Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

quelques mots sur le suicide

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
kev78
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2010
Messages: 339

MessagePosté le: Ven 8 Aoû 2014 - 21:10    Sujet du message: quelques mots sur le suicide Répondre en citant

Quelques mots pour parler du suicide:

Déjà, une information disponible sur beaucoup de sites net: 20/100 des bipolaires meurent par suicide.
La vrai stat est 20/100 des Bipolaires Non Traités meurent par suicide.
Aussi, on peut se demander comment cette étude a été faite sur une population qui est le déni de sa maladie ou le plus souvent ne le sait même pas; enfin, on peut faire dire une chose et son contraire à une statistique.
Sur le nombre de suicides en France on a des statistiques, encore que beaucoup de morts violentes pourraient être considérées aussi comme des suicides...
Pour moi, la vison ROMANTIQUE du suicide est cause culturelle de nombreuses tentatives de suicides
.
C'est à dire qu'on croit que on va prendre ceci ou faire cela, et enfin la souffrance va s'envoler, tant pis pour ses proches, on souffre trop ou même cela peut être un acte de vengeance considérant les maltraitances dont la presque totalité des suicidaires on souffert.
J'ai surtout envie de parler de ceux qui ratent leur suicide
Les chiffres sont: environ 200000 personnes passant par les urgences pour TS chaque année.
évidemment les TS sans passer aux urgences existent aussi.
Et le nombre de suicidés en France en 1 an est de 10500 personnes.
Donc, avec les chiffres officiels, on peut en déduire que environ 190000 personnes ne réussissent pas leur tentative.
Seulement, TOUTES LES FORMES DE SUICIDES SONT TRES DANGEREUSES POUR VOTRE SANTE AUCUNE N'EST SURE A 100/100.
EN GROS VOUS RISQUEZ BEAUCOUP PLUS D'EMPIRER VOTRE SITUATION
Exemples:
_ Arme a feu, possibilité de détruire une partie du visage, du crane, sans oter la vie.
_Médicaments: très mauvais pour le foie, possibilité de garder une maladie du foie à vie.Aussi, les _médicaments présentant un risque léthal sont sous ordonnance et souvent ne sont plus prescrit.
_Défenestration/sauter d'un endroit élevé: nombreux cas de personnes paralysée à vie, et beaucoup d'autres problèmes de santé, mais bien vivante.
_se couper les veines: c'est très difficile à faire, même après s'être anesthésié (expl:alcool), ne marche pratiquement jamais.
En voiture, la plupart du temps on ne peut prévoir le décès d'un conducteur, m^me lancé à 150 km/h.
_J'oublie surement d'autres méthodes, ceux qui sont intéressés par ce post peuvent donner autres exemple je suis sur.
Donc: SI VOUS NE VOULEZ PAS VOUS RETROUVER AVEC UNE MALADIE GRAVE (FOIE,PARALYSIE,HANDICAP A VIE), NE LE FAITES PAS
L'aide d'association comme "suicide écoute" peut beaucoup aider dans les moments où on a peur de passer à l'acte.

Bon courage à tous dans cette vie pas si facile...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 8 Aoû 2014 - 21:10    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Mar 12 Aoû 2014 - 07:08    Sujet du message: quelques mots sur le suicide Répondre en citant

bonjour kev, je ne vois pas en quoi lire madame Bovary amène au suicide !
la question personnelle du suicide intervient par solitude, perte de sens, dépression.il est le résultat malheureusement d'une histoire personnelle, pas d'une bibliothèque. Quand tu es devant le rail d'un RER ou devant une boite de médicament c'est le monde réel qui t'a bouffé, c'est une sordidité matériel que tu affrontes, jusqu'au bout, le corps se révolte devant l'acte de mourir
je suis totalement choquée par cette pensée quasi anti intellectuelle
sans compter qu'un livre, je pense à la poésie peut te rappeler de merveilleuse image du monde.
une seule chose est exacte, on peut gravement s'accidenter et se réveiller handicapé.
petite pointe d'espoir, une ts raté (sans séquelle physique )peut amener à une grosse réflexion sur sa vie et décider d'un changement de cap.
en cas de penser sombre: contactez votre médecin ! contactez les centres d'écoutes ou un ami !écrivez sur le forum! ne coulez pas seul !
bonne journée
Revenir en haut
Sealsheep
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2014
Messages: 173

MessagePosté le: Mar 12 Aoû 2014 - 10:57    Sujet du message: quelques mots sur le suicide Répondre en citant

Bonjour Kev,

Tout d'abord merci pour ces informations, elles montrent que tu essaies de prevenir le suicide, et c'est genereux, gentil et attentionné de ta part.

Mais je pense que tu as un peu tort, si tu crois que les gens se suicident parce que c'est romantique, je pense que tu passes à coté de la réelle souffrance des gens.
Mais je vais parler pour moi, parce que je ne veux pas mettre tout le monde dans mon panier.
J'ai tentée de me suicider suite à des mois et des mois de souffrance, d'anxyolitiques de relation toxique. J'ai commencé par me scarifier parce que je pouvais plus gerer la douleur.
Ma TS c'est passé très vite. Un soir, personne ne me reponds au telephone (et surtout pas mon copain qui était entrain encore de me tromper). La décision ne s'est pas prise consciemment et romantiquement. J'étais comme un robot, et j'ai aussi été delesté d'un poids, j'ai commencé calmement : tous les médocs, le bain, le couteau puis les pompiers sont arrivés , je me souviens que je criais dans le camion que je voulais appeler ma mère. Puis trou noir. Qui dit trou noir dit plus de souffrance.
C'est tout le probleme des suicidants (ceux qui essaient de se suicider souvent). Ils veulent à nouveau ne rien ressentir.
C'est tout le danger des TS à répétitions c'est qu'on se rapproche du bord toujours un peu plus. C'est pas romantique, c'est vide le suicide et parfois les bipolaires ne souhaite que ça le vide emotionnel, ni la souffrance ni l'exaltation. Juste souffler un peu. Juste arreter l'enfer emotionnel.
Quand je le dis comme ça on dirait que c'est une solution, c'est là le danger.
Et ce qui est en jeu dans la prévention du suicide c'est de sortir de ce schéma là.
Bien sur les risques de handicapes peuvent dissuader.
Mais je pense que ce qui doit être mis en avant, c'est le fait que la vie peut être autre chose que ce troubillion.
Que l'on peut profiter des bonnes choses, et digérer, controler, les mauvaises.

Comment on arrive à ne plus essayer de ce suicider ?

En construisant notre intérieur, en construisant des choses à nous. En ramenant à la vie : l'amour propre.
Chaque jours il faut lutter contre ce qui nous fait mal et regarder ce qui nous fait du bien, creer notre bien être, et se dire (c'est une citation de cyrano) : Mon petit soit fier de fruits, fleurs, et meme des feuilles si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Etre capable de depassé la vision nocturne que nous impose la depression.
Reprendre gout à la vie, et reprendre la joie d'exister, s'aimer, se comprendre, et se pardonner.
Un jour je me suis dis : Si je suis capable de laisser toutes ces emotions negatives m'envahir, pourquoi ne serais je pas capable de laisser les emotions positives entrer en moi ? Pourquoi tout le monde à le droit d'exister, et pourquoi moi je me sens pas legitime à exister ?
J'ai décidé alors (mais avec un soutien psy et medical, avec des médocs, avec mon entourage) que j'avais le droit d'exister, moi aussi.

Il fallu du temps, j'ai décidé d'avoir le droit de pleurer sans honte, donc de ne plus interioser, le droit d'être en colère, le droit de rire. Le droit ne pas tout garder pour moi.
Parce qu'après la TS, c'est la culpabilité qui engendre les autres, ont est coupable d'avoir fait pleurer nos parents, nos amis, alors on retourne dans l'engrenage : culpabilité, souffrance, silence = retour des emotions negatives.

Et ce forum m'aide beaucoup, ici , la plupart des gens connaissent ces situations, et personne ne dit "mais tu vas faire souffrir les autres avec ta ts". Ici les gens te disent "je comprends". Alors tu as le droit d'avoir mal et de l'exprimer, tu as le droit ici d'avoir ces ressentis, alors que ta vie est censée etre parfaite.
Ce forum nous empeche de tomber dans le silence.
Et chaque personne qui vient ici, à bout, est invitée à appeler le 15, son psy, son medecin généraliste, mais on est aussi jamais jugé comme faible, comme pénible.

POURQUOI NE PAS SE SUICIDER ? Parce qu'on le droit d'exister, parce qu'une fois qu'on comprends se droit, on veut s'aimer, on veut vivre, voir nos enfants, nos amis, sans mentir, sans se cacher, qu'on est beaux, admirable, le tout c'est de ne pas oublier. Le tout c'est de se rappeler de s'aimer.

Voilà ce que j'en dis.

Et pareil en cas de pensées sombres : Samu, Psy, médecin généraliste, sos suicide. Meme si on les appelle 15 fois, meme si on va être ridicule , meme si on a peur. Ils sont là pour ça.
Sinon moi j'ai mandaté mon meilleur ami, c'est souvent lui que j'appelle quand je commence à me faire du mal, lui appelle les pompiers. Les pompiers viennent ou me rappelle;
Mais c'est un truc que j'ai à mon meilleur ami et mon copain : Je suis capable d'essayer de me suicider, je suis capable de vous persuader que ce doit être mon choix : ne m'ecoutez jamais, appellez toujours les pompiers, le psy ou autre. Parce que quand je suis stable, je sais que je ne veux pas mourir. Et je ne veux pas me suicider alors que je suis dans un état depressif, qui lui m'empeche de penser correctement.
Et je n'ai pas honte. Je n'ai plus honte, des marques sur mes bras, plus honte d'expliquer aux gens.
Alors y'en qui aime pas les "plaintives". Mais je m'en fiche. Si je suis plaintive ça veut dire que je parle, si je parle c'est qu'il me reste de lueurs d'espoirs.

Voilà , donc pour moi pas de romantisme au suicide.
Revenir en haut
Reglisse
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 30 Mai 2014
Messages: 66

MessagePosté le: Mar 12 Aoû 2014 - 13:45    Sujet du message: quelques mots sur le suicide Répondre en citant

Bonjour Sealsheep,

Je voulais te dire bravo, bravo pour ton remarquable post, tu n'es pas une "plaintive", tu as écrit au contraire un texte formidablement positif et je t'en remercie.

Bonne continuation et bon courage.
Revenir en haut
minouche
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juin 2014
Messages: 81

MessagePosté le: Mar 12 Aoû 2014 - 23:06    Sujet du message: quelques mots sur le suicide Répondre en citant

wahou moi aussi sealsheep, je trouve çà superbe ce que tu as écrit, tu as vachement conscience de tout ce que tu vis et je suis sûre que tu es quelqu'un de profondément optimiste; je suis sûre qu'on s'entendrait bien, car en te lisant souvent je me vois un peu.... bienque moi je n'ai jamais vécu de TS, juste des pensées en 2009...Je me dis que ces personnes qui passent à l'acte doivent souffrir atrocement vu ce que j'ai vécu en 2009! J'étais si mal....
Bravo oui bravo de cet élan de vie, tu es jeune, et à ton âge je pense pas que j'avais autant de maturité et de conscience sur moi-même; oh ben non alors, je suis même pas encore diagnostiquée!
Bonne continuation!
Minouche
Revenir en haut
Madmod
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juil 2014
Messages: 29

MessagePosté le: Mer 13 Aoû 2014 - 06:17    Sujet du message: quelques mots sur le suicide Répondre en citant

Là, SealSheep, je rejoins les autres! quel beau texte... tu m'as tiré les larmes!! j'ai été diagnostiquée bipolaire suite à une tentative de suicide en novembre dernier, avec 2 mois d'HP à la clé (chambre d'isolement et tt...)... Merci de ton texte, si tu me le permets, et sans indiquer de source pour être sûre de l'anonymat, je l'imprimerai, pour moi, déjà, un bon rappel à l'ordre à afficher non loin du lit! et pour le faire lire à certains... MERCI !
Revenir en haut
TheValuk
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2009
Messages: 1 361

MessagePosté le: Mer 13 Aoû 2014 - 10:37    Sujet du message: quelques mots sur le suicide Répondre en citant

Très bien dit Sealsheep, joli message d'espoir.
Revenir en haut
Sealsheep
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2014
Messages: 173

MessagePosté le: Mer 13 Aoû 2014 - 12:41    Sujet du message: quelques mots sur le suicide Répondre en citant

Merci :§
Madmod, bien sur que tu peux l'imprimer, c'était un message adressé aux bipotes, il est a nous tous ! :)
Revenir en haut
Madmod
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juil 2014
Messages: 29

MessagePosté le: Mer 13 Aoû 2014 - 12:47    Sujet du message: quelques mots sur le suicide Répondre en citant

Revenir en haut
Luciole
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2011
Messages: 4 006

MessagePosté le: Mer 13 Aoû 2014 - 13:44    Sujet du message: quelques mots sur le suicide Répondre en citant

Oui, merci Seelsheep, tu retranscris bien les choses, et cela fait également écho en moi.
Comme beaucoup, j'ai traversé une vague de TS à répétition sur 2009/2010 avec hospitalisations, chambre d'isolement...
De façon moins poétique que toi, une fois ma vie remise sur le métier, avec ses hauts et ses bas, j'ai envoyé à chaque personne proche (famille/amis) mon plan "de crise" : si je suis suicidante : ne pas m'écouter... mais agir avec les n° de tel et autres que je leur ai fournis.

Je considère aussi que le forum est un lieu où nous nous comprenons dans notre souffrance mais aussi dans notre combat pour la vie !

Prenons soin de nous.
Revenir en haut
kev78
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2010
Messages: 339

MessagePosté le: Sam 16 Aoû 2014 - 19:15    Sujet du message: quelques mots sur le suicide Répondre en citant

Bonsoir,
Je n'avais pas vu vos réponses.
Rien de bon dans ma vie.de 0 à 10 ans malheureux.
De 10 à 30 ans: enfer.
J'ai 31 ans.
Ce soir encore un samedi soir seul, une vie seule, une vie en enfer.
Je me fous de la vie et de la mort, qui ne me donneront rien.
J'ai du sang juif et irlandais.
Ca fait peut être trop de génocide.
Il faudra que ma vie soit très belle pour rattraper une vie de souffrance.
Je me suis autrefois shooté à diverses adrénaline.
J'ai pas lu vos post je les lirai plus tard.
Et vive les petites morts alors.
Revenir en haut
kev78
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2010
Messages: 339

MessagePosté le: Sam 16 Aoû 2014 - 19:40    Sujet du message: quelques mots sur le suicide Répondre en citant

Ok je vous ai lu,
Est ce un acharnement pour le mot "romantique" que j'ai osé utiliser?
Peut être que vous devriez relire ce que j'ai écrit.
C'est bizarre, il me semble pourtant que je parlais de prévention.
Personnelement, pendant la majeure partie du temps ou j'étais suicidaire (environ 15 ou 20 ans), personne n'était là pour m'aider.
J'ai essayé beaucoup de choses, se couper, alcool/médicaments, j'ai m^me avalé une lame de rasoir une fois.
Enfin la dépression, dois je le rappeler, anesthésie, donc suicide aussi veut dire fin de cet état profondément stérile.
La vision du suicide romantique, oui je l'ai bien connu, parfois et souvent le suicide se présente, au moins psychiquement comme la seule solution pour mettre fin à une souffrance INTOLERABLE. Et je mets ma main à couper que c'est le cas de beaucoup de gens présentement abonné ou consultant régulièrement ce site.
En effet l'IDEE que je pouvais tout arrêter, l'idée de la mort comme fin d'une vie ABSURDE car souffrir autant, oui, ne serre strictement à rien, d'autant plus que la plupart des gens "normaux" s'en foutent bien, déjà préoccupés par leur propre souffrance.
La dépression est un mal du siècle, donc grosse résonance pour les gens "en dehors" du système psychiatrique.
Mieux vaut enfermer ces gens qui nous renvoient trop à nous même.
Donc je précise pour les nombreux gens qui traversent l'ENFER, que la vision ROMANTIQUE du suicide, fortement releguée par la societé est un PIEGE;
En l'honneur de ceux que j'ai vu partir à la vingtaine, qui sont devenus cocainomanes ou héroinomanes, je dis aux personnes en situation extrème que, même s'il n'ont plu d'amour propre, il faut utiliser le peu qui reste pour résister, juste pour être plus grand que tous ceux qui font du mal à autrui de diverses manières parce qu'ils se croient légitimes en ce rôle, qu'ils se croient supérieurs.
Juste parce que tous ces gens sont des Por*s, qu'ils sont infiniment petits et vils.
Je suis un grand dépressif, pas réellement bipolaire, donc ça change la donne aussi.
Je n'avais pas à me sortir d'un "système émotionnel intolérable", plutot je souhaitais arrêter l'anesthésie et le mal immense qui me rongeait.
Revenir en haut
Sealsheep
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2014
Messages: 173

MessagePosté le: Sam 16 Aoû 2014 - 21:25    Sujet du message: quelques mots sur le suicide Répondre en citant

Kev78,

D'accord. J'avais pas compris tout le propos.
Revenir en haut
kev78
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2010
Messages: 339

MessagePosté le: Sam 16 Aoû 2014 - 22:24    Sujet du message: quelques mots sur le suicide Répondre en citant

Ok,
Bah c'est pas la peine d'engager une "discussion de sourd " de toute manière puisqu'on a peut être des avis proches sur des expériences aussi assez proches.
Revenir en haut
Team bipote
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2014
Messages: 863

MessagePosté le: Dim 17 Aoû 2014 - 03:26    Sujet du message: quelques mots sur le suicide Répondre en citant

Salut Kev78,

Nous tenons à te rappeler que le bon fonctionnement des échanges sur le forum repose sur la courtoisie, comme cela est bien spécifié dans la charte:

"Merci de respecter la Nétiquette des forums et la politesse en particulier : dire bonjour en début de message, se présenter dans la rubrique présentation, remercier un contributeur qui répond utilement à une de vos questions, constituent des règles universelles de courtoisie.

Limitez au maximum l'utilisation des majuscules à l'intérieur de vos textes et bannissez-les des titres de vos messages. Selon la netiquette mettre un mot en capitales équivaut à CRIER !"

Bonne continuation,

La team bipote
Revenir en haut
kev78
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2010
Messages: 339

MessagePosté le: Ven 22 Aoû 2014 - 17:44    Sujet du message: quelques mots sur le suicide Répondre en citant

Bonjour,

Petite précision:
Le mouvement romantique n'est pas une histoire entre un homme et une femme.
C'est une pensée et même une philosophie, née en Europe occidentale en fin de 19e siècle, qui continue a influencer l'Europe, et aussi le monde puisqu'on aime imiter les occidentaux.
L'explication de ce terme "romantique" et donc assez vaste et complexe, j'invite ceux qui cherchent à comprendre mes propos sur une vision "romantique" du suicide à se renseigner.
j'essaie de rappeler les gens à la réalité du suicide plus qu'aux nombreux fantasmes qui l'accompagnent, notamment du fait que c'est un sujet tabou et que donc ce vide laisse la place à de nombreux fantasmes, qui seront finalement responsables de beaucoup de souffrances, liées elles mêmes à l'enfer des tentatives de suicides "ratées".
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:02    Sujet du message: quelques mots sur le suicide

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com