Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Evolution vers la stabilisation?

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gaucher07
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2014
Messages: 59

MessagePosté le: Lun 13 Oct 2014 - 19:48    Sujet du message: Evolution vers la stabilisation? Répondre en citant

Bonsoir à tous et à toutes.

Cela faisait un petit moment que je n'était pas venu sur le forum!

Pour ceux qui auront un peu suivi le parcours , j'ai donc fait une dépression (bipolaire ou pas très difficile à dire ) en Janvier 2013. J'ai été suivi par un psychiatre discount du Sud

de La France dont je tairais le nom et dont j'éviterais de faire le procès , rien que d'y penser j'ai une veine qui me pousse sur le front.... Pizza 5 fromages au programme (anxios , antidepresseurs , neuros ...)

Heureusement et je dirais vitalement parlant... j'ai eu l'adresse d'un éminent spécialiste des troubles de l'humeur sur Lyon (certains d'entre vous verrons de qui je parle) qui devant l'ampleur du problème a pris les choses en main...

Au programme sevrage du seroplex (20mg) , vous imaginez l'airbus 345 dans la tronche + dosage correcte du lithium dans le sang.

Le temps passa, l'évolution du diagnostic également et d'une probable bipolarité nous sommes passés à une cyclothymie.

Mon traitement actuel est : dépakote 1250mg par jour + sevrage progressif du lithium + sevrage 1/4 Lexomil

Ca va mieux mais c'est encore loin d'être satisfaisant... J'imagine qu'il faut du temps pour que le terrain soit dégagé et laisse la place au dépakote pour être efficace à 100%

Je ne sais pas si c'est le sevrage du lexo mais je me sens anxieux , irritable par moment , pas dans mon assiette .

La stabilisation est elle si longue après avoir chuté ?

Merci de vos retours les bipotes

Amicalement , Gaucher 07
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 13 Oct 2014 - 19:48    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
kawua
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2013
Messages: 105

MessagePosté le: Lun 13 Oct 2014 - 22:13    Sujet du message: Evolution vers la stabilisation? Répondre en citant

Je ne sais pas si je serai de bon conseil. Je suis BP II sous Lamictal 100mg et trop de xanax 5-6-7-8 (et oui ...) x0.5mg par jour. On va tenter un sevrage de xanax en passant par le Valium (et oui, j'étais surpris mais c'est dans les protocols). Arrêter les benzo c'est loin d'être facile. J'ai tenté l'année dernière avec un psy pas top, pourtant j'y suis allé super molo, une baisse de 0.25 mg (sur une dose de 2.5 à 3mg par jour) tous les 2 mois, mais paf, première année depuis longtemps que j'avais pas fait une dépression si longue et aiguë. Alors je ne sais pas si c'est dû à ça ou à d'autres facteurs ou tout ça en même temps, mais le sevrage des benzo est loin d'être simple. Pour préciser, je ne prend du lamictal que depuis quelques mois, à la fin de cette dépression et je me sens nickel maintenant. On verra dans quelques mois pour commencer le sevrage du xanax.
Revenir en haut
Sabine69
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2011
Messages: 1 260

MessagePosté le: Ven 17 Oct 2014 - 14:19    Sujet du message: Evolution vers la stabilisation? Répondre en citant

Bonjour,

Moi aussi je suis actuellement en cours de sevrage d'anxio, cela va se faire en douceur sur 3 mois et je ne devrais plus avoir ni anxio ni antidépresseur à la fin de l'année.

Le problème des anxio c'est qu'ils produisent des accoutumances, et mon psy m'a dit que le sevrage pouvait provoquer des crises d'angoisses et d'anxiété, c'est pour cela qu'il faut y aller mollo. Le mieux serait que tu en parles avec ton médecin.

Pour ma part, je suis passée du lithium au Dépakote sans transition, mais en clinique donc sous surveillance. Je suis sous Dépakote 1500mg par jour depuis juin et je ne me suis jamais sentie aussi bien en 4 ans et après 3 hospitalisations.

Alors, courage, la stabilisation peut être parfois longue, mais il ne faut jamais cesser d'y croire.

Bonne journée
Revenir en haut
Gaucher07
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2014
Messages: 59

MessagePosté le: Lun 20 Oct 2014 - 11:52    Sujet du message: Evolution vers la stabilisation? Répondre en citant

Coucou Sabine , merci pour ta réponse . En fait je suis très réactif aux molécules dans un sens comme dans un autre. Comme je disais j'ai stoppé le lexomil (1 quart tous les soirs depuis maintenant une quinzaine de jours, mais ça fait presque un an et demi que je suis en sevrage de manière générale car je suis tombé sur un psy à la ramasse et même dangereux (sevrage solian + seroplex par la suite ) un enfer... là j'étais sous dépakote et lithium mais on est passés au dépakote seul et en augmentant les doses , je suis à 1250 mg depuis un mois avec 83mg/l et analyses nickels , je continue à baisser le lithium et n'en prends plus que 500 mg par jour mais à chaque baisse je ressens une secousse de quelques jours , après cela va mieux. Je crois qu'on est son meilleur médecin et je pense que tant que je n'aurais pas "nettoyé" le terrain de tout ce qui peut freiner l'efficacité et la stabilisation , cela ne sera pas satisfaisant. Comment atteindre une stabilité si on se tape encore des effets de sevrage? Puis je espérer une stabilisation plus rapide en ayant le "terrain médicamenteux" dégagé et laissant place au traitement de fond pour agir?
Revenir en haut
Gaucher07
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2014
Messages: 59

MessagePosté le: Lun 20 Oct 2014 - 12:58    Sujet du message: Les raisons d'un traitement sous dépakote ? Répondre en citant

Bonjour à tous ,

Mes troubles remontant au début de mon adolescence et ayant été suivi par un éminent professeur sur Lyon , personne n'a jamais pu conclure sur mon cas d'une bipolarité évidente , classique. Mon cas a toujours été atypique. Un exemple, ado , mon trouble se présentait sous forme de cycles marqués haut et bas voire chronométrés dans le temps , une bascule de l'humeur semblable à la fonction marche / arrêt d'un interrupteur . j'ajoute que pendant ces phases de déséquilibres et notamment en phase dépressive j'avais une anxiété exacerbée qui entrainait chez moi des pensées obsédantes , des fixettes. J'ai été placé sous lithium environ deux ans après les premières manifestations car aucun medecin ni psy dans un rayon proche ne comprenait ce qui se passait... J'ai eu avant le lithium un peu de dogmatil , du tegretol mis en place par le professeur mais rapidement stoppé (effets secondaires , chutes des globules blancs notamment). Le lithium a été fantastique sur moi , j'ai retrouvé une vie , des sensations , bref je renaissais. Pour résumé depuis une vingtaine d'années j'étais bien stabilisé , j'ai pu arrêter les traitements pendant des années sans conséquence jusqu'à ce début d'année 2013 et cette dépression abyssale.

Aujourd'hui on se dirigerait plus vers une cyclothymie (évoquée après mes 20 ans par le professeur qui me suivait c'est à dire début des années 2000 avec mise en place du dépakote) comme quoi , cet homme était un soignant hors pair. Je vais mieux mais je n'ai pas retrouvé encore la stabilisation connue pendant toutes ces années.

Je constate que la forme des troubles a véritablement changer. En effet je n'ai plus de cycles comme quand j'étais ado. En revanche mon tempérament anxieux de départ mais que je gère parfaitement quand je suis stabilisé devient pathologique quand le déséquilibre est présent. J'ai cette tendance à la fixette et à la pensée obsédante comme lorsque j'étais plus jeune.

Au niveau des traitement , je suis encore instable . L'objectif est de ne prendre que du dépakote seul (1250mg à ce jour , 83 mg /l de sang) , stopper le lithium (actuellement plus que 500mg ) , et j'ai arrêter totalement le lexomil depuis une quinzaine de jours.

Je prends donc le dépakote à dose efficace depuis un mois , tout en sevrant le lithium.

Puis je espérer comme quand j'étais ado et sous lithium que le dépakote rééquilibre de la même façon mon état?

J'ai 34 ans aujourd'hui et évidemment , j'approfondis beaucoup les choses et y met surement plus de mots qu'à 12 ans. Ado , je subissais les évènements , j'étais pétri dans l'angoisse.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:54    Sujet du message: Evolution vers la stabilisation?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com