Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

rechute dépressive

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Brouillon
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 539

MessagePosté le: Ven 23 Oct 2015 - 10:26    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Que peut on faire quand on sent une rechute dépressive poindre son nez ? Je suis restée pendant cinq ans en dépression, oscillant de dépression sévère à dépression modérée, pendant cette période, aucune énergie, vie végétative avec le sentiment que tout me dépassait ... depuis 5 mois le soleil était revenu, sans être très énergique, j'ai pu quand même poursuivre pas mal d'activités et mettre beaucoup des choses en ordre, mais voilà, depuis trois semaines je me sens à nouveau glisser dans l'inertie et tout commence à me dépasser de nouveau, la moindre anicroche et me voilà à nouveau toute bouleversée. Pour tenter de me remettre d'équerre, j'ai appelé ma soeur à la rescousse, elle va venir fin novembre pour une dizaine de jours à la maison, j'avais mis quelques activités en place, mais je sens que je ne vais pouvoir les maintenir qu'au prix d'efforts monumentaux, si encore j'y parviens ... Bref tout repart à volo et je me sens impuissante, la vie commence à me peser à nouveau ... Je vois ma psychiatre lundi et j'ai demandé un rdv exceptionnel à ma psychologue ce même jour, pourtant je la vois déjà une fois par semaine ... Que faire ?
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 23 Oct 2015 - 10:26    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
emma16
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2012
Messages: 517

MessagePosté le: Ven 23 Oct 2015 - 12:00    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Bonjour brouillon, juste un petit message de soutien, car je suis un peu dans la même situation que toi, c'est bien que ta sœur vie est te soutenir. Et voir ton psy lundi est une bonne chose il pourra réajuster le traitement ? Quand je sombre comme ca, je m'accroche à mes activités mémé si c'est très difficile, mais après on est tellement satisfait.
Je ressors aussi mon agenda de l'humeur et je fais dès planning pour poser des actes. Faire des choses dont je sais que je serait contente de les avoir faites. Sinon, je reste dans le brouillard à ne rien faire. Alors je pose des actes et après je coche( ménage, balade, copine, peinture, sieste ...)
Ne te décourage pas.

Emma
Revenir en haut
Benjamin
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2015
Messages: 117

MessagePosté le: Ven 23 Oct 2015 - 12:28    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Bonjour Brouillon, je suis aussi en dépression depuis 1 an et demi. Je suis d'accord avec Emma : agenda de l'humeur, planning pour poser des actes même si personnellement, je ne le fais pas ... Je me sens un peu mieux ces dernières semaines depuis que j'ai baissé mon AD, mes anxiolytiques et que je suis traité par Lamictal. Sinon je suis aussi BPIII Normand ! Quels sont tes traitements ? Courage, ne laisse pas la dépression se réinstaller, le meilleur moyen, c'est l'action toujours l'action même si c'est très difficile lorsque l'on manque d'énergie !
Revenir en haut
Brouillon
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 539

MessagePosté le: Ven 23 Oct 2015 - 18:39    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Merci pour vos messages de soutien
Voilà la tombée de la nuit, l'heure ou paradoxalement l'étau se desserre pour moi, j'en ai profité pour faire un peu de ménage, ce dont je suis bien incapable en journée. Pour mon traitement, je ne crois pas que l'on puisse le changer, je prends du Risperdal 3 mg, du Lamictal 300 mg, du Séroplex 20 mg ...
Pour l'instant je ne fais rien en journée et je ... mange et je ... fume, merci l'hygiène de vie ...
Benjamin tu es de quel coin de Normandie, je suis en Basse Normandie, dans L'Orne.
Bonne soirèe
Revenir en haut
Benjamin
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2015
Messages: 117

MessagePosté le: Ven 23 Oct 2015 - 19:08    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

J'habite dans le calvados à Lisieux mais je travaille dans l'orne à Vimoutiers et toi tu es où dans l'orne ? C'est sûr qu'avec des journées comme ça, tu ne peux que déprimer, as tu quand même un peu de vie sociale ? Fume moins, mange moins et fais du sport ! Bon, le ménage c'est déjà un bon début ! Pour moi aussi, l'étau se déserrait à partir de 17h, mais c'est caractéristique de l'anxiété due à la dépression.

Pour ton traitement, je ne vois pas trop l'intérêt du Risperdal en phase dépressive et paradoxalement en dépression bipolaire, il faut baisser les AD, le séroplex 20mg pourrait peut-être être baissé à 10 puis à 5mg.

Personnellement, j'ai en plus du Lamictal, de faible dose d'abilify qui a obtenu l'AMM dans les dépressions résistantes au Canada, je croise les doigts pour que ça marche, je me sens mieux depuis 1 semaine, c'est déjà ça de pris après un an et demi de grosse galère ...
Revenir en haut
Brouillon
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 539

MessagePosté le: Ven 23 Oct 2015 - 20:07    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

J'habite à proximité de l'Aigle, pas si loin de Vimoutiers. Pour l'Abilify, j'avais essayé mais je n'ai pas supporté, grosses crises d'angoisse ... Pour le Risperdal, cela vient sans doute du fait que je suis passée par un état de mélancolie délirante, donc méfiance en cas de dépression ... Je ne sais pas pour le séroplex, c'est lui qui m'a tiré de mon inertie ces derniers mois, alors le réduire, j'aurais plutôt tendance à chercher à l'augmenter, mais je suis déjà au dosage maximum ... Parfois je me demande pourtant si tout ce cocktail chimique est bien la bonne solution et suis tentée de voir ce qui se passerait sans ... Mais je reviens de si loin ... Je doute de pouvoir survivre à une nouvelle mélancolie délirante ...
Pour le sport, je me suis inscrite à un cours une fois par semaine, mais là, c'est les vacances scolaires, j'espère que j'arriverai à reprendre ... J'ai aussi une relative activité sociale deux fois par semaine, et puis quelques amis, mais ils sont bien pris par leur travail et leur famille. Je ne travaille pas et suis célibataire, donc peu d'autres contacts, c'est sans doute ce manque de contact qui est la source de cette dépression récurrente, pourtant j'en étais sortie ces derniers mois !
Bonne soirée à tous
Revenir en haut
Benjamin
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2015
Messages: 117

MessagePosté le: Ven 23 Oct 2015 - 21:33    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Effectivement on n'est pas loin ! Je comprends mieux le Risperdal mais ça doit quand même te ralentir. Je suis surpris que tu es étais classé en BPIII, j'avais la notion que la mélancolie délirante se produisait uniquement chez les BPI ? Tu as déjà eu des phases de manie franche ? Pour les AD se sont de faux amis, ils nous sortent la tête de l'eau pendant des années puis un jour, sans que l'on sache pourquoi ça marche plus, alors on les augmentent, on change de molécule, mais rien ni fait et alors au lieu de nous sortir de la dépression, ils l'entretiennent. Moi aussi, je demandais sans arrêt à mon psy d'augmenter mon AD, j'étais arrivé à 300mg d'Effexor, sans aucun résultat ... Aujourd'hui, j'espère redescendre à 37.5mg, juste pour l'effet anxiolytique. C'est vrai que sans travail et sans petit ami, ça doit être dur mais courage rien n'est inéluctable ... sauf la mort.

Bonne soirée.
Revenir en haut
Brouillon
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 539

MessagePosté le: Sam 24 Oct 2015 - 10:59    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Je sais le diagnostique de bipo III est bancale, je ne fais pas de manie suite à la prise d'ads, mais ça ne semble pas être ton cas non plus ? Ma psychiatre dit de moi que je suis une bipolaire atypique, je ne délire qu'en phase down et ne fais que de très légères hypomanies ...
Bon nous sommes le matin et je broie du noir, 5 ans de dépression avec il y a trois ans une éclaircie de trois mois, et cette année une éclaircie de 5 mois. Je ne sais pas si je dois m'en réjouir ou désespérer, il y a du mieux en un sens, mais le ratio temps de dépression et temps de rémission est si mauvais ... Finir ma vie en étant largement majoritairement en dépression quelle perspective ... Bon je vais attendre que la fin d'après midi revienne pour vivre cela avec plus de légèreté, comme tu l'écris, ma vie me parait interminable ...
Revenir en haut
Benjamin
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2015
Messages: 117

MessagePosté le: Sam 24 Oct 2015 - 12:34    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Oui effectivement, c'est assez atypique de faire des mélancolies délirantes sans épisodes de manies. Pour mon cas, je pense que je suis bien BPIII. Suite à une TS en 2003 (23 ans), j'ai été mis sous séroplex et pendant 11 ans j'ai alterné chaque année des phases dépressives de 4 à 6 mois et des phases légères d'hypomanies toujours sous séroplex. En mai 2014, nouvelle dépression, mais là plus d'effet du séroplex, ni d'autres anti-dépresseurs. En août 2015, je suis diagnostiqué bipolaire (et oui après 13 ans de maladie à 35 ans). Je commence donc depuis 3 mois, un traitement spécifique de la BPIII. C'est évident que la vie paraisse interminable dans les dépressions de longues durées car chaque jour qui passe, on perd de plus en plus l'espoir de guérir. Mais, il n'y a pas le choix, il faut continuer de vivre au moins pour les gens qu'on aime, de vivre comme on peut avec cette saloperie de maladie. Visiblement, tu te sens mieux le soir, accroche toi déjà à ça, tu pourrais ne pas avoir de répits ! C'est ton anxiété qui diminue le soir ? Prends-tu des anxiolytiques pour t'aider en journée ?
Revenir en haut
Brouillon
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 539

MessagePosté le: Sam 24 Oct 2015 - 15:32    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Je ne prends pas d'anxiolytiques ou que de façon très occasionnelle, parfois ils sont les bienvenus mais ils ne font effet que sur certaines angoisses, d'autres ne cèdent pas.
En journée je ne suis pas vraiment angoissée, je fonctionne au ralenti et avance dans une sorte de brouillard, maître mot, je ne veux rien, juste envie de jeter l'éponge, quand j'envisage une action, son ampleur semble me dépasser et je suis prise d'une grande lassitude, même si il ne s'agit que d'une petite action, gros manque d'énergie ... La nuit je suis parfois saisie d'angoisses plus ou moins virulentes, plus j'angoisse dans la nuit, plus je suis inactive et démoralisée dans la journée ...
Revenir en haut
Benjamin
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2015
Messages: 117

MessagePosté le: Sam 24 Oct 2015 - 17:09    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Pour le brouillard et le manque d'énergie, peut-être que le risperdal ne doit pas t'aider. De mon côté, mes principaux symptômes dépressifs sont l'hypersomnie, les idées suicidaires, le mutisme, la procrastination et l'agressivité. Je n'ai presque plus d'anxiété mais je prends des anxiolytiques. J'essai en ce moment de me sevrer de ces mauvais médicaments (Dépendance, Accoutumance). La nuit moi c'est ce que je préfère, je dors : plus de souffrance jusqu'au réveil ... Il faut te forcer à agir, fait des listes de tâches à faire pour le lendemain, la guérison passe par là.
Revenir en haut
Brouillon
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 539

MessagePosté le: Lun 26 Oct 2015 - 08:25    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Oui, le Risperdal ne doit pas aider, mais quand je vais bien il ne me freine pas tant que ça, alors ? Ma psychiatre insiste beaucoup sur la prise de ce médicament, et je ne me vois pas repasser par une bouffée délirante, quelle souffrance sans limites ...
Pour ce qui est de faire une liste des actions à entreprendre, un psy TCC me l'avais recommandé et m'a même accompagné dans la démarche ... mais j'étais effondrée par tout ce que je n'avais pas pu réaliser, et la liste était réduite à minima ... j'hésite à refaire appel à cette démarche ...
Chouette que les nuits t'offrent du répit !
Revenir en haut
laelie
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2013
Messages: 1 909

MessagePosté le: Lun 26 Oct 2015 - 08:39    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Bonjour Brouillon,

Je pense également qu'une liste d'objectifs peut être un bon moyen de se remettre dans l'action, mais il faut surtout se fixer des buts qui nous paraissent minimes, afin de ne pas se décourager ! Tu peux aussi découper tes objectifs en plusieurs petits. Et si tu ne peux en cocher qu'un, c'est déjà un premier pas !
Essaie de rester bienveillante envers toi-même ! Je sais que c'est très difficile mais c'est essentiel au mieux-être !

Je te souhaite beaucoup de courage !
Revenir en haut
Benjamin
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2015
Messages: 117

MessagePosté le: Lun 26 Oct 2015 - 09:57    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Je ne connaît pas la souffrance d'une mélancolie délirante, heureusement pour moi je crois. Si le Risperdal te protège de cela, effectivement continue à la prendre. Comme le dit Laelie, même si tu as fait qu'une seule chose de ta liste, c'est déjà encourageant. N'hésites pas à nous donner de tes nouvelles. Entre Ornais, on se soutient !
Revenir en haut
Brouillon
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 539

MessagePosté le: Lun 26 Oct 2015 - 20:50    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

J'ai vu ma psychiatre, elle a augmenté le Lamictal à 400 mg, on va voir. Ma psychologue m'encourage surtout à ne pas rompre mes contacts sociaux, elle met ça en priorité absolue. Cela va déjà me demander des efforts, je vais essayer de suivre ses conseils.

Douce soirée et merci pour votre soutien.
Revenir en haut
Benjamin
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2015
Messages: 117

MessagePosté le: Mar 27 Oct 2015 - 15:05    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

J'ai encore de la marge, je passe de 100 à 200 mg de Lamictal dans une semaine ! Je sens un mieux depuis que j'ai commencé ce traitement. Tu n'as pas trop d'effets secondaires avec ce médicament ? En parallèle, je dois baisser mon AD de moitié, j'espère que ça ne va pas être trop difficile car il paraît que la diminution de l'Effexor provoque un syndrome de sevrage ... J'espère que cette augmentation de posologie du Lamictal te redonnera plus d'énergie et moins d'angoisse.
Revenir en haut
Brouillon
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 539

MessagePosté le: Mer 28 Oct 2015 - 08:02    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Bonjour,
non je n'ai pas d'effet secondaire avec ce traitement, ouf ! J'espère que ça se passera bien pour toi aussi !
Oui réduire l'Effexor n'a pas l'air si simple que ça, peut être pourrais tu réduire par paliers, déjà retirer un quart ... En y allant progressivement ça devrait être plus facile, je me rappelle qu'avec les benzos, j'avais fait ça par micro étapes et ça s'était très bien passé. Bon courage.
Revenir en haut
Brouillon
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 539

MessagePosté le: Lun 2 Nov 2015 - 07:10    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Bon je tiens la barre. Toujours aussi inactive mais j'arrive à voir mes amis. Je surnage mais je prends la tasse de temps à autre, les pensées suicidaire ont fait leur retour, elles ne sont pas obsédantes, juste des chutes occasionnelles. Ma soeur me parle de retourner faire un séjour en clinique, le séjour du mois de juin m'avait fait beaucoup de bien. Je m'interroge, je ne vais pas encore si mal, dois je anticiper et ne pas attendre de chuter trop bas avec hospitalisation la clef, ou dois je me dire que c'est juste un petit coup de mou que j'arrive à gérer pour l'instant et qui va peut être passer. Ma soeur doit venir fin novembre début décembre, cela me donnera peut être le coup de fouet nécessaire ? Bref sortir l'artillerie lourde avant l'heure ?
Revenir en haut
emma16
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2012
Messages: 517

MessagePosté le: Lun 2 Nov 2015 - 07:50    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Bonjour brouillon,
contente que tu tiennes la barre.
Quand je relie tes messages ce dernier à l'air plus serein. Alors est-ce le temps d'une hospitalisation ?
Les gestes de la vie quotidiennes te pèsent - ils toujours autant, as-tu toujours une chape de plomb sur ton cerveau qui t’empêche d'agir ou même de penser ?
Si tu tournes toujours en rond avec des symptômes dépressif voire des idées noires, ce serait plutôt une éventualité à envisager. Je trouve que l'hospitalisation, loin de tout résoudre permet, quand nous n'en sommes plus capables, d'arrêter notre cerveau ou de le remettre en route. Poser ses idées stériles qui encombrent, monopolisent notre pensée. Etre aidé pour cela par des personnes plus ou moins bienveillantes mais présentes de jour comme de nuit.
Casser le cercle vicieux de la douleur.
Peut-être certains voient-ils cela comme une faiblesse, peut-être ? Mais pour ma part c'est une aide pour arrêter, arrêter de souffrir, arrêter de s'enliser, de s'enfoncer. Je ne suis surement pas assez forte pour m'en sortir seule.
Je ne sais pas comment tu vois les choses brouillon ?
Attends peut-être  la venue de ta soeur ? cela te donne une perspective agréable si je comprends bien, donc effectivement si tu peux y arriver seule, c'est le bon moment.
Bonne journée.
Emma
Revenir en haut
Benjamin
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2015
Messages: 117

MessagePosté le: Lun 2 Nov 2015 - 10:48    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Bonjour Brouillon,

Content d'avoir de tes nouvelles, je suis d'accord avec Emma, essai d'attendre la fin de l'année par rapport à l'hospitalisation. En plus les effets bénéfiques de l'augmentation du Lamictal mettent 2-3 mois à agir, ça va peut-être aller de mieux en mieux ! Bon courage.
Revenir en haut
Brouillon
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 539

MessagePosté le: Mar 3 Nov 2015 - 09:46    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Bonjour et merci pour vos réponses ! Je pense que je vais attendre un peu. Bien sûr j'aspirerais à trois jours d'hospit pour pouvoir me remettre sur "reset" et repartir du bon pied, car hormis voir mes amis, je ne fais rien et ne pense à rien ou m'emballe dans des crises d'angoisse, j'ai l'impression de jouer les funambules pour garder mon équilibre.
Tout cela me fait peur, car j'avais eu la même envie au mois d'avril et ça a abouti à trois semaines d'hospit et un mois de clinique, je n'ai pas envie de repasser par tout ça à peine 8 mois après. Les hospits et la clinique ne sont pas une cinécure ... Mais je préfère quand même la clinique à l'hospit mais il y a un délai d'attente en général très long avant d'être admis ... Trop long pour que je puisse attendre en cas de crise. Et dire qu'il y a six semaines, je ne pouvais même pas envisager une telle éventualité, tout cela me semblait si loin et inenvisageable ! Quel vertige de l'humeur !
Enfin dans tout les cas, je vais attendre la venue de ma soeur.

Bonne journée
Revenir en haut
Brouillon
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 539

MessagePosté le: Ven 6 Nov 2015 - 08:51    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Je ne sais plus où j'en suis ... Je ne me lave plus, me couche toute habillée ... signe que plus rien ne va plus ... D'un autre côté, je passe quand même de bons moments ou je semble oublier tout mon mal être. J'aimerais bien que tout s'arrête et en même temps j'aimerai pouvoir redémarrer mais je n'en ai pas la force, je me sens engluée dans une impasse, celle que j'ai connu pendant cinq ans, je ne peux pas restée comme ça ... mais comment m'en sortir ...
Revenir en haut
emma16
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2012
Messages: 517

MessagePosté le: Ven 6 Nov 2015 - 09:02    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Bonjour brouillon,
tu ne sembles pas pouvoir tenir jour après jour, cela parait trop difficile en ce moment. Il est peut être temps de te faire hospitaliser finalement ? Pour pouvoir te reposer de façon constructive, pour pouvoir redémarrer comme tu le dis.
Peut être simplement planifier une hospitalisation, même si elle n'a pas lieu tout de suite, te rassurerait. Une perspective protectrice, le rythme des journées de soins, l'absence de contraintes matérielles quotidiennes, qui pèsent comme une chape de plomb dès que le jour se lève. Le réconfort de l'écoute des soignants le plus souvent bienveillants.
Si tu n'arrives plus à prendre soin de toi, autorises toi à laisser d'autres le faire pour toi.
Bon courage pour cette journée qui commence à peine.
Emma
Revenir en haut
Benjamin
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2015
Messages: 117

MessagePosté le: Ven 6 Nov 2015 - 10:41    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Bonjour Brouillon,

Entièrement d'accord avec Emma. Lorqu'on se couche tout habillé, c'est que ça va vraiment mal ...
Revenir en haut
Brouillon
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 539

MessagePosté le: Ven 6 Nov 2015 - 18:27    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Je ne fais rien mais je n'ai pas trop d'idées suicidaires, c'est elle qui avaient déterminé mes dernières hospitalisations ... donc ... Enfin je vois ma psychiatre et ma psychologue lundi, je vais leur en parler ...
Revenir en haut
Benjamin
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2015
Messages: 117

MessagePosté le: Ven 6 Nov 2015 - 20:04    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Pas trop d'idées suicidaires quand on ne se lave plus et que l'on se couche tout habillé, c'est surprenant mais tant mieux pour toi et effectivement dans ce cas l'hospitalisation peut se discuter.

Pour moi, les idées suicidaires sont mon principal problème en phase dépressive, c'est une lutte de chaque instant épuisante pour ne pas faire de bêtises.

Par contre un tel ralentissement psychomoteur que tu décrits dans tes posts ne m'est jamais arrivé, comme quoi la dépression bipolaire peut revêtir des formes très variées.

Bonne soirée (Et demain je veux que tu post : Aujourd'hui, je me suis mis en Pyjama, je me suis levé et je me suis lavé !)
Revenir en haut
Brouillon
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 539

MessagePosté le: Jeu 12 Nov 2015 - 11:12    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Il a été finalement convenu avec mes psys que je me fasse hospitaliser en clinique. J'ai annulé la venue de ma soeur, je ne me sens pas en mesure de donner le change, son dynamisme va me fatiguer et je vais être désolée de me trainer lamentablement, et j'aimerai tant profiter de sa présence pour passer de bons moments, je la verrais à mon retour de la clinique. Je sens une énorme boule de tristesse m'envahir ...
Revenir en haut
emma16
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2012
Messages: 517

MessagePosté le: Jeu 12 Nov 2015 - 13:27    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Bonjour brouillon, c'est probablement une "bonne" décision. Courageuse sûrement, c'est tellement difficile de se résoudre à se laisser aider. Mais cela devrait t'aider à te recentrer sur l'essentiel et à retrouver un peu de force pour toi et pour tes proches.
Bon courage
Emma
Revenir en haut
Benjamin
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2015
Messages: 117

MessagePosté le: Jeu 12 Nov 2015 - 14:01    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Bonjour Brouillon,

Ne peut-elle pas passer te voir à la clinique ? Tu y rentres quand ?

Bon courage.
Revenir en haut
Brouillon
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 539

MessagePosté le: Jeu 12 Nov 2015 - 18:39    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Merci pour vos messages.
Ma soeur ne pourra pas venir me rendre visite à la clinique, elle habite à l'autre bout de la France. Même mes amis ne pourront pas venir me voir, la clinique est à plus de deux cents km de chez moi, mais ce n'est pas grave. Pour la date d'entrée, je ne la connais pas. Lors de la dernière demande à cette clinique, cela avait pris cinq à six semaines ...
Bonne soirée
Revenir en haut
laelie
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2013
Messages: 1 909

MessagePosté le: Jeu 12 Nov 2015 - 18:56    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Bonsoir Brouillon,

J'espère que cette hospitalisation t'apportera du réconfort et te permettra de retrouver une stabilité.

Bon courage !
Revenir en haut
Brouillon
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 539

MessagePosté le: Ven 13 Nov 2015 - 20:39    Sujet du message: rechute dépressive Répondre en citant

Merci pour tes encouragements.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:03    Sujet du message: rechute dépressive

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com