Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Triste constat: je vais mal

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Highvoltage
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 14 Fév 2014
Messages: 42

MessagePosté le: Ven 26 Sep 2014 - 08:35    Sujet du message: Triste constat: je vais mal Répondre en citant

Bonjour à tous,

je me demande pourquoi je rédige ce sujet, sûrement parce que j'ai besoin de "parler" à quelqu'un.

Je suis en invalidité pour insuffisance cardiaque. j'ai 54 ans. Ma bipolarité n'est pas considérée ni par la SS ni par la MDPH car cela ne changerait rien à mes statut/situation.
J'étais salarié du privé, j'ai été licencié pour inaptitude.
CAPEMPLOI (Pôle emploi pour RQTH) s'évertue à me remettre au travail.
Depuis le début de cette semaine, je suis un programme de validation de projet professionnel. Il ne s'agit QUE de 3h30 par jour.
Hier soir je me suis effondré, totalement épuisé aussi bien physiquement que mentalement (les événements, même anodins, me font souvent changer de phase).

J'ai tout fait pour me montrer tel que je l'étais il y à 2 ans, préservé les apparences à coup d'anxiolytiques mais je m'aperçois que je ne pourrai pas suivre. La perspective d'intégrer un stage en entreprise est irréaliste, je ne me vois pas tenir 8h par jour. C'est dramatique. Je travaillais 70h par semaine, évidemment ce n'était pas normal mais, comment ai-je pu tomber si bas?

j'ai commencé à travailler jeune (18 ans) et je pourrais prétendre à un départ en retraite à 60 ans mais je n'aurai pas assez de trimestres cotisés pour cela. Il me faudra donc attendre 67 ans sauf si j'arrive à travailler plein temps pendant 4 ou 5 ans.
En d'autres mots, non seulement je suis en train de dégringoler une fois de plus mais ma participation à la formation m'enfonce encore plus.

Voilà, j'ai voulu ignorer mon cœur maintenant assisté (j'ai un défibrillateur implanté) et mes ennuis de dépression en pensant que j'avais vaincu bien d'autres difficultés. Là, j’atterris et je ne vois plus d'avenir.

Je réalise que je suis en train de me plaindre, pourtant pas vraiment mon style...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 26 Sep 2014 - 08:35    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Ven 26 Sep 2014 - 09:08    Sujet du message: Triste constat: je vais mal Répondre en citant

je te comprends hightvoltage
les médecins ne sont pas à la hauteur de ta prise en charge et devrait t'arrêter
j'ai connu ce problème 3 ts vu mon travail, j'ai eu la chance d'avoir un mari qui dise ok pour un arrêt décidé de moi même, car le généraliste ne bougeait pas. j'ai vu le moment où je me louperai pas. (j'ai essayé beaucoup de "petits boulots" avant d'arrêter totalement. par la suite un diagnostic de bipolarité à été fait, le temps a encore coulé, j'ai eu enfin une reconnaissance d'handicap, mais le boulot présenté était quand même casse gueule
nous sommes mal protégés par une sécurité sociale qui fonctionne par déni de soins.
essaye de faire tes 3 heures, trouvent un médecin pour dire tes difficultés à remplir ton emploi pour avoir un arrêt.
essaye en douceur ...
je te souhaite beaucoup de courage, anne.
Revenir en haut
Highvoltage
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 14 Fév 2014
Messages: 42

MessagePosté le: Dim 28 Sep 2014 - 17:23    Sujet du message: Triste constat: je vais mal Répondre en citant

Merci Fontaine,

Je dois tout faire pour ne pas être en arrêt car, immédiatement je serais convoqué par le contrôle médical et ça, je ne veux pas, c'est beaucoup trop angoissant. Je vis avec cette peur obsessionnelle de ne plus être reconnu en invalidité (vraiment paradoxal!). Je connais mes "démons", c'est pas pour ça que je suis capable d'en faire abstraction.
J'ai vu mon médecin, je me shoote aux benzos, un pis-aller.

ça me permet d'être ni bien ni mal, juste toujours en attente de la fin de journée où, enfin, on peut s'arrêter.


Vincent
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:11    Sujet du message: Triste constat: je vais mal

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com