Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Mon histoire
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Aide aux proches.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pichu
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2016
Messages: 65

MessagePosté le: Ven 12 Fév 2016 - 21:16    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Bonjour,
Voici donc ma petite histoire avec une femme que je considère formidable et qui est donc bipolaire. Je sais que cette histoire va énormément ressembler à plusieurs histoires du forum, avec à la fin le questionnement : ai-je été manipulé ou non ? M’aimais-t-elle vraiment ou non ? Aujourd’hui je pense avoir des réponses par rapport à mon vécu et je veux faire part de mon expérience et dans le même temps avoir vos avis. Je veux savoir si vous avez déjà également eu le même comportement que cette femme… Je vais essayer de faire court mais…. Ça sera compliqué.


L’histoire commence l’année dernière. Je rentre en contact par internet avec une femme que je connaissais à travers une asso. Au début un peu froide, on échange des messages assez basique avec de la séduction mais elle me sent assez différent et me préviens : je suis plutôt du genre aventures et pas stable du tout (elle ne croit plus à l’amour). Elle habite dans une autre grande ville, je lui dis qu’on verra bien et que je veux la connaitre. Au fur et à mesure de nos échanges, malgré sa froideur je décèle quelqu’un qui se réfugie derrière une carapace. Un jour suite à un coté un peu lourd de ma part elle m’envoie un message expéditif… pour venir s’excuser quelques heures plus tard. Je trouve ça adorable de sa part et je continue de creuser. Je la trouve intéressante et intrigante (belle certes, mais cultivé, intelligente, en phase avec moi, drôle). Au bout de 3 semaines depuis qu’on se parle, je réussi à avoir son numéro et elle m’avoue qu’elle m’aime bien, que je suis différent des autres et qu’elle me trouve intéressant.


Un jour elle me raconte qu’elle a flirté avec un mec, je lui dis avec amour que je suis jaloux, et elle me répond que je ne serais pas heureux avec elle de toute façon et là je me lance dans un long message en lui disant que je veux avant tout la connaitre vu qu’elle est intéressante et intrigante, que je commence à l’apprécier et qu’on ne sait pas ce que l’avenir nous réservera mais qu’on pouvait y aller pas à pas et juste apprendre à se connaitre, puis on verra si c’est pour une nuit ou pour la vie. Elle rentre sur paris pour les vacances pour une semaine et là on se rapproche de façon drastique par message, on parle sur la vision du couple, et sur la vie en générale, on se fait des débats. Elle me dit que elle est attiré sur mon côté foufou et que je la fait rire. Puis quand elle rentre dans sa ville, je lui dis la prochaine qu’elle passe à paris, qu’on pourrait se voir pour un verre…et là elle me dit tu es bien patient et m’invite chez elle à 500 km pour deux jours. Puis jusqu’à mon départ là-bas, on se rapproche encore plus pendant 3 semaines et elle m’avoue que personne n’a été comme ça avec elle sauf son père, qu’elle a hâte de me voir.


Arrivé là-bas j’essaie d’instaurer un contact physique, elle me dit qu’elle est mal à l’aise puis moi je lui montre que je suis déçu de ne pas avoir la complicité qu’on eut jusque-là. Elle me dit que elle est en train de tomber amoureuse et que elle veut prendre son temps, que si elle m’a fait faire 500 km c’est parce que je lui plais et que elle ne veut pas foirer avec moi, que elle veut un truc sérieux mais qu’il lui faut du temps, qu’elle ne veut pas que je passe juste après des aventures. On passe la soirée ensemble et on se promené main dans les mains, je sens des moments où on peut s’embrasser mais elle me dit qu’elle veut résister à cette tension sexuelle parce que elle n’est pas prête à assumer une relation de couple. On passe la nuit ensemble dans son lit enlacé à parler à se câliner mais il se passera rien. Elle me tend des clémentines qu’elle avait spécialement acheté pour moi parce que un jour dans nos conversations je lui avais dit que c’était mon fruit préféré. Elle se renseigne sur ma famille, leurs prénoms etc et se montre impliqué.


A partir de ça notre relation se cimente pendant 1 mois, on parle tous les jours de nos journées, de tout et n’importe quoi, on s’appelle par des mots doux, puis je la sens un coup distante parfois, enfin un brusque changement d’humeur, surtout quand je lui parle de « nous ».Parfois elle parle de nos futurs enfant puis après me dit qu’elle ressent une pression.


Apres une semaine de distance, on se revoit pour les vacances à paris, super soirée, pleine de complicité, elle me prend la main et on se balade tel un couple et me dit qu’elle a parlé de moi à ses parents etc, elle se projeté et me dis tu verras ils sont cools si on se marie……et toujours pas de bisous, a vrai dire je n’ai pas tenté.
Notre relation continue, je lui fais une petite surprise par courrier, elle me couvre de compliments, toujours les mots doux etc. Puis retour à Paris et là encore une distance palpable, elle y sera pendant 1 mois mais on se voit peu, suite à sa distance quand on s’est vu, je n’insiste pas et la trouve « bizarre », stressée et fatiguée, irritable aussi. Au bout de 1 semaines je lui demande des explications, pourquoi des distances brusques quand tout va bien, et là boum : elle me dit que je compte énormément pour elle mais que elle peut pas être en couple parce que dépressive suite à des ruptures.. Qu’elle est sous AD, etc.Je sens beaucoup de culpabilité chez elle. Je décide d’attendre. Elle me dit que je suis venu dans sa vie à un moment ou ça n’allait pas du tout, que je lui avais redonné le sourire et que je compte énormément pour elle. On repart sur de nouvelles bases et ensuite elle part pendant 1 mois à l’étranger avec sa famille loin de la France. On garde contact, on a une grosse dispute mais on parvient à se réconcilier, puis pendant 2 semaines on se reparle avec des mots doux, elle me dit que je suis spéciale pour elle.je la sens différente, elle me chouchoute puis elle me dit qu’elle me prépare une surprise, et dans la foulée je lui fais une surprise à distance et la prend de vitesse. Elle m’avoue ensuite m’avoir acheté des cadeaux.


Elle me dit ensuite personne l’a rendu heureuse comme ça… Puis me dit je t’aime. qu'elle n'arrive pas à dormir à cause de moi et Que demain elle va prier pour moi etc…

A son retour sur Paris, elle me dit qu’elle est pressée de me voir, qu’elle doit me dire quelque chose d’important. On se voit, me montre des petites attentions puis une fois posé dans un café ; elle fond en larmes en me disant que son psychiatre lui a dit qu’elle est différente et mieux maintenant. Elle me dit c’est grâce à toi. Je lui dis que son voyage et les vacances lui ont fait du bien mais elle me dit non c’est grâce à toi, que mon psy m’a dit de voir le monde à travers tes yeux. Je suis touché. Ce même jour j’essaye de l’embrasser mais là, elle panique et me dis je ne suis pas prête. S’en suis un mini froid Elle me donne les cadeaux qu’elle a acheté pour moi mais aussi pour les membres de ma famille… elle me dis qu’elle veut faire lit à part (je dors chez elle à Paris , ses parents ne sont pas là), me dis que cette tension sexuelle est insupportable, qu’elle a une pression. J’insiste et elle s’énerve sur moi.

Je boude un peu et 10 minutes plus tard elle me rejoint dans mon lit, et me dit pardon, laisse-moi du temps. On se câline… je n’entreprends rien et on s’endort.

Le lendemain je rentre et elle m’annonce qu’elle est perdue, qu’elle ne sait pas où on en est. Qu’elle veut plus qu’on se touche etc. Je suis dégouté et c’est un mois de crise, je vois qu’elle est très hautaine, qu’elle est distante et je fais de même. En 2 semaines, on a 3 grosses disputes, elle me parle d’autre mec qui la draguent, elle me critique et me dis qu’il y aura rien entre nous, et je lui dis que de toute façon je suis qu’un mec parmi tant d’autres… et là elle me dit que non et s’énerve en me disant que je raconte de la merde, qu’a tous ses mecs elle raconte pas sa vie, qu’elle leur offre pas des cadeaux. Elle m’avoue être en pleurs quand je lui dis que la maladie nous sépare et que finalement elle ne m’a peut-être jamais aimé. Avec les larmes, elle me dit que je bafoue ses sentiments. J’essaye de couper les ponts mais apres m’avoir invectivé, elle me demande si je vais arrêter de lui parler. J’ai du mal aussi et décide juste d’être distant. Grosse crise et pendant 3 semaine, elle me sent distant et essaye de venir vers moi.


ET là à un jour, alors que je pensais que c’était fini, elle recommence avec des sous-entendus sur notre avenir. Je reste mesuré puis on continu de se parler avec moins de substance qu’avant. Et au bout d’une semaine, un soir, en soirée, elle m’envoie un message bourrée, en me disant tu me manques je ne sais pas quoi penser de ça, j’ai envie de te voir, etc puis je dis comment ça en lui demandant ce qu’elle ressent et des explications.. Elle me dit laisse tombé.


Finalement le lendemain, elle revient me parler, me dis qu’elle regarde « notre film », et essaye de réinstaurer une complicité. Je reprends notre rythme habituel puis je lui annonce un changement professionnel dans ma vie (celui pour lequel elle avait prié) et elle est contente pour moi mais moi je n’en fait pas trop. Je ressens à nouveau une prise de distance de sa part et j’en ai marre cette fois et je décide de tourner la page. Je lui annonce que ça ne mène à rien, qu’elle me fait trop attendre et que je dois me protéger. Je suis plus ferme que 1 mois auparavant.


Elle le prend très mal et me dis que maintenant que j’ai eu mon changement je n’avais plus besoin d’elle etc…..puis le soir même elle vient s’excuser avec un long message : Elle est désolé de ces prises de distance, elle s’excuse et me dis qu’elle comprend mon choix et qu’elle le respecte. Qu’elle m’apprécie beaucoup et que je compte pour elle et qu’elle a essayé de me redonner tout l’amour que je lui ai donné. Elle me dit que quand j’ai eu mon changement professionnel elle était une des plus heureuses et qu’elle l’a annoncé à sa famille. Que j’ai été la dans des moments difficiles et qu’elle sera toujours reconnaissante.


Je vous avoue que je culpabilisais un peu, puis j’ai vécu 2 semaines horribles ou je ne pensais qu’a elle et me suis dit que je l’aime tellement que je ne pouvais pas partir de moi-même.
Je suis revenu vers elle……

La suite dans un prochain post vu j’ai été trop long là… je veux bien avoir votre avis jusqu’à là… effectivement je n’ai pas évoqué la bipolarité là mais ça viendra dans la suite ;)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 12 Fév 2016 - 21:16    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Dim 14 Fév 2016 - 09:59    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Bonjour Pichu,

Je ne vois pas de manipulation chez cette femme, je dirai plutôt qu'elle ne sait pas ce qu'elle veut ou qu'elle ne se sent pas à la hauteur.
Elle semble très secrète, elle voudrait dire et ne voudrait pas dire, voudrait faire et ne voudrait pas faire,...
Peut-être qu'elle ne se rend pas même pas compte qu'elle te fait souffrir. Il est vrai qu'en phase dépressive, on a du mal à prendre des décisions, mais là, je trouve que ça dépasse le cadre de la maladie.

Il faudrait que vous ayez une discussion vraiment sincère, que tu lui dises ta vision des choses, que tu es prêt à l'aider, qu'elle peut compter sur toi, mais que tu souffres de son comportement indécis. Quelles sont ses réticences ? Pourquoi a-t-elle autant de mal à décider ? De quoi a-t-elle peur ?
Son comportement est lié à ses propres expériences, à son caractère,... 90% lié à sa personnalité, 10% lié aux troubles bipolaires.
Ce n'est que mon avis personnel bien sûr.
Revenir en haut
Pichu
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2016
Messages: 65

MessagePosté le: Dim 14 Fév 2016 - 10:43    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Merci de ta réponse girl anachronism, je te raconte la suite de l'histoire dans quelques minutes et tu me redonneras ton avis si tu peux.

Effectivement elle est indécise mais elle le sait déjà qu'elle peut compter sur moi car je l'ai toujours démontré. Je pense que effectivement son caractère joue également , quand on abordait le sujet avec les questions que tu évoques, elle s’énervait et elle avait du mal à dire ce qu'elle ressentait. D'où les disputes. Là ou je pense que la maladie joue c'est que j'ai l'impression qu'avec elle ne se sent pas capable d'assumer une relation.
Revenir en haut
Pichu
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2016
Messages: 65

MessagePosté le: Dim 14 Fév 2016 - 11:32    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Je l’aimais tellement que j’étais malheureux de son absence et j’avais une sensation de tristesse profonde, je me disais que je ne pouvais pas partir comme ça.

Je reviens vers elle donc et lui dit que je veux la voir car elle me manque. Elle me dit, tu as pris une décision et elle avait l’air bien réfléchie pourquoi tu changes ? Elle me dit qu’elle a beaucoup de respect pour moi et que c’est pour ça qu’elle a respecté mon choix et me demande de ne pas remuer le couteau dans la plaie. Elle m’annonce que sa vie sans attache lui convient. Elle m’annonce même qu’elle a eu des aventures depuis mon « départ ». Je me redis que c’est pas normal, et ceci confirme plus ou moins mes doutes : le fameux jour où elle m’avait dit que c’était grâce à moi qu’elle avait retrouvé le sourire et qu’elle se sentais mieux, elle m’avait parlé d’hyperactivité du cerveau , d’hypersensibilité, et je savais qu’avant de me rencontrer, elle avait enchainé les rencontres sans lendemain. J’avais déjà des doutes sur la bipolarité et cela se confirmé de plus en plus. Je lui annonce que je veux juste être ami et être là pour elle. Et nous recommencions a parler, et j’essayais parfois de la séduire, elle se prêtait au jeu puis des fois non.

3 Semaines après ces retrouvailles je lui fais un courrier surprise (encore) et elle est contente et me dis que je suis dingue etc, que ses copines sont jalouses. On garde un contact sans mots doux ou séduction poussé. Puis 2 semaines plus tard, je vois qu’elle s’éloigne, réponds rarement au textos, répond de façon très détaché, jusqu’à un jour ou je fais une blague sur un avenir hypothétique qui la met dans tous ses états et elle m’annonce qu’il y aura jamais rien entre nous. J’étais à l’étranger et je décide donc de ne plus la déranger. 1 Semaine plus tard elle m’envoie un simple SMS : tu reviens quand ?

Je suis surpris de son message puis lui propose de se voir à mon retour vu qu’elle serait sur paris aussi.
A mon arrivé je lui envoie un message pour savoir ce qu’il en est. Elle m’annonce qu’elle voit quelqu’un et que elle ne veut pas d’ambiguïté entre nous, et si il n’y a pas de problèmes de mon côté on pouvait se voir. Je lui annonce que ça ne me dérange pas et que je voulais juste la voir.
J’avais un doute sur la personne mais bon, j’avais un peu tourné la page ces derniers temps et je voulais la voir heureuse donc je me suis dit autant la voir en amie.

Quelques heures avant le rdv elle me glisse un mot doux que je trouve suspect mais je n’y fait pas attention. Elle me raconte également que sa mère lui parlait de moi.
On se rejoint et on s’installe dans un bar. On commence les verres et on parle de tout et rien, de la vie, de mes voyages, de ses études, de sa famille, de la mienne, de nos passions etc.Je sens qu’on est bien ensemble.

Puis elle me ressort l’histoire de sa mère qui me trouve super (sans m’avoir vu ou parlé) et qui lui dit que je suis l’homme fait pour elle, qu’elle nous voit bien ensemble, ce à quoi elle lui a répondu : laisse nous du temps il n’est pas prêt, il a des obligations pour l’instant etc, et qu’on verra. Je suis plutôt choqué vu la brutalité de sa réaction quelques semaines avant concernant ce même sujet. Je lui dis que je me sens lié à ses parents à travers ce qu’elle me raconte et elle me dit que sa mère m’adore etc.

Puis elle me parle de la personne avec qui elle était et que c’est déjà fini, je lui dis : c’est dommage pourquoi ? Elle me répond qu’il n’était pas sur la même longueur d’onde et qu’il n’était pas sérieux.

Puis on se rapproche petit à petit au fil de la conversation et des verres, et on se tient la main au bar sur la table. Elle me dit que la premiere fois où on s’est vu elle n’était pas prete.On continue de parler et elle me questionne si elle pourra s’adapter dans mon groupe d’amis etc. Puis à la sortie du bar on se promène main dans la main à la recherche d’un restau où diner. (Pour être honnête on avait bien bu mais on parvenait à avoir une conversation qui tenait la route,etc). Je m’arrête et consulte devant un restau , quand d’un coup elle me tire vers elle et m’embrasse.

Le fameux bisou que j’attendais depuis 8 mois…

Puis s’en suit une balade main dans la main dans les rues de paris, avec des smaks et de nouveaux baiser, on s’installe dans le restau et elle me dit : ça fait longtemps le bisou en me souriant. Elle ne se sent pas trop bien au restau puis l’alcool a vraiment monté et elle vomi dans les toilettes…Pourtant encore une fois, elle était très consciente vu les sujets dont elle me parlait.

Je la raccompagne chez ses parents puis le lendemain lui parle pour voir si ça va mieux. Elle me répond et ne revient pas spécialement sur l’épisode de la vieille. Elle me relance pour une soirée qu’on avait prévue. On se voit à cette soirée où elle avait bien bu également, elle est avec un ami à qui elle me présente comme son chéri. On se tient main dans la main devant lui.

Elle est plus réservé niveau baiser mais je la smak et elle me dis son ami est là. Encore une fois elle me fait des projections sur nos enfants, sur le fait que elle va porter mon nom de famille, que sa mère lui a fait la remarque quand elle a vu ma carte de visite (Elle a montré ma carte de visite à ses parents parce que elle était fière de moi me dit-elle).

Puis les jours suivant un peu de distance… jusqu’à que je lui demande clairement pourquoi elle est distante.
Et là c’est bien les doutes que j’avais… la personne dont je doutais et bah c’était une fille et elle me dit que c’est avec cette fille qu’elle veut être, et qu’elle aime. Qu’elle est bisexuelle et que 8 ans auparavant elle a déjà eu un petit truc avec une fille au collège.
Je ne suis plus surpris au niveau rebondissement et cette fois je lui souhaite le meilleur et la laisse, car elle avait vraiment l’air amoureuse et limite obsédée.

ET je reçois dans la foulée un message de la fille en question qui me questionne sur notre soirée. Apparemment elles étaient toujours en couple et elle lui avait menti sur ce qui s’était passé. Du coup elle avait trompé sa copine avec moi. Elles se connaissaient depuis quelques semaines.
Je trouve ça louche et toute cette histoire et l’ampleur, je n’arrive plus à comprendre. Pourquoi elle faisait un pas en avant pour ensuite avoir des doutes et reculé ? Pourquoi elle a fait ça a cette fille. L’aimait-elle vraiment ? Si c’était lié à l’impulsivité ou à l’alcool, cela ferait bien longtemps que nous nous serions embrassé vu les occasions( où j'étais chez elle). J’étais perdu à mon tour.

Elle m’appelle en larmes et me demande de l’aider, de la couvrir par rapport à sa copine et je lui dis que je devais être honnête et que je ne mentirais pas et que je dirai que la vérité, je l’envoi bouler en lui disant qu’elle faisait n’importe quoi. Je lui demande c’est quoi son problème et là toujours en larme elle me dit : tu sais bien mon problème c’est quoi, tu l’as toujours su, tu sais que j’ai toujours eu du mal à tisser des liens.
Je lui dis c’est du à ta maladie non ? T’es sure que ce n’est qu’une dépression ? Elle me répond dépression chronique en larmes, et je lui rétorque t’es sure que ce n’est pas autre chose et enfin avec un gros sanglot elle me répond bipolaire.

Puis s’en suit une série de révélations sur son passé, sa relations avec ses parents, ses ex , un traumatisme qu’elle a eu il y a 4 ans. Elle me raconte tout, même sur le fait que quand je lui faisais la gueule ou que ça n’allait pas entre nous elle a eu des aventures car elle a « des pulsions et des vagues sexuelles insupportables ».Qu’elle a honte de son hypersexualité, que elle se sent comme un fardeau pour tout le monde. Qu’elle renié jusque-là sa maladie et que quand je la mettais face à ça, elle pleurait, elle savait que j’avais découvert la vérité. Elle me dit que elle veut changer et que c’est pour ça qu’ elle a arrêté les traitements. Je lui réponds que c’est pas bon et que je suis prêt à l’aider et à la soutenir mais qu’elle devait me laisser plus de place, mais elle me parle de methodes alternatives. Elle me devoile tout de sa vie, toutes ses conneries,qu’elle a peur de mon regard. Je lui pose des questions sur notre relation, elle me réponds que je compte beaucoup pour elle et qu’elle n’a jamais voulu que je parte.Elle me dit que je suis le seul à ne pas la juger et à a comprendre, que maintenant elle allait accepter sa maladie et ne plus la fuire, qu'elle a besoin de moi dans sa vie et que elle allait le dire à la fille et si elle ne comprenais pas ça et bien elle n'avait rien à faire avec elle.
Je reviens sur nous et lui demande qu’est ce qui bloque pour que l’on soit un couple.

Elle me répond que si la fille n’était pas là, ça serait plus clair entre nous, mais elle la « veux », car elle lui a apporté un souffle nouveau. Je dis ok mais pourquoi l’avoir trompé avec quelqu’un que tu connais depuis 9 mois. Elle m’a dit qu’elle ne sait pas.

Je lui dis que il y a quelque chose entre nous et qu’elle doit se rendre à l’évidence et là elle m’annonce que ce qui la bloque c’est que je suis son reflet, qu’elle se voit à travers moi, que elle est bien avec moi et que elle sera tellement bien que quand elle aura envie de partir elle ne pourra pas (là je comprends plus rien). Elle me dit qu’elle n’a plus de sentiments amoureux pour moi, et que certes elle est déjà sortie avec des ex sans être amoureuse mais que eux elle s’en foutait de les perdre. Elle me dit que je serais intrusif et que je la ferais parler et qu’elle ne voit pas ça.
Elle me dit que elle veut cette relation avec la fille à tout prix et qu’elle allait changer et faire beaucoup d’efforts.( J’ai limite vu ça comme de l’obsession ou une dépendance affective).

J’ai des doutes quant à la solidité de leur couple, la fille ne croyait même pas à sa maladie puis a finalement vu ses cachets. J’ai peur que l’arrêt du traitement et cette aventure nouvelle et différente amplifie la manie et qu’elle soit dans un état « euphorique ». Je lui dis que je serais là pour elle et que j'ai peur de la chute de cette euphorie, qu'elle soit plus brutale que les autres, ce à quoi elle me réponds : faudra me ramasser à la petite cuillere. Je lui demande de m'assurer que si ca marche pas avec l'autre qu'elle doit venir vers moi et me laisser une place pour qu'on sen sorte ( j'aurais peut etre pas dù... je reconnais ma faute mais j'avais tellement peur que ça la détruise une autre rupture...)

Elle a réussi à avoir le pardon de la fille en lui avouant sa maladie (que j’avais demandé de faire), puis les 2 ont décidé de coupé tout contact avec moi.
Voilà je comprends un peu mieux beaucoup de choses mais il y a d’autre que j’ai du mal à saisir, notamment pourquoi avec moi elle est si exigeante ? Ne m’a-t-elle jamais aimé ? De quoi a-t-elle peur …
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Dim 14 Fév 2016 - 12:11    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Quelle histoire ! Si en plus de sa bipolarité, elle doit gérer une bisexualité pas assumée...
Elle est paumée et a besoin d'un suivi psychologique et psychiatrique pour l'aider à voir clair dans sa vie.
Elle a beaucoup, beaucoup de choses à travailler: acceptation de la maladie, acceptation de sa bisexualité, dépassement du traumatisme dont elle t'a parlé, gestion de la maladie,...

Comme tu le sais, il n'y a de traitements alternatifs aux médicaments traditionnels pour les troubles bipolaires. Les traitements alternatifs sont des aides mais aucun n'a prouvé son efficacité dans le traitement des phases aigües. Même lorsqu'elle aura des traitements, il lui faudra les accepter, les prendre correctement et surtout passer d'un statut passif à un statut actif: chercher des informations sur la maladie, discuter des traitements avec son psy, chercher des solutions,...

Pour l'instant, elle essaye de ménager la chèvre et le chou, mais tôt ou tard, sa maladie décidera pour elle. La répétition des rechutes finira par la faire réfléchir sur son état.
Sachant qu'elle est déjà dans le flou, il vaut mieux éviter les situations ambigües. Par exemple, lorsque tu as dit que vous serez juste amis et que ça a tourné au flirt. ça rajoute des contradictions, je pense qu'il vaut mieux être le plus clair possible.

Je crains qu'elle ne te ballotte encore longtemps, du moins aussi longtemps qu'elle sera incapable de choisir et de se prendre en main.
A toi de voir si cette relation bancale en vaut la peine sur la durée ou non.
Certaines personnes (bipolaires ou non, car c'est une question de personnalité et de capacité d'introspection, non de maladie) passeront leur vie à se planter sans jamais apprendre de leurs erreurs, quand d'autres sauront évoluer, apprendre, changer. L'aide d'un psychothérapeute peut être utile pour sortir d'un mode de fonctionnement inadapté, mais encore faut-il être conscient qu'on a un problème, et surtout vouloir changer.

On rejoint le post de Mourn sur le fait que quoi qu'il arrive, ce sera toujours à elle de choisir son chemin.
Elle peut très bien passer des années et des années à vivre dans l'instabilité et vouloir changer à 50 ans, une fois que les pots cassés seront trop envahissants.

Bon courage et surtout, préserve-toi.
Revenir en haut
Pichu
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2016
Messages: 65

MessagePosté le: Dim 14 Fév 2016 - 12:28    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Merci pour ton avis,

Cela fait 1 mois que je n'ai plus aucune nouvelle, donc peut etre qu'elle a fait son choix... Tu penses que sa nouvelle relation peut être causé par un état maniaque ?
Elle est suivie par un psychiatre, elle m'a même donnée le nom de celui-ci. Je sais que c'est une fille bien d, et elle est jeune (22 ans). Donc si elle revient, je lui dirais que elle doit faire des efforts pour se stabiliser, et je pense que sur la durée cette relation en vaudra la peine largement. Comme tu l'as dit, c'est son chemin, à elle de choisir.

.
Par contre j'ai ressenti du mieux, elle à l'air d'accepter sa maladie et etre consciente des betises qu'elle a fait. Je pense savoir aussi qu'elle n'est pas entre de trop mauvaises mains avec cette copine.

ET oui je ne crois pas trop aux traitement alternatifs du moins pas sans un suivi psychiatrique et une prise de traitements.

Par contre pourquoi tu dis qu'elle n'assume pas sa bisexualité ? j'ai l'impression qu'elle l'assume au niveau de ses amis... mais pas de sa famille, enfin je pense pas.

C'est à mon niveau que j'essaye de comprendre, si vraiment elle a envisagé quelque chose avec moi et justement si cn'est pas la maladie qui influe sur son choix, de peur que je la vois en tant que malade toute une vie par exemple ?
Revenir en haut
Pichu
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2016
Messages: 65

MessagePosté le: Dim 14 Fév 2016 - 12:43    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

J'ai aussi oublié de preciser que entre temps elle avait du mal à oublier un ex aussi.....
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Dim 14 Fév 2016 - 13:01    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Est-ce que sa relation peut-être causée par un état maniaque ? C'est pour cela que je disais que je ne sais pas si elle assume sa bisexualité.
Il arrive que des personnes bipolaires aient une attitude en phase maniaque qui ne corresponde pas du tout à leur attitude habituelle.
Est-elle bissexuelle tout le temps ou l'est-elle uniquement en phase maniaque ?

L'état maniaque désinhibe et peut conduire à divers excès. Si elle est attirée par les filles en phase maniaque et pas le reste du temps, ça pose le problème de l'acceptation de soi. Peut-être que je me trompe.
C'est fréquent de lire des témoignages de personnes bipolaires qui, une fois redescendues de leur manie, ont honte de ce qu'elles ont pu dire ou faire parce que ça leur correspond pas.
Quand tu mentionnes ses pulsions sexuelles, c'est un signe d'hypomanie ou de manie.

Si elle a connu cette fille dans une phase haute, il y a de fortes chances pour qu'une fois redescendue de sa montagne, elle n'adhère plus à cette relation.
A moins que leur relation évolue et qu'elles aient toutes les deux des affinités autres que physiques, dans ce cas, il y a des chances pour que ce soit durable entre elles.

Pour ta dernière question, je ne crois pas qu'elle t'associe à "celui qui ne la voit que comme une personne malade". Tu as été présent quelque soit son état, ce n'est pas comme si tu l'avais aimée uniquement en phase haute. Elle a dû voir que tu l'aimais pour ce qu'elle est en temps que personne.
Peut-être a-t-elle été habituée à être aimée par d'autres quand elle était hypomaniaque ou maniaque et que toi, tu es le seul à l'avoir aimé quelque soit sa phase. Si ce que je dis est vrai, ça doit être troublant pour elle.
Peut-être qu'elle te fuit parce qu'elle ne s'estime pas à la hauteur d'une relation saine et durable.
Revenir en haut
Mourn
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2015
Messages: 20

MessagePosté le: Dim 14 Fév 2016 - 21:21    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Et bien nous avons en effet une histoire qui se ressemble, et on parle tous les 2 d'une fille de 22 ans (si elle est brune aux yeux verts et que son nom de famille commence par K je vais vraiment me faire du soucis !).

Pour vivre sensiblement la même chose, sauf que j'ai l'impression que tu es plus résistant que moi face à l'amour, je te conseillerai forcément de couper les ponts car rester ami est une fausse solution. Ou alors faire comme moi, se dire qu'elle en vaut vraiment le coup et essayer d'encaisser jusqu'à ce qu'elle aille mieux.
Revenir en haut
Pichu
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2016
Messages: 65

MessagePosté le: Lun 15 Fév 2016 - 18:33    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

@girlanachronism : Quand je lui ai posé la question sur la bisexualité, elle m'a répondu qu'elle a eu " un petit truc" avec une fille il y a 8 ans... donc savoir si elle est vraiment bisexuelle et savoir si elle l'assume; ça reste compliqué. Et puis ça n'a pas l'air que physique avec cette fille... Elle prétend être amoureuse ( en très peu de temps). Sinon pendant ces 8 ans elle n'a eu que des relations avec des hommes je pense ( serieuse ou non serieuse).

Quand je dis qu'elle me vois comme quelqun qui la voit comme malade : ce n'est pas que pour la phase up. Je veux dire comme quelqu'un qui connait sa maladie et donc qui le la lui rappelle, qui connait ce qu'elle pense etre un défaut, son secret. et elle a peut etre peur que je la mette face à ça.

Et oui je pense qu'elle s'estime pas à la hauteur et qu'elle n'a pas confiance en elle pour une relation durable. Mais c'est un cercle vicieux si je n'avais pas montré tout mon amour elle n'aurait pas eu non plus de sentiments, donc elle ne peut pa dire je suis pas à la hauteur :/

@mourn : Oui c'est ressemblant, comme beaucoup d'histoire, et ce qui me fait peur c'est que il n' y a pas beaucoup de fin heureuse...ou alors les gens se manifestent plus apres.
T'inquietes son nom de famille ne commence pas par un K, et ces personnes là ne racontent pas leur maladie à toute le monde, c'est aussi la preuve qu'on compte pour elles je pense.

Détrompe toi , Je suis TRES amoureux, à tel point que je veux la voire heureuse, meme sans moi , et ce qui me fait peur , c'est la prochaine chute. Elle vaut le coup d'essayer mais pour le moment comme je l'ai dit, c'est elle qui a coupé les ponts pour par que je la gene dans sa relation avec la fille. Par contre là ou je me suis convaincu et je pense toi aussi , c'est qu'une relation avec elle sans état stable est voué à l'echec, donc il faut faire des sacrifices, et surtout geré la maladie en commencant par l'accepter et ne plus la renier : Suivi medicamenteux ( vu qu'elle a arreté) et suivi psychiatrique. ET là nous pourrons enfin vivre le bonheur que nous voulons tant.... mais en attendant.. elle m'a laché ...
Revenir en haut
Pichu
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2016
Messages: 65

MessagePosté le: Mer 20 Avr 2016 - 09:18    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Bonjour à tous.... pour ce qui sont interessé, il y a l'air d'avoir du nouveau.. si des personnes sont pretes à m'ecouter....
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 839

MessagePosté le: Mer 20 Avr 2016 - 15:48    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Salut,

Il y aura toujours quelqu'un pour te lire par ici...

Amicalement,

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Mépine

«Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.» Marc Aurèle
Revenir en haut
Pichu
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2016
Messages: 65

MessagePosté le: Mer 20 Avr 2016 - 16:20    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Merci de ta réponse.

Aujourd'hui j'ai peur. Je ne sais pas si tu as lu mon histoire.

Je ne sais pas quoi penser. Voila 3 mois que je n'arrives pas à l'oublier. Pourquoi ai-je tant de mal ?

Je viens d'apprendre qu'elle n'est plus avec sa copine. Lors de notre "séparation", quand elle m'avait parler de cet engagement, et que je craignais que ça soit un état maniaque et que je pensais que ça n'allait pas marcher, en larmes elle m'avait deja prevenu : il faudra venir me chercher à la petite cueilliere.

J'ai peur que cette rupture la bouleverse, la brise et surtout aussi tot.

Cependant, je remarque que elle est tres active sur les reseaux sociaux comme pour montrer son bonheur.... Je ne comprends pas trop.

Bien entendu, je n'ai eu aucun contact avec elle depuis 3 mois. J'ai décidé de ne pas aller lui parler maintenant , dans le meme temps j'ai peur qu'elle parte en "vrille", et au fond j'hésite à lui demander si ca va .... est ce que je fais le bon choix en restant dans mon coin ???

Vraiment j'ai peur de cette surexposition suite à une rupture....
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Mer 20 Avr 2016 - 17:40    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Bonjour Pichu,

Je n'ai pas pu te répondre ce matin mais j'ai bien lu ton message.
Quand on est attaché à quelqu'un, c'est normal qu'on se préoccupe de la santé de cette personne. Mais en même temps, tu ne peux pas être dans cette état de vigilance durablement, surtout si tu n'as plus qu'un lien virtuel et indirect avec elle. Si tu penses qu'entre vous, c'est terminé, il te faudra tourner la page et ne plus essayer de prendre des nouvelles d'elle, même si tu sais que sa santé peut être mauvaise.
Mais si tu souhaites renouer avec elle, ne serait-ce qu'amicalement, il faudra bien la contacter et la voir en vrai et là, tu seras bien obligé de l'aider.

Tu as bien fait je pense de te tenir à l'écart car apparemment, il n'y avait pas de place pour toi. Tu pourrais essayer de la contacter, mais si elle ne cherche pas à te contacter, c'est qu'elle fait sa vie sans toi, tu ne crois pas ?

Je vais te donner mon expérience, qui même si elle est un peu différente, elle pourra peut-être t'aider. J'avais une super amie, je pensais avoir trouvé la meilleure amie que je n'avais jamais eue. Cette amie est sujette à la dépression et lorsqu'elle m'a laissé tombée, j'ai d'abord mis son isolement sur le compte de la maladie. J'ai essayé de la contacter, sans réponse. Il a fallu que je me rende à l'évidence et que j'accepte que notre amitié était terminée.
Comme toi, j'ai cherché à avoir de ses nouvelles par le net et comme toi, j'ai vu qu'elle voulait donner une image de bonheur, alors même que je savais qu'elle n'était pas en si bonne santé que ça.

Il y a une sorte de dépendance à l'autre, comme une addiction, on a besoin d'avoir des nouvelles, même indirectes. On a besoin de se préoccuper car on voudrait aider, mais il faut bien accepter que les chemins se séparent parfois. J'ai pris la décision de ne plus chercher à avoir de ses nouvelles. Chacune a son chemin à mener. Si elle décide de croiser à nouveau le mien peut-être que je l'accueillerai à nouveau... ou pas.
J'ai beaucoup changé, je ne suis plus celle qu'elle appréciait au départ. On ne peut pas forcer les gens à se prendre en main, à se soigner.
Cette rupture m'a permis de comprendre qu'il fallait respecter les choix des autres, quand bien même ils nous paraissent mauvais.
Revenir en haut
Pichu
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2016
Messages: 65

MessagePosté le: Mer 20 Avr 2016 - 18:50    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

@girlanachronism : Au fond je ne suis pas sur que ça soit terminé. Je n'arrives pas à me décider. Comme évoqué plus haut, je m'attendais à cet événement (rupture malgré le fait qu'elle avait l'air passionnément amoureuse). Et je craignais que ça la "tue" . Ce qui m'attriste c'est qu'avant de nous quitter, je lui ai fait promettre de prendre soin d'elle si cette rupture intervient, que maintenant qu'elle accepte sa maladie, ben qu'elle ferait attention à son hygiène de vie etc.Finalement nada ! Et la je vois que cette rupture ( recente de qq jours) ne l'affecte pas du tout ! Est ce normale ???

Je le sens pas le truc, je sens qu'elle repart dans ses mauvais schémas. j'ai peur c'est la sensation que j'ai.

Justement girlanachronism, je sais pas si j'ai une place dans sa vie ou pas. Un jour avant de couper les ponts,elle m'a dit : tu es *je suis disponible pour tchater avec vous* d'important dans ma vie, j'ai jamais voulu te perdre. Si *je suis disponible pour tchater avec vous* ne comprends pas que tu es important pour moi , elle a rien a faire dans ma vie...... et pourtant le lendemain elle me demandait de la laisser tranquille pour de bon.

Je comprends ton histoire. J'ai une amie d'enfance que je suspecte d’être bipolaire aussi ( c'est aussi ce qui m'a permis de mieux comprendre pour cette fille), bien que j'ai beaucoup de respect pour l'amitié; aujourd'hui je n'ai plus contact avec cette amie car , d'un coté elle ne m’écoutait plus, de l'autre je sais que en tant qu'ami je peux pas faire plus.

Là, la donne est différente....

Ce qui me tue c'est cette phrase qui reste encore en moi : je serais bien avec toi et je ne pourrais pas te quitter

Comme si elle avait peur du bonheur... tout le monde a le droit au bonheur. J'ai l'impression que aujourd'hui elle repart en arriere dans ses travers alors que elle en etait consciente...ça me tue. je la prefererais voire heureuse autrement que a essayé d'attirer l'attention sur elle, d'avoir un comportement extraverti et d'ajouter tout ces mecs...

En tout cas tu as raison, je ne vais pas aller lui parler. Je vais du moins attendre. N'oublies pas que apres tout ce qui s'est passé, elle aussi peut etre peur de revenir vers moi sachant que je l'avais prevenu...et par fierté elle reviendra peut etre jamais... ç'est dommage.
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Mer 20 Avr 2016 - 19:58    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

"Au fond, je ne suis pas sûr que ça soit terminé": tu sembles être encore bien épris d'elle, mais peut-être que pour elle, cette histoire avec toi est terminée.
Tu te sens trahi parce que tu lui as fait promettre de se soigner si elle rompait, mais peut-être exiger de quelqu'un qu'il se soigne ? Peut-on faire promettre cela, en particulier à quelqu'un qui est encore dans le déni ? Je pense que non.

Je vais essayer d'être claire, disons que comme l'expression le dit si bien "l'enfer est pavé de bonnes intentions". Ton souhait de la voir heureuse est tout à ton honneur, mais pour elle, c'est trop demandé. Elle t'a sans doute fait cette promesse sans en mesurer les conséquences, voire pour te faire plaisir. Peut-être même qu'elle souhaite réellement aller mieux, mais que c'est trop prématuré.

Tu sembles être très attaché aux promesses, aux paroles alors que elle, elle semble être un peu une girouette. Vos modes de fonctionnement sont très opposés, le sien te semble mauvais (et il est mauvais pour son équilibre, c'est certain). Mais peut-être qu'elle a besoin de se planter pour apprendre de ses erreurs. Peut-être qu'elle finira par se rendre compte que ce n'est pas bon pour son équilibre, mais ça ne dépend que d'elle et d'elle seule, ce n'est pas quelque chose qui se décide sous la promesse ou l'ultimatum.

L'amour ne nous donne pas plus de droit sur l'autre que l'amitié. Pour reprendre ta remarque sur cette phrase qui t'a marqué et qu'elle t'a dite ("je serai bien avec toi et je ne pourrais pas te quitter"), cette phrase est valable à un instant T, ce n'est pas une vérité immuable.
Les gens ont le droit de changer d'avis, de revenir sur leurs paroles. Tu as une vision très romantique de l'amour, quelque chose d'absolu qu'elle ne partage peut-être pas, ou bien pas tout le temps. La bipolarité peut nous amener à avoir des paroles et comportements excessifs que les autres peuvent prendre au pied de la lettre (quoique, je ne suis pas sûre qu'il n'y ait que des bipolaires qui soient des girouettes).

Quand tu dis qu'elle ne revient pas vers toi par fierté, par peur de revenir vers toi alors que tu l'avais prévenue, c'est possible. Mais dans ce cas, est-ce que ce ne serait pas à toi de faire le 1er pas ? Tu sembles avoir beaucoup de fierté aussi en affirmant "c'est dommage".
J'espère que je ne suis pas blessante, je te donne juste mon impression (qui peut être complètement fausse) mais je te trouve très auto-centré. Et si, dans le fond, tu craignais qu'elle ne t'oublie complètement. Ce serait un dur coup à l'ego. Je ne sais pas, c'est juste une hypothèse.

Tu n'as pas eu le même problème avec ton amie car c'était de l'amitié. Là, ça te pose problème parce qu'il s'agit d'amour, mais est-ce réellement de l'amour ou autre chose ?
Revenir en haut
Pichu
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2016
Messages: 65

MessagePosté le: Mer 20 Avr 2016 - 20:26    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

J'aimerais tellement pouvoir converser avec toi en privée. C'est difficile de s'exprimer ici, à chaud. Effectivement peut etre que pour elle , cette histoire est terminée. Mais justement , comme je te l'ai dit , pour moi quand elle m'a fait cette promesse, elle acceptait la maladie et n'etait plus dans le déni. Je suis d'accord que quelqu'un qui est dans le déni ne peut se stabiliser. Mais pour moi elle avait enfin passer cette "grande" etape de l'acceptation qui est pour moi un evenement majeure et indispensable.

Tu as raison, peut etre que c'est trop prématuré pour elle et que c'est trop demandé. Je comprends..enfin je pense.

Je pense que c'est une girouette...malgré elle. et oui c'est à elle de le decider seule mais comme dit precedement, pour moi elle "avait deja pris cette decision". Vraiment nos conversation etaient si claire, en 1 an elle assumait jamais, et pour une fois elle acceptait cette maladie, et reconnaissais qu'elle avait fait nimporte quoi, donc je la pensais sincere et plus dans le déni.

Oui les gens ont le droit de revenir sur leur paroles. et oui je suis tres romantique et je sais que quelque part elle aussi, honnetement j'y crois à cette histoire. Tu l'as dit toi meme il y a quelques moi ici, elle a été la meme avec moi malgré les phases UP et Down.

C'est peut etre à moi de faire le premier pas, mais pas tout de suite. Je vais attendre, la laisser digerer de sa rupture, je vais pas etre intrusif dans sa vie directement comme ça. Je me laisse un peu de temps. et j'irais prendre des nouvelles si elle ne vient pas d'elle meme.
Oui j'ai de la fierté, mais je veux surtout pas paraitre intrusif, ne faut il pas un peu de fierté lorsque on a beaucoup, beaucoup donné ? Je suis un peu perdu.... tu me conseilles d'aller lui parler , du moins plus tard ?

Je reconnais que je suis assez auto-centré, mais c'est aussi parce que a travers ce forum , on nous dit de penser beaucoup à nous dans ces cas, parce que on est détruit également. c'est un paradoxe, car oui je crains qu'elle m'oublie, mais je veux surtout qu'elle soit heureuse, certes mon égo prendrait un coup mais je serais au moins rassuré sur le fait qu'elle aspire à vivre une vie paisible car je suis l'un des seul , peut etre le seul, à connaitre sa souffrance interieur. Alors oui , il y a un peu de tout, de la fierté, de l'égo, mais je te l'assure, il y a BEAUCOUP d'amour , je n'en doutes meme pas, encore une fois mon amour est inconditionnel, sinon je me préoccuperais pas de son état 3 mois apres.

Oui c'est rellement de l'amour, et avec mon amie, c'est different, non seulement elle ne m'a jamais fait part de sa maladie, mais je sais aussi que d'autres personnes sont au courant de sa maladie, et qu'elle est mieux suivi, et qu'elle ne fais pas les meme exces.

Tu n'as pas répondu à ma question : est ce normale que elle s'affiche autant sur les reseaux sociaux, fasse connaissance avec des inconnus apres une rupture de meme pas quelques jours ? et qu'elle "semble" vouloir afficher son bonheur ?
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 839

MessagePosté le: Mer 20 Avr 2016 - 22:22    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Le portrait que tu fais de cette femme me rappelle un peu les comportements que j'ai pu avoir avec des hommes avant d'être diagnostiquée et donc traitée. L'envie de connaître l'amour et de vivre une relation sérieuse tout en ayant la conscience exacerbée de ne pas en être capable, car je ne savais pas comment je serai le lendemain. Du coup, on est girouette, avec l'autre, mais avec soi-même aussi...

Je crois qu'elle a beaucoup de chemin à faire avant de trouver son équilibre, et donc d'être capable de vivre une relation stable.

Si tu veux reprendre contact avec elle, ce sera à tes risques et périls. Tout ce que je peux te conseiller si tu le désires vraiment, c'est de ne pas lui mettre de pression sentimentale.

La prise en charge de la maladie ne peut venir que d'elle. Et tant qu'elle ne sera pas plus stable elle-même,elle ne sera pas capable d'être stable au sein d'un couple.

Amicalement,

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Mépine

«Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.» Marc Aurèle
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 839

MessagePosté le: Mer 20 Avr 2016 - 22:25    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

J'ajoute : en ce qui concerne son attitude sur les réseaux sociaux, cela peut se comprendre... Il est courant de vouloir masquer son état quand on est mal, en société, et donc sur les réseaux sociaux aussi.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Mépine

«Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.» Marc Aurèle
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Jeu 21 Avr 2016 - 08:43    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Pichu: "J'aimerais tellement pouvoir converser avec toi en privée."
La conversation en privée n'est pas possible ici pour plusieurs raisons:
- Cette conversation peut être utile à d'autres personnes qui vivent une situation similaire, la cacher les priverait d'un témoignage.
- Ensuite, je suis moi-même bipolaire (actuellement en train de basculer dans l'hypomanie) le forum nous protège mutuellement de dérives: si je dis n'importe quoi, les modérateurs peuvent intervenir.
- Et enfin, le fait que le message soit visible par tous permet l'éclairage d'autres membres, dont celui de Mépine que je trouve très juste.

ça me permet de faire la transition. Je rejoins tout à fait Mépine, je ne reviens pas sur ce qu'elle a dit.
Par contre, je vais ajouter deux choses: l'acceptation de la maladie et la fierté

Tu as écrit: "Mais pour moi elle avait enfin passer cette "grande" étape de l'acceptation qui est pour moi un événement majeure et indispensable."
L'acceptation est quelque chose de fragile qui n'est pas fixé une fois pour toute. Pour certains bipolaires, oui, une fois le déni dépassé, ils acceptent la maladie, les soins,... Je suppose que ces bipolaires qui ont accepté définitivement la maladie se sont tellement mis en difficulté qu'un jour, ils se sont dit "plus jamais ça". Mais est-on jamais sûr que c'est définitif à 100% ???

Malheureusement, pour beaucoup d'entre nous, l'acceptation n'est pas fixée définitivement. Les effets secondaires des médicaments mettent à mal l'acceptation à plus ou moins long terme. Ou bien, des personnes stabilisées depuis longtemps peuvent finir par baisser leur vigilance car ils ont oublié combien la maladie pouvait faire de dégâts. Il y a aussi les problèmes d'acceptation qui reviennent quand, après avoir fait des efforts, on constate que la maladie est plus forte que nous, alors on baisse les bras et on finit par nier les problèmes en attribuant à tort les fluctuations à un trait de personnalité.

Les causes de déni sont nombreuses. Moi-même qui suis bipolaire depuis longtemps et qui suis passée comme tu le dis la "grande étape de l'acceptation", je suis en train de régresser. J'avais promis à mon psy et à mes proches que si j'arrêtais les traitements, j'acceptais d'en reprendre, ne serait-ce qu'à titre curatif, en cas de rechute. Or je suis en train de rechuter (et plutôt bien, malheureusement) et je laisse les choses se dégrader...
On peut être à la fois en souhait de stabilité et ne rien faire pour l'obtenir. Les comportements humains peuvent être complètement irrationnels, c'est là que la psychothérapie peut être utile pour essayer de comprendre pourquoi on s'entête dans de mauvais chemins. Mais ça, c'est une démarche personnelle qui peut mettre beaucoup de temps.

Le 2ème point concerne la fierté. Tu dis: "ne faut il pas un peu de fierté lorsque on a beaucoup, beaucoup donné"
ça, c'est comme on dit "de la fierté mal placée". Lorsque l'on donne, on devrait donner sans rien attendre en retour. Pour avoir beaucoup donné autour de moi sans retour (en temps, en conseils, soutien, cadeaux,...) et alors même que je n'avais pas l'énergie pour me soutenir moi-même, je suis devenue un peu amère, mal de voir que l'on donne, on donne, on donne et on a le sentiment d'être lésé. J'ai fini par comprendre (avec l'aide de mon psy) qu'il fallait donner de façon désintéressée, et uniquement si on est capable de le faire, pour ne pas en souffrir.

Attention à ne pas confondre fierté et estime de soi. La fierté va souvent de paire avec l'orgueil, et l'orgueil n'est pas quelque chose de très vertueux !
Beaucoup de conflits et de quiproquos prennent leur source dans la fierté et l'orgueil. J'ai dans mon entourage des personnes très fières, très orgueilleuses. Et ben sincèrement, ça n'est pas du tout une qualité car ces personnes sont butées et renfermées sur elles-mêmes. Je ne dis pas que tu es comme cela, je ne te connais pas, mais je te dis juste que la fierté ne permet pas des interactions saines entre les gens.

L'estime de soi est quelque chose de beaucoup plus sain, mais difficile à atteindre. On pourrait dire "être bien dans sa peau sans pour autant donner l'impression d'écraser l'autre". C'est ça l'estime de soi (là encore, à ne pas confondre avec "avoir une haute opinion de soi").

L'amour que tu as pour cette fille est un amour qui pourrait devenir étouffant. Certains couples fonctionnent très bien dans ce type d'amour, mais dans ce cas, il faudra qu'elle le partage aussi. Or, je ne pense pas qu'elle soit en quête de cela. Si vous étiez amenés à retenter l'expérience, il vous faudra mettre de l'eau dans votre vin de chaque côté pour arriver à un équilibre. Elle, apprendre à accepter d'être plus encadrée (par toi, par le psy, par les traitements,...) et toi, apprendre à être moins rigide.
Revenir en haut
Pichu
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2016
Messages: 65

MessagePosté le: Jeu 21 Avr 2016 - 10:14    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Tout d’abord , je vous remercie de vos réponses ,je suis très touché par ces réponses , le temps que vous y prenez pour que ces réponses soit bien claires.
@Mepine
Je suis d’accord avec toi à 100 %. Tu as tout à fait raison. Elle a été diagnostiqué et on lui prescrit un traitement (qu’elle prend parfois ou non, car dit-elle le lithium lui retourne le cerveau).
Tu as raison, je ne vais pas lui mettre de pression sentimentale en revenant. Laissons un peu de temps peut-etre ?

@Girlanachronism
Merci de ta réponse, et oui maintenant je comprends mieux pourquoi passer par le forum . Apres tout j’ai pu bénéficier de la multitude de sujet ici alors autant partager mon histoire.
Merci de ta franchise pour l’épisode que tu traverse actuellement.
Concernant le 1 er point : l’acceptation

Merci, je remercie toi et ce forum car oui, je comprends mieux maintenant. Effectivement j’ai peut être négligé cette partie-là. L’acceptation est quelque chose qui doit durer sur le long terme. Je pensais que c’était quelque chose de défini mais tu m’as convaincu, effectivement l’acceptation est donc quelque chose de fragile.
J’espère que tu vas sortir de cette phase. je ne suis personne pour te conseiller mais je sais que tu es consciente que tu devrais reprendre ton traitement…

Concernant le 2 eme point : Alors oui je suis d’accord avec toi sur certaines choses. Fierté mal placé ? je ne sais pas.

Je suis partisan de l’amour inconditionnel, je l’applique même. Or ici, c’est plus compliqué. En fait je t’ai parlé de fierté mais c’est peut etre autre chose. Je n’ai pas de fierté vis – à vis d’elle. Je suis capable de beaucoup de choses, mais disons c’est un tout : Peur qu’elle me rejette, qu’elle me prenne pour de la merde. Peur aussi de me sentir impuissant et incapable de l’aider malgré tout l’amour que j’ai à lui donner. Apres oui il y a une légère part de fierté, qui est humaine, ou je me dis c’est toujours moi qui va vers elle (hors ce n’est pas toujours vrai car parfois elle a fait des efforts à son échelle), laisse la venir. Mais le plus gros de l’histoire , c’est bien ma peur d’etre impuissant…

Je suis d’accord la fierté ne permet pas des interactions saines entre les gens. Je t’assure je n’ai pas une fierté vis-a-vis d’elle.
C’est un paradoxe, elle est peut etre tombé amoureuse de ma personnalité et de cet « exces » d’amour qui peut paraitre étouffant ( si elle a vraiment été amoureuse ), donc je sais pas trop . En tout cas je ferais des efforts pour moins l’étouffer si ça devait arriver. Tu as raison. Je suis capable de la laisser tranquille si elle est de mauvaise humeur, mais c’est dur parfois , et c’est aussi humain de vouloir aider la personne que l’on aime quand on sait que ça va pas…

Pour finir, pensez-vous que je devrais la contacter ? moi je me dis que je devrais attendre encore un peu….
Revenir en haut
Perséphone
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2013
Messages: 224

MessagePosté le: Jeu 21 Avr 2016 - 17:15    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Bonsoir à tous,

Alors si je peux me permettre, attention!!! Je trouve que tu négliges un point essentiel, c'est qu'elle vient de rompre mais pas d'avec toi. Ce n'est pas de toi dont elle essaye de se remettre et ce n'est peut être pas toi qui es dans son cœur en ce moment. Je trouve que tu parles d'une reprise d'une quelconque relation avec elle sans même savoir où elle en est elle et ce qu'elle veut. J'ai peur que tu te heurtes à un mur.

Nous avons eu une longue rupture avec mon ami, assez brutale au sens inattendue, et il l'a regrettée mais au lieu de revenir vers moi, il a commencé à beaucoup sortir, comme pour se convaincre que je n'étais pas importante, que ce n'était pas grave tout ça. Ton ex agit peut être comme lui, cherchant à se persuader qu'elle est mieux ainsi, mais une fois encore, ce n'est pas de toi qu'elle vient de se séparer.

Je peux paraître dure mais je sais ce que c'est que de ne pas savoir sur quel pied danser, d'aimer d'un àjour inconditionnel une personne mais je pense qu'à un moment, la raison doit aussi prendre un peu le dessus. C'est aussi parce que nous avons pris le temps de connaître la maladie de mon ami et de rationnaliser un peu certaines choses que nous y arrivons.

J'espère sincèrement pour toi que ça va s'arranger avec elle mais perso, n'étant pas bipote, je sais que si mon ex ex venait alors que je dois gérer ma rupture avec mon nouvel ex, ça m'agacerait. Je pense que pour un bipote, c'est encore plus risqué. Et si elle doit revenir vers toi, que ce soit pour quelque chose que vous voulez tous les deux et non pour t'enfermer dans une illusion de couple et elle dans une relation de transition.

Bon courage à toi

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Perséphone...
Parce qu'on peut trouver l'Amour partout, même en Enfer.
Revenir en haut
Pichu
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2016
Messages: 65

MessagePosté le: Jeu 21 Avr 2016 - 19:58    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Non non je ne vais pas vite en besogne. J'avais juste peur pour elle. Je sais que ce n'est pas de moi qu'elle s'est separée. J'avais juste peur que elle parte dans une spirale negative. Je me rends compte que si je viens de moi meme maintenant; ca n'empirerait que les choses.donc on verra. Mais j'espere qu'elle va s'en sortir et qu'elle ne tomberas pas dans ses travers..
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Jeu 21 Avr 2016 - 20:11    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Et si tu prenais de ses nouvelles en ami ? Après tout, rien ne t'oblige à lui dire que tu l'aimes toujours.
Revenir en haut
Pichu
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2016
Messages: 65

MessagePosté le: Ven 22 Avr 2016 - 07:22    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Parce que c'est pas aussi simple. La derniere fois qu'on s'est vu, j'avais accepté de la voir en ami. Sans ambiguité.on a fini la soirée à s'embrasser et se promener main dans la main. C'est comme si elle savait deja que je l'aime.et de mon coté; j'aurais du mal a tenir cette relation d'amitié parce que au fond je serais dans une attente. Et meme si j'etais là en tant qu'ami, pas sur qu'elle me parle de sa vrai souffrance...si il y a de la souffrance
Revenir en haut
Perséphone
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2013
Messages: 224

MessagePosté le: Ven 22 Avr 2016 - 10:28    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Tu as raison Pichu, tout comme toi quand on se revoyait pendant la rupture avec mon ami, c'était toujours ambigu. Il avait besoin de me serrer, me disait qu'il ne comprenait pas la rupture pour finir par s'agacer et me dire que c'était comme ça, un point c'est tout.
Je pense que ce qui est douloureux, c'est de la savoir peut être en "danger"et de savoir que malgré tout, on ne peut rien faire. Peut être la suivre encore un peu de loin, attendre un petit peu que sa rupture soit passée, pas qu'elle se trompe sur tes intentions, et prendre des petites nouvelles, mais amicalement.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Perséphone...
Parce qu'on peut trouver l'Amour partout, même en Enfer.
Revenir en haut
Pichu
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2016
Messages: 65

MessagePosté le: Ven 22 Avr 2016 - 10:44    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

@Perséphone

Tu viens de comprendre ma "détresse" : ce qui est douloureux, c'est de la savoir peut être en "danger"et de savoir que malgré tout, on ne peut rien faire.

Cette impuissance est difficile à accepter quand il s'agit de quelqu'un qu'on aime et avec qui on a vécu de super moments. Mais bon il faut l'accepter.. on verra
Revenir en haut
Parabellum
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2013
Messages: 150

MessagePosté le: Ven 22 Avr 2016 - 12:41    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Bonjour,
je pense qu'il ne faut pas sacraliser cette relation que tu as avec cette fille, dans le sens où ce qui a été vécu entre vous deux à vraiment existé mais n'a peut être pas eu le même sens pour elle que pour toi. Je m'explique, nous (les bipolaires) avons tendances pendant les phases hypomaniaques ou maniaques à vivre à fond les moments présents, nous pouvons vite nous emballer sur quelqu'un, tomber amoureux rapidement, faire des promesses d'amour véritable, etc.. Sur le moment nous sommes sincères, mais tout s'évapore puis reviens parfois. C'est un peu comme quand on a une pulsion d'achat, c'est sur le moment et après ça passe, et ça peut revenir, et dans ces moments là nous avons des œillères. Peut être que cette super soirée où vous vous êtes embrassé a été pour toi un moment magique auquel tu repenses sans arrêt et que de son coté cette soirée a été une soirée moins encrée dans sa tête. Nous sommes capables d'être très persuasifs, attachants, gentils, attentionnés, nous savons parfaitement séduire car nous sommes en pleine confiance en hypomanie, nous savons comment trouver la faille chez les autres (sans être manipulateur car nous sommes sincères). Si je te dit ça c'est pour tu ne soit pas trop en attente pendant des mois ou années d'une personne qui ne pourra pas te rendre ce que tu attends. Tu es sincères et tu souhaites qu'elle aille bien, mais si tu reviens dans sa vie, cela va rajouter à son stress, elle a besoin du moins possible d'évènements en ce moment.
Revenir en haut
Pichu
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2016
Messages: 65

MessagePosté le: Ven 22 Avr 2016 - 14:18    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

@Parabellum : Evidement , j'y ai pensé au fait que cette soirée était simplement qu'anodine pour elle, que c'etait peut etre du à une phase hypomaniaque.

Seulement, cette soirée intervient après plusieurs mois. Ce que je veux dire par là c'est que c'est une relation sur le temps qu'elle a eu avec moi. Au debut, on aurait pu croire que c'était une phase maniaque, mais 8 mois plus tard ?

Surtout qu'il y a eu des phases où elle était en hypomanie et il s'est rien passé, et pareil je l'ai déja connue en phase depression aussi.

Dans ce cas, ça me permet de faire une transition et poser une question : comment savoir si une bipote est amoureuse ? Indépendament de son état ( maniaque ou depressif)
Revenir en haut
Pichu
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2016
Messages: 65

MessagePosté le: Ven 22 Avr 2016 - 14:24    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Je ne dis pas qu'elle est amoureuse de moi , certes deux personnes ne vivent pas un instant t de la meme maniere. Cependant , il y avait un fond , cette soirée, étant donné qu'elle devait se passer sans ambiguité.

Et bien sur, tu as raison, ce n'est pas le bon moment de retourner dans sa vie, meme si elle laisse paraitre que tout va au mieux dans sa vie.
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Ven 22 Avr 2016 - 15:36    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Ah l'amour ! C'est vraiment quelque chose de compliqué. Tu demandes comment savoir si une bipote est amoureuse indépendamment de son état ?
Malheureusement, je ne pense pas que les personnes bipolaires se montrent amoureux différemment des autres personnes et je pense aussi que chaque être humain a ses propres façons d'être amoureux.

Moi quand je suis amoureuse et en face de la personne que j'aime, j'ai les mains moites, je souris bêtement, je suis maladroite alors que je voudrais plaire (du genre, tu voudrais marcher de façon élégante et tu te prends les pieds dans le tapis, mais il faut dire que je suis la championne de la maladresse...), on le ventre noué,... tout ça est très classique et n'a rien de très bipolaire.

J'en profite pour te remercier pour ce que tu m'as dit précédemment (hier à 11h14), c'est très gentil. Oui, je sais que je devrai sans doute passer par la case traitement un jour ou l'autre. J'en ai parlé avec mon psy et pour l'instant, il estime que je gère mieux que je ne le pense mais, il y a un très grand mais, si ça dérape, je n'aurai pas le choix. C'est dur, j'y réfléchis beaucoup, je pèse le pour et le contre. Mon propre psy ne sait pas quelle pente prend ma bipolarité. Donc, qui vivra verra Razz
Voilà, fin de la parenthèse Embarassed
Revenir en haut
Pichu
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2016
Messages: 65

MessagePosté le: Ven 22 Avr 2016 - 16:25    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

@girl anachronism : Je ne dis pas que les bipotes sont differents quand il s'agit d'amour. Je rebondissais juste par rapport au message de parabellum quand elle disait que l'état maniaque peut influencer la perception de l'amour. Je voulais savoir comment savoir si c'est un état maniaque ou un amour plus profond. Moi je penses que les bipotes aiment comme tout le monde, mais qu'ils peuvent etre confus rapidement.

Effectivement, ce que tu décris quand tu es amoureuse, tout le monde pourrait le vivre.

Concernant mon histoire, cette fille en question se met une pression vis-a-vis de moi, comme je l'ai déja dis il y a quelque mois. Elle ressent une pression, de l'angoisse quand les choses doivent basculer pour nous sur un engagement à long terme. Comme si elle était prise d'une attaque de panique. ll y a beaucoup de peur, bien que elle dit passer de bons moments avec moi.

Je suis tes messages sur d'autres discussion parfois, je suis agréablement surpris par ta maturité ( meme si la maturité n'est pas forcement une question d'age). Tu trouves les mots juste et ton analyse est judicieuse. Ce qui est dur , c'est que même toi tu es consciente de certaines choses, que tu es parfois réticente à appliquer ( désolé si je suis trop franc ^^). Ca me permet de mieux comprendre certaines choses.

En tout cas une chose est sure, tout le monde a le droit au bonheur, et je refuse d’être fataliste en ce qui concerne cette maladie, je suis peut être utopiste, mais je sais que tout le monde peut parvenir a une stabilisation. j'y crois.
Alors oui , quand tu es si pret du bon chemin, ne t'en écarte pas stp, pour toi et tes proches :).Comme tu l'as dis , toi- même sait ou tu en es et je te fais confiance, tu as l'air de *je suis disponible pour tchater avec vous* de pragmatique et qui sait controler les situations. Tu vas y arriver ;)
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Ven 22 Avr 2016 - 17:40    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Merci Pichu, oui, je vais faire tout ce que je peux pour rester dans le bon chemin, ce serait trop dommage de revenir en arrière. Je ne veux plus de toute façon, l'hypomanie est trop usante. Ma maturité, je l'ai acquise à force de traverser des épreuves, mais c'est une maturité encore en construction du point de vue affectif. Pour l'instant, je fuis toute relation amoureuse par peur de ne pas être capable de m'engager durablement.

Tu sais, je voudrais rencontrer des gens, me faire des ami(e)s et peut-être même rencontrer quelqu'un mais je me suis demandée: si je tombais amoureuse, est-ce que je ne risque pas de me lasser de cette personne ? Est-ce que je suis prête pour vouloir m'inscrire dans quelque chose de durable ?

Les témoignages comme le tien me font prendre conscience que les personnes non bipolaires peuvent s'attacher très fortement à nous. Un peu comme ton amie, j'aurais peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas mériter l'amour de quelqu'un. Il y a une immense peur de l'engagement en fait.
C'est pour cela que je me dis que tant que je ne suis pas au clair avec mes attentes, je préfère rester seule. Mais petit-à-petit, l'idée de créer son chez-soi, fonder une famille et s'installer dans une vie à deux fait son chemin.

Autant je peux mettre à dure épreuve ma famille, autant j'aurais peur de faire subir la même chose à un compagnon. Pourtant, ma famille m'assure que je suis "facile à vivre" malgré tout. Peut-être que les personnes bipolaires idéalisent inconsciemment les couples de personnes non bipolaires. On voudrait ne pas imposer à l'autre le rôle de garde-fou qui peut être lourd à supporter sur le long terme.
Heureusement, il y a des couples qui durent très longtemps malgré la bipolarité. Donc, ça doit être possible !
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 839

MessagePosté le: Ven 22 Avr 2016 - 19:31    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Salut à vous,

Pichu, je crois que tu analyses bien la situation
Citation:
Elle ressent une pression, de l'angoisse quand les choses doivent basculer pour nous sur un engagement à long terme. Comme si elle était prise d'une attaque de panique. ll y a beaucoup de peur, bien que elle dit passer de bons moments avec moi.


Je ne fais qu'interpréter en fonction de ce que j'ai déjà vécu, mais par le passé, quand je rencontrais un homme gentil, qui paraissait vraiment s'attacher à moi, et me le faisais savoir rapidement, je m'effondrais de peur, et je lâchais tout.

Donc, pourquoi ne pas reprendre contact avec elle, mais en ami, comme l'a dit girl anachronism, sans lui marquer ton sentiment?

Par contre, si tu décides de le faire, attention à ne pas lui servir de pansement...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Mépine

«Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.» Marc Aurèle
Revenir en haut
Pichu
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2016
Messages: 65

MessagePosté le: Ven 22 Avr 2016 - 19:35    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Oui tu l'as si bien dit : ce serait dommage de revenir en arrière. Je comprends cette fuite, mais une fois que tu te considères stable tu devais y songer. Evidement tous les jours ne seront pas au top, mais tu auras la personne qui sera là pour toi pour ce que tu es , comme tu es. L'amour passion ne dure pas forcement, mais la raison et l'attachement, dure. Oui , ce blocage de l'engagement, c'est sans doute du au fait que vous n'avez pas forcement confiance en vous meme d'abord et que vous avez peur de "merder".

Ce que je n'arrives pas a comprendre parfois avec M (appelons là M) , c'est que elle me parle souvent de son pere, de sa mere, elles les aime et ils ont l'air de l'aimer, mais elle doute parfois de cette amour.. elle me raconte etre la princesse de son papa, que apres lui personne ne fait attention à elle comme moi; mais dans le meme temps elle va me dire que son pere ne l'aime pas. C'est compliqué. on a tous besoin d'une famille pour nous soutenir.

Je te cache pas que ce role peut etre tres dur à long terme, j'en suis conscient, j'y crois. Mais je sais aussi que je peux pas attendre toute une vie, je fais ma vie à coté également.

Au fond parfois, je me dis que c'est pas moi ou l'engagement qu'elle fuit, mais elle-meme.
Revenir en haut
Pichu
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2016
Messages: 65

MessagePosté le: Ven 22 Avr 2016 - 19:41    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

@mépine

Pourquoi cette peur ? D'où venait elle ? la peur de l'engagement ou de ne pas etre à la hauteur ?
Comme je l'ai dit plus tot mépine, j'ai deja essayé de revenir en ami par le passé, et sans ambiguité parce que je respectais son choix. La voir me suffisait. On a fini la soirée par s'embrasser et se promener main dans la main dans paris. Elle me faisait comprendre que maintenant elle était prete contrairement a quelques mois auparavant.

C'est pour te dire que c'est comme si elle savait que il y avait quelqchose de fort de ma part envers elle. Donc il y aura toujours cette ambiguité. Je pense qu'attendre qu'elle fasse sa vie dans son coin et la meilleure solution , et peut etre garder une amitié "lointaine".

Et oui par contre, meme de mon coté c'est compliqué de n'attendre que de l'amitié, et puis non , je ne peux pas et veux pas etre ni un pansement, ni un psy , ni quelqu'un pour la paterner.

Ce que je peux etre, c'est quelqu'un qui lui donne tout mon amour et mon soutien.
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 839

MessagePosté le: Ven 22 Avr 2016 - 19:55    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

C'est tellement difficile de répondre à ton "pourquoi?", car c'est à la fois dur à expliquer, comme à analyser. Pour ma part, c'était une réaction irrationnelle, purement intuitive. Je n'avais pas seulement peur de ne pas être à la hauteur, mais je savais que je ne tiendrais pas la distance à long terme. Et finalement, je pense que j'ai bien fait, pour moi mais surtout pour la personne concernée, qui est sans doute bien mieux sans moi, vu ce que j'ai vécu ces dernières années.

Tu ne veux pas être un pansement, ni un psy... Tu ne veux pas être seulement son ami. Mais tu as conscience qu'elle n'est pas prête à avoir une relation amoureuse telle que tu souhaites. Donc, soit ce n'est sans doute pas le bon moment, soit pas la bonne personne...

Bref, tu as sans doute raison de te laisser le temps de la réflexion avant de la contacter à nouveau...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Mépine

«Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.» Marc Aurèle
Revenir en haut
Pichu
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2016
Messages: 65

MessagePosté le: Ven 22 Avr 2016 - 20:30    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Je comprends. Oui on verra :)

Ah oui ! ne dis pas que cette personne est mieux aujourd'hui sans toi. Si c’était la bonne personne peut être que tu n'aurais pas vécu ce que tu penses être "mal" ces dernières années.
Peut etre que cette personne a des regrets, peut-etre que toi aussi.Ne pas etre à la hauteur , c'est ton ressenti, lui il t'aurait peut etre accepté avec la maladie et tel que tu es :)
Revenir en haut
Perséphone
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2013
Messages: 224

MessagePosté le: Sam 23 Avr 2016 - 14:51    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Bonjour à tous,

Je veux juste rebondir sur ce que tu dis sur sa famille et son ambivalence concernant ses sentiments pour son père notamment. Il ne faut pas forcément y voir une réelle ambivalence mais peut être un parcours de vie que tu ne connais pas. Je m'explique, mon ami aime énormément ses parents mais c'est une relation compliquée (j'en ai déjà parlé sur le forum) et il nous a été hélas inévitable de constater que chaque crise a été causée par ses parents, et sa mère principalement. A tel point que les différents psys qui ont suivi mon ami en sont arrivés à lui recommander de ne plus les voir pendant un temps même s'il peut garder un contact avec eux.

Mon ami le comprend très bien car il est très lucide sur la situation mais ça ne l'empêche pas de passer de moments où il souffre de cette relation à des moments où il préférerait couper court à cette relation.

Je pense, et pour le moment, hélas, ce n'est pas possible, que ce n'est qu'en discutant avec elle que tu pourras réellement la comprendre.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Perséphone...
Parce qu'on peut trouver l'Amour partout, même en Enfer.
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 839

MessagePosté le: Sam 23 Avr 2016 - 17:18    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Salut à vous,

Pichu, pour répondre à ce que tu me disais sur les regrets...Je crois qu'il faut vivre sans regret: si ce n'était pas le bon moment avec cette personne, c'est que ce n'était pas la bonne personne.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Mépine

«Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.» Marc Aurèle
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:12    Sujet du message: Mon histoire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Aide aux proches.
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com