Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

l'angoisse du lithium

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Traitements du trouble bipolaire.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Enaeco
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2016
Messages: 15

MessagePosté le: Dim 14 Fév 2016 - 16:26    Sujet du message: l'angoisse du lithium Répondre en citant

Coucou les bipotes !
J'ai besoin de vos lumières, je suis complètement angoissée.
Diagnostiquée en octobre par mon psy j'étais sous Xéroquel, que j'ai arrêté car il ne me convenait pas du tout. Il m'a changé le traitement par Dépamide 1200mg. Aucun effet secondaire mais aucune amélioration non plus...
La semaine dernière, la psy du centre expert a dit qu'elle demanderait à mon psy de me mettre sous Téralithe. Mais là...problème....je flippe à fond !!! D'après ce que j'ai compris, sur le long terme, le lithium flingue les reins et j'ai pas vraiment envie de me retrouver sous dialyse dans 30 ans. Ai-je le droit de refuser le traitement ?
Comment ça se passe pour ceux qui sont sous Téralithe ? Je sais qu'il y a des analyses prescrites et que s'il y a souffrance rénale on arrête m'enfin c'est irréversible donc une fois que c'est foutu c'est déjà trop tard...

La psy m'a dit que c'était le traitement le plus efficace. Je veux bien croire que c'est génial d'être stabilisé mais si c'est pour griller la santé derrière non merci.

C'est pour ça que j'aimerais votre expérience.
Merci :)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 14 Fév 2016 - 16:26    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Dim 14 Fév 2016 - 16:59    Sujet du message: l'angoisse du lithium Répondre en citant

Bonjour Enaeco,

Le lithium est le seul médicament qui soit un véritable thymorégulateur car il agit aussi bien sur la dépression que sur la manie, avec en plus des propriétés anti suicide. Il a une action aussi sur la neurogénèse en accroissant la matière grise dans le cerveau (j'ai lu tout ça dans le gros pavé Manic-Depressive Illness: Bipolar Disorders and Recurrent Depression Frederick K. Goodwin et Kay Redfield Jamison).

Malheureusement, sur le long terme, le lithium a deux effets secondaires connus: une atteinte des reins et de la thyroïde.
Ces effets secondaires ne concernent pas tous les bipolaires traités au lithium. Tu seras suivie, on ne se retrouve pas avec des reins fichus du jour au lendemain ! Tout dépend aussi du dosage et des prédispositions de chacun à développer une maladie rénale ou thyroïdienne.

Et puis, qui te dit que tu vas prendre du lithium pendant 30 ans ? Tu es jeune, certes, mais tu peux très bien être très stabilisée et au bout de 5 ou 10 ans, revoir ton traitement à la baisse. Mon psy me dit que certains patients traités au lithium demandent à continuer leur traitement, alors que selon lui, le risque de rechute après une très longue période de stabilité est extrêmement faible.
Bien sûr, chaque cas est différent, mais il vaut mieux voir les choses à moyen terme, et à moyen terme, les risques sur les reins sont très faibles.

La psychiatre Kay Redfield Jamison est elle-même bipolaire et a elle-même été soignée grâce au lithium. C'est intéressant d'avoir un point de vue à la fois médical et personnel dans son roman autobiographique De l'exaltation à la dépression (pas dans le livre cité plus haut qui est très médical).

Les effets secondaires liés à la prise du lithium dépendent beaucoup du dosage. Je l'ai mieux supporté la 2ème fois que je l'ai pris car le dosage avait été diminué par rapport à la 1ère fois. La 1ère fois, j'avais 2 comprimés mais ça me rendait léthargique, j'avais tout le soif, je n'arrivais pas à réfléchir. J'ai décidé d'arrêter, puis 2 ans après, j'ai voulu reprendre le lithium. La dose était d'1,5 comprimé, c'était plus supportable (pas de problèmes de soif) mais j'avais encore du mal à réfléchir. A 1 comprimé, c'était parfait !

Les psys se basent sur la lithiémie mais un psy m'a dit que certaines personnes assimilent très fortement le lithium malgré des lithiémies basses. Il m'avait rapporté le cas d'une patiente qui avait une profonde léthargie confondue avec une rechute dépressive. Sa lithiémie était en dessous des taux, son psy augmentait la dose de lithium, la patiente était encore plus mal ! D'après d'autres dosages (je ne sais plus le nom de cet autre dosage, il mesure l'absorption cérébrale), elle était déjà dans la zone rouge de l'intoxication au lithium.
En fait, pour elle, il lui fallait des doses de lithium inférieures à ce qui est préconisé car la lithiémie n'était pas pertinente.

J'espère que je ne t'ai pas fait peur. Juste pour te dire que ton ressenti est important. Il vaut mieux trouver un dosage confortable pour toi que de vouloir maintenir un dosage qui te rende malade sous prétexte qu'il faut contenir l'humeur. Un traitement bien toléré et bien accepté contribue aussi à la stabilité.
Dis-toi que si tu sens que le dosage est trop faible pour contenir l'humeur, il pourra être augmenté le temps que l'humeur se restabilise.

Bonne fin de journée
Revenir en haut
irratio
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 14 Fév 2016 - 17:13    Sujet du message: l'angoisse du lithium Répondre en citant

Quel centre expert ?
Revenir en haut
Team bipote
Bipote_Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2014
Messages: 863

MessagePosté le: Dim 14 Fév 2016 - 18:36    Sujet du message: l'angoisse du lithium Répondre en citant

Bonsoir irratio,

Pourrais-tu te présenter dans la rubrique appropriée, comme c'est l'usage sur le forum ?

Bonne continuation !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Revenir en haut
Enaeco
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2016
Messages: 15

MessagePosté le: Dim 14 Fév 2016 - 18:50    Sujet du message: l'angoisse du lithium Répondre en citant

Merci pour ta réponse Girl anachronism ,

Je vois que tu t'y connais bien...Déjà tu m'apprends quelque chose, en fait, je pensais que le lithium était automatiquement néfaste pour les reins, pour tout le monde, et qu'il ne s'agissait que de "temps" avant que les problèmes se déclarent. Je suis déjà rassurée sur ce point.
Quant au fait qu'il traite aussi bien la manie que la dépression, c'est un bon point. Je ne doute pas de l'efficacité de ce traitement, j'ai juste peur pour mes organes...connais-tu le lamictal? j'en entends beaucoup parler.

Concernant le dosage, je ne savais pas non plus qu'il était différent pour chaque cas.

Question qui peut paraître stupide mais comment on sait qu'on est stabilisé? Qu'est-ce qu'on ressent ?

Désolée pour ces questions un peu bateau mais je ne comprends pas trop en quoi ça peut consister la stabilité...

irratio, je suis allée au centre expert de Nancy, il y en a plusieurs en France, je ne les ai pas tous en tête mais je crois qu'il y a un sujet dédié dans la rubrique "diagnostic" :)
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Lun 15 Fév 2016 - 09:50    Sujet du message: l'angoisse du lithium Répondre en citant

Tu sais tous les traitements sont susceptibles d'avoir des répercussions sur la santé.
Le paracétamol est mauvais pour le foie, l'aspirine fluidifie le sang, les antibiotiques perturbent la flore intestinale,... Et pourtant, on les prend sans se poser autant de questions.

Le lithium est connu depuis très longtemps, il y a énormément d'études sur cette molécule.
La dose est personnalisée, untel prendra 2 comprimés et aura une lithiemie de 0,70, un autre aura la même lithiemie avec 1 seul comprimé.
Ça dépend du métabolisme de chacun.

Attention aussi à la consommation de sel car elle modifie l'assimilation du lithium. Si tu ne manges pas assez salé, tu vas plus assimiler le lithium puisque c'est un sel. Si tu bois de la St Yorre et que tu sales beaucoup, ton taux de lithium sanguin va diminuer. Il faut essayer de ne pas faire d'excès de sel, ni de restriction.

Il faudra être particulièrement vigilant en cas de fortes chaleur car la déshydratation fait grimper le taux de lithium. Mais si tu bois bien, il n'y a rien à craindre. L'année dernière, j'avais encore du lithium pendant la grosse canicule de juillet. Je buvais beaucoup d'eau mais je m'étais sentie mal. J'ai été chez le généraliste, prise de sang pour vérifier la lithiemie et en fin de compte les taux... avaient baissé d'avoir bu autant !!!!
En fait, mon malaise était dû à un virus que je couvais et qui s'est déclaré peu après.

Je connais bien le lamictal, je l'ai pris en plus du lithium car j'ai plus de dépression que d'hypomanies et le psy pensait que dans mon cas, le lithium ne suffirait pas. Le lamictal aide bien contre la dépression mais il ne protège pas bien de l'hypomanie. Je l'ai pris en continu pendant 3 ans et demi sans aucun effet secondaire. Il est très bien supporté et ne fait pas prendre de poids.

Le seul problème du lamictal, c'est qu'il faut le démarrer très lentement. Ayant pas mal de risques d'allergie, le traitement a été mis en place plus lentement que ce qui est préconisé. Tu ne passes pas de 25mg à 200mg en 1 mois, la dose est augmentée par pallier toutes les 2 semaines.
Pour l'arrêt, c'est plus facile, je n'ai d'ailleurs pas eu de phénomène de sevrage.

L'ophtalmo m'a mise en garde contre une éventuelle atteinte oculaire sur le très long terme suite à la prise de lamictal. Je n'ai pas trouvé beaucoup de documents qui attestaient de cet effet.
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Lun 15 Fév 2016 - 10:03    Sujet du message: l'angoisse du lithium Répondre en citant

J'ai oublié de te répondre pour la stabilité. Actuellement, je suis stable depuis l'été dernier, la première fois depuis des lustres !!!
Je n'ai pas de dépressions, pas d'hypomanies. J'ai quand même encore des ralentissements et des moments de regain d'énergie qui sont plus forts que la normale mais qui sont très, très en deçà de crises bipolaires caractérisées. C'est peut-être à rapprocher de la cyclothymie ???

En tout cas, c'est très confortable, surtout de ne plus être englué dans la dépression. On est plus constant mais j'ai toujours ma personnalité, je suis toujours la même. Certains trouvent que c'est trop linéaire. Je peux te dire qu'après avoir passé des années à alterner non stop les phases à un rythme effréné (j'alternais toutes les semaines ou presque, j'en étais à vouloir faire des électrochocs), c'est le grand repos Razz
Revenir en haut
Enaeco
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2016
Messages: 15

MessagePosté le: Lun 15 Fév 2016 - 10:36    Sujet du message: l'angoisse du lithium Répondre en citant

Je rejoins ton avis concernant les autres médicaments. Je pense aussi à la contraception hormonale qui malgré les effets sur l'organisme, ne me gêne pas. C'est totalement paradoxal, je ne sais pas pourquoi mais pour les médicaments traitant les troubles psychiatriques je ne peux pas m'empêcher d'angoisser (de toute façon je suis de nature très très anxieuse).

Je ne savais pas pour le sel...Je vais en parler au médecin, parce que je suis un régime sans sel. Pas thérapeutique, simplement par goût, je déteste le sel même à des quantités infimes, je fais tous mes repas moi-même, y compris mon pain auquel je ne rajoute pas de sel. Ca m'avait déjà posé des problèmes avec la paroxetine qui n'est pas compatible avec les régimes hyposodés donc ça risque de poser problème pour le lithium aussi.

Je suis ravie d'avoir ton avis sur le lamicatal, sur lequel je ne lis que des bonnes choses ! Le poids surtout, me donne espoir, car j'ai pris 14 kg sous Xéroquel et Dépamide, et je n'arrive pas à les perdre. Ca me mine d'autant plus que je suis en reconversion pour devenir diététicienne, et étant maintenant en surpoids, ça fait moyen...

Je gère très bien les hypomanies que j'adore donc ça ne me dérange pas qu'il soit un peu moins efficace sur celles-ci.

Comme toi, j'alterne + et - sans véritables pauses. Je ne suis presque jamais dans une période normothymique. J'aspire aussi à une certaine stabilité et si tu me dis que tu n'as rien perdu de ta personnalité, je suis d'autant plus rassurée ! :)
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Lun 15 Fév 2016 - 13:11    Sujet du message: l'angoisse du lithium Répondre en citant

Pour le régime hyposodé, je ne pense pas que ça t'empêche de prendre du lithium mais il faudra effectivement le préciser au psy pour qu'il ajuste la dose.
En toute logique, ta dose de lithium devrait être revue à la baisse puisque tu vas plus l'assimiler. Le Dépamide ne me convenait pas non plus et m'avait fait prendre aussi du poids.

Ne t'en fais pas pour l'image que tu donneras en temps que diététicienne, les gens penseront peut-être que c'est ta corpulence naturelle, ils ne peuvent pas savoir que tu as pris ces 14kg.
Personnellement, ça ne me poserait pas de problème d'avoir une diététicienne avec des rondeurs. Je sais qu'on peut manger sainement et avoir des kilos en trop, tout le monde n'est pas fait pour avoir une taille de guêpe. On peut difficilement lutter contre sa morphologie, certaines personnes sont maigres même en mangeant beaucoup, d'autres rondes sans faire d'excès. D'ailleurs, j'ai rencontré des personnes maigres naturellement qui étaient très complexées car elles supportaient mal le regard des gens qui les prenaient à tort pour des personnes anorexiques !

Pour revenir sur la question de la personnalité, ceux qui pensent ne plus se reconnaître en étant stables, sont ceux qui ont pris à tort leurs dérèglements pour leur personnalité. Par exemple, une personne qui fait des plaisanteries uniquement en phase hypomaniaque et qui pense que le côté blagueur fait partie de sa personnalité. Le jour où cette personne perdra l'hypomanie et les caractéristiques qui vont avec, va dire "ce n'est plus moins, je ne me reconnais plus". Ce qui est faux puisque ce caractère blagueur n'était pas lié à sa personnalité mais à un dérèglement !

Je ne sais pas si je suis claire, en fait, c'est le problème de savoir repérer qui l'on est, quelle est sa vraie personnalité, celle qui ne change pas quelque soit les phases. Avec les phases de dépression et d'hypomanie, on a tendance à ne plus savoir ce qui est de l'ordre de la maladie et ce qui fait partie de notre personnalité à nous.

Une fois stable, tu enlèves tout ce qui a trait à la maladie, il ne te reste que toi. Certains sont déroutés car ils sont tellement habitués à leurs symptômes qu'ils se sentent démunis. Développe ton estime de soi pour pouvoir compter sur toi-même quoi qu'il arrive. Je suis sûre que tu as des qualités qui sont là quelque soit les phases et qui seront donc toujours là quand tu seras stabilisée.
Cette maladie nous ballotte tellement que c'est bon d'avoir des points d'ancrage.

Bon après-midi
Revenir en haut
Fanfoué
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 18 Déc 2007
Messages: 811

MessagePosté le: Ven 19 Fév 2016 - 18:27    Sujet du message: l'angoisse du lithium Répondre en citant

8 ans avec le lithium et tout va bien, mes reins se portent à merveille, je n'ai qu'une chose à dire à propos de notre ami lithium... Merci!
certes, ça n'est pas la fête chaque jour, mais le prix à payer est tout petit, surtout comparé à ce que ça m'a amené comme bienfaits!

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Ici et Maintenant.
«La façon dont les gens vous traite, conditionne leur Karma : La façon dont vous réagissez conditionne le votre... »
"Etre humain c’est aimer les hommes. Etre sage c’est les connaître."
Revenir en haut
Enaeco
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2016
Messages: 15

MessagePosté le: Mar 23 Fév 2016 - 15:02    Sujet du message: l'angoisse du lithium Répondre en citant

Désolée pour le retard de la réponse et merci pour vos avis !
J'en ai parlé à mon psychiatre (référent, pas au centre expert) qui se trouve être contre la prescription du lithium (pour les effets sur la thyroïde et les reins) hormis si la réponse aux autres traitements est mauvaise. Néanmoins, il m'a dit que le lithium était extrêmement efficace.
Revenir en haut
Fanfoué
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 18 Déc 2007
Messages: 811

MessagePosté le: Mar 23 Fév 2016 - 16:30    Sujet du message: l'angoisse du lithium Répondre en citant

j'aime bien le "néanmoins" ... ;)

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Ici et Maintenant.
«La façon dont les gens vous traite, conditionne leur Karma : La façon dont vous réagissez conditionne le votre... »
"Etre humain c’est aimer les hommes. Etre sage c’est les connaître."
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:41    Sujet du message: l'angoisse du lithium

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Traitements du trouble bipolaire.
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com