Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

famille toxique

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lizzie33
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2015
Messages: 128

MessagePosté le: Ven 25 Mar 2016 - 11:02    Sujet du message: famille toxique Répondre en citant

Bonjour,

Ce post car je me sens d'humeur assez basse ce matin, du fait, entre autre, d'une réponse que j'ai reçu de mon père à un mail que je lui avais envoyé pour son anniversaire. Je suis mortifiée par sa réponse car je vois qu'il est complètement "dans son monde", aveugle à mes problèmes au point de juger que je vais bien sur un simple mail où je n'ai fait que lui souhaiter un bon anniversaire et me préoccuper de la santé de ma tante qui a eu un accident, et de la sienne puisqu'ils sont tous les deux âges maintenant. Lui qui juge tout le monde (encore dans son mail, il se permettait de me parler d'une personne qu'il "jugeait intelligente"), il n'a même pas assez de jugement pour voir que je n'ai pas voulu faire étal de mes propres problèmes au vu de ceux des autres. Et du coup, voilà ce qu'il me dit, que je trouve très humiliant car pour lui, la maladie mentale est quelque chose de rédhibitoire, de quoi exclure la personne de son paysage, comme il l'a fait avec mon frère qui est schizophrène, il est donc difficile pour moi de jongler sur les nouvelles concernant ma santé: Il commence son mail par "Merci de ce très gentil message.Il semble me prouver que tu as retrouvé ta quiétude,ton équilibre et cela me rassure et me fait très plaisir." et le termine ainsi: "Mais le fait que je sache que tu sois bien dans ta tête me fait énormément plaisir." Bref, il est complètement à côté de la plaque me concernant car il ne prends même pas la peine de prendre de mes nouvelles réelles, préférant se contenter de la surface des choses(d'autant que mon mail n'avait rien de particulièrement gai, je me souciais simplement de la santé de ma tante âgée et de la sienne) et si je lui dit la vérité sur mon mal, (ce que j'ai déjà essayé de faire cette année), il me zappe complètement, d'où ces mots qui sous des dehors gentils, reflètent en fait pour moi, une surface lisse de quelqu'un qui ne veut pas voir et aimer les gens (en l’occurrence moi, sa fille) pour ce qu'ils sont mais pour ce qu'ils montrent. Il faut que tout aille bien (d'un point de vue mental j'entends, et là, ça rejoint un peu du post sur le "malade socialement acceptable") pour qu'il montre de l'intérêt à la personne. Bref, je me rends compte que je ne veux plus le voir, et c'est difficile de concrétiser cela car je n'ai plus envie de lui donner d'explication, si ce n'est qu'en profondeur il ne m'aime pas et ne m'accepte pas comme je suis, et que moi, de mon côté, pour le coup, je ne l'aime pas non plus, pour son intolérance et son égoïsme. Ce qui est dur et un peu pervers, c'est qu'il soupoudre ses messages de bons sentiments paternels, ce qui m'embête bien, car je préfèrerais qu'il me dise clairement qu'il s'en fout de moi, ça m'arrangerait: je ne me sentirais pas obligée de donner des nouvelles, ce que je fais sans réel plaisir.
Voilà, en gros et en définitive, j'aimerais couper les ponts avec cette relation que j'estime factice mais ne sais comment faire car mon père ne comprendrait pas pourquoi; et à l'heure actuelle, je ne me sens pas capable d'aller lui rendre visite c'est au dessus de mes forces et je crois que ça me ferait plonger davantage, car je serai obligée de jouer un personnage.

Bonne journée,

Lizzie
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 25 Mar 2016 - 11:02    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
lizzie33
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2015
Messages: 128

MessagePosté le: Ven 25 Mar 2016 - 13:26    Sujet du message: famille toxique Répondre en citant

Bon, j'ai pris le taureau par les cornes, j'ai écrit tout à l'heure à mon père pour faire mon "coming out" sur ma bipolarité, en la nommant comme telle, j'attends sa réponse, je verrai bien ce qu'il me dira... je me suis permise, pour essayer de lui faire comprendre, de faire un copier-coller d'un échange du post sur "le malade socialement acceptable".... et j'ai repris à mon compte ta formule, Clemence, "Mon égo se porte bien"!
Revenir en haut
Parabellum
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2013
Messages: 150

MessagePosté le: Ven 25 Mar 2016 - 15:38    Sujet du message: famille toxique Répondre en citant

Bonjour,
j'ai lu ton post et je trouves que tu décrits très bien ta situation. Tu es prises en étau émotionnellement, entre l'envie de casser la relation avec ton père et peut être l'espoir qu'il accepte ta maladie. Je me trompe peut être mais tu tiens quand même à lui, en tout cas tu prends soin de ne pas casser brutalement pour ne pas le laisser sans réponses sur une éventuelle coupure. Ce message envoyé, c'est une sorte d'ultimatum, tu as bien fait, tu fait preuve de courage, tu te met à nue, moi je serais incapable de parler de cela à mes propres parents. J'ai vraiment du mal à parler en la nommant de ma "maladie". J'espère que tu auras une réponse libératrice de ton père.
Bon WE
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Ven 25 Mar 2016 - 18:40    Sujet du message: famille toxique Répondre en citant

bonjour lizzi
j'ai le sentiment que tu vis trop dans l'appréciation de ton état par ton papa, j'ai de l'expérience et je te dirais "lâche l'affaire"
tu as envoyé un message lambda d'anniversaire ,tu as une réponse lambda
et après ?
obtenir la reconnaissance de leurs tords par ses parents ?bonne chance !tant bien même serait il un méchant ou un aveugle, surtout tout cela, il n'y aura pas de mea culpa
se passer de leurs opinions et faire sa vie hors contexte familiale me parait plus porteur
parfois il faut savoir faire table rase et se passer d'addition
nous sommes un monde qui idéalise la famille et dans un même temps, elle fait la joie des canapés qui réparent.
va de l'avant et cesse de te torturer pour des gens qui se demandent s'il aura de la dinde à midi...
Revenir en haut
Clémence Penrose
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2011
Messages: 556

MessagePosté le: Ven 25 Mar 2016 - 21:26    Sujet du message: famille toxique Répondre en citant

J'espère que tu vas trouver un chemin qui t'apaise dans cette relation, bonnes pensées à toi
Clémence

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Il y a des logiques qui me dépassent sans mettre le clignotant.
Revenir en haut
lizzie33
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2015
Messages: 128

MessagePosté le: Sam 26 Mar 2016 - 06:21    Sujet du message: famille toxique Répondre en citant

Bonjour,

Merci pour vos réponses! Là je suis au ski, (et je me suis déjà engueulée avec mon mari, super....), donc je ne réponds pas longuement mais pour l'instant en tout cas, je n'ai eu aucune réponse de sa part.
Je me sens d'humeur assez basse ce matin, réveillée trop tôt et même pas envie de skier :(
Bonne journée à vous
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Sam 26 Mar 2016 - 09:30    Sujet du message: famille toxique Répondre en citant

Bonjour Lizzie33,

J'ai eu une discussion similaire avec ma psy cette semaine. Je lui ai aussi parlé du "malade socialement acceptable" car je suis tellement bien sociable que mon entourage oublie ma maladie.
Comme je l'ai dit dans les différents posts, je suis hs de chez hs, épuisement extrême mais pour les autres ça ne se voit pas encore tant que ça. Ma psy m'a dit: "Votre bipolarité, c'est bien la dernière chose que l'on devinerait chez vous. Elle ne se voit pas au premier abord, vous êtes une personne souriante".

Le problème c'est que j'ai besoin de repos pour Pâques. Je voudrais juste ne voir personne. Pas facile de fuir les autres quand ils ne se rendent pas compte à quel point on est mal.
Elle m'a répondu et c'est là que ça rejoint ton sujet, que tout le monde n'est pas à même de comprendre notre maladie. Il faut accepter l'idée que seule une poignée de gens comprendront, voire moins.
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Sam 26 Mar 2016 - 09:44    Sujet du message: famille toxique Répondre en citant

J'ai été interrompue dans mon message.
Je disais que malheureusement, certaines personnes ne seront jamais capables de comprendre ce que tu vis. C'est frustrant, mais on y peut rien. Autour de moi, seul mon entourage très restreint peut comprendre parce qu'ils m'ont vue dans mes différentes phases, ont vu les effets des médicaments,... Et même eux, qui ont dû supporter la maladie au quotidien, ont du mal à se rendre compte que là, j'ai juste besoin de me replier dans mon coin pour me reposer.
Comme dit ma psy, il ne faut pas essayer de justifier et expliquer tout.

Alors ce week-end, ce sera "je ne peux pas, je suis trop mal". Mais j'avoue que je me sens un peu coupable. C'est idiot, une personne avec une jambe dans le plâtre ne se sentirait pas coupable de n'a pas danser par exemple. Alors je n'ai pas à me sentir coupable de me reposer si je suis à bout.
Il y a encore du chemin à faire Razz

Profite de ton week-end au ski, même si tu t'accroches avec ton mari, ça ne doit pas te gâcher tout non plus.
Revenir en haut
laelie
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2013
Messages: 1 909

MessagePosté le: Sam 26 Mar 2016 - 10:46    Sujet du message: famille toxique Répondre en citant

Bonjour lizzie,

Ton message me parle fortement, puisque je rencontre les mêmes problèmes avec mon père...
Il n'a jamais voulu accepter la maladie (et pourtant il est médecin...). Pour lui il fallait que je me secoue, que je réagisse, que j'arrête d'écouter les psy qui me "montaient la tête"...
Et pourtant il m'a vue au plus mal puisque la maladie s'est déclarée quand j'avais 16 ans, je vivais donc sous son toit. Ensuite il y a eu les hospitalisations, les arrêts de travail, la sismothérapie... Rien n'y a fait !

J'ai fini par comprendre qu'il ne pouvait pas l'accepter. Pourquoi je ne sais pas, cela doit lui renvoyer quelque chose de trop douloureux...
Il ne changera pas, j'ai arrêté d'attendre. C'est à moi de faire un travail pour que ça ne me touche plus (ou moins !)
Pour le moment c'est encore trop douloureux, donc j'ai préféré couper les ponts provisoirement pour me protéger. Il ne comprend pas pourquoi, bien entendu. J'ai essayé de lui expliquer mais j'ai fini par m'épuiser à force de lutter contre un mur...
Donc je lui ai simplement dit que pour le moment c'était comme ça, je ne lui laisse pas le choix. Je continue à travailler sur moi, et je sais que je reviendrai vers lui, mais c'était vital pour moi de me protéger.

Tout ça pour dire qu'il ne faut pas essayer de faire changer les gens, mais plutôt faire un travail sur soi pour se consolider et arrêter d'attendre une reconnaissance qui ne viendra pas. C'est difficile à admettre mais on se sent tellement mieux lorsqu'on a acquis la sécurité interne qui nous permet d'avancer...

Bon courage, et surtout prends soin de toi !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Les gens heureux ne sont pas ceux qui ont été les plus épargnés par la vie. Ce sont ceux qui ont su en tirer une force vive pour rebondir.
Revenir en haut
lizzie33
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2015
Messages: 128

MessagePosté le: Dim 27 Mar 2016 - 09:24    Sujet du message: famille toxique Répondre en citant

Bonjour,
Merci encore à vous pour vos témoignages et votre soutient.
Je crois que tu as raison Laelie, il faut que je me fasse à l'idée que jamais mon père n'acceptera la maladie, et peut-être effectivement cela lui renvoie-t-il quelque chose de trop douloureux pour voir les choses telles qu'elles sont (néanmoins, même en dehors de la maladie, mon père est quelqu'un qui met facilement des étiquettes à tout le monde, et peut juger de manière quasi définitive quelqu'un sur une simple parole prononcée un jour ou un simple statut social, avec lui, le moindre "faux pas" reste gravé dans sa mémoire). La prochaine fois que je verrai mon psy, (mais ce n'est pas avant le 2 mai maintenant, ça fait loin :( ), je lui parlerai de ce problème.

Girl ananchronism, j'espère que tu vas pouvoir te reposer et récupérer comme tu en as besoin. Tu vois, moi je suis au ski, mais là, je ne souhaiterais qu'une chose être seule chez moi dans mon bureau à faire mes coloriages anti-stress ou autre chose, mais en tout cas, tout comme toi, ne voir personne... et là, c'est un peu dur à trois dans un petit appart avec mon fils qui court partout, et moi qui est la tête comme une enclume. Hier, je n'ai même pas pu skier une demi journée malgré le beau temps, tant je me sentais crevée (manque de condition physique, cela fait des mois que je n'ai pas fait de sport, pet puis skier sous Valium et Tertian, c'était pas vraiment l'idéal, j'étais plutôt un zombie sur ski qu'autre chose), mon mari m'a donc ramenée à l'appart où j'ai dormi 2 heures... Aujourd'hui cela devrait être plus tranquille, nous (enfin mon mari sans doute, car moi je vais m'accorder de rester un peu seule à l'appart) allons faire un peu de luge avec mon fils.

A bientôt et prenez soin de vous,

Lizzie
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:46    Sujet du message: famille toxique

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com