Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

envie récurrente de mourir

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lizzie33
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2015
Messages: 128

MessagePosté le: Dim 24 Jan 2016 - 08:05    Sujet du message: envie récurrente de mourir Répondre en citant

Bonjour,

Je n'ai même plus le courage d'expliquer ma situation tant elle me parait compliquée. J'ai été diagnostiquée bipolaire en 2012, mais n'ai jamais vraiment eu de phase up, je suis plutôt toujours en dépression. Actuellement j'ai des envies de mourir récurrentes car je me dis que je ne m'en sortirai jamais. J'ai été hospitalisée trois fois cette année (juillet-aout, 5 semaines, Novembre 15 jours, et là je sors d'une hospitalisation de trois semaines), je n'ai que de l'abilify par injection et du valium, mais je me dis que les médicaments ne font pas grand choses pour moi, du moins c'est mon impression, peut-être ne m'aidé-je pas assez toute seule? Mais c'est difficile, je me sens très isolée, ma famille ne me comprend pas, au lieu de me soutenir dans ma dépression, je n'ai eu que des reproches au téléphone de ma soeur à laquelle je me suis confiée, qui m'a dit que c'était aux plus jeunes d'appeler les anciens (je me plaignais que ni mon père ni ma mère n'aient pris de mes nouvelles ni souhaité la bonne année alors qu'ils savaient que je n'allais pas bien) J'ai dû donc faire le premier pas moi-même vers eux pour reprendre contact, et au passage m'écraser encore devant mon père en faisant mon mea culpa comme quoi je suis susceptible sinon il ne m'aurait pas répondu. Ma mère semble un peu mieux comprendre ma dépression mais est assez impuissante à m'aider. (ma fragilité actuelle vient précisément d'une maltraitance psychologique durant mon enfance, ma mère a longtemps été malade psychiquement et mon père absent malgré sa présence (mes parents ont divorcés quand j'avais 8 ans) , avec toujours un regard négatif sur moi (je n'étais pas désiré de lui, je l'ai toujours ressenti sans le conceptualisé et cela ne m'a guère étonné lorsqu'un jour m'a mère me l'a balancé à la figure).
Bref aujourd'hui je me sens déstructurée, je n'ai aucune confiance en moi, je me sens dépassée par tout, incapable d'élever mon fils de trois ans et demi, car en plus mon mari est absent la semaine, pour son travail. Je me suis mise en année de disponibilité pour éviter de cumuler les arrêt maladie pour ne pas trop me décridibiliser dans mon travail, mais je ne sais même pas si je serai capable de reprendre l'an prochain. actuellement je ne m'en sens pas la force. Je me sens très isolée socialement, n'ai pas d'amis (j'ai envoyé un mail un peu désespéré à une "amie", qui ne m'a même pas répondu) et ne vois personne, la semaine. Je me sens au fond du trou, mon mari de dit de m'inscrire à des activités sportives la semaine, d'essayer de sortir, c'est ce que je vais essayer de faire, mais je ne me sens même pas la force de faire les démarches. Je m'inquiète pour mon avenir car précisément je ne m'en vois pas, et aussi pour mon fils, car il va commencer un bilan chez le pédopsy pour voir si notre situation familial ne l'affecte pas trop. Je suis malheureuse depuis des années, car même dans les périodes où j'ai travaillé j'ai souvent été en arrêt maladie, toujours de ce fait de manque de confiance en moi et de stress qui me paralyse devant mes élèves et me fait perdre mes moyens. J'ai l'impression d'avoir perdu les deux tiers de mes capacités intellectuelles, et je n'arrive pas à me sortir de mes ruminations autocentrées et négatives. Hormis mon mari qui me comprend et essaie de me soutenir du mieux qu'il peux, (mais il est loin donc les journées sont longues seules, et le soir j'ai a peine la force de m'occuper de mon fils et je culpabilise beaucoup)je me sens seule au monde.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 24 Jan 2016 - 08:05    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
lizzie33
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2015
Messages: 128

MessagePosté le: Dim 24 Jan 2016 - 11:10    Sujet du message: pas de réponse... Répondre en citant

Je n'aurais pas dû faire ce post, je vois qu'il est lu mais personne ne me répond. Du coup, je me sens encore plus seule, même ici... Je deviens amère, je ne sais plus que faire pour m'en sortir.
Revenir en haut
BiPiment
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2015
Messages: 34

MessagePosté le: Dim 24 Jan 2016 - 11:24    Sujet du message: envie récurrente de mourir Répondre en citant

Bonjour Lizzy,

Détrompe toi les gens ne te négligent pas ici, justement si tu n'as pas toujours de réponses c'est pour ne pas dire de bêtise. Tu remarqueras aussi qu'il y a beaucoup de gens qui consulte sans être inscrit d'où le fait d'avoir beaucoup de vu sans réponses ;) Je ne peux de répondre plus longuement tout de suite car je vais partir. Ne sois pas amère et essaies de voir les choses sous un autre angle ça t'aidera à tenir jusqu'au prochain message !

Courage, affectueusement Bipiment.
Revenir en haut
lizzie33
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2015
Messages: 128

MessagePosté le: Dim 24 Jan 2016 - 11:35    Sujet du message: envie récurrente de mourir Répondre en citant

Merci, bipiment... je vais essayer de tenir le coup...
Revenir en haut
Deca
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2010
Messages: 151

MessagePosté le: Dim 24 Jan 2016 - 12:09    Sujet du message: envie récurrente de mourir Répondre en citant

Bonjour Lizzie
je pense avoir un parcours assez commun au tien (longue errance dans un état de santé fragile après diagnostic avant d'atteindre une relative stabilité). Je suis aussi enseignant et ce métier a été (aumoins en partie) déclencheur de ma maladie (c'était en 1996). Plusieurs séjours en "maison de repos" que j'appelle volontier hotels 2 étoiles m'ont permis de me retirer de mon environnement mais n'ont pas du tout apporter de véritables soins à ma maladie. Il a fallu attendre trois ans avant de rencontrer un psychiatre véritablement spécialiste et surtout prescripteur (spécialiste de l'ordonnance). J'ai repris le travail en 2001 avec succès, j'ai pris beaucoup de plaisir à enseigner (nous, bipolaires, pouvons être d'excellents enseignants). En 2012, j'ai senti la flamme s'éteindre, je n'e voulais pas revivre les mauvaises heures professionnelles de ma vie : j'ai décidé de demaander un poste adapté, reconversion vers les métiers administratifs (loin d'être simple, aujourd'hui la reconversion commence à fonctionner).
Notre vie de bipolaire est loin d'être tranquille, tu auras forcément encore des bons moments, à toi d'apprendre à gérer les moins bons. Peut être (je ne suis pas médecin) ton état actuel nécessite t il un congé longue durée (6 mois, un an, voir plus), trouver le traitement adapté mais aussi suivre une psycho éducation (apprendre à connaitre, à gérer la maladie).
Tu as la chance d'avoir un mari aidant et aimant (c'est important)
Courage, le mieux est pour bientôt.
Revenir en haut
lizzie33
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2015
Messages: 128

MessagePosté le: Dim 24 Jan 2016 - 12:39    Sujet du message: envie récurrente de mourir Répondre en citant

Bonjour Déca,

Merci pour ton message positif qui me fait du bien. J'espère au fond de moi des jours meilleurs, mais je pense qu'il va encore me falloir attendre de longs mois pour que ça aille mieux, que le soleil revienne et que je puisse ré-emménager avec mon mari quand il aura trouver un poste fixe (il est actuellement en reconversion). Alors, j'espère que je pourrai reprendre le travail et une vie sociale, car pour l'instant, c'est ce qui me manque le plus, ne voir personne et me sentir isolée.
Merci encore, bonne journée à toi.
Revenir en haut
Deca
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2010
Messages: 151

MessagePosté le: Dim 24 Jan 2016 - 13:04    Sujet du message: envie récurrente de mourir Répondre en citant

Pour moi, pas la grande forme non plus ces jours ci (effet janvier, fatigué de ne pas voir le jour ?)
Ma compagne me traine à l'aquatonic de Saint Malo cette après midi : pas envie du tout...


Bon dimanche à toi
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Dim 24 Jan 2016 - 16:59    Sujet du message: envie récurrente de mourir Répondre en citant

Bonjour Lizzie33,

Je me suis longtemps demandée pourquoi certaines personnes arrivaient à survivre à de nombreuses épreuves et pourquoi d'autres ont du mal à s'en sortir ?
Je me suis documenté, j'ai beaucoup réfléchi et je pense qu'au-delà de l'observance thérapeutique, au-delà de la sévérité des crises et du contexte environnemental, c'est notre façon de s'approprier notre histoire qui fait la différence.

Tu as effectué plusieurs séjours, ce n'est pas un échec mais une expérience.
Tout ce que tu subis actuellement (vexations au téléphone par exemple) ce sont des expériences qui t'amènent à modifier certains comportements.
Depuis que je vois les événements sous cet angle, je trouve que ça rend les difficultés plus faciles à supporter.

Tu peux avoir des tuiles, ne pas voir le bout du tunnel mais une fois que c'est passé, tu as gagné quelque chose.
On retire toujours du positif, même après des événements très négatifs. Ce n'est pas toujours facile de les voir, parfois il faut du temps pour en mesurer les aspects positifs mais il y en a !

Lorsque les épreuves sont très, très longues, comme pour tes dépressions récurrentes, on a le sentiment d'y laisser des plumes. On se sent vidé, on a l'impression qu'on est plus usé qu'autre chose. C'est vrai que ça nous fragilise dans un premier temps, mais au fil du temps, on récupère et on se sent plus fort.
Essaye de ne pas trop te tourner vers le passé: le passé n'existe plus. J'ai remarqué que de se tourner vers le passé aggravait la dépression et n'aidait pas à mieux vivre le présent.

Enfin, si tu n'as pas de soutien familial, tu peux te tourner vers un soutien extérieur (psychologue, groupes de paroles,...). Il a fallu du temps pour que ma famille comprenne la maladie et m'aide (au début, ils aggravaient les choses). Certaines personnes ont encore du mal à comprendre.
Le temps que eux prennent conscience ne doit pas t'empêcher d'aller mieux. Je comprends qu'au début, on ait envie d'être aidé par ses proches mais s'ils ne sont pas en mesure de comprendre et de t'aider, il ne faut pas que ça te tourmente. Ils t'aideront peut-être plus tard, mais n'attends pas sur eux, d'autres personnes peuvent t'aider.

Courage, c'est un mauvais moment à passer

PS: ne pense pas au travail, prends le temps de te soigner. Un point positif de cette mise entre parenthèses: tu as du temps pour toi et ton enfant. Prends ce temps sans culpabilité, tu y as droit et tu en as besoin.
Revenir en haut
lizzie33
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2015
Messages: 128

MessagePosté le: Dim 24 Jan 2016 - 17:41    Sujet du message: envie récurrente de mourir Répondre en citant

Bonjour girl anachronism,

Merci pour ton soutien, c'est vrai que pour ma famille je crois que je commence à me faire une raison, je ne compte plus vraiment sur eux, mais c'est encore difficile de faire le deuil du passé effectivement. J'ai toujours tendance à me dire: pourquoi c'est tombé sur moi? J'étais une petite fille aimante et sage, qui réussissait à l'école, et j'ai eu l'impression d'être massacrée au fil des années. Bref, comme tu le dis, il faut que je me tourne vers le présent et l'avenir. Mais je culpabilise énormément de ne pas passer assez de temps avec mon fils et de ne pas l'éduquer assez. Heureusement que le we son père prend la relève, car pour moi la maternité n'est pas qch d'inné, et je ne me sens pas capable de transmettre pour l'instant ce que je n'ai pas reçu. J'essaie de donner de l'amour à mon fils, mais comme je suis fatiguée et lasse, je lui passe un peu tout et je l'élève mal. Comme tu le vois j'ai pas mal de culpabilité de ce côté là, ce qui n'arrange pas mes soucis de fond.
Enfin, merci encore pour tes paroles et tes conseils, cet après midi je me suis forcée à sortir un peu, avec mon mari et mon fils, mais j'appréhende le départ de mon mari ce soir et de me retrouver seul à gérer mon fils encore toute la semaine, vu mon état de fatigue. Je vais essayer quand même de positiver, aujourd'hui nous avons eu un peu de soleil dont j'ai pu profiter, même si c'était un peu malgré moi, mais c'est déjà ça...
Bonne fin de dimanche à toi.
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Dim 24 Jan 2016 - 18:04    Sujet du message: envie récurrente de mourir Répondre en citant

Tu sais Lizzie33, l'instinct maternel n'a rien d'inné ! J'ai lu hier ou avant-hier qu'il arrive que les animaux rejettent leurs petits alors que ce n'est absolument pas dans l'intérêt de l'espèce. Je pense au contraire que la relation mère-enfant est quelque chose qui se construit. Celles qui donnent l'impression d'être des mères-nées se sont certainement conditionnées très tôt (à leur propre berceau ?!)

C'est une bonne idée d'avoir recours à un(e) pédopsychiatre. Ne te culpabilise pas, c'est courant d'y aller, il n'y a pas que des mères bipolaires qui y ont recours. Cette personne pourra t'aider dans l'éducation de ton fils en te donnant des conseils.
Il est encore jeune et malléable, ce n'est pas parce que tu laisses un peu trop passer de choses maintenant qu'il va être "mal élevé" de façon irrémédiable.
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 387

MessagePosté le: Lun 25 Jan 2016 - 08:36    Sujet du message: envie récurrente de mourir Répondre en citant

bonjour lizzie33
je reviens sur un certain retard dans notre réponse
j'en suis désolée
malheureusement, avec la meilleur intention, nous avons du retard
nous sommes comme toi des bipolaires (des borderline aussi) avec ou sans famille.
je suis comme toi, ma famille est composé d'un mari compréhensif et aimant après c'est loin (mon frère et sa femme) après des parents mal traitant (enfin les miens)
mais justement, le dimanche avec mon mari (il pense le samedi matin avec son papa récemment veuf) ,la vie de ce dimanche, avec le fait que je me fatigue vite et plus d'autres petits soucis, ce dimanche je n'ai pas pu approcher du micro.
Je suis contente qu'un dialogue est pu se construire au final
sur la vie, j'ai souvent cette air de Brel en tête :Orly : la vie ne fait pas de cadeau!
mais justement, ne faut il pas résister contre des gens égoïstes ou indifférents ou plus simplement très bête et insensible? mener sa vie, imposer sa vie
bipiment a très bien écrit en expliquant que parfois nous avons peur de nos mots
j'ai peur de ces mots que je t'envoie
peur qu'ils tombent à coté ou te blessent plus encore
je me rappelle encore cette chanson de France Gall : résiste !
cette chanson qu'une personne m'a conseillé, il y a plusieurs années et ne me quitte plus non plus (oui ma tête est un vrai jukebox)
bonne journée !
Revenir en haut
lizzie33
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2015
Messages: 128

MessagePosté le: Lun 25 Jan 2016 - 08:56    Sujet du message: envie récurrente de mourir Répondre en citant

Merci Fontaine,
Tes mots ne me blessent pas, et c'est gentil à toi d'avoir pris le temps de me répondre. Je viens d'emmener mon fils à l'école, et je me retrouve donc seule pour la journée. Je vais tâcher de me faire un petit planning pour ne pas trop me laisser aller et "résister". Je vais essayer aussi de ne pas trop écouter de musique nostalgiques devant mon ordi, car ça me fait gamberger et après je vais encore plus mal... J'ai reçu hier une réponse de l'amie dont je parlais, là aussi, dans ma tristesse et mes ruminations morbides, je m'étais impatientée et sentie seule et abandonnée, mais finalement je m'aperçois que ce n'est pas complètement le cas. ça me fait beaucoup de bien de recevoir vos messages de soutien, merci encore, et bonne journée.
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 387

MessagePosté le: Lun 25 Jan 2016 - 15:50    Sujet du message: envie récurrente de mourir Répondre en citant

rebonjour Lizzie
nous sommes parfois le reflet des uns des autres
moi aussi j'attends avec une impatience de cocker abandonné des réponses a des lettres, oui parfois
quant à la musique, si elle est d'une absolue nécessités à la maison, je fais attention aux musiques choisies, c'est claire, certaines me plombe dès le matin...
Revenir en haut
Courage43
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2015
Messages: 26

MessagePosté le: Sam 13 Fév 2016 - 18:48    Sujet du message: envie récurrente de mourir Répondre en citant

Bonjour Lizzie,
Cela faisait un moment que je n'avais pas eu de tes nouvelles. J'espère que tu vas mieux depuis ton post que je viens de lire maintenant. Je n'étais pas retournée sur le forum depuis un moment. Je comprends ta souffrance. Ne te préoccupe pas des gens indifférents ou méchants. Vis pour toi et pour ta famille. Je suis bipolaire (diagnostiquée en 2014) et me sens parfois incomprise. Hormis mon conjoint et mes filles, personne ne s'intéresse à ce que je vis. Alors j'en ai pris mon parti, je ne vois plus ma sœur ni le frère de mon conjoint. Je suis en congé parental et cherche à faire une formation. Je veux m'en sortir. Ma maladie m'a desservie professionnellement (accès d'humeur, susceptibilité) et aussi socialement. A 40 ans je peux te dire que j'ai changé. Je n'ai pas eu une enfance heureuse, mais c'est du passé, aujourd'hui l'avenir c'est les miens. Mon bonheur c'est eux. Pour ce qui est du social, j'ai fait le tri. Il existe des gens compréhensifs heureusement. Ce que j'essaie de te dire en quelques mots c'est que je comprends ce que tu vis et t'assure que tu vas aller mieux. Essaie de t'inscrire à une activité. Moi je fais du piano (je débute à 40 ans), je prends des cours d'informatique, bientôt de comptabilité. Intellectuellement cela me fait du bien. Socialement c'est important. Tu es enseignante, c'est un beau métier. J'ai été professeur des écoles mais j'ai démissionné en 1998. Bats toi, sois fière de toi, de ce que tu as accompli, ce que tu vaux. Chéris ton mari et ton fils, compose avec les autres membres de ta famille. Je te laisse en te faisant de grosses bises et pense bien à toi. Nathalie.
Revenir en haut
lizzie33
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2015
Messages: 128

MessagePosté le: Dim 14 Fév 2016 - 11:38    Sujet du message: envie récurrente de mourir Répondre en citant

Bonjour Courage,

Merci pour ton soutien. Je vais beaucoup mieux depuis ce post d'il y trois semaines. Je sortais alors de l'hôpital et j'étais complètement désemparée. Il semblerait que le traitement (abilify) fasse son effet, ainsi que le suivi thérapeutique (je vois régulièrement une infirmière psy, en plus de mon psy qui est actuellement en congé). Je me suis inscrite à plusieurs activités sportives et chez moi, j'essaie de varier les activités, même si ce n'est pas toujours facile, car l'ennui s'installe vite quand on est seule. Bien sûr, je me raccroche à ma famille désormais, à mon fils et à mon mari, je fais fie du passé (je ressasse beaucoup moins qu'avant) et surtout j'apprends chaque jour à ne compter que sur moi pour m'en sortir et à ne plus trop attendre des autres. Je viens en ce moment régulièrement sur le forum, qui m'apporte également beaucoup de réconfort.
Tu me dis que tu fais du piano, c'est une belle initiative, je n'en ai pas chez moi, mais j'ai toujours souhaité apprendre. Peut-être un jour m'y mettrai-je, je suis aussi tentée par le violoncelle! (j'ai été au conservatoire étant plus jeune, et j'aimerais bien effectivement renouer un peu avec la musique et la pratique d'un instrument) Pour ce qui est de mon métier, j'espère le reprendre le plus tôt possible, sans doute l'an prochain sur un mi-temps.
Tu me dis, à juste titre de ne pas me préoccuper des gens "indifférents ou méchants", tu as tout-à-fait raison, et sur ce point je dois progresser encore car je suis très sensible au regard des autres, et cela m'attend direct en pleine figure et peut me faire flancher à tout moment, même si je réussis parfois à ne pas le montrer.
Je te souhaite une bonne journée, et une nouvelle fois, merci pour ta réponse chaleureuse.

Bipotement,

Lizzie
Revenir en haut
Courage43
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2015
Messages: 26

MessagePosté le: Dim 14 Fév 2016 - 19:05    Sujet du message: envie récurrente de mourir Répondre en citant

Bonsoir Lizzie,
Ravie que tu ailles bien. Je prends aussi de l'abilify (10 mg) et suis très satisfaite de mon traitement. Le suivi psy fait du bien aussi. Nous avons plein de points communs. Au plaisir de te lire et d'avoir de tes nouvelles, bises,
Nathalie
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:08    Sujet du message: envie récurrente de mourir

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com