Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

suivi spécial avec le Lamortigine?

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Traitements du trouble bipolaire.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
vivi28
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2016
Messages: 42

MessagePosté le: Mar 31 Mai 2016 - 09:56    Sujet du message: suivi spécial avec le Lamortigine? Répondre en citant

Bonjour,
je suis diagnostiquée depuis Novembre dérnier! Je suis sous Lamictal depuis fin décembre, je n'ai pas eu de contrôle médical (prise de sang...)
depuis, est ce normal? merci pour vos réactions!

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
vivi
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 31 Mai 2016 - 09:56    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Jeu 2 Juin 2016 - 10:45    Sujet du message: suivi spécial avec le Lamortigine? Répondre en citant

Bonjour Vivi28,

Lorsque je prenais de la lamotrigine, je n'ai pas eu de suivi particulier. Ce médicament est très bien toléré généralement. L'ophtalmologue m'avait recommandé de venir une fois par an faire un contrôle car sur le long terme, la lamotrigine pourrait avoir un effet sur les yeux. Il n'a pas su me dire exactement en quoi l'effet à long terme consistait mais cette molécule se fixerait au niveau des yeux.
Personnellement, je n'ai eu aucun effet secondaire avec le lamictal.
Revenir en haut
vivi28
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2016
Messages: 42

MessagePosté le: Jeu 2 Juin 2016 - 13:13    Sujet du message: suivi spécial avec le Lamortigine? Répondre en citant

Bonjour girl anachronism,
merci pour ton témoignage concernant le Lamictal
à bientôt,
Vivi

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
vivi
Revenir en haut
Robbain
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2012
Messages: 736

MessagePosté le: Jeu 2 Juin 2016 - 13:45    Sujet du message: suivi spécial avec le Lamortigine? Répondre en citant

Bonjour vivi28!

J'ai pris du Lamictal pendant près de 2 ans sans aucun effet secondaire et aucun suivi particulier. Je ne savais même pas qu'il pouvait avoir un effet sur les yeux. J'ai dû le cesser en raison de douleurs articulaires. Finalement, ce n'était pas la cause de mes maux. Je prend depuis de l'Épival. Ce dernier me laisse des nausées et me fait prendre du poids. Je pense demander à mon médecin de revenir au Lamictal.

Bye

Robin

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Le chemin vers le rétablissement est aussi personnel qu'une empreinte digitale. À chacun de trouver sa voie...avec, parfois les lumières des autres qui forment des points de repère pour ne pas s'y perdre. Le rétablissement est une façon de voyager dans ces méandres parfois un peu compliqués.
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Jeu 2 Juin 2016 - 13:58    Sujet du message: suivi spécial avec le Lamortigine? Répondre en citant

Cet effet n'est pas très documenté. Le seul problème majeur est celui de la réaction cutanée lors du démarrage du lamictal.
De mon côté, si je sens que je rechute dans la dépression, je reprendrais le lamictal car il aide bien à avoir des bas moins profonds. Mais comme il faut du temps pour avoir le dosage optimal, il ne faudra pas trop que j'attende pour décider d'une reprise.
Revenir en haut
vivi28
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2016
Messages: 42

MessagePosté le: Jeu 2 Juin 2016 - 16:32    Sujet du message: suivi spécial avec le Lamortigine? Répondre en citant

Merci Robbain
vivi

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
vivi
Revenir en haut
vivi28
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2016
Messages: 42

MessagePosté le: Jeu 2 Juin 2016 - 16:33    Sujet du message: suivi spécial avec le Lamortigine? Répondre en citant

girl anachronism,
tu ne prends pas régulièrement de traitement?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
vivi
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Jeu 2 Juin 2016 - 17:15    Sujet du message: suivi spécial avec le Lamortigine? Répondre en citant

Non, je ne prends plus de traitement depuis l'année dernière mais j'ai des traitements sous le coude, "au cas où". On a eu énormément de mal à trouver un traitement que je supportais et celui que je supportais n'avait que peu d'effets sur mes fluctuations. J'ai des cycles très rapides et imprévisibles, même stabilisée, je conserve des hauts et des bas conséquents.
J'ai dû arrêter le lithium à cause d'une hypothyroïdie naissante.

J'ai toujours eu une énorme réticence à prendre des médicaments car j'ai peur des effets secondaires sur le long terme. Je n'ai pas confiance mais je peux tout à fait comprendre que certains préfèrent prendre un traitement car ils ont un réel bénéfice. Dans mon cas, la balance bénéfice-risque n'était pas équilibrée, l'arrêt des traitements a été fait après discussion avec le médecin généraliste et le psy qui ont tous les deux donnés leur accord.
En contrepartie, je m'engage à faire tout mon possible pour maintenir un équilibre et à accepter un traitement curatif si nécessaire (en cas de rechute sévère).

C'est une fois les traitements médicamenteux arrêtés que l'on se rend compte de ce qu'ils nous apportaient quand on les prenait. J'avais l'impression qu'ils ne servaient pas à grand chose car ils ne parvenaient pas à prévenir les rechutes, mais en fait, les traitements ont quand même un effet tampon sécurisant.
Sans médicament, on se sent à nu, je sens très fortement quand ça oscille. Les médicaments masquent certains signes avant-coureurs. J'ai l'impression qu'avec un traitement, on peut aller plus loin dans ses limites sans s'en rendre compte. Sans traitement, c'est immédiat: ça passe ou ça casse.

C'est un choix que je ne regrette pas mais qui demande une immense discipline, une très grande écoute de son corps et un solide soutien de ses proches. L'hygiène de vie sans médicament doit être irréprochable: activité physique, alimentation, rythme de vie, sommeil,... sans quoi, ça tangue tout de suite beaucoup plus et avec des conséquences potentiellement graves.

C'est inconfortable et risqué, je garde à l'esprit que la prise d'un traitement thymorégulateur sera peut-être nécessaire un jour lorsque je ne serai plus en mesure de gérer par moi-même.
Il n'y a ni échec, ni réussite à devoir prendre ou à arrêter ses traitements: on fait comme on peut en fonction de nombreux paramètres.
J'avais les conditions favorables pour pouvoir tenter de me passer d'un thymorégulateur (soutien familial très fort, nombreux problèmes psychologiques réglés ou presque,...).
Revenir en haut
vivi28
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2016
Messages: 42

MessagePosté le: Ven 3 Juin 2016 - 07:55    Sujet du message: suivi spécial avec le Lamortigine? Répondre en citant

girl anachronism,
est ce que tu as de la psycho éducation pour t'aider à gérer sans traitement?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
vivi
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Ven 3 Juin 2016 - 09:16    Sujet du message: suivi spécial avec le Lamortigine? Répondre en citant

J'ai eu des séances de psychoéducation lors d'une hospitalisation et j'ai écumé le rayon psychiatrie de la bibliothèque Razz
C'est surtout la tenue d'un journal de l'humeur qui m'a permis de me rendre compte des facteurs de rechute. J'y note tout ce qui me paraît pertinent (sommeil, appétit, visites, tracas, poids, date des règles,...). C'est contraignant mais très utile après coup car on a une vision d'ensemble et on repère mieux les anomalies.

La tenue d'un journal de l'humeur a ses limites quand on est en pleine crise hypomaniaque car on peut sous-estimer notre état. Il y a quelques années, j'avais fait un virage maniaque sous antidépresseur et dans mon journal je notais "fatiguée, mais envie de faire 1001 choses, incapable de me poser. [ma mère] trouve que ça s'aggrave et est inquiète, moi je ne trouve pas tant que ça". ou "encore [S.] trouve que l'hypomanie est pire qu'en mai".

Il y a un décalage effrayant entre ce que la personne bipolaire vit et ce que l'entourage perçoit. Je ne dormais presque plus, j'étais de plus en plus excentrique mais je trouve que ce n'était pas si grave que ça.
Même si ce virage maniaque ne m'a pas fait faire trop de dégâts, j'en ai gardé un mauvais souvenir. J'ai peur de perdre le contrôle et de ne pas m'en rendre compte. Une fois pris dans la tornade, on finit par s'habituer au rythme effréné et on accuse les autres d'être trop lents.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:11    Sujet du message: suivi spécial avec le Lamortigine?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Traitements du trouble bipolaire.
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com