Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Sevrage a répétition, quel impact sur la santé ?

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Traitements du trouble bipolaire.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
melinagordon2
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2010
Messages: 50

MessagePosté le: Mar 28 Juin 2016 - 11:55    Sujet du message: Sevrage a répétition, quel impact sur la santé ? Répondre en citant

Bonjour à tous,

j'ai fais de nombreux sevrages ces 6 derniers mois : sevrage de lamictal, sevrage de Seroquel, sevrage de cannabis, sevrage de benzos (Stilnox, xanax) et tout ca depuis le début de l'année 2016 ! Trop d'effets secondaires, des prises de poids fulgurantes, et une hospitalisation (d'où mon sevrage du cannabis).

Mais aujourd'hui je me pose la question "quel impact sur mon organisme ?" Ressort-on indemne de tout cela ? Et l'impact sur mon espérance de vie ?

Quelqu'un est il en mesure de me répondre ? Merci d'avance,

Melina

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
J'ai l'impression d'avoir été laissée pour morte au bord d'une route sur laquelle personne ne passe...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 28 Juin 2016 - 11:55    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Jeu 30 Juin 2016 - 08:20    Sujet du message: Sevrage a répétition, quel impact sur la santé ? Répondre en citant

bonjour merlinagordon2
bonjour les bipotes
quand j'entends le mon sevrage, je lève l'oreille
en gros, un jour je sèvre , un jour je bois (c'est très caricaturale ...mais ça explique de façon courte)
ce qui m'interroge dans ton histoire, c'est le sevrage de tout à la fois
consultes tu un psychiatre ?qu'en pense t il? c'est le spécialiste, avec les addictologues
le danger pour ton organisme
si tu prenais toutes ces substances conjointement, pour le cerveau, c'était pas terrible
mais en arrêtant tout d'un seul coup, ton corps doit être en pleine révolution
pour ma part j'aurais établie un plan de bataille plus progressive, le plus nocif d'abord...
bonne journée!
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Jeu 30 Juin 2016 - 09:47    Sujet du message: Sevrage a répétition, quel impact sur la santé ? Répondre en citant

Bonjour Melinagordon2,

Je reprends tes questions :

Quel impact sur mon organisme ?
Lorsque l'on n'arrête un médicament, il faut un temps d'adaptation pour que notre cerveau se remette à fonctionner par lui-même. Même si certains médicaments n'entraînent pas une dépendance au sens stricte, ils modifient la chimie du cerveau (c'est d'ailleurs le but d'un médicament psychiatrique). Certaines personnes sont plus sensibles que d'autres aux médicaments, certains les arrêteront avec une grande facilité quand d'autres souffriront de phénomène de sevrage prolongé. On n'est pas égaux en matière de plasticité cérébrale, et même pour un individu donné, la plasticité peut évoluer (en cas de stress, la plasticité est moins bonne).

Comme tu as arrêté un grand nombre de molécules ayant chacune des effets différents sur l'organisme, l'impact est potentiellement fort. Si tu ne souffres pas déjà de divers symptômes de sevrage (angoisse, insomnie,...) tu as une chance inouïe. Néanmoins, il faudra être très vigilante au risque de rechute car comme le dit Fontaine, c'est une sacrée révolution intérieure pour ton cerveau.

Ressort-on indemne de tout cela ?
J'ai foi en la capacité de notre corps à surmonter les épreuves mais il est impossible de prédire les conséquences d'un arrêt trop rapide des traitements. Il est évident que le risque d'avoir un retour du boomerang est fort mais il y a toujours une possibilité de s'en sortir sans trop de dégâts. L'anxiété des conséquences de l'arrêt des médicaments et la culpabilité d'avoir agi un peu trop hâtivement sont deux facteurs de rechute. Même si le mental ne fait pas tout, il peut faire accentuer ou diminuer ta capacité à surmonter cette période d'adaptation.

Lorsque j'ai arrêté mon antidépresseur, malgré toutes les précautions prises, ça a été la catastrophe. Tous les médecins me conseillaient de le reprendre, sauf mon psy qui m'a laissé le choix sans aucun jugement. J'ai énormément souffert de ce sevrage à rallonge (plus de 18 mois) mais j'en suis sortie. Est-ce que j'en suis sortie indemne ? Je crois qu'on n'en sort jamais complètement indemne, moi j'en garde un très, très mauvais souvenir et depuis, j'ai développé une méfiance accrue vis-à-vis des médicaments. Mais biologiquement, j'ai fini par récupérer, même si ça a été très long. Mais ça ne concernait qu'un seul médicament.

Et l'impact sur mon espérance de vie ?
L'espérance de vie, je crois bien que c'est la dernière chose à laquelle tu dois te préoccuper ! Il y a des milliers de choses qui influent sur l'espérance de vie : la pollution, l'alimentation, l'activité physique, l'hérédité,... J'ai lu hier qu'habiter dans une ville polluée diminue l'espérance de vie de 15-18 mois, et pourtant, il y a aussi des nonagénaires dans les villes. Ceux qui vivent à la campagne à côté d'un champ traité aux pesticides ne sont pas mieux lotis que les citadins.
Si une étude disait "arrêter tous ses traitements en même temps diminue l'espérance de vie de 7 jours", qu'en penserais-tu ?
Sincèrement, ne t'inquiète pas avec ça Razz


Essaye de ne pas trop te culpabiliser, ce que tu as fait n'est pas idéal mais ça ne veut pas dire non plus que tu vas nécessairement être punie avec une rechute carabinée. Ce qu'il faut, c'est que tu sois bien suivie par un psy afin qu'il puisse te prescrire un traitement de courte ou moyenne durée si besoin était.
Je n'ai plus non plus de traitement, ce n'est pas forcément idyllique. On ne souffre plus d'effets secondaires mais la maladie est toujours là, prête à refaire surface. Malgré une motivation d'acier, je commence à me demander si c'est jouable sur la durée. Cela fera bientôt un an que j'ai arrêté mes traitements, je n'ai pas eu de rechutes au sens stricte mais de nombreuses alertes, certaines très alarmantes. Je suis très fatiguée de devoir toujours redresser la barre ou me canaliser. Je songe à reprendre peut-être le lamictal à dose modérée, c'est une idée qui fait son chemin dans ma tête car vraiment, ce n'est pas de tout repos de se stabiliser sans médicament.

Bon courage et bonne journée
Revenir en haut
melinagordon2
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2010
Messages: 50

MessagePosté le: Jeu 30 Juin 2016 - 16:06    Sujet du message: Sevrage a répétition, quel impact sur la santé ? Répondre en citant

Merci pour vos réponses, bonne journée et bon courage !!!

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
J'ai l'impression d'avoir été laissée pour morte au bord d'une route sur laquelle personne ne passe...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:49    Sujet du message: Sevrage a répétition, quel impact sur la santé ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Traitements du trouble bipolaire.
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com