Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

la petition lancée par mon psychiatre

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Informations
-> Trouble bipolaire, on en parle...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Lun 30 Mar 2015 - 08:55    Sujet du message: la petition lancée par mon psychiatre Répondre en citant

voila pas mal d'années que le docteur Rousseva est mon psychiatre. elle exerce dans le 12 eme à paris avec beaucoup d'attention et de sérieux.
nous échangeons parfois sur les possibilités d'améliorer le monde psychiatrique , moi qui crois au mouvement associatifs, qui croyais aux initiatives politiques (jusqu'à vérifier leurs grandes absences sur le sujet, constater que le massacre de l'hôpital continue)
moi la plus engagée ,elle plus en recul.
donc sa pétition est acte rare chez elle et doit recouvrer un petit raz le bol général

je vous répercute son texte, et l'adresse internet ou il peut être signé.(je ne suis pas douer pour les raccourcies informatiques, si un bipote peut le faire ,ce serait sympas !)

http://www.petitions24.net/contre_les_interventions_dangereuses_de_monsieur_debre_bernard

Contre les interventions dangereuses de Monsieur DEBRE Bernard


Bonjour,

J'ai écouté hier, 28.03.2015, avec ahurissement, accablement, colère, sidération et les mots me manquent, les interventions de Monsieur Debré Bernard,sur deux chaînes télévisées nationales aux JT de 13h00 sur France 2 et de 20h00 sur TF1, concernant le crash de l'Airbus 320 de Germanwings!!!

Pour rappel, c'est un ancien urologue, ancien professeur à la retraite depuis 2014, qui a été interdit d'exrcice par l'ordre des médecins pour "manque de confraternité, manque de déontologie", démarche disciplinaire au sujet d'un ouvrage « pas très confraternel » et pas toujours en ligne avec « les données acquises de la science ».

Hier, cet homme a donné son avis en tant que Professeur sur les causes ayant amené le pilote de l'avion "à passer à l'acte"!

Il a notemment parlé des antidépresseurs qui "facilitent" les passages à l'acte; qui sont "des médicaments dangereux"!

Il a mis parlé de psychose et d'acte prémédité.

Imaginons nous un instant qu'est-ce que nos patients vont conclure en entendant ceci?

Pour ma part, j'ai déjà plein de messages et d'appels: "Docteurs, j'ai arrêté le traitement, car je ne veux pas me suicider!" "Docteur, pourquoi vous ne m'avez pas dit que j'étais scizophrène?" et j'ai plusieurs annulations de rendez-vous sans aucune raison.

Tout ceci concerne des patients sous traitement depuis plusieurs années, qui travaillent, qui ont des familles et des responsabiités. Qui ont justement échappé aux idées, voire aux tentatives de suicide grâce aux antidépresseurs.

Pour ma part, je compte porter plainte contre cet home auprès de l'ordre des médecins. Et si j'obtines du soutien, je voudrais aller plus loin et chercher à organiser un vrai débat scientifique sur une châine télévisée, mais je n'ai pas d'appui politique toute seule.

Si vous voulez me soutenir dans cette démarche pour interdire les interventions dangereuses de cet ancien médecin et en prévenir d'autres portant sur des sujets médicaux sensibles, je vous prie de signer cette pétition.

Docteur Angela ROUSSEVA

Psychiatre

Ancien Praticien Hospitalier - Ancien CCA des Hôpitaux de Paris

7, rue Lamblardie

75012 Paris

0634530162


Angela ROUSSEVA Contacter l'auteur de la pétition



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 30 Mar 2015 - 08:55    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
feuilledarbre
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2008
Messages: 2 024

MessagePosté le: Lun 30 Mar 2015 - 20:05    Sujet du message: la petition lancée par mon psychiatre Répondre en citant

Je signe et je partage le plus largement possible!
Les propos de B Debré sont scandaleux, ça a été relevé notamment par les Docteurs Ollié et Masson aujourd'hui à la JMTB, dans des termes quasi similaires à ceux de ta psychiatre.
Revenir en haut
feuilledarbre
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2008
Messages: 2 024

MessagePosté le: Lun 30 Mar 2015 - 20:06    Sujet du message: la petition lancée par mon psychiatre Répondre en citant

ah oui, voici le lien en version cliquable : http://www.petitions24.net/contre_les_interventions_dangereuses_de_monsieur_debre_bernard
Revenir en haut
Marie
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2008
Messages: 2 866

MessagePosté le: Lun 30 Mar 2015 - 20:53    Sujet du message: la petition lancée par mon psychiatre Répondre en citant

Ce sujet a le mérite de me faire sorti de mon trou. Je pensais bien qu'il allait apparaître sur le forum.


Merci Anne


Pour voir l'ampleur des conneries dites sur un journal de grande diffusion, voici la vidéo


http://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/13-heures/jt-de-13h-du-samedi…

et surtout celle là:




 
Cet urologue et spécialiste de médecine aéronautique et spatiale (même pas psy) aurait mieux fait de parler de la prostate du commandant de bord. Pfff!!
Revenir en haut
TheValuk
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2009
Messages: 1 361

MessagePosté le: Lun 30 Mar 2015 - 22:02    Sujet du message: la petition lancée par mon psychiatre Répondre en citant

Assez énorme oui.
En gros : à la base les patients sont non seulement potentiellement dangereux, mais ils ont encore plus de chance de "passer à l'acte" s'ils prennent des médicaments psychiatriques.

clap clap clap docteur
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 840

MessagePosté le: Mar 31 Mar 2015 - 01:13    Sujet du message: la petition lancée par mon psychiatre Répondre en citant

Alors, on dirait que pour cet urologue être dépressif et psychotique c'est du pareil au même.
Revenir en haut
Team bipote
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2014
Messages: 863

MessagePosté le: Ven 3 Avr 2015 - 21:29    Sujet du message: la petition lancée par mon psychiatre Répondre en citant

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2015/04/02/23579-depression-suicide-anti…

FondMental et l'Association Française de Psychiatrie Biologique et de Neuropsychopharmacologie (AFPBN) s'élèvent contre les propos de B. Debré

«Dépression, suicide, antidépresseurs... les idées reçues tuent !»
Mots clés : dépressionsuicideantidépresseursGermanwingsA320
Par 
lefigaro.fr - le 02/04/2015


AVIS D'EXPERTS - Deux associations réunissant psychiatres et chercheurs appellent à ne pas accuser les antidépresseurs après le drame du crash de l'A320 de Germanwings, vraisemblablement causé par un pilote suicidaire.



«Suite au drame de l'Airbus A320 de la compagnie GermanWings, de nombreux commentaires ont été faits, souvent imprécis, parfois erronés sur le rôle éventuel des médicaments psychotropes dans la catastrophe. Aussi, nous, psychiatres et chercheurs, représentant l'Association française de psychiatrie biologique et de neuropsychopharmacologie et la Fondation FondaMental, souhaitons apporter les éclairages qui nous semblent indispensables.
Avec plus d'un million de morts par an dans le monde et près de 11.000 en France, le suicide est la première cause de mortalité des 25-34 ans et la seconde pour les 15-25 ans. Les personnes décédées par suicide présentaient dans 60 a 70 % des cas une dépression et plus de 90% n'avaient pas reçu de traitement. Il est évident que traiter une dépression permet de prévenir le suicide. À travers le monde, de nombreuses études ont permis de démontrer que l'augmentation des prescriptions d'antidépresseurs était associée à la réduction des taux de suicide. Ces résultats récents confirment l'effet observé au cours d'une vaste étude réalisée dans l'île de Gotland en Suède au début des années 1980 sur la prévention du suicide: la formation des médecins au traitement de la dépression entraînait une baisse du suicide.


Traiter la dépression réduit le risque


La polémique au sujet de l'effet «suicidogène» éventuel des antidépresseurs qui a émergé au début des années 2000 est largement contestable. Le phénomène étudié lors des travaux de synthèse d'essais d'antidépresseurs n'a pas été suffisamment défini dans les critères d'évaluation. L'agence du médicament aux États-Unis (FDA) a effectivement édité une mise en garde pour les prescriptions des antidépresseurs chez les mineurs, élargie aux moins de 25 ans en 2007. Il s'agissait d'alerter les prescripteurs sur un risque potentiel justifiant une surveillance accrue de ces patients en phase d'introduction du traitement. Cependant, il ne s'agit en rien d'une contre-indication pour la prescription de ces traitements chez l'adolescent, la FDA soulignant avant tout que le risque de suicide est lié à la pathologie. Il est aussi possible d'invoquer le poids de la honte ressentie et du stigma associés à l'annonce du diagnostic de dépression à une personne jeune. Les mises en garde sur l'usage des antidépresseurs ont conduit dans quelques pays à une diminution de leur prescription qui s'est accompagnée d'une augmentation des taux de suicide. Ceci conduit à proposer des mises en garde sur les mises en garde, et à insister sur une é́vidence: la dépression tue en augmentant le risque de suicide!


Des gestes suicidaires sont possibles après la prescription d'antidépresseurs ; il faut garder à l'esprit que ce risque décroît au fil du traitement. Il est surtout majeur avant l'instauration du traitement. Des idées de suicide ont été décrites chez 3 à 17% des patients après instauration du traitement, avec de très rares cas de passage à l'acte suicidaire. Il est montré que l'émergence des idées de suicide est liée à l'aggravation de la dépression lorsque le traitement ne fonctionne pas, ainsi qu'à la sévérité de la dépression et à son apparition dès l'adolescence. Il serait faux de croire que les antidépresseurs augmentent le risque de suicide alors qu'au contraire, traiter la dépression réduit globalement le risque et favorise la prévention.


Il apparaît encore plus dangereux que le public puisse croire que ces médicaments peuvent être la cause d'actes violents contre autrui. Ces fausses croyances peuvent aboutir à un arrêt prématuré des traitements par les patients avec les conséquences que l'on connaît. La prescription et le suivi des traitements font l'objet d'une décision partagée entre le patient et son médecin. La première leçon de la médecine est qu'il ne faut pas nuire aux malades. Cela implique que l'information du public doit être pertinente et exacte. La lecture des preuves scientifiques, la prudence, la déontologie, le respect pour les patients, le simple souci d'humanité nous font déclarer qu'aucune polémique sur ce sujet ne mérite d'être entretenue.»


Texte rédigé par: Pr Philippe Courtet1,2, CHU de Montpellier, Pr Marion Leboyer2, AP-HP CHU Mondor, Pr Pierre-Michel LLorca1,2, CHU de Clermont-Ferrand, Pr Emmanuel Haffen1,2, CHU de Besançon, Pr Emmanuel Poulet1, CHU de Lyon, Pr Emmanuelle Corruble1, AP-HP CHU Kremlin-Bicêtre, Pr Frank Bellivier1,2, AP-HP CHU Fernand-Widal, Pr Franck Baylé1, SHU Sainte-Anne, Pr Amine Benyamina1, AP-HP CHU Villejuif, Pr Diane Ouakil1, CHU de Montpellier, Pr Luc Mallet1,2, AP-HP CHU Mondor, Pr Eric Fakra1, CHU de Saint-Étienne, Pr Pierre Vidailhet1,2, CHU de Strasbourg, Pr Nemat Jaafari1, CHU de Poitiers, Dr David Misdrahi1,2, CHU de Bordeaux, Pr Florence Thibaut1, AP-HP CHU Cochin, Pr Patrick Martin1, AP-HP CHU Saint-Antoine, Pr Michel Hamon1, Université Paris 5.


1- Association Française de Psychiatrie Biologique et de Neuropsychopharmacologie (AFPBN)
2- Fondation FondaMental
Revenir en haut
Seth
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2012
Messages: 292

MessagePosté le: Sam 4 Avr 2015 - 10:59    Sujet du message: la petition lancée par mon psychiatre Répondre en citant

Merci beaucoup au Docteur Rousseva. Une initiative forte de sens de quelqu'un de réellement investi.
J'approuve et je signe cette pétition sans hésitation.
Revenir en haut
brett
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 30 Déc 2008
Messages: 36

MessagePosté le: Sam 4 Avr 2015 - 20:13    Sujet du message: la petition lancée par mon psychiatre Répondre en citant

"Cet urologue et spécialiste de médecine aéronautique et spatiale (même pas psy) aurait mieux fait de parler de la prostate du commandant de bord. Pfff!!"
Génial merci Marie J'imagine bien l'intervention à la TV :
Non non on ne vous interroge pas sur le psychisme du copilote, mais sur la prostate du commandant de bord ! chacun son domaine
Revenir en haut
Dédéjr
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2011
Messages: 174

MessagePosté le: Lun 6 Avr 2015 - 01:59    Sujet du message: la petition lancée par mon psychiatre Répondre en citant

Bon je vais être le trouble fêtes...

Il y a quantité des articles en anglais sous les effets de violence attribue aux antidépresseurs, en français aussi...dont acte. Je mets le lien que pour le seul zoloft que je prends d'ailleurs..

Pour le reste oui stigmatiser encore et toujours les gens dépressive ou autre chaque fois il y a une fait divers est pénible, mais nous voilons pas le face ce que nous prenons n'est pas des produits anodine.


***


*** édité par la modération: lien vers un site problématique
Revenir en haut
Seth
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2012
Messages: 292

MessagePosté le: Lun 6 Avr 2015 - 10:21    Sujet du message: la petition lancée par mon psychiatre Répondre en citant

Je pense, Déjéjr, que dans ce cas on parle de la levée d'inhibition qui se produit lors de l'instauration du traitement. On est tout aussi dépressif mais le traitement peut nous donner la force de passer à l'acte, quel qu'il soit.
C'est pour cela que les psychiatres sensés surveillent cette période avec attention.

Dans le contexte dont l'on parle, il est plus qu'évident que le co-pilote prenait son traitement depuis au moins plusieurs semaines ce qui indique donc que ses intentions suicidaires sont surement liées à la pathologie elle-même et par extension, à l'inefficacité éventuelle du traitement ATD. mais pas à des effets secondaires.

Je reconnais cependant, tout comme toi, le caractère potentiellement dangereux de certains médicaments comme celui-ci.
Ceci étant dit, quasiment tous les médicaments peuvent se présenter comme cela. Une personne traitée avec des corticoïdes peut par exemple tout à fait perdre les pédales car ce genre de traitement peut avoir des effets psychoactifs graves.

Pourtant, l'on en entend pas souvent parler. Pourquoi? Parce que sur Google, on trouve beaucoup plus "d'infos" sur les danger des ATD. Et pourquoi les trouvent-ils? Parce les gens cherchent des infos sur ce qu'ils ont entendu et s'intéressent beaucoup plus aux effets potentiellement néfastes.

C'est typiquement humain: il faut une raison aux drames. Celle que l'on cherche à nous faire admettre convient très bien à la population car c'est forcément la faute de quelqu'un d'une manière ou d'une autre.

Cordialement.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:27    Sujet du message: la petition lancée par mon psychiatre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Informations
-> Trouble bipolaire, on en parle...
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com