Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Ateliers d’écritures :

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Espace détente
-> Artistique.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Lun 24 Aoû 2015 - 09:32    Sujet du message: Ateliers d’écritures : Répondre en citant

Ateliers d’écritures :
Des petits textes à une grande édition

Depuis un certains nombres d’années, je participe à un atelier d’écriture.
Une écriture que j’ai découverte au SAVS de l’élan retrouvé.
L’élan retrouvé étant une institution spécialisée dans le suivi en alcoologie.
Le SAVS offrant un accueil de jour, des activités cultuelles multiples pour ses membres.
Il est clair que toute la nébuleuse « de l’art thérapie » fait par des professionnelles motivés offre a des personnes en difficulté, en dépression notamment, de nouveaux chemins pour orienter sa vie, redécouvrir le monde avec une optique différente.
La seule chance d’une dépression : elle est un temps de questions et de réflexions pour les personnes en souffrant, malgré le mal de chien que cela fait à note âme, à notre corps.
Ainsi, j’ai découvert l’écriture dans son essence même : un moyen intime d’expression
Pour écrire : j’ai mal !
Pouvoir le lire, le faire lire.
Contre le simple cri étouffé dans une chambre.
Décrire cette douleur, ce noir nuage qui presse la poitrine et noie le regard sur le monde.
Je peux écrire « la barque chavire »quand c’est mon cœur qui tombe à l’eau.
Dépasser l’encre des calamars des bas fonds.
Parler des fleurs dont on remplit sa fenêtre, les mangeoires à oiseaux.
La femme derrière la vitre qui guète l’abeille et la mésange.
Contemple le petit monde de la rue : une station de bus tout devant, là attendent des grappes de voisins du « secteur tertiaire » regroupés par affinité. Discussion du retour de vacances, les photos dans le téléphone, la préparation du cartable. Discussions saisonnières. Dans un moment de silence, l’inquiétude de ne pas voir arrivé untel.
Passe la femme au chien.
Flâne le gardien de l’immeuble.
Nos jours s’alignent de minutes d’habitudes, une somme d’habitude des uns et des autres.
La femme engouffre la poussette dans le bus, ce qui n’est pas rien : demander le droit d’entrer au conducteur, pousser le bébé, bloquer le bébé pour valider.
Par l’écriture, on peut passer de la douleur à la vie, simplement.
Dans mon atelier, nous sommes cinq, six, parfois plus.
Tout nos chemins sont différents, notre motivation, notre attente.
En commun : écrire pour décrire
La couleur de jours.
L’arc en ciel de son âme.
Intérieur, extérieur, nous tenons nos stylos comme un râteau, une bèche.
La feuille est une page à labourer.
Sauf que chaque sillon est le propre de l’auteur, aucun ne se ressemble.
Cette fenêtre qui regarde le monde, si divers à l’ombre de nos iris bleus, verts ou noirs
Ce jet de semence entre ordre et désordre.
Nous nous sommes habitués.
A écrire, se lire, écouter, commenter, corriger, recommencer.
Nous avons sauté le pas.
Le charme des pas : chaque pas apporte sa question.
Editer un book !
Oui, mais pour qui ?
Ce qui sous-entend la question du : comment ?
Le message de notre atelier d’écriture : ouvrir l’écriture au plus grand nombre.
Que le dragon cesse de faire peur. Retaper ce qui a pu être assassiné à l’école, notamment l’esprit créatifs, la curiosité (il existe à contrario des écoles merveilleuses) ou retrouver ce qui a pu être oublié, perdu dans le torrent de la vie quotidienne.
L’écriture tient beaucoup du chant, à force d’écoute, de pratique, assimilation, découverte d’un nouveau vocabulaire : aria des cantatrices ou chanteuse des rues.
Rédiger une œuvre publique ?
Non, nous ne visons pas le Goncourt, nous en mesurons bien la distance.
Comme un peintre amateur devine la peine et l’aisance magique d’un Delacroix ou d’un Titien.
En rédigeant une œuvre pouvant être remis dans une bibliothèque afin de présenter notre démarche (plus exactement la démarche de l’animateur/animatrice d’atelier qui donne le ton à nos rédactions)
Nous avons relu nos textes, nous avons rendu notre copie
Chaque texte se présente comme un petit état avec ses lois, ses codes, sa prestation, ses hérésies
En la matière, je suis une hérétique pratiquante, plus à tord qu’a raison dans de nombreux domaines. (Mon prénom correspond à ces équidés qui refusent furieusement d’avancer quand l’envie leur prend)
Question : jardin à la française ou jardin anglais ?
Patchworks ou aplats?

Derrière cette question anodine, je ressens la question du droit d’écrire, de l’appartenance ou pas d’une science de l’écriture qui intègre ou exclue.
Présenter un livre ratissé, corriger, bien trop sage pour le refléter chacune des entités ayant collaboré.
Une préface explicitant le choix et la démarches.
Ou la volonté d’offrir une œuvre propre débarrassé de ses scories.
Apprendre à écrire, apprendre à écrire correctement, comme la science de la perspective, la science de l’orthographe, la syntaxe. Je n’ais absorbé n’y l’un ni l’autre malgré un accompagnement de bien de courageux bénévoles (ainsi m’a ton écrit : Anne, il faut te le dire un jour, hiver ne prend pas d’S)(j’aime bien mettre des S aux mots, ça meuble et sa fait jolie)(j’aime bien faire jolie, mes correcteurs ne sont pas sorties de l’auberge).
Je m’interroge.
Je me suis interrogée à ma manière, dans mon petit groupe, façon tempête dans un verre d’eau.
Les borderline ont l’art et la manière de souffler des vagues sur une eau trop calme, même au mois d’aout.
Il n’y a pas que les mésanges que je devrais adopter.
Une bonne équipe de serin me serait utile !

PS
j'ai mis ce texte sur mon blog de mediapart (je couple parfois mes posts)
j'ai allégé le coté pétage de plomb
de cette volonté de faire un book, j'ai été la petite main pour recouper, unifier la mise en page.
des questions sont apparus, des appels téléphoniques avec.
comme beaucoup d'entre nous je mesure l'effort que j'ai à faire pour garder mon calme
je ne sais pas quand le book sortira, ni sous quel forme, je vous informerais de la suite de cette aventure
en tout cas, il faut que je bétonne mon retour à l'atelier
je sens venir le moment ou je vais dire : comme certains le savent je suis bipo...je fais rien comme tout le monde, un truc comme cela. Je vais chercher mes mots, c'est sur !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 24 Aoû 2015 - 09:32    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Ven 28 Aoû 2015 - 08:26    Sujet du message: Ateliers d’écritures : Répondre en citant

bonjour, voici la suite de l'histoire
je me suis associée et notre animatrice a tranché
nous sommes de nouveau dans la période relecture des textes.
tout ne sera pas parfait, nous le savons et avançons dans cette idée, néanmoins quand le travail sera terminé ,les participants seront heureux du résultat. Du moins ,je l'espère, les premières moutures étant plutôt bien accueillies.
quant à mes réactions, elles semblent être restées dans des normes acceptables. Tout le monde à plutôt bien réagit.
donc l'histoire de l'histoire se passe plutôt bien même si cela reste un superbe effort d'équilibriste de le mener à bout (l'importance du choix des mots sur cette terre...)
bonne journée!
Revenir en haut
feuilledarbre
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2008
Messages: 2 024

MessagePosté le: Mar 1 Sep 2015 - 21:27    Sujet du message: Ateliers d’écritures : Répondre en citant

Beau projet, Anne.


J'essaierai un jour moi aussi de participer à un atelier d'écriture, ça m'attire beaucoup.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:35    Sujet du message: Ateliers d’écritures :

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Espace détente
-> Artistique.
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com