Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

obsessions, tcc, besoin de conseils

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
piaf
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2014
Messages: 11

MessagePosté le: Sam 6 Sep 2014 - 06:18    Sujet du message: obsessions, tcc, besoin de conseils Répondre en citant

Bonjour,

J'ai 42 ans et suis diagnostiquée bipolaire depuis une vingtaine d'années. J'ai suivi plusieurs traitements ; actuellement je prends du théralite, du solian (qui ne me fait pas grand chose), du zoloft (efficace pour mes obsessions) et du séresta à la demande. Ce cocktail me va plutôt bien.
J'ai malheureusement un autre problème qui me pèse beaucoup et me pourrit la vie quand je suis dans une crise intense : ce sont les obsessions. Je suis en effet en plus atteinte de "tocs" si l'on peut les qualifier ainsi (ce que fait ma psy). Peut-être y a t-il parmi vous des gens qui sont dans mon cas ?
Ces obsessions portaient il y a 2 ans sur mes relations amoureuses et sexuelles mais c'était vraiment des obsessions et pas uniquement de l'attachement amoureux.
Depuis plus d'un an, j'ai un problème dermatologique qui m'obsède ("folliculite" aux fesses et aux cuisses) qui se manifeste par des boutons récurrents et qu'aucun dermatologue n'a réussi pour l'instant à faire disparaître. Bien qu'il soit bénin d'un point de vue médical, je ressens de la honte et de l'angoisse à voir mon corps et cette partie du corps en particulier amoché. Je sais que cela peut paraître énorme et excessif mais j'ai très peur de ne pas pouvoir retrouver une peau saine. Cette obsession a été tellement forte l'hiver dernier qu'en apprenant de la bouche de ma énième dermato que ce n'était pas sûr que je guérisse à 100% que je me suis avalé une boite entière de médocs avec de l'alcool. Atterrissage aux urgences et je n'ai pas de séquelles heureusement. C'était un tout. Je suis en Congé Longue Durée depuis bientôt 4 ans ; je ne travaille plus et, par manque d'autonomie, je vis chez mes parents. Je vois ma vie à l'arrêt. Je ne sais pas si je serai capable de reprendre mon boulot d'instit étant donné ma sensibilité mais que puis-je faire d'autre?
Cette obsession s'accompagne de pensées radicales comme je crois tout bipolaire est susceptible d'en avoir : un homme sera dégoûté par mes boutons et pourra me rejeter (!) ; cela me fait l'effet d'être défigurée (!)... Je mesure pourtant bien intellectuellement la bêtise et l'énormité de ces propos mais malgré cela, ces idées restent plus ou moins ancrées en moi. Je vais quand même un peu mieux de ce côté depuis que je prends du zoloft. Je fais plus de choses et je pense moins à ça mais mon obsession n'a pas complètement disparu.
Ensuite, cette année est survenue une autre obsession, tout aussi ridicule et aussi sur le domaine du corps. Elle porte sur la lingerie. Je me doute que là encore vous pourriez trouver ça dérisoire et ridicule mais les obsessions font vraiment souffrir. C'est comme de la glue qui colle au mental et qui ne veut pas se détacher quoiqu'on fasse. Alors on tombe dans des comportements aberrants qui sont les tocs pour juguler l'angoisse. Mon obsession, j'ai un peu honte d'en parler mais je préfère dire les choses telles qu'elles sont car c'est du médical, c'est de repérer et trouver le dessous (culotte, shorty, string) qui ne marquera pas sous les vêtements. C'est un peu comme si soudain j'avais perdu ma capacité de juger, que je ne savais plus quoi mettre en-dessous de tel ou tel vêtement pour que ce soit surtout absolument parfait et sans trace. J'en suis arrivée à scruter chaque femme qui passait devant moi en tenue plus ou moins moulante et à me demander ce qu'elle portait en-dessous. Je souffrais terriblement au sport, dans la rue. je ne pouvais plus feuilleter un magazine de mode. Je suis allée voir plusieurs fois une boutique de lingerie pour les questionner. J'étais sans cesse sur internet sur les sites de lingeries. Evidemment cela s'est accompagné d'achats compulsifs.
Là aussi, ça va mieux mais ce n'est pas encore totalement disparu.

Je suis une thérapie de groupe et individuelle cognitivo-comportementale pour les tocs et d'autres problèmes au centre médical de Sainte Anne à Paris. J'ai commencé il n'y a pas longtemps donc je ne peux pas encore en juger les effets. On dit beaucoup de bien de ces thérapies dans ce cas là. Mais le peu que j'ai fait me laisse sceptique et je me demande si c'est à cause de la thérapie ou moi qui suis en question.
Dans le groupe, c'est vrai, les échanges peuvent être intéressants mais il m'a fallu 4 séances pour surmonter ma honte et réussir à parler de mes obsessions. Le thérapeute apporte une vision intéressante de l'obsession mais en substance, nous dit qu'il faut "résister" pour que l'obsession disparaisse et accepter l'angoisse qui surviendra quand on refusera l'obsession. C'est le principe de base. Mais c'est très dur de résister à une obsession !!! Comment, quoi se dire ? Cela me semble un peu juste et rudimentaire.
Dans la thérapie individuelle, c'est la même chose, il faut résister. En plus, la thérapeute m'incite à faire plus de choses. C'est vrai que comme je ne travaille plus, j'ai tout le loisir de me laisser aller à mes mauvais penchants. Je m'organise donc des activités mais certaines que j'aime particulièrement comme la peinture, je ne peux pas me forcer à m'y mettre régulièrement. Si je n'ai pas d'inspiration, ça bloque ou c'est laborieux et je ne suis pas satisfaite du résultat. J'ai enfin réussi à relire un roman en entier cet été mais après combien de tentatives ! En fait, ce qui me gêne c'est qu'elle me dise qu'il faille se forcer un peu pour remettre la machine en route. Moi, j'ai du mal à me forcer. Ca tient un moment puis je laisse tomber. Et puis, cela fait des mois, 2 ans que je traîne dans cet état et que l'on me pousse et que je me pousse à me forcer. Est-ce vraiment thérapeutique ?
En plus, j'ai le sentiment que si je n'arrive pas à me défaire d'une certaine représentation de la femme (objet de séduction surtout physique ; j'ai eu une grosse crise érotique pendant une période hypomaniaque, il y a 3 ans), je retomberais toujours dans des obsessions. Qu'en pensez-vous ? Et ce qui me gêne aussi c'est que pour l'instant cette thérapie est essentiellement basée sur le comportement, comme une mécanique. Où est la part de cognitif ?
Voilà.

Vous, souffrez-vous aussi d'obsessions ou d'autres troubles en plus de la bipolarité ? Comment vous en sortez-vous ? Avez-vous déjà fait une tcc et qu'a t-elle donné ? Est-ce tout le temps aussi comportemental ?
Donnez-moi des conseils. Encouragez-moi.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 6 Sep 2014 - 06:18    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kahlan
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2014
Messages: 69

MessagePosté le: Sam 6 Sep 2014 - 08:14    Sujet du message: obsessions, tcc, besoin de conseils Répondre en citant

Bonjour,

personnellement je ne souffre que de bipolarité et de problèmes liés a mon enfance, mais je vais te dire mon avis après t'avoir lu.

première chose ne te force pas, tu es en premier bipolaire et dois préserver ton énergie physique. Ma psy a moi me dis de ne pas me forcer, premièrement car quand le mental ne vas pas, elle m'a expliqué que le cerveau envoi un message au corps donc si tu ne veux pas faire telle chose ton corps a inconsciemment reçu le même ordre et donc il en est incapable, et deuxièmement tu t'épuise ce qui es a proscrire. Fais ce que tu peux quand tu peux ou avance par petit bout ne te fixe pas l'objectif de faire en entier ce que tu voudrais faire.

pour les tocs et les obsessions je connais juste une amie qui en a eu, ça s'est calmé avec son divorce puis elle à voulu aider une jeune qui avait des tocs et c'est revenu, depuis elle ne s'en débarrasse plus. De ce côté là je ne suis pas médecin mais si tu arrive a les guérir pense à toi et guéri toi mais pas les autres pour ne pas retomber dedans.

et enfin la tcc donne de bon conseils, la mienne était en séance comment répondre a mon père et a ce jour je n'y arrive toujours pas. fais les exercices qu'ils conseillent c'est tout ce que je peux te dire, mais personnellement la thérapie personnelle m'a plus aidé à mettre le doigt sur pourquoi je n'y arrivais pas plutôt que m'entrainer sur quelqu'un d'autre et être incapable de lui répondre. Mais comme chaque personne est différente laisse toi le temps de voir ce qui te conviens le mieux.

Kahlan
Revenir en haut
Brouillon
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 539

MessagePosté le: Sam 6 Sep 2014 - 09:33    Sujet du message: obsessions, tcc, besoin de conseils Répondre en citant

Bonjour Piaf,
je suis moi aussi depuis quelques mois une thérapie TCC et j'ai un peu le même sentiment que toi, on me force à me forcer ... Pas très agréable tout cela et pour quel résultat, j'ai l'impression de faire des efforts surhumains pour n'obtenir que des broutilles et surtout j'ai l'impression que la machine ne se réenclenche pas pour autant, il me faut faire toujours la même violence pour initialiser une activités, bref tout cela me parait incroyablement lourd et laborieux. Mais peut être est-ce une réaction normale en début de traitement ? Je note cependant que mon thérapeute a révisé les objectifs à atteindre à la baisse, j'en suis juste à tenter de reprendre des horaires de repas réguliers, et même ça j'ai du mal, soit je ne me concentre que sur ce point, et j'y arrive, soit j'ai d'autres objectifs à atteindre dans la journées, et du coup ça perturbe tout, je n'arrive pas à combiner les deux.
Bon pour ma part je vais encore insister un petit peu, car après tout je n'ai rien à perdre, peut être que je finirais par me mettre en mouvement !
Bon courage à toi !
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:10    Sujet du message: obsessions, tcc, besoin de conseils

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com