Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Travail et bipolarité/// Suicide Robin Willaims.

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Hoppe
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2012
Messages: 60

MessagePosté le: Mar 12 Aoû 2014 - 12:48    Sujet du message: Travail et bipolarité/// Suicide Robin Willaims. Répondre en citant

Bonjour, je viens vers vous, ben parce que j'ai besoin d'aide....

J'ai été diagnostiqué depuis 2 ans.

Je viens de lire que Robin Williams s'est suicidé à 60 ans.

C'est loin d’être le premier bipo célèbre à le faire.

Kurt Cobain, Ernest Hemingway, Jack London ( pas de certitudes mais de sérieux doutes voir wikipédia )...

Briitney Spears est quand même pas tjs dans un super état...

Des peintres aussi...

C'est quand même impressionnant, parce qu'ils ont des vies géniales; ils rencontrent des gens intéressants, ont de l'argent, peuvent faire tous ce qu'ils veulent etc etc....

Et moi, je suis en arrêt de travail, dans une entreprise qui me pèse...

Et franchement; à ce rythme là, je vais pas mourir vieux... Je suis usé...

Désolé d’être franc....

J'ai parcouru l'article sur le forum trouble bipolaire on en parle, que l'insertion pro est difficile pour les personnes souffrant de troubles psy.. Ben oui elle l'est...

Mais la question qu'il faudrait se poser c'est surtout si il est possible...

Moi évidemment que cela me stresse, m’empêche de dormir etc, peur de l'avenir et compagnie...

Et j'aimerais juste qu'on me laisse tranquille, qu'on me mette en longue maladie...

Comment cela peut se faire ??

Je m'ennuie pas; et j'ai des journées longues vu que je dors très peu...

Mais j'arrive à m'occuper certes avec des coups de blues parfois évidemment quotidien même...

Mais si j'avais plus cette épée de Damoclès du travail au dessus de la tête, je serais bien mieux....

Et j'aurais des projets, j'écrirais, etc

Mais je sais pas comment le faire ? faut que je fasse quoi ?
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 12 Aoû 2014 - 12:48    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
sasmira
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2013
Messages: 49

MessagePosté le: Mar 12 Aoû 2014 - 13:23    Sujet du message: Travail et bipolarité/// Suicide Robin Willaims. Répondre en citant

Bonjour Hoppe,

je me reconnais dans tes écrits... moi aussi en arrêt de travail depuis un peu plus de 6 mois maintenant et ma psy a commencé à aborder le sujet de la reprise la semaine dernière...Râââh, du coup je mouline à fond dans ma tête, me bouffe l'ongle, me mange le cerveau... On m'a parlé de congé longue maladie et de congé longue durée mais j'avoue ne pas m'être trop penchée sur la question encore car j'essaye de vivre au jour le jour, de ne pas trop me projeter sinon ça me bouffe au détriment du quotidien avec mes enfants et la vie qui va avec. Mais bon a priori, on peut être arrêter jusqu'à 5 ans si j'ai bien compris...après reste le pb de l'argent, le nerf de la guerre. Normalement, au bout de 6 mois d'arrêt c'est la sécu qui se rapproche de toi en demandant à ton employeur une attestation de salaire pour calculer les indemnités journalières...je suis en plein dedans, dès que j'ai des infos ou du nouveau je te tiens au courant si tu veux. Sinon, côté travail, as-tu des pistes de reconversion? As-tu déjà fait un bilan de compétences qui te permettrait de travailler sur toi? Et ça c'est toujours bon. Je connais ce que tu traverses...pareil que toi diagnostiquée il y a un peu moins de 2 ans mais cela doit faire 20 ans que je cherche dans quoi m'accomplir...j'ai quasiment touché à tout mais rien de rien aujourd'hui... en ce moment je pense à ouvrir un commerce manière d'être à mon compte et de ne pas avoir à subir la stupidité hiérarchique de chefaillons d'une grande banque française!!! Prends bien soin de toi. Sasmira
Revenir en haut
Hoppe
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2012
Messages: 60

MessagePosté le: Mar 12 Aoû 2014 - 14:55    Sujet du message: Travail et bipolarité/// Suicide Robin Willaims. Répondre en citant

Bonjour Sasmira,

Oui cela m'intéresse, c'est tjs bon d'avoir des infos.

Pour la reconversion, bien sur que j'y pense, tous les jours. J'avais un projet, il n'a pas pu se faire.

J'ai essayé un 2eme pareil...

De toutes façons, les psys comprennent rien....

Je ne dis même pas cela pour être méchant ou critiqué cette profession.

Mais regarde le film Will hunting avec Ronbin Williams justement qui joue un psycho
thérapeuthe. Et tu verras ce que devrais être un vrai psy.

Une fois, j'explique mes pbs au mien, je lui dis " vous comprenez ? "

Sa réponse : " Je vous entends "....

J'ai pris sur moi, pour ne pas lui dire que un psy sourd ne me servira pas à grand chose...

Je me suis contenter de : " Entendre et comprendre, ce n'est pas pareil "......

Enfin voilà, ils savent pas nous soigner, ben au moins qu'on nous foute la paix...

Après ouvrir un commerce, niveau stress... Faut etre sur de son coup qd mm... Surtout vu le contexte...
Revenir en haut
Sealsheep
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2014
Messages: 173

MessagePosté le: Mar 12 Aoû 2014 - 16:13    Sujet du message: Travail et bipolarité/// Suicide Robin Willaims. Répondre en citant

Coucou Hoppe

Moi j'ai décidé que je travaillerais à temps partiel en garde d'enfants.
Je serai donc surement jamais propriétaire
mais je bosse 52 heures par mois.
C'est bon pour moi, c'est la dose de travail qui me va bien, qui me rend stable.
Parfois quand je me sens plutot bien, je prends plus de garde (soirée des parents, autres nounous malades).
Et c'est tant mieux.
Le reste du temps je peins , j'écris, j'etudie des trucs, alors j'aurai toujours un petit appart, je serai toujours borderline niveau tunes.
Et on dira de moi que je suis une assistée.
C'est pas grave.
Après prends les choses par etape.
Visiblement ton psy ne te convient pas.
Moi aussi j'ai besoin d'une psy qui me parle, qui me reponds, au sujet de mes angoisses de bipolaire.
Elle tempère, cette année j'avais un projet prendre une formation dans l'education.
Bah elle m'a guidé , elle m'a aidé, j'ai mis 1 an à faire un dossier de demande, 6 mois à faire ma lettre de motivation.
Quand je stressais trop la psy me disait "au moins vous aurez essayé, c'est pas la peine de vous demander si ça va marcher, voyez le comme un plus positif". Et ça m'a calmer
et quand la fac à perdu mon dossier donc ne savait pas si j'étais admise pour à la fin me dire qu'ils avaient pas passé mon dossier en comission, j'ai pleuré le soir, mais après je me suis dis : bah tant pis je m'en sors actuellement alors c'est pas si grave.

Il faut essayé de se projetter mais pas sur toutes les choses qu'on pourrait faire, mais sur la personne qu'on a envie d'etre ce qu'on veut ressentir au quotidien. Il y en a qui veulent un boulot prennant, une politique manageriale (ce mot n'existe pas!) d'autres quelques choses de plus calme, plus social.

Bien sur quand on est phase "l'argent est un probleme" il faut "absoluement que je trouve un job" c'est dur de se calmer de reflechir. Mais en tant que bipolaires nous devons reussir à ralentir notre pensée et a prendre le temps.

Tu as tentée des projets, tu en tenteras d'autres, soit fier de toi, parce que tu as quand meme essayer.

courage !
Revenir en haut
Hoppe
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2012
Messages: 60

MessagePosté le: Mar 12 Aoû 2014 - 19:49    Sujet du message: Travail et bipolarité/// Suicide Robin Willaims. Répondre en citant

Merci Sealsheep.

Oui j'ai essayé, et en effet ce n'est pas un échec, mais une déception.

Essayer et ne pas réussir, ce n'est pas échouer, je suis bien d'accord.

Ne pas essayer c'est échouer.

Mais tu vois, je crois ( phase introspective là ), que ceux qui me gène aussi. C'est cet espèce de flou artistique....

Comme ceux que tu évoques dans ton post sur le diagnostic.

Tu vois la clinique de Garches propose un programme en 16 séances de psycho éducation. Clinique du Dr. Gay.

Evidemment, ce n'est pas pris en charge par la sécu....

Tu parles du coté financier aussi, ben oui, c'est un pb ou peut en devenir un pour beaucoup d'entre nous...

Et sans, être revendicatif, contre la société ou en vouloir à la Terre entière etc... Mais je trouve que franchement on est quand même pas aidé bcp...

C'est de ta faute si tu es malade ? tu as demandée à l’être ? A supporter tout cela ?

Ben non.... Et franchement, on se sent, en tout cas pour ma part quand même abandonné...
Revenir en haut
Dragondeau
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2015
Messages: 62

MessagePosté le: Mar 10 Mar 2015 - 21:30    Sujet du message: Travail et bipolarité/// Suicide Robin Willaims. Répondre en citant

Bonsoir à tous,

Le suicide de Robin Williams m'a beaucoup, beaucoup, BEAUCOUP affecté.

Il y a parfois, comme ça, dans la vie, des coïncidences étranges. Le soir de sa mort, alors que je suis particulièrement observant dans le traitement, je me suis trompé dans le doses. Juste après, j'apprenais la nouvelle.

J'en ai pleuré, pleuré, pleuré et je suis monté, pour de bon, sur mon bureau, en hommage au Cercle des Poètes disparus.

Je ne savais pas qu'il était bipolaire. Je ne le savais pour aucun de ceux qui sont cités sur le topic. Il faudrait faire un "bipolar hall of fame" avec des gens comme Carrie Fisher, (la princesse Leia) dans La guerre des étoiles si ce que j'ai lu sur la Toile je ne sais plus où est exacte.

Sinon, en latin, il y a deux verbes, audio et intellego. Entendre avec l'oreille et comprendre. L'intelligence, c'est, pour les latins, l'art de lire entre les lignes... là où il n'y a rien.

Je vais mieux aujourd'hui, mais je le dois aussi à deux personnes très intelligentes : un psychiatre et un psychanalyste remarquables. C'est sûr que sans vouloir jouer les 60 millions de consommateurs, il y a certains psybidules qui ne nous apportent pas grand chose. Je ne lâcherai pas de nom, mais j'en ai au moins un sur le bout de la langue.

Sinon enfin, c'est vrai que, dans les situations pas toujours évidentes que nous vivons, nous ne sommes jamais assez aidés. Raison de plus pour faire vivre ce remarquable forum, non ?
Revenir en haut
feuilledarbre
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2008
Messages: 2 024

MessagePosté le: Mar 10 Mar 2015 - 22:10    Sujet du message: Travail et bipolarité/// Suicide Robin Willaims. Répondre en citant

Salut Dragondeau

Ce "hall of fame" existe, il est ici : http://bipotes.leforum.eu/t6715-Peopolaire.htm#p54262

A bientôt
Feuilledarbre
Revenir en haut
Dragondeau
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2015
Messages: 62

MessagePosté le: Lun 16 Mar 2015 - 17:09    Sujet du message: Travail et bipolarité/// Suicide Robin Willaims. Répondre en citant

Salut Feuilledarbre,

Merci beaucoup pour le lien !

A bientôt,

Dragondeau
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:22    Sujet du message: Travail et bipolarité/// Suicide Robin Willaims.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com