Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Comment ne pas re-dévier dans la bouffée délirante ?

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
BigUpine33
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2015
Messages: 4

MessagePosté le: Mar 13 Oct 2015 - 20:49    Sujet du message: Comment ne pas re-dévier dans la bouffée délirante ? Répondre en citant

JE SUIS BIPOLAIRE ET FIERE DE L’ETRE … depuis 3 jours…une Renaissance
J’ai été diagnostiquée bipolaire après une grosse bouffée délirante en 2011 et je n’ai jamais eu de ‘dépression’ à proprement parler. Je suis bipolaire plus UP que down. Je me pensais encore unipolaire il y a une semaine.
Dans la vie de tous les jours, personne ne détecterait que je suis bipolaire.
On me décrit comme une personne sociable, qui a le contact facile, la joie de vivre, pragmatique, très terre à terre mais aussi, très fêtarde et ambitieuse dans le travail. Je suis toujours la dernière à faire les fins de soirée et je peux abattre un volume de travail incroyable.
J’ai eu une vie à ne pas plaindre voire à envier : une enfance heureuse dans une famille nombreuse et plutôt aisée, je n’ai jamais manqué de rien. Je suis cambdgienne / chinoise, une éducation stricte oú la réussite sociale est le mot d’ordre.
Bonne élève, j’ai fait une classe prépa puis une ESC. Bien évidemment, je faisais partie du BDE, infatigable fêtarde et très populaire. Puis j’ai quitté la France après mes études pour vivre 4 années magiques en Australie où j’étais chef de produit marketing pour une grande marque de cosmétiques. Je suis devenue à Sydney la personne à connaitre de la communauté française si vous vouliez faire la fête.
J'avais 28 ans et au bout de 4 années je stagnais et décidais de repartir en Europe, à Londres plus exactement.
Trois mois avant mon départ, ce fut le nouvel an 2010, j’essayais pour la première fois la MDMA…il est 4h du matin et c’est le lever du soleil, une vue imprenable sur l’océan, les palmiers de Bondi Beach, le son de la Techno qui retentit me fait un effet étrange (alors que habituellement je la déteste). Je danse pour le Soleil, mon être tout entier est en osmose avec la nature et quelle belle sensation de bonheur, comme si une énergie d’Amour circulait dans tout mon corps.. wowww ! Je n’avais jamais connu ca avant.
Je repris des pills pendant ces 3 derniers mois de manière festive et je sentais que j’étais en train de me transformer. Tout mes cinq sens s’étaient ‘ouverts’ et se sont décuplés, ma sensibilité s’est complètement développée : savourer la nature, la musique, l’artistiques, les gouts, le toucher. Juste la vue de l’océan, le toucher du sable, les caresses du vent, le fredonnement d’une musique classique, un tableau dans une musée pouvaient simplement me procurer un moment d’extase, une nouvelle ‘énergie’. Des choses dont j’étais complètement imperméable avant et n’y trouvais aucun intérêt.
J’avais prévu avant de rentrer en Europe de faire un road trip en Asie avec une amie mais je la lâchais en milieu de route sur les côtes de Sihanoukville Cambodge pour rester un Américain sur lequel j’avais eu le coup de foudre. Mon bien-être et mon osmose avec la nature s’étaient exacerbés dans cet environnement.
Un soir pendant que j’écrivais un mail à ma famille sur l’ordi, une petite voix me chuchote de faire ‘Attention’ à ce qui m’entoure.
Culturellement, ma famille est bouddhiste, je ne m’intéresse que très peu a la religion. Je crois personnellement en un monde visible et invisible créé par un Etre Suprême, peut importe qui Il est.
Je me laissais guider instinctivement par mes pensées et je commençais à tout écrire sur mon ordinateur puis sur un cahier: ce que je ressentais, mes idées, mon cheminement, ma réflexion.
Je passais 4 jours sans dormir à peine à manger et je vécus une aventure que je décrirais un mixte entre shutter island et Da Vinci Code.

Je sentais mes facultés intellectuels et corporels se développer comme dans le film Limitless, mes neurones allait a 1000km/h, je fusais d’idée à la seconde, je ne dormais pas et avais une force et énergie incroyable. Je la dégageais aussi étonnement, j’attirai beaucoup de gens. J’étais capable de ressentir l’énergie des animaux, des hommes, des arbres, des plantes, une hypersensibilité de chamane.
J’avais commencé par gratouiller un business plans pour but de gagner de l’argent pour mes désirs personnels de faire le tour du monde mais j’étais aspirés à des choses beaucoup plus grandes, j’avais trouvé des théories : celle du bonheur, de l’homme en tant qu’animal social et nombreuses théories mathématiques révolutionnaires, des théories pour sauver le monde.
Tout est lié et connecté, osmose (cf le film Avatar), une gigantesque matrice oú tout est finalement un code, où Tout est écrit. Tout avait un sens : les mots, les lettres, les nombres, les codes, les formes, les logos, le Christ, Hitler, Pol Pot, tout. J’avais compris. Eureka, ecrivais-je souvent. Tout convergeait vers un message, un code unique.

J’étais devenue l’Elue, un messager, mais que voulait-on vraiment que je fasse en suivant ces signes ?
Je n’étais pas enfermée dans une chambre mais ces 4 jours je les passais avec l’Américain qui partit en fuyant au bout de 2 jours puis je restais dans le hall en extérieur d’un hôtel sympa oú je parlais à tout le monde vouloir prêcher ce que j’avais découvert. J’avais bien sur voulu déclarer au monde que j’étais le nouvel Elu sur wikipedia mais sans succès …
Les dernières heures de ces délires messianiques et mégalo j’avais perdu le contrôle de moi-même et vivaient des expériences émotionnelles intenses et extraordinaire : des fous rires, orgasmes, empathie, colère, hystérie, pitié, compassion, etc
Tout cela fit exploser mon cerveau en Apothéose au Soleil et m’évanouissait brutalement.
On me réanimait avec je ne sais quel cachet et on soigna mes blessures. Selon les dires des spectateurs autour de moi, j’avais agi telle une ‘possédée’, de manière incohérente, à crier partout, me touchant le sexe, et ai même voulu tuer un ‘ami’ avec une force extraordinaire.
Je mis plusieurs jours à me remettre de cette expérience follement extraordinaire mais je ressentais désormais une grande sagesse intérieure.
Je retournais en Europe mais je ne m’y sentais pas bien et décidai de rejoindre mes parents qui vivent à Shanghai depuis 10 ans. Rapidement, ils me firent consulter un psychiatre. Je fus dans le déni pendant un an jusqu'à ce que je réalise que ‘j’étais folle’, la première voie de la guérison, revenir sur terre, à la réalité. Je fis quelques rechutes rapides mais incomparable a ce que j’avais vécu. Hébergée en HP de luxe chez mes parents qui me suivaient à la culotte je fus stabilisée au bout de 1.5 ans avec de la depakine et du risperdal. Ce fut quand même un travail de sorcier à trouver LES bonnes combinaisons et dosages : zyprexa, olanzapine, lithium, rivotril, depakine, etc…
Malgré le refus de mes parents, je repartis en France pour retrouver une vie normale avec un travail. Je le trouvais en un mois et suis aujourd’hui consultante en recrutement depuis 3 ans.
Je fis 2 rechutes avec HP et elles surviennent toujours dans le même contexte : pendant les vacances et avec une copine très spirituelle avec laquelle j’ai des discussions existentielles et philosophiques qui sortent du contexte du train train quotidien de la vie pro.
Entre temps, mes théories se peaufinent et je prends de plus en plus conscience de l’Osmose universelle qui régit les hommes, cette grande matrice.
Je viens de sortir de l’HP il y a 3 semaines, j’étais partie dans un délire de Franc-maçonnerie, j’avais aussi oublié de prendre mes médicaments. J’ai donc perdu pieds encore une fois dans une bouffée délirante. Heureusement je stabilise très vite, au bout de 2 jours avec mon traitement actuel.
Je repris le travail normalement, mais je sentais un vide à ma vie. Je partis consulter une psychologue mercredi dernier qui changea radicalement ma vie. Je lui expliquai que je ne trouvais pas de sens à ma vie actuelle, j’ai une mission à réaliser sur cette Terre mais ne sait pas laquelle. Je suis perdue, je ne sais pas quoi faire de ma vie. Mes amies me disent que j’ai les symptômes de la dépression : rester au lit toute la journée le week-end, envie de rien faire, le ménage, la cuisine, etc… Est-ce a cause des médicaments me demanda-t-elle ? Je ne pense pas, peut être, mais j’ai toujours été flémarde dans ma vie perso, faire le ménage est une grosse contrainte pour moi, je peux dormir 15h d’affilé, je n’ai pas vraiment de passion ou de centre d’intérêt ; cela avant même l’apparition de mes bouffées délirantes. Les gens adorent aller au musée, se cultiver, décorer chez eux, moi je m’en fiche !
Elle m’expliqua qu’elle aurait pu identifier mes problèmes chez une personne ‘normale’ dans ses traumas de l’enfance ou autre mais pour moi, le diagnostic serait complètement faussé car je n’étais pas stabilisée. « Votre éducation fait que vous savez quoi faire : bien travailler à l’école, réussir son travail, gagner de l’argent tant que vous avez un cadre tout roule, et vous avez peut être été bridé pour vos propres désirs et passions. Vous allez bien lorsque vous avez un « CADRE ». Votre ‘paresse’ et ce manque de désirs sont certainement vos downs de la bipolarité.
Et l à, je fais tilt, c’est la Révélation : JE COMPRENDS QUI JE SUIS et comprends ma différence. J’ai la capacité d’avoir une force monumentale lors de mes Ups et des downs pas handicapant dans le quotidien Il faut faire appel à un spécialiste de la bipolarité, il peut m’aider à me comprendre.

Le lendemain, tellement contente d’avoir réalisé cela, je sens que je monte en Up, je ne dors presque pas et je vais au travail surexcitée, je sens que l’énergie que j’avais déjà ressentie lors de mes bouffées délirantes remontent, celle qui fait chavirer votre coeur (car le cerveau se souvient de tout !) je suis une pile électrique, mon cœur va exploser remplie d’émotions et j’arrive à canalise toute cette énergie dans le boulot en étant consciente, sans partir en délire. Wow, quelle journée !

Toute l’énergie et émotions extraordinaires de plaisir ou d’extase que j’avais pu ressentir lors des bouffées délirantes, je peux la canaliser, je me sens comme invisible, pour les fans de dragons ball Z, Transformation en Super Saian, dans la vie de tous les jours, n’est ce pas dingue ?

Aujourd’hui j’ai pris conscience de ma maladie ou plutôt ma différence et je suis fière d’être comme je suis et avoir pu ressentir de telles émotions et extraordinaires énergies circuler en moi. Je suis simple, quelqu’un de vraie, des bonnes valeurs, une joie de vivre, je n’aurai jamais eu cette vie où j’ai été très populaire et bien entourée à faire la fête en permanence ou alors tout donner dans le travail que ce soit scolaire ou professionnel. Je n’ai plus de limites aujourd’hui.
Tous les jours, j’en découvre un peu plus sur moi et suis en train de réaliser beaucoup de choses, notamment qu’a 32 ans je suis en train de devenir une adulte consciente qu’il faut que je fasse confrontation à mes responsabilités.

Après 5 jours de ups, il fallait que cela arrive... Je passe une mauvaise soirée et le lendemain je suis très irritable, j'avais envie de claquer tout le monde ! Je décide de prendre mon après midi au boulot pour dormir car je manquais de sommeil et le lendemain j'allais beaucoup mieux...

Je suis en phase de pleine redécouverte de moi-même du coup un peu perdue aussi sans véritable fil conducteur. J'ai pas mal parlé avec des amis et ceux qui me comprenaient le plus était ceux qui s'intéressaient de à la psychanalyse (nouvelle maman) ou des musulmans.

J'ai envie de partager avec des gens qui me comprennent j'en ressens le besoin. Pas évident d'en parler à n'importe qui mais j'ai aussi peur de repartir dans un délire si par exemple je lis des choses religieuses...

Je voulais savoir s’il y avait des groupes de paroles pour des personnes comme moi et lesquelles je pourrais partager.


Xoxo
BIG UP !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Big up ! See up ! Limitlessly !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 13 Oct 2015 - 20:49    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
BigUpine33
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2015
Messages: 4

MessagePosté le: Mar 13 Oct 2015 - 20:52    Sujet du message: Comment ne pas re-dévier dans la bouffée délirante ? Répondre en citant

Et si vous avez un bon psychiatre à me recommander qui comprendrait ce que je suis en train de vivre, je suis preneuse. Ou même un psychologue experte dans la bipolarité, si cela existe ?
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 840

MessagePosté le: Jeu 15 Oct 2015 - 20:28    Sujet du message: Comment ne pas re-dévier dans la bouffée délirante ? Répondre en citant

Salut,

Voilà un fil qui pourra peut-être t'aider à identifier tes symptômes avant que tu sois emportée par la crise manique: http://bipotes.leforum.eu/t13444-Un-plan-d-action-en-cas-de-crise.htm
L'idée est d'en prendre conscience assez tôt afin de la casser et ainsi d'éviter la catastrophe, à l'aide de traitements médicamenteux notamment.

Je comprends les phases de mysticisme, lorsque tout fait signe, tout devient cohérent. Comme toi, je ne suis plus pareille à présent, la vie a pris un autre sens. Mais la différence est que j'ai subi de graves dépressions ensuite. Je pense que même si l'on peut vivre dans ces cas-là des événements extraordinaires, arriver à une compréhension autre, notre cerveau n'est pas apte à le supporter, et qu'il faut donc lui épargner au maximum ces idées. Sous peine que comme un ordinateur qui surchaufferait, il subisse une sorte de bug.

Pour la recherche d'un psy, tu peux ouvrir un poste dans "diagnostic" en indiquant la région où tu le recherches.

Amicalement,
Revenir en haut
Divergent
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 12 Avr 2015
Messages: 59

MessagePosté le: Jeu 15 Oct 2015 - 23:06    Sujet du message: Comment ne pas re-dévier dans la bouffée délirante ? Répondre en citant

Salut tous les bipotes passant par là,

Je conais ces périodes de mysticisme avancé, et j'en connais aussi les conséquences, et là c'est tout de suite moins agréable. Genre réussir à vivre un évènement qui ne s'est pas encore produit, ou tout ressentir jusqu'à ses propres cellules, calculer toutes les interactions en temps réels de ce qui se passe autour de nous, conceptualiser l'infini jusqu'à en créer une boucle devenant infini dans son cerveau ...

Tout ça sont des moments que j'ai réellement expérimenté et qui se sont en général fini en crises diverses, de la crise de larmes aux maux de crânes avec sensations d'étourdissements. Je pense que le cerveau tel qu'il est ne peux pas accepter tout ça, ça demande bien plus que notre capacité, et résultat tout part en vrille.

J'en ai même conclus que ça peut devenir dangereux, genre congestion cérébrale ou un truc du genre. En gros, s'il y a moyen d'avoir un proche qui puisse prévenir en cas de montée en puissance de ce genre de chose, faut pas hésiter. Cependant, pour le coup de vivre un évènement futur, il m'a fallu moins d'une heure pour en arriver à vivre ça avec une telle intensité... Ça peut donc être très rapide et quand on se retrouve tout seul, ça peut vite aller loin.

Le topic de mépine sur le plan d'urgence est cependant très utile car il peut vraiment permettre une démarche active dans la prévention des crises.
Revenir en haut
BigUpine33
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2015
Messages: 4

MessagePosté le: Dim 18 Oct 2015 - 20:10    Sujet du message: Comment ne pas re-dévier dans la bouffée délirante ? Répondre en citant

Merci pour vos conseils !!!
Je suis aujourd'hui en phase de down, où je n'ai plus vraiment de ses à ma vie... Faut que je me mette des objectifs mais ils sont flous... Je ne sais pas vers où aller !
Je vais commencer une psychothérapie avec une psychologue, je pense que ça peut être un bon point de départ..! Qu'en pensez vous ?
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 840

MessagePosté le: Mar 20 Oct 2015 - 15:32    Sujet du message: Comment ne pas re-dévier dans la bouffée délirante ? Répondre en citant

Une psychothérapie peut bien sûr être utile.

Mais le préalable est de trouver un bon psychiatre afin de démarrer un traitement. Vu ce que tu décris, tu ne peux pas te permettre de t'en passer...
Tu peux en chercher un en libéral, ou tenter le CMP : c'est gratuit et quelquefois on a de bonnes surprises (ou de mauvaises, mais on ne perd rien à essayer).

A bientôt,
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:37    Sujet du message: Comment ne pas re-dévier dans la bouffée délirante ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com