Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Questions sur l'eventuelle bipolarité de mon Ex

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Aide aux proches.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
joachim
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2014
Messages: 6

MessagePosté le: Sam 30 Aoû 2014 - 17:05    Sujet du message: Questions sur l'eventuelle bipolarité de mon Ex Répondre en citant

Bonjour a tous,
Je m'apelle Joachim et j'espere pouvoir trouver de l'aide et des conseils ici meme (cela fait un moment que je parcours ce forum)
Voici mon histoire

Je suis separé de la mere de mon fils (de 3 ans) depuis maintenant 2 ans

Auparavant nous sommes restés ensemble 3 ou 4 ans

A cette epoque j'avais tout a fait conscience de son caractere a tendance melancoliques/depressives/angoissée qui passait toujours par des phases plus ou moins marquées sans que je saississe vraiment la nature de ces variations

Ce phenomene a pris de l'ampleur apres la naissance de notre fils (ce que tout le monde a mis sur le dos du baby-blues), jusqu'a aboutir a notre separation

Depuis notre separation ces variations de temperament me sautent beaucoup plus aux yeux et elles correspondent notament a une attitude tres binaire me concernant: des phases de tentative de rapprochement et d'amour de sa part (plutot dans ses phases down) ou au contraire de haine et de defi (dans ses phases up)

Le plus nouveau donc depuis notre separation sont ces phases "up" tres impressionantes ou elle a pris des decisions radicales concernant des sujets importants avec une assurance sans borne qui la mene a faire des choix risqués: quitter un CDI pour une job sans aucune assurance de durée/revenus, quitter son mec du moment, demenager chez son nouveau mec du moment (et a chaque fois avec mon fils)
Durant ces periodes elle est tres arrogante vis a vis de tout le monde, elle me rentre dedans mais s'est aussi faché avec beaucoup de personnes de son entourage
Je mets aussi sur le compre de cette phase notre separation ou elle m'a quitté avec une arrogance assez exceptionelle

Je dirais que depuis la separation il existe une phase de ce type environ tous les 4/6 mois et qu'elle dure peut etre 1 mois (cela est tres approximatif)

Le reste du temps elle regrette fermement ces choix, a une attitude beaucoup plus auto-depreciative, angoisse enormement sur sa situation (materielle etc...), sur l'avenir, regrette de m'avoir quitté, me propose invaiablement que l'on se remette ensemble

Pour le fait que c'etait moins flagrant avant il est possible que auparavant ma presence quotidienne (j'ai toujours eu vis a vis d'elle un role assez "protecteur") estompait un peu ces variations (notament parceque que les decisions importantes etaient toujours discutées dans notre couple) ou bien que son trouble ait evolué

Niveau medical elle a souvent ete suivie par des psychanalystes, et aussi par un docteur un peu "alternatif" (loufoque) qui lui avait prescrit du lithium

Mais jamais je ne l'ai entendu parler de trouble bipolaire, pourtant depuis des discussions avec des personnes qui connaissent le sujet et en vous lisant je me dis que ca y ressemblerait bien

Peut etre soupconne elle quelque chose de ce type et ne m'en a volontairement jamais parlé ou peut etre (comme ca a l'air d'etre parfois le cas) nie elle completement ce phenomene

Ce serait d'ailleurs possible sachant autrechose que je n'ai pas evoqué: elle est incroyablement mythomane/menteuse, de sorte qu'elle ment tellement et avec tellement d'aplomb qu'elle finit souvent par se convaincre elle meme avec ses propres mensonges.
L'ensemble des personnes autour d'elle (famille , amis) se desolidarisant peu a peu (a cause de ces mensonges notament et des ses choix de vie dangereux) certains recoupements d'informations deviennent edifiants quant a ses mensonges...

Voila en gos notre histoire/la situation (bien que j'ai du oublier pas mal de choses encores...elle me reviendront)

Du coup j'aimerais bien vos avis sur cette histoire, ressemble t elle a un cas de bipolarité? si oui comment lui en parler? Comment l'amener a essayer de diagnostiquer eventuellement ce trouble?

Toute aide serait la bienvenue
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 30 Aoû 2014 - 17:05    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Highvoltage
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 14 Fév 2014
Messages: 42

MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2014 - 10:31    Sujet du message: Questions sur l'eventuelle bipolarité de mon Ex Répondre en citant

Bonjour Joaquim,

Ce que tu relates ressemble en beaucoup d'abords à ce que j'ai vécu il y a maintenant 15 ans.

J'ai découvert les troubles bipolaires avec mon propre diagnostic, il y a deux ans. J'ai pu donner un sens à mes agissements passés et aussi, à ceux de mon ex épouse.
Oui, tu décris, selon moi, des troubles bipolaires de la part de ta compagne. Maintenant, il faut mettre un nom sur les pathologies, je pense que l'appellation "troubles bipolaires" est un peu un fourre-tout.

Ta compagne vit des épisodes maniaques. Il faut se dire que pendant ces épisodes on se sent bien, puissant, avec peu de conscience du trouble. Les actes et actions entreprises sont excessives, délirantes. A la descente, l'individu est pris de remords, de regrets principalement au sujet des décisions ayant changé le cours de la vie. Le mensonge est l'échappatoire de négation, comme pour pouvoir effacer, ignorer ce qui n'a pas été, ce qui ne va pas. Les appels au secours sont déguisés.

Mon épouse était totalement ainsi avec, en plus, une addiction aux benzos. Tu parles d'un rôle protecteur, j'avais le même sentiment et je croyais pouvoir tout résoudre seul, c'est impossible. On ne peut pas soigner les gens contre leur grès, les maladies mentales sont souvent considérées comme honteuses et font peur à l'entourage. Malheureusement c'est souvent les événements dramatiques qui forcent à débuter un traitement.
Elle prends du Lithium : rien d'innocent, un thymorégulateur est la preuve de son diagnostic de troubles maniaco-dépressifs, même si le médecin était fantaisiste.

Maintenant, mon pauvre avis, s'il peut être utile:
Qu'aurais-je du faire?
Mon épouse a voulu le divorce, elle s'est remariée plus tard, a de nouveau divorcé et a voulu revenir, consciente de sa vie chaotique. Évidemment, le temps avait passé et je n'ai même pas répondu. Rétrospectivement, je pense que j'aurais du proposer l'aider de nouveau à reprendre pied, à avoir une vie normale (sans imaginer la vie commune) à condition de se faire suivre assidument par un psychiatre.
Dans mon cas, l'aspect du bien être des enfants aurait été un argument prépondérant.


Voilà, je te souhaite bon courage

Vincent
Revenir en haut
joachim
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2014
Messages: 6

MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2014 - 11:49    Sujet du message: Questions sur l'eventuelle bipolarité de mon Ex Répondre en citant

Merci pour ta reponse...
Une des questions que je me pose est de savoir comment lui en parler sans qu'elle pete les plombs, faire qu'elle affronte cette maladie comme tel
Dans certaines phases (down) elle m'a deja ecrit noir sur blanc que, de nous deux (en tant que parents) j'etais le seul "Stable" etc...mais je ne l'ai jamais entendu verbaliser l'idée qu'elle aie une maladie (a part m'evoquer la depression)

Si quelques uns d'entre vous on des temoignages concernant cette "prise de conscience" de la maladie je suis preneur...
Revenir en haut
Highvoltage
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 14 Fév 2014
Messages: 42

MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2014 - 12:33    Sujet du message: Questions sur l'eventuelle bipolarité de mon Ex Répondre en citant

Joachim (dsl j’avais orthographié à la portugaise),


Sans la connaître, il est difficile de répondre.
l'idée serait de faire référence à son écrit, de ne pas parler de "maladie" mais de dépression en y ajoutant des raisons possibles. Ensuite, il faudrait se mettre à son niveau : " je ne suis pas meilleur que toi, juste plus un peu plus fort pour lutter".
Pour moi, cela peut éveiller une prise de conscience (déjà énoncée en disant que toi tu es stable) sans dramatisation.
Les bipolaires entreprennent mille trucs à la fois, il faut réussir à lui faire admettre que se soigner est un objectif primordial.
Ton fils (quel âge?) est l'argument principal. Schéma: elle retrouve l'autonomie, tu l'aides sans contraintes, ton fils retrouve la stabilité.

Maintenant, rien ne t'empêches de soumettre tes questionnements à un psychologue, ils sont à pour ça.

Cdt

Vincent
Revenir en haut
feuilledarbre
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2008
Messages: 2 024

MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2014 - 12:34    Sujet du message: Questions sur l'eventuelle bipolarité de mon Ex Répondre en citant

Bonjour Joachim


Comme le dit Highvoltage, si elle prend du lithium ça veut dire qu'elle est déjà suivie sur le plan médicamenteux. 
Si ça se trouve, elle connait son diagnostic mais elle ne veut pas t'en parler, peut-être parce qu'elle l'accepte mal par exemple.
Mais comme vous avez un enfant ensemble, tu es légitime à te préoccuper de sa santé en tant que mère de son enfant.
Qu'est ce qui t'empêche de lui dire " voilà, tes phases hautes et basses ainsi que le lithium me font vraiment penser au trouble bipolaire, est-ce que c'est ça ? "  ... " et dans ce cas, qu'envisages-tu de suivre comme traitement psychothérapeutique en plus du Lithium ? "


Si on est bien d'accord que sa vie amoureuse ne te regarde plus, tout ce qui est susceptible d'avoir des répercussions sur ton fils  te regardera toute ta vie : sa santé, ses décisions de boulot, ses déménagements ... (du moins c'est comme ça que je vois les choses avec mon ex, le père de mes enfants);  donc même si elle pète un cable, tu es en droit de lui poser ces questions ( et j'irai même jusqu'à dire que tu dois le faire, pour ton fils ..)
Revenir en haut
Highvoltage
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 14 Fév 2014
Messages: 42

MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2014 - 12:39    Sujet du message: Questions sur l'eventuelle bipolarité de mon Ex Répondre en citant

Très content des commentaires de Feuilledarbre, l'axe commun est ton fils!
Cependant, attention à l'affrontement direct, par expérience cela est voué à l'échec.
Revenir en haut
feuilledarbre
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2008
Messages: 2 024

MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2014 - 12:53    Sujet du message: Questions sur l'eventuelle bipolarité de mon Ex Répondre en citant

Oui Highvoltage as raison .. l'affrontement direct si elle est en up est voué à l'échec.
Mais si elle est en down et qu'elle demande de l'aide, la discussion peut être possible... à mon avis.
Revenir en haut
joachim
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2014
Messages: 6

MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2014 - 15:02    Sujet du message: Questions sur l'eventuelle bipolarité de mon Ex Répondre en citant

ca rejoins a peu pres la vision que j'en ai, merci ca fait du bien d'etre enfin compris apres 2/3 ans de cauchemard!!!

Je compte en effet lui en parler le plus diplomatiquement possible, si possible en phase "down" ou elle est plus a meme d'entendre des choses sur elle..
mon fils a 3 ans et demi, en effet je me sens concerné par tout ce qui le touche au quotidien: ses demenagements chez 4 beaux peres differents en 2 ans notament!!!
je pourrais vous en raconter mais en effet ce que je comprends c'est qu'a chaque fois c'est le meme schema: elle a une phase up ou elle se fait plein de mecs (merci internet), trompant celui avec qui elle vit (avec mon fils, le mec gardant mon fils pendant ses ebats!) puis elle le quitte pour le nouveau, ca reste up quelques temps puis phase down lassitude avec le nouveau, probleme avec la stabilité d'un nouveau couple, deprime..en general a ce moment elle fait le bilan et revient vers moi, me proposant de faire un autre enfant...je reste le plus stable possible en face

l'autre chose ultra epuisante c'est que, ayant compris son instabilité depuis longtemps (avant de mettre un debut de nom dessus), je dois de mon coté exagerer le coté stable pour mon fils: je ne lui ai jamais presenté aucune femme, la plupart de mes histoires depuis se sont d'ailleurs finies par "alors quand est ce que tu me presente ton fils??"/"euuuuuh ben pas tout de suite...")

Pour ce qui est du lithium elle se l'est fait prescrire il ya longtemps mais elle ne le prends pas du tout
le medecin en question est un genre de medecin mystique de famille, qui lui envoie des images type iconographie catholique tous les 3 mois accompagnées d'un charabia type astrologie pour l'aider dans je ne sais quel delire .... bref je ne lui ai jamais fait confiance, peut etre a t il decelé quelque chose mais pas sur du tout qu'elle soit pour autant consciente de son trouble, ou alors meme si on lui a dit elle est tellement capable de se mentir a elle meme que elle a pu enfouir ca tres loin...

exemple de sa capacité d'auto persuasion: quand elle m'a quitté, devant l'etonnement general de sa famille et amis a qui elle me decrivait comme le pere et le conjoint parfait depuis des lustes , elle a du inventer que je l'avais frappée (pas grand monde y a cru me connaissant) mais a force de raconter cette histoire elle a fini par y croire elle meme et me la ressort A MOI quand elle veut trouver un argument quelconque dans une discussion ou elle se sent en tort...elle a tout une serie de defenses incroyables quand il s'agit d'etre de tres mauvaise foi...
Revenir en haut
Highvoltage
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 14 Fév 2014
Messages: 42

MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2014 - 15:48    Sujet du message: Questions sur l'eventuelle bipolarité de mon Ex Répondre en citant

Joachim,

je me permets une nouvelle fois de te répondre car, vraiment, ce climat, je l'ai parfaitement connu.

Lui demander "diplomatiquement". Sauf méprise, elle n'a pas forcément une éducation lui permettant d'aborder son problème à froid. Il conviendrait donc d'adapter ton discours, toi qui la connait. C'est hyper compliqué. Mon épouse se réfugiait dans un mutisme impénétrable, il faut éviter le blocage. Pourquoi pas proposer une visite chez le psychologue à deux?


Ton fils va avoir 4 ans : c'est l'âge où l'on commence à percevoir parfaitement son environnement (tu dois déjà le stabiliser), surtout par rapport aux autres (école). Encore une fois, c'est un argument majeur : l'avenir de NOTRE fils. Je suis de ceux qui pense qu'avoir des enfants est le but ultime de la vie, il faut lui montrer qu'au delà des maladies et divisions c'est son avenir qui est en jeu, lui qui n'a rien demandé à personne.

Elle se fait plein de mecs : oui, ça, ça fait partie des excès compulsifs. Pour certains c'est l'argent ou le jeu, pour d'autres, le sexe, la religion et/ou la drogue.

Lithium : ne pas prendre son traitement peut vouloir dire qu'on a peur du changement (je suis ce que je suis, ai-je envie de changer?). Les thymo régulateurs, c'est du long terme, est-ce qu'elle prend des anti dépresseurs? Mon épouse se réfugiait également dans des croyances atypiques (évangélistes); Ce que je comprends c'est qu'elle y trouvait justification de ses excès.

Violence, auto persuasion : les maniaco dépressifs sont des manipulateurs (là j'espère que je ne vais pas choquer d'autres). Ils sont en général brillants pour faire entrer les autres dans leur moule et pas l'inverse.

Tout cela est un cauchemar, le ou la psychologue sont tes meilleurs amis pour en sortir.

Une dernière chose : tu cherches à savoir si elle souffre de troubles bipolaires, soit, mais la finalité de ta démarche, n'est-ce pas uniquement le bien être de ton fils?
Revenir en haut
joachim
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2014
Messages: 6

MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2014 - 18:56    Sujet du message: Questions sur l'eventuelle bipolarité de mon Ex Répondre en citant

Deja merci de prendre le temps de m'ecrire ca m'est d'une grande aide !!

pour te reondre : Si absolument c'est le bien etre de mon fils qui es ma principale preoccupation, je me retrouve a mettre absolument tout le reste de coté. Et mon bien etre personel aussi bien sur dans un 2e temps sachant qu'il influe sur celui de mon fils..
Pour l'instant il a l'air en pleine forme et il est adorable mais je ne doute pas qu'il comprenne les nombreuses contradictions de sa mere et j'ai assez peur qu'il les enfouisse pour ne faire de peine a personne

Suite a moultes discussions sur les figures masculines avec elle elle a decidé de presenter son mec actuel comme "un copain" et pas comme un amoureux a notre fils, seulement ils passent bcp de temps ensemble et mon fils n'est pas dupe: il a tout a fait compris qu'il ya une version "officielle" et la realité et se retrouve dans un grand desarroi quand il m'en parle a moi ne sachant quelle version donner...

Pour etre honnete depuis quelques jours que je suis revenu sur ce forum et que j'ai lu des temoignages, dans un premier temps il y a un coté rassurant de savoir que je me fais pas des films, que c'est une situation identifiée, que je peux trouver de l'aide et me sentir moins seul
Mais d'un autre coté c'est terrifiant, d'une part parceque je comprends plein de choses sur notre histoire, que je mets des faits en relation et que je me reprends tout ca en pleine gueule assez violemment.
D'autre part aucun temoignage n'est tres rassurant sur l'avenir
Mais au moins meme si c'est violent je me rapproche de la verité et dela comprehension et logiquement ca devrait m'aider....

a quelle structure, quel type de psy puis je m'adresser? puis je aller en voir un moi meme dans un premier temps pour mieux comprendre/affronter cette situation? Sachant que le but serait au final qu'ele en voie un et admette son diagnostic quel qu'il soit...

Pour l'emmener voir un psy il faudrait dans un premier temps que je motive ma demande donc que je lui explique ce dont je pense qu'elle est victime..

oui elle prends des anti depresseurs: elle admet parfaitement son coté depressif...pas du tout son coté maniaque
Revenir en haut
Highvoltage
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 14 Fév 2014
Messages: 42

MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2014 - 19:14    Sujet du message: Questions sur l'eventuelle bipolarité de mon Ex Répondre en citant

Joachim,

Pas de panique, comprendre et réagir est le début d'une bonne démarche. Pour se faire aider le plus simple est de se référer à son médecin traitant. Il connait les structures locales (centres médico-psychologiques) qui peuvent intervenir rapidement pour t'aider.
Bon courage encore

Vincent
Revenir en haut
bv
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2010
Messages: 450

MessagePosté le: Mar 2 Sep 2014 - 13:25    Sujet du message: Questions sur l'eventuelle bipolarité de mon Ex Répondre en citant

Bonjour à tous,
Bonjour Joachim,

**Oui ce qui est décrit ressemble bien à la bipolarité.

**Malgré le médecin "loufoque", c'était un très bon médecin puisqu'il avait prescrit du Lithium, médicament de 1ere intention pour la bipolarité. Beaucoup de médecins et de psychiatres passe à coté et mettent des années (10 en moyenne) avant de mettre un nom sur la maladie.

**Antidépresseur: plutôt contre indiqués pour la bipolarité... certains écrits de psychiatre parle même de faute professionnelle... Mon expérience avec ma fille : passage en manie "grave" après un an d'antidépresseur... avec hospitalisation mise sous curatelle. Ce n'est qu'un avis et sa médication ne doit pas être changée sans l'examen et ordonnance de son médecin ou psychiatre.

**oui comme dit au dessus votre médecin et le CMP (centre médico psychologique) est une bonne solution et peut-être votre ex femme reprendrait son traitement qui est indispensable ... Si vous étiez en couple une thérapie familiale serait indiquée, dans votre cas je ne sais trop quoi dire...

Courage à vous. C'est très bien de tout faire pour protéger votre fils.

.
Revenir en haut
Sealsheep
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2014
Messages: 173

MessagePosté le: Ven 5 Sep 2014 - 08:23    Sujet du message: Questions sur l'eventuelle bipolarité de mon Ex Répondre en citant

Bonjour
(Re salut tous le monde, j'étais en petit down mais je suis reviendu ^^)

Bah moi,
Je suis toujours sceptique des diagnostics des proches, parce qu'elle vision objective a t on de l'autre.
Vous avez rompu, alors que vous aviez un enfant, elle a du perdre tout ses repaires, et essayer de rebâtir des choses, avec des situations nouvelles etc..

Puis aussi, cette idée que la bipolarité est responsable d'un enfant mal, alors que tu dis que le tien va bien. Tu sais y'a des tas de mères celibataires qui enchainent les histoires de couples foireuses et les mecs relous, moi j'en connais et elles sont pas bipolaires. Si elle aime ton fils et en prends soin, independamment de ses deménagements etc.. C'est une bonne chose.
Tu sais ça perturbe beaucoup que tu saches tout ça sur sa vie personnelle, avec qui elle couche, comment elle les rencontre (sur internet ? ? etc) etc.. c'est pour ça que je parle d'objectivité plus haut... Peut être aussi que ton jugement sur elle, vu que tu sais tout ça, lui mets une pression enorme.

Et lithium ou non ça reste sa vie et sa façon d'affronter ça possible maladie. Mais encore une fois on dirait que c'est toi qui a rompu avec elle à cause de sa maladie, apparament. Alors j'ai peur que tu doives garder un droit reserve.
Le jour où ton fils presente des signes d'angoisses, d'agressivité, et de desociabilisation, a ce moment tu devras aider, ton fils. Mais elle reste sa mère , meme malade et toi celui qui a rompu avec elle à cause de sa façon d'etre, toi qui te tient toujours au courant de ces nouvelles conquêtes, à mon avis elle aura du mal à te voir comme bienveillant et conseillant.

Highvoltage,
J'ignore si il y a des etudes sur l'idée que les bipolaire sont manipulateurs en phase up.. mais moi j'ai déjà fait 7 phases up, et bah c'était toujours parce que j'étais très malheureuse parce que j'étais avec un manipulateur, alors mon up me servait à faire tout ce qu'il voulait quand il le voulait.. Pourtant je ne suis pas stupide, mais je crois que chaque cas à sa particularité.

Bonne journée tout le monde !
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:17    Sujet du message: Questions sur l'eventuelle bipolarité de mon Ex

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Aide aux proches.
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com