Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

nouvelle recrue, ex conjoint bipote

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Aide aux proches.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sopra33
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2015
Messages: 15

MessagePosté le: Lun 11 Mai 2015 - 23:35    Sujet du message: nouvelle recrue, ex conjoint bipote Répondre en citant

Bonsoir à tous.Sachant que je suis nouveau sur le forum, je ne sais pas si l'endroit ou je m'exprime est le bon. Que les modérateurs m'excusent si je me trompe d'endroit. :)
Mon passage sur ce site fait suite à une rupture ou mon ex concubine, vous m'excuserez le terme, m'en a un peu fait voir de toute les couleurs. Pour rien vous cacher, je suis perdu. Entre la porte de la chambre cassée à coups de marteau, le fait de me mettre à la rue en plein hiver, les relations cachées à droite à gauche, les mensonges à outrance, j'ai l'impression de ne pas reconnaître la jolie fille, si douce et timide, que j'ai pu aimée durant des années. Elle s'en va, revient vers moi, repart voir ailleurs, je ne comprends plus... Je suis peut être bête d'encaisser tout ça en continuant à ma soucier d'elle mais je suis amoureux, tout bêtement.Je tiens à préciser que mon ex était suivi et traité depuis de nombreuses années par un psychiatre. A l'heure d'aujourd'hui, j'ai appris qu'elle avait stoppé toute médication, elle fait n'importe quoi et ça me fait énormément de peine. Je me soucie beaucoup d'elle et ne sait pas quoi faire pour l'aider à reprendre le "droit chemin". D'aprés ce que j'ai pu lire, l'amplitude de la dépression qui risque suivre la phase maniaque va lui faire mal. J'ai vraiment pas envie qu'une fois que la phase dépressive va arriver, elle fasse des bétises. J'ai écrit à son psychiatre pour lui faire part de tout ces évènements, elle ne veut plus le voir à présent, me disant je cite : "avoir été victime depuis des années d'une erreur diagnostique". A ses dires, elle ne serait pas bipo. Que puis-je faire pour lui venir en aide? Merci pour votre aide et votre compréhension.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 11 Mai 2015 - 23:35    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sassandra
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 488

MessagePosté le: Mar 12 Mai 2015 - 01:06    Sujet du message: nouvelle recrue, ex conjoint bipote Répondre en citant

Je ne sais pas trop quoi te dire - à ce sujet - le déni étant à mon avis un état de fait contre lequel personne ne peut rien
sauf la personne bipolaire elle même - Si à certains moments je suis impuissante devant ma maladie
mes proches le sont aussi devant la mienne -

A mon avis , dans ces moments là la personne est inabordable , de plus vous avez rompu
Donc uns seule chose à faire - ne pas en rajouter en forçant ce qui ne peut être forcé
Éventuellement lui faire comprendre que tu es là pour l'aider - en toute amitié
lorsqu'elle en aura besoin et accepter ce qui est : la maladie et peut être la rupture.
Tu es devant quelque chose sur laquelle tu n'as aucune prise : cette douce jeune fille que tu as connu
est bipolaire et est en crise...

Si tu connais sa famille ou si tu as été marié - si la situation devient par trop dangereuse pour elle
éventuellement la mettre en HDT , hospitalisation par un tiers
mais ça ne se fait pas comme ça heureusement
et il ne faudrait pas que cela serve ton désir absolu de la maintenir dans ce que tu voudrais qu'elle soit
ça ne fonctionnerait pas

Encore une fois ce n'est que mon expérience et ce que je pense...
Revenir en haut
Sassandra
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 488

MessagePosté le: Mar 12 Mai 2015 - 01:10    Sujet du message: nouvelle recrue, ex conjoint bipote Répondre en citant

je te souhaite beaucoup de courage..

Mais essaie de relativiser - effectivement quand j'étais en crise avec les toxiques et l'alcool en prime
j'ai pu avoir un peu ( on est tous différents) ce genre de comportement
et je suis encore vivante - si tu pouvais t'éloigner ça relâcherait peut être ta tension interne...

J'ai un ami qui a vécu ça il y a quelques années - quand il a pris vraiment ses distances
sa dulcinée lui est retombée dans les bras - après j'ai pas suivi..
Revenir en haut
Sopra33
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2015
Messages: 15

MessagePosté le: Mar 12 Mai 2015 - 07:12    Sujet du message: nouvelle recrue, ex conjoint bipote Répondre en citant

Merci pour ta réponse Sassandra, effectivement, je me rends compte qu'à mon niveau, il n'y a plus grand chose à faire pour le moment. Je vais essayer de sensibiliser ses parents. Difficile de ne pas vouloir forcer les choses en tout cas... Je sais bien que chacun est différent mais avez vous une idée du temps que peut durer une phase maniaque sans traitement? La sienne dure depuis Janvier... Ca commence à faire long... La personne se rend t'elle vraiment compte de ses erreurs après coup? Bonne journée à tous :)
Revenir en haut
Sassandra
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 488

MessagePosté le: Mar 12 Mai 2015 - 10:12    Sujet du message: nouvelle recrue, ex conjoint bipote Répondre en citant

Là je peux pas te répondre - désolée - je ne vis pas ce genre de manifestation bipolaire
Revenir en haut
TitRenard
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2015
Messages: 9

MessagePosté le: Mer 13 Mai 2015 - 13:48    Sujet du message: nouvelle recrue, ex conjoint bipote Répondre en citant

Bonjour Sopra33

J'ai moi-même vécu des phases maniacs très hautes, durant lesquelles j'ai eu des attitudes et des comportements violents et défiants (l'hyper activité sexuel en étant un aspect, vols, comportements hors norme).
Ce que je peux dire c'est que si mes parents n'étaient pas intervenu par un hospitalisation à la demande d'un tiers, mon délire aurait pu continuer jusqu'à ce que je m’épuise totalement, voire jusqu'à ce que je me fasse du mal à moi-même. Les suicides ne sont pas réservés aux phases dépressives, le risque est aussi très grand en phase maniac.

Pour ce qui est de la conscience de mes actes durant la crise, personnellement je n'en avais aucune. Je ne me rendais pas compte que ce que je faisais était étrange, déviant et dangereux. Pour moi j'étais juste en super forme, avec la sensation de vivre à 1000km/h et c'était très agréable. Sauf que je n'étais plus moi-même, la maladie avait pris possession de moi et elle s'exprimait à ma place me faisant faire et croire n'importe quoi.
Après mon hospitalisation, c'est en discutant avec les amis qui étaient présent durant la crise que je me suis rendue compte de l'ampleur de la folie qui m'avais animé durant ces semaines de manie.

Si ton ex compagne a des comportements qui peuvent être dangereux pour elle ou pour les autres, je te recommanderai de tirer la sonnette d'alarme auprès de sa famille, de la tirer très fort.
Après si elle est plus dans une phase hypomaniac et qu'elle arrive à assurer son quotidien, son travail, alors c'est plus difficile, et j'avoue ne pas savoir ce qu'il faut faire dans ces cas là.

Ce dont je suis certaine c'est qu'il est très difficile voire impossible de faire prendre conscience à ton ex qu'elle n'est pas dans son état normal. Malheureusement dans ces moments là la maladie nous fait croire que nous sommes sur-puissant, invincible avec la certitude que personne ne peut comprendre cet "état de grâce", qui n'en est pas un, mais quand on est dedans, c'est ce que l'on croit.
Après chacun vit les phases maniacs ou hypomaniacs différement, je ne te donne là que mon expérience.

Même si je n'ai pas apprécié au début l'hospitalisation, elle m'a aidé en très peu de temps à redescendre de ma phase "super Up" et a redevenir moi-même et à reprendre le cours de ma vie. Avec le recul je suis reconnaissante à mes proches d'avoir pris soin de moi en alertant et en me mettant en sécurité pour revenir à moi.
La douce fille que tu as aimé est quelque part derrière le masque de la maladie, or seul les médoc permettent de mettre la maladie dans une petite boite et permettre à la vraie personnalité du bipote de s'exprimer sans symptômes.
D'après ce que j'ai pu lire sur la maladie + les sessions de psychoéducation que je suis, plus la période maniac est longue, et plus il y a d'épisodes, plus il est difficile de contrôler la maladie par des médicaments. La plasticité du cerveau fait que plus il fonctionne dans un mode maniac plus ce fonctionnement s'inscrit dans l'architecture neuronale. Il est alors de plus en plus difficile de faire reprendre au cerveau un fonctionnement "normal". Il est donc important et utile d'intervenir le plus vite possible pour ne pas laisser le système s'installer.

Je te souhaite bon courage.
Bien à toi
Tit Renard
Revenir en haut
Sopra33
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2015
Messages: 15

MessagePosté le: Mer 13 Mai 2015 - 20:03    Sujet du message: nouvelle recrue, ex conjoint bipote Répondre en citant

Je te remercie Tit Renard d'avoir pris la peine de m'éclairer un peu plus en me racontant ton vécu. J'ai vraiment l'impression de la retrouver dans ce que tu me racontes. Elle, si peu sûre d'elle la majeure du temps, donne un sentiment de toute puissance et se montre impitoyable envers les autres. Ca me déplait de dire ça mais elle manipule son entourage, ment à longueur de temps, sans vraiment prendre conscience des dégâts occasionnés, c'est vraiment terrible. Un véritable tsunami!!! Je suis loin d'être parfait mais je pense, en toute humilité, avoir fait tout mon possible. Vraiment pas évident à accepter. Comme tu me l'as préconisé, j'ai écrit à ses parents, en les mettant en garde sur le comportement et les attitudes de leur fille. Maintenant, va savoir ce qu'elle va trouver comme mensonge pour échapper à la vérité... Malheureusement, je ne peux pas faire grand chose de plus, si ce n'est attendre et espérer qu'elle descende assez rapidement, car là, ca commence à durer (presque 4 mois...). En ce qui te concerne, et sans indiscrétion, as tu vécu tes phases maniaques suite à un arrêt de traitement et un déni de la maladie? Merci pour ton soutien et ton message.
Revenir en haut
TitRenard
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2015
Messages: 9

MessagePosté le: Ven 15 Mai 2015 - 15:04    Sujet du message: nouvelle recrue, ex conjoint bipote Répondre en citant

Bonjour Sopra33,
Contente de savoir que mon témoignage a pu t'éclairer un peu. La bipolarité nous transforme effectivement en "monstre" très éloigné de la personne que nous sommes en phase stable.
Moi aussi je mentais, je manipulais, je faisais peur aux autres délibérément car j'avais ce sentiments d'invincibilité, mais j'étais vraiment convaincu d'être dans mon bon droit et d'aller bien.
Je me souviens même du jour de mon entrée en HP, mes amis avaient appelé les urgences, j'ai eu un médecin au bout du fils et je lui ai menti, en dissant que tout allait bien et que mes amis s'inquiétaient trop pour moi. Après un médecin est venu m’ausculter mais là encore je lui ai dit que tout allait bien et il est reparti sans même m'avoir examiner.
Ce n'est qu’après quelques jours de prise en charge en HP où j'ai été mise en chambre d'isolation (ca parait terrible comme expérience, mais pour moi ce fut salutaire, car cela ma permis de redescendre tranquillement en toute sécurité). Ce n'est qu'après quelques jours donc je suis revenue à la réalité, où j'ai pu discuter avec les médecins, l'équipe soignante, et me rendre compte que j'avais dérailler sévère. Mais pour dire vrai ce n'est que quelques mois plus tard que j'ai pu en parlé posément avec mes amies qui m'avaient vu dans cet état particulier. L'une d'elle m'a dit : "je te jure j'ai eu peur pour toi, je te regardais dans le tram tu avais des yeux de folle, je voulais retrouver ma copine!" Ca illustre bien que la maladie nous transforme.

Mon dernier épisode n'a pas été provoqué par un arrêt du traitement, c'était une manifestation spontané de la maladie, ce n'est qu’après cet épisode que j'ai été diagnostiquée Bipolaire. Avant je pensais juste avoir fait des bouffées délirantes aiguës sans raison.
Aujourd'hui que j'ai été diagnostiqué, j'ai un traitement que je suis à la lettre, je suis très vigilante à ce que je ressens, (mes émotions, mes humeurs et mon rythme de vie aussi). Je fais très attention car je n'ai pas envie de revivre un accès maniac, même si à vrai dire j'y repense avec nostalgie à ces épisodes car quand on les vis c'est assez agréable: imagine toi vivre une période ou tu es au mieux de ta forme, tu rencontres plein de gens avec lesquels tu es systématiquement a l'aise; cette sensation de vivre à 1000% est agréable, mais ce n'est pas vrai, c'est une illusion crée par ma maladie rien d'autre. L'autre jour alors que j'étais dans une phase down, j'ai dit à mon psy que j'aimerai bien revivre una phase maniac car c'est plus fun que les phases dépressives; il y a toujours chez moi (et d'autres le disent aussi à une sorte de nostalgie. c'est d'ailleurs pour cela que certain arrete les traitements, je ne dis pas que c'est bien, mais je les comprends.

A présent, j'ai compris avec l'aide de mon psychiatre et des cours de psychoéducation que j'aurai un traitement à vie (je préfère partir de cette hypothèse là, même si les choses peuvent évoluer). Cela me permet d'accepter pleinement les médocs. J'ai aussi compris qu'avec l'aide de mon psychiatre, je pouvais "gérer" la maladie, en étant la plus honnête et sincère possible sur ce que je vis, ce que je ressens et comment je vis. Pour cela j'ai des outils, des tableaux de suivie de mon humeur, de mon sommeil, mon appétit, que je montre à mon psy pour voir sur la durée comment se sont passées les semaines entre deux RDV.

Avant d'être diagnostiqué j'avais de grosse fluctuation de l'humeur et du comportement, ce qui a fini par épuisé mon ex et à mener à la rupture. J'imagine donc que toi aussi tu as été épuisé par la maladie de ton ex. Peut-être te dire qu'elle n'est plus vraiment elle-même pourrait t'aider.

Aujourd'hui je sais que je peux annuler ces oscillations d'humeur et de comportement avec les médocs, une bonne hygiène de vie et avec l'appui de mes proches et de mon psychiatre. Depuis que je suis sous traitement mon humeur se stabilise progressivement, je suis redevenue moi-même, et je n'ai pas envie de laisser à nouveau la maladie prendre le pas sur ma personnalité.
J'espère que ta compagne retrouveras sa personnalité.

En écrivant à ces parents tu as mis un point à ce que tu pouvais faire pour elle. Comme le disait Sassandra, lui faire savoir que tu es là pour elle quand elle aura atterrie, c'est le mieux que tu puisses faire.

Les proches sont souvent démuni face aux accès maniacs, et pour cause, ils sont difficile à gérer, et trouver la bonne attitude n'est pas simple.
Bon courage à toi.
Tit Renard
Revenir en haut
Sopra33
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2015
Messages: 15

MessagePosté le: Ven 15 Mai 2015 - 23:26    Sujet du message: nouvelle recrue, ex conjoint bipote Répondre en citant

Ca réconforte vraiment de lire ces témoignages, on se sent un peu moins seuls dans la difficulté. Et ça m'enlève un soupçon de culpabilité. Merci mille fois ! Vous êtes supers :)
Revenir en haut
Sassandra
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 488

MessagePosté le: Sam 16 Mai 2015 - 07:03    Sujet du message: nouvelle recrue, ex conjoint bipote Répondre en citant

Revenir en haut
Perséphone
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2013
Messages: 224

MessagePosté le: Lun 18 Mai 2015 - 08:54    Sujet du message: nouvelle recrue, ex conjoint bipote Répondre en citant

Bonjour à tous,

Sopra, je pense que le souci réside dans le fait que vous ne soyez plus ensemble et qu'elle ne prenne plus son traitement. Il est très difficile, lors d'une séparation de faire entendre raison à celui qui refuse de nous voir, de nous écouter. Je suis passée par là. Avec mon bipote, on a eu notre lot de séparations (une rupture plus longue et douloureuse, les autres bien plus courtes...).

Je crois qu'on ne peut pas te donner de réelles clefs sur ce que tu peux faire pour elle concernant sa crise. Tout dépend du vécu de chacun. Tu sais, les parents de mon ami savent pour sa maladie mais font comme si elle n'existait pas. Lors de notre première rupture (la plus longue...), je les ai prévenus qu'il n'était pas en forme, qu'il fallait faire attention. Eux, tellement soulagés de récupérer leur fils, et voulant tellement ignorer le fait qu'il soit malade, n'ont pas voulu voir et l'ont encouragé dans les débordements de la maladie (rencontres à outrance, sorties...). Ce n'est que cet hiver, soit plus de deux ans après, et après une grosse crise de mon ami cet été, que sa mère a bien voulu entendre que oui, ils n'avaient pas aidé à ce moment là. Donc, contacter les parents de ton ami, c'est une bonne chose si elle a un vécu avec eux qui fait que cela peut marcher; sinon, cela me semble compliqué. Tu peux vite passer pour l'ex jaloux et possessif (crois moi) et elle peut jouer là dessus pour te décrédibiliser. De plus, si ses parents ne se sont pas un minimum renseignés sur la maladie, elle peut aussi se braquer fortement selon leurs agissements.

Concernant le traitement, je ne saurais quoi te dire. J'ai la chance d'avoir un ami qui prend toujours son traitement et l'a toujours pris, même en phase. Par peur d'oublier, parce qu'il avait quand même des petits moments de présence, il m'avait demandé de le lui donner. Par contre, cela demande une réelle confiance (de couple), ce que vous aviez peut-être. Parce que quand je lui donnais quoi que ce soit à boire, manger, il ne disait rien et le prenait. Par contre, venant d'une autre personne, il soupçonnait l'empoisonnement...

Concernant ton "attitude", et il m'est difficile de te dire de faire cela, quand cela a été tellement difficile pour moi d'y parvenir, il faut que tu prennes un peu tes distances. Plus tu vas t'impliquer, plus elle va te repousser. Si elle est en phase haute, tu es celui qui l'empêche de vivre, de réaliser ses grands projets... Je crois qu'il faut que tu lui fasses comprendre que tu es là, que tu seras là, mais que pour le moment, pour TE protéger, tu préfères prendre de la distance. J'ai mis beaucoup de temps à y parvenir, mais j'ai pu constater que c'est quand il sentait qu'il allait réellement me perdre que mon ami revenait et cherchait à reconstruire ce que la maladie avait détruit. Moi, j'envoyais un petit SMS de temps en temps. Je cherchais quand même à garder un contact mais quand tu passes de plusieurs SMS par jour à un SMS toutes les semaines, crois moi, cela fait réfléchir. Quand il appelait et que je disais ne pas avoir le temps parce que j'avais une sortie de prévue, crois moi aussi, il a compris que je pouvais moi aussi passer à autre chose.

C'est en expérimentant réellement notre perte qu'ils peuvent réaliser si oui ou non ils veulent de nous dans leur vie. Si on reste la personne prête à tout pour eux, quoi qu'il arrive, cela n'amène rien de bon. Mon bipote sait que je ferais tout pour lui, je crois que mes différents témoignages sur le forum en sont la preuve, mais il sait aussi qu'en cas de crise, je ne montrerai pas ouvertement cet amour, même s'il est là.

Enfin, comme d'habitude, j'ai écrit un long pavé, mais tout çà pour te dire de penser à te protéger et si tu la sens réellement en danger, de faire le nécessaire pour elle, même si cela te semble impossible.

Bon courage à toi et bonne journée à tous...
Revenir en haut
pomme de pin
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2011
Messages: 68

MessagePosté le: Lun 18 Mai 2015 - 11:34    Sujet du message: nouvelle recrue, ex conjoint bipote Répondre en citant

Bonjour Sopra, je viens de lire ton message et tout le fil.
Patience et courage, je pense que tu as fait ton maximum pour le moment.
Mon bipo est aussi en crise depuis Noël 2014, presque 5 mois, et pour le moment nous sommes séparé.
Le" pavé" de Perséphone m'a éclairée sur certains points aussi. C'est tjs bon de relire des conseils. :)
Là il faut te remettre en état, te reposer, te refaire une santé. Prendre soin de toi.
Je te souhaite que les parents de ton amie se bougent et que tout rentre dans l'ordre assez rapidement.
Amicalement
Revenir en haut
Sopra33
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2015
Messages: 15

MessagePosté le: Mar 19 Mai 2015 - 23:29    Sujet du message: nouvelle recrue, ex conjoint bipote Répondre en citant

Nouvelle du jour. J'ai eu un message vocal de ses parents qui me disent s'occuper d'elle. A 200 kms de distance, je vois pas comment ils vont faire... Enfin, bref, j'ai l'impression de soulever des problèmes de comportement difficiles à accepter, et qui les blesse. Je crois que je vais essayer de passer à autre chose. Malgré mes bonnes intentions, je passe pour le mauvais et ça me dérange. Je capitule!!!
Revenir en haut
pomme de pin
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2011
Messages: 68

MessagePosté le: Mer 20 Mai 2015 - 11:19    Sujet du message: nouvelle recrue, ex conjoint bipote Répondre en citant

Je te comprends. Peut être les parents se sont ils déplacés ? Ou elle est allée chez eux ?
Passer pour le mauvais ça fait mal , je connais. Celui qui dérange et met la famille en face de ce qu'ils pensent être de leur faute. Ça les culpabilise.
Si tu arrives à passer à autre chose c'est bien.
Donnes quand même des nouvelles de temps en temps.
Revenir en haut
Sopra33
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2015
Messages: 15

MessagePosté le: Mer 20 Mai 2015 - 20:37    Sujet du message: nouvelle recrue, ex conjoint bipote Répondre en citant

Je ne pense pas qu'ils l'aient vue récemment... Je peux comprendre que certaines vérités soient difficiles à entendre... Pourtant, je pense l'avoir faut dans son intérêt. En espérant qu'elle se rende compte plus tard, que c'était pour son bien. Je lui ai laissée " une porte ouverte " si elle a besoin. Qui vivra verra !! Merci pour votre soutien
Revenir en haut
pomme de pin
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2011
Messages: 68

MessagePosté le: Jeu 21 Mai 2015 - 07:43    Sujet du message: nouvelle recrue, ex conjoint bipote Répondre en citant

Dans la famille de mon compagnon, enfin ex, ils nient sa maladie, au fond d'eux mêmes ils savent, mais on dit " Il a tjs été comme ça". Alors que deux de ses frères ont eu de gros accrocs. Un s'est suicidé et l'autre à du aller en hôpital psy plusieurs fois. Mais quand on en parle, rarement, ce n'est pas étrange, c'est la faute à pas de bol, aux conditions de travail, à ceci , à cela, "nous pas comprendre" ..

Laisser une porte ouverte je fais ça aussi, mais je me demande parfois à quoi ça sert. On met notre vie d'une certaine entre parenthèse pour attendre leur retour. Ça ne se commande pas je sais bien, mais on attend quand même.

Bon courage et bonne continuation.
Revenir en haut
Sopra33
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2015
Messages: 15

MessagePosté le: Lun 6 Juil 2015 - 02:41    Sujet du message: nouvelle recrue, ex conjoint bipote Répondre en citant

Bonsoir
1) Avez vous déjà été choqués par l'absence d'autocritique chez les personnes atteintes du trouble. (En gros, le problème vient toujours de l'autre, aucun sentiment de culpabilité ). Est-ce typique du trouble?
2) De simples détails de désaccord ont-ils déjà pris chez vous ou chez vos conjoints des conséquences disproportionnées?
3) Les "je t'aime" un jour qui se transforment en "je te hais" le lendemain, sont-ils monnaie courante? Est-ce un jeu? Y a t'il des explications derrière ces contradictions?
4) Pourquoi les bipotes reviennent-ils bien souvent vers les personnes qu'ils ont quitté? Sont-ils conscients de leurs erreurs et bêtises après coup?
5) Une personne atteinte du trouble et qui le nie, est-ce typique? Sans traitement, quelles conséquences?
Tant de questions qui me pèsent, qui rythment et ont rythmé mon quotidien pendant des années.
Merci
Revenir en haut
pomme de pin
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2011
Messages: 68

MessagePosté le: Lun 6 Juil 2015 - 10:29    Sujet du message: nouvelle recrue, ex conjoint bipote Répondre en citant

Bonjour Sopra,

Je vais te dire ce que j'en sais d'après mon expérience , ce qui ne veut pas dire que c'est comme ça pour tout le monde.

1 : oui, choquée, triste, déçue, dans l'incompréhension totale, pour mon ex compagnon c'est tjs la faute de l'autre, il ne se sent pas coupable. Sauf dans un cas, envers ses enfants qu'il n'a pas élevé et qui sont maintenant adultes. Envers moi jamais de culpabilité.

2 : oui, une broutille peut devenir un désaccord majeur qui peut faire tourner au drame.

3 : Je t'aime moi non plus ... même question que toi, un jeu ? Mais c'est courant dans mon couple.

4 : Ils reviennent pcq ils savent qu'on les aime je pense. On est sécure pour eux. C'est l'impression que j'ai. La conscience de l'erreur et la bêtise parfois oui, parfois non. Tout dépend de son état, de ce qu'il a fait.

5 : Je ne sais pas, ici il n'a jamais nié sa maladie et se soigne, mal, mais il se soigne. Sans traitement il fait des TS à répétition. Je pense que sans traitement c'est la mort assurée.

On se pose les mêmes questions et on cherche des réponses, j'espère que les miennes pourront t'aider. Cela fait 10 ans que je me demande pareil que toi.
Peut être d'autres membres viendrons répondre aussi.

Courage et bonne journée
Revenir en haut
Sopra33
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2015
Messages: 15

MessagePosté le: Lun 6 Juil 2015 - 10:47    Sujet du message: nouvelle recrue, ex conjoint bipote Répondre en citant

Merci pomme de pin pour tes réponses, ça me rassure. J'imagine que l'absence d'autocritique est typique des phases d'hypomanie/manie. Du côté de Melle, sans traitement depuis 6 mois, tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes. C'est ça que j'ai du mal à comprendre... a moins que chaque "bonne chose" ait une fin. J'ai l'impression d'être un mouchoir qu'on jette, puis qu'on récupère quelques temps après. De belles promesses et des jolies paroles avant de me rabaisser 6 pieds sous terre quelques jours plus tard. C'est pas tres agreable pour rien vous cacher !! Lol J'ai aussi l'impression que le passé ne s'efface jamais. Certaines erreurs si bénignes soient elles me sont reexpediees en pleine face à la moindre occasion. Comment avancer dans de telles conditions? Et quoi que je puisse dire, de toute façon, c'est moi le vilain méchant pas beau. Punaise mais comment y arrivez vous? Prendre du recul vous semble être la bonne solution?
Revenir en haut
Ieltxu
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2015
Messages: 46

MessagePosté le: Ven 10 Juil 2015 - 20:51    Sujet du message: nouvelle recrue, ex conjoint bipote Répondre en citant

Salut Sopra33,

Mon ex vit, semble-t-il, une phase d’hypomanie depuis des mois. Cela fait quatre mois que nous sommes séparés. Elle me demande toujours du temps pour se reconstruire. Elle me demande toujours à ce que l’on se revoit.
Je l’aime profondément, c’est une femme formidable (il n’y a qu’elle qui ne le sait pas). Mais je préfère faire le deuil de notre relation. Même avec une personne qui ne possède pas de trouble de la personnalité (si ça existe), il est impensable de « reprendre » une relation sans en faire le deuil. Si elle donne signe de vie, ce devra être une nouvelle relation. Comme si tu avais rencontré une nouvelle personne.
Personnellement j’en suis là. Je vais rencontrer une nouvelle personne, dans un mois, un an. Si c’est elle, c’est bien (ou pas). Si c’en est une autre, on verra bien.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:38    Sujet du message: nouvelle recrue, ex conjoint bipote

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Aide aux proches.
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com