Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Ne plus savoir qui on est

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sheriam
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2014
Messages: 4

MessagePosté le: Dim 2 Nov 2014 - 10:40    Sujet du message: Ne plus savoir qui on est Répondre en citant

Bonjour,

Je vais essayer d'exposer le plus clairement possible ma situation.

Demain les cours reprennent, je suis en terminale ES. J'ai été hospitalisée fin septembre et j'ai passé 4 semaines en hopital. J'y ai fait deux TS, j'ai pris de la Dépakine pour finalement arrêter, puis du Zyprexa que je continue à prendre. Je prends toujours du Zoloft, et du Temesta quatre fois par jour.

J'ai peur de retourner en cours, ça ne m'intéresse plus. J'ai perdu l'intérêt de la vie, j'essaie de me battre mais la seule envie que j'ai est que l'on me laisse mourir. La souffrance est trop forte et trop invisible. Les médicaments n'agissent pas. J'essaye de me faire violence mais chaque jour est composé d'une multitude d'épreuves plus dures les unes que les autres.

J'ai envie de me retrouver, de retrouver cette personne joyeuse portée par l'espoir. Je ne sais plus quoi faire, la dépression se nourrit de moi tous les jours un peu plus, et finalement quand j'ai l'impression que ça va mieux, je retombe dans ce creux de vague interminable.

Je ne sais pas si je serai assez forte pour reprendre les cours, assez forte pour être concentrée, pour rentrer le soir et faire des devoirs, réviser. Je ne sais plus qui je suis et je n'ai absolument aucune confiance en moi. Je ne crois plus en rien et se suicider me parait trop difficile, alors j'attends, je ne sais pas quoi mais j'attends.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 2 Nov 2014 - 10:40    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Parabellum
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2013
Messages: 150

MessagePosté le: Dim 2 Nov 2014 - 11:22    Sujet du message: Ne plus savoir qui on est Répondre en citant

Bonjour,
courage, on se relève toujours, tu es à un age où tu subits de plein fouet la dépression, il faut assurer un minimum au niveau scolaire, même sans être au top, sinon tu risques de te retrouver dans une situation pire encore.
Concentre toi sur les choses qui te rendent joyeuse même si il y en a très peu, quand on pense être au fond du trou, bien souvent on remonte, ça met du temps mais ça va revenir. Difficile de donner des conseils plus concrets, d'autres t'en donneront j'espère.
Revenir en haut
TheValuk
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2009
Messages: 1 361

MessagePosté le: Dim 2 Nov 2014 - 11:35    Sujet du message: Ne plus savoir qui on est Répondre en citant

Bonjour Sheriam,

Je comprends bien ce que tu veux dire. Après avoir traversé des cataclysmes psychiques comme la dépression et/ou la manie, on ne sait plus qui l'on est et si l'on se retrouvera. Si les souvenirs positifs du passé referont surface.
Et c'est encore plus dur quand on reste en dépression car c'est un état psychologique qui suit "sa propre route", influencée certes par l'environnement, la médication, etc. Donc ça prend du temps.

Suis-tu une psychothérapie ? Quand le feeling passe bien, c'est une grande aide.
Ça permet de faciliter ton travail de retrouver ton identité. Je me souviens bien l'avoir dit à mon psy à l'époque: "Je ne sais plus qui je suis."

En tout cas les souvenirs d'enfance, les bons moments passés sont source d'espoir car sinon peu de choses font donner envie de rester en ce monde. Mais ces souvenirs-là, s'ils sont trop présents, sont aussi un frein car ils deviennent un "paradis perdu". Un objectif inatteignable. Et ça coupe complètement l'herbe sous les pieds car on se met dans une position où on ne remarque pas du tout les toutes petites victoires (et il y en a) du quotidien.

Aller en cours ? Je pense vraiment qu'il faut le faire. Même si tu n'arrives pas à te concentrer, à réussir scolairement.
Car le but ici n'est plus réellement d'avoir de bonnes notes ou que sais-je.
Mais de se prouver qu'on est capable de se plier à des horaires, un rythme de vie, de voir des gens. Pas forcément de leur tenir de grands discours, pour caricaturer, mais juste être avec eux.
Le "salut ça va" n'exige aucun "oui" mais il faut le dire car tout le monde le dit. Et n'as-tu pas d'amis qui, même si tu ne t'épanches pas sur ce qui t'arrive (il vaut mieux se limiter), pourraient te soutenir par leur simple présence ?

Car vraiment, te couper de ce monde et rester enfermée chez toi, ça serait pire. Rien ne t'obligerait de penser à autre chose qu'à toi-même, ta condition, et il faut éviter ça un maximum.

Avec le temps, tu retrouveras ton "identité" et tu goûteras des joies qui tu croyaient impossibles. Mais ne te mets pas la pression.
Là tu traverses réellement un enfer, mais mieux vaut certains enfers à d'autres dans la politique du pire.

Sois patiente et garde espoir.
Revenir en haut
Deroute
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 22 Sep 2011
Messages: 251

MessagePosté le: Dim 2 Nov 2014 - 12:34    Sujet du message: Ne plus savoir qui on est Répondre en citant

Slt sheriam,

C'est clair que si ces cours ne t’intéresse pas (tu pense que c'est le cas ou un effet de ta dépression?), dans ce cas, ça n'est pas qu'une question de dépression, mais ça en rajoute bien sûr, t'as pensé à te diriger vers autre chose que ce que tu fais actuellement?
Tu fais quoi au fait?

Tu écris que tu veux qu'on te laisse mourir, perso, ça me donne l'impression que tu pourrais d'une certaine manière être arrivé à un point ou tu n'en peux plus de devoir vivre ou prouver quelque choses aux "autres", que tu te l'impose, et/ou qu'il en attendent trop de toi? et que d'une certaine manière, tu t'oublies complètement? juste une idée qui viens, je n'en sais rien.

Peut-être que pour ce lundi, ou même pour l'avenir, tu pourrais essayer de te dire que tu n'as pas à être forte, mais juste toi-même (au fait pour toi,ça veux dire quoi être forte?), parce que quoi qu'il en soit, à part à la télé, on à tous nos forces et nos faiblesses, nos moment de réussites et nos moments d'echecs, c'est ça être humain, et je crois que l'important c'est d'abord d^'etre soi, et d'abord pour soi quoi que l'on soit.

Pense plutôt que tu fais de ton mieux en fonction des circonstances actuelles, pour moi, c'est ça être fort ;-) :-)

Courage, et de toutes façons, quoi que tu fasses, fait le d'abord pour toi :-)
Revenir en haut
Sheriam
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2014
Messages: 4

MessagePosté le: Dim 2 Nov 2014 - 19:02    Sujet du message: Ne plus savoir qui on est Répondre en citant

Merci pour vos messages? c'est une aide énorme, je n'imaginais pas avoir des réponses aussi pertinentes et bienfaisantes.

Demain à 14h j'ai un rdv d'évaluation à l’hôpital, je pense que je vais aller en cours mardi. Je sais que ce sera dur, mais vos réponses m'ont aider à trancher : j'irai en cours et plus à l’hôpital. Il faut que je garde ce fil conducteur qui me relie à la société. Je me suis battue pour sortir de l'hôpital alors je vais me battre pour ne plus y retourner.

@Deroute : je n'ai plus d'intérêt pour les cours à cause de la dépression, elle me ronge de l'intérieur. Je me dis que, peut être, en me forçant à avoir de l'intérêt pour les cours, cela va revenir petit à petit.

Les journées sont vraiment longues et j'ai beaucoup de longs temps morts en ce moment (en même temps c'est les vacances!) et je pense que retourner en cours va m'aider à me sortir les idées noires de la tête au moins pour quelques heures.

Amicalement,
Sheriam
Revenir en haut
TheValuk
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2009
Messages: 1 361

MessagePosté le: Dim 2 Nov 2014 - 20:24    Sujet du message: Ne plus savoir qui on est Répondre en citant

Je vais faire un aveu qui pourrait étonner : je suis instit et j'ai moi aussi eu des vacances ces deux semaines.
Et bien je me suis senti déprimé par une certaine inaction (ma compagne travaillant). J'ai travaillé mes cours et tout mais je n'ai pas eu envie de voir du monde, je me suis replié sur une série TV que j'adore (une fois finie, ça m'a miné le moral d'ailleurs).

Et là, je suis presque content de reprendre le boulot alors même que mon travail est épuisant nerveusement.
Demain matin, je vais retrouver mes élèves, "renouer" avec la société, et ça me fait très plaisir en fin de compte.

;-)

Content de lire que nos messages t'aient aidée en tout cas.

Bon courage à toi !
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:36    Sujet du message: Ne plus savoir qui on est

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com