Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

L'imagination

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Espace détente
-> Et si on parlait d'autre chose pour changer?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Shujaa
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mai 2015
Messages: 26

MessagePosté le: Ven 19 Juin 2015 - 12:26    Sujet du message: L'imagination Répondre en citant

Bonjour à tous et à toutes !

Je vous soumet ici ma petite réflexion sur l'imagination ainsi que son rôle dans les sociétés humaines. Du moins, je vais essayer de partager avec vous mon point de vu en espérant échanger sur le sujet. Bavarder là dessus si le cœur vous en dit, si vous vous sentez inspiré.
Mais vous verrez en faite que ma réflexion est constellée de questions... avis aux réponses ! Et aux éclaircissement parce que j'ai bien du mal à être clair parfois...

L'imagination, qu'est-ce que c'est ?
Je choisi d'en faire ma propre approche plutôt que de copier coller une définition d'un dico ou de wikipédia.
Pour moi l'imagination est l'interprétation des possibilités dont les racines puisent dans l'inconscient collectif, mais pas que.
En effet, outre les puissants archétypes inhérent à notre nature d'être humain, notre biologie même, des conditionnements naturels qui trouvent leur sources dans la nuit des temps de la vie mais aussi une large plage créative et adaptative font parti du monde imaginaire.

A quoi peut bien servir l'imagination dans la nature ?
L'imaginaire, notamment par le biais du rêve, permet aux êtres l'assimilation psychique des évènements de la vie et est une soupape indispensable dans la gestion des tensions nerveuses et sexuelles. Le rôle de l'imagination dans les relations sociales humaines est un sujet qui mériterait que l'on se penche dessus.
Bien sur son rôle est loin de s'arrêter là et loin de moi l'idée d'en faire le tour car le sujet est une bibliothèque à lui tout seul. Alors où je veux en venir ?

L'imagination dans la survie des espèces.
Un oiseau est en train de se désaltérer dans un point d'eau. Soudain, une ombre surgit: l'oiseau s'enfuit à tire d'ailes car son instinct de survit l'a prévenu d'un danger potentiel, un prédateur par exemple. Ce n'était qu'un sac plastique qui, poussé par le vent, est venu s'échouer quelques mètres plus loin.

Un observateur logique peut se dire: l'oiseau s'est envolé sans réel danger. Il a prit le risque de fuir, de s'exposer, sans même vérifier si le danger potentiel était oui ou non réel. Il a gaspiller son énergie dans une fuite vaine car en vérité il n'avait rien à craindre du sac plastique.

L'oiseau à interprété une éventualité, une possibilité: serait-ce le début de l'imagination ? Peut on dire : l'oiseau a fuit car il a imaginé être en danger ? Lorsque l'on connait un peut les facultés mentales des ces animaux évolués, on peut douter que leur choix soient uniquement du fait de l'instinct. J'ai déjà vu des corbeaux "s'entrainer" à passer devant des automobiles pour avoir une idée du temps qu'ils leur incombent pour se nourrir d'une carcasse sur la route et avoir une idée plus précise du danger réel que représente une voiture: Évolution et imagination. Il y a interprétation quand il y a idée de soi: l'imaginaire générateur du soi.

Cette puissante force qu'est l'imagination est-elle latente en chaque particules de vie ? Et si oui, est-elle le moteur, le coordinateur de l'évolution en lien direct avec l'environnement ? Peut on imaginer cette force régissant la vie primitive d'une façon inconsciente ?
Si oui alors cette force qu'est l'imagination se dévoile et sort de plus en plus de l'inconscient ou du subconscient à mesure que les créature évoluent dans la conscience.
Ou alors, il n'est pas question d'inconscient ou de subconscient mais bien d'une réelle supraconscience au delà même des schémas de pensée les plus subtiles.

Et l'humain dans tout ça ? Nous quoi !

L'être humain n'est pas énorme comme un éléphant, n'a pas de crocs ou de griffes comme une panthère, n'a pas de venin comme les vipères, en gros l'être humain ne doit son salut dans la nature que parce qu’il a sut vivre en communauté hiérarchisée comme bon nombre d'espèces dont c'est la tactique de survit.
L'humain n'est ni fort physiquement, si on le compare aux autres bêtes, ni extrêmement dangereux lorsqu'il est seul et isolé. Il peut sans doute faire croire qu'il l'est en remuant les bras et en hurlant face à un fauve. Le fauve pourra instinctivement "proto-imaginer" ( néologisme pathologique héhé) l'humain comme un danger.

A la base l'humain est une proie. Une proie qui n'a jamais cessé d'imaginer les façons et la manière de survivre dans ce monde hostile. Notre cerveau est lui même une vrai machine à imaginer, créer etc... ce qui fait de nous les êtres les plus évolués de ce monde dont nous sommes actuellement les maitres pour encore sans doutes plusieurs millénaires voire quelques millions d'années ( si on compare avec le règne des dinosaures).
Mais la comparaison s'arrête là car nous n'avons jamais retrouvé la trace d'une civilisation de dinosaures évolués.
Pourquoi ? Sans doute parce que les dinosaures les plus évolués et qui on pérennisés leur descendance via les oiseaux, étaient des prédateurs exclusifs(?)
Il faudra l'avènement des mammifères pour faire apparaitre une espèce omnivore dont l'architecture du cerveau et son évolution lui permettent de changer durablement son environnement d'une manière consciente et calculée. Et comment ? En imaginant les potentialités dans une optique de pérennisation de l'espèce à l’échelle locale, puis mondiale.
Propension qui touche ses propres limites dans les désastres écologiques actuels et les guerres.

L'humain a sut survivre à la nature, et aux propres représentant de son espèce par ce que des milliers d'années d'évolutions on fait de lui une espèce hautement imaginative.
Ce monde parallèle qu'est l'imaginaire lui font penser qu'il n'est pas forcément conscient de toute choses alors il imagine une divinité omniprésente et omnipotente car il n'arrive pas calculer l'infini des probabilités.

C'est un raccourci un peu ambitieux qui traduit le fait que l'imaginaire à une place prépondérante dans notre rapport avec la réalité qui, a mesure que la lumière se fait dans la conscience, devient de plus en plus en lien avec notre esprit (microcosme/macrocosme).

L'ultime raisonnement d'un être qui rêve pourrait être celui-ci: suis-je en lien direct avec ce que je nomme vérité ou réalité ou suis-je en train d'imaginer, de rêver un monde qui n'est que l’extension de la nature de mon esprit dont la source est la supraconscience ou Intelligence Divine ?

To be or not to be...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 19 Juin 2015 - 12:26    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Espace détente
-> Et si on parlait d'autre chose pour changer?
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com