Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Lamictal et Effexor

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Traitements du trouble bipolaire.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
luciel
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 27 Nov 2013
Messages: 344

MessagePosté le: Ven 13 Fév 2015 - 21:21    Sujet du message: Lamictal et Effexor Répondre en citant

Bonsoir à tous,

Je prends du Lamictal depuis fin juin 2013. Je suis BP II et intolérante à tous les thymorégulateurs. Ben oui, chacun m'a rendue malade. Le Lamictal me va bien, mais parfois je ne me sens pas stable, pas encore. C'est vrai qu'il faut au minimum 3 ans pour être stable ?

Pour éviter les "down", la pyschiatre du CMP me donne depuis un an et demi 37,5 + 75 mg d'Effexor. L'autre jour, je lui ai dit que j'en avais assez de prendre un AD, elle m'a dit que je l'aurais à vie !!! Or, je ne déprime plus du tout, je suis même heureuse (parfois un peu "up") car j'ai réussi à reprendre une formation et tout va bien. Elle voulait, sinon, augmenter le Lamictal (je suis à 175 mg). J'en ai marre
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 13 Fév 2015 - 21:21    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
skoyz42
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2014
Messages: 118

MessagePosté le: Ven 13 Fév 2015 - 21:24    Sujet du message: Lamictal et Effexor Répondre en citant

le xeroquel t'a rendu malade ? l'effexor me shootait en revanche
Revenir en haut
emma16
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2012
Messages: 517

MessagePosté le: Ven 13 Fév 2015 - 22:36    Sujet du message: Lamictal et Effexor Répondre en citant

Bonsoir luciel,
je pense que les périodes de stabilisation varient pour chacun d'entre nous, moi cela fait un an que j'ai le même traitement, je commence à aller mieux, moins de sensations dépressives dirons nous et pas de phase up, bien que les périodes de fin d'année soient toujours difficiles pour moi.

Je prends 200 mg de lamictal et j'en prenais 300 il y a 3 mois, on peut effectivement augmenter mais je ne sais pas s'il a un effet antidépresseur associé ? à vérifier.

Concernant les antidépresseur, mon psychiatre rechigne toujours à m'en donner car elle considère que cela n'est pas recommandé en raison des risques de virage maniaque. Il est en effet normal de te poser la question, mais peut être que tu va bien parce que tu es sous antidépresseur. Personnellement, j'aurais peur d’arrêter mais je ne crois pas que l'on doive considérer les AD comme un pivot de nos traitements. Il faut donc se questionner effectivement. Depuis combien de temps te sens tu bien ? Attention aux phases UP, pas si désagréables mais la chute peut suivre.

J'ai un gros traitement et suis bien depuis 4-5 mois (j'ai du mal à y croire d'ailleurs, ça fait tout bizarre) et me pose la question d'une psychothérapie avant d’arrêter les AD. On fonctionne avec beaucoup de symptômes résiduels de nos dépressions, des difficultés dans l'estime de soi, et parfois des personnalités un peu abimées ... je vais essayer, ça risque de remuer.

Bon courage, en tout cas n'arrete pas tes traitement sans t'etre mise d'accord avec ton psy.

Revenir en haut
luciel
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 27 Nov 2013
Messages: 344

MessagePosté le: Sam 14 Fév 2015 - 11:52    Sujet du message: Lamictal et Effexor Répondre en citant

Merci de vos réponses. Ni Dépakote, ni Xeroquel ni Abilify ni Teralithe ni... j'en passe, j'ai eu l'impression d'être un cobaye. J'avais tous les effets secondaires. Ce sont les proches qui voient comment on évolue et ma copine trouve que je suis un peu "up" en ce moment. Or, je trouve que le Lamictal me rendait stable. Et là, je ne sais pas : suis-je "up" car j'ai commencé une reconversion professionnelle (licence pro jusqu'à décembre) qui me plait beaucoup, me permet d'avoir des horaires stables et d'être entourée de gens bienveillants, ce qui ne m'est pas arrivé depuis treize ans ? Ou suis-je up à cause de l'Effexor ? Plus le temps passe, plus cet AD a des effets secondaires, en plus, je trouve : perte de libido (c'est terrible pour moi, ça), baisse de la vision, troubles de concentration. J'ai l'impression que la psy du CMP ne m'écoute pas, alors je vais aller voir quelqu'un d'autre. Là aussi, les psychiatres, j'ai pas toujours l'impression qu'ils nous écoutent ! Sinon, je fais une TCC depuis décembre 2013 avec une psychologue et ça me fait un bien fou.
Revenir en haut
feuilledarbre
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2008
Messages: 2 024

MessagePosté le: Sam 14 Fév 2015 - 12:51    Sujet du message: Lamictal et Effexor Répondre en citant

Bonjour Luciel

Pardon je vais être un peu hors sujet par rapport aux médicaments eux-mêmes, mais je souhaitais apporter la petite contribution suivante à propos de ta phrase "Ce sont les proches qui voient comment on évolue et ma copine trouve que je suis un peu "up" en ce moment. Or, je trouve que le Lamictal me rendait stable. :

Je trouve que ce qui est difficile au début lorsqu'on apprivoise notre maladie c'est de bien positionner le curseur de la vigilance, de ne pas "paniquer" à la moindre variation d'humeur, et ça vaut tant pour nous que pour les proches.

Je m'explique : les périodes de la vie où tout roule comme on le souhaite (boulot, amour, projets ..) peuvent nous rendre de bonne humeur, et même entraîner parfois des petits moments d'euphorie au cours desquels (au choix) on chante/on fait les "foufous"/on fait des blagues/on se fait des petits plaisirs en achetant un petit truc un peu déraisonnable- que sais-je, ...

Et pour tout le monde (proches et pour nous) il est difficile au début de se dire que ça n'est pas forcément pathologique.
Pour ça, plus le temps passe, plus on gagne en sérénité, c'est vrai.

Un jour par exemple j'ai acheté un ukulélé (80€) parce que je me disais depuis 2 semaines que j'essayerais bien d'apprendre cet instrument : ohlala, qu'est ce que j'ai entendu en rentrant à la maison... mes enfants étaient persuadés que je repartais en "up" et étaient prêtes à alerter mes parents et mon ex-mari !
Alors que , quand j'y pense, ma meilleure amie qui n'est absolument pas bipolaire a déjà fait des truc plus "dingues" y compris sur le plan des achats impulsifs.

Me concernant, avec mes 4 ans de recul sur la stabilisation, ce que je peux te dire c'est cette auto-surveillance s'est allégée car je sais maintenant que mes 2 seuls vrais signaux d'alerte pour les "ups" sont la réduction du sommeil et la difficulté de concentration (12000 idées à la seconde). Et pour les downs c'est plus simple (en tous cas pour moi) : envie de rien, fatigue et hypersomnie.


Ce qui m'amène à ma 2ème idée : à mon avis ce qu'on appelle la stabilisation ce n'est pas la fin des "up" et des "downs", c'est seulement la fin des épisodes majeurs et invalidants qui empêchent de mener correctement sa vie.
A mon avis les up & down existent encore, mais ils sont moins intenses grâce au thymorégulateur, et comme nous arrivons à les repérer , nous arrivons à éviter selon le cas l'embrasement ou l'envasement, à surfer sur les vagues, en utilisant les autres techniques (par exemplela méditation ou les enseignements de la TCC)


Voilà voilà, tout ça pour te dire que si ta copine te trouve "légèrement en up" en ce moment, mais que toi tu ne t'es jamais sentie aussi bien depuis 13 ans, je pense que ça ne veut pas forcément dire que tu n'es pas stabilisée.
Revenir en haut
luciel
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 27 Nov 2013
Messages: 344

MessagePosté le: Sam 14 Fév 2015 - 13:18    Sujet du message: Lamictal et Effexor Répondre en citant

Oh merci, merci, feuilledarbre, tu ne peux pas savoir à quel point ta réponse me réconforte. Il parait que c'est assez rare mais je ne suis officiellement diagnostiquée que depuis avril 2013. J'avais 48 ans. Depuis, avec la TCC, on s'est aperçues que la maladie a débuté entre mes 12 et mes 15 ans. Je l'ai niée, refusée, balayée de toutes mes forces et ce qui m'a sauvée d'une hospitalisation avant cette période, c'est mes phases maniaques et ma personnalité (comme dit ma psychologue, je ne suis pas QUE bipolaire). Il parait que j'ai une grande ténacité et une grande force de vie. Et je suis écrivain et l'écriture me tient debout depuis toujours. Depuis 13 ans qu'on est ensemble, ma copine ne m'a pas vue stable dans le travail ni détendue ni heureuse avec des projets. Alors, le soir, je parle des autres, je souris, je suis contente. C'est peut-être ça qu'elle trouve bizarre Quant aux AD, j'ai décidé, sur les conseils d'un copain bipolaire, d'aller voir quelqu'un d'autre parce que NON, je ne veux pas d'Effexor toute ma vie. Je préfère qu'on augmente le Lamictal (je ne suis qu'à 175 mg avec un taux de Lamotrigine dans le sang assez bas).
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:28    Sujet du message: Lamictal et Effexor

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Traitements du trouble bipolaire.
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com