Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Inégaux face au travail

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 840

MessagePosté le: Dim 14 Sep 2014 - 01:22    Sujet du message: Inégaux face au travail Répondre en citant

Salut,


Je voulais partager avec vous un moment difficile qui m'est arrivé au travail cette semaine. 


J'ai obtenu un allègement de service cette année du rectorat- je suis enseignante - et je dois faire un 80 %, c'est-à-dire 15h devant les élèves.


J'ai également demandé à mon proviseur certains aménagements d'emploi du temps. Des horaires répartis de façon équilibrée, c'est-à-dire pas plus de 4h par jour si possible, ne pas commencer tous les jours à la première heure, un jour de repos - habituel dans l'emploi du temps - au milieu de la semaine. J'ai un gros problème de fatigue, dû peut-être à mon traitement, peut-être au trouble lui-même, et j'ai constamment la crainte de m'épuiser sans être capable de récupérer. Cela m'est d'ailleurs arrivé plusieurs fois avant de devenir une véritable dépression. 


Finalement mon emploi du temps étale mes horaires sur toute la semaine et je n'ai plus de matinée de repos. Je me suis sentie immédiatement stressée car c'est cette matinée qui me permet de récupérer.


Du coup je suis allée voir la proviseure adjointe, qui m'a dit que vu toutes mes doléances, ils avaient fait de leur mieux. Je lui ai répondu que je ne tiendrai pas avec cet emploi du temps. J'ai ensuite dû voir le proviseur, qui a accepté de déplacer mes heures et de me redonner une journée de libre. Mais je me suis retrouvée à lui dire :"Ce n'est pas un plaisir pour moi de faire ces demandes, je le fais car j'en ai besoin." Je suis sortir de ces deux entretiens extrêmement gênée. Ils savent que j'ai des problèmes de dépression et une RQTH, mais rien de plus.


Je sais que ce type de problème est difficile à comprendre pour ceux qui font des semaines de présence de 35h ou plus, mais vraiment le boulot de prof est fatiguant: présence devant les élèves où il faut être à 100% de son dynamisme, préparations et corrections...


Bref, voilà un épisode qui m'a beaucoup coûté, et qui m'a fait replonger dans l'idée que je ne suis pas capable de travailler "normalement"...Sans compter le contrecoup du stress: j'ai mis la demi-journée à m'en remettre, et j'ai dû prendre un anxio, alors que je ne le fais que très ponctuellement, en cas d'extrême anxiété.




Mépine
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 14 Sep 2014 - 01:22    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Deca
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2010
Messages: 151

MessagePosté le: Dim 14 Sep 2014 - 08:46    Sujet du message: Inégaux face au travail Répondre en citant

J'imagine ta déception lorsque tu as découvert ton emploi du temps, la mauvaise surprise de la rentrée en plus de devoir reprendre le travail déjà source de stress. Il me semble que c'est relativement fréquent que les 80% aient un emploi du temps plus mauvais qu'un temps plein en terme amplitude hebdo (pas normal mais le logiciel et les contraintes imposées rendent difficiles la satisfaction de chacun).

J'ai quitté le monde de la pédagogie il y a 2 ans pour me reconvertir vers des fonctions administratives : comme toi extrême fatigue due à un traitement lourd ayant entraîné une forte usure par rapport au métier perte de l'envie et un rejet de l'institution. Le climat général était devenu négatif et l'environnement a une forte influence sur le niveau de l'humeur.

Mes horaires sont lourds : plus de 40 heures hebdomadaires. Pour un bipolaire, c'est très lourd (au début j'ai fortement regretté mes 1/2 journées sans cours que j'avais lorsque j'étais enseignant) et petit à petit on s'y fait : c'est vrai, je ne suis plus face à des élèves mais la pression est parfois très forte engendrant du stress et l'environnement est aussi ici souvent négatif (loin d'une ambiance détendue). Un catégorie A administratif travaille bien souvent 50 heures par semaine.

Je compatis en ta douleur lors de cette rentrée et j'espère que tu réussiras à la dépasser pour réussir à t'épanouir dans ton travail.
Revenir en haut
Luciole
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2011
Messages: 4 006

MessagePosté le: Dim 14 Sep 2014 - 08:52    Sujet du message: Inégaux face au travail Répondre en citant

Bonjour Mépine,

C'est vrai que c'est dur de se faire comprendre pour celui qui a un dynamisme "normal".
Je trouve que, même si cela t'a beaucoup coûté cette semaine pour faire respecter tes besoins, tu t'en ai super bien sortie avec au final un emploi du temps qui sera plus favorable sur la durée !
Félicitations à toi donc d'avoir osé !
Bonne journée,

Luciole
Revenir en haut
Clair de nuit
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2010
Messages: 1 715

MessagePosté le: Dim 14 Sep 2014 - 09:17    Sujet du message: Inégaux face au travail Répondre en citant

Bonjour Mépine,

Juste au passage, je confirme que le boulot d'enseignant est difficile. Il demande une énergie physique et surtout nerveuse considérables. Les préparations (et corrections pour la majeure partie des personnes concernées) occupent un temps à peu près égal à celui consacré à l'enseignement proprement dit. Donc un total hebdomadaire de plus de 35h, justifiant les vacances qu'on leur reproche avec véhémence (et acidité parfois).
Mais pour savoir cela il faut... enseigner.

Personnellement, je n'étais pas prof mais intervenante en milieu scolaire. Les préparations de spectacles (dès mars-avril) me "coûtaient" environ 70h de travail (animations dans les écoles, achat de matériel et commande régie son-lumière, aller les rechercher, les monter et les régler - toute seule, compositions de morceaux (ça prend du temps...) réalisations de bandes-sons, fiches de suivi pour les professeurs, entretien et réparation des petits instruments pour les enfants etc...).
Ajoutez à cela les déplacements: 17-19 écoles par semaine sur autant de communes.
Donc, oui, je sais un peu ce que c'est, d'autant que je voyais aussi à l’œuvre les professeurs des écoles (voire leur état...).

Toute cette diatribe pour te dire, Mépine, que je te soutiens et que je pense que tu as eu du courage et raison de défendre cet aménagement légitime de ton temps de travail.
Bon courage pour la suite.
Revenir en haut
TheValuk
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2009
Messages: 1 361

MessagePosté le: Dim 14 Sep 2014 - 13:40    Sujet du message: Inégaux face au travail Répondre en citant

Bonjour,

mepine, je partage l'avis général qui constate ta force de caractère, ta lucidité et ton courage. Tous n'ont pas cela et tu fais bien de t'appuyer là-dessus.
Te sentir gênée, on peut le comprendre si on se met à ta place. Mais le jugement des autres les regarde et c'est bien de ton bien-être personnel, pour ne pas dire ta "survie", qu'il s'agit. Il ne faut donc pas t'en soucier.

Le résultat est que tu as obtenu ce qui te semblait bien pour toi. C'est super.

Cela dit, puisque tu parles d'aptitude à exercer ce travail dans les mêmes conditions que "les autres", c'est certain qu'il faudra adopter toutes sortes de stratégies pour te ménager. Et tu le fais sûrement déjà. Ta RQTH pourra probablement encre jouer en ta faveur. Comme tu le dis, tu n'utilises pas ce "privilège" (cet outil) par gaité de coeur.

Et surtout relativise : prendre un anxio pour mieux vivre une situation pénible n'a rien de dégradant ou de décevant. Ne sois pas trop dure avec toi-même. Ça fait partie des outils de notre kit de survie.

Garde espoir.

Amicalement.
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 840

MessagePosté le: Dim 14 Sep 2014 - 23:51    Sujet du message: Inégaux face au travail Répondre en citant

Bonsoir,


Merci de votre compréhension et de vos encouragements.


Merci à vous également de me confirmer que le métier de prof est difficile: je me justifie perpétuellement sur ce point à force d'entendre des gens dirent que l'on ne fiche rien 


Luciole, Clair de nuit, il m'a en effet fallu prendre sur moi pour aller demander ces modifications d'emploi du temps. Mais je savais que je n'avais pas vraiment le choix, si je voulais tenir toute l'année. Cependant, au final il faut du courage pour tout: pour prendre un arrêt en cas de besoin, pour revenir après cet arrêt, pour ensuite demander des aménagements. Et toujours en restant dans le flou de la véritable raison, pour ne pas nommer la maladie mentale explicitement.


Alors, oui, The Valuk, j'essaie de garder espoir. Mais j'ai des moments de découragements en pensant que cela s'est produit et se reproduira dans les années qui viennent.


Déca, je pense également à changer de poste. Je me dirige vers celui de documentaliste. Mais quand j'en ai fait la demande, on a refusé de me donner un poste adapté. Il faut que je passe par la case du concours. Et je ne sais même pas si cela me conviendra, puisqu'il va falloir faire plus d'heures de présence, une trentaine. Mais il n'y a qu'en essayant que je pourrai le savoir...


A bientôt,


Mépine
Revenir en haut
Mamounette
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2013
Messages: 320

MessagePosté le: Lun 15 Sep 2014 - 02:06    Sujet du message: Inégaux face au travail Répondre en citant

Bonsoir Mépine,

Je ne suis pas dans l'enseignement et mon dieu, jamais je ne souhaiterais entrer dans ce monde du travail. Je vous admire pour le travail que vous faites quotidiennement, pour votre patience avec les enfants, pour votre savoir et votre volonté de mener à bien votre métier
Vos vacances sont tout à fait méritées, croyez moi et de plus avec la maladie je vous apporte tout le courage et tout le soutien dont vous avez besoin vous les professeurs
Bien à toi
Revenir en haut
feuilledarbre
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2008
Messages: 2 024

MessagePosté le: Lun 15 Sep 2014 - 07:06    Sujet du message: Inégaux face au travail Répondre en citant

Bonjour Mépine


Bravo d'avoir su exprimer ton besoin sans faiblir, auprès du proviseur adjoint puis du proviseur, malgré ta gêne. Le résultat est là, c'est ça qui compte même si c'était difficile de l'obtenir : tu as créé les conditions pour tenir le coup toute l'année, c'est le plus important pour toi ... mais d'ailleurs aussi pour les élèves et l'établissement (même s'il n'y a que toi qui le sait)
Tout le reste n'est en fait qu'une histoire de regard des autres, cet éternel regard des autres dont il faut apprendre à se détacher ..



Je confirme que le métier de prof est ultra difficile et fatigant (ma meilleure amie et mon ex sont profs).


Un heure de cours face aux élèves est 10 fois plus intense qu'une heure de boulot salarié derrière son écran ! Il n'y a qu'à voir comme on est épuisés, nous les salariés, après une "présentation powerpoint" devant une assemblée, ou bien après avoir dispensé une formation ...


En plus, tu cumules les difficultés car tes élèves sont des collégiens (âge pas facile) , et ta matière, le français, est relativement dévalorisée dans notre société. Donc, moi aussi je t'exprime mon admiration d'exercer ce beau et difficile métier. 


Bonne journée
Revenir en haut
Deca
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2010
Messages: 151

MessagePosté le: Lun 15 Sep 2014 - 08:05    Sujet du message: Inégaux face au travail Répondre en citant

Bonjour Mépine

Bon courage pour cette nouvelle semaine : tiens le coup, ça en vaut la peine

Pour ton emploi du temps, je crois qu'il y a une totale méconnaissance de notre maladie par notre employeur (les chefs d'établissement préfèrent ne rien savoir, les cellules RH malgré l'intérêt portté ne maitrisent pas la pathologie encore moins les affectations et les médécins du recteur sont totalement dépassés). Dans l'académie de Rennes j'essaie de faire évoluer les choses auprès du rectorat mais ce n'est vraiment pas simple.

Pour ce qui est du travail de bureau devant écran : c'est de manière certaine encore plus difficile que d'enseigner (froideur de l'outil informatique, pression de la vie dans un bureau, absence de retours positifs et chaleureux, transparence face aux usagers). Au moins en enseignant on peut avoir la chance de passer de bons moments avec les élèves (mais oui ça arrive) et nous bipolaires malgré notre handicap on a un plus à donner, une capacité à découvrir des compétences, des talents, des sensibilités. A ce titre, je l'affirme on est supérieur à nos autres collègues en particulier pour les élèves atypiques). Donc pas égaux face au travail mais on peut s'y retrouver. Bien sur tout ça coûte très cher en énergie et on est souvent bien plus fatigué.
Revenir en haut
TheValuk
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2009
Messages: 1 361

MessagePosté le: Lun 15 Sep 2014 - 21:09    Sujet du message: Inégaux face au travail Répondre en citant

Que je suis d'accord avec toi Deca !

J'ai passé un lundi bien fatiguant. De bons moments avec les élèves mais j'ai l'impression qu'ils prennent un peu trop confiance alors que je m'étais imposé une attitude ferme depuis la rentrée, voire sévère... jusqu'à la Toussaint.
Faut croire que la fatigue prend le dessus, j'ai pris un rhume, je suis moins vigilant pour des détails sur lesquels je suis très pénible normalement, etc.
Résultat, les élèves m'aiment bien, j'en suis sûr, mais je dois resserrer les vis pour rétablir une autorité de qualité. Ça parle un peu trop sans lever le doigt et ça m'énerve. C'est vrai que c'est un métier usant, je suis claqué, déjà.
Mais bon... Je pense que je vais tenir quand même, avec mes qualités et mes défauts.

Total support à toi mepine. Tu n'es pas seule dans ce cas.

Bonne nuit.
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 840

MessagePosté le: Mar 16 Sep 2014 - 20:00    Sujet du message: Inégaux face au travail Répondre en citant

Salut,

Déca, en effet, le trouble est méconnu dans nos hiérarchies. Mais il faut dire que la plupart des enseignants - dont je fais partie - cachent leur état.
L'enseignement apporte des moments de plaisir, c'est vrai, quand les élèves sont ouverts et que l'on peut partager avec eux. Mais de la frustration aussi, quand on a l'impression de devoir faire "la police", comme on dit.
Et puis, comme le fait Ludo, il faut savoir doser jovialité et sévérité. Bref, être en perpétuelle représentation.
Mais j'imagine bien que le travail de bureau ne doit pas être évident à effectuer! Ni gérer le stress d'une reconversion!

A bientôt,

Mépine
Revenir en haut
caralain
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2010
Messages: 114

MessagePosté le: Mar 16 Sep 2014 - 20:15    Sujet du message: Inégaux face au travail Répondre en citant

Bonsoir Mépine,
Bravo pour ton courage, c'est celui de la lucidité et de la sagesse: apprendre à connaître ses limites est une des étapes fondamentales de la prise en main de notre destin de bipolaire.
Savoir avouer à son équipe de travail qu'un aménagement de son temps de travail est nécessaire pour nous permettre de continuer à travailler, à rester insérés, à participer,c'est très difficile dans un monde du travail obsédé par la performance, la compétitivité et la rentabilité.
Il n'y a pas de honte à être malade, et qui plus est handicapé. Cette situation qui nous est imposée ne doit pas conduire à une double peine: celle des souffrances endurées, jour après jour, et celle de la honte que nous éprouverions vis à vis d'autrui à les endurer, et en silence! Non! Mépine! Non!
La honte doit changer de camps, nous vivons dans une société terrorisée par le handicap, et qui spontanément développe des comportements de ghétoïsation, en éliminant du corps social tous les êtres abîmés, terrifiée par notre disgrâce. C'est oublier que l'être humain est un génie de l'adaptation et un animal génétiquement sociable.
Cette demande d'aménagement de poste de travail est l'illustration parfaite de ta magnifique capacité d'adaptation, et donc de ton intelligence... Ils en ont de la chance tes élèves, et tes collègues!
Chapeau bas!
Je suis moi même engagée dans la même démarche au sein d' une TPE, dont je suis une des associées, je suis à 45 h/ semaine, avec réception de clients, visites de clients dans le périmètre de mon département, j'ai en charge la gestion financière de l'entreprise, le niveau moyen d'étude au sein des associés est de bac +8, je suis malentendante, et bénéficié d'une rqth, mais j'ai du mal à faire accepter mon absence le vendredi après-midi! Et bien sûr j'ai honte de ne pas pouvoir être aussi disponible que mes associés....
Il m'est impossible d'officialiser ma pratique, je vis une situation de faits, non-dite, que j'espère pouvoir faire pérenniser. Mes associés sont loin d'être inhumains, ils sont même franchement très sympas, mais malgré leur niveau d'étude élevé, ils ne savent rien du mode de vie d'une personne handicapée, et sont incapables, face à ma fatigue de spontanément proposer du repos. C'est à moi d'aller arracher ces quelques heures!
Je réitère donc mes félicitations, au regard de ma situation ensablée, et te souhaite une super année scolaire.
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Mer 17 Sep 2014 - 06:42    Sujet du message: Inégaux face au travail Répondre en citant

je crois que tous les médecins et psychiatres reconnaissent les difficultés liées à la fonction d'enseignant
dans ce forum tu n'es pas la seule dans cette branche (pas moi)
nous sommes en effet très sensible au stress, moi j'ai fait ma demande de reconnaissance d'handicap en rapport avec ma fonction de gestionnaire de sinistres dans les assurances, un milieu en constant rapport de force. (en fait j'ai fini par quitter ce milieu, mais si je dois retravailler ce sésame me protège.
bonne journée
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 840

MessagePosté le: Lun 22 Sep 2014 - 14:12    Sujet du message: Inégaux face au travail Répondre en citant

Salut,

Désolée d'avoir mis quelques jours à répondre à vos posts.

Merci Caralain pour tes encouragements. Je comprends en effet qu'il soit difficile pour toi de faire comprendre à tes associés de l'importance pour toi de prendre du repos. Cela doit être encore plus difficile au sein d'une entreprise, où la compétitivité est de mise. Dans l'Education Nationale, je devrais être plus épargnée par le souci de rentabilité, mais en fait l'institution tend à imiter le même modèle que les entreprises: les inspecteurs sont ainsi formés au management. Par ailleurs, j'ai pu m'exprimer car mon proviseur actuel sait que j'ai des problèmes de santé, puisque j'ai passé 1 an et demi en CLD avant de reprendre mon poste l'année dernière. Je ne sais pas si j'aurais la même force avec un autre interlocuteur.

Fontaine, j'ai également la RQTH. Elle m'a permis d'être prioritaire pour un allègement de service. Je pense également pouvoir demander un aménagement d'emploi du temps directement au médecin-conseil s'il le faut.

Amicalement,

Mépine
Revenir en haut
Clémence Penrose
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2011
Messages: 556

MessagePosté le: Mer 24 Sep 2014 - 20:45    Sujet du message: Inégaux face au travail Répondre en citant

Bonjour Mépine,

Je rebondis sur ton dernier post : pour avoir à éviter de rediscuter tous les ans l'aménagement horaire de ton poste de travail, tu peux en effet t'adresser au médecin du rectorat. Il enverra les contraintes à respecter à ton chef d'établissement et il peut aussi l'appeler pour les lui expliquer, et donc...pour les faire respecter. Aussi tu n'as pas à te justifier, ni à culpabiliser, ni à discuter, etc. Puisque c'est médical ça n'est pas de l'ordre du caprice et du coup le dialogue est plus simple, ce n'est plus personnel, d'une certaine manière.

Je suis passée de 19h (18h-1h de chaire +2HSA) à 11h (80% de 15h comme j'ai changé de corps au passage). Je viens deux jours et demi avec deux jours sans lycée au milieu de la semaine...et ça me change la vie. Ce n'est pas la baguette magique mais ça me permet vraiment de mieux gérer ma récupération, et aussi de faire d'autres choses (dans le supérieur, et autres) ce qui est plus équilibrant pour moi.

J'espère que tu es contente de ta rentrée et que tu fais des projets pour toi :)

Une collègue.
Revenir en haut
Astazou
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2009
Messages: 56

MessagePosté le: Jeu 25 Sep 2014 - 13:54    Sujet du message: Inégaux face au travail Répondre en citant

Quand j'ai dit à mon médecin du travail de l'EN lors d'une convocation comme tout le monde, que j'étais bipolaire type1, il m'a immédiatement demandé: "Avez-vous besoin d'horaires aménagés? Souhaitez-vous une adaptation de votre poste?" J'avais déja des horaires sur mesure mais je suis persuadée que ce médecin n'aurait pas laissé le choix à mon patron. Et énergiquement si nécessaire
Il a bossé dans le privé avant et il sait très bien les difficultés des bipotes.
Un jour il m'a dit" Vous avez besoin de faire la sieste pour tenir la journée" j'ai une pause de 3h pour cela, je finis plus tard que les autres et je bosse à 60% Mon poste est adapté de sorte que si je fais une totale insomnie, j'envoye un mail a 5h du matin pour dire que je ne viendrais pas ce matin et je dis quel jour je viendrais à la place.

Sans ces aménagements, ça fait longtemps que j'aurais du arrêter de travailler! Et je tiens depuis 25 ans grâce à cela.
Je suis une chanceuse et je voudrais que tous les bipotes le soient aussi

Oui, oui je vous assure ça existe des vrais médecins du travail! Et de toutes façons ça ne mange pas de pain d'aller le rencontrer et de lui expliquer tes difficultés.
De plus, il l'aura dans son dossier et à long terme, un dossier de médecin du travail peut peser lourd auprès d'un comité medical si cela s'averait necessaire.
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 840

MessagePosté le: Dim 28 Sep 2014 - 16:43    Sujet du message: Inégaux face au travail Répondre en citant

Salut,

Merci de vos conseils Clémence et Astazou.

J'ai également pensé à faire appel au médecin du travail. Mais l'ayant déjà rencontrée, c'est une femme d'un abord très froid. Elle me fait passer les visites médicales quand il le faut, me pose une ou deux questions sur mon diagnostic, et cela s'arrête là. Je suppose qu'elle a émis un avis favorable à ma demande d'allègement de temps de travail, puisque je l'ai obtenu. Elle ne m'a jamais rien proposé d'autre. Cependant, je pense à lui demander l'année prochaine cet aménagement d'emploi du temps. Cette année, je ne l'ai pas fait. En effet, j'ai préféré m'adresser directement au proviseur, puisque j'ai un rapport correct avec lui. Je me suis également dit qu'il le prendrait mieux si c'était une demande qu'une obligation.

Amicalement,

Mépine
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 840

MessagePosté le: Mer 19 Nov 2014 - 15:25    Sujet du message: Inégaux face au travail Répondre en citant

Salut à vous,

Je reprends mon fil pour évoquer mes difficultés actuelles au travail.

Comme dit plus haut, j'effectue 15h de présence devant les élèves cette année, après un an de mi-temps thérapeutique. J'ai obtenu ce que je voulais en ce qui concerne mon emploi du temps.

Mais ces derniers temps je me sens très fatiguée, je suis même épuisée. Aujourd'hui, ne travaillant pas, je n'ai pas mis de réveil, et j'ai pu dormir jusqu'à 9h. Mais je me sens toujours aussi crevée. J'ai l'impression de ne pas parvenir à récupérer, et je commence à être inquiète. Est-ce un mauvais passage? Un symptôme dépressif? Même si en dehors de cela, je ne me sens ni particulièrement angoissée, ni noire. Et surtout, que faire? Si je ne me sens pas mieux d'ici la semaine prochaine, dois-je prendre quelques jours d'arrêt, pour me reposer? Mais je culpabilise beaucoup à cette idée.

J'aimerais beaucoup avoir vos avis et vos conseils.

Mépine
Revenir en haut
TheValuk
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2009
Messages: 1 361

MessagePosté le: Mer 19 Nov 2014 - 19:33    Sujet du message: Inégaux face au travail Répondre en citant

Bonsoir mepine,

Si ça peut te rassurer, tu n'es pas seule à ressentir ce genre de fatigue.
En ce qui me concerne je pense que le changement de saison y est pour quelque chose.
Pour moi le matin c'est la croix et la bannière pour me lever (6h20) et c'est vrai que supporter des élèves toute la journée est intéressant mais... Bref, on se comprend.

Le soir tu te couches à quelle heure ? Car me couchant vers 22h30 maximum, et malgré des nuits qui devraient donc durer en moyenne 7/8h, bein... C'est dur.

Mais je crois aussi que l'environnement de travail joue énormément aussi. Je ne sais pas comment est l'ambiance dans ton équipe, s'il y a des liens, mais pour moi c'est primordial : c'est ce qui me fait tenir beaucoup mieux que d'autres années.

Pour la question de l'arrêt, tu n'as pas à culpabiliser même si je comprends tout à fait que c'est une situation pénible. Si tu sens que tu as vraiment besoin d'un laps de temps pour recharger les batteries, rappelle-toi que tu es stabilisée mais "malade", et qu'un arrêt peut constituer une forme de "traitement" : de repos passager.

Sinon j'ai pris des compléments alimentaires pour le changement de saison.

Bon courage en tout cas.
Revenir en haut
updown
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2014
Messages: 692

MessagePosté le: Jeu 20 Nov 2014 - 00:12    Sujet du message: Inégaux face au travail Répondre en citant

Bonsoir Mépine,

Je rejoins TheValuk sur beaucoup de points.
Tout d'abord le changement de saison, c'est inévitable nous y sommes sensibles. Moi même je ressens quelques difficultés depuis plusieurs semaines (fatigue, absence de libido, baisse de vigilance...)

Je pense aussi que si tu nécessites un arrêt il te faut le prendre. Ce sera quelques temps de repos pour r attaquer de plus belle.

Essaie de te tourner vers les plantes qui sont souvent une aide non négligeable pour pallier à des carences.

Puis il y a aussi la luminothérapie, même si je ne suis pas certaine que tu manques de soleil...

Ménages toi, tu iras plus loin si tu prends soin de toi.

Je te souhaite du courage.

Amicalement,

Updown
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 840

MessagePosté le: Jeu 20 Nov 2014 - 22:24    Sujet du message: Inégaux face au travail Répondre en citant

Salut,


Merci pour vos réponses.


Manifestement nous sommes tous un peu fatigués en ce moment. Ce que je trouve difficile à établir, c'est à quel moment considérer que cette lassitude est alarmante. Ce qui m'inquiète, c'est que chez moi elle a souvent été un précurseur à mes dépressions. 


Ma raison me dit que cela justifierait une demande d'arrêt maladie. Mais j'ai toujours ce sentiment de culpabilité qui m'empêche de le faire, sauf si j'ai un symptôme physique indubitable (ou si je craque totalement nerveusement).


TheValuk, je me couche assez tôt, je fais en sorte de dormir environ 8h par nuit. Et j'ai commencé une cure de vitamines. Updown, pour les plantes, je ne sais pas lesquelles peuvent agir sur la fatigue?


Amicalement,


Mépine
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:41    Sujet du message: Inégaux face au travail

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com