Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

comment sortir de cette spirale

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
violette
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2010
Messages: 43

MessagePosté le: Jeu 7 Avr 2016 - 13:58    Sujet du message: comment sortir de cette spirale Répondre en citant

Bonjour à tous,

Je suis à la maison depuis fin Janvier (arret de travail). En Février, j'ai sombré dans la dépression avec beaucoup de pleurs tous les jours du matin au soir.

Depuis, je remonte doucement la pente. Je pleure de temps en temps au levé. J'ai vu mon psychiatre qui m'a prescrit un complément à mon traitement. A ce jour, je suis sous antidépresseurs (au maximum d'après le médecin), régulateur d'humeur, anxiolytique, lamictal, antipsychotique, noctamide (pour m'aider à dormir). Ca me parrait lourd tout ca...Mais je prends tout de même mon traitement.
Je suis aussi une psychothérapie. Ca me bouleverse. A chaque rendez vous, j'en sors en pleurant. Enfin, c'est la vie, je dois faire avec.

Par contre, je ne fais rien d'autre. Aucune activité. Au début de cette année, je me suis inscrite à une salle de sport, mais je n'y vais pas. J'ai tout le temps pourtant, mais non je reste à la maison. J'ai commencé un ouvrage au tricot, j'ai tout laissé comme ca, je n'y touche plus. Je jouais du saxophone, je n'y joue plus. Je ne fais rien d'autre que de penser, ou rester les yeux dans le vague.
Je sais bien qu'il me faut des activités pour me sortir un peu de toutes ces pensées, avoir une satisfaction de soi un peu tous les jours.
Il en est rien, je ne fais rien.

Je ne sais pas comment sortir de cette spirale. Je ne fais rien et moins j'ai envie d'avoir des activités.

Je suis dur avec moi même en temps normal. Mais là, je me demande si une partie de moi veut satisfaire ce coté négatif. "tu ne fais rien, voilà je sais bien que tu n'es pas capable" ou bien " tu es à la maison, tu ne travailles pas, ca te plaît hein!"
Je ne sais pas si je me fais bien comprendre.

Tous les jours je me dis qu'il faut faire autre chose que de rester chez moi. Je vois personne, mis a part mon concubin. Je sais très bien que ce n'est pas une bonne chose pour moi. Je dois voir du monde, rencontrer des gens, pour moi. Je n'y arrive pas.
Je discute via internet, de temps en temps, avec ma seule amie.

C'est triste de ne pas profiter, profiter de la vie. Le temps passe et je ne fais rien. Comme si j'ai envie de ne pas me sortir de cela. Me rabaisser, me dévaloriser " tu es capable de ne faire que ca. Rien".
En faisant rien pour moi, je suis sur de ne pas mal faire.

C'est confus tout cela. Désolée.

Qu'en pensez vous? vos témoignages m'aideront peut être?
Je me sens seule, seule à l'intérieur.

Je vous souhaite à tous une bonne journée et plein de courage.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 7 Avr 2016 - 13:58    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mamounette
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2013
Messages: 320

MessagePosté le: Jeu 7 Avr 2016 - 14:15    Sujet du message: comment sortir de cette spirale Répondre en citant

Bonjour Violette

Je sais ce que tu ressens, tu sors à peine d'une forte dépression, laisse toi un peu de temps. Les beaux jours vont arrivés et tu vas ressentir à nouveau l'envie de sortir, de jouer du saxo et faire plein d'autres choses encore.
Je suis dans la même situation que toi et je commence à m'éveiller dans mon jardin.
Il ne faut pas te rajouter une nouvelle angoisse avec ce sujet, laisse faire les choses, prends soin de toi
Avec tout mon courage
Sylvette
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Jeu 7 Avr 2016 - 14:57    Sujet du message: comment sortir de cette spirale Répondre en citant

Bonjour Violette,

Tu le dis toi-même: tu es trop dure envers toi. Accepter de ne rien faire et ne pas s'en sentir coupable est déjà le début d'une démarche positive.
Le Dr Gay dit qu'il faut être bienveillant avec soi-même, que la bienveillance, ce n'est pas que prendre soin de soi physique mais avoir une réelle compassion pour soi.

Tu souffres bien assez de la dépression pour ne pas en rajouter en te dévalorisant. Accepte de ne pas avoir pu faire ce que tu aurais voulu faire (tricot, sport,...). Tu feras tout ce qui te plaît quand tu iras mieux. Pour l'instant, ton corps t'oblige à te mettre au repos.
Une fois que tu auras accepté de pas pouvoir te forcer à faire quoi que ce soit, tu sentiras beaucoup moins de tension intérieure et tu pourras commencer à profiter de simplement exister.

Par exemple, en t'asseyant au soleil, sur ta terrasse ou si tu es en appartement, en ouvrant une fenêtre et en sentant les rayons du soleil sur ton visage.
Cela fait énormément de bien, en particulier quand on accepte que c'est un temps de pause.

Pour les pensées, essaye de ne pas les écouter et essaye d'introduire des pensées positives:
"Je ne fais rien aujourd'hui mais ce n'est pas grave, j'ai encore de nombreuses années pour les faire. Dans 6 mois, ou moins, ou plus, je recommencerai à faire. C'est une certitude, la dépression ne dure pas."

On ne change pas des modes de pensée en un jour mais au fil du temps, tu verras que l'on peut finir par s'accepter et même avoir une réelle compassion pour soi. Est-ce qu'il ne vaudrait mieux pas repousser ta psychothérapie à dans quelques mois ? Est-ce un frein à ta sortie de la dépression ?
Actuellement, j'ai interrompu la mienne car cela m'épuisait trop et aggravait ma fatigue. Je n'abandonne pas mais je préfère décaler. A voir avec ton psy, si ça te met dans tous tes états, j'ai peur que ça ne fasse trop à gérer. Non ?
Revenir en haut
violette
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2010
Messages: 43

MessagePosté le: Jeu 7 Avr 2016 - 17:00    Sujet du message: comment sortir de cette spirale Répondre en citant

Merci à vous Mamounette et Girl anachronism d'avoir répondu rapidement à mon message et pour ces mots qui me réconfortent.

Ca fait du bien de savoir que je ne suis pas seule dans ce cas.

J'ai décidé pour cette année de ne pas faire comme les années précédentes. 2, voir trois mois d'arrets et reprise de travail, cela tout au long de l'année.
C'est épuisant, je ne m'en sortais pas.

J'ai tellement de choses à régler intérieurement. Je pense qu'en reprenant du début (ma petite enfance) ca va m'aider. J'ai besoin de comprendre pourquoi je me
dévalorise autant. Je n'ai pas confiance en moi, cela depuis de très longues années. Je me pose la question de savoir si je suis capable d'aimer. Qui je suis finalement? Cette enfant morte a qui l'on m'a donné le même prénom?

J'ai eu maman au téléphone hier, qui m'a dit que je mettais du temps à me remettre cette année. Ca ne m'aide pas. Elle préfèrerait que je sois bien, c'est sur. Papa lui, me dit "arrete de déconner maintenant" ca non plus ca ne m'aide pas.

Je sais ce que je n'aime pas, mais ce je ne sais pas ce que j'aime. J'erre dans la vie un peu comme un fantôme.

Avoir des pensées positives, j'aimerai tellement en avoir, je n'y arrive pas. Je n'ai pas de compassion pour moi. Je n'ai pas appris. Je dois vraiment bousculer toutes ces mauvaises habitudes.

Il y a autre chose aussi qui me peine en ce moment. Mon frère, plus agé que moi, atteint de mucoviscidose, a reçu une greffe des poumons, il y a quelques années déjà. Ces reins sont atteint du au traitement qu'il a pris durant toutes ces années. Il est dialysé maintenant. Les médecins suggère une greffe des reins.
Mon frère ne veut voir personne, ni recevoir d'appel téléphonique. J'ai mal.

Lui est mal physiquement, moi psychologiquement.

J'arrete là, j'ai trop mal.

Merci à vous pour ces mots qui me réconfortent
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Jeu 7 Avr 2016 - 17:49    Sujet du message: comment sortir de cette spirale Répondre en citant

Tu sais, je n'ai pas non plus appris à être bienveillante avec moi-même, j'apprends à le faire maintenant après des années à me détester.
C'est très récent mon changement de regard sur moi-même et comme tu le dis, il faut savoir pourquoi on se déteste tant. Une fois que l'on sait ce qui cloche, c'est plus facile car on sait ce sur quoi travailler.

Progressivement, il vaudra mieux que tu te libères des paroles de tes parents. Ils ne veulent pas et ne peuvent pas comprendre. Une enfant décédée, un fils souffrant de mucoviscidose, une fille dépressive, pour eux, c'est très, très lourd. Le déni est un moyen de survivre.
C'est cruel à dire mais nous avons chacun notre chemin à faire dans la vie. Pour tes parents, l'allègement de leur souffrance passe par l'aveuglement, c'est leur choix et je ne pense pas que l'on puisse les forcer à voir les choses en face.

Tu as ton propre chemin à parcourir et c'est vrai, on se sent bien seul sur cette route tortueuse; mais cette liberté est aussi salvatrice, car si l'on parvient à surmonter les difficultés seul, on gagne en confiance et on se sent moins vulnérable.
Les enfants attendent de leurs parents un soutien indéfectible qu'ils ne peuvent pas toujours apporter. Peut-être qu'ils ne seront jamais capables de dépasser leur déni mais ça ne doit pas t'empêcher d'avancer. Peut-être même pensent-ils réellement t'aider en disant ce qu'ils t'ont dit.

Avec tout l'amour fraternel que l'on peut avoir, il y a ce que l'on peut faire et ce que l'on ne peut pas faire. Tu peux le réconforter par les mots, tu peux l'écouter mais tu ne peux pas partager ce qu'il vit, de la même manière que lui ne peut pas partager ce que tu vis.
Souvent, on se sent égoïste, on se dévalorise alors qu'objectivement, souffrir de la souffrance de l'autre ne sert à rien: ni à lui, qui va être mal de te voir mal, ni à toi qui sera encore plus plombée et qui vas te sentir mal de le rendre mal.

Une amie m'avait dit que pour bien aider les autres, il faut rester un peu en dehors de leurs problèmes et surtout, ne pas se sentir coupable. Ni trop dehors pour ne pas manquer d'empathie, ni trop dedans pour ne pas être deux à aller mal. Je trouve qu'elle a raison mais ça demande beaucoup d'efforts au début pour ne pas se laisser envahir par la souffrance de l'autre. J'ai aussi cette tendance à faire l'éponge.

Tu peux tenir un journal pour y déverser ton trop plein de douleur. ça aide bien, y compris après coup, car on a de quoi réfléchir sur ses émotions et actions. ça permet aussi de garder une trace de son évolution. On n'a l'impression que rien ne change et un jour, en relisant ce que l'on a écrit, on prend conscience du chemin parcouru. Pas besoin d'avoir un journal bien tenu, le mien était bordélique mais il remplissait bien son rôle Mr. Green
Revenir en haut
violette
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2010
Messages: 43

MessagePosté le: Jeu 7 Avr 2016 - 18:42    Sujet du message: comment sortir de cette spirale Répondre en citant

Tout ce que tu écris, je le sais et pourtant je n'ai rien changé dans ma façon de penser, d'être. Il y a une résistance si présente. Pourquoi? Je ne sais pas ou je ne veux pas.
Il y a bien longtemps, j'ai essayer de tenir un journal. Je m'exprime mal, je ne formule pas ce que je veux dire comme il faut.
Cela m'énerve et du coup je suis démotivée, je me rabaisse, donc j'arrete d'écrire. Je dois le faire pour me faire du bien.
C'est à moi de faire ce qu'il faut pour que ca change.
Je te remercie pour tout ca.
Bonne soirée à toi.
Revenir en haut
Pazkale
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2013
Messages: 267

MessagePosté le: Ven 8 Avr 2016 - 16:49    Sujet du message: comment sortir de cette spirale Répondre en citant

Bonjour violette
je suis passée comme toi par une longue dépression pendant 1 an 1/2, où je ne faisais rien, dormais tout le temps, n'arrivais pas à lire, ni regarder des films. Mais j'acceptais cet état car je ne pouvais pas faire autrement.
laisse toi aller à cet état dans lequel tu ne peux pas sortir pour le moment, chaque chose en son temps. te culpabiliser rajoute à ta peine !
Tes parents sont dans le déni car c'est surement trop pour eux, évite de trop leur parler de toi car ils te renvoient une image culpabilisante. Ma mère aussi me disait "bouge toi" l'année dernière, c'était insupportable donc je lui disais "ça va " .
Quant à ta thérapie, c'est normal que cela te perturbe et te fasse pleurer car tu remues tes tripes mais c'est un mal par lequel il faut passer pour dénouer la pelote de notre vie et se sentir mieux avec soi même. explique à ton psy l'état dans lequel les séances te mettent pour voir s'il faut reporter ta thérapie à quand tu seras mieux.
Ton histoire est lourde à porter entre ta grande soeur décédée et ton frère malade, tu dois avoir une culpabilité d'exister et d'être aussi malade, tu te dis peut être que tu apportes des soucis en plus à tes parents.
bon courage à toi et continue à venir nous "parler"

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Pazkale.....avec un Z comme dans banane :-)
Revenir en haut
violette
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2010
Messages: 43

MessagePosté le: Sam 9 Avr 2016 - 10:52    Sujet du message: comment sortir de cette spirale Répondre en citant

Bonjour Pazkale,

Effectivement, porter le nom de ma grande soeur décédée, mon frère malade, je culpabilise d'être sur cette terre (c'est cette soeur qui devait être là et pas moi) ainsi qu'apporter des tracas supplémentaires à mes parents.
Lacher prise, ce n'est pas facile, j'ai toujours fonctionné ainsi. Il y a tant de résistance en moi. Je vais essayer de suivre vos conseils.

Ma mémoire, ma concentration ne sont plus là. Je ne rappel plus de ce que j'ai fait il y a 5min, 1h, hier. Ou bien je fais tout de travers. Ca fait peur.
Je casse souvent des objets, je me cogne souvent et la aussi j'ai peur. En temps "normal" je ne suis pas comme ca.
Je me blesse et ca m'handicape. Encore une fois, j'ai peur.

J'ai eu des nouvelles de mon frère hospitalisé, par l'intermédiaire de sa femme. J'aimerai lui écrire une lettre mais j'en suis incapable. Pour écrire quelques lignes, il me faut temps infini. J'aimerai le soutenir dans ses moments difficiles. Comment faire?
Il a toujours été compliqué dans la famille de communiquer. On ne parle pas de ce que l'on ressent, du moral. Il faut avancé dans la vie c'est tout.

Merci a toi à bientot.
Revenir en haut
Pazkale
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2013
Messages: 267

MessagePosté le: Sam 9 Avr 2016 - 14:20    Sujet du message: comment sortir de cette spirale Répondre en citant

Bonjour Violette,
Je vais te raconter un bout de mon histoire douloureuse aussi pour te montrer qu'un jour on peut lacher prise et accepter les choses.
Mon père est décédé à 44 ans quand j'avais moi même 7 ans et mes 2 frères 9 et 10 ans. Le mois qui a suivi cette terrible perte, mon grand père maternel a abusé de moi. Il a continué pendant presque 3 ans à chaque fois qu'il venait chez nous. Ma mère a surpris un jour une scène très ambiguë et nous a demandé ce que nous faisions !
vers mes 9 ans j'ai réussi à lui dire NON et il m'a laissée tranquile.
à l'adolescence j'ai voulu en parler à ma mère, c'était son père qui avait abusé de moi et je refusais de le voir ou de lui parler. JAMAIS ma mère n'a saisi la perche que je lui tendais pour lui parler de cet inceste.
Jusqu'à 40 ans je lui en ai voulu de ne pas m'avoir écoutée ou défendue. Suite à une longue thérapie j'ai osé lui en parler franchement et même crument, elle n'a pas réagi et pire 2 ans après je lui en ai reparlé et elle a juré que je ne lui en avais jamais parlé !!!
Bref elle est dans le déni total de cet inceste.
aujourd'hui je ne lui en veux plus car j'ai compris son attitude, à 34 ans elle a perdu son mari et moi je voulais lui dire que son père était un pervers pédophile !!! elle a préféré me sacrifier plutot que d'entendre cette horrible vérité.
il m'a fallut 10 ans de 3 thérapies pour arriver à lâcher prise, à capituler sur le fait que jamais ma mère ne pourrait entendre ce que je voulais lui dire, ni qu'elle s'excuserait de ne pas m'avoir écoutée.
Tout ça pour te dire que l'on peut arriver à lacher prise sur un passé douloureux et qu'il est possible de changer des attitudes réflexes liées aux événements passés.
Un jour tu accepteras d'être en vie, ta maladie et tu trouveras ta place.
je ne veux pas spolier ton sujet, donc pas la peine de discuter sur mon histoire.
c'était juste pour te donner un exemple.

Amicalement
Pascale

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Pazkale.....avec un Z comme dans banane :-)
Revenir en haut
violette
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2010
Messages: 43

MessagePosté le: Dim 10 Avr 2016 - 23:55    Sujet du message: comment sortir de cette spirale Répondre en citant

Bonsoir Pazkale,

Merci d'avoir partagé un bout de ton histoire avec moi.
Cela me donne envie d'y croire et d'espérer.
Nous avons tous notre histoire et pour certains elle est très douloureuse.
En ce qui me concerne, la route sera longue, il me faudra beaucoup de patience. Je ne dois pas baisser les bras. Tenir bon.

Ce We, je suis sortie de la maison avec plaisir, le soleil qui m'a réchauffé le visage et mon corps. J'ai jardiné un peu. J'ai vu mes enfants et j'ai enfin réussi envoyé une lettre à mon frère hospitalisé.

Il y a un point positif depuis un mois et demi, pas de cannabis, ni alcool. J'en suis fière.

Demain est un autre jour, ne rien précipiter.

Bonne nuit et qu'elle soit douce.
Revenir en haut
Pazkale
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2013
Messages: 267

MessagePosté le: Lun 11 Avr 2016 - 10:09    Sujet du message: comment sortir de cette spirale Répondre en citant

Bonjour violette
ravie que tu aies pu profiter soleil et de tes enfants .
Ton frère sera surement content de lire ta lettre.
Et un super bravo pour tes sevrages
pas à pas tu vas avancer, laisse toi le temps
bonne journée

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Pazkale.....avec un Z comme dans banane :-)
Revenir en haut
Deca
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2010
Messages: 151

MessagePosté le: Lun 11 Avr 2016 - 11:56    Sujet du message: comment sortir de cette spirale Répondre en citant

Bonjour Violette,
félicitations pour ton double sevrage, tu dois être fière de cette performance
je partage aussi la thérapie jardin + soleil = bien fou
le printemps nous aide

Portes toi bien

Deca
Revenir en haut
violette
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2010
Messages: 43

MessagePosté le: Lun 11 Avr 2016 - 14:43    Sujet du message: comment sortir de cette spirale Répondre en citant

Bonjour

Merci à vous pour vos encouragements qui me font du bien.

Durant mon addiction (12 ans de cannabis, 15 d'alcool) je ne rêvais pas.
Depuis un mois et demi, je fais souvent des cauchemars. Maman est très présente dans mes nuits. Dans le dernier, je suppliais Papa de venir me cherché, j'étais perché sur une chaise haute face à une foule, dos à la mer, j'étais enceinte....Je faisais bcp de mal à maman psychologiquement dans ce rêve. Cela me boulverse.

Depuis tous vos messages sur le sujet "comment sortir de cette spirale" j’essaie un peu chaque jour de positiver, aussi je n'appelle pas mes parents une fois par semaine, c'était surtout maman qui le souhaitais.

Depuis fin Janvier (arret de travail, puis dépression) je n'arrete pas de casser des objets, je renverse des verres remplis, je me cogne partout (j'ai plein de bleus). Ca m'énervais et je me traitais d'imbécile.
Aujourd'hui, je ramasse, j' essuie, je me cogne toujours et bien tant pis. Ca reviendra ou pas.

J'ai une question. Je suis en pré ménopause. Dérèglements d'hormones. Est ce que ca joue sur la Bipolarité?

Je vous souhaite à tous une bonne journée et une bonne continuation.
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Lun 11 Avr 2016 - 15:16    Sujet du message: comment sortir de cette spirale Répondre en citant

Bonjour Violette,

Les dérèglements hormonaux ont une influence sur la bipolarité. Je ne peux pas prendre la pilule, les fluctuations hormonales dans le cycle ne favorisent pas la stabilité. Donc, en toute logique, les dérèglements liés à la ménopause doivent perturber aussi l'humeur.

De mon côté, j'ai remarqué une nette amélioration depuis que je prends des plantes en infusion qui jouent sur les hormones: la sauge principalement, mais aussi un mélange "règles douloureuses" avec de l'alchémille et d'autres plantes. Il existe des mélanges de plantes en infusions, spécifiques pour la ménopause. J'achète en magasin bio, ça m'aide beaucoup, en particulier pour les dépressions prémenstruelles qui étaient sévères.
La sauge est efficace aussi pour les problèmes de sudation, en particulier nocturne.
Revenir en haut
violette
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2010
Messages: 43

MessagePosté le: Lun 11 Avr 2016 - 22:50    Sujet du message: comment sortir de cette spirale Répondre en citant

Bonsoir girl anachronism,

Merci pour ta réponse. Je me doutais bien que ca avait une influence. J en ai la confirmation.
Je vais me renseigner si il y a un magasin bio non loin de chez moi et suivre ton conseil.
Aussi, est ce un traitement honereux? Je suis difficulte depuis qlqs mois.
Bonne nuit a tous, a bientot
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Mar 12 Avr 2016 - 09:20    Sujet du message: comment sortir de cette spirale Répondre en citant

Bonjour Violette,

Je ne peux pas te donner de prix précis, ma région est très chère (quand je vais en vacances dans d'autres régions, je vois les différences de prix).
Les tisanes de sauge de la marque Salus sont aux alentours des 2,80€ pour 15 sachets.
En vrac, chez Herbier de France, c'est un peu plus de 3€ mais tu as plus en poids total.

Les infusions des hypermarchés ne sont pas forcément moins chères, je pense aux tisanes des marmottes qui ne sont mêmes pas bio et qui coûtent chez moi près de 5€ !

Si tu bois une tisane de sauge par jour, ça te coûte environ 6€/mois.
Bonne journée
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Mar 12 Avr 2016 - 09:21    Sujet du message: comment sortir de cette spirale Répondre en citant

PS: les prix que je t'ai donnés sont sur le net.
Revenir en haut
violette
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2010
Messages: 43

MessagePosté le: Mar 12 Avr 2016 - 09:43    Sujet du message: comment sortir de cette spirale Répondre en citant

Bonjour Girl Anachronism,

Merci pour tous ces renseignements. Je n'ai même pas pensé à me connecter sur le net.... Confused
Bonne journée à tous.
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Mar 12 Avr 2016 - 12:55    Sujet du message: comment sortir de cette spirale Répondre en citant

bonjour voilette tu as passé un cap que je n'ai pas passé avec mon addiction alcoolique
nous jouons tous avec des molécules à l'équilibre instable, le moindre changement affecte cet équilibre.
j'avoue de me servir pas mal de l'humour pour relativiser mes problèmes
ce matin:: exploit: j'ai passé l'aspirateur !
je me souviens d'une bulle d'Astérix du temps de Goscinny où un légionnaire balayait demi dalle par demi dalle, c'est mon stade.
ou plus récemment dans Zootupie, de gentils employés de la race des Paresseux, je suis à fond !
https://youtu.be/VxO0hDNFmFg
Revenir en haut
violette
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2010
Messages: 43

MessagePosté le: Jeu 14 Avr 2016 - 00:05    Sujet du message: comment sortir de cette spirale Répondre en citant

Bonsoir fontaine,
Je me rends compte avec vos différents témoignages n être pas si mal loti.
Pour moi, les jours ou je ne fais rien, ne durent pas. Je me pose la question de savoir si c bon finalement. Je me boost tout le temps. Je dois souvent être dans l action. Est ce pour ne pas penser? Car mes pensées me font souvent mal.
Et c est l éternel recommencement. Je vais bien, puis je sombre, je me remets sur pieds, puis je vais bien.....c est ça aussi la bipolarité. Je suis un peu perdue.
Je te souhaite une bonne nuit, qu elle soit douce.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:45    Sujet du message: comment sortir de cette spirale

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com