Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Bipolarité et Bonheur
Aller à la page: 1, 2  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Benjamin
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2015
Messages: 117

MessagePosté le: Ven 6 Nov 2015 - 10:54    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Bonjour à toutes et tous,

Ce forum et c'est normal attire en grande majorité des gens en souffrance (Le bipolaire passant la majorité de sa vie en phase dépressive).

Mais, est-ce que l'on pourrait avoir aussi des témoignages de bipolaires qui vont bien, qui ont réussi à se stabiliser sur plusieurs années, bref qui sont maintenant heureux.

Je pense que de tels témoignages pourrait nous remonter le moral, nous redonner de l'espoir et se dire que cette maladie n'est pas incurable.

Ces personnes pourraient nous donner leur recette aussi bien pharmacologique et surtout psychothérapique qui leurs ont permis de revivre normalement.

Merci, Benjamin.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 6 Nov 2015 - 10:54    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
muscade
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2011
Messages: 68

MessagePosté le: Ven 6 Nov 2015 - 13:20    Sujet du message: bipolaire heureuse Répondre en citant

cela a pris du temps. Je suis diagnostiquée et traitée depuis 6 ans ::.MON traitement est le suivant:Depakote 500,1 Deroxat et 10 g de tercian.

Je n'ai plus du tout de crise sucuidaire. Je suis épanouie dans mon travail .Je travaille 4 jours par semaine.J'ai gardé une séance de thérapie par mois.J'ai fait une thérapie pendant 10 ans.j'apprécie de vivre seule.Je prends des cours de peinture et je fais partie d'une association de loisir pour célibataires.En bref ,tout va bien.
Revenir en haut
Benjamin
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2015
Messages: 117

MessagePosté le: Dim 8 Nov 2015 - 20:47    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Merci Muscade pour ce témoignage d'espoir.
Revenir en haut
TheValuk
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2009
Messages: 1 361

MessagePosté le: Dim 8 Nov 2015 - 22:08    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Bonjour,

C'est vrai que c'est important ce genre de post.

Personnellement je suis "stabilisé" depuis 5 ans environ. Je prends du Depakote (1g) et lysanxia (20 mg) par jour.
Je suis en couple avec une petite fille de 2 mois. Je suis enseignant en école primaire.
J'ai suivi une psychothérapie analytique pendant 2 ans suite à une bouffé délirante et je l'ai terminée car j'estimais tourner en rond (il me semblait en avoir fini) malgré l'aide qu'elle m'a apporté.
Tous les mois je fais le point avec ma psychiatre et je n'ai pas de pensée suicidaire.
Je vis pourtant des sautes d'humeur raisonnables allant de l'euphorie à la mélancolie. Tout ceci étant gérable.
Je m'autorise un tercian quand ça ne va pas du tout et que l'angoisse est trop forte. Puis ça passe.
Ces derniers temps je suis complètement accaparé par ma vie de père mais j'ai des passe-temps : lecture, musique (je fais de la batterie) et peinture/écriture (je fais des albums pour enfants).

Être bipolaire n'est pas toujours une fatalité. Courage.

Revenir en haut
kev78
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2010
Messages: 339

MessagePosté le: Mar 10 Nov 2015 - 19:39    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Salut Benjamin,

En ce qui me concerne j'ai souffert de dépression chronique toute ma vie.
Je commence juste à m'en sortir, mais ça reste très progressif et ça prend du temps pour aller mieux.

J'ai l'impression d'avoir trouvé le bon psychothérapeute depuis 6 ans.
Je vois enfin les fruits du travail psychothérapeutique: je suis ouvrier et gagne ma vie, j'ai enfin un logement et ai pu partir de chez mes parents névrosés et agressifs..

Trouver le bon traitement est fondamental aussi, on en a besoin quand on est malade.
Ainsi je pense que ça a pris beaucoup de temps en ce qui me concerne pour trouver le juste traitement (étant proche du "spectre bipolaire" beaucoup d'antidépresseurs me mettaient en manie).

Je crois qu'il faut être têtu pour s'en sortir, se battre, ne rien lâcher.
C'est pas la peine de rêver, nos maladies sont graves, il faut fournir beaucoup d'énergie pour s'en sortir, dans le monde d'aujourd'hui je veux dire.

Par exemple le monde du travail est violent et ça on ne peut pas le changer.
Personnellement j'ai trouvé du travail en entreprise adaptée et ça a été une clé aussi.

C'est à dire que les gens comme nous (bipolaires et autres troubles psy) de toute façon souffrent plus que la moyenne, mais on peut trouver sa dignité au travail, je veux dire on peut souffrir beaucoup mais être fier de soi (d'autres manières aussi sûrement).

Ensuite il commence à y avoir des moments où l'on se sent bien.

J'en suis là !
Revenir en haut
Glucides
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2015
Messages: 38

MessagePosté le: Jeu 12 Nov 2015 - 17:56    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Bonjour Benjamin,

Je suis diagnostiquée bipolaire depuis 2013.
J'ai passé toute l'année 2013 en arrêt et une bonne partie de l'année 2014; ce qui a engendré une invalidité de type I par le médecin conseil de la sécurité sociale, une inaptitude à mon poste d'assistante commerciale par le médecin du travail.
Mais, j'ai eu la chance de pouvoir être reclassée au sein du groupe en tant que secrétaire à mi-temps car le médecin du travail m'autorisait qu'une demi-journée de travail.
Au début, j'ai eu beaucoup de mal à passer d'un poste d'assistante commerciale à celui de simple secrétaire.
Mais, maintenant, je suis heureuse, je travaille de 8H à 12H; mon poste s'oriente de plus en plus vers assistante de direction; ce n'est pas désagréable.
Mais, surtout, j'ai du temps pour:
- m'épanouir,
- m'occuper de ma fille de 4 ans
- faire du yoga
- faire partie d'un groupe de lecture de la bible
- faire de la musculation
- être secrétaire de l'association de l'école
- être parent d'élèves...etc
Je suis stabilisée depuis 6 mois et je profite enfin de la vie. C'est bon de ne plus s'autodétruire et de penser positivement.
Evidemment, je serai toujours bipolaire mais j'accepte désormais les phases de up et down qui sont plus gérables.

Voilà mon expérience.
Revenir en haut
eurydice29
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2015
Messages: 64

MessagePosté le: Jeu 26 Nov 2015 - 10:57    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

bonjour Benjamin
Pour moi aussi cela a pris du temps. Il m'a surtout fallu du temps pour accepter et comprendre l'intérêt du traitement.
Il y a eu des hauts et des bas et depuis 18 mois je suis à nouveau en couple.
Il y a des projets puisque nous préparons notre mariage pour août 2016.
Tu vois, il ne faut pas croire que tout est toujours noir, cependant je te rejoins sur le point que l'on parle plus de nos malheurs que de notre bonheur...
Bonne idée ton post.
Bonne journée à toi.
Revenir en haut
eric31
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2015
Messages: 4

MessagePosté le: Ven 18 Déc 2015 - 18:16    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Bonjour :) Moi je vais plutôt bien .
Je suis assez stable, je prend du abliify 10 mg 1 matin un soir.

C'est pas la fête du slip. Mais globalement: la deprime quotidienne, je vis bien avec. Les idées noires me lassent plus qu'autre chose donc j y pense moins.
Je sors peu à peu de mon isolement.

En fait je crois juste que j'ai accepté mes problèmes psy. Il aura fallu des années pour faire avec.
Je ne me pose même plus la question d'aller mieux , d'être heureux tout ça. J'ai juste l'impression de vivre :)

Pourvu que ça dure ! :)
Revenir en haut
laura
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2008
Messages: 229

MessagePosté le: Dim 10 Jan 2016 - 02:48    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Bonjour
J'ai été diagnostiquée en 2007, pendant 20 ans j'avais connu de nombreuses périodes de dépression plus ou moins longues et profondes . Mon traitement au début était zyprexa, depakote, seroplex, un anxiolytique, le tout à des doses qui ont pas mal varié.
En 2008 j'ai demandé un congé longue durée, pendant un an et demi. J'ai repris à mi temps pendant un an, puis changé de fonction, et repassé un concours en 2013 pour stabiliser ma situation.
Entre temps j'ai changé de psychiatre. Je suis passée à un traitement plus léger, dépamide+ seroplex, +des "bonus": lysanxia, laroxyl. J'ai baissé les doses progressivement.
Depuis 2 ans, avec l' aide d'un psychologue, j'ai arrêté le seroplex, puis le dépamide. Je travaille à plein temps et mène une vie de famille normale.
J'ai des hauts et des bas, souvent très rapides, mais que je considère comme légers, et qui ne me font plus basculer dans les dépressions que j'ai connues.
Je me demande parfois si je devrais reprendre du dépamide, mais dans l' ensemble ça va, malgré des insomnies que j'occupe en vous écrivant ;-)
Revenir en haut
emma16
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2012
Messages: 517

MessagePosté le: Dim 10 Jan 2016 - 09:03    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

merci laure pour ton témoignage,
on a parfois tellement de mal à etre lucide sur une possible amélioration, entre arrêts maladies, hospitalisation, changements de traitement, psychologues et toutes sortes de médecine alternatives ( et non parallèles) . Merci de nous dire que l'on peut aller mieux.
Moi j'ai l'impression que je n'en n'ai pas la force, pas l'envie.
Que tes nuits soient plus douces.
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Dim 10 Jan 2016 - 18:04    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

bonjour tous le monde
bonjour emma
désolée de constater que tu n'as pas trop ma pêche
pourtant je ne crois pas que le bonheur nous soit impossible, je mise sur des petites satisfactions
c'est un peu comme la série Xfiles, il faut croire! (je suis très portée sur la sf et le fantastique)

bonne soirée !
Revenir en haut
laura
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2008
Messages: 229

MessagePosté le: Lun 11 Jan 2016 - 05:43    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Bonjour Emma,

Pas la force ni l' envie, je crains qu' on doive y repasser régulièrement, malheureusement. ..
C'est vrai qu' aujourd'hui, je sais quand cela arrive que ça ne sera pas comme autrefois interminable, cela aide à attendre que la période passe sans y surajouter du désespoir.
J'ai conscience de bien m'en sortir actuellement. J'ai le soutien de mon mari et mes enfants, et un cadre économique rassurant, étant fonctionnaire titulaire. Et je suis tombée sur un psychologue vraiment bon. Après. .. pouvu que ça dure!
Mais ça fait du bien de se préoccuper d'autre chose que de cette maladie, même si ses contraintes ne se laissent pas oublier, et je souhaite à tous de telles périodes.

Bon courage à tous
Revenir en haut
Pazkale
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2013
Messages: 267

MessagePosté le: Lun 1 Fév 2016 - 14:09    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Bonjour à vous
ravie de voir des bipos heureux ;-)
perso je sors d'une grave dépression depuis 1 an 1/2 !! je commence à peine à avoir envie de vivre ! et encore il faut que je cherche bien des idées !
avant c'était de la survie pesante et douloureuse.
c'est rassurant de se dire qu'un jour sera meilleur
Pascale
Revenir en haut
Benjamin
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2015
Messages: 117

MessagePosté le: Jeu 14 Juil 2016 - 11:24    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Bonjour,

Cela fait plusieurs mois que je ne suis pas revenu sur le forum.

J'avais lancé ce sujet en novembre 2015 après 2 ans de dépression majeure bipolaire (Hospitalisation, tentative de suicide) et j'étais à cet époque au bord du gouffre professionnellement et familialement (Une femme, 2 enfants en bas âges).

Je voulais témoigner pour dire que même après 2 ans de dépression et d'anxiété aiguë, on peut un jour sortir la tête de l'eau.

Je suis "stabilisé depuis janvier". Certes, je ne suis pas heureux, je reste un dépressif chronique mais c'est quand même très différent, je suis sorti de cette phase aiguë interminable : l'anxiété, les idées suicidaires ont disparues et j'ai retrouvé un vie professionnelle et familiale supportable.

Je suis à ma 7ème dépression bipolaire (1ère à l'âge de 15 ans, dépressions durant de 4 mois à 2 ans).

Je trouve en revanche qu'au fur et à mesure de mes dépressions bipolaires, une fois que je repasse en phase stabilisé, je suis à un niveau de dépression chronique plus important (séquelles cérébrales ?) et les phases d'hypomanies ont quasiment disparues.

Je voudrais également donner un conseil : Ne pas hésiter à aller voir un spécialiste des troubles bipolaires même si vous devez faire des centaines de km au début (Après, cela se fait très bien par téléphone ou Skype). 90% des psychiatres (y compris hospitaliers) sont nuls pour la gestion de cette maladie. Personnellement, au bout de ces 2 années horribles et après avoir vu 4 psychiatres différents, j'ai décidé d'aller voir le Dr Hantouche sur Paris (à 250km d'où j'habite) qui est un spécialiste reconnu mondialement dans cette maladie et je pense que je peux dire qu'il ma sauvé la vie, celle de mes enfants et de ma femme. Il m'a radicalement modifié mon traitement et en ajoutant des molécules qu'aucuns psychiatres ne m'avait proposé auparavant.

Evidemment, cette maladie est incurable et je sais qu'il y a une forte probabilité de rechute mais j'ai trouvé un Psychiatre qui s'aura m'aider en cas de nouveau coup dur et cela rassure.

Ma phrase sous mes messages reste malheureusement ce que je ressens mais la différence s'est que peut-être interminable ne se transformera pas en terminé ...

Bonne chance et bon courage à tous.
Revenir en haut
Pazkale
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2013
Messages: 267

MessagePosté le: Jeu 14 Juil 2016 - 11:36    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Bonjour Benjamin
Je suis contente pour toi et merci de nous faire partager ta rennaissance.
Moi aussi je sors de la dépression profonde d'un an et demi mais la rechute est toujours possible et c'est angoissant.
Toujours peur d'aller trop bien et de replonger après !
Pase un bon été, le soleil fait du bien 😊
Revenir en haut
brunelles
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2008
Messages: 277

MessagePosté le: Jeu 14 Juil 2016 - 18:44    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Bonjour Benjamin,

Je suis un peu comme toi,
Citation:
Certes, je ne suis pas heureux, je reste un dépressif chronique mais c'est quand même très différent, je suis sorti de cette phase aiguë interminable : l'anxiété, les idées suicidaires ont disparues et j'ai retrouvé un vie professionnelle et familiale supportable.

C'est naïf, mais je suis contente de lire qqn qui exprime ce que je ressens,
car on voit plus souvent "je suis en up", ou "stabilisé" ou "au fond du gouffre" et stabilisé sous-entend toujours "ça va bien".

Ca a été très long de sortir des idées noires et du gouffre (je dirais 3 ans), et je mène une vie calme, j'ai un travail, une famille,
je commence à m'écouter un peu et du coup prendre mieux soin de moi.
Mais je ne me sens pas heureuse, rien à faire, il me semble qu'il devrait y avoir un sens à cette vie et tout (et tous) s'acharne(nt) à me démontrer le contraire.

Peut-être faut-il encore plus de temps...?

Merci pour ton message et ce post.

brunelles
Revenir en haut
Pazkale
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2013
Messages: 267

MessagePosté le: Jeu 14 Juil 2016 - 19:56    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Bonsoir brunelles
j'ai été comme toi dépressive chronique pendant 4 ans avec un épisode maniaque fort et des phases hypomaniaques avec rechute dépressives après. j'ai fait il y a un mois une montée hypomaniaque mais sans descente dépressive après.
depuis le printemps, donc 1 an 1/2 après ma dépression avec hospitalisation, je vais mieux, lentement mais je vais mieux.
de dépressive, je suis passée à humeur basse mais stable et mon humeur remonte lentement sans crise haute.
mais je reste dans la peur d'une montée non gérable et d'une descente après
je me répète d'un poste sur l'autre mais ce qui me fait peur c'est d'aller trop bien et je fais donc attention que mes activités ne soient pas trop speed (musique, sorties etc....)
Je viens de faire une semaine de randonnées photos et ça m'a fait un bien fou de voir des belles choses à mon rythme. j'y ai vécu des moments de bonheur avec mon chien ;-)
cela faisait 4 ans que ça ne m'était pas arrivé !
Revenir en haut
lolo38
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2016
Messages: 31

MessagePosté le: Sam 16 Juil 2016 - 19:57    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

J'écris. .. même si je parle seule depuis 2 jours.... Le forum paraît désert ....

Pour ma part jai souffert de dépression chronique depuis toute petite.... Mon enfance que je peux decrire comme très dure et humiliante...
suivie par un psychologue mais cela ne faisait que me soulager pour une heure... bien sur il y a 35 ans il n'existait pas toutes ces analyses et solutions pour les enfants en souffrance psychologique. .. même si aujourd'hui c'est loin d'être parfait....

J'ai beaucoup de chance j'ai un mari en or!!! Qui me comprend et me soutient! Et qui, contrairementà l'ancien me valorise et me permet d'exister par moi même et pas seulement à travers ces yeux!
Je vois parfois mes parents ( je m'éloigne surtout de ma mere qui est une grande névrosée et qui prend un malin plaisir à me rabaisser....) mais je reste le plus possible en retrait car cela me pousse à me livrer, a racontermon mal être et a provoquer dumépris et de la pitié dans leurs yeux...)

J'ai un travail, depuis 3 ans, stable, avant je changeais de boulot tous les ans.... je suis hyper sensible ... donc ça amène forcément les gens à en profiter et vous casser.... et puis qd on est en plus très suceptible et un peu parano ...ça n'arrange rien... en tt cas le fait de travailler dans le commerce est finallement un très bon exercice de contrôle de soi et d'auto dérision!

Je dois faire souvent bcp d'effort pour me concenter (un de mes principal problème que j'ai eu à l'école .. et qui m'a valu d'être rejeté par un institut ... bcp de mal à retenir et écouter en cours) ... Cela amène à faire bcp d'erreurs et forcément des pbs avec les chefs et les colibets des collègues. .

Mais je suis arrivée depuis un an à vaincre, ou plutôt contrôler ce problème même si parfois je dois faire d'énormes efforts pour me contrôler et ne pas exploser de colère ! Ce qui bien sûr ne ferais que empirer les choses....

En gros comme l'a si bien ecrit un bipote .. il faut être têtu pour s'en sortir, se battre, ne rien lâcher., il faut fournir beaucoup d'énergie pour s'en sortir, dans le monde d'aujourd'hui. Cette phrase résume tout !
Heuresement que j'ai un fort caractère et la force de me battre car parfois mon ego et ma dignité en ont pris une sacrée claque !

Ma plus grande crainte c'est la maternité, comment vais je la gérer et ne pas avoir peur de transmettre ceci à mon enfant qui m'a était transmis par ma mère qui a était transmis par ma grand mère?. ...

Comme dit mon mari.. profitons de chaque instant et voyons au coup par coup ce qui arrivera..

Ps ... Ce n'est pas si facile de trouver les mots sur ce sujet
Revenir en haut
lolo38
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2016
Messages: 31

MessagePosté le: Sam 16 Juil 2016 - 20:21    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Bravo à toi pour ton courage. .. personne je suis sous traitement mais sans lui je serait hs ... d'ailleurs j'ai eu la mauvaise expérience il y a un mois quand mon nouveau psychiatre ma fait descendre ma dose de depakote doucement et mis sous sertraline. Sauf que pendant une semaine , et heuresement c'était une semaine de vanne, sinon j'aurais dut m'arrêter, j'ai chutée, amorfe dans mon lit. . Idées noires... plus envie de rien... questions existencielles alors que ça faisait des années que j'étais stabilisé, dans la mesure du possible bien entendu. .. c'est la ou je me suis pris ma maladie en pleine face!... et dieu sait si ça fait mal....
Mon psy avait tout bonnement. .. je cite .. oublié de me prescrire un stabilisateur d'humeur... donc forcément. ...
Tous ces changement pcq depakote ne fait pas bon ménage avec envie de grossesse...

Et pour revenir à ce que tu disais par rapport aux spécialiste, je suis allé voir un professeur spécialisé dans les troubles psy.. et centre bipolaire...
Entre parenthèse c'est moi qui est demandé ça et en aucun cas mon psy qui me l'a conseillé. ..
J'ai passé 1h30 à raconter mon horrible enfance, adolescence et début dévie adulte .. tout pour que dalle. ....
Il était là ébeté et ne proposant aucune solution... ni test bipo ni stage de confiance en soi... rien de tout ce dont on m'avait parlé. ... je lui ai d'ailleurs demandé pourquoi j'étais la et à quoi ça servait... il m'a même dit que se serait mieux d'arrêter le traitement pdt la conception et le 1er mois de grossesse... je lui répondu avec l'air complètement ahuri.... bein si je suis capable d'arrêter mon traitement à quoi ça sert que j'en prenne un actuellement ? Il est resté con sans rien dire... c'est un pro ça? ...


Benjamin a écrit:
Bonjour,

Cela fait plusieurs mois que je ne suis pas revenu sur le forum.

J'avais lancé ce sujet en novembre 2015 après 2 ans de dépression majeure bipolaire (Hospitalisation, tentative de suicide) et j'étais à cet époque au bord du gouffre professionnellement et familialement (Une femme, 2 enfants en bas âges).

Je voulais témoigner pour dire que même après 2 ans de dépression et d'anxiété aiguë, on peut un jour sortir la tête de l'eau.

Je suis "stabilisé depuis janvier". Certes, je ne suis pas heureux, je reste un dépressif chronique mais c'est quand même très différent, je suis sorti de cette phase aiguë interminable : l'anxiété, les idées suicidaires ont disparues et j'ai retrouvé un vie professionnelle et familiale supportable.

Je suis à ma 7ème dépression bipolaire (1ère à l'âge de 15 ans, dépressions durant de 4 mois à 2 ans).

Je trouve en revanche qu'au fur et à mesure de mes dépressions bipolaires, une fois que je repasse en phase stabilisé, je suis à un niveau de dépression chronique plus important (séquelles cérébrales ?) et les phases d'hypomanies ont quasiment disparues.

Je voudrais également donner un conseil : Ne pas hésiter à aller voir un spécialiste des troubles bipolaires même si vous devez faire des centaines de km au début (Après, cela se fait très bien par téléphone ou Skype). 90% des psychiatres (y compris hospitaliers) sont nuls pour la gestion de cette maladie. Personnellement, au bout de ces 2 années horribles et après avoir vu 4 psychiatres différents, j'ai décidé d'aller voir le Dr Hantouche sur Paris (à 250km d'où j'habite) qui est un spécialiste reconnu mondialement dans cette maladie et je pense que je peux dire qu'il ma sauvé la vie, celle de mes enfants et de ma femme. Il m'a radicalement modifié mon traitement et en ajoutant des molécules qu'aucuns psychiatres ne m'avait proposé auparavant.

Evidemment, cette maladie est incurable et je sais qu'il y a une forte probabilité de rechute mais j'ai trouvé un Psychiatre qui s'aura m'aider en cas de nouveau coup dur et cela rassure.

Ma phrase sous mes messages reste malheureusement ce que je ressens mais la différence s'est que peut-être interminable ne se transformera pas en terminé ...

Bonne chance et bon courage à tous.
Revenir en haut
Benjamin
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2015
Messages: 117

MessagePosté le: Dim 17 Juil 2016 - 21:55    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Oui, même les Professeurs peuvent être mauvais. Je travaille dans le milieu médical et j'ai travaillé dans des CHU dans différents services et il y avait de grandes différences de compétences des Professeurs selon les services. Les diplômes et les titres ne font pas tout ...
Revenir en haut
lolo38
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2016
Messages: 31

MessagePosté le: Dim 17 Juil 2016 - 22:15    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Benjamin a écrit:
Oui, même les Professeurs peuvent être mauvais. Je travaille dans le milieu médical et j'ai travaillé dans des CHU dans différents services et il y avait de grandes différences de compétences des Professeurs selon les services. Les diplômes et les titres ne font pas tout ...


C'est dommage. ..
J'aurais bientôt un nouveau rdv suite aux résultats de ma prise de sang par rapport à mon nouveau traitement
J'espère que ça sera mieux
Je vais certainement avoir 1 jour et demi de test..
Revenir en haut
ella
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2012
Messages: 172

MessagePosté le: Lun 18 Juil 2016 - 23:24    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Bonjour,
je pense qu'un bon psychiatre, une bonne écoute, et donc un traitement bien adapté, c'et essentiel.
Moi, j'ai un bon contact avec le mien, mais on reste sur ce qu'il connait sur moi : DEPAMIDE, j'ai essayé le TERTIAN qui m'a fait un peu grossir. Mais je sens que mon humeur n'est pas stable, j'ai beaucoup plus de crises d'angoises.

Pas de chance, il ya très peu de psychiatre dans l'île (je vis en Guadeloupe.). Meme si je pense m'inscire au Yoga
Je recherche un centre spécialisé en métropole pour réajuster complètement mon traitement. BIZ ELLA
Revenir en haut
lolo38
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2016
Messages: 31

MessagePosté le: Mar 19 Juil 2016 - 20:58    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Je vais changer de psy mais de tte façon je vais me gérer moi même. .. J'ai fais ça pdt des années et je crois que c'est mieux
On est mieux servi que par soi même !
Et je vais retourner voir mon ancien médecin généraliste qui m'a suivi pdt des années et qui lui na pas chercher à me transformer en zombie ni me f outre ds une case .. bipolaire et ... folle.....
Revenir en haut
Robbain
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2012
Messages: 736

MessagePosté le: Mar 26 Juil 2016 - 21:10    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Bonjour à tous!

Je suis diagnostiqué depuis 4 ans. Je suis assez stable dans l'ensemble. J'occupe un poste de responsabilité que j'arrive à maintenir et j'ai une famille unie. Ma conjointe est tout simplement formidable et très supportante. Elle m'aide beaucoup à maintenir la motivation. Je peux dire que je suis heureux comme je vis. Il y a certes des petits aléas ici et là, mais j'estime que ce n'est pas exceptionnel et certainement pas pire que pour bien des gens sans pathologie psychiatrique. La maladie me cause bien quelques tourments, mais je m'efforce de vivre avec sans en faire un ennemie à abattre. Disons que moi et elle on se chamaille parfois comme frère et sœur. Quand c'est fini, on pardonne et on attend la prochaine manche... hihihi!

Bye

Robbain
Revenir en haut
itziar
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2012
Messages: 189

MessagePosté le: Mer 27 Juil 2016 - 00:10    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

"Je voudrais également donner un conseil : Ne pas hésiter à aller voir un spécialiste des troubles bipolaires même si vous devez faire des centaines de km au début (Après, cela se fait très bien par téléphone ou Skype). 90% des psychiatres (y compris hospitaliers) sont nuls pour la gestion de cette maladie. Personnellement, au bout de ces 2 années horribles et après avoir vu 4 psychiatres différents, j'ai décidé d'aller voir le Dr Hantouche sur Paris (à 250km d'où j'habite) qui est un spécialiste reconnu mondialement dans cette maladie et je pense que je peux dire qu'il ma sauvé la vie, celle de mes enfants et de ma femme. Il m'a radicalement modifié mon traitement et en ajoutant des molécules qu'aucuns psychiatres ne m'avait proposé auparavant." dixit Benjamin

Bonjour Benjamin!

Si ce n'est pas indiscret, pourrais-tu dire quel est ton traitement actuel et ces fameuses molécules qu'aucun psy ne t'avait proposé avant ?

J'ai beaucoup de mal à remonter la pente. Et je commence à vraiment désespérer.

Merci!
Revenir en haut
lolo38
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2016
Messages: 31

MessagePosté le: Mer 27 Juil 2016 - 20:18    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Robbain a écrit:
Bonjour à tous!

Je suis diagnostiqué depuis 4 ans. Je suis assez stable dans l'ensemble. J'occupe un poste de responsabilité que j'arrive à maintenir et j'ai une famille unie. Ma conjointe est tout simplement formidable et très supportante. Elle m'aide beaucoup à maintenir la motivation. Je peux dire que je suis heureux comme je vis. Il y a certes des petits aléas ici et là, mais j'estime que ce n'est pas exceptionnel et certainement pas pire que pour bien des gens sans pathologie psychiatrique. La maladie me cause bien quelques tourments, mais je m'efforce de vivre avec sans en faire un ennemie à abattre. Disons que moi et elle on se chamaille parfois comme frère et sœur. Quand c'est fini, on pardonne et on attend la prochaine manche... hihihi!

Bye

Robbain


Bravo!... j'en rêve. . Êtres bien.. et moins se poser de questions.. et arriver un faire enfin un enfant ds de bonnes conditions !
Revenir en haut
Robbain
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2012
Messages: 736

MessagePosté le: Jeu 28 Juil 2016 - 13:53    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Bonjour lolo38

Il ne faut pas cesser d'y croire et de chercher la recette qui fera que ce sera une réalité pour toi. J'ai la chance de bien répondre aux thymorégulateurs, quoi que celui que je prend en ce moment me fait prendre du poids et je veux changer ça. J'ai aussi la chance d'avoir une certaine facilité à maintenir une bonne hygiène de vie. Je prends une très grande attention à la qualité de mon sommeil. Sur ce point, je n'hésitez pas à prendre un médicament pour aider que ce soit pour induire le sommeil en phase up ou pour diminuer la fragmentation en phase down. Je tente de maintenir une alimentation correcte sans me priver occasionnellement des bonnes choses de la vie.

Pour maintenir l'équilibre, j'ai compris que je devais aussi maintenir à distance certaines personnes plutôt toxiques pour moi. Ça, c'est difficile car ce sont souvent les personnes qui nous sont les plus proche qui sont les plus toxiques pour nous.

S'entourer de positif fait aussi partie de ma recette. Comme je le disais dans mon message ci-haut, j'ai la chance d'avoir une magnifique épouse qui est mon plus grand rayon de soleil. Elle a un optimisme formidable qui m'aide à me recentrer sur le positif quand je broie du noir.

Mes aléas avec la maladie sont le sommeil qui est souvent perturbé d'où un sentiment de fatigue assez tenace. Dans les phases up, si je suis contrarié, je deviens très irritable et là, je dois retenir mes paroles et y repenser à deux fois avant de parler. J'y arrive de mieux en mieux. Autre aléa, je vis avec des douleurs chroniques suite à un accident de la route. En phase up, ces douleurs s,estompent beaucoup. En phase down par contre, elles sont exacerbées. Je ne peux prendre que quelques médicaments pour la douleur car la plupart m'occasionne des troubles cognitifs importants et je ne peux demeurer au travail. Ça se contrôle sans être totalement soulagé.

Permis les aléas de cette maladie, j'ai aussi une certaine inquiétude pour mes trois filles. Je crains de leur avoir transmis mes gènes et par la même occasion le risque de développer la maladie. Je n'y peux rien, je sais. Elles connaissent ma maladie et voient bien qu'on peut s'en tirer quand même. Aussi, je me dis que je serai là si ça devait arriver pour les aider et les soutenir. Perso, ça pris environ 10 ans avant que je ne sois diagnostiqué bien que je soupçonnais la présence de la maladie puisqu'elle est bien présente dans ma famille.

Le bonheur, c'est quelque chose de relatif qui est grandement influencé par notre vision de la vie et notre attitude face à celle-ci. La maladie influence les deux d'où je crois une certaine difficulté plusieurs d'entre-nous à atteindre le bonheur. La psychoéducation m'apparaît ici la meilleur arme. Mieux on connaît la maladie et la manière dont elle nous affecte, mieux on peut y faire face et surtout demeurer positif dans les moment les plus difficile.

Nous devons aussi être bien conscients que nous ne sommes pas égaux face à cette maladie. Nous sommes atteints à des degrés divers et nos ressources ne sont pas les mêmes. Notre histoire de vie est aussi très personnelle. De mon côté, j'ai une biologie qui m'aide car elle accepte bien les molécules pour me traiter. C'est une très grande chance que j'ai. Le soutien social est aussi un autre facteur majeur. Le miens m'est extrêmement favorable. Ce n'est pas le cas pour tous.

En terminant, il ne faut pas lâcher et ne pas désespérer. Il y a autant de recette qu'il y a de bipolaires, il fait parfois du temps pour trouver ce qui convient. En France, vous avez quand même la chance d'avoir les centre experts. Est-ce que tu peux y avoir accès?

Je te souhaite de trouver ce qu'il te fait pour atteindre le bonheur.

Bye

Robbain
Revenir en haut
itziar
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2012
Messages: 189

MessagePosté le: Ven 29 Juil 2016 - 16:23    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

 
Citation:
"Je voudrais également donner un conseil : Ne pas hésiter à aller voir un spécialiste des troubles bipolaires même si vous devez faire des centaines de km au début (Après, cela se fait très bien par téléphone ou Skype). 90% des psychiatres (y compris hospitaliers) sont nuls pour la gestion de cette maladie. Personnellement, au bout de ces 2 années horribles et après avoir vu 4 psychiatres différents, j'ai décidé d'aller voir le Dr Hantouche sur Paris (à 250km d'où j'habite) qui est un spécialiste reconnu mondialement dans cette maladie et je pense que je peux dire qu'il ma sauvé la vie, celle de mes enfants et de ma femme. Il m'a radicalement modifié mon traitement et en ajoutant des molécules qu'aucuns psychiatres ne m'avait proposé auparavant."
dixit Benjamin

Bonjour Benjamin!

Si ce n'est pas indiscret, pourrais-tu dire quel est ton traitement actuel et ces fameuses molécules qu'aucun psy ne t'avait proposé avant ?

J'ai beaucoup de mal à remonter la pente. Et je commence à vraiment désespérer.

Merci!
Revenir en haut
Céleste
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2014
Messages: 128

MessagePosté le: Jeu 11 Aoû 2016 - 15:09    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Je vais bien.

Cela fait 2 ans et 3 mois.

Bipote de type 2, j'ai arrêté le lithium à cause de la thyroïde. Je suis stabilisée.
Depuis que mon amoureux est arrivé dans ma vie, mes problèmes ont disparus.
Je voulais le temoigner. Aujourdhui je vis sans trop me poser de question.
Depuis que e j'ai un travail aussi je vais mieux.
Je me sens presque trop normale
Revenir en haut
Mamounette
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2013
Messages: 320

MessagePosté le: Jeu 11 Aoû 2016 - 16:49    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

C'est super Céleste, je suis très contente pour toi, 2 ans de stabilité ce n'est que du bonheur
Bravo
Revenir en haut
Céleste
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2014
Messages: 128

MessagePosté le: Jeu 11 Aoû 2016 - 20:37    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Merci beaucoup et toi ça va?
Revenir en haut
Mamounette
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2013
Messages: 320

MessagePosté le: Ven 12 Aoû 2016 - 05:34    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

J'ai beaucoup de périodes dépressives, je suis triste. Je prends bien mon traitement mais j'ai parfois l'impression qu'il ne me sert à rien.
Mais quand je te lis, je pense que moi aussi je peux m'en sortir, il faut parfois juste un peu de volonté.
Merci pour ton message
Revenir en haut
Céleste
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2014
Messages: 128

MessagePosté le: Sam 13 Aoû 2016 - 14:27    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Tu vas t'en sortir
C'est marfois juste une question de temps
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Sam 13 Aoû 2016 - 17:17    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Bonjour Mamounette,

Ton traitement ne fait pas rien, même si tu en as l'impression, mais il ne fait pas forcément tout non plus.
Est-ce que tu arrives à faire une activité qui t'aide à remonter ton moral ?
Un psy me disait que le plus dur est de donner le premier coup de pédalier, ensuite le mouvement s'enclenche et on avance, d'abord avec lenteur et difficulté, puis de mieux en mieux.
Garde espoir !
Revenir en haut
Mamounette
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2013
Messages: 320

MessagePosté le: Dim 14 Aoû 2016 - 05:55    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Bonjour Girl anachronism, bonjour Céleste,

Merci Céleste, je vais garder espoir.
Je ne fais pas beaucoup d'activité Girl anachronism car je suis seule à longueur de journée mis à part le vendredi matin ou je vais au cmp faire de la marche.
Je sais que ce n'est pas bien, mais je n'ai pas envie de bouger seule.
Merci pour ton message
Bonne journée à vous deux
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Dim 14 Aoû 2016 - 07:41    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Marcher seul fait que l'on a tendance à continuer à ruminer ses pensées, je comprends que ce ne soit pas toujours plaisant.
Je pensais aussi aux activités manuelles que l'on peut faire chez soi. Se rendre compte que l'on a réussi à faire quelque chose de ses mains est valorisant. Cela peut être du tricot, de la broderie, du dessin,... Et pourquoi pas chanter !
Je chante faux car j'ai du mal à placer ma voix mais quand il y a un passage facile que je connais bien, je chante avec uniquement pour le besoin (et le plaisir aussi !) de faire sortir une émotion qui reste bloquée en moi.
On peut devenir actif de 1001 façons, cela peut être très modeste mais au fil du temps, ces petites choses deviendront pour toi de solides soutiens dont tu ne pourras plus te passer.
Revenir en haut
Mamounette
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2013
Messages: 320

MessagePosté le: Lun 15 Aoû 2016 - 05:48    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Bonjour Girl anachronism

J'ai des activités manuelles en cours, tricot et broderie, mais je ne trouve pas le courage de continuer. J'écoute de temps en temps de la musique mais je suis vite agacée. La seule chose qui m'intéresse encore un peu c'est la lecture. Il suffit d'un petit déclic pour que je renoue avec toutes ces activité mais pour le moment il n'est pas là.
Je vais essayer le chant, cela m'aidera certainement à me libérer de mes émotions
Bonne journée et merci
Revenir en haut
Méou
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2016
Messages: 18

MessagePosté le: Mer 17 Aoû 2016 - 21:06    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Bonjour à toutes et à tous,

Je suis stabilisée depuis trois ans. J'ai de temps en temps des crises, beaucoup plus faibles en intensité que dans le passé. Nous avons trouvé un traitement qui me convenait. J'ai une relation avec un homme formidable, qui sans avoir vraiment souffert durant son enfance et son adolescence, a su manifester suffisamment d'empathie pour me compléter. Surtout, il est d'une analyse précieuse. Il m'a permis de me resocialiser, de reprendre mon travail, de reprendre contact avec mes proches et mes amis. Il me complimente et me valorise au quotidien depuis plus de trois ans. J'ai une démarche de recul sur mes actes et mes ressentis depuis très longtemps, par la tenue d'un journal intime, suis suivie par une psychiatre et ai trouvé un excellent psychologue spécialisé en TCC. Surtout, je me peux dire que j'ai balisé mon chemin afin de mettre n place un cadre et une hygiène de vie favorisant une stabilité émotionnelle: sport, nourriture saine, travail épanouissant, proximité avec mes amis et ma famille. Et je n'ai as choisi de me mettre avec quelqu'un qui pouvait me détruire, comme dans le passé.
Revenir en haut
clelys
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2011
Messages: 446

MessagePosté le: Dim 21 Aoû 2016 - 18:38    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Bonsoir,

En ce qui me concerne j'ai été malade comme un chien jusqu'il y a un an et demi ;

soit presque 10 ans de dépression sévère, surtout les 8 premières années ; puis deux années d'état mixte ou d'hypo.

Je me considère stabilisée depuis un an et demi.

Je vis.
Je vis.
Je vis.

A part au travail, (cf mon post ma vie professionnelle), je vis.

Si bien que je ne me reconnais plus, j'ai du mal à cerner ma personnalité, mais ça c'est mon problème...mais c'est étonnant.

Impression de ne plus "connaitre" la bipolarité, et dans un sens cela me manque, je ne sais comment vous expliquer....

Mais en même temps, la stabilisation est un bonheur.
Revenir en haut
Méou
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2016
Messages: 18

MessagePosté le: Sam 27 Aoû 2016 - 10:02    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur Répondre en citant

Bonjour Clelys, c'est très parlant ce que tu dis: en étant stabilisé, on finit par ne plus savoir vraiment quelle est notre identité. On s'est connu tornade, mélancolique, incontrôlable. Parfois, j'ai la nostalgie de ces moments d'intenses émotions. Mais c'était invivable pour tout le monde. Et les quelques moments où ma perte de contrôle reprend le dessus, j'en viens à haïr ma maladie, de ne pas m'avoir faite comme les autres femmes.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:05    Sujet du message: Bipolarité et Bonheur

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com