Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Acrasie

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Deca
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2010
Messages: 151

MessagePosté le: Dim 26 Juin 2016 - 09:27    Sujet du message: Acrasie Répondre en citant

J'ai constaté durant ces 5 dernières années que mon incapacité à supporter mon environnement (d'abord professionnel ensuite familial, amical et sociétal) augmentait de manière exponentielle : hypersensible/hyperémotif. Les collègues au travail semblent mieux supporter la souffrance engendrée par celui-ci (les violences de la hiérarchie, le nouveau management, les pleurs réguliers des uns et des autres), la tête dans le sable (tels une autruche), la nage en S de l'anguille : l'acrasie.

Je ne suis pas doué du tout pour éviter les coups, j'irai même jusque l'affrontement (justicier un peu idiot solitaire).

Je me demande souvent si je ne dois pas faire un retour vers la nature (Éleveur, paysan, jardinier, gestionnaire de la faune et de la flore). Il se poserai alors peut être encore les même genre de problèmes de sensibilité avec les acteurs de l'environnement économique (clients, fournisseurs, banquiers, associés...).

En lisant ce post, d'autres bipolaires ressentent ils les mêmes problèmes (handicaps). Est ce un problème lié à la bipolarité ou simplement à la personnalité ?
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 26 Juin 2016 - 09:27    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Shanna
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mar 2016
Messages: 24

MessagePosté le: Dim 26 Juin 2016 - 11:33    Sujet du message: Acrasie Répondre en citant

Bonjour Deca,

Tu auras probablement d’autres réponses qui convergeront de mon point de vue et c’est tant mieux que les avis se complètent les uns aux autres.
Personnellement j’aurais plutôt tendance à penser que c’est une difficulté psychique que tu éprouve quant à mettre de la distance entre les choses de la vie courante et ta personne un peu comme si tu en étais pas différencié.
Bien entendu l'hypersensibilité propre à la bipolarité n’arrange pas les choses. Si on tient se raisonnement, changer d’activité professionnelle ne ferait que déplacer le problème.
Lorsque j’étais plus jeune j’étais comme toi, à vif tout le temps, en grande souffrance et dans ce cadre j’avais entamé une analyse qui m’avait beaucoup aidé à apprendre à me distancier des choses pour ne plus fusionner avec elles.
Alors je reconnais que j’avais eu la chance d’être tombée sur un très bon analyste, qui n’était pas muet et impassible, mais bienveillant, me suggérant des pistes très intéressantes pour m’aider à devenir actrice de ma vie et non plus esclave d’émotions toxiques.
En espérant que ce petit témoignage t'apporte quelques petites pistes de réflexion je te souhaite un bon dimanche.
Revenir en haut
Deca
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2010
Messages: 151

MessagePosté le: Dim 26 Juin 2016 - 14:44    Sujet du message: Acrasie Répondre en citant

Merci Shanna,
merci pour ta réponse, je pense en effet que mon aide psychologique actuelle n'est pas suffisante pour lutter contre mon hyper sensibilité/émotivité,
c'est à moi de m'adapter aux différents environnements, facile à dire avant coup, mais est ce tenable sur la durée ?
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Mar 28 Juin 2016 - 07:35    Sujet du message: Acrasie Répondre en citant

bonjour deca
je souffre profondément d'une hyper sensibilité
cela me rend tout plus dur, mon alcoolisme y puise ses racines
mais je ne peux sortir, sans voir, sans écouter
la vie saute aux yeux, enfin saute à mes yeux
médicaments, psychothérapie, psychiatres, tout en masse
il y aurait une explication, une détresse de nourrisson, trop de silence autour du berceau
que dire?
que je peins et que j'écris, sinon ça ne serait tout simplement pas possible
on ne peux s'empêcher de ressentir
il faut donc réfléchir à canaliser, à trouver des lieux de diversion
le yoga, la meditation pour faire entrer aussi un peu de calme dans l'âme
une balade en forêt a le même mérite
et des caresses à mes chats, l'animal est aussi un être hyper émotif et leurs contacts fait du bien
le jardinage? je postule à Greta pour un cap de fleuriste (voir ma chronique "l'ennui, la pluie, la vie, c'est un journal que je commence sur cette experience)
bon courage toi
Yves Saint Laurent parlait de la grande race des nerveux qui sont le sel de la terre!
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 840

MessagePosté le: Mar 28 Juin 2016 - 17:36    Sujet du message: Acrasie Répondre en citant

Salut à vous,

Je suis également hypersensible. J'en souffre aussi, dans ma vie professionnelle et personnelle.

Dans mon métier, je perçois énormément d'émotions, la détresse de certains collègues comme celles des élèves me frappent. L'avantage, c'est que j'ouvre le dialogue, plutôt que cataloguer les uns et les autres. Face aux lourdeurs de l'institution, j'ai appris à me taire. J'évite les situations stressantes, comme de participer aux conseils d'administration.

Dans ma vie affective, c'est bien sûr plus difficile de conserver le masque. En cas de trop plein d'émotions, je me cloître, je m'occupe seule. C'est vrai que les activités artistiques permettent de sublimer. Et le sport aide à évacuer...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Mépine

«Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.» Marc Aurèle
Revenir en haut
Deca
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2010
Messages: 151

MessagePosté le: Ven 1 Juil 2016 - 10:14    Sujet du message: Acrasie Répondre en citant

Merci, Mepine et Fontaine pour votre éclairage,
Bravo Mépine pour ta reprise de formation, je rêve d’un retour vers un métier plus en lien avec la terre.
Mépine, j’ai beaucoup donné pour mon établissement lorsque j’étais enseignant, j’aurai du me protéger (Leader syndical, Elu au Conseil d’administration, responsable du réseau informatique, professeur principal…) : cela a sans doute contribué à ma perte, surtout lors de la mise en place de la Réforme Générale des Politiques Publiques et de la réforme des programmes de technologie… Le monde de l’enseignement a changé : pas moi.

Je continue dans le sujet et hors sujet : les derniers évènements.

Je suis en arrêt de travail depuis début février suite à une altercation avec ma chef d'établissement :
J’ai été, pour des motifs dont je n'étais pas responsable, humilié et infantilisé (écartelé entre deux chefs, dont l'une vraisemblablement jalouse de l'entrain que je mettais à travailler pour l'autre)
J’ai beaucoup souffert à la suite de cet épisode et ne me suis pas encore remis : tu fais ton travail correctement de façon autonome et on te le reproche alors que tu ne souhaitais que faire avancer les choses et rien de mal en direction de l'établissement...
Je l'ai très mal pris, d'autant que j'ai un passif de deux ans de grande galère professionnelle auparavant et qu'ici j'étais dans la réussite (incapacité à me soumettre à certaines formes d'autorité que je trouve injuste et inhumaine). Je me suis dit en sortant du bureau de ma chef d'établissement qu'elle ne me reverrait plus et c’est le cas.
Ma chef d'établissement a été ensuite questionnée sur l'épisode par les services du rectorat : pour elle, il ne s'est rien passé (ce que je peux concevoir, on s'emporte, on ne mesure pas le degré de dureté de ses paroles (expression des yeux du visage, ton, positionnement...), on parle sévèrement comme à un enfant de 13 ans et on oublie dans la foulée). Pas d'excuses, encore moins de retour sur l'évènement. Pas d'appel téléphonique, encore moins un petit mail de réconfort, de prise de nouvelles. Je pensais m'arrêter pour quelques jours (3 pour rejoindre les vacances et me reposer, vider la tête : le questionnement n'a fait que de s'amplifier durant les vacances et le mal-être était encore plus profond après). Souffrance confirmée par la suite par une psychologue du travail. J’ai ensuite analysé cet épisode par l’effet Kindling : cette secousse a réveillé en moi des épisodes douloureux des deux années passées…
Il a été question ensuite de reprendre l’enseignement, j’ai rencontré mi-juin l’inspecteur. J’ai participé puis seulement écouté. Les conditions de travail se dégradent fortement et je ne peux pas redevenir le relai de cette politique (contenus de mon enseignement, effectifs par classe qui explosent, réforme du collège : la coupe est pleine). Résultat, je refuse la reprise.
Retour à la case administratif et je décide de changer de ministère pour voir si l’herbe est plus verte en visant un lycée agricole (il me fait bien rêver celui-là). J’ai été reçu hier par la proviseure et sa secrétaire de direction. D’entrée, elle me parle d’entretien confidentiel (sa secrétaire est habituée aux dossiers de leurs profs en malaise et des dossiers MDPH). MDPH ? Même si je suis concerné, ce n’est pas l’objet de cet entretien… mon entrée dans le dispositif de poste adapté n’est pas liée au handicap (publiquement). Elle me demande alors de quelle maladie je souffre, je lui explique simplement que je suis usé de l’enseignement. Un employeur a-t-il le droit de s’immiscer ainsi dans la vie privée des gens ? À la fin, elle me fait comprendre que le poste auquel elle avait pensé pour moi me ferait trop souffrir. Jamais on n’a parlé de mes compétences et motivations réelles. Elle m’a demandé de fuir les services administratifs des établissements publics d’enseignement : partout, j’y retrouverai la même souffrance (et encore plus dans les lycées agricoles). Elle a peut-être raison, mais je suis très déçu d’autant qu’au rectorat on reste obstiné à faire de moi un administratif.
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Ven 1 Juil 2016 - 17:38    Sujet du message: Acrasie Répondre en citant

bonjour deca
je suis très en phase avec toi en ce moment
mon entretien pour ma demande de cap c'est très mal passé
mais je passais pour un entretien pour une formation
pas pour voir si j'étais employable à cours theme ,et même...
tout les points positifs ont été évacuer d'un revers de la main
question sur mes trous de cv
pourquoi j'ai arrêté?
pourquoi j'ai changer de travail?
ils ont travaillé consciencieusement sur les failles
j'étais a deux doigts de dire que je souffrais de troubles bipolaires, de fortes depressions suite à une jeunesse chaotique et une orientation lamentable (droit),plus soigner mon addiction alcoolique
oui je suis une juriste qui veut faire des bouquets (je n'avais pas fait été de certaines de mes études, mais à force de fouiner dans les blancs)
j'ai misé sur mon travail de peinture sur les fleurs pour motiver ma demande
sauf que l'objectif principal du Greta est de former des vendeur de bouquets, l'esprit créateur, il s'en tape
bon
ce n'aurait pas été les premieres salades que j'aurais vendu....
mais j'ai été explosé en vol
j'ai la chance de pouvoir raconter (dernier texte de " la pluie,la vie,l'ennui")
de façon très elliptique car notre façon de ressentir ne peux se raconter par des mots faciles
j'ai la chance d'être une femme mariée que sont mari soutient, et peux soutenir, pouvoir rêver ailleurs
pleins de choses pour toi Deca!
Revenir en haut
Deca
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2010
Messages: 151

MessagePosté le: Sam 2 Juil 2016 - 21:16    Sujet du message: Acrasie Répondre en citant

Bonjour Mepine,
pas simple la reconversion quand on est sénior avec un niveau théoriquement supérieur à la formation choisie,
tout de suite suspect, comme si dans la vie il faudrait aller toujours plus haut.
Lamentable attitude des formateurs et des organismes d'accueil : ça leur coûte quoi d'être bienveillants ?
Le pire c'est que la majorité des personnes dans notre entourage ont cette même attitude,
quand tu leur dit (mes collègues enseignants) que tu serais prêt à devenir jardinier paysagiste ou paysan,
ils te regardent avec des grands yeux et pensent agrégation
comme si en enseignant vaut plus qu'un paysan : lamentable
Elle est où la liberté ? Vivement que ça change (usé par tous ces bureaucrates)
Bon courage pour la suite, j'espère que tu va trouver une activité qui t'épanouira
(et je n'ai même pas parler de handicap)
Revenir en haut
Deca
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2010
Messages: 151

MessagePosté le: Sam 2 Juil 2016 - 21:26    Sujet du message: Acrasie Répondre en citant

Pas de fonction Edit,
je répondais évidemment en premier à Fontaine
Désolé
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:12    Sujet du message: Acrasie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com