Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

État mixte

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
mayelle
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2016
Messages: 33

MessagePosté le: Jeu 3 Mar 2016 - 14:27    Sujet du message: État mixte Répondre en citant

Bonjour ! Pouvez vous partager avc moi ce que vous ressentez en "phase mixte" ? Il m'est difficile de d'écrire ce que je ressens.
Je dors peu ms ne me sens pas fatiguée. Ou encore je dors toute une nuit ms je me sens qd même fatiguée ... Je me sens très triste ms je vais au travail et m'occupe de tout. Ou alors Ma tête mes idées se bousculent j'ai du mal a être claire qd je parle avc qqnun (en tous cas je ne me sens pas claire) et en même temps je me sens très abattue...
Aujourd'hui ma fille est malade je suis dc a la maison avc elle et pas au travail (du coup j'imagine que mon hyperactivité intellectuelle ne trouve pas d'exutoire) et c'est comme si tout retombait. Je me sens très angoissée et fermée ms a l'intérieur je boue, ça fourmille.
Je me sens pas bien. :/
Est ce que ça vous parle?
Je ne prends plus de traitement et du coup je me dis que je devrais reprendre, ms en même temps comme rien n'est clair j'ai peur de ne pas bien sentir les choses et qu'il ne serve a rien de reprendre un traitement... Que ça passera...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
"There's no way to happiness. Hapiness is the way." Buddha.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 3 Mar 2016 - 14:27    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Jeu 3 Mar 2016 - 15:01    Sujet du message: État mixte Répondre en citant

Bonjour Mayelle,

Un état mixte est un état où l'on vit des choses contradictoires. On peut être ralenti physiquement mais avec un cerveau en ébullition, ou bien agité physiquement avec un cerveau vide. Il y a bien d'autres combinaisons possibles, mais l'idée, c'est que la dépression et l'hypomanie se mêlent douloureusement.

Que cet état mixte soit isolé ou qu'il soit annonciateur d'un changement de phase (il peut y avoir des états mixtes quand le patient ressort de la dépression par exemple), ce sont des états sérieux qui nécessitent un suivi par un psy, ne serait-ce que pour évaluer la gravité de l'état.

Les états mixtes exposent à un risque de suicide, donc il ne faut pas les prendre à la légère. Pour te rassurer, j'ai déjà eu beaucoup d'états mixtes (j'ai des cycles rapides donc forcément, ça augmente le nombre de fois où les phases dépressives et hypomaniaques s'emmêlent) et je n'ai pas fait de tentatives de suicide dans ces périodes.
Mais la vigilance s'impose, en particulier lorsque les pensées négatives se mêlent à une agitation physique. Là, il y a un risque de désinhibition avec passage à l'acte.

Ne prends pas ton état à la légère... mais ne panique pas non plus ! L'anxiété n'arrange rien. En attendant l'avis d'un médecin, essaye de prendre soin de toi pour supporter au mieux la tempête.
Revenir en haut
mayelle
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2016
Messages: 33

MessagePosté le: Jeu 3 Mar 2016 - 15:10    Sujet du message: État mixte Répondre en citant

Merci.
Tu parles de cycles rapides? Pourrais tu m'en dire un peu + stp?
Tu sembles très bien sentir les choses, les changements, les phases... Chez mi en général c'est le flou ds les ressenti sauf en phase vraiment basse...
J'ai en général une a deux vraies grosses phases basses par an qui durent environ 1 mois. J'ai l'impression que mes hypomanies durent peu de temps (je suis ouverte a tous et toutes pleins de projets que je commence sans finir du ménage partout des coups de tête des invitations a foison...) et que la plupart du temps je suis en mixte , enfin je dis ça de cette manière pour illustrer que je passe de très grde gaie été a de la colère inhibée a bcp de fatigue parfois ds la même journée...
Je me sens perdue ... Je ne sais pas comment je me sens (c'est qd même fou) entre tristesse énervement angoisse et ébullition intérieure...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
"There's no way to happiness. Hapiness is the way." Buddha.
Revenir en haut
Parabellum
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2013
Messages: 150

MessagePosté le: Jeu 3 Mar 2016 - 15:17    Sujet du message: État mixte Répondre en citant

Bonjour,
les états mixtes j'en ai déjà eu et c'est ce qui est le plus difficile à gérer pour moi. La dernière fois on m'a augmenté mon dépakote à des doses au dessus du plafond autorisé et mis en place un antipsychotique que j'ai d'ailleurs maintenant en traitement de fond. Ces états se manifestent par un mélange d'énervement, d'anxiété généralisé, d'agitation, de haine, d'excitation, de colère, tout cela mêlé aux symptômes d'hypomanie comme la joie, la logorrhée, les idées qui fusent dans la tête, mais aussi mélangés à des signes de dépressions (pensées négatives, moment de trou noir, envie de faire des pauses pour se couper du monde dans le noir). Au final, cela est ingérable et insupportable pour moi sans médicaments. Les signes déclencheurs peuvent être des faits tout à fait positif, comme la préparation de vacances, mais en général cela survient quand il y a accumulation de faits nouveaux à gérer, ce sont un peu les mêmes déclencheurs que pour l'hypomanie.
Bonne journée
Revenir en haut
mayelle
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2016
Messages: 33

MessagePosté le: Jeu 3 Mar 2016 - 15:28    Sujet du message: État mixte Répondre en citant

Je ne suis pas agitée aujourd'hui. Pas extérieurement. Ms intérieurement ça va très vite. Je suis plutôt abattue. Ms je sais que demain ou ds 1h ça peut sans doute changer.
Je sais que si j'étais au travail par contre ce serait différent: je fais plein de choses je cours partout et veux participer a tout, je me sens d'ailleurs très blessée et très énervée (trop :( ) si je me sens "mise a l'écart" ou qu'on me dirait pas toutes les infos. J'ai jms eu cette sensation de logorrhée verbale. Que les pensées aillent tes trop vite pour ce que je veux dire oui, ms en général du coup je me tais ... Parce que j'arrive rarement a exprimer ce que je veux dire.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
"There's no way to happiness. Hapiness is the way." Buddha.
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Jeu 3 Mar 2016 - 15:51    Sujet du message: État mixte Répondre en citant

L'état mixte que vit Parabellum et que tu vis peuvent être très différents tout en étant des états mixtes. Je ne pense pas que tu trouveras un témoignage qui colle parfaitement à tes propres symptômes.

Néanmoins, il y a des grandes tendances et je pense, mais ça n'engage que moi, que tu es bien dans un état mixte. Tes symptômes peuvent aussi évoluer: j'ai eu il y a quelques années un état mixte sévère qui a évolué au fil des jours. Tu peux très bien ne pas avoir pour l'instant d'idées qui fusent dans la tête et voir ce symptôme apparaître quand un autre disparaît. Il y a des états mixtes stables qui restent tel quel le temps que la crise dure, et des états mixtes instables qui sont particulièrement déroutants.

D'où l'importance d'avoir le suivi d'un psy qui puisse constater ces changements et prendre des mesures si nécessaire.
Tu peux très bien avoir une crise bien marquée qui s'arrête brutalement, comme une crise qui s'enlise.

J'ai des cycles rapides qui ont été déclenchés par la prise d'antidépresseurs. Mon psy soutient que je devais évoluer vers les cycles rapides, mais je pense que les antidépresseurs m'ont causée plus de mal que de bien. De fluctuations incessantes et anarchiques, je suis passée à des phases plus longues. Ma bipolarité évolue, je ne sais pas encore comment ça va évoluer. Il semblerait que ça s'améliore car les phases rallongent en durée et sont moins intenses mais je préfère ne pas vendre la peau de l'ours trop tôt Razz
J'ai lu dans des résultats d'études que les cycles rapides pouvaient s'améliorer avec le temps, mais on trouve peu d'informations. Le lamictal est indiqué dans les cycles rapides et pourrait rallonger les phases. Ironiquement, c'est depuis que je n'ai plus de traitement que mes phases sont plus longues Mr. Green

Pour arriver à gérer la maladie, il faut arriver à bien se connaître, à savoir anticiper les rechutes, à se ménager,...
La tenue d'un journal de l'humeur m'a beaucoup aidée par le passé et m'aide beaucoup en ce moment. Ne prenant plus de traitements, je suis obligée d'être plus vigilante. Je note tous les soirs dans un agenda mon humeur sur une échelle de 0 à 10, je note mes symptômes, ce qui m'a fait du bien ou ce qui m'a fait vaciller, le temps de sommeil, le poids,... Je ne note pas tous tous les jours, uniquement ce qui me semble pertinent.
Par exemple, j'ai noté que les deux tasses de café de mardi m'ont rendue malade, hyper anxieuse. ça me servira de rappel au cas où j'oublierais que le café n'est pas bon pour moi.
Revenir en haut
mayelle
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2016
Messages: 33

MessagePosté le: Jeu 3 Mar 2016 - 20:01    Sujet du message: État mixte Répondre en citant

Merci pour ton témoignage.
Si je peux me permettre de demander, qu'est ce qui faut que tu n'as pas de traitement? Est ce un choix?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
"There's no way to happiness. Hapiness is the way." Buddha.
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Jeu 3 Mar 2016 - 20:35    Sujet du message: État mixte Répondre en citant

Oui, c'est un choix mais pris en accord avec le psy. Donc la décision a été prise après de nombreuses discussions sur le positif et négatif d'un tel choix.
Il faut dire que j'ai testé pas mal de médicaments et que je n'en supporte que très peu. Et avec ceux que je supportais, le bénéfice était égal au risque, voire inférieur...
A partir de là, on en vient forcément à se demander si la prise quotidienne de médicaments vaut la peine.

Mes troubles bipolaires sont difficiles à traiter et sont inclus dans une problématique plus large. C'est assez long à expliquer, disons que d'autres problèmes de santé mettent la pagaille dans mes fluctuations d'humeur. J'ai aussi des problèmes d'intestin irritable. Lorsque j'ai mal au ventre, je suis déprimée. Je ne suis pas déprimée de me voir patraque, mais parce qu'il y a un lien entre inflammation et dépression. Je me suis documentée sur le sujet et il y a bien un lien fort entre le cerveau d'en haut et celui d'en bas (= les intestins qui contiennent aussi des neurones et sont le lieu de stockage de la sérotonine (selon les sources, entre 80 et 90% de la sérotonine est dans le ventre !!!)).

Prendre des médicaments pour traiter uniquement le cerveau est chez moi une aberration. Il faut une approche plus globale.
J'apprends à gérer le tout: alimentation, sensibilité à la lumière, sensibilité digestive, activité sportive, musicothérapie,... C'est une activité de funambule mais pour l'instant, c'est très enrichissant. J'apprends beaucoup, beaucoup de choses.

Mais j'ai bien conscience que c'est très fragile, que j'ai encore beaucoup de progrès à réaliser et que je serai peut-être amenée à reprendre un traitement si ça dérape. Avant de pouvoir se passer d'un traitement, il faut avoir tout de même suffisamment calmé les choses. Une bipolarité hors de contrôle ne peut pas se gérer sans traitement médicamenteux. Chez moi, ça stagnait, il n'y avait donc plus vraiment de risques (quoique, il y a toujours un risque à enlever le filet de sécurité).

En tout cas, je me suis rendue compte que sans traitement, je suis beaucoup plus vigilante. Avant, je pense que plus ou moins inconsciemment, je me reposais un peu sur le traitement: on va trop loin dans la fatigue, on se pense protégé, on sent moins les signes avant-coureurs alors on continue sans se rendre compte que ça s'aggrave. C'est un des inconvénients des traitements, ils masquent les petits signaux d'alerte.

Sans traitement, ça tangue très vite, tu n'as pas droit à l'erreur. Il faut donc bien se connaître et savoir se discipliner, refuser des invitations, reporter des sorties,... Il faut aussi un entourage très compréhensif et capable de reconnaître les signes de rechute.
En fait, au lieu d'avoir un seul filet chimique, on tisse un filet à partir de plein de petits fils: amis, loisirs, travail, alimentation,... Ces fils seront-ils aussi solides, seul l'avenir me le dira ! Razz
Revenir en haut
mayelle
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2016
Messages: 33

MessagePosté le: Jeu 3 Mar 2016 - 21:26    Sujet du message: État mixte Répondre en citant

Merci de ce partage.
Je suis au faite de ce "cerveau d'en bas" dont tu parles, des interactions entre alimentation dépression par expl. Étant psy et pratiquant la danse-thérapie au travailje suis ouverte a plein de méthodes dont les exercices de respurations, musicaux, corporels... Tout ça me fait du bien, c'est vrai. Je lis j'essaie de me concentrer sur mes ressentis. Seulement qd c'est le fouillis comme ça je ne sais plus je ne me fais plus confiance.
Je trouve que je régule jusque là assez bien. Comme tu dis en étant très vigilante a ma fatigue nerveuse, je me coupe des autres qd ça me coûte trop. Je demande a réguler les lumière ou le bruit qd ça m'agresse trop. Et ma femme est très compréhensive, j'ai cette chance.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
"There's no way to happiness. Hapiness is the way." Buddha.
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 840

MessagePosté le: Ven 4 Mar 2016 - 23:16    Sujet du message: État mixte Répondre en citant

Salut,


L'état mixte est tellement difficile à gérer. Personnellement, je déborde d'énergie, mais suis en même temps très irritable.
J'utilise cette énergie durant la journée, au travail et dans d'autres activités. Par contre, j'évite de sortir le soir, et essaie de réguler mon temps de sommeil.


Je suis également très vigilante. J'essaie de voir dans quel état je suis, afin de moduler les dosages des médicaments. Dans ces cas-là, surtout arrêter tout AD et éventuellement augmenter le thymoregulateur. Comme je prends du xeroquel (qui est au départ un antipsychotique), l'augmentation du dosage permet de calmer progressivement les états d'excitation. Et puis, j'ai également appris à accepter mes différents états, à les gérer au jour le jour, en attendant que ça passe, sans me focaliser dessus.


Bien d'accord en ce qui concerne les liens entre le cerveau et le ventre. Je souffre de colopathie fonctionnelle depuis toujours. Chez moi, l'anxiété se loge dans le système digestif! 


Amicalement,

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Mépine

«Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.» Marc Aurèle
Revenir en haut
mayelle
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2016
Messages: 33

MessagePosté le: Sam 5 Mar 2016 - 22:22    Sujet du message: État mixte Répondre en citant

Hier après-midi après plusieurs fluctuations déjà ds la journée (angoisse, abattement, hyper dynamisme en même remis que l'envie de pleurer) je suis allée au boulot ça s'est passe nickel et sur le chemin du retour j'étais complètement mal. A la fois triste et ds une grde colère ... je m'agrippais au volant en me contenant pour pas hurler. Et je me suis dit stop : je suis allée aux urgences psy.
Du coup j'ai vu une infirmière psy, charmante, qui aux vues de mon état d'agitation corporelle et d'abattement psychique m'a conseillé fortement une hospi. Que j'ai refuse.
Bref, elle m'a dit : reprenez votre traitement. Oui ms voilà j'ai les médocs ms pas la posologie pour cet état en particulier je me vois clairement pas jouer l'apprentie sorcière ! ms ma psychiatre est injoignable (week end). Aujourd'hui ça a été a nouveau très dur même si il y a des moments où je suis ds la relation, je souffre bcp.
L'infirmière que j'ai vue m'a donné le numéro du service psy en disant de rappeler si ça n'allait vraiment pas besoin d'échanger ou quoi. Pensez vous possible que je puisse rencontrer un psychiatre de garde la bas? Qui me donne la posologie adaptée?
Ma psychiatre je l'ai pas vue depuis octobre je n'aurais pas de rdv avant 1 ou 2 semaines je tiendrai pas encore tout ce temps sans au moins un truc pour me calmer. :(

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
"There's no way to happiness. Hapiness is the way." Buddha.
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Dim 6 Mar 2016 - 11:13    Sujet du message: État mixte Répondre en citant

Bonjour Mayelle,

Oui, tu dois pouvoir rencontrer un psychiatre de garde là-bas. Je suppose d'ailleurs que si tu avais accepté une hospitalisation, tu aurais dû en voir avant de valider la demande d'hospitalisation. Tu peux toujours appeler pour demander à quelle heure tu peux passer pour voir un psy, ça t'évitera de poireauter trop.
Je suis horriblement fatiguée, le cerveau lent comme un escargot, pardonne-moi le fait que je ne suis pas très loquace.
En tout cas, tu as eu la bonne démarche et j'espère que le psy que tu verras saura trouver le bon dosage et/ou traitement.
Tiens bon !
Revenir en haut
elovin
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2016
Messages: 30

MessagePosté le: Dim 6 Mar 2016 - 14:39    Sujet du message: État mixte Répondre en citant

Bonjour Mayelle,

effectivement, il faut absolument que tu retournes aux urgences pour voir un psy et avoir un traitement dans l'attente d'un RDV.

Je suis comme toi très souvent en états mixtes, d'ailleurs je ne suis pas sure de connaitre autre chose. C'est toujours forte dépression, forte irritabilité, impossibilité de dormir, envie de rien, sensation de n’être rien soi même et surtout extrême angoisse. Je souffre également d'une maladie de la thyroïde qui ne m'aide aucunement à aller mieux.

Alors j'ai absolument besoin de mon depakote pour tout simplement tenir la journée et d'atarax pour calmer mon anxiété et me permettre de dormir un peu (je ne peux pas prendre d’anxiolytique car je souffre aussi d'apnées du sommeil)
Je sais qu'il y des effets secondaires (pour ma part, j'ai du mal à conduire car mes réflexes ne sont pas comme avant) mais j'ai besoin de ces médicaments. Je ne prends surtout pas antidépresseurs qui n'ont fait qu'augmenter ma pathologie.

Je ne suis pas encore aussi sereine que girl pour arrêter le traitement, loin s'en faut, et je ne le serais peut être jamais. Mais peu importe. Comme le dit justement girl, nous sommes tous différents.
Alors, si tu as besoin de reprendre un traitement, je pense que tu ne dois pas hésiter et suivre les conseils des psys sans pour autant parler d'hospitalisation : je suis comme toi, je ne supporte pas l'enfermement et mon hospitalisation a été un échec.

Voila, je te souhaite bon courage
Revenir en haut
appoline
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2016
Messages: 6

MessagePosté le: Dim 6 Mar 2016 - 18:29    Sujet du message: État mixte Répondre en citant

mayelle a écrit:
Bonjour ! Pouvez vous partager avc moi ce que vous ressentez en "phase mixte" ? Il m'est difficile de d'écrire ce que je ressens.
Je dors peu ms ne me sens pas fatiguée. Ou encore je dors toute une nuit ms je me sens qd même fatiguée ... Je me sens très triste ms je vais au travail et m'occupe de tout. Ou alors Ma tête mes idées se bousculent j'ai du mal a être claire qd je parle avc qqnun (en tous cas je ne me sens pas claire) et en même temps je me sens très abattue...
Aujourd'hui ma fille est malade je suis dc a la maison avc elle et pas au travail (du coup j'imagine que mon hyperactivité intellectuelle ne trouve pas d'exutoire) et c'est comme si tout retombait. Je me sens très angoissée et fermée ms a l'intérieur je boue, ça fourmille.
Je me sens pas bien. :/
Est ce que ça vous parle?
Je ne prends plus de traitement et du coup je me dis que je devrais reprendre, ms en même temps comme rien n'est clair j'ai peur de ne pas bien sentir les choses et qu'il ne serve a rien de reprendre un traitement... Que ça passera...


Bonsoir
mayelle a écrit:
Bonjour ! Pouvez vous partager avc moi ce que vous ressentez en "phase mixte" ? Il m'est difficile de d'écrire ce que je ressens.
Je dors peu ms ne me sens pas fatiguée. Ou encore je dors toute une nuit ms je me sens qd même fatiguée ... Je me sens très triste ms je vais au travail et m'occupe de tout. Ou alors Ma tête mes idées se bousculent j'ai du mal a être claire qd je parle avc qqnun (en tous cas je ne me sens pas claire) et en même temps je me sens très abattue...
Aujourd'hui ma fille est malade je suis dc a la maison avc elle et pas au travail (du coup j'imagine que mon hyperactivité intellectuelle ne trouve pas d'exutoire) et c'est comme si tout retombait. Je me sens très angoissée et fermée ms a l'intérieur je boue, ça fourmille.
Je me sens pas bien. :/
Est ce que ça vous parle?
Je ne prends plus de traitement et du coup je me dis que je devrais reprendre, ms en même temps comme rien n'est clair j'ai peur de ne pas bien sentir les choses et qu'il ne serve a rien de reprendre un traitement... Que ça passera...


Bonsoir Mayelle,

Ce que vous dites est très clair pour moi, je connais par coeur ce fonctionnement. Personnellement, j'ai enfin trouvé un psychiatre vraiment attentif, qui en tâtonant un peu, a fini par me faire redevenir stable (pour l'instant mais c'est essentiel aussi l'instant).

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Bipolaire depuis l'enfance
Revenir en haut
mayelle
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2016
Messages: 33

MessagePosté le: Jeu 2 Juin 2016 - 10:19    Sujet du message: État mixte Répondre en citant

Des nouvelles ... Suite à cet épisode mixte et bcp de discussion avec ma femme et ma mère, j'ai finalement accepté une hospi le dimanche 6 mars, qui a duré un mois. Remise en place du traitement etc...
Ce n'est qu'aujourd'hui que je reprends le boulot et je me sens pas très bien. Ma psychiatre souhaitais que je reprenne en mi-temps thérapeutique, mais je n'ai pas réussi à faire les démarches du coup j'ai préféré reprendre en temps pplein. Sachant que je suis psy, mon temps de travail est très aménageable.
Merci pour celles et ceux qui ont répondu.
Mon état est moins fluctuant, je réussis à me sentir "bien" plus souvent. Moins de colère, moins de "pilotage automatique", mais encore de grosses angoisses au moins une fois par jour.
Voilà donc la petite finalité à ce post.

Bises à tous

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
"There's no way to happiness. Hapiness is the way." Buddha.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:47    Sujet du message: État mixte

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com