Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Me myself and I
Aller à la page: 1, 2  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nadeja
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2010
Messages: 57

MessagePosté le: Jeu 30 Juil 2015 - 17:42    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

Juste une petite vague à l'âme.

Mes journées se succèdent et se ressemblent tellement.
Je me dis que j'ai le temps de rien et pourtant je m'ennuie .

De quoi ai-je envie?
Toujours aller plus haut dans la maîtrise du mal et préserver ce que j'ai .
Seulement, je n'attends plus rien .

Juste offrir tout ce dont a besoin mon bébé.
Moi je vais bosser super tôt , je m en prends plein la tête car je découvre encore tous les problèmes d'un job comme le mien . Je dans une Direction informatiques et j avoue que quand la compta plante on me fait porter le chapeau alors qu'ils respectent pas les règles élémentaires de comptabilité : crédit - débit = solde
brefffffff

Je n'ai pas le temps ni même l envie d'aller au sport alors que je grossis
Mon pantalon à pince taille 38 me va presque comme un fuseau ...
Suis une baleine qui ne fait pas trop d'effort pour ressembler à une sirène

Ma vie sentimentale et amicale est inexistante
j ai horreur des we
Mais non je ne suis pas chiante, je suis bipolaire...

nb : Comme de nombreux bipotes, j ai regardé mr jones - en anglais - car pendant deux heures je l ai cherché en streaming en VF et j ai pas trouvé.
Me suis déjà fait chopé par adopi pour avoir téléchargé juste un album donc ils m'ont dans le colimateur...
Donc en fait je cherchais comme une abrutie pour me rendre compte que je pigeais l anglais donc j ai regardé le film et je dois dire que richard gere joue SUPER SUPER bien le passage upppppp to down ...

Mes amitiés
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 30 Juil 2015 - 17:42    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sassandra
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 488

MessagePosté le: Sam 1 Aoû 2015 - 12:55    Sujet du message: Re: Me myself and I Répondre en citant

Nadeja a écrit:

Mon pantalon à pince taille 38 me va presque comme un fuseau ...
Suis une baleine qui ne fait pas trop d'effort pour ressembler à une sirène



Bonjour - si tu es un baleine , je suis un cachalot

38 même 40 - faut pas déconner

Ou la tyrannie des apparences - je sais , je sais
j'ai passé mon temps à me prendre pour une baleine
et quand je vois les photos d'avant je vois un canon...

D'ou la réflexion
Que de temps perdu à se dévaloriser pour RIEN...
Revenir en haut
Sassandra
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 488

MessagePosté le: Dim 2 Aoû 2015 - 11:59    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

En te lisant je me disais hier que il y a plein de gens qui ne sont pas bipolaires
qui sont insatisfaits de leur vie

Plein de femmes lambda qui se prennent le cerveau pour quelques centimètre de taille en plus ou en moin

plein de " trimards" qui sont encroutés dans un travail qui les pompe jusqu'à la moelle
et qui y restent pour x raisons


plein de clampin qui sont seuls seuls seuls seuls

On peut aimer un enfant mais si on ne vit que par lui et pour lui
on s'oublie et il y a un manque

Je ne pense pas que ce soit bien de tout focaliser sur la maladie


je crois que c'est toi qui disait que par rapport à ton passé
tu avais un bon travail un appart à paris etc etc

Peut être tout simpleent as tu mené ta vie
sur des bases qui n'étaient pas celle qui te convenaiebt
et peut être que parfois il faut réfléchir à ça et poser des actes dans ce sens

Dès fois j'ai pas envie d'aller au sport
mais je sais que le sport est bon pour moi
et ma petite voix me dit que je déconne
alors je me mets un coup de pied au derrière
et j'y vais : après je suis toutjours contente

ce n'est que mon expérience
Revenir en haut
Nadeja
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2010
Messages: 57

MessagePosté le: Dim 2 Aoû 2015 - 18:57    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

Sassandra ou la voie de la raison!

Quand je parle de mes centimètres de taille, ce n'est qu'un truc qui n'arrange pas le reste.
Je suis en représentation au bureau, tout le temps en réunion et ce serait se mentir que dire qu'on s'en fiche de son apparence.

Je n'ai pas le culte du corps mais j'ai toujours fait beaucoup de sport avant tout pour avoir une tonicité du corps là où ma vie parfois n'a plus ce peps.
Quand on dit avoir des tripes c'est pas seulement une image, c'est aussi avoir un corps qu'on maîtrise dans ses mouvements et qui empêche la lassitude du corps, la flemme du corps, celui que l'on traîne. Quand mon ventre est tonique, je puise une énergie de lui ...

J'ai plus trop le temps ni l envie de faire du sport et comme je ne suis pas adepte des régimes, mon corps est devenu mou .
Je vais commencer par mieux manger. Aujourd'hui je me suis cuisinée un repas sain et du coup je n'ai pas eu le coup de barre .
J'ai fait pratiquement tout ce que j'avais à faire sans fatigue.

Tu as raison tout focaliser sur son bébé n'est pas bon mais en fait, j'essaie de faire au mieux pour lui pour que justement il ne soit pas mal.
Tous les jours il se construit et j'essaie de l'aider à être bien dans ses baskets tout en le préservant de ma souffrance.
On dira " si la maman n'est pas heureuse comment peut elle rendre heureux son bébé ? " et bien moi j'essaie juste de tout faire pour qu'il ne soit pas malheureux . Je le socialise le plus possible pour qu'il ne soit pas comme moi. Je lui apporte des choses mais je ne néglige pas toutes les autres opportunités . Je ne l'enferme pas avec moi : il part une semaine en vacances sans moi avec ma famille et on part ensuite ...
Il voit beaucoup de monde: il va à la crèche, il a une baby sitter, il va chez ses cousins le we et tous les deux jours j'ai un ami qui vient le voir - c'est un ex avec qui je suis restée dix ans et qui me dit que c'est un peu comme son fils: il lui manque !

J'ai pas l'impression de perdre des choses en m'occupant que de mon enfant car j'ai réalisé que je ne guérirai jamais et que les plaisirs chez moi sont rares ...c'est comme ça . Mon attitude fait que je limite la casse dans une société où les marginaux finissent toujours par être malheureux . Le rouleau compresseur est puissant jusqu'à pouvoir m'enfermer alors que je n'ai fait de mal à personne .

Alors tu me dis- à juste titre - que je devrais penser à tout ce chemin parcouru oui j'en suis assez fière mais il était dicté par un instinct de survie avec l'espoir d'être heureuse . Aujourd'hui je continue ce chemin pour mon fils car il lui garantit une stabilité. Me concernant, je ne serai jamais heureuse, tout ce que je touche m'échappe des mains. Le papa de mon fils était celui que j'aurais voulu garder près de moi mais il a choisi une autre vie en me traitant de tous les noms.
J'aime pas supplier, j'aime pas insister alors ...comme il m'a dit " souffre en silence" c'est ce que je fais.

Mes états d'âme j'en parle ici et ils sont contrecarrés par les médicaments .
Je ne vis pas je survis et oui c'est peut être triste mais je ne vais pas mentir

J'ai plus le goût. Au moment où j avais envie de faire les choses même le plus simples, c'était toujours un problème pour mes parents.
Maintenant je sais même pas ce qui me ferait plaisir .
Je m'isole, la solitude est difficile mais à la fois c'est ce que je préfère : l'autre me dérange car j'ai des rythmes particuliers et de grands coups de fatigue . Si on me demande qu'est ce que j'ai ? Je peux pas répondre alors ça devient des reproches. Merci c'est bon , je n'ai pas besoin qu'on me prenne la tête alors que je suis juste en train de me ressourcer ...

Je suis pas super marrante hein ? :-)
Revenir en haut
Sassandra
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 488

MessagePosté le: Dim 2 Aoû 2015 - 21:30    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

pas super marrante non, en fait je me rends compte de la chance
que j'ai
car s'en est une - de fonctionner différemment...
j'aimerais bien t’insuffler ce qui manime
qui me rend la vie interessante
(ça fait longtemps que j'ai pas pris de grosses baffes sauf ma fille au placard et qui me parle plus)
mais ça se donne pas comme ça - et c'est bien pourquoi c'est une chance

Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Mar 4 Aoû 2015 - 08:20    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

bonjour!
je ne crois pas que le malheur soit forcement le lot des bipolaires. Certes, l'état de la protection sociale et du monde du travail n'est pas jouasse. Mais la société réserve toujours des rencontres amusantes, des amitiés même brèves. Tu es dans une mauvaise passe, mais la vie contient de nombreuses pochettes surprises. Ton enfant peut t'amener ses plaisirs, sa passion : promenade dans les jardins publiques, les séances bébé cinéma ou la piscine ...tu trouveras d'autres mamans avec qui échanger ou animatrices.
garde un peu de moral !
bonne journée
Revenir en haut
Nadeja
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2010
Messages: 57

MessagePosté le: Mer 5 Aoû 2015 - 13:50    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

Merci pour ces encouragement!

Aujourd'hui j'ai envie de "passer" à l'acte, je m'explique : taper un grand coup de gueule ou distribuer des points à la figure.
L'incivilité urbaine m’insupporte, je sais que je ne suis pas un top modèle mais tellement de gens ne me voient pas, me bousculent, avancent comme des tortues, font mine de passer devant moi à une nouvelle caisse qui vient d'ouvrir mais non... aujourd'hui je suis furieuse et cela ne se produira pas .
J'ai déjà contrôlé ma colère deux trois fois ce matin mais je me surprends à gueuler près des gens qui m'exaspèrent genre le type qui cours avant moi pour s’asseoir dans le métro blindé et je dis à voix haute " Quel bâtard " ! je ne sais pas si les gens m entendent mais les mots sortent tout seuls.
J'ai décidé d’exaspérer les gens plutôt qu'ils m’énervent alors je réponds du tac au tac et quid de celui qui n'a pas fait exprès - et ben tant pis pour toi abruti, tu avais cas faire attention à ton environnement!

Le matin, je mets du temps à émerger et heureusement qu'en ce moment la baby sitter s'occupe aussi de mon bébé le matin.
Plus je m'observe et plus je formalise mes difficultés - ce matin l'image d'un système mécanique avec des crans m'est venu en tête...je m'explique : ma vie est une lutte permanente pour atteindre cette stabilité , ce fameux crans - des choses qu'il faut faire pour être stable - parfois ça met du temps et mes pensées d'accélèrent tout en réduisant la précision de mes actes...

Je me compare à ma baby sitter qui est douce et efficace alors que moi je suis énervée et en retard - car en même temps je m'occupe de tout et parfois de futilités ...

A CROCS ET A CRAN ce jour :-( tellement longtemps que j'ai pas pêté de câble.
S'il se passe rien aujourd'hui ce sera un miracle ...
Revenir en haut
Elizaza
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2015
Messages: 16

MessagePosté le: Mer 5 Aoû 2015 - 22:16    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

J'espère que le miracle a eu lieu et que ta journée s'est bien passée :)
Revenir en haut
Nadeja
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2010
Messages: 57

MessagePosté le: Mer 5 Aoû 2015 - 23:12    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

Et bien il faut croire que le miracle s'est produit...
J'ai ralenti le rythme, concentrée sur mes objectifs et je suis rentrée chez moi épuisée mais sans coup de sang...

Ce soir mon bébé et la baby sitter sont venus m'attendre à la sortie du métro, ils s'étaient bien amusés et mon fils a passé une super journée à la crèche...pleins de bisous à mon chéri ...

Ce soir j'ai ramené du travail mais impossible de me concentrer : j'ai trois ordi de sortis mais ma tête refuse de faire des statistiques , je n'y arrive pas :-( en même temps je suis contrariée car mon fils doit partir une semaine en vacances avec mes parents mais je réalise que je ne suis pas prête pour ça et puis tous les préparatifs, le siège auto à ramener , je n'ai pas de voiture et je me suis accrochée avec la personne qui doit m'aider à préparer tout ça. Je n'aime pas être dépendante des gens alors ça m'a agacée ...Moi si je rends service c'est de bon coeur et je ne fais pas prier enfin c'est moi ...du coup je suis fatiguée ce soir et j'arrive pas à avancer mon job en même temps ça m'emm...

Voilà, je peste encore :-)
Revenir en haut
patchouli
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2012
Messages: 17

MessagePosté le: Jeu 6 Aoû 2015 - 21:13    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

Bonsoir Nadeja,

Tu pestes encore, dis-tu?
Tu es Parisienne. Râler fait partie de ton ADN. :-)

Je plaisante, bien entendu. :-)

Je suis un peu comme toi. L'incivilité me fait râler. Mais, après des mois de léthargie, cela fait du bien de se sentir beaucoup moins anesthésié.
Tu es peut-être "simplement" fatiguée et donc facilement irritable. Tu as un bébé et un travail. C'est une source de fierté et en même temps une lourde responsabilité. Alors, à ta place, je continuerais de pester si l'envie m'en prend. ;-)
Revenir en haut
Nadeja
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2010
Messages: 57

MessagePosté le: Jeu 6 Aoû 2015 - 21:40    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

Coucou,

Je ne me sens pas tant fière que responsable effectivement ...
Un enfant c'est du bonheur mais en même temps je n'ai plus le choix : je dois me contrôler.

Pourquoi les gens crient sur moi? Pourquoi ils me collent alors qu'il y a toute la place? Pourquoi tant de personnes ne sont pas gênées par la foule alors que moi mon rêve c'est d'être seule . Je mange seule autant que je peux le midi, je reste seule le soir au maximum ... l'autre me dérange et quand en plus il empiète dans mon espace et bien j'étouffe , c'est une question de survie il faut que je réagisse...

Oui patchouli tu as raison : pester me fais du bien

Je me surprends aussi à penser très fort au papa de mon fils alors que je suis en train de souffrir au cycling . Ça me permet de dégager tout ce que j'ai envie de lui dire et que je ne peux pas => je lui dis je résiste, tu as voulu me faire du mal mais regarde comme je suis forte et non seulement je réussis les pointes d'accélérations demandées par le prof mais en plus ça me libère l'esprit ...

Ce midi, je suis allée au sport mais sortie du cours 25 mn plus tard : sport sans clim avec une chaleur à crever dans une petite salle avec une abrutie devant qui croyait que le cours était pour elle ... je peste encore hahahaha
Revenir en haut
Sassandra
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 488

MessagePosté le: Ven 7 Aoû 2015 - 09:04    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

Nadeja a écrit:
Et bien il faut croire que le miracle s'est produit...
J'ai ralenti le rythme, concentrée sur mes objectifs et je suis rentrée chez moi épuisée mais sans coup de sang...

C


Bonjour najeda - oui c'est bien - perso les cups de sang me font du bien
j'ai pas ton souci avec les gens car maintenant je vis e n pleine cambrousse
ya quand même mes proches - et je braille souvent : qu'est ce que je braille
mais il me connaissent , savent que je suis pas méchante
en général je m'excuse - et ils savent aussi que ça vient de la maladie

On vit en autarcie ma mère, le père de ma fille ( eh oui on a gardé des bons contacts) mon conjoint et moi
dans une ferme divisée en appartements
on est tous des sanguins - bipolaire ou pas
mais personne n'est rancunier
alors pôur "déménager" oui souvent "ça déménage"
mais ça dure que le coup de sang et ça fait du bien


...je ressens les mêmes choses que toi vis à vis des gens de mon entourage
ça me fait plaisir de te lire : je comprends mieux que ça fait partie de "la maladie"..
Revenir en haut
Sassandra
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 488

MessagePosté le: Ven 7 Aoû 2015 - 09:07    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

Une copine alcoolique ( sobre depuis une vingtaine d'année)
dit que elle prend un quart d'heure tous les matins
pour exprimer à voix hautes toutes ses tensions , malaises et colères
elle les exprime au ciel
des douleurs elle en a : elle s'est défenestrée et elle a 80 ans

Elle braille , elle braille ça fait partie de son hygiène de vie le matin

j'ai jamais essayé...car en fait oui c'est la promiscuité de mes proches qui me créent la plupart du temps des malaises...
Revenir en haut
Nadeja
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2010
Messages: 57

MessagePosté le: Ven 7 Aoû 2015 - 21:18    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

Bonsoir,

j'ai pas passé une super journée, je me rends compte que même si j'essaie de faire au mieux, ça passe inaperçu et on me fait des reproches.
Alors je me suis surprise à prendre un ton agacée au bureau car j'en ai marre qu'on me fasse tout porter. Les gens ont tendance à me demander ce qu'ils doivent faire alors que lorsque le souci est sous ma responsabilité, je dois me débrouiller et je trouve ça normal.

Enfin, c'est un détail mais j'ai peur d'être sur un terrain glissant car de jour en jour, je me sens agacée par l'attitude trop envahissante de l'autre.
Du coup j'étouffe et alors je veux que chacun gère sa m...

Moi j'essaie de faire ma vie avec toutes les difficultés qui se présentent et que je gère .Je me sens incomprise même si il serait difficile de me comprendre car je ne me plains pas, j encaisse en souffrant tout de même de ce rythme effréné . Je me retiens de dire ce que je pense, ça fait des mois car je suis du genre à avoir des paroles cinglantes si je déballe tout et si je laisse la machine partir , celle qui détruit tout pour récolter le calme, le rien

J'ai pas le moral, je fais des efforts pour survivre et au final c'est la routine.
Il me manque quelque chose. On me dira : un compagnon? Je ne pense pas...
Je kiffe plus, le tel me dérange, j'abrège, les sortie : ça me dit rien.

Je suis tellement mal, je sais pas trop pourquoi ...

:-(
Revenir en haut
Aqua
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2011
Messages: 45

MessagePosté le: Ven 7 Aoû 2015 - 23:39    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

Bonsoir Nadeja,

C'est effectivement un sentiment que j'ai fréquemment et fortement : celui qu'il me manque quelque chose.
Mais je sais, après des années de bipo., que c'est un symptome de la maladie.
Ni un compagnon, ni des enfants, ni des gens différents, ni les mêmes, ni une autre activité n'empêche ce sentiment.
C'est juste qu'il manquent quelques neurotransmetteurs du bonheur ou de la paix intérieure dans mon cerveau ...

Le pourquoi est deconnecté d'aujourd'hui et lié à l'apparition de la maladie, lorsqu'on peut en trouver la/les causes

Bon Courage
Revenir en haut
Sassandra
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 488

MessagePosté le: Sam 8 Aoû 2015 - 02:12    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

je cherchais à répondre - j'avais des idées dans la tête - et je suis tombée sur cette écriture ....


Bien mal barrée
J’ai dû me faire du mal en ne communiquant pas ce qui m’arrivait….
J’ai dû me faire du mal en n’ayant aucune amie.
J’ai dû me faire du mal en prenant pour argent comptant l’esprit de classe sociale..
J’ai dû me faire du mal en me trouvant laide et pas intéressante.

J’ai dû me faire du mal en laissant l’autre me dicter comment et ce que je devais être
J’ai dû me faire du mal en me prenant pour une victime de l’alcoolisme de mon père. En continuant et en cautionnant cette loi du silence. J’ai dû me faire du mal en ne criant pas ma souffrance lorsque j’étais à marcoussis- papa aurait fait quelque chose. « Les animaux du silence ont imposé leur loi…. »

Je continuais à me dénigrer en me laissant aller …..Je me faisais du mal en vivant dans mes rêves pour échapper à la réalité, je préparais mes grands malheurs à venir…..
J’ai dû me faire mal en étant attirée uniquement par des toxicos ou des alcooliques, je me suis fait réellement mal en plongeant dans les vices de l’alcool et de la drogue.je me suis fait du al en anesthésiant mes douleurs en les recouvrant par des litres et des litres d’alcool et de drogue, j’ ne m’occupais pas de moi je me négligeais…..je me suis fait très très mal en sautant à pied joint dans
Des situations extrêmement dangereuse -d’ailleurs je me suis fait violer….

Je me fais du mal quand je suis soumise au virus de la culpabilité, ma façon d’éduquer ma fille ,ce que j’ai pu faire parfois quand je buvais, quand je me dis que je ne sais pas aimer, quand je me dis que je ne fais pas ou n’ai pas fait ce que j’aurai du faire quand je me dis que j’ai trop mangé ,quand je n’ai pas fait assez de sport….

Je me fais du mal quand je ne fais pas ce que je devrais faire ou quand je fais ce que je sais que je ne devrais pas faire….je me fais du mal donc quand je ne fais pas mes papiers en temps voulu en les laissant traîner jusqu’à ce que justement ce papiers me bouffent tellement le cerveau que je suis obligée de m’y mettre…

Je me suis fait du mal quand j’ai oublié et nié mes talents avec l’alcool ou la paresse….ces talents ne demandaient qu’à s’exprimer…
Je me fais du mal quand je me mens à moi-même . je disais que pour moi c’était fini l’amour le désir car je n’acceptais pas mon corps vieillissant et n’ayant pas suffisamment confiance en moi-même c’était plus facile de fonctionner ainsi…

Je me fais du mal en niant mes blessures «  tout va bien et soudains je suis surprise de ces boulversements soudains et de ces crises de déprimes qui surgissent tout à coup…

Je me fais du mal en étant perfectionniste...
Revenir en haut
Sassandra
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 488

MessagePosté le: Sam 8 Aoû 2015 - 02:15    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

le 28 février 2012
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Dim 9 Aoû 2015 - 09:53    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

bonjour nadja
j'ai l'impression qu'une petite semaine de vacances dans ta profession ne serait pas du luxe.
je te sens excéder , on communique mal dans cet état d'esprit. il ne faut pas confondre insultes avec mise au point.
il faut ralentir. J'ai l'impression que tu es dans la gestion du quotidien, dans une liste définie de travaux à réaliser. Une obligation pour toi, et pour les autres. Une sorte de pré-carré où chacun surveille ses moutons. Une grande paix sociale.
globalement, je dirais que tu n'es pas la seule à perdre un boulon, de temps en temps. Le bazar semble dans la nature humaine.
il faut hiérarchisé ses priorités personnelles.
refuser gentiment quand on ne peut aider, car soi même on est en difficulté
c'est sans doute une approche maladroite, mais c'est ce que je ressens
passe un bon dimanche, quoi qu'un peu gris....
Revenir en haut
Nadeja
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2010
Messages: 57

MessagePosté le: Jeu 13 Aoû 2015 - 20:56    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

Merci pour vos messages, vraiment!

Je ne sais pas si j'ai besoin de vacances mais mon esprit a besoin d'être apaisé.
Comment apprécier des vacances quand tout m' ennuie, quand ça va pas, qu'en moi il y a le bruit du vide.
Car le rien à un goût amer, plus envie d'avancer peut être arrêter là , j en peux plus de cette maladie!

J'essaie de m'occuper de moi, je me fais des cadeaux, je fais du sport et puis ? rien je suis épuisée de ce goût de rien ...
Je préserve ce que j ai tout en ayant l'impression de "gâcher" car je n'apprécie rien.

Les autres font leur vie, le père de mon fils est avec une autre . Je suis un peu triste mais quand je me vois , je me demande bien qu'est ce qu'il foutrait avec moi , tellement je suis nulle !

Ça y est mes images sont revenues, je me vois laide et je ne peux plus croiser un miroir sans être désarmée devant cette laideur...

Heureusement que mon fils est en vacances avec mes parents, il est heureux et à chaque fois que j'appelle , il rit et chante ...c'est génial ça !
Vais-je arriver longtemps à cacher ce retour de l'horreur en moi? je n ai plus de goût ni d'odorat!

Je suis dans mon pays sombre, sans espoir et prisonnière .
Parfois, j'ai envie de changer complètement de vie, aller à l'étranger , parler une autre langue, changer changer changer ...

Désolée pour cet état d'âme, je voulais pas venir pour me plaindre mais je me sens seule avec ce mal que je cache, que je gère tant bien que mal .
Pourquoi j ai cette vie? Pourquoi je me bats tout le temps ? Si j 'arrête de luter je sais ce qui m'attends , je serai dans mon pays sombre et en plus sans un sou pour voir grandir mon bébé ...

Je dois continuer ou partir ...pour toujours ...

:-(
Revenir en haut
Sassandra
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 488

MessagePosté le: Ven 14 Aoû 2015 - 09:04    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

Bonjour Najeda -

Ton vague à l'ame dépression dure
Tu en es ou avec tes traitements ????

Peut être un burn out ? Avec tout ce que tu fais ?

J'ai de la chance - quand je suis comme ça , les traitements fonctionnent
moi c'est l'anti dépresseur qui me sort de ça - même si c'est pas préconisé pour bipolaire
Revenir en haut
Sassandra
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 488

MessagePosté le: Ven 14 Aoû 2015 - 09:11    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

[quote="Nadeja"
Je dois continuer ou partir ...pour toujours ...

:-([/quote]

Je sais que de par ton vécu tu vas avoir du mal avec ça
mais dans ce cas là (ça m'est arrivé il y a 20 ans lors de mes premieres tentatives de sevrage alcool)
la solution c'est rdv direct avec instances médicales
ou urgences psy...

Je n'ai pas vécu l'hp comme toi
c'était un endroit ou je pouvais baisser les bras et ne m’occuper que de moi
et la promiscuité avec d'autres malades mentaux ne m'a jamais gêné
je dirai même bien au contraire (une sorte de fascination questionnement sur la "folie"
avec tout ce que les observations amènent comme réflexion
sur moi , le sens de la vie , et de la normalité
tu pourrais laisser l'enfant à ton conjoint
on n'enlève pas un enfant à sa mère comme ça..

je pense que si tu ne fais rien
les évènements vont te rattraper

je t'embrasse
Revenir en haut
Sassandra
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 488

MessagePosté le: Ven 14 Aoû 2015 - 09:13    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

je n'ai pas vécu l'hopital psy comme toi
car c'est toujours moi qui ai décidé d'y aller...
Revenir en haut
Nadeja
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2010
Messages: 57

MessagePosté le: Ven 14 Aoû 2015 - 13:33    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

Coucou Sassandra,

je sais que tu as raison , un jour une psy m a dit une chose très vrai - la maladie est plus forte que vous !
C'est comme ça, il faut accepter!
Mon conjoint? Je n'ai pas de conjoint. Le géniteur de mon fils ne l'a pas reconnu...
Il est avec une autre , un moche, une conne , une sans-classe - J'irais bien lui foutre mon poing dans la gueule à cette péta...mais c'est à lui que j'ai envie de foutre une belle baffe

Je récupère mon fils demain et ensuite nous partirons en club pour BB VIP- des activités pour lui et du repos et du sport pour moi , je pars avec un ami ...
Je me suis reposée cette nuit et je vais un peu mieux en fait, je fais trop de sport et mon corps ne suit pas car j 'ai aussi tendance à dormir vers une heure du mat - réveil 6H
Je sais qu'avec notre maladie , il vaut mieux éviter les coups de fatigue du coup je me mets au repos quelques jours car j ai mal partout dans les jambes et aux genoux...

Je pense pas aller à l'hosto même si je sais que j en ai besoin ...j ai pas le temps :-)

Bises
Revenir en haut
Sassandra
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 488

MessagePosté le: Ven 14 Aoû 2015 - 15:31    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

oui , pour moi la maladie c'est comme la drogue - je dois admettre ( et accepter)
que je suis bipo

je me suis pourri ma semaine en ressentiments contre ma mère et ma fille...

Une amie m'a dit : elles elles vont bien , le poison c'est toi qui te le distille : la lie du ressentiment.

Comment faire quand c'est là, c'est comme une pulsion compulsion

ya des moments ou je compulse sur le ressentiment...

ya des solutions : écrire, prier, bruler ses écrits

un sophrologue m'avait dit : debout imaginer une cible et mettre la tête de la personne au milieu
lui lancer une fléchette imaginaire de toute ses forces en hurlant...

je me suis démontée l'épaule...

La plupart du temps bien que je sache qu'il est un "luxe" que je ne peux me permettre
quand je suis dedans
je suis pas du tout en pleine conscience - c'est pour ça que je dis que je compulse dessus

ya plein de vidéos sur le net qui je pense pourrait faire passer la pilule
au moment ou les pensées poison sont là - malheureusement je suis comme une chienne accrochée à son beefsteack
ya que ça , que ça , que ça
et qui c'est qui morfle cher à la totale ? c'est bibi

On devrait ouvrir un post ressentiment ou on écrirait tout - peut être que ça nous délivrerait
Revenir en haut
Sassandra
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 488

MessagePosté le: Ven 14 Aoû 2015 - 15:52    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant



Un petit truc qui m'avait soulagé ya quelque temps....
Revenir en haut
Sassandra
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 488

MessagePosté le: Ven 14 Aoû 2015 - 15:55    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

je l'ai pas fini : à droite les cons ça ose tout et c'est même à ça qu'on les reconnait...

faudrait que je reprenne "la chôse"

biz
Revenir en haut
Nadeja
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2010
Messages: 57

MessagePosté le: Ven 14 Aoû 2015 - 17:26    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

Alalalala , oui je connais ça , quand on a une idée en tête , elle trotte longtemps et même si la raison nous dit qu'il faut arrêter, qu'il faudrait dé scotcher, lâcher l'affaire ...on reste collée !

Dans ces cas là ? Courir? faire des exercices de math? Repasser, se faire une beauté des pieds, ranger ses papiers, lire un truc bien compliqué sur la philosophie par ex sur la métaphysique ...
Le problème c'est que justement quand on scotche on n'a plus de force pour faire autre chose, tellement notre énergie est avalée par des conneries ...

En parlant d’énergie, je me suis aperçue de quelque chose grâce à une remarque d'un ami . Il me dit , tu es comme une enfant , tu t'agites jusqu'à ce que tu tombes alors qu'il faudrait apprendre à gérer son énergie ...la diluer dans le temps ...

Si ça va trop vite , il faut ralentir sous peine de le payer cher quand l’énergie viendra à manquer ...
Mes phases de down sont souvent produites par une baisse de tonus, une fatigue naturelle car je ne suis pas wonder woman il faut que je me mettes sur pause ou off pour recharger mes batteries ...

Hier soir j'étais mal mais en fait fatiguée, je me suis couchée vers 21H45 chose incroyable , en prenant tout de même un truc pour dormir et ce matin , j'avais un peu d'espoir , un peu plus qu'hier ...

Oui je souffre de ressentiment avec le géniteur, oui je suis bien dégoûtée pour ce qu'il a fait ...mais y penser ne fera de mal qu'à moi!
Lui pardonner ? JAMAIS ...le zapper? ...avec le temps va tout s en va ...elle est belle cette chanson ...

Bises
Revenir en haut
Sassandra
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 488

MessagePosté le: Ven 14 Aoû 2015 - 20:10    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

Tu sais bien que tout passe najeda , même nous
Maintenant avec le recul quand je me rappelle de ces périodes de fou ( de folle)
pour lesquelles je me suis pris la tête
de façon hallucinante et ce qu'est devenu la cause de tous ces chambardements...
je me demande vraiment ce que j'ai pu leur trouver
à mes princes charmants
Bon c'est sur - ya des deuils à faire et c'est des périodes ou tu morfles
tout ce qui ne te tue pas te rend plus fort
cela s'avère vrai pour ma part

Que je suis contente d'avoir 57 ans !!!!
même si je pars en vrille encore
j'arrive à mieux accepter les périodes douloureuses
quoique j'aime bien dire aie ( l'arthrose) et que ça se sache.

A l'époque j'avais l'alcool et la drogue comme béquille - c'était facile de picoler et de me dire que je
me f...de tout

Mais à la finale à ne pas vouloir vivre la douleur je l'ai payé cher et encore
je peux remercier je ne sais quoi - la vie- d'être encore vivante
parceque je l'aime et de ne pas être estropiée ou un légume

J'ai eu beaucoup - beaucoup de chance

Je t'embrasse - je pense à toi en demandant que cette sale période
finisse par passer
tu sais les choses arrivent
quand elles doivent arriver , ou quand on ne s'y attend pas
et avec le recul il fallait que je passe par toutes les mouises
rencontrées ou dans lesquelle je me fourrais allègrement
(les éternelles répétitions)
pour comprendre certaines choses que je n'aurais pas compris autrement
car j'étais construite ainsi
Revenir en haut
Sassandra
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 488

MessagePosté le: Ven 14 Aoû 2015 - 20:15    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

parfois quand je vais pas bien , je vais sur le net
et je tape mon problème pour tomber sur des sites
de développement personnel
je fais leurs exercices et souvent ça marche
Revenir en haut
Nadeja
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2010
Messages: 57

MessagePosté le: Dim 27 Sep 2015 - 08:04    Sujet du message: Des moments de vide et de trop plein Répondre en citant

Bonjour,

Je suis pas venue depuis quelques semaines.
Il y a eu les vacances dans le sud avec baby et un ami.
Le retour sur Paris quand même sympa dans la mesure où j'avais besoin de me retrouver seule avec mon bébé .

Reprise du travail, rythme effréné. Ah oui j ai changé d'AD. Effexor me faisant gonfler je suis retournée avec Prozac.

Je suis moins gonflée d'autant que j ai repris le sport d'une manière intensive : en plus de mes séances entre midi et deux de cycling à fond les ballons, je m'astreins à des cours de boxe de folie une fois par semaine : deux heures d'efforts intenses.
J'ai mal partout, mon corps se dessine mais rien de super top non plus.

Je suis irritable, quand on se rapproche trop de moi dans le métro ou à une caisse , ou pire qu'on me fait mal sans faire exprès . Lors de ma vie sans enfant, je serais rentrée dans une colère monstre : pas très classe mais libératrice pour moi . Je suis une extravertie, quand il m'arrive un truc et que ça me plait pas , j'hurle. Quand ça me fait rire, j'explose de rire. Je suis vraie

Au boulot, ça se passe encore mal. On parle derrière mon dos et alors que je dis à mon directeur que ça se passe bien , le client lui dit qu'il est déçu . Je passe pour une mytho.Mon directeur me fait des menaces en toute liberté, je lui ai dit calmement de rester correct parce que moi je suis pas une merde non plus. Je sais que le client peut me virer et alors? C'est pas de ma faute, le client dit que je veux pas manger avec lui et l'autre en face de moi est injuste avec mes horaires . J'ai plus envie d'arrondir les angles, je veux bien le faire une fois ou deux mais là c'est bon => moi je vois grand ici ou ailleurs je suis pas une petite merde comme vous voulez me le faire croire

Dans ma tête c'est le bazar, j oublie pleins de trucs , c'est le bordel dans ma tête et dans mon sac à main.
Mon bébé est toujours impeccable, lui et ses affaires: La femme de ménage m'aide à maintenir une maison propre.

Je me sens en bordel : une super concentration par contre, mais pas sur le long terme. C'est comme si je me fatiguais et que mon cerveau allait se réfugier je ne sais où.

bébé- crèche - métro- boulot-sport-baby sitter- bébé- crevée - dodo pas top car bébé me réveille toutes les deux heures
Je veux changer de vie

Bises
Revenir en haut
Sassandra
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 488

MessagePosté le: Lun 28 Sep 2015 - 11:57    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

Bonjour najeda

Parfois les mi temps thérapeuthiques aident

Je peux pas te donner de conseil sur le boulot - quand tu décris , je me dis que je pourrai ABSOLUMENT
pas supporter cela et j'ai fait en sorte dans ma vie de ne pas avoir à le supporter..

Bon courage à toi - prends soin de toi
Revenir en haut
Nadeja
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2010
Messages: 57

MessagePosté le: Lun 28 Sep 2015 - 12:11    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

Coucou Sassandra,

oui tu as raison de vivre comme ça, moi j'ai essayé mais le besoin de stabilité, me sentir un peu comme tous ces moutons, ça me rassure quelque part pour mon fils.

Sa maman à un bon travail et il ne manque de rien.

Ce qui m'inquiète c'est que je suis vide à l'intérieur malgré tout ce que je fais . C'est horrible cette maladie .
A la boxe j ai pas le temps de m ennuyer mais c'est mon corps qui souffre le pauvre - on le pousse jusqu'au second souffle. C'est un effort que tu dois effectuer quand tu as atteint un fatigue intense.

Mes journées sont vides, j aime que les clopes et le ketchup : c'est débile je sais mais voilà ...

J'aimerais bien que ma tête ne soit plus ailleurs

Bises
Revenir en haut
judex
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 19 Sep 2015
Messages: 71

MessagePosté le: Lun 28 Sep 2015 - 13:53    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

Salut nadeja, ce vide sideral je l'ai deja ressenti alors que j'avais 2 enfants. Le travail et le sport m'ont aussi fait du bien mais attention à ne pas te surmener! J'avoue que ton message d'hier m'a laissée perplexe; je n'arriverrais jms à faire le meme emploi du temps! A bientot
Revenir en haut
Sassandra
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 488

MessagePosté le: Lun 28 Sep 2015 - 14:24    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

je me suis dit la même chose au niveau de l'emploi du temps

Ceci dit beaucoup de femmes que je connais vivent ainsi - je me demande comment le repos nécessaire
surtout dans ce type de maladie est possible

J'ai fait autrement mais ma fille n'a jamais manqué de rien.

Elle n'avait pas les dernières marques à la mode - mais ça fait partie de mes valeurs que je pensais inculquer
- la tyrannie du paraître...
Revenir en haut
Nadeja
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2010
Messages: 57

MessagePosté le: Lun 28 Sep 2015 - 20:33    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

Pour l'emploi du temps, c'est une manière de se rassurer tout en sachant que j'ai pas vraiment le choix.
Je suis crevée mais quand tout s'arrête alors là , comme tu dis judex - vide sidéral.

J'essaye tous les jours de trouver des stratagèmes pour vivre des moments heureux mais je dois avouer que c'est bof

Sassandra, quand je dis que mon bébé ne manque de rien , il a des fringues que je choisis et non pas ceux que j'accumule.
Les marques peu importe, je veux qu'il ait de belles matières sur lui pour être à l'aise : je trouve des trucs sympas et un garçon c'est vraiment cool à habiller

Pour les jouets, il joue plus avec son ballon et mon tel qu'autre chose. J'évite d'accumuler les jouets parce qu'il les balance. Il a quelques livres, un petit camion pour se déplacer, des petites voitures, un petit vélo en bois pour avancer et un cheval à bascule- il a piano et autre objets bruyants qui n'ont plus de piles ouffffff :)il joue à la crèche toute la journée alors quand on est tous les deux on danse, on chante, on joue à cache cache et on rit aux éclats;

Je veux pas qu'il soit dans la paraitre , je veux qu'il soit zen et bien dans ses baskets.

Me concernant, je me bats contre ce vide, j'ai du mal à le combler et je dois sûrement me résigner.

@ bientôt
Revenir en haut
Sassandra
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 488

MessagePosté le: Mar 29 Sep 2015 - 09:32    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

Nadeja a écrit:
Pour l'emploi du temps, c'est une manière de se rassurer tout en sachant que j'ai pas vraiment le choix.
Je suis crevée mais quand tout s'arrête alors là , comme tu dis judex - vide sidéral.



Bonjour - je sais pas si l'hyper activité fait partie de la maladie - mais je suis comme ça
Il faut que ma journée soit remplie de a à z sinon ya comme un malaise
Un médecin un jour m'a demandé si je savais ne rien faire
je lui ai dit méditation relax : il m'a répondu :" ça c'est encore faire, les gens qui vieillissent
mal sont les hyper actif car ils ne savent pas se poser pour contempler
ce qu'ils ont fait de bien, ce qui est beau autour d'eux"
Perso , je ne sais pas faire - quand je m'arrête c'est la télé,
des thrillers ininterrompus et en ce moment uniquement cela en boucle.
Je crois que cela révèle une incapacité à être totalement en phase avec moi même...
Revenir en haut
Sassandra
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 488

MessagePosté le: Mar 29 Sep 2015 - 09:44    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

Nadeja a écrit:
me résigner.



Je ne pourrai appliquer ce terme à moi même :il me hérisse....
Une foule de question te concernant se bouscule dans ma tête.
As tu toujours été comme ça ?
Tu viens de sortir d'une rupture , ne serais tu pas en dépression larvée ?
Il n'y a pas que la maladie - As tu examiné ta vie ? As tu réfléchi
à tes orientations et tes choix - sont ils adaptés à ta personnalité ?
As tu fait la paix avec ton passé ?
Perso - par vécu - je ne pense pas que le juste faire- faire- faire
puisse combler tout - j'ai capté qu'il est important pour moi
de combler certains besoins et désirs qui sont vitaux en passant par exemple
par l'expression artistique - quand j'y suis le temps et l'air ont une autre saveur :
je suis en phase.

Je t'embrasse
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 840

MessagePosté le: Mar 29 Sep 2015 - 21:12    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

Salut,

C'est vrai qu'il faut prendre le temps de réfléchir à sa vie, faire la paix avec le passé, j'allais écrire le présent, c'est peut-être bien un lapsus révélateur : il faut peut être accepter que sa vie n'est pas telle qu'on l'avait imaginée, mais qu'elle n'est sans doute pas si mal, qu'elle aurait en tout cas pu être pire. Bref, une forme de résignation positive.

Il est bon aussi de prendre de la distance avec le travail. C'est un moyen de subsistance. On y passe beaucoup de temps, c'est sûr. On y rencontre des gens, certains qu'on va apprécier, d'autres moins: on ne choisit pas ses collègues. Mais il faut essayer de s'en désinvestir émotionnellement parlant, surtout quand les émotions sont négatives.

Enfin, essayer de profiter de l'instant présent. Par exemple, avec les enfants. C'est une charge, une responsabilité. Mais il faut essayer de vivre à cent pour cent certains moments, comme celui où on leur lit une histoire. Penser à ce qu'on fait et seulement à ce qu'on fait...et ainsi en profiter réellement.

Amicalement,
Revenir en haut
Sassandra
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 488

MessagePosté le: Mer 30 Sep 2015 - 07:37    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

Bonjour,

Oui mépine la pleine conscience - j'essaie parfois - je devrais le faire plus souvent...
j'ai vu une émission ou un gars disais : le bonheur c'est profiter de chaque petit bonheur de la journée


en fraternité anonyme on a le carnet de gratitude : je suis vivante, il fait beau, mon fils gazouille , j'ai un toit, je termine mes fins de mois - les écrire

J'ai discuté avec une amie qui a fait une burn out dans une grosse boite ou elle était traductrice
elle m'a dit que actuellement les médecins du travail pouvait être d'une grande aide car ils captent bien
les difficultés liées au boulot actuellement - ils ont refusé le mi temps thérapeutique
elle est en arrêt maladie , a quitté la boite, et cherche à travaille en free lands
Elle ne regrette rien. De toute façon ils cherchaient à la pousser dehors
en augmentant la charge de travail.....

Parfois - je fais des expériences style : aujourd'hui tu respires consciemment
et tu t'imagines lumineuse ou tu souris aux gens
je fais comme si - et ça fonctionne la plupart du temps..
Revenir en haut
Nadeja
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2010
Messages: 57

MessagePosté le: Jeu 1 Oct 2015 - 17:00    Sujet du message: Me myself and I Répondre en citant

Merci beaucoup les filles

As tu toujours été comme ça ? Oui je fonctionne comme ça depuis tellement d'années même si mes points de focus se déplacent , j'ai une tendance au vide intérieur depuis que je suis petite. Alors que les autres sont bien ensemble, à un moment je disjoncte et je me réfugie dans un monde où il y a le rien ...

Tu viens de sortir d'une rupture , ne serais tu pas en dépression larvée ? Non. C'est dur la rupture mais au fond ce qui me manque c'est l'état dans lequel j'étais où je pouvais oublier mes soucis , je me sentais bien : droguée et saoule mais bien ...

Il n'y a pas que la maladie - As tu examiné ta vie ? As tu réfléchi à tes orientations et tes choix - sont ils adaptés à ta personnalité ?
Oui j'évite au max les contraintes et j'aime mon job , c'est juste les gens, la foule , ça me dérange les cons en fait :)
J'aimerais vivre ailleurs peut être pour profiter du soleil et des choses que la nature peut nous offrir. Marre de vivre dans une cage à lapin avec tout le monde ...

As tu fait la paix avec ton passé ?
Non pas du tout.
J'ai beaucoup souffert quand j'étais enfant. C'était horrible, je n'étais pas à ma place , je cherchais ma place et on me donnait des coups et des cris ...
Je voulais faire pleins de trucs mais j avais pas le droit et tout était compliqué. J'étais en guerre
et il y a eu cette phase où on m a enfermée à l hopital et les masques sont tombés => Les gens n'étaient pas là, je me voyais dans un trou noir, j'étais seule avec quelques amis de l hopital - qui sont hélas très malades - plus skyzo qu'autre chose .... Les gens contre qui j'étais en guerre avaient pris le dessus me réduisant à néant .
Je sais vraiment ce que c'est de souffrir ....

Mais pourquoi, je me sens surveillée, on me colle , les gens me dérangent

Bises

@ plus

Nb: Ce soir j ai pas trop envie - mais je vais boire un verre avec un super collègue et je paye la baby sitter un peu plus tard , c'est ça les petits moments de bonheur n'est ce pas ? J ai envie de le voir mais j ai pas envie de sortir parce que je me sens mal ...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:39    Sujet du message: Me myself and I

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com