Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

difficulté à trouver un traitement

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Traitements du trouble bipolaire.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
qwirkle
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2016
Messages: 24

MessagePosté le: Jeu 9 Juin 2016 - 19:21    Sujet du message: difficulté à trouver un traitement Répondre en citant

Bonsoir
je reviens vers vous, après avoir vu mon psy cet après-midi
pour rappel, je suis (semble??) bipolaire de type II, enfin diagnostiquée en octobre 2015.
Je suis sous dépakote depuis (actuellement 500 le matin et 500 le soir)
j'ai de grosses crises d'angoisse, pour lesquelles je prends du vératran 5mg (2 à 3 fois /jour, c'est selon, depuis janvier)

Le psy que je vois me suis depuis janvier, une fois /semaine. Dernièrement j'ai eu un retour d'idées noires ++, ce qui a amené la prescription du Valdoxan, un AD. Je savais que je risquais une crise d'hypomanie, mais je pensais pouvoir gérer. Ca n'a pas été trop le cas car ça a été assez insidieux, en 3 semaines le Valdoxan m'a amenée vraiment au bord de moi-même, j'ai fait une grosse crise de panique dans la rue... Grâce à vous, à ce que vous échangez, à vos témoignages, j'ai trouvé la force de rentrer à l'abri chez moi (je pense que sinon j'aurais été embarquée par les pompiers et emmenée à l'hôpital de secteur... argghhh), et aussi d'appeler mon psy pour lui faire part de la situation
Il m'a laissé un message un peu plus tard pour me dire d'arrêter le Valdoxan, et on s'est vus aujourd'hui, 'donc 10 jours après) pour voir le traitement

Il voulait augmenter le dépakote, mais moi j'ai l'impression que cette molécule ne m'aide pas, en tout cas pas autant que je le voudrais... et j'en vis des effets secondaires pas évidents (prise de poids, chute de cheveux++)
Au point que j'aurais plutôt envie de balancer tous ces traitements à la poubelle, et arrive que pourra, mais je ne peux pas faire ça, j'ai une famille qui ne doit plus souffrir comme ça de ma maladie
Finalement, j'ai réussi (je n'en reviens pas moi-même) à négocier avec lui le fait d'essayer plutôt de compléter le dépakote par du lamictal, puisque je suis plutôt dépressive (c'est le psy qui met en place les deux en même temps)

J'espère que tout coeur que cette fois je vais ressentir un mieux, c'est vraiment difficile de patauger comme ça, et d'avoir ces jours où je vois tout en noir
J'ai des cycles rapides (peut-être parce que je suis malade depuis longtemps?), je suis souvent d'une irritabilité extrême, et je vois bien que les autres gens ne vivent pas comme ça, à fleur de peau...


Bref, j'avais besoin de partager à la fois cette avancée, et ce léger désarroi, car bien sûr j'ai la trouille que ce soit inefficace, ou inadapté.
Bonne soirée
Qwirkle
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 9 Juin 2016 - 19:21    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Jeu 9 Juin 2016 - 20:44    Sujet du message: difficulté à trouver un traitement Répondre en citant

Bonsoir Qwirkle,

Je n'ai pas non plus supporté le Dépamide (proche du Dépakote, je n'ai pas supporté le Dépakote non plus d'ailleurs) pour les mêmes raisons que toi : problème de prise de poids et perte de cheveux. A l'époque, je suis passée au lamictal avec arrêt du dépamide au cours d'une hospitalisation. La transition avait été faite un peu abruptement mais mon séjour n'était pas très long, je ne te recommande pas d'arrêter aussi brutalement le dépakote.

En tout cas, le lamictal ne m'a pas causé d'effets secondaires et 3-4 mois après l'arrêt du dépamide, mes cheveux ont commencé à repousser. Le lamictal est en effet indiqué dans les cycles rapides et dans les troubles bipolaires à tendance dépressive. C'est le Dr Gay qui m'avait fait passer du dépamide au lamictal pour ce type de bipolarité.

Je pense que c'est complètement aberrant de prendre du lamictal ET du dépakote : ce sont deux antiépileptiques, est-ce compatible ??? Si tu ne supportes pas le dépakote, pourquoi ne te fait-il pas prendre uniquement le lamictal comme me l'avait préconisé le Dr Gay ?
Le seul problème avec le lamictal, c'est que le dosage doit être augmenté lentement au début, par paliers. Tu n'auras le dosage thérapeutique qu'au bout de plusieurs semaines.
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Jeu 9 Juin 2016 - 20:51    Sujet du message: difficulté à trouver un traitement Répondre en citant

D'après l'ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) dans son thésaurus des indications médicamenteuses (version de janvier 2014)
il est écrit p. 127 au sujet de l'association lamotrigine (lamictal) et de l'acide valproïque et "par extrapolation le valpromide" (Dépakote et Dépamide) que :

"il existe un risque majoré de réactions cutanées graves (syndrome de Lyell). Par ailleurs, augmentation des concentrations plasmatiques de lamotrigine (diminution de son métabolisme hépatique par le valproate de sodium"
"Association DECONSEILLEE. Si l'association s'avère nécessaire, surveillance clinique étroite"
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Jeu 9 Juin 2016 - 20:52    Sujet du message: difficulté à trouver un traitement Répondre en citant

PS: j'ai fait une coquille, c'est "théraurus des interactions médicamenteuses" et non indications médicamenteuses.
Revenir en haut
qwirkle
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2016
Messages: 24

MessagePosté le: Ven 10 Juin 2016 - 08:01    Sujet du message: difficulté à trouver un traitement Répondre en citant

Bonjour
à moi aussi le fait de prendre les deux en même temps me semble redondant...
Mais je n'ose pas arrêter le Dépakote de moi-même comme ça.
J'ai consulté hier le guide doctissimo des médicaments (oui, je sais, c'est pas hyper sérieux, mais c'était assez complet) où il est indiqué que le valproate (dépakote) et l'autre peuvent être associés, progressivement...
Mon psy m'a indiqué d'être attentive à toute manifestation cutanée, j'espère vraiment que je n'aurai pas ce type de réaction, et que même, ça va m'aider
je voudrais simplement parvenir à trouver la bonne molécule pour me soutenir, bien me stabiliser, ne plus avoir besoin de consulter toutes les semaines (parce que vraiment je n'ai pas l'impression qu'il m'écoute, ce monsieur, et il ne prend jamais de notes, puis lors d'une autre séance me dit un truc qui me prouve qu'effectivement, il ne m'a pas écoutée...), voire ne plus avoir besoin de consulter que pour les éventuels renouvellements si nécessaire, si impossible par le médecin traitant.
Qu'est-ce que cela peut être compliqué...

Girl, si j'ai bien tout compris, en ce qui te concerne, tu ne prends plus rien du tout?
bonne journée
Qwirkle
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Ven 10 Juin 2016 - 09:48    Sujet du message: difficulté à trouver un traitement Répondre en citant

Oui, effectivement, je n'ai plus de traitement du tout mais j'ai quand même gardé un traitement assez longtemps sans interruption (plus de 4 ans).
Chaque histoire personnelle est unique, un arrêt de traitement n'aura pas les mêmes conséquences pour tout le monde. Les psys préfèrent autoriser l'arrêt des traitements lorsqu'il y a par ailleurs des soutiens très forts et une situation professionnelle, familiale,... stable ou en cours de stabilisation, et idéalement, lorsque le patient a un trouble bipolaire stabilisé depuis quelques années (mais dans mon cas, c'était une stabilité thymique très relative).

Une fois que tu n'as plus de traitement, tu n'as plus de filet de sécurité. Si ça monte, ça peut potentiellement monter haut et inversement à la baisse. Le week-end dernier, j'ai eu une phase de dépression fulgurante tant en durée, qu'en intensité. J'ai perdu 3kg en 4 jours. Depuis ça, je me suis dit que si à l'automne, je devais revivre une crise pareille, je serai prête à reprendre le Lamictal.

Souvent, les patients qui arrêtent les traitements finissent par avoir une grosse rechute et reprennent leur traitement (et ne veulent plus l'arrêter !). Pour l'instant, je continue à espérer de pouvoir continuer à m'en passer mais en même temps, je me prépare psychologiquement à l'idée de devoir en reprendre un tôt ou tard.
J'ai la chance actuellement d'être dans des conditions idéales : pas trop de soucis professionnels, pas de conjoint, ni d'enfants,... Je n'ai "que" à m'occuper de ma santé. Alors je me ménage beaucoup, je fais du sport, je me chouchoute,... mais comme tu vois, malgré cela, je ne suis pas à l'abri des fluctuations.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:49    Sujet du message: difficulté à trouver un traitement

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Traitements du trouble bipolaire.
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com