Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

perdu dans le grand tout

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Diagnostic.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Bial63
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2015
Messages: 33

MessagePosté le: Dim 22 Fév 2015 - 14:44    Sujet du message: perdu dans le grand tout Répondre en citant

Bonjour.
Depuis que ma bipo a été diagnostiquée (quatre ans environ), j' ai eu à vivre de nombreux événements qui auraient pu chambouler n'importe qui.
Je suis ballotté par l'existence avec une sérieuse impression de ne pas pouvoir intervenir sur les éléments, de ne pas pouvoir décider..
En fait, je ne suis peut-être pas très clair, mais j'ai toujours ce doute par rapport à mon diagnostique, considérant que, si je n'avais pas eu cet enchaînement d'événements que je n'ai pas su contrôler, je n'en serais peut-être pas là.
J'ai vraiment l'impression que la bipo, en ce qui me concerne, est circonstancielle.
Ou alors, peut-être qu' un des symptômes de la maladie est justement cette incapacité à pouvoir prendre des décisions!
Mouai, je préfère ne pas me relire.
Je suis confus, et tout est confus dans ma tête, tout le temps.
Eclairez-moi, si vous pouvez, s'il vous plaît.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 22 Fév 2015 - 14:44    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
emma16
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2012
Messages: 517

MessagePosté le: Dim 22 Fév 2015 - 16:43    Sujet du message: perdu dans le grand tout Répondre en citant

bonjour bial 63,
tout est confus ton diagnostic, tes pensées ? je n'ai pas de solution magique tu l'imagine, d'autres parleront mieux que moi évidemment.
prendre du temps pour regarder un peu derrière, comment ces événement ont pu t'amener à ton fia gnostique, mieux comprendre ce qui te met en difficulté et t'en protéger. c'est du mois ce que l'on apprend en psycho éducation. (il y a sûrement plein de posts là dessus mais je ne suis plus très à l'aise sur le forum)
ou en suis je, je suis confuse aussi, comprendre les points faibles intérieurs mais aussi extérieur et apprendre à te défendre, je trouve que cette maladie est une lutte perpétuelle. d'autres te raconteront leur stabilisation et j'espère qu'en regardant à présent au devant tu y parviendra. toujours aller contre ses démons, fatigue/gouger; énerve, up/. éviter les stimulation. je te l'accorde c'est pénible et la seule chose dont on est responsable ??? sûrement pas d'être fragile, peut être d'arrêter de se battre. aucun jugement de ma part.

je te laisse là, je ne me relie pas non plus lol, je suis fatiguée
Revenir en haut
Bial63
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2015
Messages: 33

MessagePosté le: Dim 22 Fév 2015 - 17:05    Sujet du message: perdu dans le grand tout Répondre en citant

Merci Emma pour ton mot.
Oui, je dois bien dire que j'ai eu mon compte de stimulations.. mais jusqu'à un point précis de mon existence (harcèlement moral, effondrement, etc), j'aimais ça. J'avais l'impression de vivre.
Effectivement, aller toujours contre ses démons est épuisant.
Réprimer ses enthousiasmes, toujours être dans le contrôle, j'ai l'impression que c'est un peu passer à côté de sa vie.
En revanche, pour ce qui est de la fatigue/déprime, je n'arrive pas à me bouger lors de ces moments. J'ai l'impression que tout ça est induit par quelque chose de plus profond.
Qu'entends-tu par psycho-éducation?

Revenir en haut
Bial63
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2015
Messages: 33

MessagePosté le: Dim 22 Fév 2015 - 18:36    Sujet du message: perdu dans le grand tout Répondre en citant

Je viens de découvrir les différents types de psycho-éducation sur le forum, et bien plus d'explications sur la pathologie que je n'en avais encore trouvé jusqu'à présent!
Merci bipote!
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 840

MessagePosté le: Lun 23 Fév 2015 - 00:22    Sujet du message: perdu dans le grand tout Répondre en citant

Salut Bial 63,

Comme tu as pu le voir, il y a une rubrique consacrée à la psychoéducation sur le forum. Si tu aimes bouquiner, tu peux également jeter un coup d’œil à la bibliopote, qui présente différentes brochures et livres sur le trouble http://bipotes.leforum.eu/t16497-Bibliopote.htm

Tout paraît flou au départ, surtout si on n'est pas suivi par un spécialiste du trouble bipolaire. Mais tu peux te renseigner par toi-même pour éclaircir tes idées.

Amicalement,
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Lun 23 Fév 2015 - 09:50    Sujet du message: perdu dans le grand tout Répondre en citant

bonjour bial
nous le rappelons souvent sur ce site, nous ne pouvons de te diagnostiquer.
seul un ou une prof avec son savoir et une écoute peut se prononcer
des doutes ? tu lui en fait part, tu va consulter ailleurs...
je pense qu'il vaut mieux dans l'affaire confronter différents avis (psychiatre/psychologue par exemple)
étrange maladie que la notre , ou nous sommes diagnostiqués et sommes notre premier soignant tout à la fois. la sagesse dans la folie ou vice versa.
oui, gérer une personnalité bipolaire, une personnalité tout court, pose bien des questions d'existences, parfois on les aime, parfois on les trouve très inconfortables.
bonne journée à toi, bonne journée à tous.
Revenir en haut
Bial63
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2015
Messages: 33

MessagePosté le: Lun 23 Fév 2015 - 17:10    Sujet du message: perdu dans le grand tout Répondre en citant

mepine a écrit:
Salut Bial 63,

Comme tu as pu le voir, il y a une rubrique consacrée à la psychoéducation sur le forum. Si tu aimes bouquiner, tu peux également jeter un coup d’œil à la bibliopote, qui présente différentes brochures et livres sur le trouble http://bipotes.leforum.eu/t16497-Bibliopote.htm

Tout paraît flou au départ, surtout si on n'est pas suivi par un spécialiste du trouble bipolaire. Mais tu peux te renseigner par toi-même pour éclaircir tes idées.

Amicalement,


Bonsoir Mépine.. en fait, je pratique de la TCC avec ma psychologue.. j'ignorais que c'était de la psycho-éducation.
Avec deux doigts de recul, c'est évident.
Merci pour le lien, j'ai de quoi passer la nuit à lire, et je crois que je ne viendrai pas à bout de tout!!

Amicalement,

Bial
Revenir en haut
Bial63
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2015
Messages: 33

MessagePosté le: Lun 23 Fév 2015 - 17:20    Sujet du message: perdu dans le grand tout Répondre en citant

fontaine a écrit:
bonjour bial
nous le rappelons souvent sur ce site, nous ne pouvons de te diagnostiquer.
seul un ou une prof avec son savoir et une écoute peut se prononcer
des doutes ? tu lui en fait part, tu va consulter ailleurs...
je pense qu'il vaut mieux dans l'affaire confronter différents avis (psychiatre/psychologue par exemple)
étrange maladie que la notre , ou nous sommes diagnostiqués et sommes notre premier soignant tout à la fois. la sagesse dans la folie ou vice versa.
oui, gérer une personnalité bipolaire, une personnalité tout court, pose bien des questions d'existences, parfois on les aime, parfois on les trouve très inconfortables.
bonne journée à toi, bonne journée à tous.


Bonsoir Fontaine,
en fait, j'ai déjà fait part de mes doutes à ma psychiatre (addictologue), mais elle semble persister.
J'ai également demandé son avis à la psychologue avec qui je pratique de la TCC. Mais je crois qu'elle ne désire pas contredire ma psychiatre: elles font partie du même groupe hospitalier.
En fait, je crois de plus en plus que je me refuse à l'évidence. Mais je n'ai pas l'impression que je sois davantage stabilisé alors que je prends 1200mg de dépamide/jour.
Bref.
Avec toute la lecture et les tests que j'ai pu voir sur ce forum, je vais pouvoir affiner mon point de vue.

J'aime bien l'idée de la sagesse dans la folie et vice et versa..

Merci pour ton mot, et bonne fin de journée à toi, et à tous!
Revenir en haut
Liasarah06
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2015
Messages: 17

MessagePosté le: Mar 24 Fév 2015 - 10:21    Sujet du message: perdu dans le grand tout Répondre en citant

Bonjour,

C'est vrai que certaine fois on a l'impression que l'on est pris dans une nébuleuse informe de nos pensées et l'on devient indécis. J'ai appris à vivre avec mes cahiers et mon stylos, j'écris, j'exprime par les mots ce que mon âme ne peut dire.

Le déni, je connais que trop bien. Plus de 20 ans, à ne pas entendre les spécialistes !!! Qui m'ont conduite à faire trop d'erreurs.

Les traitements sont compliqués à adapter autant pour le patient que son soignant ou ses soignants. Il faut trouver la bonne molécule et le bon dosage pour chaque médicament. Discuter avec ses intervenants dès que l'on a une question. Ne pas avoir peur de les saouler ! (Excuse mon expression.) Tu peux aller voir un autre médecin si tu as des doutes. Mais crois-en mon expérience, c'est le patient qui ne voit pas sa différence, de peur de l'admettre peut-être. Ce fut mon cas.

Mais une fois que l'on trouve, pourquoi on est comme on est, c'est-à-dire atypique, ouvert sur les sens et la vie qui nous entoure. On peut mettre en notre faveur toutes les facettes de notre maladie.

Je me répète tout le temps quand cela ne va pas, "Apprend de l'adversité, élève-toi, mais n'oublie pas ; ne répète jamais ce qui t'a accablé et fait de demain ta réalité."

Tu sais j'ai appris à vivre sans avoir peur de moi et quand même merveilleux. Je sais que je ne suis pas seule et qu'un lit à l'hôpital m'attend si je n'arrive pas à trouver la force nécessaire ; d'un simple appel, il accourt et me protège quand je ne peux plus le faire moi même. Et de savoir cela, m'a permis de ne plus me faire du mal.

Je te souhaite vraiment de trouver la paix et ces compromis qui nous permettent d'accepter le plus souvent ce que nous sont, des gens formidables avec un énorme coeur.

Je t'embrasse, courage
Revenir en haut
Bial63
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2015
Messages: 33

MessagePosté le: Mar 24 Fév 2015 - 18:06    Sujet du message: perdu dans le grand tout Répondre en citant

Bonjour Liasarah, merci pour ton mot.

J'ai été voir la liste des spécialistes de la bipo, et il n'y en a pas vers chez moi.
Quoiqu'il en soit, au contact de ce forum, et après lecture des témoignages et autres tests, je pense que ce fameux déni dont tu parles, s'effrite petit à petit chez moi. Et je crois que c'est un bien.
Je vais peut-être commencer à progresser, tout simplement en acceptant, en m'acceptant.
Peut-être que j'y verrai plus clair. Peut-être que ça favorisera mes prises d'initiatives qui, jusqu'à présent, restent une difficulté insurmontable.

En ce qui concerne notre côté atypique, j'avoue qu'il ne m'était pas déplaisant étant plus jeune, mais aujourd'hui, il constitue davantage un frein qu'un épanouissement dans la créativité.
Cette hypersensibilité qui nous caractérise devrait être un levier pour la création. Elle est aujourd'hui source de blocages sur-handicapants!

Je retiens très fort ta petite citation et notamment: "ne répète jamais ce qui t'a accablé".
Je vais y travailler!!

Je t'embrasse également et te souhaite bon courage.
Revenir en haut
Harmonie
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2015
Messages: 46

MessagePosté le: Mer 25 Fév 2015 - 18:49    Sujet du message: perdu dans le grand tout Répondre en citant

Bonsoir...je ne nie pas à proprement parlé ma " toute nouvelle bipolarité ou ma surefficience ". Je peux enfin mettre un nom sur tout ce qui ne va pas chez moi, si je puis m'exprimer ainsi. Simplement, la liste de mes problèmes de santé vient encore de s'allonger. Encore des cachets en plus, encore des traitements à adapter. Je me savais différente, je m'ignorais simplement psychologiquement malade. Je me pensais en pleine dépression, oui aucun doute la dessus. Des mois sans créer ni vêtement ni bijoux, sans dessin, sans rien sur le papier.Tout est prisonnier de ce cerveau qui ne connaît pas le repos, envahit par des douleurs physiques et psychologiques. Toujours occupée par le passé, jusqu'à 21heures par jour 7/7, aujourd'hui je n'arrive même plus à gérer le quotidien.
Peut que je suis totalement hors sujet dans votre discussion, je ne parviens pas à m'en rendre compte et vous prie de m'en excuser.

Bon début de soirée, quoiqu'il arrive
Revenir en haut
Bial63
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2015
Messages: 33

MessagePosté le: Mer 25 Fév 2015 - 20:21    Sujet du message: perdu dans le grand tout Répondre en citant

Bonsoir Harmonie.
Je ne crois pas que tu sois hors sujet.. inscrit depuis peu sur ce forum, à lire les témoignages, le tien, je me découvre des similitudes (surefficience/ douleurs physiques et psychologiques/ incapacité à gérer le quotidien, les émotions).

Sans être rassuré, je me sens moins seul face à la pathologie. Et j'essaie de trouver des clés pour améliorer mon quotidien.
Par exemple, je vais demain, aller me procurer un ouvrage sur la psycho-éducation..

A dire vrai, cette maladie me donne un peu le vertige tant j'ai des difficultés à en définir les contours, mais je me dis qu'avec l'acceptation, un grand pas est déjà fait.

Je te souhaite bon courage.
Revenir en haut
Harmonie
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2015
Messages: 46

MessagePosté le: Mer 25 Fév 2015 - 20:34    Sujet du message: perdu dans le grand tout Répondre en citant

Bonsoir Bial 63, merci pour ton message rassurant et plein de gentillesse.
Je prendrai le temps de te répondre tout à l'heure ou demain : je suis au téléphone avec une amie qui va très très mal et je veux prendre le temps de te répondre.
Bon courage à toi aussi.
Revenir en haut
feuilledarbre
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2008
Messages: 2 024

MessagePosté le: Mer 25 Fév 2015 - 21:06    Sujet du message: perdu dans le grand tout Répondre en citant

Bonjour Bial63

Comme tu l'as dit, l'acceptation est déjà un pas énorme.
Bravo, car combien d'entre nous sont restés longtemps dans le déni, et/ou ont accepté puis un jour à nouveau rejeté l'idée ? (moi par exemple !) .. et donc, perdu du temps.

Le 2ème pas, c'est ce que tu es en train de faire : te renseigner sur la pathologie pour augmenter ton expertise, en parcourant le Forum, en achetant 1 bouquin (c'est celui de C.Gay/M.Colombani sur la psychoéducation ?)

A ce propos quand tu dis :
Bial 63 a écrit:
Mais je n'ai pas l'impression que je sois davantage stabilisé alors que je prends 1200mg de dépamide/jour.


ça me fait penser au post de Bipote "Pourquoi le traitement seul ne suffit pas" :
http://bipotes.leforum.eu/t12722-pourquoi-le-traitement-seul-ne-suffit-il-pas.htm
Je ne sais pas si tu l'avais vu, donc je te le signale.

A bientôt !
Feuilledarbre
Revenir en haut
Harmonie
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2015
Messages: 46

MessagePosté le: Jeu 26 Fév 2015 - 01:26    Sujet du message: perdu dans le grand tout Répondre en citant

C'est justement ce qui me perturbe : ne plus arriver à gérer le quotidien. L'épuisement extrême qui m'a envahit, mon incapacité à gérer plusieurs choses en même temps. Mon problème avec la nourriture, les changements d'humeurs, les crises de larmes terribles. J'ai explosé mon record de nuits sans sommeil : 10 nuits sans dormir et pareil le jour. Des nuits passées à marcher dans Paris, dans mon appartement, marcher en mangeant, en donnant le biberon, en lisant. Je suis hyperthymique et malgré le temps passé sur la toile et ailleurs, je n'ai trouvé que très peu de documents traitant de ce sujet. L'hyperthymie étant rarement féminine et très différente de la pathologie masculine.
J'ai été malade toute ma vie. Rien ne se voit. Je connais toutes mes maladies sur le bout des doigts. Je sais ce qui les aggravent, les déclenchent, à quel moment foncer aux urgences. Mon cœur me lâchera un jour, c'est ainsi. Mon corps continuera son œuvre de destruction. J'ai besoin de comprendre la bipolarité, son fonctionnement, ses différentes couleurs et la langue qui est la sienne pour mieux vivre avec cette maladie, comme j'ai appris à vivre avec mon asthme et tout le toutim.
Bizarrement, c'est mon entourage qui a le plus de mal avec la bipolarité. Untel est bipolaire, pas toi ! Jamais de la vie ! Voilà ce que j'ai entendu en annonçant le diagnostic à mes proches. Les seuls à l'avoir simplement acceptés sont l'homme de ma vie et les auteurs de mes jours.

La psychoéducation....je crains que je ne vais pas en aimer certains aspects, j'ignore pourquoi mais je sens qu'une vie réglée comme du papier à musique par exemple, ne me plairait pas du tout. La psychoéducation ne se résume pas qu'à une vie organisée au millimètre près, je suppose.

C'est moi ou c'est un brin compliqué, la bipolarité ? Demain est un autre jour paraît il

Dormez bien, Bipotes
Revenir en haut
Bial63
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2015
Messages: 33

MessagePosté le: Jeu 26 Fév 2015 - 18:39    Sujet du message: perdu dans le grand tout Répondre en citant

feuilledarbre a écrit:
Bonjour Bial63

Comme tu l'as dit, l'acceptation est déjà un pas énorme.
Bravo, car combien d'entre nous sont restés longtemps dans le déni, et/ou ont accepté puis un jour à nouveau rejeté l'idée ? (moi par exemple !) .. et donc, perdu du temps.

Le 2ème pas, c'est ce que tu es en train de faire : te renseigner sur la pathologie pour augmenter ton expertise, en parcourant le Forum, en achetant 1 bouquin (c'est celui de C.Gay/M.Colombani sur la psychoéducation ?)

A ce propos quand tu dis :
Bial 63 a écrit:
Mais je n'ai pas l'impression que je sois davantage stabilisé alors que je prends 1200mg de dépamide/jour.


ça me fait penser au post de Bipote "Pourquoi le traitement seul ne suffit pas" :
http://bipotes.leforum.eu/t12722-pourquoi-le-traitement-seul-ne-suffit-il-pas.htm
Je ne sais pas si tu l'avais vu, donc je te le signale.

A bientôt !
Feuilledarbre


Bonsoir Feuilledarbre, et merci pour le lien!!
Oui, c'est bien ce bouquin que je suis allé acheter cet après-midi.
J'ai un gros coup de barre depuis ce matin, et je ne sais pas si ça provient de ça, mais je suis un peu déçu . Je ne l'ai que survolé, et pour le moment, j'ai plus l'impression de tomber sur des évidences, ou du moins sur ce que je sais déjà..

J'espère en apprendre davantage en le lisant plus sérieusement.

Merci pour ton mot et à bientôt!
Revenir en haut
Bial63
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2015
Messages: 33

MessagePosté le: Jeu 26 Fév 2015 - 18:55    Sujet du message: perdu dans le grand tout Répondre en citant

Harmonie a écrit:
C'est justement ce qui me perturbe : ne plus arriver à gérer le quotidien. L'épuisement extrême qui m'a envahit, mon incapacité à gérer plusieurs choses en même temps. Mon problème avec la nourriture, les changements d'humeurs, les crises de larmes terribles. J'ai explosé mon record de nuits sans sommeil : 10 nuits sans dormir et pareil le jour. Des nuits passées à marcher dans Paris, dans mon appartement, marcher en mangeant, en donnant le biberon, en lisant. Je suis hyperthymique et malgré le temps passé sur la toile et ailleurs, je n'ai trouvé que très peu de documents traitant de ce sujet. L'hyperthymie étant rarement féminine et très différente de la pathologie masculine.
J'ai été malade toute ma vie. Rien ne se voit. Je connais toutes mes maladies sur le bout des doigts. Je sais ce qui les aggravent, les déclenchent, à quel moment foncer aux urgences. Mon cœur me lâchera un jour, c'est ainsi. Mon corps continuera son œuvre de destruction. J'ai besoin de comprendre la bipolarité, son fonctionnement, ses différentes couleurs et la langue qui est la sienne pour mieux vivre avec cette maladie, comme j'ai appris à vivre avec mon asthme et tout le toutim.
Bizarrement, c'est mon entourage qui a le plus de mal avec la bipolarité. Untel est bipolaire, pas toi ! Jamais de la vie ! Voilà ce que j'ai entendu en annonçant le diagnostic à mes proches. Les seuls à l'avoir simplement acceptés sont l'homme de ma vie et les auteurs de mes jours.

La psychoéducation....je crains que je ne vais pas en aimer certains aspects, j'ignore pourquoi mais je sens qu'une vie réglée comme du papier à musique par exemple, ne me plairait pas du tout. La psychoéducation ne se résume pas qu'à une vie organisée au millimètre près, je suppose.

C'est moi ou c'est un brin compliqué, la bipolarité ? Demain est un autre jour paraît il

Dormez bien, Bipotes


Bonsoir Harmonie,
en ce qui concerne l'entourage, j'ai au moins un avantage: celui d'être seul et donc de ne pas avoir à fournir d'explications, ou être jugé.
J'ai juste peur que mes enfants (que j'ai en garde alternée) ne contractent ma maladie par mon contact. Surtout ma grande, elle est sensible et ressent tellement tout!

En ce qui concerne la psycho-éducation, je ne sais pas encore de quoi il retourne.
J'ai pratiqué une session d'affirmation de soi, je pratique la TCC, et il s'avère que ce genre de techniques soient peu efficaces en ce qui me concerne.
J'ai un peu le même problème que toi, c'est-à-dire la peur d'y perdre mon identité, ou d'être formaté.
Mais je me dis qu'il doit bien y avoir quelque chose au fond de moi qui ressemble à un disque dur, ou un libre arbitre..

Bon, je suis peut-être un peu confus.. j'espère y voir plus clair demain

Bonne soirée
Revenir en haut
Harmonie
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2015
Messages: 46

MessagePosté le: Ven 27 Fév 2015 - 01:55    Sujet du message: perdu dans le grand tout Répondre en citant

Bonsoir Bial,

Je ne sais pas si ce que je vais te dire pourra t'aider mais, les filles sont souvent très proches de leur père. Tu le sais probablement déjà, d'ailleurs. Ton contact ne rendra pas tes enfants bipolaires, Bial et tu leurs fais bien plus de bien que tu ne pourrais leurs faire de mal. Tes enfants souffriraient bien plus de ton absence que de ta maladie.

Pour la psychoéducation ou psycho-éducation....je ne sais qu'en penser pour le moment. Mes divers problèmes de santé sont déjà bien contraignants. Je ne peux pas décider de partir pour la journée, sur une impulsion. Je ne peux pas me permettre d'oublier un médicament ou de faire du cheval si je veux pouvoir marcher le lendemain matin. Ma santé rythme ma vie depuis bientôt 43 ans.
Si j'ai bien compris, il me faudra apprendre à décrypter mes humeurs, un peu comme je le fais avec mes autres pathologies.....ce qui m'occupera diablement, lol. Je ne suis pas certaine d'avoir envie de cette sorte d'éducation, ni d'être capable de gérer ça chaque jour. En y réfléchissant 3 secondes, je doute de pouvoir gérer tout court. Oh et puis je l'ignore.
À bientôt, ici ou ailleurs
Revenir en haut
Bial63
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2015
Messages: 33

MessagePosté le: Ven 27 Fév 2015 - 18:57    Sujet du message: perdu dans le grand tout Répondre en citant

Bonsoir Harmonie.
Considérant la gestion des humeurs, je crois que si on veut accéder à une vie plus supportable, on n'a pas vraiment le choix.
J'ai commencé le livre concernant la psycho-éducation pour les bipolaires.
Le début décrit les symptômes, les origines, etc.. je m'y retrouve trait pour trait. C'est bluffant!
Du coup, j'accepte. Du coup, je ne peux plus être dans le déni (trop de similitudes). Donc j'applique.

Je suis alcoolique (abstinent depuis deux ans). J'étais dans le déni de la même manière.
La première étape de l'abstinence a été l'acceptation de la maladie.
Et puis, il a fallu trouver de l'aide et des outils pour m'en sortir
Je pense pouvoir faire le parallèle avec la bipôlarité en ce qui concerne déni-> acceptation.
Je suis venu chercher de l'aide, et je vais tâcher de trouver des outils.

Je te souhaite bon courage.

Bonne soirée à toi et à tous!
Revenir en haut
Harmonie
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2015
Messages: 46

MessagePosté le: Ven 27 Fév 2015 - 19:32    Sujet du message: perdu dans le grand tout Répondre en citant

Bonsoir Bial,
Je sais bien que tu as raison pour les humeurs. Dur chemin que le tien, je suis admirative. Je suis boulimique. Je vois un psychiatre depuis bientôt 4 mois, ce qui pour moi est un pas de géant. Je suis très introvertie, surtout pour une hyperthymique. Il me faut non seulement apprendre à m'écouter mais aussi apprendre à parler de moi. La route va être longue, je n'en suis qu'au tout début. Il me faut trouver un livre traitant de ma bipolarité ou n'importe quoi d'autre qui y ressemble.
Excellent début de we à tout le monde
Revenir en haut
Bial63
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2015
Messages: 33

MessagePosté le: Sam 28 Fév 2015 - 10:39    Sujet du message: perdu dans le grand tout Répondre en citant

Bonjour Harmonie.

Tu vois un psy depuis seulement 4 mois. Effectivement, c'est un pas de géant, et je suis convaincu que tu pourras travailler sur ton introversion, ou du moins sur les mécanismes qui font que tu es introvertie.
Pour tout ce qui est livre ou documentation, je te renvoie le lien que m'a envoyé Mépine. Il y a de quoi faire.

J'espère que ça va marcher, je ne suis pas un foudre de guerre en informatique.

http://bipotes.leforum.eu/t16497-Bibliopote.htm

Bon, ça ne marche pas.. en fait tu le trouveras sur le cinquième post de mon fil.

Bon week-end à toi et à tous!!
Revenir en haut
Harmonie
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2015
Messages: 46

MessagePosté le: Sam 28 Fév 2015 - 11:28    Sujet du message: perdu dans le grand tout Répondre en citant

Bonjour Bial
Comment vas tu ? Tes enfants vont bien ?
Merci pour le lien et je te rassure : il est actif !
Je te remercie également pour tes encouragements. C'est difficile le psy pour moi, mais il est très intuitif et je suis relativement à l'aise avec lui. Je pensais devoir essayer plusieurs médecins avant de trouver le bon. C'est bon signe, enfin je crois.
Bonne journée
Revenir en haut
Bial63
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2015
Messages: 33

MessagePosté le: Dim 1 Mar 2015 - 11:34    Sujet du message: perdu dans le grand tout Répondre en citant

Bonjour Harmonie, merci pour ton petit mot!
Si tu as trouvé le bon psy, tu gagneras un temps précieux!!

----

Je me faisais la réflexion hier, par rapport au déni de la maladie..
Il est bien difficile d'accepter, puisqu'on est souvent confronté à un changement d'humeur, qui en ce qui me concerne, peut se traduire par un changement de personnalité..
Je sais qu'il faut différencier troubles de l'humeur, et troubles de la personnalité (déficit identitaire).. mais pour moi, la différence est ténue.
Donc, plus ou moins d'objectivité..

Voila ma pensée du dimanche matin!!

Bise à toi Harmonie et à tous!!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:13    Sujet du message: perdu dans le grand tout

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Diagnostic.
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com