Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Plein le *** !!

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Belenos
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2014
Messages: 44

MessagePosté le: Lun 6 Avr 2015 - 23:08    Sujet du message: Plein le *** !! Répondre en citant

Salut....

Alors voilà, pour rappel, je suis cyclothymique, et j'ai décidé d'arrêter mon traitement ( lithium+lamictal ) après des années d'errance...
On a bien sur fait la connerie de me prescrire des anti-depresseurs il y a quelques années, avant de me mettre sous depakote ( humeur stable mais complètement atone ), puis d'autres machins dont j'ai oublié les noms tellement y en a eu...
Si j'ai connu une relative stabilité durant plusieurs mois sous téralithe, j'ai quand même fini par repartir en cacahuète... Et rebelote, réajustement de traitement, ajout puis retrait d'autres molécules durant une p... d'année entière où j'ai sombré... d'où ma décision d'arrêter mon traitement.

Je suis très las de tout ça... Le problème, c'est que, croyant m'encourager, tout mon entourage à tendance à minimiser mes états d'âme, d'ailleurs selon eux j'ai des sautes d'humeur comme tout le monde. Certains pensent même que je ne suis pas cyclothymique du tout et que "je me fais des films".

Alors j'ai décidé de prendre rendez-vous avec un psy, je lui ai expliqué mon parcours, mes humeurs, mon traitement et elle me propose... un antidepresseur ! J'ai refusé aussitôt et ai opté pour du lysanxia en cas de crise d'angoisse, car je commence à devenir vraiment très nerveux.

Bref, vous devez vous demander où je veux en venir... j'y viens, j'y viens... Car entre ceux qui croient que "je me fais des films", les psychothérapeutes qui ne croient pas non plus à ma "maladie" et les psychiatres qui galèrent à me stabiliser, je vous demande votre avis: ressentir une grande confiance en soi un jour et avoir peur de son ombre le lendemain, c'est pas le lot quotidien des gens, n'est ce pas??
On m'a tout dit, que j'avais une dualité en moi ( c'est vrai qu'avant j'étais un timide maladif ), que j'avais des résurgences de mon ancienne personnalité ( comme des reflux gastriques, en somme... ), que j'avais peur de ma propre puissance etc...
Alors je me tourne vers vous, qui êtes un peu comme moi au fond, même si je ne suis pas un bipolaire au sens strict... Mais c'est quoi mon problème ? Evidemment, je vous demande pas un diagnostic, mais juste une impression, un échange, car je suis épuisé car ma vie tourne autour de mes angoisses, mon spleen, mon énergie étrangement débordante...
Que faire quand on a essayé tellement de médocs ? Je n'ai jamais fait de depression sévere qui nécéssite une hospit', mais j'ai souvent ce petit spleen qui m'emmerde, qui me rend absent, confus... avant de retrouver mon panache. C'est chiant, c'est peu perceptible pour mon entourage qui me voit plus comme un brave mec un peu lunatique, mais moi je suis gavé de cette vie boiteuse...
Désolé, j'ai fait très long mais fallait que je déballe mon sac avec des gens comme moi, qui puissent me comprendre... Marre qu'on me regarde avec un regard bovin quand j'essaie d'expliquer cette terrible frustration...
Bien à vous, au plaisir de vous lire...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 6 Avr 2015 - 23:08    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Mer 8 Avr 2015 - 07:56    Sujet du message: Plein le *** !! Répondre en citant

bonjour belenos
je vais essayer de répondre sur certains points de tes interrogations.
tu as du mal a faire sentir ton malaise auprès de ton entourage. Les gens ont du mal à appréhender les troubles de l'humeur. De plus, les informations véhiculent un grand n'importe quoi sur le sujet.
a titre personnel je fais avec. j'ai aussi des amies qui m'acceptent comme je suis, ma personnalité ne se résume pas à ma maladie.
quel traitement ?
tu fais un blocage sur les anti dépresseurs
pour ma part, j'ai un fond dépressif bien tenace, je ne peux les éviter. j'ai également un régulateur d'humeur.
selon mon état l'ordonnance peut être modifier
c'est le principe des bipolaires. Notre traitement n'évite malheureusement pas toute fluctuation. Le psychiatre va le modifier pour s'adapter, parfois ça rame.
ne plus rien prendre me parait être la politique du pire.
bonne journée. anne.
Revenir en haut
callypso79
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2011
Messages: 24

MessagePosté le: Mer 8 Avr 2015 - 18:24    Sujet du message: Plein le *** !! Répondre en citant

Laughing Bonjour,
Je suis de passage sur le site ; cela fait un moment que je n'étais pas venue. Votre titre "plein le ***" m'a attirée puisque c'est ce que je ressens en ce moment.
Je comprends votre situation face à votre entourage qui vous dit que vous êtes comme tout le monde avec des hauts et des bas....Je l'entends régulièrement...Parfois, j'entends même qu'il faudrait que je passe du temps sur un divan pour résoudre mes dysfonctionnements intérieurs au lieu,sous entendu, de me réfugier derrière cette "maladie"!!!
Je comprends également votre lassitude face aux traitements ...
J'ai rencontré mon premier psy à 18 ans (courte séance :-)) Vers mes 25 ans grosso modo, après TS à 20, dépression et quelques suivis pys, j'ai été diagnostiquée comme "cyclothymique" à l'époque, maintenant bipolaire.
Perso, parfois, lors de phases hautes, je me dis que j'ai de la chance de vivre et de ressentir ce que j'éprouve. J'ai le regret de certaines grandes phases maniaques où tout est possible (créativité exacerbée, ressenti, puissance d'actions). Bon, pas la même histoire pour les phases basses...
J'ai finalement pris un traitement (lamictal et abilify) vers 33 ans (j'en ai 43) afin de pouvoir être là pour mon fils et non dans mes sphères terrifiantes qui m'excluent du monde.
Moi aussi, aujourd'hui, j'en ai plein le ****.
Je travaille (ok , je suis traitée de fragile, sensible à cause d'arrêts de travail) et je souffre régulièrement. Mes ressentis au travail sont démesurés. Cela pollue ma vie personnelle. Je ne suis plus avec les miens. On me dit de m'en foutre, mais les choses tournent dans ma tête sans cesse...Je me sens inadaptée à la société avec mes difficultés et je galère ...Je fais ce que je peux pour avoir une vie "normale" pour mes enfants, mais intérieurement je suis lasse comme toi. Par contre, je pense qu'il est nécessaire d'avoir un traitement pour ne pas partir trop à la dérive....(même si je ne suis pas un bon exemple de régularité!!!)
Désolée, je vous inonde d'informations alors que vous venez pour un soutien.
Alors, je vous soutiens !!! Smile , je sais qu'il est difficile de vivre cette différence et encore plus lorsque l'entourage ne la comprends pas. Limite à vous dire qu'il vous faut vous mettre des coups de pieds au **** Mort de Rire Je n'ai pas de solutions à vous apporter, j'en cherche moi même encore mais je crains de n'en trouver réellement aucune...J'aimerais pouvoir être "moi" parfois et non prendre de traitement.
Belle image que cette vie boiteuse... La mienne boite et me fait dire que les choses auraient été différentes pour moi si je n'étais pas bipolaire.... Mais, il faut rester positif, je suis sûre que les membres expérimentés de ce forum vous apporteront des réponses utiles.
J'avais envie de vous rejoindre sur votre titre, puisque c'est ma grosse pensée de ces derniers jours (et il y eu d'autres périodes encore avant Very Happy )...
Prenez bien soin de vous , vous n'êtes pas seul
Bien à vous
Revenir en haut
TheValuk
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2009
Messages: 1 361

MessagePosté le: Mer 8 Avr 2015 - 19:09    Sujet du message: Plein le *** !! Répondre en citant

Moi aussi je comprends tout à fait. J'ai la chance d'avoir un traitement qui me "stabilise" mais je me reconnais beaucoup dans tes propos :

Citation:
ressentir une grande confiance en soi un jour et avoir peur de son ombre le lendemain, c'est pas le lot quotidien des gens, n'est ce pas??


C'est une ambivalence extrêmement désagréable, très difficile à vivre et à assumer.
Tu as raison de dire que ce n'est pas le lot quotidien des gens et ce forum est là pour que tu puisses justement déballer ton sac et constater que tu peux être compris.

Je n'ai pas de solution miracle à t'apporter concernant la médication puisque je suis plutôt chanceux de ce côté-là mais j'aurais tendance à penser comme fontaine : s'en passer me paraît délicat. Très délicat.

Bon courage.
Revenir en haut
Belenos
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2014
Messages: 44

MessagePosté le: Mer 8 Avr 2015 - 22:55    Sujet du message: Plein le *** !! Répondre en citant

merci pour vos réponses... bien qu'un peu inquiétantes, car j'ai le sentiment que finalement, on se stabilise très difficilement !
C'est d'ailleurs le revers de la médaille d'un forum; on y vient pour déballer son sac, mais on lit également les problèmes des autres, ce qui peut créer de l'entraide, mais aussi être assez anxiogène car on le sentiment que c'est noir partout !
C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je ne suis plus un assidu des forums psy car ça m'angoissait de lire les problèmes des gens et de les voir ne pas s'en sortir !
Ne le prenez pas mal bien entendu, je suis très ouvert au dialogue et aime vous lire, mais j'ai conscience que moi aussi avec un topic pareil, je peux décourager certains !
J'ai lu dans vos réponses que vivre sans traitement est très délicat. Je comprend, et je prend parfois du lysanxia quand je sens que je commence à stresser comme un lapin traqué. Mais je suis têtu, et quand je vois comme c'est complexe de se stabiliser et très éphemère, je prefere ne pas "gober" tant que c'est gérable. L'espoir fait vivre comme on dit. Ce qui me fait avancer, c'est cette amélioration générale que je dois reconnaitre depuis 2 ans. Si mon humeur était une courbe, ce serait une courbe pleine d'irrégularités, mais une courbe ascendante. Alors oui c'est parfois desespérant, très pénible à vivre, mais c'est toujours mieux qu'avant ( c'est dire la bouse dans laquelle je m'étais enfoncé ! ).
fontaine depuis que je m'interesse au trouble bipo, j'ai toujours lu qu'un antidepresseur était contre-indiqué. Après, je te connais pas donc c'est peut-être nécessaire pour toi. Mais peut-être es-tu surtout depressive ?
De toute façon j'ai l'impression que à chaque personne y a une cyclothymie ou bipolarité différente !
Revenir en haut
Dédéjr
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2011
Messages: 174

MessagePosté le: Mer 8 Avr 2015 - 23:47    Sujet du message: Plein le *** !! Répondre en citant

Salut Belenos,

Je comprends très bien ce que tu ressens. Malgré que je suis en dépression, je garde le optimisme que cela aussi va passer.

Mais c'est pénible en effet, j'ai un fils qui a besoin de son Papa donc je fais ce que je peux pour m'en sortir!!
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Jeu 9 Avr 2015 - 08:44    Sujet du message: Plein le *** !! Répondre en citant

bonjour
il existe un grand mythe sur les bipolaires et les anti-dépresseurs. répercuter assez systématiquement. Ma psy est une spécialiste des troubles bipolaires.
un régulateur d'humeur ne suffit pas toujours
mais, comme tu l'a constaté il existe une grande variété dans ce que l'on appelle les troubles bipolaires
je ne peux résister à poster mes deux dernières toiles, deux plus anciennes, mais qui met mon travail en continuité.
suis je une dépressive coloriste? j'ai simplement intégré mon hyper activité dans la peinture et les mots (voir textes de bipolaire)
le travail artistique a été m'a planche de salut, ma chance, même si des problèmes de famille grave m'ont empêcher de faire des écoles supérieurs d'art, ma chance est d'avoir mis les pieds dans un atelier de peinture à 11 ans et de préparer un bac artistique.
et si l'art est une façon de canaliser son énergie, c'est aussi un formidable endroit ou s'exprime nos différences.





mes images sont lourdes ,j'arrête là. mon avatar est un autoportrait

bien sur il y a quelques choses qui me fâchent, c'est la vie professionnelle. avoir l'impression de faire la brasse dans un grand bac à piranhas à la peau plus dur que nous. je pense profondément que la mdph minore notre difficulté d'insertion au niveau professionnel. une raison personnelle d'aimer les associations que je peux rencontrer, avoir l'espoir de faire comprendre aux médecins ou aides sociales, nos difficultés a gérer le stress.

passer tous une bonne journée
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Jeu 9 Avr 2015 - 09:04    Sujet du message: Plein le *** !! Répondre en citant

j'ai omis un dernier point
la lecture des échanges ,des écrits sur notre forum peut laisser dubitatif, songeur sur l'état des soins actuels
c'est pas parfait
mais il faut tenir compte que lorsque la personne va mieux ,elle s'éloigne du forum souvent.
voila, comme dise les Shadocks: c'est tout pour aujourd'hui !
Revenir en haut
callypso79
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2011
Messages: 24

MessagePosté le: Jeu 9 Avr 2015 - 21:40    Sujet du message: Bonsoir Bélénos et amis bipotes Répondre en citant

Bonsoir Bélénos,

Je viens de lire ton message.
Perso, hier j'étais, comme depuis plusieurs jours , bref, plein le ***. Mais, en lisant ton message, je ne me suis pas sentie seule, cela m'a fait du bien. Meilleure journée aujourd'hui
Nous sommes tous bipolaires avec nos propres caractéristiques qui divergent d'un individu à un autre. Mais, je pense que nous avons tous un ressenti exacerbé en commun. Nos traitements, nos vies sont différentes mais tous nous avons ce malaise mais aussi cette force d'être différent (bon, ok , parfois il faut vraiment chercher où est la force, mais je suis sûre - ce soir - qu'il y en a une, ne serait que par la communauté que nous formons!).
Nous ne serons jamais "guéris" mais stabilisés et encore faut-il que notre entourage prof ou perso nous ménage
Les médicaments m'apportent une certaine stabilité sociale que je ne pourrais avoir autrement...Je rentrerai dans ma grotte de nombreuses fois dans l'année...Et je m'enflammerais le reste du temps...Je regrette de ne pouvoir être simplement ce que je suis avec ma différence; j'aime mes sensations fortes dans l'expression mais il y a les autres qui peuvent souffrir de notre différence et puis nous même dans nos trous noirs...Compliqué...Parfois, je me dis, comme nombre d'entre nous, je gère, je prends un peu les médicaments mais pas trop; je me dis que je reste moi et me protège un peu...Concernant les anti-dépresseurs, j'ai entendu dire que cela pouvait passer 15 jours mais après, phase maniaque possible ???? J'ai passé une partie de ma vie avec des anti-dépresseurs ...Pas de grande stabilité....Il faut être bien suivi, je pense. Perso, plus de psychiatre (ça fait du bien de parler de psychiatre et de savoir que vous n'allez pas me prendre pour une "folle" - les gens ne sont pas tous ouverts aux méandres de l'âme - perso, je préfère le voir comme cela que comme une malfaçon, chacun son truc pour faire passer la pilule !- et ne ils ne voient qu'une défaillance qui leur fait peur). Pour la énième fois, changement de psy au CMP...Recommencer qui on est .. pas terrible. Je commençais à me "faire" à celui-là...
Bon, bref, tout cela pour te dire qu'au moins ta venue m'aura apportée quelque chose, alors MERCI !
Bonne soirée à vous tous bipotes ! Demain est un autre jour...
Mon "astuce" du moment, je chante pour évacuer mes émotions (mal, mais je chante ! )
Allez, à bientôt
Revenir en haut
Belenos
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2014
Messages: 44

MessagePosté le: Jeu 9 Avr 2015 - 22:16    Sujet du message: Plein le *** !! Répondre en citant

Dis donc Fontaine, tu es très douée ! Je ne connais rien à l'art, mais tes toiles me plaisent. J'ai une préférence pour l'homme ( ou la femme ) au chapeau. C'est très coloré, j'aime bien ! Tes toiles m'ont faite penser à celles que Clive Barker avait dessiné pour son livre Abarat. Tu n'y trouvera peut-être aucun point commun si tu cherche sur internet ( il dessine pas mal de creatures cauchemardesques ), mais c'est à ça que j'ai pensé en voyant tes peintures.

Callypso79 que dire? On tourne beaucoup en rond n'est ce pas ? J'ai également des "astuces" pour maintenir le cap; j'apprend à pardonner mes états d'âme. J'ai tendance à culpabiliser car je me sens triste, car j'ai l'impression d'être un boulet... Alors j'apprend à me pardonner, tout ! Ou du moins j'essaie. Si je n'y arrive pas, je me pardonne également...
C'est d'autant plus chiant que pour un mec, on attend souvent une certaine force, de la virilité... Bon ben on repassera, car je me sens pas très viril, ou bien en phase haute, et encore. J'aurais aimé être homo parfois, j'aurais mieux assumer cette hyper-sensibilité je pense LOL.
Allez je m'égare un peu... Bonne soirée...
Revenir en haut
g g
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2012
Messages: 235

MessagePosté le: Sam 11 Avr 2015 - 09:22    Sujet du message: Plein le *** !! Répondre en citant

Bonjour , je suis persuadée que beaucoup de femmes et d'hommes sont ravi ( es ) ( seraient ) de rencontrer un homme sensible qui ne cherche pas absolument à vous persuader de sa supra - virilité ( qui me semble plutôt un signe de fragilité non assumée ) ; je pensais naivement que les plus jeunes pour beaucoup attachaient bien moins d'importance à ce genre de stéréotypes , tout de meme qui ont pour le moins beaucoup vécus et sont quelque peu " élimés " , éculés . La vie est mouvement perpétuel ( parfois à nos dépens ) , en tant que " cyclothymique " , vous en etes en quelques sortes , peut -etre , la quintessence exacerbée ; je suis pour ma part : maniaco - dépressive , sans traitement , que j'ai laissé tomber ( le dernier que l'on a voulu m'imposer ( hospitalisation sous contrainte ... ) je l'ai " gardé " le temps de le dire LOL ) depuis plus de 5 ans , j'avais été diagnostiquée à l'age de 49 ans ( j' en aurai bientôt 60 au mois d'aout ), avec à la clef du dépakote ( de mon point de vue une belle saloperie donné à l'époque un peu lors d'hospitalisations par les psychiatres à tour de bras , m'a - t- il semblé!!!! ) , je fuis tous ces traitements , je préfère une vie calme , rangée , hors des " sentiers battus " , avec une bonne hygiène de vie , mais ce n'est pas en ce qui me concerne tellement nouveau , j'ai toujours été un peu comme cela un peu partout , et depuis l'enfance , à quoi bon faire comme tout le monde , trouvez votre façon unique et personnelle d'etre au monde , meme pas besoin de faire des merveilles , la merveille c'est , peut -etre , surtout d' etre soi , avec le moins de peurs possibles et le moins " de reproches " LOL Bon samedi Belenos et les autres aussi ... A + g g
Revenir en haut
Sylvanien
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2015
Messages: 115

MessagePosté le: Sam 11 Avr 2015 - 11:45    Sujet du message: Plein le *** !! Répondre en citant

Bonjour belenos.

Durant des années, ma vie s'est écoulée au rythme de mes variations d'humeur.
Au fil du temps, ces courbes devenaient de plus en plus dangereuses, me mettant moi, et les autres en danger.
A l'approche de la quarantaine, j'ai fait le choix de vivre avec l'acceptation de la maladie. Je décidai d'être observant quant aux traitements qui m'étaient délivrés. Les débuts ont été difficiles, j'avais l'impression de perdre ma personnalité à cause de toutes ces drogues.
Et puis je me suis rendu compte, après un long travail sur moi, que mes phases étaient moins franches qu'avant.
Je peux te dire que la prise d'un thymorégulateur m'a sauvé la vie.
Je pense qu'il faut faire un travail sur toi avant de prendre une décision impulsive.
Tu en a plein le ... comme tu dis, et tout le monde sur ce forum ne peut que le comprendre, on passe tous passe ces moments de raz le bol.
Tu dis aussi que tu te sens épuisé, las, et tu en marre du regard des autres.
Ton jugement est plus que négatif, tu dois savoir que dans les dépressions, rien ne va plus.
Moi j'ai arrêté de lutté dans ces moments là, je reste affalé sur mon canapé sans "trop" me prendre la tête, sachant que c'est un sale moment à passer. Et je trouve que l'acceptation de cet état dû à la maladie m'est plus facile à vivre.
Ma meilleure amie est cyclothymique, elle est toujours impatiente.
Apprendre à se concentrer sur le moment présent, une des thérapies qui peuvent t'être proposées dans le CMP de ta région.
Je suis inscrit depuis peu sur ce forum. Quand quelqu'un est en stabilisé, il répond aux difficultés de ceux qui ne le sont pas.
Echanges de bon procédés.
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Sam 11 Avr 2015 - 18:53    Sujet du message: Plein le *** !! Répondre en citant

bonjour belenos
merci pour ton compliment
j'ai envoyé ces photos de toiles pour montrer que l'on pouvait me résumer sur le mode simple dépressive. Je vis ,notamment en écoutant de la musique , en peignant, en voyageant des vrais moments d'extases. j'ai plus peur de mes moments d'euphories mais j'ai appris à les reconnaitre, pas forcement à les maitriser. non ,je ne suis pas du tout dans la maitrise. cela m'envoie vers l'alcool ( et non l'alcool m'envoie dans l'extase) le prend beaucoup de baclofene pour dompter ma dépendance.
c'est vrai que les médecins préfèrent me parler de troubles de l'humeur et d'état limite mais cela revoit invariablement aux troubles bipolaires et borderline.
je suis cependant très protégé par la vie, actuellement,tellement que cela me fait peur.(je suis marié à un homme qui m'aime , avec son seul salaire nous vivons plutôt confortablement)
la vie est souvent injuste et je me méfie du retour de manivelle.
je sais aussi mes limites au niveau professionnelle ,je ne peux que travailler que quelques heures (je ne parle pas de la peinture ou de l'écriture ou je n'ai pas de problème de concentration et je peux travailler longtemps). je suis incapable de survenir seule à mes propres besoins.je mesure ma chance (je l'entretien un peu , j'essaye de donner un maximum d'affection a mon mari, mais comme toute bipo je peux être difficile à gérer)
je souhaite plein de bonnes choses à tous le monde ,qu'avec ou sans traitement chacun trouve un chemin qui mène vers l'apaisement et à une vie matériel et social décente. (sans cela je ne crois pas aux "philosophies du bonheur")
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:23    Sujet du message: Plein le *** !!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com