar 12 Aoû 2014 - 09:48    Sujet du message: Maison de repos, un endroit adapté ? Répondre en citant

Merci Zabou pour tes paroles encourageantes. Je vais faire confiance à ma psychiatre concernant le choix de la structure, difficile de se faire un avis de l'extérieur ...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:08    Sujet du message: Maison de repos, un endroit adapté ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com