Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

La pluie, l’ennuie, la vie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 387

MessagePosté le: Lun 6 Juin 2016 - 08:56    Sujet du message: La pluie, l’ennuie, la vie Répondre en citant

La pluie, l’ennuie, la vie

Il y a le bisou du mari
Un, deux…
Se dire que l’on est l’un pour l’autre
La vie au travail
Ma vie à la maison

Il y a le regard de mon chat noir
L’autre,la minette
Est restée au fond du lit
Il y a le regard de mon chat noir
Programme ?
Même les chats, les chats de petits appartements, sont impatients de
Connaitre le programme de la journée

J’ouvre la fenêtre du salon
Vu imprenable sur des mésanges et des pigeons
J’ai des mangeoires
Tous s’observent
Nul ne se gène
J’ai choisi depuis longtemps
L’aveuglement mystique
De nier
Les évidences

J’ai un très gros sac de vacances
Celui dans lequel on mettrait un pique nique
Pour toute la famille
C’est mon pilulier
J’ai les mains qui tremblent
Je me suis mal remise de ma sortie précipitée de clinique en avril
Je croyais
En mai : mon mari a soldé tous ces jours de vacances
En juin
J’ai les mains qui tremblent dans mon pilulier
Changement de traitement
Rhume
Addiction
Angoisse
Mal de ventre
eosophagite
Se souvenir de l’ordonnance
Glissée pelle mêle baclofène et doliprane
Effexor, ultra levure, inipomp
Seresta, Nicobion
Je fais des choix, je répartie
Les boites de kleenex gisent éventrées un peu partout dans l’appartement
Je sniffe à mort des litres d’eau de mer

Le coinçage
Le ciel est gai comme un condamné à mort
Je ne tiens pas debout
Je n’irais pas à mes tous nouveaux courts de yoga ce matin
J’anticipe la séance de respiration
Elle se transformera, irrémédiablement, en séance de suffocation
Le coinçage
Je n’aurais pas la force de sortir ce matin, au moins
Le calepin
Il y a peu de gens
-ceux qui travaillent…travaillent
-des amies rencontrées en clinique…sont malades
Et puis les gens qui travaillent me regardent un peu bizarrement
Les émotifs sont un peu les mauvaises herbes du lieu
Les herbes folles ne sont que des mauvaises têtes
Un manque de volonté
La question se pose dans le silence de la chambre
Le silence est rare d’ordinaire
Trop menaçant à l’ordinaire
Je mets les parapluies, le lecteur musique de mon ordinateur
Le silence est un loup tapis au fond d’un bois
Mais ,matin je ne peux que prendre ce sentier métaphysique

Les émotifs sont souvent condamnés au silence de leurs maisons
Est-ce la raison de mon acharnement à poser des perchoirs pour les oiseaux ?
Je n’ai pas accompagné mon mari voir son père à l’hôpital
Quelque part dans Stains
Service gériatrie, inutile de demander à l’accueil, il n’y a pas d’accueil
Chacun cherche son vieux
Je sais qu’il est là, à faire ses sodokus
Il attend que le temps passe
On peut faire confiance au temps

Nos petits nerfs seraient ils nos voiles noirs à nous
Voiles noires ?
Boites noirs ?
Ce n’est pas remboursé par la sécurité sociale
Ma psychiatre est prête à s’impliquer pour renforcer à mort mon dossier
Auprès de la mdph (maison départementale des handicapés)
C’est la peur du vide
Malgré mes chats dans les pattes

Le vide est translucide
Deviendrais-je translucide ?
Comme une sorte de phytoplancton
Une toute petite chose coincée entre les vagues
A voir des enfants morts syriens
Qui eux ne sont plus

Je peins un peu
Sans voiture, sans galerie (galerie d’art, pas la galerie qui va sur la voiture mais qui pourrait m’être très utile)
Je refuse de conduire en banlieue qui confond la ville avec terrain de chasse
Sans galerie, par manque de finition ?
Aussi
Mon pinceau se balade fort paresseusement
Voir mélancoliquement
Il trotte sans ambition en se grattant les fesses
Pourtant c’est un vieux cheval qui se surprend à aimer trotter encore
Sinon tout irait à la cave

Je flotte
Le monde prend vite des couleurs artificiels
Comme Shanghai la nuit
Mais c’est la vie des autres

Un soleil de silence blanc
Comme le mien aujourd’hui

Mais j’ai encore des bras
Que je ne veux pas condamner aux seuls
Tris du pilulier
La caresse aux chats
Aux timbres sur les enveloppes
Je veux retrouver la planète terre !
Et surtout ses habitants, qui me manquent un peu
Bien que
Je sais déjà qu’ils m’énerveront beaucoup
J’ai pris mes renseignements
Pour attaquer
Un cap de fleuriste, formation pour adulte dans le cadre d’un Greta
Depuis le temps que je peins des fleurs
Vu tout les pots que je mets sur mes fenêtres
Je ramenais de l’herbe à chat à mes chats

Pour faire ce cap
Je dois
-m’inscrire à pole emploi
-m’inscrire à l’école (j’ai repéré Le lycée des Métiers de l’Horticulture et du Paysage de MONTREUIL )
Durée de la formation 553 heures
- trouver un stage 350 heures

Il y a des mots dont j’ai horreur : challenge !
Plutôt épreuve, comme les épreuves du héros d’un compte de fée
Mon dernier face à face avec pole emploi a été pénible, c’est une sorte de sport de dégommer les gens
Trouver un stage, j’ai de sérieux arguments, il va falloir trouver, j’ai 52 ans.
Il va falloir que je tienne le rythme, le rapport aux autres

Au final, c’est le bouquet de Lila ou le phytoplancton
J’espère éviter les orties et les cactus
J’espère ne pas m’écrouler mais je sais d’avance que je traverserais des coups de Trafalgar

Et c’est pour cela que je vous envoie ce petit texte
Je prends le pari d’un journal
Peut être qu’en racontant, les choses seront moins dures

Première étape : un gros classement de dossier !
Je dois amener des biscuits pour pole emploi

Ma pensée du jour : La « bargitude » est autant un handicap que le dernier refuge de l’esprit
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 6 Juin 2016 - 08:56    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Mar 7 Juin 2016 - 14:13    Sujet du message: La pluie, l’ennuie, la vie Répondre en citant

Bonjour Fontaine,

J'ai lu avec beaucoup d'attention ton long message (qui ne m'a pas paru long d'ailleurs Razz ).
Je compatis sincèrement car j'ai eu moi-même un week-end épouvantable, une profonde dépression éclair qui est arrivée brutalement, pour repartir aussi vite qu'elle était venue. C'est à la fois l'avantage et l'inconvénient des cycles ultra rapides: la dépression ne dure pas mais c'est une vie extrêmement chaotique.

Ce bref épisode m'a rappelée ce que c'était que de se sentir engluée par la dépression. C'est comme d'avoir un trou noir en soi qui absorbe toute envie et toute force. Incapable de manger (j'ai une toute petite mine), incapable de faire quoi que ce soit : le peu de vaisselle sortie s'entasse, le lit n'est pas fait, tout reste en l'état.


J'ai souffert d’œsophagite pendant une longue période suite à l'arrêt de l'antidépresseur. J'ai tout essayé sans succès. Les IPP (médicaments qui diminuent l'acidité) n'avaient aucun effet sur les reflux et aggravaient les choses car la diminution de l'acidité de l'estomac ne facilitait pas la digestion. Les gaviscon &co marchaient assez bien mais leur goût me donnait la nausée. Ils empêchent les reflux d'abimer l’œsophage mais ne favorisent pas la réparation de celui-ci.
J'ai testé des pastilles aux effets similaires au gaviscon, certaines vantant un effet cicatrisant, sans succès.
Argile blanche, charbon végétal, silice,... j'en ai essayé de trucs pour calmer l'inflammation et j'ai fini par trouver quelque chose qui a vraiment bien aidé à cicatriser: le macérat de bourgeon de figuier.

J'étais sceptique : seulement 15 gouttes/jour à prendre en 3x entre les repas, ça me paraissait peu et trop soft pour avoir une efficacité. Et bien, je t'assure que ça m'a vraiment énormément aidée ! En parallèle, il faut bien sûr trouver la cause du reflux, mais ça a bien calmé la sensation de brûlure. Je ne me souviens plus très bien de la durée avant que les symptômes s'améliorent. De mémoire, c'était assez rapide (7 à 10 jours) mais j'en ai pris encore en cure pendant longtemps.

Le seul hic, c'est que c'est un macérat avec de l'alcool. Je ne sais pas si dans ton cas tu peux en prendre, avec 15 gouttes, ça ne doit pas représenter grand chose en alcool. Tu peux en parler avec ton médecin.

Prends soin de toi et caresse tes chats de ma part, ils sont de précieux soutiens.
Garde espoir, les mauvais moments finissent toujours par passer !


Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 839

MessagePosté le: Mar 7 Juin 2016 - 18:08    Sujet du message: La pluie, l’ennuie, la vie Répondre en citant

Salut à vous,

Fontaine, quelle bonne idée que de faire une formation de fleuriste: avec ton sens artistique, tu vas faire des ravages!
Bien sûr, il y a les démarches préalables... Et une fois la formation commencée, l'obligation de supporter les contraintes sociales. Mais, qui n'essaie rien n'a rien!

Nous sommes sans doute "handicapés" au quotidien face aux personnes qui fonctionnent "normalement". Mais notre hypersensibilité peut également être une force, car nous comprenons sans doute beaucoup de choses intuitivement.

A bientôt,

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Mépine

«Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.» Marc Aurèle
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 387

MessagePosté le: Ven 10 Juin 2016 - 14:27    Sujet du message: La pluie, l’ennuie, la vie Répondre en citant

bonjour Mepine et merci de ta réponse
j'ai du envoyer fissa mon dossier d'inscription, l'établissement clôturait ses inscriptions. J'ai rédigé mon cv, ma lettre de motivation et envoyé mon dossier à minuit....à une mauvaise adresse internet. Heureusement je me suis pendue au tel le lendemain pour qu'il arrive au bon bureau, ma candidature est officiellement enregistrée, je dois passer des tests et un entretien. Je m'interroge sur la nature des tests....(reconnaître un cactus d'une tulipe ?)

à suivre
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 387

MessagePosté le: Sam 25 Juin 2016 - 18:12    Sujet du message: La pluie, l’ennuie, la vie Répondre en citant

Déstockage

Les jours monochromes
Eté
Les jours polychromes
Mon corps
Comme un chat sous le soleil :
Se serait parfait !
Au bout de 5 minutes
Ça gratouille
Quelque part
Le cerveau part en eczéma
Avale l’été
Rote un peu
Attends la suite
Monstre insatiable

Je lui donne a manger
Dix fois par jour
Tant que l’enfant
Réclame son du

Soucis des jours blancs
Des journées blanches
Des agendas blancs
Ennui on the rock


J’ai taillé
Un gros bifteck
À ma bête
Je lui taille un morceau de CAP fleuriste
Déjà il ronronnait de contentement…

Condition : Entretien !
Nous allons nous présenté
Mon corps, ma tête et moi

Coaching psychiatrineste :
Ne pas dire
Prescription médicale
S’écraser
Une vie de chemin cassée
Les étapes d’un train omnibus
Paris Lyon en passant par Tanger
Le silence
Toujours et encore
Le silence
Se retrouver comme un kangourou
A porter
Sa vie borderline dans sa poche marsupiale
Etre la femme siamoise
Celle dotée de raison
Mais de l’autre coté bat un autre cœur
Comme un tambour voilé

Je suis Anne
Je peins depuis l’enfance et j’ai étudié tôt l’histoire de l’art
Les flamands
Les natures mortes
N’entraient pas dans un regard
Pourtant gourmand
Aux hasards des antiquaires
J’ai redécouvert
L’art de la nature morte
Le givre sur le raisin
La peau à vif du citron
Et ses tulipes rouges et blanches bordées de crocs carnassiers
J’ai découvert les tulipes au printemps
Une fleur est un microcosme
Tantôt apaisé
Tantôt guerrier
Mon pinceau se bat
Avec l’anarchique coquelicot
Le langage des fleurs
Je connais le murmure
Myosotis :
Ne m’oublie pas !
Je n’oublie pas !
Je suis Anne

Ce jour là encore
Autour des murs
J’entendrais
Les vagues
D’un océan silencieux
Des mots rejoindront
Des dauphins
Sous de grandes profondeurs
Gens de peu de tête
Ou tête d’alouette
Le monde est une île lointaine
Sans la beauté
Des iles polynésiennes
Peuplées de peuples
Qui laissent à l’homme
La chance d’être totalement lui-même
Sous les étoiles
Et les dieux des étoiles
Quand je serais grande
Je serai
Une statut d’ile de pâque
Aux grands yeux de nacre
Et
Dans un écarquillement immobile
Je boirai la lune


Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 387

MessagePosté le: Sam 25 Juin 2016 - 18:13    Sujet du message: La pluie, l’ennuie, la vie Répondre en citant

Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 387

MessagePosté le: Ven 1 Juil 2016 - 10:39    Sujet du message: La pluie, l’ennuie, la vie Répondre en citant

30 juin : Philharmonie de paris

Le vent sur les pairies ondoie la terre
Quelque part

Les notes de Benjamin Clementine
Monte au ciel
Quelque part
Bien plus haut

La terre est tellurique
Le monde est colérique
Colique
Mal au ventre
Des affamés
Il y a des affamés de pain
Des affamés de dieu
Des affamés des choses
Aux dessus….quelques part….
Coincés dans un dé à coudre ou une étoile noire
Ces derniers
Sont appelés :
FOUS
Mais le vent a avalé le dernier post it

29 juin Montreuil
Ces villes mangées de besoins
La ville n’existe plus ?
La ville existe !
Caddies, enfants, vieux, femmes
Modes intercontinentales
Le monde essaye de tourner, sur des besoins de vie, en paix !

Je passais par là
Pour une formation de fleuriste
La ville a une école d’horticulture

Je passais par là
M’ont-il s vu passer ?
Ou
Décidèrent- ils
Que je ne faisais que passer ?

L’école est une chance
Sauf qu’en l’argent rentre en cadence
La région finance quelques places
Pour les plus forts
Mon cv est un gruyère fait de trous,
D’essais, de ratages, de sevrage de dépressions,
D’entreprise d’insertion, de gros boulots, de boulots cons
Un patchwork d’une existence qui se reconstruit

N’insulte pas un patron :
Ne parle pas de dépression !
L’enfant battue
L’ouvrier licencié
Sont méritant
Le sort choisit le moins fort
Colle-toi ça dans le crâne !
L’homme dans la rue
Ne sera toujours qu’un homme qui se sera laissé tomber
Nos mains sont aussi propres que nos cœurs sont vides !

Candidat mort au combat
Tu m’as demandé, sur la fin, un bouquet
Toi que l’art floral n’intéresse pas
Je t’ai offert une couronne d’ortie, cousue d’un peu de ronce
Aux très belles épines acérées
Des baies rouges pour la couleur
Et le sang versé
Dans la mêlée
J’ai oublié les coquelicots
Ces plantes un peu folle
Extrêmement fragile au touché
Une main maladroite tache sa robe
Une main malhabile l’assassine
J’ai oublié les coquelicots
Animaux sauvages
Qui courent la prairie

Au dessus de la prairie
Coure le vent
Il caresse
Les cheveux tendres des espaces vierges
Essaime des graines sur les bords d’autoroutes
Sur les grilles de parpaings poussent des liserons
Les Mauvaises graines
Digèrent le béton

Sur le bord de la rue
Tu attends ton bus
Entre hommes et femmes qui vont au marché
Tu pleure un peu à l’intérieure
Comme ces hommes et femmes prisonniers de ce monde

30 juin Philharmonie de paris
La voix de Benjamin Clementine
Les notes montent aux ciels
Les étoiles sont bien cachées
Ils restent à les deviner
A l’instar des anges
« si loin, si proche »souffle Win Wenders

1 juillet
T’es fragile
Est plus trop courageuse
Pour te faire exploser le cv
A coup nez de requin
Le sang qui perce
Des âmes sensibles
Nourrie la terre
Mais le sensible
Hémophile
Crève
Isolé
Comme un ours sur la banquise
Dans un monde pris d’affairisme
Ou
Meurt
Dans un
Hôpital blême d’indifférence

Suis-je une femme trop légère
Pour apprendre à planter des choux ?
Apres quelques drinks
Glisser la vie dans un oreiller
Y reposer mes joues
Et mes chats

Au dessus le ciel moutonne
Autour d’un soleil boudeur
Les moutons n’en n’ont cure
Dévalent sur la prairie
Croquent à plaine dent
Cette lointaine ligne
Qu’on appelle horizon
Revenir en haut
brunelles
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2008
Messages: 277

MessagePosté le: Dim 3 Juil 2016 - 11:33    Sujet du message: La pluie, l’ennuie, la vie Répondre en citant

Ah Fontaine,
l'argent, le rendement, l'indifférence....
C'est tout ce que je vis aussi actuellement... Quelle déception quand on y a mis son coeur, parfois même son âme...
Continue de cultiver tes envies et tes fleurs, c'est ta force et je crois qu'elle est grande!

brunelles

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
"la mer n'existe pas..."
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 387

MessagePosté le: Lun 4 Juil 2016 - 06:56    Sujet du message: La pluie, l’ennuie, la vie Répondre en citant

merci brunelle
oui j'ai vécu une vraie douche froide
et oui je vais rebondir
mon atelier d'écriture m'a amener aux nouvelles et aux contes pour enfants, je vais avoir du temps pour écrire
bonne journée à tous !
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 839

MessagePosté le: Lun 4 Juil 2016 - 18:23    Sujet du message: La pluie, l’ennuie, la vie Répondre en citant

Salut fontaine,

Le marché de l'emploi est une jungle. On vit dans une société de rentabilité. Donc, l'aspect artistique n'intéresse que peu de monde, en tout cas tant que cela ne rapporte rien.

Malheureusement, comme la société n'est pas prête de changer, ou alors seulement vers le pire, tu as bien raison de dépasser cette mauvaise expérience pour te retourner vers l'écriture et la peinture.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Mépine

«Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.» Marc Aurèle
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:08    Sujet du message: La pluie, l’ennuie, la vie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com