Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Un médicament connecté

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Informations
-> Trouble bipolaire, on en parle...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Team bipote
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2014
Messages: 863

MessagePosté le: Sam 19 Sep 2015 - 13:19    Sujet du message: Un médicament connecté Répondre en citant

Une gélule, deux capteurs, et voilà le médicament connecté !




DSIH, DL, MARDI 15 SEPTEMBRE 2015

La société pharmaceutique Otsuka et le spécialiste du numérique Proteus Digital Health se sont associés pour développer le tout premier médicament connecté, un antidépresseur.

Leur dossier de demande d’approbation de cette nouvelle génération de traitements a été accepté par la Food and Drug Administration (FDA) la semaine dernière (1). Un événement dans le sens où c’est la première fois que l’agence américaine se voit soumettre une telle combinaison. Le comprimé intègre un capteur ingérable qui est capable de communiquer avec un autre capteur, patché sur la poitrine du malade, et une application logicielle. Rappelons que la technologie de capteur ingérable de Proteus Digital Health a été reconnue par la FDA il y a maintenant trois ans (2).

Le capteur ingéré a vocation à envoyer un signal au patch dès lors que le médicament atteint l’estomac. Le patch enregistre alors l’information, horodatée, qui vient s’ajouter à d’autres mesures collectées via son propre capteur. L’ensemble des données sont transmises au smartphone du patient, ou autre dispositif similaire, via bluetooth. Elles peuvent également être envoyées au médecin sous réserve du consentement du patient. Leur lecture est accessible sur un portail web sécurisé.

Si elle était mise sur le marché, une solution de ce type pourrait bien sûr permettre de mieux comprendre les mécanismes d’adhésion à un traitement, et par conséquent d’ajuster la prescription, son dosage, ou le rythme des prises. L’histoire ne dit pas encore si les patients sont, de leur côté, prêts à avaler des capteurs !

(1) http://www.otsuka-us.com/newsroom/Pages/NewsArticle.aspx?ItemId=18

(2) http://www.proteus.com/press-releases/first-medical-device-cleared-by-fda-w…

- See more at: http://www.dsih.fr/article/1647/une-gelule-deux-capteurs-et-voila-le-medica…
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 19 Sep 2015 - 13:19    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
emma16
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2012
Messages: 517

MessagePosté le: Sam 19 Sep 2015 - 22:35    Sujet du message: Un médicament connecté Répondre en citant

c'est assez inquiétant je trouve. Bien qu'il soit vrai que la non observance du traitement soit un facteur de rechute, mais la psychoéducation aide bien.
Je sais bien qu' il y a des patients très réfractaires ou très déficitaires, mais cela apportera-t-il un changement ? N'est-ce pas plutôt du flicage des patient, la porte ouverte à l’arrêt de prise ne charge par la sécu des patients non observants.
Çà fait un peu scénario catastrophe !!! je me fais l'avocate du diable.
emma
Revenir en haut
Team bipote
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2014
Messages: 863

MessagePosté le: Mer 30 Sep 2015 - 19:52    Sujet du message: Un médicament connecté Répondre en citant

La première pilule Bluetooth


La FDA va examiner l’utilisation du médicament Abilify de Proteus pour les maladies mentales. Cette pilule contient un capteur qui s’avale et envoie un signal radio à un patch connecté. Celui-ci enregistre les informations et les envoie au médecin.

Le 27/09/2015 à 13:31 - Marie-Céline Jacquier, Futura-Sciences


Certains patients abandonnent leur traitement en cours de route. La solution : la pilule connectée qui prévient le médecin en cas d’arrêt du traitement. © Judit Klein, Flickr, CC by nd 2.0

Environ la moitié des personnes ayant des maladies chroniques dans les pays développés ne prendraient par leur médicament correctement. C’est particulièrement problématique pour des personnes souffrant de troubles de la mémoire, de maladies mentales, qui abandonnent fréquemment leur traitement, entraînant des risques d’aggravation de leur état.

Mais voici que des scientifiques ont trouvé une solution pour savoir si les patients prennent bien leurs cachets correctement : un médicament intelligent qui prévient le médecin si le traitement est interrompu ou mal suivi par le malade. Comment fonctionne-t-il ? Le médicament se présente sous la même apparence qu’une pilule normale. Quand le patient prend sa pilule, elle se dissout et libère le capteur contenu dans le médicament. Le capteur envoie un signal à un patch, fabriqué par la société Proteus, qui est porté par le patient.

Le patch enregistre l’information et récolte d’autres données sur le patient, comme son activité au cours de la journée. Toutes ces informations sont transmises au patient par son téléphone portable, mais aussi, avec son consentement, au médecin. Les patients peuvent visualiser ces informations sur un logiciel de leur téléphone et le personnel de santé sur un portail web sécurisé.


Une fois dans l’organisme, le médicament se dissout et le capteur envoie un message à un patch qui enregistre l’information. © Stephalicious, Flickr, CC by nc 2.0

Un médicament destiné à des patients souffrant de troubles mentaux

Cette technologie innovante combine le médicament Abilify d’Otsuka (aripirazole), prescrit dans le traitement de la schizophrénie, au capteur de Proteus. D’après un communiqué de presse de la société californienne, c’est la première fois que l’utilisation de ce type de médicaments est étudiée par la FDA (Food and Drug Administration), l’agence sanitaire en charge du contrôle et de la réglementation du médicament aux États-Unis.

Ce traitement innovant pourrait donc servir aux patients souffrant de troubles mentaux comme la schizophrénie car ces malades ont besoin de prendre leurs médicaments sur de longues périodes. Et il arrive fréquemment qu’ils arrêtent de le prendre ou qu’ils ne le prennent pas correctement.

« Aujourd’hui, les patients souffrant de maladies mentales sévères se battent pour adhérer et communiquer avec leurs équipes de soins de santé au sujet de leurs médicaments, ce qui peut influer grandement sur les résultats et la progression de la maladie, explique William Carson, de la société Otsuka, qui fabrique le médicament. Nous croyons que cette nouvelle médecine numérique pourrait révolutionner la façon dont l’adhésion est mesurée et répondre à un important besoin médical, non satisfait dans cette population. »

http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/medecine-premie…
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:52    Sujet du message: Un médicament connecté

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Informations
-> Trouble bipolaire, on en parle...
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com