Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

congé longue durée, avenir incertain, réorientation

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
piaf
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2014
Messages: 11

MessagePosté le: Lun 8 Sep 2014 - 13:49    Sujet du message: congé longue durée, avenir incertain, réorientation Répondre en citant

Je suis Piaf. J'ai 42 ans, suis célibataire et actuellement en Congé Longue Durée depuis presque 4 ans. Avant, j'étais professeur des écoles (instit).

Mon Congé s'arrête fin janvier et je ne sais pas ce qu'il adviendra ensuite. Mon état de santé s'améliore lentement mais j'ai encore de gros blocages et un manque d'autonomie handicapant.
J'ai fait une grosse crise (hypomanie, états mixtes, dépressions) il y a 4 ans et cela a duré 2 ans. J'ai été hospitalisée 3 fois. Ensuite, j'ai passé une année en semi-dépression. Cette année, je vais mieux mais ne suis pas encore capable de gérer ma vie de manière indépendante. Je vis chez mes parents.
Je souffre aussi d'obsessions (tocs) très prenantes et très handicapantes ce qui a compliqué mon état et ma "guérison". J'ai depuis quelques mois un traitement adapté à cette pathologie qui me soulage pas mal. Mais mes obsessions ne sont pas complètement disparues. J'ai mis un autre post à ce sujet dans la même rubrique.
Mon objectif cette année c'est de recouvrer mes capacités pour prendre un nouveau départ dans la vie. Le plus urgent c'est de me débarrasser de mes peurs qui me créent des blocages et principalement de retrouver mon autonomie, retourner vivre chez moi et me prendre en charge. Mais j'ai vraiment encore de grosses peurs! Ce qui me bloque particulièrement c'est, par exemple, toute la gestion des repas. Pourtant j'ai analysé les raisons qui me provoquaient cette angoisse mais ma peur et mon blocage persiste. Avez-vous ce genre de problèmes vous aussi et comment les résolvez-vous ?

Concernant mon avenir professionnel, je suis encore dans le flou. Renoncer à l'enseignement, comme me l'a conseillé un médecin de l'inspection académique, serait un échec pour moi. Et surtout, je crains la mention "inapte à enseigner". Cela ne va t-il pas me gêner par la suite si je veux réenseigner mais, par exemple, dans le privé ?
D'un autre côté, il est vrai que j'ai beaucoup perdu de notions et de réflexes depuis que je suis en congé. Et je me demande si ce métier qui n'est d'ailleurs pas une vocation est fait pour moi qui suis bipolaire et extrêmement sensible au stress. Avant ce congé, j'étais sans cesse" en arrêt de travail... Je supportais mal la pression, les conflits. Je travaillais durement mais plutôt par à coups donc je me fatiguais. J'ai eu 2 mauvaises inspections qui m'ont détruit le moral car, dans une situation d'examen ou similaire je peux perdre mes moyens. Je suis devenue remplaçante pour me soulager du poids des responsabilités. Mais cela n'a pas été évident non plus. Et je ne pense pas que cela pourrait encore me convenir : je suis plus à l'aise quand je sais où je vais et que j'ai préparé mon action. Pourtant cela m'a appris à devenir plus souple.
J'aimerais savoir si certains d'entre vous se sont trouvés dans une situation similaire à la mienne. Et comment ils se sont orientés ?
Je sais que je peux être reclassée sur un autre poste, administratif par exemple mais l'administration c'est vraiment pas mon truc. J'ai vraiment peur de dépérir dans ce milieu là.
Je suis quelqu'un de plutôt créatif (en dents de scie avec mes humeurs), artiste (je peins, je dessine depuis mon enfance) et je peux me consacrer à fond à un boulot, à condition d'être bien, mais malheureusement j'ai beaucoup de mal à me plier à des contraintes, à être rigoureuse et disciplinée. Je me lance dans un projet puis si le résultat ne vient pas assez rapidement, je laisse tomber. Enfin c'est variable. J'ai un côté assez scolaire aussi que je voudrais assouplir mais je ne sais pas comment. Auriez-vous des idées de ce côté là ? Enfin, je suis facilement à l'écoute et j'ai en général un très bon contact avec les enfants. Et je crois au vu de mon expérience que je suis assez bonne pédagogue.
Récemment, j'ai déniché une formation diplômante pour devenir animateur artistique (diplôme national niveau 3) qui dure un an mais qui est payante. En bonne bipolaire, j'ai senti que je commençais à m'emballer à cette perspective car j'ai toujours souhaité exercer dans ce domaine. J'ai tenté pendant mon congé de reprendre des études d'arts plastiques par le cned en partenariat avec une université. J'ai obtenu ma première année mais j'ai bloqué pendant la deuxième. En effet, c'était très théorique. Là je me dis que cette formation me conviendrait bien car c'est pratique, court et avec des débouchés professionnels. Mais il faut que je mûrisse bien mon projet car il doit être crédible. Cette formation peut être financé par un "dif" ou "cif", par des organismes tels que le fongécif. Mais voilà, je ne sais pas si je peux faire financer une formation par l'Education Nationale pour démissionner ensuite. J'ai commencé à me renseigner et là, détresse, je n'ai rien trouvé d'équivalent. Il y a bien un congé formation qui est rémunéré mais on doit s'engager ensuite pour le triple de la durée du congé accordé auprès de l'Education Nationale ou rembourser la somme allouée par l'académie. Je vais bien sûr continuer à me renseigner mais si l'un d'entre vous s'est trouvé dans cette situation, pourrait-il me donner des conseils ?
Par ailleurs, si l'un d'entre vous était dans l'Education Nationale et après un congé longue maladie ou longue durée a repris ses fonctions ou, au contraire, s'est réorienté vers l'administration, j'aimerais bien qu'il m'en parle, que nous échangions à ce sujet. Cela me serait très utile car j'ai une idée encore très vague de ces milieux là.
Par ailleurs, je suis très intéressée par la psychologie et me verrais bien travailler en tant que psychologue avec des enfants ou art-thérapeute. Mais le fait que je suis bipolaire peut-il être un obstacle ou une contre-indication à ce genre de métier ? Qu'en pensez-vous ?

J'attends vos témoignages.

A bientôt

Piaf
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 8 Sep 2014 - 13:49    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 840

MessagePosté le: Lun 8 Sep 2014 - 18:01    Sujet du message: congé longue durée, avenir incertain, réorientation Répondre en citant

Salut Piaf,


Je suis également enseignante, prof de Français dans le secondaire.


Comme toi, j'ai été placée en CLD. Il y a 3 ans, j'ai en effet fait une dépression très sévère, qui a conduit à mon diagnostic. J'ai mis longtemps à m'en relever, mais j'y suis parvenue. Après 1 an et demi d'arrêt, j'ai repris le travail à mi-temps thérapeutique. Là je démarre une année pour laquelle j'ai obtenu un allègement de service de 3h. J'appréhendais beaucoup la reprise, mais elle s'est plutôt bien déroulée: il faut dire que le mi-temps est très confortable! Cela pourrait être une première piste à envisager pour toi. Mais il me semble que le CLD dure 5 ans, donc ne te reste-t-il pas une année avant de devoir absolument prendre une décision?


Pour l'avenir, j'envisage une réorientation, et je me dirige vers la documentation. J'ai déjà passé le concours cette année, sans résultat. Je n'ai pas été trop déçue, puisque je ne l'avais pas très bien préparé: j'étais plutôt concentrée sur mes activités d'enseignante. Je ne suis pas pressée de l'avoir, mais je me dis que c'est une bonne voie pour la suite de ma carrière professionnelle.


A toi de voir si tu désires reprendre ton métier de prof des écoles, ou te reconvertir. Pour ta formation, tu pourrais peut-être prendre une année de disponibilité pour la mettre en oeuvre? Mais cela ne sera possible que si tu en as les moyens financiers, puisqu'elle ne serait pas rémunérée. En ce qui concerne le congé de formation, je n'en connais pas les modalités.


Personnellement, j'ai fait appel au conseiller handicap du rectorat, qui a répondu à quelques unes de mes questions. J'ai également demandé la RQTH (reconnaissance de qualité de travailleur handicapé) qui me permet d'être prioritaire lors de certaines demandes, comme l'allègement de service. 


Il existe également le poste adapté, qui permet d'être affecté un an dans un autre domaine de l'Education nationale. Tu pourrais éventuellement en demander un dans l'administration, pour voir si cela peut t'intéresser?


Voilà quelques pistes à explorer!


Bon courage,


Mépine
Revenir en haut
Astazou
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2009
Messages: 56

MessagePosté le: Mar 9 Sep 2014 - 09:50    Sujet du message: detachement Répondre en citant

Tu as aussi la possibilite du détachement. En résumé, tu gardes ton poste mais tu en essayes une autre " a l'essai". Je suppose que ce doit être possible couplé avec un mi-temps therapeutique. La RQTH te donnerait une priorité pour les détachements, mutations etc...

La psychologie. hum... Ta façon de voir risque d'être bien différente en up et en down... Je crois que pour être un bon psychologue, il vaut mieux être d'un tempérament constant pour les suivis. Et c'est pareil pour être enseignant au contact des élèves.
Le budget des formations CIF de l'EN sont généralement des formations "pipo" de courte durée. (Utilisation excel, rédaction du rapport d'activité, initiation a l'accueil des étudiants étrangers.... ) N'y compte guère pour une formation longue. Animateur artistique, ça semble bien te convenir.
A la fin de ton CLD, je crois qu'il existe la "disponibilité pour raisons de santé" Payée demi-salaire mais ne comptant pas pour la retraite et d'une durée max de 1 an. A envisager avec prudence et en te renseignant bien la dessus.

Bon courage, tu trouveras
Revenir en haut
Kahlan
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2014
Messages: 69

MessagePosté le: Mar 9 Sep 2014 - 17:03    Sujet du message: congé longue durée, avenir incertain, réorientation Répondre en citant

personnellement je suis en reconversion

mes UP et DOWN m'aide a avancer ou freinent m'ont apprentissage mais je sais que je ne considère pas cela comme un échec, j'ai eu un DUT et travaillé pour cela, je l'aurais toujours en secours mais là j'ai besoin d'un temps partiel et j'accepte de prioriser ma santé.

ma nouvelle formation touche a la psychologie, c'est possible en étant UP et DOWN ce que me disent ma psy et ma prof de formation c'est de détacher cette psychologie de moi et ne pas essayer de m'analyser.

en gros, il faut savoir ne pas lier sa vie personnelle cette nouvelle formation et ne pas se sentir inapte mais fière d'avoir eu un premier diplôme et le prendre comme un encouragement que tu es capable de réussir une autre formation.

Et avoir pour objectif de ne pas passer sa vie en arrêt et faire quelque chose qui nous plait n'est pas un échec.

à savoir car je me suis faite avoir ton dif doit être demandé avant ton inscription à la nouvelle formation, moi j'ai commencé ma formation en novembre mais mon dif se débloquais qu'en février pour ma première année de boite et du coup le service concerné m'a dis que ce n'était pas rétroactif donc j'ai payé ma formation seule, ne fais pas cette même erreur.
Revenir en haut
TheValuk
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2009
Messages: 1 361

MessagePosté le: Mar 9 Sep 2014 - 20:06    Sujet du message: congé longue durée, avenir incertain, réorientation Répondre en citant

Et c'est la même chose pour la fonction d'enseignant.
Je suis atteint de troubles bipolaires mais je ne me considère pas comme un mauvais enseignant, loin de là.
Je me trouve relativement compétent et je sais que j'ai une très bonne réputation auprès des collègues, des parents, des élèves. Donc ce n'est pas incompatible.
Il "suffit" de se connaître, d'accepter des limites, d'exploiter des forces, et surtout, comme le dit Kahlan en mettant le moins d'affect possible.
C'est loin d'être un boulot facile mais il n'est pas impossible.

Après il est tout à fait compréhensible d'avoir marre au bout d'un moment. A toi de voir.
Revenir en haut
piaf
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2014
Messages: 11

MessagePosté le: Jeu 11 Sep 2014 - 13:38    Sujet du message: reconnaissance du statut de travailleur handicapé Répondre en citant

Bonjour,

Merci à ceux qui m'ont donné leurs avis sur mon message au sujet du Congé Longue Durée et de la reconversion.

Je ne sais pas comment continuer la discussion. J'ai tapé "nouveau message" et me voilà sur une nouvelle page. Je vais contacter les administrateurs mais si l'un d'entre vous sait comment faire pour poursuivre une discussion et répondre à des commentaires, il est le bienvenu.

J'aimerais savoir auprès de quel organisme on peut obtenir le statut de travailleur handicapé. Il semble que cela donne des avantages. Lesquels ? Mais, honnêtement, j'ai peur que cela me stigmatise aux yeux de mon employeur (je suis instit) ou que cela me ferme certaines portes. Qu'en pensez-vous ?
Merci de vos réponses
Revenir en haut
Astazou
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2009
Messages: 56

MessagePosté le: Jeu 11 Sep 2014 - 16:25    Sujet du message: congé longue durée, avenir incertain, réorientation Répondre en citant

Bonjour,

Tu peux avoir une RQTH en adressant un dossier à la MDPH. Ce dossier sera rempli par ton psy et par toi-même concernant ton projet de vie.
C'est une démarche que je te recommande car si la RQTH t'ai accordée, tu verras qu'elle peut t'apporter de petits avantages fort utiles.
Notamment des priorites en cas de mutation, détachement...horaires aménagés...
Tu peux obtenir une RQTH et ne jamais en parler avec ton employeur. Pas de stigmatisation à craindre. Cela ne pourrait pas te fermer des portes.
Tu peux, si tu obtiens cette RQTH, en parler avec ton médecin de prévention. Il est tenu au secret médical.
Il faut aussi savoir que les entreprises et les administrations de l'Etat sont tenues d'avoir un pourcentage d'handicapés.
Mais l'Etat ne respecte pas son obligation.
Il y a donc régulièrement des enquetes pour répertorier les personnes handicapées. Tu n'as pas l'obligation d'y répondre.

Bon courage.
Revenir en haut
Team bipote
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2014
Messages: 863

MessagePosté le: Jeu 11 Sep 2014 - 16:36    Sujet du message: congé longue durée, avenir incertain, réorientation Répondre en citant

Salut,


Tes posts ont été fusionnés. Pour poursuivre la discussion, il suffit d'écrire à la suite du fil, dans le cadre "réponse rapide".


Bon courage!


La team bipote
Revenir en haut
caralain
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2010
Messages: 114

MessagePosté le: Jeu 11 Sep 2014 - 16:51    Sujet du message: congé longue durée, avenir incertain, réorientation Répondre en citant

Bonjour Piaf,

La RQTH reste strictement confidentielle, la MDPH n'en informera pas ton recteur. C'est toi qui garderas le choix de faire la démarche d'informer ton employeur de cette reconnaissance pour pouvoir bénéficier du statut et des avantages de fonctionnaire handicapé qui ont été évoqués supra par les bipotes. Ton employeur n'aura pas accès au dossier médical que tu vas constituer avec ton médecin, par contre il connaîtra la nature de ton handicap (moteur, sensoriel, mental). En fonction de tes objectifs professionnels tu pourras évaluer les avantages et les inconvénients à délivrer l'information.
Cette reconnaissance fait partie des étapes importantes de la prise en charge de la maladie, elle officialise ton statut de personne handicapée, elle peut aussi t'aider à améliorer la qualité de tes relations avec ton entourage.
Mes parents n'ont accepté cette réalité qu'à partir de cette décision.
Bonne réflexion!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:00    Sujet du message: congé longue durée, avenir incertain, réorientation

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com