Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Bipolaire et clinophilie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Veronika
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2016
Messages: 5

MessagePosté le: Jeu 16 Juin 2016 - 18:11    Sujet du message: Bipolaire et clinophilie Répondre en citant

Bonjour à tous,
depuis que ma phase dépressive à repris (1 mois et demi) je suis devenue clinophile, pour ceux qui ignorent ce que c'est, c'est rester dans son lit des heures la journée, sans dormir. Je ne veux voir personne et je ne bouge que pour les besoins primaires, wc, manger, se doucher. C'est très pénible, je vous écris de mon lit en ce moment même.

Je n'ai plus gout à rien du tout, j'ai un cheval mais je ne vais plus le voir, heureusement il est dehors et une amie le monte 2x/semaine, il n'a pas besoin de moi. Autrefois j'avais besoin de lui mais j'ai l'impression que ce besoin et cette envie on disparue progressivement avec l'augmentation de mon thymorégulateur (abilify) il y a quelques mois, même en phase hypomaniaque je n'ai presque plus envie.

Cette phase depressive me parait terriblement longue pourtant j'ai l'habitude, voilà des années que j'alterne sans repos (je n'ai pas d'épisode "normal", j'ai aussi un traitement anti depressif et anxiolytique, j'ai fais un séjour en HP la semaine dernière, d'habitude j'en ressort mieux mais là rien. Le traitement n'a pas été modifié.

Je vois ma psychiatre tous les mois et le psychologue tous les 15 jours, j'ai bientôt rdv pour faire un séjour dans une clinique privée dont mon psy ne dit que du bien, je ne sais pas si j'ai hâte d'y être. Je n'arrive plus à prendre de décisions, tout est flou, je suis dans le noir, dans le fond, et le fond, ça colle.

Veronika
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 16 Juin 2016 - 18:11    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
knownow
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2014
Messages: 16

MessagePosté le: Ven 17 Juin 2016 - 12:23    Sujet du message: inseme.. Répondre en citant

bonjour Véronika,
je compatis.
C'est clair qu'un séjour peut te permettre de voir des gens qui comme toi sont en phase de souffrance, et ça aura le mérite de faire diversion à la tienne.
l'expérience que j'ai de l'hospitalisation m'a laissée dubitative... je suis restée 3 mois hospitalisée dans une clinique à Toulouse. J'y suis allée à ma demande, je voulais absolument avoir à faire à une des sommités en matière de bipolarité, pour avoir un suivi assidu sur la prise du lithium pour la première fois de ma vie.. j'ai eu l'impression d'être un lit de plus pour la star qui avait accepté de me suivre . Pendant l'hospitalisation, rien d'autre que le passage , entre 3 et 10 mn, montre bien en vue, de la star s'il était dispo, s'il ne se prenait pas une dizaine de jours de vacances, ce qui est arrivé au moins 3 fois pendant la période où j'ai séjourné là. Il faut bien qu'ils s'aèrent eux aussi l'esprit chargé de toutes ces scories de vies en vrac et fragmentées....très peu d'activités pendant l'hospitalisation, ou au compte goutte, en raison du nombre de personnes hospitalisées simultanément. ce qui se passait en suivi ambulatoire était en revanche intéressant. mais on n'y avait pas accès sur le temps de l'hospitalisation...je regardais parfois les autres en ambulatoire, de loin, de l'autre côté de l'aquarium protégé des regards où ils avaient l'air de nager beaucoup mieux que nous les autres batraciens en attente sur l'herbe du parc, ils souriaient en sortant, déjà . Bon, il y avait des gens hospitalisés qui semblaient adorer la colonie de psychiatrie. Ils se retrouvaient autour des clopes-calumet sous les immenses platanes. Les fumeurs ont au moins cette convivialité en commun...Moi, je ne fume pas et je ne supporte pas d'avoir mon espace olfactif diminué par le tabac.
Toi, tu es jeune. Il faut que tu réussisses à trouver un traitement qui te convient. Moi, je sais que ma psy a bien vu que le lithium ne me convenait pas, les pensées morbides étaient plus présentes que jamais. Si celui que tu as te laisse aussi longtemps dans un tel état, il faut en aviser les professionnels, et c'est sans doute bien que tu sois suivie en hospitalisation en ce moment. J'ai comme tout le monde vécu cet état que tu décris, je ne savais pas qu'il avait pour joli nom la clinophilie, parce pour pour moi philie, étymologiquement, ça signifie adepte, aimer...et là, c'est un amour par défaut, oui, on n'aime plus que le lit, mais c'est notre cocon initial qu'on y retrouve, comme revenir dans l'élément matriciel et n'avoir rien à penser que se laisser bercer.
Je suis convaincue que l'effet de groupe va t'aider, malgré tout. ça va te faire desserrer les mâchoires, au moins, dire bonjour. et puis tu peux parler à l'oreille de ton cheval, même si ça te coûte actuellement...il n'attend peut-être que ça. Et qui sait, peut-être deviendras tu équinothérapeute.?..toutes les approches sont bonnes pour éviter de laisser nos pensées morbides tourner en rond , creuser leur sillon douloureux .. à l'instar de l'EMDR, faire diversion, zapper, contraindre notre cerveau à regarder ailleurs que vers sa douleur... donc, chère petite capricorne, prends soin de toi. inseme, ça veut dire ensemble en langue corse. j'aime bien, parce que phonétiquement, in-s'aimer, c'est s'aimer de l'intérieur, et sémantiquement, avec le groupe. alors inseme...
Revenir en haut
vanech
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2016
Messages: 17

MessagePosté le: Ven 17 Juin 2016 - 13:26    Sujet du message: Bipolaire et clinophilie Répondre en citant

Bonjour Veronika;
J'ignorais que le fait de rester au lit avait un nom. J'ai en effet vu mon père et mon compagnon passant des journées au lit.
Ton rdv a lieu quand pour le séjour en clinique?
Accroche toi, même si je sais que c'est facile à dire. Ton séjour va surement te faire le plus grand bien. C'est normal que tu appréhendes, mais fais confiance à ce que tu dis ton psy sur cet établissement.
As tu la possibilité de voir ton psychiatre rapidement pour lui faire part de tes appréhensions ?
Es tu entourée au niveau familiale et amicale?
Revenir en haut
chatobouboule
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2012
Messages: 68

MessagePosté le: Ven 17 Juin 2016 - 14:14    Sujet du message: Bipolaire et clinophilie Répondre en citant

Courage veronika Surprised)


Le cheval , ce serait une belle idée déjà. Aller le voir , lui ferait un bien fou et à toi aussi.
Tu n'es pas seule !


A+


Chato Bouboule d'humeur -2,5

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute."
Confucius
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:40    Sujet du message: Bipolaire et clinophilie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com