Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Présentation

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Aide aux proches.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
bribachi
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juin 2016
Messages: 2

MessagePosté le: Mer 15 Juin 2016 - 21:39    Sujet du message: Présentation Répondre en citant

Bonjour à toutes et à tous,

j'arrive sur le forum pleines de questions et d'angoises.

je suis inquiète pour mon fils . est il bipolaire?
Voici un résumé de sa vie : mon fils a été un enfant facile, vif, agréable, sans état d'ame, il adorait l'école, les copains, bref tout allait bien.
A 7 ans, plusieurs choses ont changé dans sa vie . il a eu une petite soeur (il était super content), il a eu des difficultés scolaires en français ( c'est un matheux) et enfin sa grand mére est décédé brutalement d'une crise cardiaque. Nous n'avons pas su et (ou) pas pu lui parler de ce décès, nous étions trop dans notre douleur d'adulte sans voir la détresse de notre fils.
Suite à ces évenements, quelques mois plus tard , il a été pris en charge par une orthophoniste et un homéopathe pour état dépressif (oligo élément Lithium). Il a pourvuisi ses études tant bien que mal, il était suivi en homéopathie, il était devenu plus sombre, il faisait un peu de sport sans passion, il avait peu de copain, il s'est vite réfugié dans les jeux informatiques et la TV.
Un troisième enfant a rejoint notre foyer, mon fils avait 11 ans, il était content de cette naissance et s'est montré très protecteur
En difficulté scolaire, en fin de 5ème, nous avons fait de choix de l'inscrire dans une MFR dans une classe d'orientation puis il a préparé et réussi un BEP services aux personnes, il etait plus épanoui, Il a eu quelques aventures avec des jeunes filles, mais il restaist un jeune adulte mùr et introverti.
L'année de ses 16 ans, son pére a déclaré un cancer dont il est décédé 2 ans plus tard. Trés vite, il a voulu avoir un role très (trop) protecteur avec ses frères et soeurs, je me suis opposé à cette attitude.
A la mème époque, Il a rencontré une jeune femme dont il est tombé amoureux, il a commencé à travailler auprès d'enfants handicapés et il a pris un appart avec sa copine.
1 an plus tard, sa copine l'a quitté. Il as sombré (alcool, shit, manque de sommeil, pas de nourriture), il a perdu 10 kgs, pneumothorax, hopital, convalescence à la maison, dettes...
Il a difficilement remonté la pente, il a repris son travail, mais restait dépressif, il n'arrivait pas à faire le deuil de cette relation. il a commencé une thérapie avec une psychologue quelque années plus tard.

vers ses 25 ans, Il travaillait dans uns crèche auprès de jeunes enfants, à 2 reprises il a été entendu par la police pour soupsons d'attouchement sur enfants (sans suite, pas de plainte des parents, mais le ministére de la jeunesse et des sport a déposé une plaite a l'encontre de mon fils lui interdisant d'excerser pendant 4 ans, depuis , il a été déclaré non coupable) mais un traumatisme énorme s'en es suivi : descente aux enferts, l'alcool, le shit,les dettes...

Durant 10 ans, il n'a pas réussi à établir une relation affective, trop de souffrance, la dépression, l'alcool, toujours le shit...

Parallèlememt, il avait des épisodes où il dépensait de l'argent avec excès : ordinateur, tablette, jeux, alcool, shit, voiture, moto...
En début d'année 2011, il a pété un cable, du jour au lendemain, il a mis fin à son CDI, laissant derrière lui des dettes, retour chez sa mère, accident de moto, hopital, intervention , rééducation.

Durant sa rééducation, il a rencontré une jeune femme, ils ont décidé très rapidement d'avoir un enfant.

Durant sa grossesse, la copine de mon fils se plaignait auprès de moi de l'alcoolisme de mon fils. Je pensais qu'elle manquait de tolérance, qu'elle exagérait.

Mon petit fils est né. Que du bonheur!!!

Puis à nouveau l'enfer, ils se disputaient très régulièrement, il revenait à la maison avec ou sans son fils, il retournait chez sa copine.
Il a rencontré un addictologue et un psy durant l'année 2015. l
Leur relation a duré 3 ans, jusqu'en avril 2016, date à laquelle sa copine l'a virer de chez elle.

Début mai, il a fait une TS (alcool, medoc) heureusement sa soeur l'a trouvé à temps.
Hopital, sevrage alcoolique et autre, puis post cure.

Dans une semaine, il sort de post cure.

Depuis quelques temps, les amis , la famille pensent à la bipolarité mais apparemment cela n'a été diagnostiqué par les différents psy et médecins qu'il a consulté
Nous n'avons pas pu parlé avec mon fils de cette éventuelle maladie, nous ne savons pas comment abordé le sujet.

Sa soeur et moi avons rendez vous prochainment avec le médecin du CMA, à notre demande.

Pouvez vous me faire des remarques, me donner des pistes, et surtout comment aborder la maladie avec mon fils?
Je remercie tous celles et ceux qui pourront m'apporter de l'aide et des conseils.

bonne soirée à tous.

Bribachi
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 15 Juin 2016 - 21:39    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
vanech
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2016
Messages: 17

MessagePosté le: Mer 15 Juin 2016 - 23:54    Sujet du message: Présentation Répondre en citant

Bonjour Bribachi;
Seul le psy peut confirmer si il y a ou non bipolarité et dans ce cas mettre en place le traitement et la psychoéducation.
Le médecin que vous allez rencontrer va pouvoir répondre à vos interrogations.
Il y a en effet des faits qui concorderaient avec une bipolarité mais qui peuvent aussi être le fait d'une certaine sensibilité , fragilité sans qu'il y ait de bipolarité.Nous ne sommes pas tous égaux devant les événements difficiles de la vie.
Dans tous les cas, que la bipolarité soit confirmé ou non, il faudra un suivi psy à ton fils à la sortie de sa cure.
Si le diagnostic de bipolarité est posé, il est possible que ton fils aborde une période de déni face à la maladie ou non...
Aussi, trouver le bon traitement peut prendre du temps, il faut de la patience et ne pas l’interrompre. Parallèlement au traitement, une psycho éducation avec de bonnes habitudes de vie est essentielle.
Sur ce forum, tu trouveras les infos dont tu as besoin en tant que proche de bipolaire, tu pourras aussi te rapprocher des associations et prendre conseils auprès du médecin, il existe aussi des livres qui pourront t'aider.
Il est bien sur important de soutenir son proche, mais il faut trouver le juste milieu pour ne pas être dans la codependance et faire en sorte que le proche s'investisse au mieux . Encore une fois, cela passe par la psycho education, la connaissance de la maladie, pouvoir s'exprimer avec des personnes partageant les mêmes symptômes , les mêmes difficultés et questionnements comme ici.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:12    Sujet du message: Présentation

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Aide aux proches.
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com