Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

fille de bipolaire indignée

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Aide aux proches.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
cerisel
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2016
Messages: 2

MessagePosté le: Dim 22 Mai 2016 - 19:32    Sujet du message: fille de bipolaire indignée Répondre en citant

Bonjour à tous,

je me présente je m'appelle Manon, mon père est bipolaire, il a 50 ans et vit avec cette maladie depuis qu'il a environ 25 ans. à cette époque il a perdu son travail, sa femme et depuis, ses amis les uns après les autres au fur et à mesures des crises maniaques et des périodes de dépression.
Il fréquente peu de gens, et pour presque tous des personnes connues à l'HP de Montfavet (près d'Avignon), où il vit.
Il a fait plus d'une dizaines de crises maniaques assez impressionnantes, tous les 2 ou 3 ans environ, mais ses dépressions sont assez légères.
Ces crises survenaient généralement après un choc émotionnel, ou lors des fêtes de fin d'année, ou encore parce qu'il s'était lancé dans des projets trop ambitieux et subissait une certaine pression.
Depuis qu'il a été diagnostiqué il a été incapable de travailler de nouveau sans faire de crise.
C'est un homme brillant et cultivé.
Si je vous parle de cela sur ce forum, c'est parce que mon père n'a pas fait de crise depuis 5 ans. On pourrait considérer que c'est un succès, mais je suis loin de le penser.
En effet, mon père vit comme un vieillard depuis 5 ans : il sort très peu, ne voit presque personne, dort une quinzaine d'heures par jours et lorsque nous nous voyons, il est difficile de le traîner au cinéma ou simplement sortir boire un café. Il ne prend plus soin de son intérieur (son appartement est sale), ni de lui même (il refuse de se rendre chez un dentiste ou un dermato pour soigner ses problèmes de dents et de peau).
Je suis inquiète pour lui, car je ne le reconnais plus, il ne lit plus autant, écoute moins de musique, regarde moins de films, et passe son temps à zapper sur des programmes idiots à la télévision. Lui me dit qu'il ne va "pas si mal".
Depuis 5 ans sa psychiatre l'a en effet convaincu d'opter pour un traitement par injection toutes les 3 semaines. Elle est convaincue ainsi que lui que le seul objectif est de ne plus faire de crise. Je comprends le point de vue de mon père : chaque internement est un enfer et une souffrance pour sa famille. Cependant ne peut-il pas espérer un peu plus de la vie à seulement 50 ans? Sa psychiatre a l'air de penser que non. Elle ne le voit qu'une fois par mois et ne prend pas en compte son épanouissement. J'ai parlé à mon père de la psychoéducation et il n'en avait jamais entendu parler.
J'aimerais avoir votre avis sur cette situation et sur ce que je peux faire en tant que fille.
Je ne veux rien imposer à mon père mais j'aimerais le convaincre de vivre à nouveau.
Merci pour votre aide
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 22 Mai 2016 - 19:32    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Perséphone
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2013
Messages: 224

MessagePosté le: Mar 31 Mai 2016 - 17:32    Sujet du message: fille de bipolaire indignée Répondre en citant

Bonsoir à toi,

Je suis assez surprise par votre psychiatre qui semble enfermer ton père dans une non vie presque assimilable à une phase basse. Le quotidien de ton père que tu décris ressemble un peu à celui de mon ami quand il est en phase basse et encore ce n'est pas aussi marqué chez lui.

Je pense qu'il peut être bien d'avoir un autre avis. Ici un changement de psychiatre nous a beaucoup aidé. A tel point que mon ami a accepté une hospitalisation pour changer radicalement de traitement, chose qu'il aurait refusée avec un autre docteur.

Certains psychiatres partent du principe qu'il faut éviter toute crise ce qui n'est pas mal en soi sauf que certains en arrivent à medicamenter bien trop leur patient. Avant de me connaître, mon ami m'a dit avoir eu un traitement de cheval après une crise et avoir mis beaucoup de temps à sortir du brouillard.

C'est bien d'être traité et suivi et ton père ne semble pas dénier sa maladie donc c'est déjà super ça et je pense que tu devrais en parler avec lui et évoquer avec lui ses envies, la vie qu'il conçoit pour pouvoir, selon ses réponses, lui dire que c'est possible.

Un traitement ça se personnalise et ça s'ajuste, ce que de nombreux psys oublient. J'ai connu 2 crises avec mon ami avec 2 psys différents. La première sedatait mon ami à un point inimaginable et il a mis du temps à revenir à lui car elle refusait de baisser trop vite son traitement et avec le second il est revenu vite et bien à lui car il considère qu'un malade n'a pas besoin d'une camisole chimique mais d'aide et d'avoir un traitement adapté, du coup il prescrivait une dose "normale" et nous a accompagnés tout le long de la remontée.

J'espère que ces divers éléments t'aideront un peu

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Perséphone...
Parce qu'on peut trouver l'Amour partout, même en Enfer.
Revenir en haut
Méou
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2016
Messages: 18

MessagePosté le: Dim 14 Aoû 2016 - 09:25    Sujet du message: fille de bipolaire indignée Répondre en citant

Bonjour Cerisel,

La psychoéducation est grandement recommandée. Elle permet de mieux connaitre sa maladie, ses symptômes, d'anticiper et de prévenir avant que la situation ne s'envenime. Essaie, avec des proches aussi, de vous renseigner sur ce que les hôpitaux de votre département peuvent proposer à ce sujet. Cela permet au patient de devenir beaucoup plus autonome, et vous, de respirer un peu. On est beaucoup mieux armé lorsqu'on connait son "ennemi"!

Le traitement médicamenteux est indispensable, il est surtout là pour permettre au patient de se mettre dans les conditions d'une psychothérapie. Sans comprendre d'où vient son mal être et la cause de ses actes, ton père n'évoluera pas vers un mieux. Un psychologue est, par expérience, souvent mieux formé qu'un psychiatre sur cet aspect-là. La fréquence de consultation est aussi plus grande.

Je m'avance un peu, mais on dirait que ton père est dans un état de subdépression. Une forme de dépression sans gravité, mais qui l'empêche d'avoir un élan. Il est probablement possible de réajuster le traitement!

Je te souhaite bon courage, et surtout, ménage-toi autant que possible. Sinon c'est toi qui finira dans le cabinet d'un psy :)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:29    Sujet du message: fille de bipolaire indignée

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Aide aux proches.
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com