Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Stable = vie plus fade ?

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Parabellum
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2013
Messages: 150

MessagePosté le: Mar 24 Nov 2015 - 13:09    Sujet du message: Stable = vie plus fade ? Répondre en citant

Bonjour,
depuis 2 ans que je prends les "bons" médicaments, à savoir ceux prescrits pour la bipolarité et non ceux prescrits pour dépression, je pense être stabilisé dans le sens où je n'ai pas fait de dépression ni de manie, seulement quelques petites hypomanies bien gérer par les réajustements de médocs.
Mais je ne trouve pas grand plaisir a être stable, j'ai encore du mal à assimiler que je ne pourrais plus péter la forme et avoir des phases ou je ressent un bien être intense indescriptible. J'ai bien pris conscience que la dépression va de paire avec la manie mais je trouve cette vie très fade. J'ai toujours du mal à me faire à l'idée que je ne puisse plus profiter du bon coté de la maladie, j'ai une sorte de nostalgie sur le passé plus ou moins proche. Je pense souvent à arrêter les médocs juste quelques jours pour voir... Je me demande si j'ai pas une façon de pensée autodestructrice en pensant à tous ces moments fait de grande joie intense, mais aussi suivi de dépression.
Voilà, je voulais savoir si c'était un passage vers la stabilité, ou si c'était maintenant à moi d'apprendre à vivre comme cela.
Bonne journée à vous tous
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 24 Nov 2015 - 13:09    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
lolo31
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juin 2015
Messages: 75

MessagePosté le: Mar 24 Nov 2015 - 17:08    Sujet du message: Stable = vie plus fade ? Répondre en citant

Bonjour Parabellum. Ce que tu as écris me touche car c'est précisément ce qui me fait très peur. Je suis en état mixte en ce moment, à tendance dépressive. Je ne supporte plus les va et viens incessant de mon humeur, et un beau jour je me sens bien. Très bien. Et hop, trois jours après c'est la dégringolade qui, elle, dure bien plus longtemps. J'en ai marre qu'on l'on essaie de me stabiliser puisque les seuls moments "stables" que j'ai se font dans la dépression. Je n'ai pas encore connu de phase normale on dira. Je regrette en revanche de ne plus connaître d'épisodes de réelle hypomanie. Je ne parle pas de celle que j'ai et qui dure trois/quatre jours, mais de réelle hypomanie. Ça me manque. Quid de tous ces projets que j'avais, de ne plus être aussi excitée même si j'avoue que c'était infernal pour mon entourage car j'étais une vraie tornade. Je parlais beaucoup trop vite, j'avais mille idées à la seconde, des projets plein la tête, je riais beaucoup trop fort selon mes proches (oui je leur cassais la tête), et j'en passe. C'était bon de se lever un matin et de se rendre compte que oui, tout allait bien. La vie est belle.
Maintenant, c'est du passé. J'ai commencé une phase d'hypomanie que l'on a étouffé dans l'oeuf, et me voilà déprimée. Scarifiée.
Au moins tu n'es pas mal, ce qui est déjà énorme, mais je ne peux que te comprendre, ces regrets que tu portes. Au moins tu es protégée, ce qui est déjà un petit réconfort. Tu es stable, je pense que tu dois apprendre à vivre avec, mais à ne plus considérer cela comme un fardeau. Pense au prix que tu paies quand tu es hypomaniaque. Parle s'en peut-être à ton médecin psychiatre, si tu es toujours suivie. Il saura mieux trouvé les mots que moi en tout cas.
Courage, je suis avec toi !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
« On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une », Confucius.
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Mar 24 Nov 2015 - 17:17    Sujet du message: Stable = vie plus fade ? Répondre en citant

Bonjour Parabellum,

Si tu arrêtes les traitements "quelques jours pour voir", tu verras surtout un gros effet de sevrage ! Je ne sais pas quels sont tes traitements, mais ils entraînent tous une sorte d'accoutumance, même ceux qui ne sont pas considérés comme addictifs. Le corps s'habitue à fonctionner avec, voilà pourquoi il faut les diminuer très progressivement.

Donc je ne pense pas qu'un arrêt de quelques jours puissent te permettre de voir réellement ce que c'est que de vivre sans traitement.
J'ai arrêté les miens progressivement et je souffre malgré tout de syndrome de sevrage prolongé (en gros, mon corps met un temps interminable pour s'adapter à l'arrêt des médicaments).

Je ne les ai pas arrêtés pour avoir à nouveau des hypomanies, mais je sais qu'en les arrêtant, ma probabilité de rechuter est forcément plus grande (à la hausse comme à la baisse). Je peux quand même te donner mon point de vue: ma vie n'est pas moins fade, ni plus fade sans traitement.
C'est une illusion de croire que l'on est mieux sans traitement. Au contraire, c'est inconfortable par certains côtés car tu n'as plus aucun filet de sécurité.
Cela demande une très grande écoute de soi, une très grande vigilance. Malgré tout, pour l'instant, je continue sans pour continuer de voir si je suis capable de gérer. C'est une démarche active: j'observe, je note, j'apprends à connaître mes limites.

Le deal avec le psy c'est: j'arrête les traitements mais j'accepte de faire TOUT pour éviter les rechutes (dont l'hypomanie) et j'accepte de me soigner si ça dérape.

Je dois t'avouer que je sais qu'il me faudra encore quelques claques (façon de parler Mr. Green ) pour arriver à fuir l'hypomanie.
Sans traitement, ça tangue plus et c'est aussi beaucoup plus fatiguant. On a tendance à oublier ce qu'on a vécu. J'ai revu avant-hier des photos que j'avais prises lors de dépressions sévères et sincèrement, je ne voudrais plus avoir à repasser par là.
On voit la souffrance sur le visage, c'est quand même cher payé je trouve.

Tu me vas me demander pourquoi je ne prends plus de traitements alors ? Parce qu'ils ne m'aidaient pas tant que ça, j'avais encore des rechutes malgré les traitements. Paradoxalement, je fais moins de rechutes sans médicaments. Peut-être parce que je suis plus vigilante ???

Essaye de trouver des moyens de rendre ta vie plus riche, je sais que ça ne remplacera jamais l'ivresse de l'euphorie, mais encore une fois, je trouve que c'est quand même très cher payé. Et puis, si ça se trouve tes périodes up ne seront plus comme avant. Il se peut que de l'agressivité ou de l'anxiété se mêlent à cet état. J'ai eu un virage maniaque sous antidépresseur et l'euphorie a vite tourné au cauchemar. J'en garde un souvenir plutôt désagréable.
Revenir en haut
Belenos
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2014
Messages: 44

MessagePosté le: Mar 24 Nov 2015 - 21:42    Sujet du message: Stable = vie plus fade ? Répondre en citant

Parabellum tu te sens fade depuis 2 ans ? Y a pas autre chose que les montagnes russes de la maladie qui t'excite?
Je vois ce que tu veux dire, je suis resté environ une année sans rechute... Et c'est vrai que j'ai perdu un peu aussi en "avantages". Mais j'ai pu aussi realiser des projets, me projeter etc... Je pense pas qu'il faille attendre la médication comme une solution "miracle" non plus. Cela va nous aider à gérer nos émotions, mais après notre confiance en nous, notre amour-propre et l'amour de la vie, c'est toi je pense qui doit y travailler !
Moi je suis cyclothymique, et l'hypomanie me depanne bien étant peu confiant et de nature timide ! J'ai alors de l'humour, je tchatche facilement etc... Mais au final quand la rechute repointe le bout de son nez, je suis bien emmerdé...
La bipolarité ( ou la cyclothymie ) nous embrouille trop le cerveau, nous met trop sur des fausses pistes, nous submerge trop d'émotions inutiles ! Profite de ta stabilité pour faire un travail sur toi, je te garantie que c'est le moment !
Revenir en haut
Parabellum
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2013
Messages: 150

MessagePosté le: Mer 25 Nov 2015 - 11:03    Sujet du message: Stable = vie plus fade ? Répondre en citant

Bonjour et merci pour vos réponses,
lolo31 : je comprends ce que tu décrits quand tu parles de tes états mixtes, je pense que je suis sur un fil ce qui me rend irritable par moment, comme si j'étais stabilisé vers la bas, je ne suis ni en dépression ni maniaque mais j'oscille entre petits hauts et petits bas en une journée parfois, je suis un peu entre gris clair et gris foncé comme dirais la chanson. La frustration est là, présente, et je pense que tu dois ressentir ce même sentiment, vu tes mots. Ton ressentit est vraiment proche du mien, et je te comprends très bien. Bon courage à toi également.
girl anachronism : mon traitement dépakote + tercian fonctionne assez bien puisqu'il bloque rapidement les manies et pour le moment empêche la dépression. Quand je parlais d’arrêter quelques jours pour voir, c'est que j'y pense souvent je vois même très bien comment faire pour le faire discrètement. En faisant cela, je pensais plus à attiser ma curiosité et aussi je dois bien l'avouer à voir si un état maniaque pouvais se reproduire mais je suis conscient que c'est dangereux puisque le travail de plusieurs mois, peut s'effondrer, tout comme la confiance que les gens ont misé sur moi (familiale, psy). T as bien raison, il faut trouver ailleurs que dans l'euphorie, des raisons de trouver une vie plus riche. Bravo à toi en tout cas de vivre sans traitement et d'y arriver.
belenos : tu as raisons, l'hypomanie enjolive la réalité, on ne voit plus les choses comme elles sont, tout est tronqué et tous les avantages procurés ne sont que provisoires et se payent cash. Bien sur j'aime beaucoup de choses dans la vie à commencer par mes proches mais je fais le constat, que la vie est plus linéaire.
Bonne journée
Revenir en haut
melinagordon2
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2010
Messages: 50

MessagePosté le: Mer 25 Nov 2015 - 18:18    Sujet du message: Stable = vie plus fade ? Répondre en citant

Hey!

Je vois tellement de quoi tu parles...je me fais tellement ch..er dans ma tete !!!!!!!!!!!! Je suis tellement nostalgique de mes montagnes russes : mon 6ème sens, mon feeling avec les gens, me croire dans un clip vidée quand je chante dans ma voiture, mes supers idées pondues pendant la nuit, me sentir capable de tout, ne jamais etre crevée, n'avoir peur de rien ni de personne, me surpasser, etre drole, avoir confiance en moi...
Couplé avec mes immenses moments de déprime, de doute, de pleure : pleurer toutes les larmes de mon corps sur une chanson entendue en voiture, me sentir moche, vieille et conne, me sentir fatiguée de ne rien faire, avoir peur de tout et de tout le monde et surtout de moi meme, ne plus rien faire, ne plus rien savoir rien faire...

Se sentir nostalgique de tous ces états (parfois dans une seule et meme journée)...que dire? La vie etait plus extraordinaire, il faut croire que maintenant on est devenu ordinaire.
Je suis stabilisée depuis moins d'un an et je m'emmerde clairement, je crois toujours que ca va revenir, je refuse de retravailler, je ne peux pas croire que la vie s'est ca. Parfois je me paie des soirée shoot : alcool, cannabis, medocs : alors là je retrouve un peu de sensations (extraordinaires). On dit qu'il faut faire le deuil...pfff

Par contre je ne te conseille pas d'arreter tes medocs quelques jours, à part de payer les effets de manque, tu pleureras pour les reprendre tellement tu seras mal !!!
Il faut apprendre a vivre, comme tout le monde, c'est tout.

Accroches-toi.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
J'ai l'impression d'avoir été laissée pour morte au bord d'une route sur laquelle personne ne passe...
Revenir en haut
Divergent
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 12 Avr 2015
Messages: 59

MessagePosté le: Mer 25 Nov 2015 - 19:30    Sujet du message: Stable = vie plus fade ? Répondre en citant

Bonjour à tous,

Ça me fait peur ce que vous dites, sur la stabilité et donc une vie plus linéaire, voire monotone, déjà que là même en hypomanie, je trouve le moyen de me faire ch**r, car en hypomanie, on ne peut pas tout faire non plus. La dépression, pareil, c'est ennuyeux à vouloir mourir ... J'ai déjà connu l'absence d'émotion sans même de traitement, et c'était une horreur à vivre..

Je suis actuellement sans traitement (refus de ma part), et franchement vu ce que vous dites de la stabilisation, ça me donne "presque" une raison de plus de ne pas prendre de thymo.

Pourtant je suis bien conscient de ma maladie, j'agis même pour réduire les pics, je mise sur une hygiène de vie régulière, même ça parfois c'est franchement contraignant surtout quand l'hypomanie arrive.

Être bipo, pas facile, bipo stabilisé, pas facile non plus ...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
En bordure des bornes des limites
Être conscient de vivre confirme t'il la réalité de la vie?
BP II (voire I à confirmé) / trouble de la personnalité limite
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Mer 25 Nov 2015 - 21:28    Sujet du message: Stable = vie plus fade ? Répondre en citant

Je pense que c'est très simple au contraire !

-soit on préfère vivre des montagnes russes

-soit on vit sans haut ni bas, "comme tout le monde" ou presque avec ou sans traitement (parce qu'on ne sera jamais exactement comme tout le monde avec cette maladie)

Ce n'est pas une question de traitement en fin de compte. On peut prendre des traitements et être quand même sur la montagne russe, et ne plus en avoir et ne plus vivre de hauts et de bas (après avoir eu un traitement au préalable).

On a donc ensuite les combinaisons suivantes:

1) Vivre des montagnes russes à plein régime sans jamais aucun traitement: une vie à 300km/h qui risque d'être courte.

2) Vivre des montagnes russes contrôlées par un traitement au long cours à minima ou ponctuel d'urgence: on espère prévenir les gros accidents mais on joue avec le feu ! Pas adapté à mon sens aux TBI, ce serait vraiment très risqué.

3) Vivre "comme tout le monde" sans traitement après avoir été stabilisé au préalable par un traitement: très difficile à maintenir dans la durée. Je pense que c'est possible pour les formes plus "légères" et/ou pour ceux qui ont des cycles très longs et une vie très, très pépère.

4) Vivre "comme tout le monde" avec un traitement: la formule sécurité. Pas de vagues ou très, très peu. Un long fleuve tranquille ou presque.

A chacun de choisir son mode de vie Razz . Quand on est en accord avec son mode de vie, les désagréments sont plus faciles à accepter.
Une personne ayant choisi le n°4 au prix de traitements lourds, acceptera plus facilement la léthargie, les effets secondaires,...
Une personne ayant choisi le n°1, acceptera plus facilement de souffrir de dépression.

Je ne dis pas que c'est facile ! Le problème c'est que selon son état, on voudrait changer d'options ! Une formule à la carte en fin de compte Mr. Green mais ce n'est pas possible.
On n'aura jamais: l'hypomanie, le travail, les amis, la taille de guêpe, le beurre et l'argent du beurre !

La formule que j'ai choisi: la n°3 mais c'est vraiment très, très, très difficile. Pas sûr que je tienne dans la durée.
Revenir en haut
TheValuk
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2009
Messages: 1 361

MessagePosté le: Mer 25 Nov 2015 - 22:29    Sujet du message: Stable = vie plus fade ? Répondre en citant

Si je peux te donner un conseil Divergent, c'est de ne pas trop idéaliser les envolées et de prendre un traitement.
La stabilité n'a absolument rien d'ennuyeux intrinsèquement. Chaque cas est différent (alchimie patient, médicaments, milieu social, etc.).
Personnellement c'est grâce à un traitement à base de Depakote et lysanxia que j'ai pu retomber sur mes pattes petit à petit après une phase maniaque qui m'a fait décoller de façon supersonique. J'ai ainsi pu garder mon emploi d'enseignant, rencontrer ma femme, faire un merveilleux enfant de presque 3 mois.
Jamais je ne souhaiterais retourner dans ma "vie d'avant" où tout n'était qu'incertitude, béatitude, désespoir. C'est absolument invivable comme rythme. Et la dépression mélancolique, mon Dieu, qui souhaite en toute franchise payer ce prix pour une piètre manie/hypomanie qui ne mène vers nulle part de très constructif ?

Bien entendu je vis encore des changements d'humeur et j'accueille souvent des hypomanies "soft" avec joie : j'utilise mon énergie vers des choses concrètes et constructives. Et parfois je dois stopper ces petites envolées avec du Tercian. Puis tout revient dans l'ordre.

Chacun sa voie. Mais je conseille à tout le monde le chemin de la stabilisation. La combinaison 1 de girl anachronism me semble irresponsable, voire tout simplement idiote sans volonté de blesser quiconque.
Revenir en haut
Divergent
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 12 Avr 2015
Messages: 59

MessagePosté le: Mer 25 Nov 2015 - 23:10    Sujet du message: Stable = vie plus fade ? Répondre en citant

Salut TheValuk,

Certes la stabilisation, pourquoi pas, mais je suis trop sensible aux effets secondaires des traitements, que ce soit les troubles cognitifs ou la prise de poids, c'est juste inconcevable pour moi, car ma forme physique et mes capacités cognitives vont de paire avec mon fonctionnement, si je n'ai pas ça, alors traitement ou pas, c'est la dépression. Donc j'ai choisi une espèce d'option 2 atténuée: en gros aucun traitement au long cours(pas de thymo), hygiène de vie avec psycho éducation pour prévenir les phases, pour angoisse et trouble de somatisation: traitement trèèèès léger à base de seresta (le 10mg même pas le 50, un 10 me fait planer et dormir 24h), et en cas de crise plus importante comme en ce moment, je demande une hospitalisation.

Je suis actuellement en attente d'hospit, et au pire en urgence si ça n'avance pas assez vite.

Pour moi qui ai toujours connu des émotions fortes dans les 2 sens, sans compter mon trouble de la personnalité limite qui en rajoute pas mal, vivre avec un lissage des émotions, c'est dur, voire plus dur (sans parler des effets secondaires d'un traitement thymo). Depuis quelques mois, je stabilise bien mieux mes phases grâce à ma psychoéducation et une hygiène de vie plus stricte. Après avec le TPL, depuis cet automne, c'est chaud, vraiment chaud d'où l'hospitalisation.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
En bordure des bornes des limites
Être conscient de vivre confirme t'il la réalité de la vie?
BP II (voire I à confirmé) / trouble de la personnalité limite
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Jeu 26 Nov 2015 - 08:17    Sujet du message: Stable = vie plus fade ? Répondre en citant

bonjour
je souffre de troubles bipolaires de type état mixte, je souffre parfois d'une grande instabilité d'humeur, de sensation. De sorte je ne connait pas de grand état maniaque, juste une souffrance des petites choses qui s'additionnent jusqu'à devenir invivable. Les médicaments sont donc positifs pour moi, je n'ais pas d'état d'âme, sauf au niveau des kilos que j'ai pris.
A coté, je peins, des grandes toiles, je mêle encre et pigments, est ce une façon de caser mon petit démon?
je crois qu'il faut réfléchir à se trouver " un terrain de jeu" où notre caractère peut s'enfourner.
du reste, aucune réponse ne peut être entièrement médicamenteuse, pour des questions existentielles, il faut creuser soi même, sans forcement torturer son pilulier.
bonne journée
Revenir en haut
Parabellum
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2013
Messages: 150

MessagePosté le: Jeu 26 Nov 2015 - 09:46    Sujet du message: Stable = vie plus fade ? Répondre en citant

Bonjour,
tout le semble plus ou moins d'accord sur le fait qu'il faille prendre ses médocs et/où être scrupuleusement suivi. Ensuite certains plus que d'autres se font une raison, de ne plus pouvoir profiter de ses périodes de manies. Pour moi je dirais que la vie est maintenant comme un plat sans sel et sans sauce. Les périodes de "bien être" m'ont permis de réaliser de grandes choses malgré tout, j'était plus ouvert aux autres, plus marrant, je réussissait des examens (bac avec mentions, permis, entretiens...) sans problèmes, en étant sur de les réussir, j'avais cette confiance inébranlable en moi, je parlais beaucoup c'est sur mais les autres trouvaient cela plutôt bien. Le problème avec cette maladie c'est que l'entourage remarque qu'il y a un problème souvent au moment où l'on est en dépression.
Maintenant il faut se contenter de vivre comme tout le monde, suivre le droit chemin, peut être que l'on paye aussi le prix, on ne peut pas tout avoir.
Bonne journée
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 840

MessagePosté le: Jeu 26 Nov 2015 - 13:41    Sujet du message: Stable = vie plus fade ? Répondre en citant

Salut,

J'avoue que je ne partage pas la nostalgie des phases hautes. Je viens en fait d'en connaître une ces derniers mois, une phase maniaque suivie d'un état mixte. Alors oui mon cerveau fourmillait d'idées, mais j'ai bien cru qu'il allait exploser. Je passais d'une activité à l'autre sans pouvoir me concentrer réellement sur ce que je faisais.

Certains collègues me disaient que j'avais l'air en forme, ce qui me gênait plus qu'autre chose,car je me demandais ce que je faisais de différent, et qui me faisait remarquer. En cours, je faisais des digressions sans arrêt en fonction de mes associations d'idées.

Alors, quand enfin je suis arrivée à me sentir fatiguée à la fin d'une journée, j'en ai été contente,alors que d'habitude cela me frustre terriblement.

J'ai passé environ un an à être stabilisée vers le bas, en étant à la fois fatiguée et sans envie de rien. C'est l'année où j'ai commencé le xeroquel. Depuis, j'ai réduit le dosage. Pendant longtemps, je me suis sentie bien, puis j'ai connu des rechutes, que j'ai pu gérer. Peut-être grâce au traitement, mais sans doute surtout par la connaissance de la maladie, la capacité à prendre un certain recul vis-à-vis des crises. Je ne cesserai pas mon traitement, ne serait-ce que parce qu'il a fait disparaître l'anxiété qui me bouffait.


Amicalement,

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Mépine

«Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.» Marc Aurèle
Revenir en haut
Belenos
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2014
Messages: 44

MessagePosté le: Jeu 26 Nov 2015 - 21:45    Sujet du message: Stable = vie plus fade ? Répondre en citant

Moi quand je suis stable je perd mon sens de l'humour ! C'est pas des conneries... C'est très bizarre vous êtes en soirée où tout va bien, où vous faites rire tout le monde avec vos conneries, et puis tout à coup un gros nuage noir vous envahit et vous sentez trop mal, vous avez envie de fuir en vitesse... L'horreur...
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Sam 28 Nov 2015 - 09:04    Sujet du message: Stable = vie plus fade ? Répondre en citant

bonjour parabellum
j'avoue être un tout petit peu choqué dans tes propos
"une vie comme tout le monde" "sans saveur"
je pense a tout ceux autour de moi qui aime leurs travails, font du bénévolat, découvre le pays en randonné, découvre la vie au travers du yeux de leurs enfants ou des enfants en général, a mes amis de l'atelier de peinture, a mes amis de l'atelier d'écriture, aux artistes, aux gens de biens, aux personnes âgées qui tricotent pour la journée porte ouverte de rayon de soleil, aux gens qui promènent leur chien en foret, aux femmes qui caressent leurs chat en regardant la fenêtre, à la personne qui la première fois découvert l'océan pacifique, à la femme qui photographie les vagues de l'atlantique
d'autres ajouteront à la liste....
Revenir en haut
Parabellum
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2013
Messages: 150

MessagePosté le: Sam 28 Nov 2015 - 09:33    Sujet du message: Stable = vie plus fade ? Répondre en citant

Bonjour Fontaine,
bien sur la vie est belle et faite de petites choses qui au final en sont de grandes. Mais c'est un sentiment que j'exprime, c'est pour cela que j'avoue également avoir ce comportement autodestructeur, c'est comme si la manie pouvait transformer les choses et les rendre encore plus belle et plus intense. Consciemment je sais que c'est une illusion mais pourtant j'ai ce petit démon en moi qui me parle à l'oreille en me rappelant ces moments. Mais moi aussi j'ai de bonnes raisons de rester stable, et la vie regorge de surprises et de lendemain plus joyeux. Merci pour ton avis qui est très parlant.
Bonne journée
Revenir en haut
cerisier
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2015
Messages: 4

MessagePosté le: Sam 28 Nov 2015 - 10:09    Sujet du message: Stable = vie plus fade ? Répondre en citant

Cette discution me parle beaucoup.
Je me dis souvent qu'une situation n'est pas ce qu'elle est, elle est la façon dont nous l'interpretons.
Carresser un chat peut étre merveilleux ou banal, c'est l'état d'esprit dans lequel on se trouve qui nous fait l'interpreter d'une facon ou d'une autre.
Quand on a connu l'euphorie et la joie intense de chaque instant en état maniaque, les interpréter et les vivre comme des choses banales ( puisque non génératrice d'émotions intenses) parce qu'on est sous traitement c'est difficile a encaisser.
Je ne ressens plus sous traitement l'immense bonheur, joie, plenitude que je pouvais ressentir parfois pendant des moments simples, je pouvais pleurer de joie tellement un coucher de soleil me semblait beau.
Cela me manque.


Je sais comme chaque instant du quotidien peut révèler la joie de vivre tout simplement mais sous traitement jai plus de mal a ressentir ce bonheur et ça me manque
Revenir en haut
laelie
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2013
Messages: 1 909

MessagePosté le: Dim 29 Nov 2015 - 10:08    Sujet du message: Stable = vie plus fade ? Répondre en citant

Bonjour à tous,

Je pense que savoir apprécier une vie plus "banale" requiert un apprentissage. Il faut réapprendre à profiter des petits bonheurs de la vie dont parlait Fontaine, sans se lamenter sur ce qu'on aurait pu éprouver sans traitement. À mon sens la pleine conscience est un outil précieux pour y parvenir, car elle nous permet de nous reconnecter avec le moment présent et d'en savourer chaque instant.
Je suis d'accord avec vous, par moment la vie paraît bien fade, mais il faut s'entraîner à lui redonner des couleurs !

Bon courage à tous

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Les gens heureux ne sont pas ceux qui ont été les plus épargnés par la vie. Ce sont ceux qui ont su en tirer une force vive pour rebondir.
Revenir en haut
eurydice29
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2015
Messages: 64

MessagePosté le: Dim 29 Nov 2015 - 10:19    Sujet du message: Stable = vie plus fade ? Répondre en citant

bonjour tout le monde..
oh là, là, ne jamais arrêter.. Ce n'est guère au bout de quelques jours que l'on voit "un bien être"... il faut un peu plus... et six mois après c'est la chute sans parachute...
J'ai appris à mes dépens ce que cela faisait de tout arrêter...

Je ne trouve pas ma vie fade, bien au contraire... même stable j'ai toujours ce côté surprenant. Je m'entoure aussi de gens qui sortent un peu de l'ordinaire, car je m'ennuierais avec des personnes "normales".
Je pense que c'est aussi une partie de la personnalité et ce qui est bon pour l'un ne peut pas l'être pour l'autre...

Bon dimanche.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Eurydice29
Revenir en haut
emma16
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2012
Messages: 517

MessagePosté le: Dim 29 Nov 2015 - 13:18    Sujet du message: Stable = vie plus fade ? Répondre en citant

Bonjour,
Personnellement je trouve la vie bien fade et je recherche ces petits moments du quotidien, des évidences pour certains. J'ai comme l'impression d'un filtre en verre dépoli. Il faut ce forcer parfois. Mais je suis d'accord avec eurydice pour dire qu'il y a une part de personnalité qui intervient. Toute petite, je me disais déjà que je n'avais pas le gène du bonheur.
J'y travail et pleine conscience, en psycho ttt et avec mon traitement bien sûr.
Et plus je m'y attarde, plus je me rappelle de merveilleux souvenirs cachés au fin fond de mon cerveau. J'espère que l'on a tous ce genre de souvenir à cultiver. J'ai l'impression que quelques brins d'herbe poussent dans ma petite cage de verre.
Un dimanche plein de couleurs et de petites choses à tous.  

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Emma,
quel est l'essentiel finalement ?
Revenir en haut
Pazkale
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2013
Messages: 267

MessagePosté le: Lun 30 Nov 2015 - 12:27    Sujet du message: Stable = vie plus fade ? Répondre en citant

Bonjour Parabellum et vous tous
Je voulais créer un sujet " la vie est fade" mais ne te lisant, je me reconnais tout à fait.
La nostalgie des périodes maniaques où tout est possible et exaltant. Je sais qu'en me stabilisant je ne les vivrais plus jamais.
Mais le plus pervers c'est que dès que je vais mieux, j'ai peur de suite d'aller "trop bien" et de passer en phase maniaque avec derrière une méga dépression.
Après il y a le problème que je trouve la vie fade et sans saveur, pas d'émotions, tout est lisse. Je me sens comme enveloppée dans du coton.
Je pense qu'il faut faire le deuil de ce que nous étions et apprendre à vivre avec cette maladie qui modifie notre vie quotidienne pour toujours.
Par contre je n'ai jamais eu envie d'arrêter mon traitement.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Pazkale.....avec un Z comme dans banane :-)
Revenir en haut
Parabellum
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2013
Messages: 150

MessagePosté le: Lun 30 Nov 2015 - 14:25    Sujet du message: Stable = vie plus fade ? Répondre en citant

Bonjour et merci pour toutes ces contributions sur ce sujet,
nous avons connu le joie intense, la puissance et nous avons connu la descente et le gouffre. Pour nous avoir une humeur, un moral à zéro signifie être ni à 5 ni à -5. Apprendre à vivre en voyant la vie telle qu'elle est, c'est très dure, je vois bien dans les témoignages de ce post, que la majorité ont une grande nostalgie du passé, une nostalgie des périodes hautes tout en ayant conscience que la dépression s'en suit tout le temps. Nous sommes comme attirés par notre maladie, comme si elle était plus forte que nous, comme si le chimique était la seule arme indispensable et obligatoire. Plus je suis en introspection sur moi même lors de séance psy, plus je comprends comment j'en suis arrivé là et pourquoi je suis comme cela (génétique, social,) mais plus je comprends aussi parler du passé est jouissif, ce qui me porte à penser que j'ai un comportement autodestructeur. J'exprime juste un fait, après je travaille à ma stabilité, et je la souhaite à tout le monde.
Revenir en haut
Pazkale
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2013
Messages: 267

MessagePosté le: Lun 30 Nov 2015 - 15:49    Sujet du message: Stable = vie plus fade ? Répondre en citant

Parabellum,
je ne suis pas sure que de penser à ton passé, même de manière nostalgique, soit de l'autodestruction. La période maniaque est un souvenir comme tant d'autres dans notre vie.
Part contre arrêter le traitement serait destructeur.
Notre soucis de bipolaire c'est de trouver le juste milieu entre dépression et euphorie et l’ambiguïté est que nous avons peur d'aller mieux de peur de passer en phase maniaque.
Pour ma part j'ai l'impression d'entretenir l'état dépressif de peur de monter trop haut. Mon psychiatre m'a dit que ce n'était pas vrai et pas possible, nous n'avons pas d'influence sur une dépression..
Autant ma dernière phase maniaque qui a duré 4 mois est un souvenir merveilleux, autant je n'ai pas envie d'y retourner car je sais ce qui m'attend après !
je voudrais juste être celle que j'étais avant que la maladie envahisse ma vie.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Pazkale.....avec un Z comme dans banane :-)
Revenir en haut
eurydice29
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2015
Messages: 64

MessagePosté le: Ven 4 Déc 2015 - 09:05    Sujet du message: Stable = vie plus fade ? Répondre en citant

Parabellum

Je te comprends tout à fait.. Je viens de faire un gros pic maniaque, sans m'en rendre compte, et maintenant que la pression redescend j'ai l'impression d'être vidée de mon énergie.

J'ai plein de choses à faire chez moi et j'ai plus la capacité que j'avais encore la semaine dernière : le linge s'entasse, les courses d'hier pas fini d'être rangée et rien qu'à l'idée d'aller chez le dentiste cet am ça me gonfle...

La semaine dernière, certes je ne dormais pas beaucoup, mais au moins j'avais l'énergie nécessaire pour faire tout ce qui était prévu, jusqu'à tourner en rond pour inoccupation...

A part cet épisode, je ne trouve pas la vie fade sous traitement, ça évite "la mauvaise humeur" et les crises d'angoisse quand on est un peu plus stable.

Bonne journée à toi.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Eurydice29
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:31    Sujet du message: Stable = vie plus fade ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com