Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

schéma familial et répétition

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Maïïa
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2010
Messages: 70

MessagePosté le: Ven 5 Déc 2014 - 23:39    Sujet du message: schéma familial et répétition Répondre en citant

Bonsoir à tous,
Cela fait un moment que je n'étais pas passée sur le site. Je suis diagnostiquée bipolaire depuis quelques années. Je vais beaucoup mieux grace au teralithe. J'ai pu reprendre ma formation et la terminer. J'exerce maintenant un métier qui me passionne. Cependant au niveau de mon couple je me questionne beaucoup. Mon papa s'est suicidé en 2009. Il avait tendance à s'alcooliser. Enfant, j'ai été témoin des nombreuses scènes de mon père en crise: états maniaques avec alcool, dépressions, menaces de suicide. Je suis suivie par ma psy depuis mes 19 ans, j'ai 28 ans. J'ai beaucoup travaillé sur mes relations affectives et j'y travaille toujours bien sûr...pas facile de ne pas reproduire ce qu'on a vécu. Avec mon conjoint, son mal être se déguise différemment, mais parfois il s'alcoolise fortement...je ne veux absolument pas de ça dans mon couple et pourtant c'est la réalité. Cela me fait peur. Je pense qu'il peut s'en sortir mais je ne me sens pas la force de supporter les rechutes. J'ai moi même été hospitalisée souvent pour mes dépressions récurrentes et TS: à lui de se prendre en charge. Je précise que quand il boit il est odieux. Je pense que cela pourrait dégénérer si je répond sous la colère.
Quand ma mère vivait cela je lui disais de partir...je suis confrontée à la même situation, pas aussi violente mais qui sait? Je ne veux pas attendre qu'il soit tard. Ce soir il m'a aussi fait fu chantage au suicide, le pompom, c'était la première fois. Mon psy de la clinique me disait qu'on ne se suicide jamais à cause de quequelqu'un mais bien parce qu'en nous il y a quelque chose qui ne va pas..je suis d'accord, mais un peu perdue..il a le droit d'aller mal, mais zvec l'alcool. ...c'est invivable. Cela arrive environ tous les 15 jours actuellement.
Si cela vous parle, n'hésiter pas.
merci d'avance.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 5 Déc 2014 - 23:39    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 840

MessagePosté le: Lun 8 Déc 2014 - 01:41    Sujet du message: schéma familial et répétition Répondre en citant

Salut Maiia,

La vie avec un compagnon en souffrance et alcoolique doit en effet être difficile à supporter si de ton côté tu dois lutter pour conserver l'équilibre.

Comme tu le dis, c'est à lui de se prendre en charge. Tu ne peux pas le faire à sa place, au mieux lui apporter un soutien, si tu t'en sens la force... Est-il conscient de son état? Est-il prêt à travailler dessus?

Et si tu ne te sens pas la force de continuer ta vie auprès de lui, tu as évidemment le choix de le quitter. Tu es jeune et tu construis ta vie professionnelle, tu as le droit d'espérer également une vie de couple digne de ce nom.

Bref, bien des paramètres entrent en compte, j'espère que tu trouveras la force d'affronter la situation et de prendre une décision.

Mépine
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Lun 8 Déc 2014 - 09:47    Sujet du message: schéma familial et répétition Répondre en citant

dans actualité médicale, chapitre le médicament interdis, j'ai écris un long article sur l'alcool et le baclofene
il aide a diminuer les consommations d'alcool, ton compagnon connait il se médicament?.
on ne peux pas toujours soutenir un alcoolique, c'est normal de se sentir usée, ton compagnon doit prendre en compte ton propre état de santé sauf à être terriblement égoïste.
si tu choisis de jeter l'éponge, il ne peut t'en faire le reproche. encore moins faire du chantage.
tu as le droit de te souhaiter un peu de calme dans ta vie.
je te souhaite plein de courage, anne.
Revenir en haut
leviathan
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 27 Nov 2014
Messages: 62

MessagePosté le: Lun 8 Déc 2014 - 14:49    Sujet du message: schéma familial et répétition Répondre en citant

Ta situation ne semble pas simple en effet.

Les bipo sont par nature des gens instables et donc pour aller mieux ce qu'il est de la plus grande importance a privilégier est le bien être et la stabilité. Ce dont ta vie de couple semble exempt.

Je suis partie prenante a penser que les choses sont simples mais que nous avons naturellement tendance a les compliquer pour nous trouver des excuses. Quand je lis ce que tu as vécue pendant ton enfance je pense que comme tout le monde ici bas tu reproduit ce que tu as vécue (c'est très fréquent) d'une part ca permet de se retrouver en terrain de connaissance et d'autre part ça donne l'illusion que l'on va pouvoir modifier le cours des choses.

Je parle en connaissance de cause j'ai vécu a peu près la meme chose et mon thérapeute m'a permis d'y voir clair.

En revanche tu semble intelligente et vive d'esprit ce qui est un avantage certain quand a la construction de tes propres solutions. Tu ne changeras pas ton compagnon. Comme tu le vois avec ta propre histoire personne n'influera sur tes décisions ou ton parcours. Tout part de toi. Il en va de même pour ton ami. Il a choisi de régler ses problèmes en les noyant dans une addiction. Comme addiction cela rend la personne violente et tu en feras crescendo un peu plus les frais.

Tu as 28 ans, tu as ta formation en poche et un bon avenir professionnel, je pense que la seule chose qui te permet d'avancer tranquillement est justement cet élément dans ta vie de couple qui semble être plus un cauchemard, en effet je connais peu de monde qui aborde une personne colérique et instable le coeur léger.

J'espère mes paroles pas trop dures a lire car il est certain que c'est une situation délicate en revanche si une personne non bipo a déjà des difficultés dans pareille situation, les bipo que nous sommes ne sont pas armées suffisament pour affronter des gens comme ca et clairement, affronter et vie de couple sont clairement des antagonisme, une vie de couple est quelque chose de doux, ou l'on s'apporte mutuellement quelque chose pour grandir et non pour se détruire.

Courage ;)
Revenir en haut
Maïïa
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2010
Messages: 70

MessagePosté le: Lun 8 Déc 2014 - 16:34    Sujet du message: schéma familial et répétition Répondre en citant

Bonjour,

Merci pour vos réponses...Il a consulté son médecin traitant qui lui a prescrit du Mogadon, Aparoxal et vitamines B1 et B6.
Il a également rappelé sa psy qui l'avait suivi après son divorce (il a été avec quelqu'un qui l'a bien détruit, manipulatrice, selon ses propos). Le divorce date de 2009.
Peut-être aura-t-il besoin de consulter un spécialiste, addictologue.
Il doit recontacter sa psy dans la semaine (par tel car il a changer de région pour le travail depuis).
Je lui ai donné un ultimatum: plus de récidive jusqu'à fin décembre sinon je pars.
J'espère pouvoir tenir mes propos. J'ai envie de lui donner cette chance. Je verrai s'il peut s'en saisir.
Nous avons eu un moment difficile à passer fin septembre: euthanasie du chien. Cet animal l'avait aidé à traverser son divorce notamment.
Et puis au niveau addiction, ado il a beaucoup fumer (cannabis), selon sa psy cette addiction se tourne maintenant dans l'alcool quand il cherche à se déconnecter...
Moi ado, j'avalais mes boites de médocs, mais depuis j'ai trouvé d'autres alternatives :-).
J'envisage aussi une vie de couple dans la sérénité, le partage, le soutien.
C'est le cas, sauf dans ces moments là bien sur.
Je remarque aussi que ces crises laissent des traces...je sais qu'il peut me faire du mal, qu'il peut toucher mon point sensible: autour de la destruction.
Nous en avons bien discuter...il est conscient...
Il y a aussi le fait que j'ai postulé en CDI, à une heure d'ici, que si je suis prise je vivrai la semaine chez ma mère le temps de voir si on trouve un logement à mi chemin de son travail et du mien.
Réponse cette semaine. Mais il y a tellement peu d'offres, il m'avait même encouragé à postuler...
Etre humain,pas facile tous les jours ;-)
A bientôt
Revenir en haut
leviathan
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 27 Nov 2014
Messages: 62

MessagePosté le: Mar 9 Déc 2014 - 00:19    Sujet du message: schéma familial et répétition Répondre en citant

Oui être humain est un travail a plein temps et tu semble très amoureuse et pleine d'empathie pour ton compagnon !

J'espère vraiment que vous vous retrouverez sans trop de dégats; tiens nous informés ^^
Revenir en haut
Maïïa
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2010
Messages: 70

MessagePosté le: Lun 28 Déc 2015 - 12:19    Sujet du message: schéma familial et répétition Répondre en citant

Bonjour à tous,

Un an après, même galère. Je n'ai pas réussi à le quitter. Les situations avec de l’alcool se sont répétées, au minimum une fois par mois (environ, parfois moins espacées, parfois plus) je dirai.
Il ne sait pas s'arrêter. Pour couronner le tout, je lui ai dit de partir le 24 décembre, nous étions au réveillon chez ma mère, il n'a pas été correct.

J'étais en vacances le soir même, contente de le retrouver, nous devions partir le 26 dans sa famille. (lui il était en congé depuis le 23 au soir, il aurait du être plus reposé!)
Il a tellement de bons côtés...mais ça c'est affreux. Malgré moi je répète le schéma vécu enfant même si ce n'est pas exactement pareil.
Cela m'exaspère...ce n'est pas faute de travailler cela en thérapie...je vois ma psy depuis mes 17 ans, et avant de la trouver j'en ai vu d'autres.
Elle est en vacances, ne revient que lundi 4 janvier; je vais essayer d'avancer mon rdv qui est prévu fin janvier.
Je vis actuellement avec des émotions contraires, c'est assez déstabilisant.

Il dit qu'il va faire le nécessaire: médecins etc.. est ce que je peux croire que cela ira mieux?
Il a une dépendance à l'alcool: ne sait pas s’arrêter quand ça ne va pas. Mais il peut ne pas boire pendant plusieurs jours.
Parfois, je me demande s'il n'y a pas autre chose derrière, il y a t-il des bipo qui cachent leur mal être derrière l'alccool? J'imagine que oui. Il n'est pas du genre à déprimer longtemps, il remonte vite et redescend vite aussi. Ce sont parfois des broutilles qui le font descendre.
En tout cas je suis contrariée, nous avons déjà peu de jours ensemble (on ne se voit que le wend à cause de nos emplois respectifs) et il les sabote.

Notre situation crée de la frustration: nous ne vivons plus ensemble, mais cela est provisoire, je suis encore en CDD, mon contrat va jusqu'à la fin de l'été 2016. Pas de travail pour moi là où il s'est installé avec son CDI. En écrivant, je me dis que tout cela est bien compliqué. Seulement, il était important pour mon équilibre de travailler,et je ne me voyais pas partir sans rien et laisser ce beau CDD à temps plein.
Je lui ai fait prendre conscience que je ne pouvais pas supporter cela...mais si je l'aime etc...ma raison me dit stoppe au carnage!
J'ai vécu une adolescence difficile, avec diverses hospitalisations. Ce n'a pas été facile de sortir la tête de l'eau. Je ne me sens pas la force de revivre ça. Je me dis qu'il aura forcément des rechutes, donc qu'il faut se séparer de suite si je ne veux pas endurer cela.
Pour le moment, c'est déjà tellement difficile de ne pas le voir, de se donner des nouvelles juste par mail (je lui ai renvoyé son portable samedi, il l'avait oublié; je n'avais pas envie de l'avoir au téléphone, même s'il y a le fixe, trop mal pour l'entendre, trop de colère, de sentiments contraires se bousculent). Compliquée d'envisager une séparation définitive. On se dit en "break", quel magnifique mot. Si pas d'amélioration, il faudra se séparer. Nous qui avions des projets d'enfant. On s'était même dit qu'éventuellement à la fin de mon contrat si je n'ai pas d'autres pistes, cela pourrait être le moment. Sachant qu'une grossesse sous théralite ça s'anticipe, il faut diminuer au maximum la prise, avec un suivi rapproché chez la psy. Rien de simple, mais c'est possible, tout du moins si on ne se complique pas davantage la vie. J'aimerai être sereine pour envisager cela...

N'hésitez pas à me donner vos avis...
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 840

MessagePosté le: Mar 29 Déc 2015 - 12:35    Sujet du message: schéma familial et répétition Répondre en citant

Salut,


Il y a sans doute bien sûr quelque chose derrière cette consommation d'alcool, un mal-être profond, que ton compagnon ne sait pas gérer autrement. 


S'il souhaite être pris en charge, c'est une bonne chose. Encore faut-il qu'il le fasse vraiment, mais ça tu le verras. En attendant de voir s'il parvient à s'en sortir, c'est sans doute une chance de ne pas vivre avec lui. Cela t'épargne au moins quelques crises.


Les addictions sont difficiles à supporter, on a l'impression qu'il y a un manque de volonté de la personne. Malheureusement, c'est bien plus complexe que cela. A toi de voir si tu te sens prête à l'accompagner dans sa démarche, sachant qu'il n'est pas sûr que le résultat soit positif, ou si tu ne t'en sens pas la force, au vu de ton passé.


Bon courage,
Revenir en haut
Maïïa
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2010
Messages: 70

MessagePosté le: Mar 29 Déc 2015 - 12:39    Sujet du message: schéma familial et répétition Répondre en citant

Bonjour Mépine,

Le temps me le dira...encore un peu sous le choc...Je reprends le travail le 4 janvier, j'aurai moins le temps d'y penser.
En attendant, la vie continue, mais plus facile à dire qu'à faire.
Je suis au ralentie...mais tant pis c'est le temps d'accepter les choses et de se remettre en route.

A plus tard,
Revenir en haut
Maïïa
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2010
Messages: 70

MessagePosté le: Dim 11 Sep 2016 - 20:49    Sujet du message: schéma familial et répétition Répondre en citant

Bonsoir à tous,
A Noël je n'ai pas quitté mon conjoint.
Je n'étais pas prête surement.
Les "pétages de plombs" se sont répétés, accompagnés d'alcool parfois.
Je l'aime toujours, mais je pense que ne nous pouvons rien construire dans ce contexte.
J'ai souvent des coups de blues dans mes moments de temps libre.
Il ne se remet pas vraiment en question, il accuse souvent les autres, cela fait un peu pathologique comme raisonnement.
C'est compliqué car ayant moi même vécu des moments difficiles, j'ai cru en lui, en nous.
Il avait commencé un suivi, mais je ne peux plus supporter les rechutes, les nuits à m'inquiéter parce qu'il aura bu et où je devrai me taire pour ne pas aggraver la situation...
Cette fois ci je considère que c'est du sabotage, nous avions tous les 2 un CDI dans la même ville, nous avions trouvé une maison en location.
Il a tout fait planté. Je me dis que c'est mieux maintenant. Nous voulions un enfant...dans ma situation il aurait fallu arrêté le lithium et donc avoir un environnement très soutenant et rassurant... un mal pour un bien peut être.
Revenir en haut
clelys
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2011
Messages: 446

MessagePosté le: Lun 12 Sep 2016 - 11:53    Sujet du message: schéma familial et répétition Répondre en citant

Bonjour Maiia,

Comme je te comprends. Mon conjoint est également alcoolique.
Je le suis mais en ce moment à plus faible dose.

L'on peut en parler si tu veux, le mien aussi a morflé dans sa vie.
Revenir en haut
Maïïa
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2010
Messages: 70

MessagePosté le: Lun 12 Sep 2016 - 21:49    Sujet du message: schéma familial et répétition Répondre en citant

Bonsoir Clelys,
J'ai pris ma décision concernant mon ex conjoint.
Cela reste difficile, tout nos bons moments me manquent, mais je ne veux plus être inquiète tout le temps.
Inquiète du prochain pétage de plombs, de l'alcool qu'il ne gère pas, de la prochaine altercation avec les proches pour des broutilles.
Je suis navrée, nous avions imaginé tout autre chose, nous avions tout pour être heureux, sauf son équilibre...j'ai tant galéré pour trouver mon équilibre, je ne peux pas me permettre de tout faire basculer maintenant. J'ai essayé de l'aider, il s'est fait aider mais ce n'est pas suffisant. Il n'a pas conscience de son degré de mal être je crois. C'est un travail de longue haleine. Je vais mieux depuis plusieurs année mais je vois toujours ma psy minimum tous les 2mois à ma demande. Je ne demandais pas qu'il ait un suivi si régulier mais je pense qu'il a besoin d'un suivi...encore faut il le vouloir...
Et toi, comment arrives tu à maintenir ton couple avec l'alcool?
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:17    Sujet du message: schéma familial et répétition

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com