Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Se reconstruire après un licenciement

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cocoye
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 08 Avr 2015
Messages: 14

MessagePosté le: Lun 19 Oct 2015 - 15:28    Sujet du message: Se reconstruire après un licenciement Répondre en citant

Bonjour,

Il y a un moment que je ne suis pas venue m'exprimer.... Je rencontrais des difficultés et de grosses angoisses, mais j'avais un emploi et des repères et cela m'aidait... J'ai été licenciée pour motif éco. au mois de juillet, à 45 ans passés. (Cela s'est déjà produit il y a 7 ans)

Pour tenir, j'ai décidé de me défoncer et de positiver, et me dire que c'était peut-être une opportunité... et je me suis mise en recherche intensive de formation... pour intégrer en alternance une école et passer une licence RH : une semaine en cours, une semaine stagiaire dans une entreprise.

J'ai été très positive et énergique durant les démarches pour trouver mon école et mon entreprise d'accueil, mais cela fait un mois que tout a commencé et je sombre... le plus difficile c'est l'entreprise, je n'arrive pas à me laisser le temps de connaitre les gens, je me sens mal aimée et c'est normal, on n'est pas sur le lieu de travail pour ça, mais moi ça me détruit. J'aurais besoin d'un peu d'encouragement, je peux faire bp de belles choses quand je me sens en confiance, mais, c'est loin d'être le cas et je dégringole.

L'arrivée dans cette nouvelle entreprise me ramène sans cesse à l'autre où j'avais mes soutiens et où je me sentais utile. Là, comme stagiaire je ne me sens pas légitime... et ça va loin, car je perds toute confiance et estime de moi, tout ce que j'ai fait professionnellement pendant 25 ans me semble anéanti. Il faut tout recommencer, encore et encore, pourquoi, quand c'est si difficile. Il n'y a pas d'aide pour des gens comme moi en entreprise, je veux travailler, il me manque ce soutien qui est inexistant. Je suis une personne en situation de handicap, mais rien n'est fait pour ce handicap invisible. Et pourtant... il ne faudrait pas grand chose, mais il faut faire semblant, faire la forte...ne pas parler de ces difficultés taboues.

Je vais peut-être être reconnue en situation de handicap, mais cela va m’aider concrètement en quoi sur le lieu de travail ?? Cela fait 25 ans que je me bats, que je me bouge, que je prends du lithium depuis 5 ans, que je vais en psycho-éducation et que je vois une psychologue et psy depuis l'âge de 16 ans, que je fais du sport... et je suis encore comme cette adolescente de 16 ans déscolarisée par la peur des autres, du jugement... A 45 ans, faire le même constat, je ne l'accepte pas...
Désolée d'être aussi négative et en colère !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 19 Oct 2015 - 15:28    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
emma16
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2012
Messages: 517

MessagePosté le: Lun 19 Oct 2015 - 20:24    Sujet du message: Se reconstruire après un licenciement Répondre en citant

bonsoir coyote,
ne baisse pas les bras, tu as déjà fait une belle partie du chemin en trouvant ta formation. en tant que stagiaire je ne sais pas si tu ne pourrais pas aller voir le médecin du travail, sans le dire à  ton employeur bien sur, pour avoir une écoute éclairée peut être ?
Et si cette voie ne te convenait tout simplement pas, tu te sens jugée et dévalorisée mais c'est peut être que tu n'est pas, plus à ta place dans le monde de la RH ?
C'est vrai que c'est  injuste, difficile de vivre avec notre maladie, il faut parfois accepter que l'on a changé, que l'on est plus la même personne, plus comme avant. Moi je me trouve faible, indigne de tout ce que j'ai. Je suis aussi très angoissée et très en colère de ne plus pouvoir être celle que j'étais il y a 20 ans, up and down mais percutante, plus sociable, plus souriante etc
Ce stage, ne doit pas te remettre en cause. Si tu ne vas vraiment pas bien c'est que ce n'est peut être pas la voie qu'il faut que tu prennes.
Repose toi quelques jours.

Bon courage.

Emma
Revenir en haut
Cocoye
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 08 Avr 2015
Messages: 14

MessagePosté le: Mar 20 Oct 2015 - 15:21    Sujet du message: Se reconstruire après un licenciement Répondre en citant

Bonjour Emma,

Merci pour ton soutien. Je pense que j'ai choisi cette voie pour provoquer mes difficultés émotionnelles, comme ma grand mère disait "soigner le mal par le mal".
j'ai hâte d'avancer dans le temps pour me sortir de cet impasse, de mes angoisses ou du moins les atténuer. As-tu une activité professionnelle ?
En attendant, je suis ton conseil, je me réfugie dans mon cocon, comme à chaque fois et je finie par me relever, encore et encore...
Bon courage à toi... au plaisir de te lire.
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 840

MessagePosté le: Mar 20 Oct 2015 - 16:20    Sujet du message: Se reconstruire après un licenciement Répondre en citant

Salut,

Tu dis toi-même ne pas te laisser le temps de connaître les gens... Il en faut pour faire connaissance avec de nouveaux collègues, apprendre à les apprécier et à être appréciée d'eux. Tu as passé beaucoup de temps dans ton ancienne entreprise, au début ce devait être pareil.

Tu as été déterminée dans tes démarches, essaie de tenir bon maintenant, et de réfléchir tranquillement à la suite : est-ce la bonne voie que tu as choisie ou veux-tu te tourner vers une autre ensuite?

Amicalement,
Revenir en haut
emma16
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2012
Messages: 517

MessagePosté le: Mar 20 Oct 2015 - 18:13    Sujet du message: Se reconstruire après un licenciement Répondre en citant

Bonsoir coyote,
cocoone bien et prends effectivement le temps de connaitre les autres et de te laisser connaitre,  beaucoup de gens ont du mal avec le changement, pour tes collègues ce doit être le même chose.

Personnellement, comme le disait un patient ce matin, j'ai la chance d'être encore dans le monde du travail. Je suis en arrêt maladie depuis 6 mois, mais j'ai un employeur et un travail. D'ailleurs je dois reprendre mais sur un autre poste, donc cela veut dire nouveaux collègues, nouvelle chef de service, nouvelles missions.
Je suis morte de trouille, le cœur dans un étau, la gorge nouée... je dois y aller, je me suis engager auprès de tout le monde, mes proches, ma psy, ma DRH. Personnes ne comprendrait. Tous me disent qu'il est normal d'avoir peur, et c'est vrai, mais j'ai aussi tellement peur de rechuter, moi c'est plutôt la dépression (je suis bipolaire de type II) et ça personne ne peut le comprendre Confused
Alors prends soin de toi.

Emma
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Lun 26 Oct 2015 - 08:59    Sujet du message: Se reconstruire après un licenciement Répondre en citant

bonjour cocoye
l'intégration dans une entreprise prend toujours du temps
de plus tu as la qualité de stagiaire.
j'ai connu cette expérience, après 10 ans dans une société et un travail que je n'aimais pas (ou plutôt que l'on ma fait détesté), j'ai négocié un départ et entrepris une nouvelle formation. Jai été pour un court moment stagiaire dans une grosse entreprise ( maquettiste à l'Express pendant 2 mois, tout un programme)
un stagiaire en formation est souvent mal intégré, les gens font peu d'efforts au niveau de l'accueil, ils n'y voient aucun intérêt.
en outre, pour des stagiaires qui ont déjà une vie professionnelle derrière eux, ils oublient que nous avons déjà un mode d'analyse du fonctionnement d'une société, des exigences au niveau de notre cadrage et la clarté des instructions.
il faut se rappeler, que dans l'ensemble, les gens en entreprise se décentrent peu et n'imaginent pas une seconde ton ressenti dans le groupe.
comment s'accrocher aux branches?
souvent par miracle, dans n'importe quel groupe, il y a une personne humaine, capable d'empathie et d'échanges.j'espère que tu finiras par croiser cette personne.
je me suis aussi poser la question de l'aménagement de mon poste de travail après ma reconnaissance d'handicap, avec un directeur des ressources humaines : obtenir un peu plus de pauses, c'est tout. Mais cela peut diminuer le stress, reste à gérer le regard envieux des collègues (je n'ai pas donné suite à mon entretien avec ce directeur)

j'espère que ton état de santé va s'améliorer, c'est bien d'avoir obtenu une formation. J'espère que le contenu théorique est enrichissant.
courage! Anne.
Revenir en haut
Cocoye
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 08 Avr 2015
Messages: 14

MessagePosté le: Mar 27 Oct 2015 - 02:00    Sujet du message: Se reconstruire après un licenciement Répondre en citant

Bonsoir Anne,

Merci pour ton témoignage. Je constate que tu sais de quoi je parle en matière de stage et tu l'expliques très clairement. Oui le contenu de ma formation théorique est riche et intéressant et je serais malheureuse d'être obligée de tout arrêter. Mais sans stage, pas de cours possibles...

Tu vois, ce soir, impossible de m'apaiser, je rumine et ça tourne et retourne dans ma tête. Je me remémore mon parcours pro et je me dis stop, ça a toujours été la galère, partir avec la boule au ventre, la nausée, nuits blanches tellement j'appréhende les journées. Au bout de quelques années, quand ça s'améliore un peu et qu'on pense avoir progressé, il faut tout recommencer ailleurs et rien n'a changé, c'est toujours aussi difficile et ça gâche la vie, la famille.... Je suis sans cesse dans le mal être, c'est usant et je ne m'en sors pas. On me reproche de ne voir que le négatif, c'est vrai je le sais trop bien, pas de pb j'en suis consciente, je l'analyse... mais je ne parviens pas à changer ce côté obscure qui revient sans cesse. Se lever le matin et se dire chouette, je suis contente de commencer la journée, je ne sais pas faire, ça m'arrive de moins en moins et ça me fait peur et surtout c'est usant.
Ah oui, j'y arrive quand je me replis dans mon cocon par la force des choses, quand je n'en peux plus et que je reste chez moi pour faire un break. C'est jamais très long ces dernières années, en 1 semaine qqf sans traitement supplémentaire, je ressors la tête de l'oreiller. Mai là, j'en ai marre de ce poids que je porte sur mes épaules, pourquoi je n'ai pas droit à un peu de légèreté, à avoir du recul, à relativiser. Je suis à vif et zut ça fait mal. Qui peut comprendre ? Je ne me suis jamais sentie comme tout le monde et en vieillissant c'est pire. J'ai peur et je ne sais pas si je pourrais continuer longtemps comme ça.
Pouh que c'est dure le soir quand tout le monde dort...
Bien cordialement.
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Mar 27 Oct 2015 - 09:22    Sujet du message: Se reconstruire après un licenciement Répondre en citant

bonjour cocoye
j'avoue avoir vécu le même mal être dans ma vie de bureau (insomnie, voir la vie dans un tunnel). Peut être que le vase clôt de ce milieu ne grandit pas les gens.(20 ans plus tard, je rêve encore du GAN)
j'ai quitté ce milieu après l'expérience d'autres sociétés, j'ai eu une phase de petits boulots (surveillance de cantine, baby sitter d'une petite fille handicapée)
j'ai fini par arrêter car ma situation personnelle me le permettait et que je me débat avec une dépendance alcoolique, la nécessité d'avoir un peu de paix.
depuis trois ans , j'aide une amie chapelière à tenir sa boutique. J'ai découvert que l'artisanat, sa liberté d'organisation, convenait mieux à nos problèmes de santé.
ce serait bien d'aller au bout de ta formation et puis profiter de ta période pole emploi pour interroger la maison départementale sur le handicap (prépare toi à un long combat)et l'assistante sociale de ta ville.
en tout cas souffler, prendre le temps, voir des gens, écouter.
passe une bonne journée
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:20    Sujet du message: Se reconstruire après un licenciement

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com